Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Francis Cousin – Les Gilets jaunes, Faurisson et Marx

Un entretien d’actualité réalisé par le collectif Aufhebung ! le 25 novembre 2018 dans le cadre des manifestations des Gilets jaunes.

 

 

Retrouvez Francis Cousin
sur Kontre Kulture :

Retrouvez Karl Marx et Robert Faurisson chez Kontre Kulture :

Francis Cousin, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

89 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2088752

    la grande "récup" commence :

    "Marion Maréchal s’est rendue samedi sur les Champs-Élysées, en soutien aux « gilets jaunes ». Elle dénonce une « grossière manipulation » du gouvernement, qui a assimilé à « l’ultradroite » les manifestants présents sur l’avenue, à Paris."

    lorsque que J lassalle s’y est rendu, dans les heures suivantes tous le monde en a été informé -

    son analyse est a mettre en balance avec celle de F Cousin :

    "« C’est une grossière manipulation ! », ne décolère pas Marion Maréchal. Et pour cause, comme elle le confie au Figaro, l’ancienne députée de Vaucluse était elle-même sur les Champs-Élysées peu après 14 heures, ce samedi :

    « Je me suis dit que ça ferait un petit gilet jaune de plus. Mais quand je suis arrivée sur les Champs-Élysées, les vrais “gilets jaunes” étaient partis depuis longtemps. Le mouvement était totalement phagocyté par des militants d’extrême gauche. On entendait des : “A mort le capitalisme !”
    Si c’est ça l’ultra-droite, elle a bien changé », ironise la directrice de l’Issep qui assure sur Twitter, ce lundi, avoir « honte de nos dirigeants. »"

    bon pour finir de vous convaincre, faites une recherche google fonction "images"
    "marion maréchal gilets jaunes champs Élisée" puis "jean lassalle gilets jaunes champs elysée"

    allez hop, une nouvelle jaune sans gilet


  • #2088757

    Enfin, un discours vrai, radical et profond contre tous les mensonges de la dictature marchande et qui nous engage - a contrario de toutes les récupérations réformistes - à aller droit devant...loin devant

    ... pour abolir tous les pièges étatiques, politiques et syndicaux de l’oppression capitaliste...

     

    • #2088843
      le 27/11/2018 par Aymard de Chartres
      Francis Cousin – Les Gilets jaunes, Faurisson et Marx

      Francis Cousin exprime, à travers une analyse de l’actualité des faits sociaux du temps présent vécue ou perçue sous le prisme rétrospectif de l’histoire contemporaine et de la pensée de la critique marxiste vue sous l’angle du capitalisme triomphant et de la domination de l’impérialisme anglo-saxon, une réalité tangible de la société où les exploités du monde d’en bas représentant la presque totalité du peuple de France se font asservir et manipuler avec le sourire et la bénédiction en guise d’acquiescement accordé à leurs bourreaux politiques et médiatiques maîtrisant les ressorts de la psychologie de la condition humaine des civilisations avancées et de l’individualisme libertaire et n’hésitant pas à les réduire socialement, moralement, intellectuellement, financièrement, médicalement et à les impressionner en leur insufflant la peur de manière à les conditionner et à ce qu’ils adoptent les automatismes du comportement de veaux ou de moutons á l’instint grégaire, et ce, en dépit du mouvement insurrectionnel des gilets jaunes dont il est malheureusement évident qu’il ne pourra prospérer en nombre et dans la durée, tant le pouvoir fera usage à la fois de la répression systématique et de l’infiltration-récupération via une prise en main passant par la représentation organisée sous l’Office de faux-nez mis en scène par des acteurs séditieux que les médias mettront en avant pour les besoins du pays légal.


  • #2088762

    Karl Marx...Contre toutes les droites et toutes les gauches du Capital...Lieu de radicalité incontournable afin d’ouvrir le chemin de l’auto-émancipation humaine contre toutes les impostures politiques et économiques...


  • Un gilet jaune casseur filmé par RT est en réalité un CRS infiltré dans la maninfestation.
    https://twitter.com/herstalle/statu...


  • Quelque chose de fondamentalement différent s’annonce...C’est la lutte de classe totale de la vie contre la mort...


  • #2088790

    Pour moi, la meilleure vidéo de F. Cousin !!!!


  • Les Gilets jaunes, Faurisson et Marx...
    Les luttes de classes radicales et les mystifications étatiques...
    Un bon chemin dialectique pour ne pas périr idiot et esclave...
    Merci Francis Cousin !


  • #2088811

    Beaucoup de paraphrases, le fond reste le même, bien que je ne crois pas qu’il faille mettre à bas l’état mais le capitalisme qui le ronge. D’où mon aversion pour le discours marxiste falsificateur.

     

    • J’ai du mal à concevoir un "Etat" non capitaliste...


    • #2088881

      Aujourd’hui, le capitalisme c’est l’État et l’État c’est le capitalisme...
      Ou on les liquide ou ils nous liquident...Tout le reste est mystification sans fin...


    • @jambart. Paraphrases, dites vous... N’est-ce pas plutôt une façon de masquer votre incapacité à comprendre la profondeur de cette analyse, brillante, de F. Cousin ? Nous sommes très loin de la paraphrase, nous sommes connectés avec la racine du "mal" et assimiler cela, l’incarner, cela demande un peu de travail, de lectures, d’écoutes et de mise en pratique. Courage Camarade !


    • #2089694

      "Quand on a compris que l’état est mensonger par essence, on a tout compris"

      Si vous avez du mal à comprendre cette phrase après avoir écouté l’intégralité des propos de cousin, on ne peut plus grand chose pour vous.

      Prenez votre pelle ! et creusez encore... et toujours.


  • #2088819

    Remarquable intervention ( parmi les meilleures que j ’ai pu suivre de lui ) de Francis Cousin ( très en forme ! il ne faiblit pas ! ) par l ’étendue et la profondeur et qui jette une lumière crue sur l ’immense mystification et imposture ou baigne nos vies ; Francis Cousin est un Maître de lucidité bien utile dans cette période troubée .A ne pas manquer !


  • Trop tard ils ont déjà nommé 8 porte parole.

     

    • Peut être, il n’empêche que rien a été résolu, la cocotte minute sociale, est toujours sous pression.
      On a vu des déclarations, qui sont loin d’avoir pris la mesure du climat social.
      Il peut y avoir certes récupération (rien n’est moins certain).
      La réalité objective est bien là sous notre nez, si le 15 du mois tu n’as plus rien, ça dépasse largement les beaux et moins beaux discours.
      Une large scission entre la gouvernance et le peuple n’est souhaitable dans aucun pays.
      Si les gens n’y croit plus c’est la fin des haricots.
      La grande différence entre le tatchérisme des années 80 et le néo-tatchérisme de 2018, c’est l’histoire, à l’époque certains pouvaient y croire, aujourd’hui tout le monde sait parfaitement au vu des faits concrets, que ce genre de gouvernance est une catastrophe.
      Quand on pense que pour pouvoir emprunter sur les marchés financiers, il faut que les Etats, prennent le plus possible de mesures anti-populaire et que les politiques sont là pour faire du baratin,du sophisme, de l’invective, pour faire passer la pilule, ça ne peut pas aller bien loin.


    • #2089025

      C’est faux, sur le terrain personne ne les connait et personne n’en veut.


  • #2088866

    Cher Francis Cousin, pour qu’il y ait capitalisme il faut qu’il y ait commerce, pour qu’il y ait commerce il faut qu’il y ait domination de l’ ÊTRE (gratuité-compassion) par l’ego = conditionnement par les mots (babel) aux fausses valeurs de mercantilisme et de compétition !...

    L’ego est donc la cause et le capitalisme l’effet !

    L’homo égoticuss ( l’humain moderne ) contaminé par la pathologie d’abstraction égotique (1) à beaucoup de mal à faire ce diagnostique qui l’obligerai à se remettre en question , en d’autres termes à faire son mea-culpa .

    Son ego aux commandes refuse de voir la vérité en face, il peut ainsi continuer à être injuste en mangeant les animaux et en vendant ses bras et son cerveau en travaillant pour de l’argent .

    Fondamentalement L’homo égoticuss proteste contre l’injustice qui grève son pouvoir d’achat (gilets jaunes) mais se voile la face sur ses propres injustices . Ainsi en bon comédien inconscient de " la société du spectacle " il fera le gentil à Noel en faisant des cadeaux achetés avec de l’argent "sale" gagné à contre coeur et des cadavres dans son assiette !...

    Quand l’argent et le spécisme parle la vérité se tait .

    Il y a les "vérités" subjectives égotiques et LA vérité du coeur ! ...
    La vérité du coeur est gratuité et compassion et les "vérités" égotiques sont modernement mercantiles et médailleuses !...

    (1) Pathologie d’abstraction égotique = je ME pense donc je suis = ego = je domine mon ÊTRE sixième sens l’intelligence du coeur qui produit concrètement émotions et sentiments avec mon ego conditionné abstraitement aux fausses valeurs de compétition et de mercantilisme avec des mots (babel) = dualité = humain robotisé et cloné au "je ME pense donc je suis" à l’école obligatoire !...
    La Pathologie d’abstraction égotique, est évoqué dans la symbolique biblique par Adam et Eve chassé du paradis pour avoir décidé de n’en faire qu’à leur TÊTE !

     

    • #2088954

      La prose Hegelo-Marxienne relate cet éminent sujet car, en tant que prolongement des philosophies Grecques Présocratiques, elle traite évidemment de la cassure de l’être en tant racine de la folie des hommes.

      Néanmoins, je trouve la philosophie bouddhiste beaucoup plus concise et accessible aux esprits simples et modestes tel que le mien (seulement 108 de QI, clairement insuffisant pour réellement saisir Hegel). Selon ce que j’ai compris de cette philosophie, la pensée est l’étape primordiale dans le processus de la cassure de l’être. Raison pour laquelle les ascètes orientaux font de l’absence totale de pensée leur dessein ultime dans leur quête de retour à l’être en se reconnectant complètement avec le présent, l’absolu et l’éternel. Des pensées jaillissement les désirs, l’égo, les émotions et les souffrances qui sustentent le matérialisme qui assène les hommes. Les hommes ainsi dessaisis cherchent continuellement un palliatif à leur souffrance dans une illusoire quête de jouissances temporelles qu’ils confondent évidement avec le bonheur.

      Personnellement, je pense que l’intelligence et la connaissance supervisées par la morale Christique est selon moi un saint équilibre entre la matérialité et la dévotion envers l’éternel et l’absolu. Car malgré tout, faut bien bouffer….


    • #2089057

      Salut, avant le capital, pas ou peu d’énergie, donc pas de frigo, donc obligé de consommer des cadavres pour survivre.
      Cordialement.


    • #2089458

      (Merci E R de ne pas censurer cette réponse qui vient de l’intelligence du coeur Christique)

      Réponse à Adran Jorgen et Végan repenti : Le Bouddhisme est en effet la version simplifiée de l’analyse psychologique qui permet à l’humain "moderne de la société du spectacle" de prendre conscience de sa pathologie d’abstraction égotique !...

      Pas besoin de frigo pour vivre naturellement ni de tuer des animaux puisque l’humain est naturellement végétarien . Si l’homme était carnivore ou omnivore, ce qui est depuis longtemps démenti par l’anatomie comparée (pour ceux qui veulent s’instruire, étudiez Cuvier), on pourrait se faire une bonne raison de manger les bêtes. Cependant, pour prendre plaisir à manger de la viande obtenue par et dans la souffrance il faut une couche très épaisse de sadisme ou de perversité qui obscurcit toute conscience ; ce comportement est propre à l’ego pathologique et pas à l’ ÊTRE Christique !...
      On n’a pas deux cœurs, un pour les animaux et un pour les humains. On a un coeur ou on n’en a pas.

      L’humain sera remis à sa place par la nature de gré où de force (Colaps) toutes les civilisations qui s’en sont éloignées moins que celle ci se sont effondrées !...


    • #2090165

      Vivement que le veganisme arrive en Laponie, histoire de voir combien de temps ils survivront.


  • Merci pour votre clairvoyance monsieur cousin... excellent !!! Merci E&R


  • Il faut absolument lire Les luttes de classes en France

    publié par Marx en 1850...Tout y est...


  • #2088895
    le 27/11/2018 par Mangeur de couscous
    Francis Cousin – Les Gilets jaunes, Faurisson et Marx

    Analyse exceptionnel,bravo M.COUSIN.


  • De Marx à Soral,

    Francis Cousin sur une ligne un tantinet ...Soralienne ?
    Les Gilets Jaunes inspirent Cousin .
    Ne nous plaignons pas .

     

    • #2089056
      le 27/11/2018 par Aymard de Chartres
      Francis Cousin – Les Gilets jaunes, Faurisson et Marx

      C’est aussi simple comme bonjour. Cousin et Soral parlent vrai sans fioriture, ni concession. L’authenticité de leurs convictions profondes puisées dans la sincérité de l’intelligence discursive facilitant la représentation fidèle des faits sociaux, tels qu’ils apparaissent à leur regard prospectif , analytique et synthétique opérant en simultanéité avec la mémoire des temps combinée au processus cognitif du système langagier enfermant le monde dans une vision indubitablement limitée et unsusceptible d’appréhender les dimensions que la nature humaine est incapable d’imaginer autrement que part le support de la langue, est ce qui caractérise la hauteur de vue d’où parlent ces éminentes et courageuses personnalités.


    • #2089155

      Vous mélangez tout (le monde).
      Dans l’ordre ça donne : "Cousin et Soral sur une ligne...Marxienne ?"

      Jean-Pierre


    • #2089714

      J’apprécie beaucoup Alain Soral mais il me semble qu’il y a quand même une différence majeure entre son discours et celui de Mr. Cousin.

      Jusqu’à preuve du contraire Soral n’est pas contre l’État. Il est davantage proudhonien que marxien. Réformiste et non abolitionniste. je ne l’ai jamais entendu parler d’abolir l’argent par exemple... mais plutôt de reprendre nationalement le pouvoir bancaire.
      Chez Alain on sent tout de même quelques résidus d’idéalisme politico-nationaliste. Ce qui ne transparait pas du tout chez Cousin. il a d’ailleurs mentionné plus d’une fois qu’il n’était pas sur la ligne E&R, ce qui ne l’empêche pas de la respecter et de dialoguer avec d’ailleurs.

      En réalité ce sont deux visions qui s’opposent. Proudhon ou Marx, un jour il faudra bien trancher radicalement et comprendre qu’elles sont inconciliables. La pensée dissidente française est plus ou moins schizophrène à ce sujet en essayant de naviguer tantôt avec l’un tantôt avec l’autre.

      Autrement dit ce qui fait peur aux proudhoniens, c’est la radicalité des positions en adoptant une position intermédiaire et finalement très féminine, celui du compromis, l’entre-deux. Or la radicalité exige la fermeté.


    • @antoine



      Autrement dit ce qui fait peur aux proudhoniens, c’est la radicalité des positions en adoptant une position intermédiaire et finalement très féminine, celui du compromis, l’entre-deux. Or la radicalité exige la fermeté.




      La radicalité, c’est de remonter à la racine, et quand on remonte à la racine, on a des ennuis avec le CRIF, la LICRA, l’UEJF, la DLICRA, SOS Racisme, etc. Quand on n’a aucun ennui judiciaire, c’est qu’on est loin de la radicalité. Voilà un vrai marqueur de radicalité authentique.


    • #2089906

      @Titus

      Intéressant, je vous parle d’opposition de fond et vous me parlez d’ennuis judiciaires comme étalon de radicalité. Pas étonnant que vous trouvez Cousin inintéressant.


    • @antoine



      je vous parle d’opposition de fond et vous me parlez d’ennuis judiciaires comme étalon de radicalité.




      Oui, car il n’y a pas de meilleur indicateur de radicalité que celui que vous attribue l’ennemi.
      Cousin ne risque pas d’avoir d’ennuis judiciaires puisqu’il parle dans le vide sans jamais nommer l’ennemi.


    • #2090645

      Titus, il ne nomme pas Ton ennemi, par contre l’Argent et son corollaire le Capital sont nommés à maintes reprises ... enfin me semble t’il ...


    • @radicus

      Il ne s’agit pas de mon ennemi mais de celui de la France.
      Le capital ou l’argent ne sont pas des sujets de l’Histoire comme voudrait nous le faire croire Francis Cousin. Les sujets de l’Histoire, ce sont des hommes, que Cousin, prudemment ou lâchement, ne nomme jamais.
      C’est la raison pour laquelle il n’a pas d’ennemis, ni de contrôle fiscal, ni de procès intentés par l’oligarchie contre lui. Il glose dans le vent tranquillement assis sur son fauteuil, sans déranger le vrai pouvoir, dont il partage en réalité les présupposés philosophiques fondamentaux (matérialisme, naturalisme, évolutionnisme).


    • « Les sujets de l’Histoire, ce sont des hommes, que Cousin, prudemment ou lâchement, ne nomme jamais. »
      Quel procès à la noix ! A-t-il besoin de les nommer ? Est-ce son propos ? Ça changerait quoi ? Et enfin v’céa n’est-il pas suffisamment clair pour qu’il faille vous mettre les ponts sur les i et les barres aux t ?
      « C’est la raison pour laquelle il n’a pas d’ennemis, ni de contrôle fiscal, ni de procès intentés par l’oligarchie contre lui. Il glose dans le vent tranquillement assis sur son fauteuil, sans déranger le vrai pouvoir dont il partage en réalité les présupposés philosophiques fondamentaux (matérialisme, naturalisme, évolutionnisme). »
      À l’inverse de vous donc, qui subissez sans doute contrôles fiscaux, procès intentés par l’oligarchie, etc, puisque c’est apparemment la seule mesure. Ou alors on peut être très critique tout en restant « tranquille assis dans son fauteuil » (? !) ... ou sur son clavier comme vous et moi également ! Vous vous enfoncez.
      P.S : votre décorrélation de l’argent et des hommes est absurde par rapport à ce que vous dites, car si l’on considère qu’il faut nommer certains hommes (ceux dont on a bien compris que selon vous l’intéressé n’osait les nommer), ce sont a priori des hommes qui entretiennent un rapport assez étroit avec l’argent (au sens peu noble du terme).



    • Quel procès à la noix ! A-t-il besoin de les nommer ? Est-ce son propos ? Ça changerait quoi ?




      Quand on ne nomme pas les personnages historiques, on ne fait pas d’Histoire. Le Capital n’est pas un sujet de l’Histoire. Ce n’est pas une personne avec une intention, une conscience et une liberté. C’est comme la marchandise, que Cousin personnifie comme si c’était un être humain alors que ce n’est qu’un ensemble d’objets matériels inertes.



      À l’inverse de vous donc, qui subissez sans doute contrôles fiscaux, procès intentés par l’oligarchie, etc, puisque c’est apparemment la seule mesure.




      Si ton ennemi ne te combat pas, c’est que tu n’es pas dangereux pour lui. C’est simple à comprendre. On ne peut pas comparer Soral à Cousin du point de vue de l’adversité, c’est un fait. Il y a une hiérarchie. Soral est tout en haut, et Cousin n’est même pas sur les écrans radars. Il est donc jugé inoffensif par le Pouvoir, qui est le meilleur juge de la valeur de ses opposants.


    • Vous n’objectez rien au fait que j’affirmais que ses propos étaient parfaitement compréhensibles et qu’il était absurde en regard de leur clarté de faire comme s’il y avait une quelconque nécessité de faire du name dropping pour comprendre ce que son argumentaire induit.
      Ensuite, vous « répondez » ou plutôt répliquez à côté de la plaque. Ex : « Si ton ennemi ne te combat pas, c’est que tu n’es pas dangereux pour lui. »
      ... Ou qu’il choisit des cibles prioritaires ! Vous êtes trop catégorique, on croirait les répliques d’un mauvais Stallone.
      Pour ce qui suit, vous n’avez pas non plus compris ou faites semblant de ne pas comprendre que c’est de vous dont je parlais en vous invitant à réfléchir au fait de savoir, dans l’hypothèse où l’on appliquerait vos critères, quelle conclusion il faudrait alors tirer de votre pertinence en regard de l’adversité qui pouvait être la vôtre et de ce que vous pouviez subir personnellement en termes de contrôles fiscaux, procès pour opinions malséantes et Cie.
      Pour conclure, je dirais qu’il est à peu près aussi absurde de reprocher à F. Cousin de ne pas être Soral que ça le serait de reprocher à Soral de ne pas faire du F. Cousin. Ce dernier mérite d’être jugé plus finement que vous ne le faites ici avec vos gros sabots. Vous êtes pourtant habitué à beaucoup mieux généralement. Ressaisissez-vous ou lâchez simplement l’affaire.


  • C’est panique dans toutes les fractions capitalistes du grand mensonge universel...
    Ce qui a fait 68 revient dans un torrent d’explosivité de plus en plus in-maîtrisable ...


  • #2088907

    Un spectre hante l’Europe : le spectre du communisme. Toutes les puissances de la vieille Europe se sont unies en une Sainte-Alliance pour traquer ce spectre : le pape et le tsar, Metternich et Guizot, les radicaux de France et les policiers d’Allemagne.
    Le Manifeste Communiste, 1847

    Les noms ont changé mais le mouvement de l’histoire s’est confirmé et renforcé...Le vrai est en train de se faire connaître comme la puissance qui mettra à bas toutes les puissances du faux...


  • #2088921
    le 27/11/2018 par Christiane Névin
    Francis Cousin – Les Gilets jaunes, Faurisson et Marx

    Marx comme expression la plus radicale du mouvement théorico-pratique de la pensée communière est le lieu incontournable pour un vrai savoir critique...
    Question Juive, Manuscrits de 44, Capital, Critique du programme de Gotha...
    Lire, comprendre, creuser et toujours avancer...


  • #2088938

    Toujours très marrant le spectacle de la marxandise que nous donne FC, toujours en plein trip dans l’hyperespace conceptuel des fumées allemandes hegelo-marxistes.

    Cousin tu lui demande comment faire cuire un oeuf et il va t’expliquer que c’est la disruption unilatérale de l’unité primordiale vraie de l’oeuf forçant sa mise au spectacle de la cuisson au beurre qui n’est que la façade de l’effondrement capitalistique de la valeur marginale du gaz au niveau planétaire.

    Trève de fumette allemande et retour au rationalisme français : on est assommés de prélèvements obligatoires et de réglementation parce que le travail public fonctionne sous le régime de la prédation et pas de la prestation. Il y a prédation quand les prestataires capables de définir et réaliser au meilleur coût sont empêchés de le faire par des régles arbitraires qui rackettent de taxes arbitraire la population pour payer à vie les instituions et personnels des services publics.

    Dans un régime de prédation le coeur de métier de l’état est de trouver de nouvelles raisons de créer de nouveaux prélèvement obligatoires.

    Au niveau de l’individu payé à vie au nom de "droits acquis" ie par prédation, la rationalité n’est pas de se battre pour une meilleure prestation publique au meilleur coût mais qu’il n’y ait pas de vagues : c’est pourquoi il va écraser la société de réglementations arbitraires visant à étouffer toute activité.

    La prédation oligarchique est marginale, disons qu’elle peut prendre peut-être 10% du PIB alors que la dépense publique par prédation, c’est 60%. Du fait de l’inefficacité extraordinaire des prestations publiques, l’état doit emprunter dès le mois de novembre et c’est là qu’apparait la prédation oligarchique financière et sa planche à billet : elle n’est absolument pas première.

    Ce qui est premier c’est la mentalité de prédateur aux petits pieds de tout français normalement constitué -donc de tous les gilets jaunes même s’ils sont dans le privé- qui rêve d’avoir le statut de fonctionnaire, c’est à dire d’obliger la société à le payer à vie exactement comme l’aristocratie obligeait la société à les payer à vie au nom de droits de noblesse arbitraires.

    Sauf que la noblesse devait arriver peut-être à 20% du PIB alors qu’à 60% on est à des niveaux insupportables.

     

    • Ce n’est pas en gérant la merde marchande autrement que l’on vivra la vraie vie...
      Royco, facho, trotsko, stalino, libertaro, natio... ou toute imposture économique ou politique...On n’en veut plus...On n’en peut plus...
      Vive la Commune pour un monde sans argent ni État !


    • #2089124

      argh ! j’ai loupé la deadline gilets-jaune pour parler à Soral sur sa hotline (merci aux mods de bien vouloir lui montrer ce post).

      Voici la solution pour ce pays (et pour la planète d’ailleurs) : il faut sortir du logiciel d’explication complotiste qui est ineffectif et passer à un projet d’inversion de la prédation immanente de l’Etat en un projet d’anti-prédation explicite.

      La seule fonction de l’Etat devient la lutte contre la prédation, tout le reste de la vie publique est assurée par la société "civile" c’est à dire ses meilleurs prestataires, qui pourront enfin virer les nullités à statut qui nous oppriment.

      On est alors très au-delà de la démocratie, (même la vraie, par tirage au sort des représentants) qui n’est qu’une technique limitée pour barrer la prédation du pouvoir, alors que la prédation humaine a une étendue beaucoup plus vaste, en premier lieu morale* et ensuite sur le revenu en inventant tout système de croyance justifiant la prédation (ex. parfait : le contrôle technique, même le terrible Pr Got affirme qu’il ne sert strictement à rien).

      L’idéal de Cousin d’une communauté primordiale centrée sur la relation humaine seule est complètement mytho. Cet idéal correspond exactement à la philosophie qui a présidé à la création des kiboutzs israéliens : une égalité non-marchante et agraire absolue (avec en plus l’entre-soi de la supériorité ethnique élective) : ça ne marche pas, les gens finissent par se faire chier et se tirent.

      Le problème fondamental de l’hegelomarxisme c’est que l’Homme est indigne des visées que Hegel et Cousin ont pour lui...

      *par ex. si tu critiques la morale christo-judaïque des derniers-qui-sont-des-premiers ie des juifs,femmes,migrants,lgbt etc. tu es classé Grand-Mal (Soral, Le Pen) et détruit socialement.

      ps : pour ceux qui sont sous idéologie complotiste ou gauchiste, je précise que l’anti-prédation est totalement indépendante du libéralisme capitalistique et de la privatisation : on peut très facilement imaginer une société marxiste au dernier degré sans aucune propriété privée et ou tout l’argent soit public mais dans laquelle ce soit toujours le meilleur prestataire qui puisse toujours de droit et de fait prendre toute prestation publique et virer un nul a statut ou pas.


    • #2089246

      Le subjectivisme dans toute sa splendeur et comme dirait Cousin : on s’en branle ! L’humilité comme point de départ et l’humilité comme destination... le mouvement réel de l’histoire a été depuis longtemps été creusé, analysé, fouillé et compris. Lisez, cherchez à comprendre et arrêtez de croire que votre petite subjectivité serait plus intéressante que celle du péquenot moyen.


    • #2089454

      Je ne suis pas sûr que tu comprenne vraiment cette idée de subjectivisme. Déjà au sens commun elle est fausse : tout français qui m’a lu sait parfaitement que le problème est là, dans le fait que tout le travail public fonctionne par prédation et de ce fait écrase le pays de prélèvements et de réglementations. Le fonctionnaire EDF coûte 100% de plus que l’électricien anglais et il ne fait même pas le boulot, ce sont des sous-traitants qui vont aux radiations. Pourquoi irait-il au boulot, faudrait vraiment être con quand on est payé à vie quoiqu’il arrive. Vous savez tous que le problème réel est là. La seule subjectivité en jeu ici c’est l’effacement mental de cette évidence du fait votre statut de prédateur aux petits pieds ou de votre envie de l’avoir, exactement comme la noblesse ne ’voyait’ pas l’iniquité de son statut, qui faisait par ailleurs rêver toute les autres classes de la société. C’est pour ça que vous aimez bien Cousin, c’est de la branlette causale externe qui vous évite de voir la réalité en face.

      L’idée de subjectivisme à laquelle tu te referre n’a d’existence qu’en opposition à l’idée que le processus dialectique historique hegelien est objectif, que c’est la réalité absolue, que ce qui apparait dans la tête des gens est réglé comme du papier à musique historique. Effectivement, on ne peut pas prouver par la raison que Hegel a tord (du fait de sa manière de tricher qui est trop convolue, trop puissante) mais on le peut par la pratique : cette certitude absolue de l’objectivité historique qui habite Cousin est exactement celle qui a permis à Pol Pot, Mao, Staline, Lenine, Trotski -tous intellectuels et marxistes fervents comme Cousin- ainsi qu’à leurs idiots utiles (Hitler, Mussolini) d’exterminer des dizaines de millions de personnes pour non-conformité au processus dialectique historique.

      La prédation première est sur la croyance infligée aux autres. C’est très symptomatique que la certitude hegelomarxiste n’ait pu prendre les gens qu’à l’Est, parce qu’ils étaient faibles dans l’Histoire et avaient des choses à prouver. Nous à l’Ouest on en a plus de bouteille pour différencier la fumette de la réalité et on ne s’est pas fait avoir.


    • #2089532

      La prédation dont vous parlez et que vous percevez est bien réelle, mais elle n’est qu’une conséquence et non une cause. Il est donc normal à partir du moment où l’on fait un point de fixation sur une conséquence en la prenant pour une cause de partir dans du subjectif. L’histoire est un gigantesque mouvement et les conséquences qui se manifestent en fin de parcours ne peuvent se comprendre que si l’on regarde le mouvement dans sa totalité ; en comprenant les forces qui font ce mouvement. La branlette c’est de s’arrêter de creuser parce qu’on s’imagine qu’on a trouvé LA SOLUTION sous prétexte d’avoir senti quelque chose d’un peu réel à un moment donné.

      Ok, point Godwin atteint pour votre mise en relation de la dialectique de Hegel et cette liste de dégénérés...

      Sortez du spectacle narcissique, ce que vous sentez est bien réel mais vous n’allez pas au fond des choses.

      Malgré les apparences, chaleureusement !


    • #2089650

      @FC Et Al., tu crois sincèrement que je te parle du fonctionnaire EDF parce que je ne peux pas aller au fond des choses ? Le fond des choses n’existe pas, il n’y a que des causalités de surface parce que l’humain est beaucoup trop con pour implémenter des causalités de fond. Si tu empêche la prédation par les services publics tu divise les prèlèvements obligatoires d’un facteur cinq à 10 et t’as plus de gilets jaunes, end of discution et pas de niveau plus profond. Ceux qui comme Freud ou Hegel te brossent un portrait du fond des choses le font parce qu’ils savent au fond d’eux que t’es plus beaucoup plus con qu’eux et que tu va y croire, c’est comme ça depuis la nuit des temps, l’humain cherche l’unité des choses et est toujours prêt à se faire engrosser par le premier enculé qui va satisfaire ce besoin, ça a commencé avec les shamans, ça c’est continué avec les prêtres, les théologiens puis les Jésus, Hegel, Marx et maintenant Cousins etc.


    • @Marc Ton rève va se réaliser !
      Un monde sans argent c’est ce que le gov mondial nous prépare .Plus d’argent mais une sorte de monnaie virtuelle afin que tes dépenses soient controlées . Plus de possibilité d’acheter quoi que ce soit qui ne soit justifié .
      Pas de voiture si il est jugé que tu n’en as pas besoin . Plus de gateaux si tu pèses plus de 50 kg et si ton dossier médical virtuel ne le permet pas .
      Plus d’Etat ,plus de Nation ,plus de race ,plus d’identité ,plus de choix .
      Tu vivras avec celle qu’on te désignera ,comme adéquate à ton ADN Celle qui aura les enfants qu’on lui permettra d’avoir s’il sont jugés acceptables par la caste dirigeante .Tu habiteras où on te dira de vivre, c’est à dire au sein d’ une caste te correspondant ,basée sur tes origines ethniques, ton QI ,ta santé physique . tu auras droit aux marchandises autorisées à ton profil .
      Les robots feront les travaux utiles , les humains vivront d’un revenu universel minimum. Comme dans Farenheit .La journée annuelle de travail sera une récompense .Tout dépendra
      de la machinerie virtuelle pieuvre Mondiale et de ses réseaux .


  • Tout est là !!!
    Énorme vidéo !!!
    Merci Francis pour ton éclairage radical !!!


  • Il est évident que nous sommes dans une inversion des valeurs ,le faux devient le vrai ,et le vrai devient le faux ,dans tous les domaines .
    Concernant la vérité du faux ,il n’y a pas de débats ,tout cela par domination du capitalisme qui ne veut pas perdre la main ,et effectivement il n’y en a jamais eu concernant le climat du réchauffement climatique ,à commencer par là.
    Tout n’est que mensonge .


  • #2088948

    Le critère n°1 pour savoir à qui on a affaire : oser parler de Faurisson et du Grand Alibi.

    Cousin, oui.

    Zemmour ? On attend toujours.


  • Une des meilleures vidéos de Francis, si quelqu’un peu le contredire de manière aussi argumentée et intelligente, qu’il ne se gêne pas, on sera tout ouïe..


  • « La lessive épicière des savoirs crétins de la surface » ... Il est trop bon ce Francis Cousin ! La meilleure intervention que j’ai pu entendre de sa part, même si elle se heurte toujours à la problématique concernant la nature et le rôle de l’État. À bas ci à bas ça, ok ! Mais c’est s’arrêter au seuil de la question qui doit dès lors fatalement se poser et qui là ne l’est pas, à savoir : qu’est -ce qu’on fait ? D’ailleurs, j’en veux pour preuve qu’il parle à deux reprises de racailles remises en liberté. Faut-il comprendre que sans État, qui ici joue évidemment le rôle de pousse-au-crime, ces racailles (armée de réserve elles aussi comme il le dit) n’en seraient pas ou qu’elles deviendraient ou redeviendraient de doux agneaux ? Le problème est de taille et là est à mon sens le noeud gordien du problème.

     

    • #2089428

      De doux agneaux ? Du moins, en principe, libérés de l’aliénation marchande et donc du besoin d’appropriation.


    • #2089482
      le 28/11/2018 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Francis Cousin – Les Gilets jaunes, Faurisson et Marx

      "ces racailles (armée de réserve elles aussi comme il le dit) n’en seraient pas ou qu’elles deviendraient ou redeviendraient de doux agneaux ?"

      Imagine, si la banlieue devenait consciente et sortait de sa torpeur de rebut...

      Le contenu de cette intervention cousinienne est explosif, pour qui fait l’effort d’écouter et de comprendre.
      Problème, les gens ont été habitués à zapper, courte faculté d’attention, de frustrations en frustrations indéfiniment reconduites...
      Sans parler de l’inévitable auto-critique.
      C’est plus facile d’aller acheter un polo griffé à Rosny 2 (centre commercial régional, 93, masses zombifiées) le samedi après-midi !


    • @Eric, en effet, malgré la formation cousinienne intensive dont nous ERiens nous délectons depuis la révélation de ce puissant esprit, nous avons toujours bien du mal à comprendre comment se passera cette fameuse transition, et maintenant qu’elle pourrait se profiler là, tout de suite, grâce aux GJ, pas de porte-paroles, pas d’enfermement dans quelques revendications ... le pur et dur, "la réquisition des autobus comme à Barcelone, les conseils ouvriers" ... nous vivons un moment historique peut-être, si c’est le cas, il se fera dans la douleur bien sûr, il faudra passer par les pénuries, le chaos des foules se ruant vers les stations d’essence, les supermarchés vidés. Préparons-nous.
      D’autant plus que les GJ "n’aiment pas non plus les kébabs et les âneries de la transhumance métissante de la marchandise" ! Quel farceur ce Francis avec son humour.


  • #2088993

    excellente analyse , comme a son habitude . Il est vrai que la censure dévoile le mensonge de la démocratie du capital , et par de la nous ouvre les portes de la vérité . Une vérité qui est devenu interdite car elle remet en question tout le fondement de nos sociétés démocratiques . Le faux est devenu la seule vérité possible dans notre société , et tout ceux qui veulent chercher la vérité sont condamné , et déclaré fasciste .


  • #2089019

    Merci à E&R pour avoir relayé cette excellente vidéo de Francis Cousin !


  • Que celui qui dit mieux se fasse connaître..


  • #2089051

    voici un témoignage corroborant les propos de F Cousin

    A Orange, le référent Luis Cascalès n’est pas convaincu par le discours du président de la République. « Il a parlé de tout sauf des gilets jaunes. Il dit que la délégation de porte-parole du mouvement sera reçue par le ministre de la Transition écologique et solidaire, mais ces personnes ne nous représentent pas ! Elles n’ont pas été choisie par les gilets jaunes. Sa réponse ne nous convient pas du tout, il nous prend pour des bananes, nous allons rester sur les points de blocage », glisse le référent avant d’expliquer que les Orangeois vont durcir le mouvement. « Nous allons préparer cela aujourd’hui pour le mettre en place demain matin. »

     

    • #2089484
      le 28/11/2018 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Francis Cousin – Les Gilets jaunes, Faurisson et Marx

      lol, comme on peut être conditionnés :
      quand tu dis "à Orange", j’ai d’abord pensé à l’ entreprise française de télécommunications...
      Et donc que Luis Cascalès était un cadre de l’entreprise.

      J’ai mis 5 bonnes minutes pour me souvenir que c’est aussi une ville de France.


  • #2089106

    Marx, Debord, Pierre Guillaume...La Vieille Taupe

    ...Francis Cousin...La lutte de classe radicale contre l’argent, l’État et toutes les cliques capitalistes, de l’extrême droite à l’extrême gauche de la marchandise...De mai 68 à la dynamique de l’auto-dépassement des gilets jaunes...On tient le bon bout du fil du temps subversif qui va enfin abolir le spectacle de la servitude infinie...


  • #2089207

    Socrade...Avant de parler ou d’écrire...Se documenter...Les kiboutzs israéliens : "une égalité non-marchande et agraire absolue" et non manque de bol, c’est l’inverse ; une égalité marchande et agraire absolue


  • #2089326

    Grand merci à ER !!!

    En une semaine , j’ai pu voir et écouter une époustouflante et éclairante vidéo de Bricmont sur Onfray et ses limites.

    Et aujourd’hui du très grand Francis Cousin !
    Pourtant assez difficile à comprendre d’habitude pour ceux qui ont comme moi un déficit de lecture chronique , il a produit là une grandiose analyse dans un contexte de grogne en gilet jaune . . .

    Bref très puissant , j’ai pris un "level" ce soir . . .

     

    • Francis Cousin commence à m’énerver. Intéressant au début, il se drape dans son radicalisme pour ne surtout rien faire. C’est dans son jargon habituel qu’il donne des leçons, et je dois dire qu’il me fatigue. Je l’attends sur les rond-points ou aux champs élysées, qu’il vienne déclamer ses vérités assénées. Impossible pour lui de comprendre qu’il ne faut mépriser personne, ni les bobos, ni les prolos, que ce sont les mêmes qui se battent pour obtenir de maigres satisfactions pécuniaires et qui renversent la table le lendemain. Nous aurons besoin de tous pour abattre le capitalisme, et nos "opinions", de l’extrême gauche à l’extrême droite du capital, nous sembleront bien futiles dans l’unité de l’action. Si il continue sur cette lancée, je vais le classer parmi les bons youtubeurs, écrivain d’ultragôche moyen, et grand bonimenteur.

      http://democratisme.over-blog.com


  • #2089350

    un maître ! capable de s’exprimer pdt 1h20 sans interruption... et le contenu est clair et organisé.
    le jour même je cherchais s’il n’y avait pas une intervention de cousin sur les gilets jaunes. le soir je la trouve sur ER.


  • #2089382

    Francis Cousin au sommet de son art dans cette vidéo, pas faite pour tout le monde il est vrai. Un régal pour l’esprit.Merci.

     

    • Pour les amateurs de poésie, peut-être, mais ceux qui cherchent un discours clair et franc ont abandonné après la troisième minute où il n’a toujours rien dit de substantiel.


    • @Titus : A la fin, Francis Cousin propose de :
      1) ne pas se laisser enfermer dans des revendications limitées
      2) n’accepter aucun porte-parole.
      Est-ce assez clair comme proposition ?

      @Titus toujours : Quand tu regardes un Disney, il ne se passe rien pendant les 5 premières minutes, pourtant tu regardes le film en entier. Y a-t-il un résumé à la fin ? Non. Pourtant un message très clair est passé en filigrane pendant tout le film : Dors, Rêve, Obéis, Consomme.


    • #2090658

      Titus, les 3 premières minutes sont effectivement nettement en deçà des trois dernières que je te conseille vivement ... la tout est dit



    • Quand tu regardes un Disney, il ne se passe rien pendant les 5 premières minutes, pourtant tu regardes le film en entier.




      Quand je regarde un film, je n’ai pas l’impression d’être pris pour un con, même s’il ne se passe rien pendant les trois quarts du film.


    • Dans une volonté d’effort, je suis allé jusqu’à la septième minute : le sketch continue de plus belle. Cousin me fait penser au personnage du peintre fou et escroc dans le sketch célèbre des Inconnus.


    • « Dans une volonté d’effort, je suis allé jusqu’à la septième minute »
      Là on est ailleurs. Et donc c’est cela qui correspond à une volonté « d’effort » !!! Au lieu de parler des Inconnus, vous auriez pu penser à Coluche et à son célèbre conseil adressé aux gens qui parlent de choses dont ils savent si peu.
      Et on passera sur ceci : « Quand je regarde un film, je n’ai pas l’impression d’être pris pour un con, même s’il ne se passe rien pendant les trois quarts du film. ». Simplement lunaire.


  • #2089402

    Et la lumière jaune fût.
    Merci pour cette analyse imparable.
    Que celui qui s’oppose à elle lève le doigt... personne ???
    Merci également au Professeur, maintenant, là où il est, il sait.


  • Selon Francis, pour que le mouvement des gilets jaunes fonctionnent :
    - Ne jamais se laisser enfermer dans une revendication délimitée.
    - Ne jamais accepter de porte-parole.

    En marche, camarades !

     

    • Seulement et exclusivement des mandatés révocables à tout moment et sur la seule base du refus absolu de toute servitude... Ce qui nous mène peu à peu au pouvoir anti-étatique des Conseils Ouvriers fédérés sur le seul terrain qui tienne ; celui des besoins humains anti-marchands...


    • @Rose : Merci pour votre réponse.

      Sur le second point, vous amenez la notion de révocabilité des représentants.
      C’est bien le problème dans notre système où l’on doit se taper 5 ans de Macroneries alors que ses électeurs (seniors notamment) se sont rendus compte au bout de 18 mois qu’ils étaient cocus. Ensuite vous parlez des "Conseils Ouvriers fédérés" ; voici ce qu’en dit Wikipédia :
      « Les conseils ouvriers fonctionnent selon les principes de la démocratie directe. Ils rassemblent l’ensemble des travailleurs dans des assemblées de base. Les élus de ces assemblées sont mandatés, doivent rendre compte de leurs activités devant l’assemblée, et sont révocables à tout moment par l’assemblée. »
      C’est bien cela qui fait défaut aujourd’hui dans le système politique français et qui devrait être rétabli comme principe de base...

      J’ai, pour ma part, cheminé sur le point 1 :
      Aucune revendication clairement délimitée = de nombreuses revendications tout le temps rafraîchies, une lutte continue pour faire valoir ses droits... ce qui manque dans notre société actuelle où règne :
      - le divertissement (TV abrutissante, sportifs sponsorisés déconnectés du réel),
      - le Spectacle (Cf. G.Debord),
      - l’apathie (Tant que le frigo est plein...),
      - le progressisme (=Privilégier les minorités>>>>>Affaiblir la majorité).
      Dans ce "bordel" généralisé, le peuple est divisé (gauche/droite) et il n’y a plus de fédération des travailleurs entre eux pour réclamer leur part de plus-value (Cf. Marx). Ce faisant, les lobbys (FM et autres réseaux tels que B’nai B’rith ou Bilderberg, les banques centrales et la BRI à Bâle, les Consortiums industriels tels que les multinationales ou les GAFAM, etc.), et les politiciens qu’ils manipulent, ont donc prix le contrôle. Nous (le peuple, les travailleurs) devons donc reprendre le pouvoir.

      La question qui me taraude est la suivante. Si l’on définit le pouvoir par l’exercice de la violence légitime, ce mouvement des gilets jaunes a-t-il une chance d’obtenir des avancées s’il demeure pacifique ?

      N.B. : Je prône la non violence.


  • #2089750

    Francis Cousin au sommet. Merci E&R.

     

    • Comment peut-on autant parler sans jamais rien dire ? Cousin est fascinant de ce point de vue.


    • @ titus
      C’est pas parce que c’est trop compliqué pour toi qu’il parle pour ne rien dire...


    • @Greg

      C’est pas parce qu’il y a des mots juxtaposés en phrases ampoulées que le discours est intelligent ou même cohérent. Quand ta définition d’un chien, c’est « une radicalité stellaire annonciatrice d’un monde nouveau », excuse-moi, mais il ne faut pas avoir fait Normale Sup pour comprendre que ça ne veut rien dire. C’est bien simple, on dirait du Lacan.


    • @Titus, très cousiniste personnellement, je comprends toutefois bien votre propos.
      Vous parlez très justement de poésie, en effet, qui connait les maîtres de la théosophie par exemple (et d’autres), sait que "les vérités sont souvent bien mieux comprises lorsqu’elles sont dites de façon harmonieuse ou poétique". L’humour peut faire également partie du message (voir "l’Initié"- oeuvre anonyme). Ne faut-il pas aussi savoir être farceur dans le très sérieux.
      Il me semble de FC reprend là une tradition antique propre à interpeller même si parfois on hésite entre l’humour et le "déjanté" surréaliste comme la définition de son chien - que vous avez retenue notez bien, pourquoi ?
      On ne saurait pour autant ignorer la rigueur du raisonnement, rarement pris en défaut, le foisonnement de la culture, le tout toujours dans l’humilité. Quant au lexique utilisé, il nous a appris qu’il fallait persévérer peut-être pour profiter de l’un des plus remarquables penseurs francophone de notre temps.


    • #2090354

      @ Titus .Il faut commencer par lire Marx et les programmes du NS Hitlérien pour s’apercevoir que c’est de la méme chose qu’ils causent .
      Ensuite il faut écouter Cousin jusqu’au bout avant de juger ,car le début est un peu chiant mais la suite vaut le coup
      Le discours est brillant ,clair et très prenant .Cet homme est un grand orateur ,qui s’exprime en une langue magnifique ,avec une élocution extraordinaire .
      C’est un penseur de la "Big picture " comme disent les rosbeefs ,il a une vue d’ensemble des problèmes et de l’Histoire , loin des petits combats partisans mesquins idéologiques clanesques .
      Les penseurs ne vont pas sur le terrain , ils pensent ,étudient et exposent leurs idées , au lieu de brailler des slogans ,ou de manier le tromblon .Chacun son truc .
      Il y a des Magellans , des Alexandre le Grand et des Socrates , La polyvalence mène rarement à l’excellence .


  • Il est intéressant de noter que deux personnes aussi intelligentes que Francis Cousin et Jordan Peterson, qui ont, pour le premier, une grille de lecture marxiste ( voire ultra-marxiste ) et, pour le second, une grille de lecture psychanalytique ( et strictement anti-marxiste ), sont tous les deux absolument contre la censure..
    Pour Cousin, la censure intervient quand il y a incapacité à répondre aux arguments du censuré. Réaction totalitaire des "démocrates" et des"républicains". Le cas échéant, pour couvrir des mensonges. Bravo les francs-macs !
    Pour Peterson, la censure pour cause de "haine" appelle la question : qui dit ce qu’est la "haine" ? Eh oui... En France, c’est le crif et les francs-macs. La haine à sens unique. Privilège exhorbitant et totalitaire qu’ils se sont attribué à eux-mêmes ! Ces gens sont des usurpateurs. Ils ont privatisé le sens du mot "haine" à leur profit avec la complicité des services étatiques ( de toutes façons, ce sont les mêmes : ils sortent du ministère à 18H et à 21H, ils se retrouvent en loge ). Résultat ? ils sont toujours du bon côté du fusil : c’est eux qui le tiennent.


  • Comme d’habitude le communiste Francis Cousin jette le bébé avec l’eau du bain : pour lui l’Etat et la monnaie sont mauvais par essence. Imaginez que l’Etat français soit aboli demain. Que se passera-t-il ? Une effroyable guerre civile et des pillages sans fin. Des dizaines de milliers de morts en l’espace d’un mois.

     

    • #2090006

      Lire un peu en cherchant à comprendre...
      La monnaie et L’État ne sont pas "mauvais"...Ils expriment une logique historique qu’il faut appréhender...Sans cela, on jacasse en pure perte...
      Un minimum d’humilité...Savoir se taire quand on n’a rien d’autre à dire que la récitation de la servilité obligatoire...Puis beaucoup creuser pour commencer à dire des choses intelligentes...
      Pour débuter ; lire déjà ceci :
      L’origine de la famille, de la propriété privée et de l’Etat, Friedrich Engels


  • #2090727

    Bravo encore une fois à Monsieur Cousin. Comme d’habitude, un bulldozer intellectuel implacable.


  • #2090818

    moi j’ai du mal avec ce francis Cousin en effet il dit des chose qui va dans notre sens , il arbore une croix chrétienne derrière lui (volontairement) , le problème c’est qu’il est dans la même démarche que Berkoff ou Goldnadel , pour moi y a anguille sous roche , maintenant chacun est libre de penser ce qu’il veut mais moi un juif qui place une croix derrière lui pour se donner de la crédibilité je trouve ça suspect et j’ai le droit de trouver ça suspect au vu de la persécution que cette communauté fait contre nous les F de souche depuis tant d’années , d’un coup ils changeraient de camp ? par miracle tient donc .

     

Commentaires suivants