Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Gers : les agriculteurs multiplient les opérations escargots

La colère monte doucement

Une centaine de tracteurs bloquaient lundi matin les quatre principaux ronds-points d’accès à Auch pour protester contre le projet européen de révision de la carte des zones défavorisées qui pourrait amputer les revenus de nombreux agriculteurs, a-t-on appris auprès de la gendarmerie.

 

Les organisations contestent le projet de redécoupage des zones défavorisées qui doit entrer en vigueur au printemps, car il exclurait selon elles 79 communes gersoises de certaines aides européennes destinées à compenser des handicaps territoriaux (forte pente, climat, mauvaise productivité) ou socio-économiques (poids de l’emploi, risque d’exode rural).

[...]

Pour Luc Mesbah, secrétaire général de la FDSEA 31, les agriculteurs, qui craignent de perdre des aides sans lesquelles leurs exploitations ne seraient plus viables, sont décidés « à ne pas relâcher la pression » dans l’attente d’une réunion avec le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert, prévue mercredi.

Une délégation de Nouvelle-Aquitaine et d’Occitanie a déjà été reçue vendredi au ministère de l’Agriculture. La Présidente de la région Occitanie Carole Delga et des parlementaires doivent rencontrer M. Travert dès mardi.

De nouvelles opérations sont prévues mardi, tandis que mercredi agriculteurs audois et haut-garonnais annoncent qu’ils se regrouperont pour converger ensemble vers Toulouse.

Selon M. Mesbah, il s’agira alors d’une « action sans retour » : « Nous bloquerons la ville et nous ne repartirons que si nous avons obtenu satisfaction lors de la réunion avec M. Travert ».

Lire l’intégralité de l’article sur lepoint.fr

L’agriculture française en danger, lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

38 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Voilà des Hommes !


  • Ce matin mobilisation des agriculteurs à Autun(71), pour les mêmes motifs, malgré les aides un quart des exploitations françaises perd de l’argent, alors sans...

     

  • #1894905

    En Gascogne, Luc Mesbah, secrétaire général de la FDSEA 31, n’est pas plus écouté que José Bové et sa confédération paysanne , ces deux syndicats essayent de récupérer notre colère
    Ici les paysans n’en peuvent plus , nos communes crèvent, nos villages se vident
    C’est même pas de la contestation, c’est un réflexe de survie , comme un gars qui se débat quand on le noie
    Entre les suicides, les saisines, les huissiers , les gendarmes, les dépressions, les divorces, l’alcoolisme, les fermetures,etc... et la disparition du modèle familial
    Nos campagnes se meurent


  • Sur la photo le tracteur de gauche doit valoir 160 000 euros, celui de droite 140 000 et celui du milieu un peu moins . Le patrimoine moyen de l’agriculteur est de 600 000 euros (patrimoine le plus souvent hérité), il vient au deuxième rang derrière celui des professions libérales . Tous les paysans que je connais ne me semblent pas, sauf exception, être de gros travailleurs . Ils ne font que préparer et accompagner le travail de la nature . Seulement la plupart sont condamnés, non pas par les politiques ou par l’UE, mais par le progrès technologique appliqué à l’agriculture .

     

    • #1894946

      @Graindorge
      Et toi tu produis quoi, des commentaires sur E&R ?
      Les agriculteurs des rentiers fainéants , ici j’aurais tout lu et tout entendu ...................................................................... ...................... .ϟ ✖ # ϟ # ✖✖
      Putain les gars, c’est pas avec vous qu’on va s’en sortir si demain y’a plus d’électricité, d’essence, de DAB, de supérettes
      Par-contre cracher sur les français, là ,vous êtes champion du monde, que dis-je de l’univers, de la galaxie
      Bien l’bonjour aux autres "culs terreux" et mort aux cons



    • Tous les paysans que je connais ne me semblent pas, sauf exception, être de gros travailleurs . Ils ne font que préparer et accompagner le travail de la nature



      C’est une plaisanterie j’espère ?! Un agriculteur "moyen" bosse entre 10 et 12 heures par jour !


    • Paysan, çà eut payé mais c’était y’a longtemps !
      https://www.youtube.com/watch?v=81T...


    • Celui de droite ressemble bien à un New Holland TM 125, tracteur de 20 ans d’une valeur approximative de 20 000 €, par contre le Massey (à gauche) en effet vaut une couille (env. 100 000 balles) et je rappelle également que le gers est un département plutôt axé sur l’activité céréalière, c’est donc leur outil de travail, et non la BMW pour promener bobonne le dimanche après le roti ! Quand à la charge de travail, même céréalier, je ne connais pas beaucoup d’agri pouvant se cantonner aux 35 heures. SVP, même si vous vous sentez dissident, cela ne vous exonère pas d’un certain travail de réflexion avant de lâcher une diatribe !


    • @Graindorge

      Tous les patrons ne sont pas des pontes du CAC 40, c’est pareil pour les agriculteurs. Vous avez peut être plein d’agriculteurs de type "Rothchild" autour de vous, moi pas. Tous ceux que je connais, grâce à quelques incursions effectuées au sein de nos belles campagnes, ne roulent pas vraiment sur l’or. A propos de rouler, je connais un couple d’agriculteurs qui traîne un vieux Citroën Picasso depuis bientôt 18 ans, le véhicule n’en peut plus mais ils n’ont pour l’instant pas le projet de le changer pour un motif que vous devez sûrement deviner. Même pas de quoi changer un vieux Picasso, vous voyez d’ici le Pablo ? Enfin, je voulais dire, le tableau, enfin bref vous m’avez compris.......
      Concernant vos agriculteurs pleins aux as, vous ne confondriez pas avec le ranch de Southfork dans la série Dallas, par hasard ?


    • Entièrement d’accord avec Graindorge...

      J’en ai connu des graves... Ils pleuraient moins vers chez moi quand ils vendaient leurs vignes durement héritées et grassement payées par l’Europe...
      En tout cas, ils en veulent à l’europe, mais vu leur putain de 4x4 qu’ils se paient pour aller chasser le W.E, ils kiffent l’amérique...

      Navré, mais je les emmerde. Je méprise les héritiers qui ne savent pas investir leurs billes.


    • Bien dit M.le bouseux !
      Un des traits de caractère du Français les plus agaçants, c’est sa tendance prononcée à l’auto-dénigrement et au lynchage de bouc-émissaire, si possible sous des prétextes corporatistes. Ça participe incontestablement à la sinistrose ambiante déprimante.
      Bonne idée les opérations escargots. S’en prendre au réseau de transport publique, c’est le meilleur moyen pour faire chier tout le monde et avoir une petite chance d’être entendu en haut lieu. C’est un meilleur moyen que le suicide en tout cas !

      PS : le progrès technologique appliqué à l’agriculture que vous nous vantez monsieur le geek fasciste, ça signifie sur le terrain des tracteurs plus gros, plus performants, plus adaptatifs et surtout plus autonomes qui vont couter encore plus cher ! Et une nouvelle réduction du nombre d’agriculteur à l’hectare inhérente à l’augmentation de la productivité induite ! Et les agriculteurs qui survivront à cette lutte fratricide on ne peut plus naturelle auront un patrimoine encore plus élevé ! Le serpent qui se mord la queue quoi !


    • @Grain d’orge, le patrimoine comme tu dis, c’est l’outil de travail....
      "Préparer et accompagner le travail de la nature"... Celle là je vais la redire, elle va en faire rire plus d’un.
      Je viens de commencer les mises bas sur mon troupeau, l’année dernière, à compter du premier février en soixante jours consécutifs j’ai fait 850 heures de travail et pas le cul sur une chaise à tripoter une souris, j’ai pas pris un jour complet de repos depuis septembre 2009 et je suis loin d’être une exception.
      Et toi, tu fais quoi dans la vie ? Tu récoltes du fric en brassant de l’air dans le tertiaire ?
      https://www.egaliteetreconciliation...
      Il y a mon adresse à la fin, passe à la ferme on discutera de ce que c’est que de travailler...


    • Vous dites un petit peu n’importe quoi, car le point ESSENTIEL est de savoir qui le détient ce patrimoine ?
      Le tôlier.... ? ben non, c’est la banque !
      Tout est à crédit et il faut payer les énormes traites tous les mois...qui viennent gonfler les popoches d’une certaine banque dont le nom composé commence par C et finit par A !

      Un patrimoine aussi gros soit-il qui est dépendant des échéances aux banques, ça ne vaut pas grand chose....quand vous êtes dans la merde, la banque reprend tout, brade le tout pour la valeur résiduel des emprunts, et vous vous retrouvez tout seul avec votre bite et votre couteau et vos yeux pour pleurer......s’il vous reste une corde et un bout de caharpente....ben oui, ça existe tous les jours !

      Tout le monde le sait non ?

      Adishatz

      H/


  • « La colère monte doucement » et dégonflera rapidement..

     

    • Bien vu
      Exact, la énième manif des esclaves du Crédit Agricole (l’emprunteur est l’esclave de celui qui prête ) On va leur promettre des conneries et ils vont rentrer à la niche comme d’habitude. Allez jusqu’au bout cette fois ! C’est l’assemblée nationale et l’Elysée qu’il faut assiéger, pas emmerder les gagnes petits qui n’y sont pour rien..


  • les paysan ont disparu il y’a bien longtemps de nos campagnes , Claude bourguignon explique très bien pourquoi la terre du paysan est plus riche à sa mort que lorsqu’il a commencé a travailler la terre , il n’y a presque plus d’agriculteur la culture agraire disparait peu a peu par contre il reste quelques 600 000 exploitants agricoles qui exploitent le sol jusqu’a la lie en plus d’exploiter leurs salariés souvent au black et aussi des clandestins, car eux même exploité par la dette bancaire je rappelle pour ceux qui ne le savent pas ou plus que la france n’est autosuffisante alimentairelment bien souvent quand une terre agricole devient constructible le paysan s’empresse de la vendre sans parler de ceux qui vendent aux chinois et consort
    je suis issus de ce milieu qui aime tant monsanto

     

    • @Ghislain, il n’y a plus de paysan ?
      Hardi petit ! Qu’attends-tu pour les remplacer ?
      Installes-toi, je te trouve une ferme, je vois déjà l’exploitation de tes rêves, Pierre Rabhi fait la sieste à l’ombre, Claude Bourguignon compte les vers de terre pendant que les ronces travaillent le sol...
      75% de la surface agricole en France est louée à des tiers, ce ne sont pas les paysans qui vendent la terre, c’est les propriétaires !
      "Ce milieu qui aime tant Monsanto"... Ho la belle formule ! Tu peux développer ou je dois m’en contenter ?
      Tant que tu manges, tu as besoin de "ce milieu trois fois par jour.


  • C’est bien d’en parler
    parce qu’au niveau national c’est le black out complet

     

    • #1895184

      L’idéal serait un long reportage avec des témoignages sur toute la France, comme y’a des antennes E&R un peu partout, ensuite il suffirait de compiler. On n’entend pas assez s’exprimer directement les paysans je trouve.


    • France occupée@
      E&R il me semble fait la promotion de la permaculture, d’un retour à une vie plus simple et plus saine (voir dernière conférence de monsieur K) Pourquoi E&R se ferait le relais de ces exploitants agricoles déjà affiliés à des grands syndicats comme la fnsea. C’est à leur coopératives et à leur syndicats à qui ils ont donné leur pouvoir de les défendre. Ah ils sont corrompus et soumis aux lobby agro-chimique ? Ben tant pis pour eux. Ils n’ont qu’à se réorienter. Ces exploitants agricoles qui manifestent sans arrêt ne sont pas les représentants d’une agriculture pérenne et d’avenir. Qu’ils disparaissent.


    • #1895700

      @Fleurs
      Nouvelle sur E&R faut suivre avant de commenter



      Rencontre avec Laurent, paysan et adhérent d’E&R Bourgogne




      Tu peux même discuter avec lui ici même (@laurent71)
      On est parmi vous nous les païsous


    • Yves sans logement
      Vous avez regardez le reportage que vous m’avez conseillé ? Il va exactement dans le même sens que moi en ce qui concerne les syndicats agricoles.. y a comme un problème là..
      Venez ici en Bretagne vivre au milieu des exploitants agricoles producteurs de lait degeulasse. Ce n’est pas des paysans. Désolé. Des esclaves des coopératives.


  • #1895155

    C’est une jacquerie.
    (justifiée).

    Petit détail qui n’aura échappé à personne : le seigneur et ses fermiers généraux sont à Bruxelles ; pas à Auch ou Autun.

    A Auch et Autun, il ne reste plus que la voirie et un peu de maréchaussée (mal payée).

    En plus il y a un vassal entre Bruxelles et Auch qui s’appelle Paris.
    Paris n’est pas le représentant de Auch et Autun mais de Bruxelles.
    C’est un fermier général.
    Il n’ a aucun pouvoir mais beaucoup de discipline : très dévoué à son maitre.

    En considération de ces constats, il faut changer de méthode : l’embouteillage ne ralentit que les voitures.

    Notre ennemi est hors de portée, bien défendu.
    Et ceux qui les défendent sont ceux qui nous trahissent.

    Le temps est donc à l’union et au feu.
    Il faut donc d’abord s’unir.
    Les agriculteurs entre eux et nous avec eux.

    Donc, à ceux qui critiquent les agriculteurs, ils ne faut faire que cette réponse :

    - vous êtes les idiots utiles de Bruxelles et Paris ; vous avez voté Macron hier, et vous le défendez aujourd’hui.
    - vous nous retardez.


  • J’aime bien le monde paysan, j’y ai travaillé, chez des petits/moyens, des mecs qui bossent pas mal pour se faire un smic, des mecs un peu endettés ou qui ont une femme qui travaille, le temps que ça produise, parfois même des mecs qui ont gravement les boules de ne pas pouvoir embaucher quelqu’un pour les aider, des mecs qui louent des terres ou leur tracteur....
    J’aime bien le monde paysan et pourtant....
    Il y a monde paysan et monde paysan, il y a ceux qui ont un savoir à transmettre, ceux qui font qu’un gamin puisse voir un poulet une vache pour de vrai, ceux qui bossent la terre avec amour et respect et ceux qui polluent, ceux qui font du chiffre, qui remplace la main d’œuvre par des machines ou qui n’emploient que de la main d’œuvre étrangère via des boites d’intérim installées à l’étranger.
    Il faut avouer que les agriculteurs ont été les bons petits soldats de la chimie, voir l’arsénite de sodium dans la vigne, le traitement des pommes (50 traitements dans les années 1950, je crois qu’on arrive à 36 maintenant), à l’époque on ne savait pas vraiment, maintenant, on sait, l’agriculteur "correct" va traiter juste ce qu’il faut, par respect de son métier, par respect du consommateur, et aussi parce que les traitements coutent chers....
    Il y a l’état comme pour la vigne qui a reconnu depuis 1955 la dangerosité de ce pesticide et qui n’a interdit qu’en 2001 son épandage, il y a les agriculteurs et leur responsabilité et il y a le consommateur qui pourrait consommé autrement, il n’y a pas que la bio, il y a certains qui n’ont pas le label mais qui travaillent proprement.
    Il y a les gros agriculteurs qui écrasent les petits, il a les agriculteurs qui disparaissent au profit du béton, il y a ceux qui disparaissent parce que selon eux, c’est prévu depuis belle lurette....


  • #1895198

    Comme à l’accoutumée, et à l’instar de nombreux autres habitués des manifestations bruyantes et stériles, nos amis agriculteurs gersois ont démontré, une fois de plus, leur grande capacité à faire chier les gens qui ne sont pour rien dans leurs problèmes, si problème il y a !
    Avec leurs beaux tracteurs à 160 000 euros, financés certes à crédit mais aussi, en partie, par les impôts des travailleurs qu’ils ont emmerdés toute la journée, ils auraient sans doute mieux fait d’aller perturber le quotidien, par exemple, de Philippe Martin, catastrophique président du conseil départemental, ou de Carole Delga, la danseuse étoile présidente du conseil régional, en allant rouler les pelouses parfaitement entretenues, toujours avec le fric du contribuable, de leurs hôtels respectifs ... et, éventuellement, en allant leur secouer les bretelles dans leurs si beaux bureaux ! Mais là, bizarrement, les grandes gueules semblent, tout à coup, moins véhémentes !
    En effet, nos braves agriculteurs préfèrent emmerder le dit contribuable et, aux prochaines échéances, iront voter gentiment comme des crétins, comme toujours, pour les équipes des deux responsables politiques mentionnés ci-avant !

     

    • "Si problème il y a"... Des gars qui travaillent minimum 3650 heures par an pour moins de 350 euros par mois, ça te pose pas de problème ?
      Des tracteurs à 160 000 euros, après vingt cinq ans de métier j’en ai encore pas vu...
      "Les grandes gueules", depuis le temps qu’ils se débattent, ont déjà essayé pas mal de trucs, bloquer une laiterie, une centrale d’achat, faire des opérations de vérification des étiquetages dans les grandes surfaces, à chaque fois c’est la même chose, deux gendarmes, un huissier, relevé des identités et le lendemain c’est comparution immédiate avec à la clé un 10 000 euros d’amende et un an de prison avec sursis. Après ça t’oses plus sortir de la ferme... J’ai un collègue qui en 2017 lors d’un contrôle d’étiquetage dans une grande surface, a trouvé des barquettes de viande hachée anglaise avec des étiquettes à entête viande française, il en a balancé une aux pieds du directeur du magasin, il n’est toujours pas passé au tribunal, mais il doit bientôt y aller, pour VIOLENCE AVEC ARME...
      Alors les gars essayent de se faire voir comme ils peuvent, en même temps, emmerder des gens qui nous méprisent alors qu’on les nourrit...


    • #1895876

      Vous confirmez donc bien mon analyse, cher ami !
      A savoir que plutôt que de faire des choix politiques (collectivement bien sûr car je me doute bien, qu’individuellement, votre seule présence sur ce site indique probablement un niveau de prise de conscience un peu plus élevé que la moyenne) qui pourraient éventuellement, peut-être, vous aider à relever la tête, vous vous obstinez à faire chier les gens qui n’y sont pour rien ... et j’inclus dans cette catégorie les gérants de grande surface, les salariés des laiteries ou des centrales d’achat qui ne sont, au final, que des employés !
      Donc, sauf à sortir les fourches et à aller à la confrontation violente, ce qui sera peut-être un jour la seule issue aux difficultés de la France en général ou à celles des agriculteurs en particulier, la solution à vos problèmes ne peut être que politique !
      Alors, plutôt que d’emmerder le quidam qui, contrairement à ce que vous prétendez ne vous méprise pas mais n’en peut plus d’entendre vos jérémiades sur les conséquences des causes que vous chérissez, commencez donc par aller demander des comptes aux politiques et responsables syndicaux que VOUS (les agriculteurs) avez mis en place pour présider à vos destinées !
      En effet, connaissant assez bien le Gers, quand je vois avec quelle ferveur moutonnesque (pour rester gentil et ne pas généraliser sur les capacités intellectuelles des intéressés) les paysans du coin soutiennent sans relâche les indéboulonnables tocards cités dans mon post précédent, je ne peux que sourire (jaune) et me dire que vous l’avez bien cherché !
      Et je n’aurais par la cruauté de vous parler de la FNSEA, syndicat majoritaire (donc élus par les agriculteurs) et maquereau historique de l’agriculture française. Fédération à propos de laquelle il suffit de se pencher sur le CV de certains de ses dirigeants emblématiques comme le peu regretté Xavier Beulin pour comprendre qu’il ne fallait pas être grand clerc pour envisager que vous l’auriez dans l’os avec de tels représentants ... que, je le rappelle, vous avez choisi !
      Pour conclure, puisque vous semblez être, entre autres, éleveur, je me me permets de soumettre cette citation d’Alphonse Allais à votre réflexion : "“J’ai rencontré dans la vie plusieurs animaux pas beaucoup plus idiots que bien des électeurs.”


    • #1895885

      @Phiddipidès
      Et moi de désespoir, il y en a un qui c’est mis une cartouche de 12 vers chez moi
      Tu sais ce que c’est du 12 ? imagine ses gosses ?
      Lachez nous un peu, vous connaissez rien, mais vous êtes tous expert
      Les paysans s’ils étaient si riche, si heureux ils se suicideraient pas, bande de naze
      Vous connaissez beaucoup de types millionnaires , propriétaires de terres & de tracteurs a 160000 qui travaillent 3 heures par jour, 5 jours par semaine, pour 10.000€ par mois qui se pendent ?
      Le salaire moyen d’un paysan ça fait honte
      Vous par-contre vous avez pas honte d’insulter des gens comme les agriculteurs
      Pauvre de nous vraiment


    • #1895983

      @ Culs terreux.
      Cher ami, je crains que votre post n’illustre parfaitement mon propos et n’appuie, un peu plus, ma démonstration lorsque j’affirme que votre corporation, pour désespérée qu’elle soit (enfin pour certains), ne fait que reprocher à ceux qui n’en peuvent mais les conséquences de sa propre inconséquence quant aux choix politiques catastrophiques faits et refaits sans arrêt depuis des décennies ...
      Donc mon affirmation est simple, et je crois de bon sens, si vous souhaitez vraiment passer par l’action revendicative "spectaculaire", plutôt que de faire chier le citoyen, adressez-vous plutôt aux fameux responsables politiques et syndicaux :
      1- que vous élisez avec une persévérance qui frise l’entêtement aveugle,
      2- qui vous sodomisent en souriant une fois les élections passées,
      3- et qui, de plus, vous demandent de payer la vaseline pour ce faire.
      En revanche, si vous souhaitez passer par l’action politique, au lieu d’insulter les gens qui, quoique vous en disiez ne vous insultent ni ne vous méprisent mais seraient plutôt des alliés objectifs si vous cessiez d’avoir la bêtise de vous les mettre à dos par des actions aussi stériles qu’inefficaces, commencez à essayer de réfléchir à qui sont vos véritables ennemis !
      Quant à la cartouche de 12, j’en connais parfaitement l’effet même si ce dernier varie fortement en fonction du diamètre des plombs qui la composent et de sa charge (65, 70 ou 76 pour le magnum). Je pourrais même vous faire un cours complet sur l’effet des munitions à haute vélocité de petit calibre ou sur celui de munition de calibre 50 (sous-calibré ou pas) !
      Pour conclure, si la prise de conscience est trop brutale et si, selon vous, il faut être paysan pour comprendre les problèmes des agriculteurs, alors :
      1- allez bien sagement mettre un bulletin LREM, PS ou LR dans l’urne aux prochaines consultations électorales ;
      2- continuez bien poliment de mettre en charge de la défense de vos intérêts les industriels de l’agro-alimentaire à la tête de la FNSEA ;
      3- persistez à continuer de croire que, bien que la France soit un contributeur net à l’UE, c’est cette dernière qui vous permet de vivre ... jusqu’au jour, pas si lointain, où la PAC ne concernera plus les agriculteurs français (mais ne vous inquiétez pas, la fameuse contribution nette, nos impôts donc, continuera d’affluer dans la poche de ces fameux responsables politiques et syndicaux dont vous semblez ignorer la responsabilité).
      Alors, dans ce cas, assumez et lâchez-nous !


    • #1896031

      @Phiddipidès
      Moi je suis gersois trompette
      Et ton ton j’aimerais te voir le pérorer sur mes terres et devant moi
      Encore un gladiateur du clavier , dans mon petit coin, des paysans avec des petites structures, (entre le Gers et la Haute-Garonne le Comminges) , souvent des néo-ruraux comme vous aimez nous appeler , on est pléthore a suer tous les jours , à cumuler 3 ,4 boulots en plus de la ferme 365 jours sur 365 , à avoir des exploitations vivrières qui nous permettent de vivoter bien en dessous du seuil de pauvreté, avec des gosses (moi j’en ai 4, bientôt un 5éme et je nourris 6 personnes)
      Viens nous voir, tu verras et je suis pas une exception, j’en connais autour de moi plein (brebis, cochons, oies, canards, lapins, pintades, poules, poulets, dindes, veaux, maraîchage, fruitier )
      Tu ne verras chez nous aucun syndiqués, pas plus à la FNSEA, qu’à la confédération paysannes, alors ta logorrhée insultante d’expert BFM/RMC (Eric Brunet le gersois de RMC ou Didier Giraud, l’agriculteur des GG) tu te l’as garde , tu dois être un salarié écolo bobo du tertiaire et venir nous sortir tes citations il faut raison garder l’ami
      Sur ce je te laisse, je deviendrais désagréable et ceux de chez moi n’ont pas besoin de subir votre connerie
      Et mes voisins sont des agriculteurs, on s’entends très bien, des conventionnels, des bios, des hors systèmes, chacun dés qu’il peut donne la main à l’autre , croire que nous sommes diviser c’est faux , il y a certes des gros cons, mais pas plus qu’ici et qui commentent, comme toi et moi
      A bon entendeur salut trompette (c’est ainsi que l’on nome ceux qui piaillent comme des poules pour parler des choses qu’ils ne connaissent pas et ça reste gentil )


    • #1896513

      @YSL,
      bah, c’est bien mon pote, continue ... mais ne viens pas me faire chier avec tes problèmes lorsque je pars bosser pour contribuer à ton RSA. Problèmes que, vu le ton que tu utilises, tu as probablement contribué à créer et que moi, en tant que gersois "non néo-rural", je suis obligé de subir vu que, pour l’instant, je me plie au choix, même stupides, de la majorité ! Alors, pépère, pas de leçon ! Maintenant, t’es pas obligé de me croire - mais j’en ai rien à cirer - comme je ne suis pas obligé de croire à ton histoire misérabiliste du mec qui a simultanément trois ou quatre boulots pour, finalement, vivre en dessous du seuil de pauvreté ! Eh bien, si c’est effectivement le cas, permet-moi de te dire que tu te débrouilles comme un manche, même dans le Gers. Je ne peux donc que te conseiller de te recycler ! Si t’es pas suffisamment malin pour le faire pour toi, fais-le au moins pour tes gosses !
      Enfin, si un jour, tu vois Martin, ou Delga (ou Montaugé, ou Cazeneuve, etc...), venir te voir avec leur voiture de fonction à chauffeur pour pleurer 5 minutes sur ton triste sort tout en faisant leur auto-promotion, n’oublie pas de les embrasser sur le front pour les remercier ... tu seras sur la photo de l’article de la Dépêche et çà fera des souvenirs à tes gosses, si t’en as vraiment !
      Passe le bonjour à tes voisins de la part du seul écolo-bobo du tertiaire du Gers !


    • #1897626

      @Phiddipidès



      Je pourrais même vous faire un cours complet sur l’effet des munitions à haute vélocité de petit calibre ou sur celui de munition de calibre 50 (sous-calibré ou pas) !




      Je pourrais moi te parler des marguerites de chez moi, hauteur de la tige, nombre de pétales et de pistils , nuance des couleurs et des senteurs, mais je ne le fait pas de peur d’avoir l’air d’un con
      T’es ridicule, le calibre 50 et pourquoi celui-là en particulier, pourquoi pas le 280, le 308, le 22 , le 7,62 x 39 mm ou le 30/30 ,t’as trouvé la fiche Wikipedia que de celui-la ?
      Putain vous êtes expert en tous ici !!!! politique, agriculture, géo-politique, vélocité des munitions calibre 50, taxi, bref rien ne vous échappe
      Bravo nous on est juste des "culs terreux" de paysans
      PREND LES ARMES TOI POUR UNE CONFRONTATION VIOLENTE, PUISQUE TU ES SI FORT, AVEC TON CALIBRE 50
      Apparemment tu ne sais pas ce que veux dire seuil de pauvreté, on calcule ça en fonction du salaire et du nombre de personnes qui vivent sur ce salaire (là c’est 6)
      Fanfaronner c’est bien, quand on le fait bien , là c’est pas ton cas


    • #1898028

      Tiens, les cas sociaux qui ne vivent que sur les subventions des contribuables se coalisent ... à moins que ce soit le même !
      Bon, ce n’est pas grave car chacun sait depuis longtemps qu’il est impossible de faire d’un âne un cheval de course.

      "Il vous vient quelquefois un dégoût d’écrire en songeant à la quantité d’ânes par lesquels on risque d’être lu." Paul Léautaud.


    • #1898120

      @ Phiddipidès
      Pour une fois on est d’accord il y a trop d’ânes


  • #1895284

    On peut penser ce qu’on veut de la Confédération Paysanne (qui n’est pas exempte d’inconséquences théoriques pour dire le moins...) mais son slogan "trois petites fermes valent mieux qu’une grosse" me semble mettre le doigt sur un problème fondamental de la paysannerie : sa soumission à la logique capitaliste de concentration et ses conséquences directes (mécanisation, chimie, emprunts/subventions, etc.).
    On ne peut que soutenir la colère des agriculteurs mais une remise en question de ce que sont devenus les paysans (des exploitants agricoles) est indispensable.
    Un pays qui n’a plus au moins 50% de paysans est malade. Avec moins de 2% aujourd’hui, nous sommes condamnés à mort.
    Rideau.


  • Luc Mesbah, encore un nom à consonance bien française.

    Les types ils ont jamais touché une charrue de leur vie (voir à ce titre les premiers chapitres, édifiants, du bouquin de Soljenitsyne), mais ce sont eux à la tête de la fédération des agriculteurs...


  • Les gérants des supermarché pris en otage et qui ne peuvent plus vendre de nutella, je me marre, les « marges anormales » de la grande distribution, leur pression pour avoir de la marchandise la moins chère possible et qui propose bien souvent des prix en-dessous des coûts de production, quand à certaines coopératives agricoles, elles achètent et paient en fin de saison suivant le cours, j’ai appris cela, il y a peu, parfois il vaut mieux ne pas ramasser.
    Il faut savoir aussi par exemple pour la cerise, il y a en moyenne une année de bonne sur 5 il y a le temps qui joue, s’il pleut, les cerises se fendent, s’il grêle la récolte n’est plus.... qu’un souvenir, le paysan vit au rythme des saisons et au rytme de la PAC, c’est vrai, la Pac rêve peut-être d’une usine agricole, financer à la fois les agriculteurs, les multinationales, les banques et les entreprises agroalimentaires, c’est difficile.
    Si j’ai bien compris, est en cause « l’indemnité compensatoire de handicaps naturels » (ICHN), cette aide, qui vise à permettre le maintien de l’activité agricole et à préserver l’emploi dans des territoires défavorisés.

    L’agriculture permet d’avoir un emploi pour beaucoup.
    L’agriculture répond aux besoins alimentaires pour beaucoup.

    Voir aussi la volonté du gouvernement de signer un accord commercial avec le Mercosur et l’importation de la viande bovine.
    Le choix du maintien des aides pour la bio pour les régions ?


Commentaires suivants