Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Il n’y aura pas d’accord entre le Front national et Debout la France pour les législatives

Le Front national et Debout la France n’ont pas réussi à s’entendre pour les élections législatives, a rapporté Le Point, alors que le parti de Nicolas Dupont-Aignan a annoncé avoir investi des candidats dans la quasi-totalité des circonscriptions.

 

Le ralliement de Nicolas Dupont-Aignan au Front national (FN) avait surpris ses électeurs et désarçonné jusqu’aux cadres de son parti Debout la France (DLF), dont certains étaient partis en claquant la porte. L’expérience n’aura été que de courte durée.

À l’issue de son conseil national du 13 mai, DLF a annoncé avoir investi des candidats dans la quasi-totalité des circonscriptions, pour les élections législatives. Or, à la question de savoir si des candidats de la formation souverainiste seraient opposés à des candidats FN, un proche de Nicolas Dupont-Aignan, interrogé par l’AFP, a répondu : « Forcément ».

Plus tôt dans la journée, le site de l’hebdomadaire Le Point avait cité un membre de DLF présent lors de ce conseil national, qui confiait que Nicolas Dupont-Aignan devrait officialiser l’absence d’alliance DLF-FN pour les législatives, le 15 mai au micro de Jean-Jacques Bourdin, sur RMC/BFMTV. Les deux partis ne seraient pas parvenus à se mettre d’accord, en particulier sur les candidats que l’un et l’autre devaient retirer dans certaines circonscriptions afin de ne pas se faire concurrence.

« Au FN, on considère que les accords ou ébauches d’accords passés il y a quelques jours ne correspondent plus à la réalité. Ils ne proposent plus autant de circonscriptions gagnables que Nicolas Dupont-Aignan le voulait », confirme à l’hebdomadaire Dominique Jamet, ancien vice-président de DLF ayant démissionné après l’annonce du soutien de son champion à Marine Le Pen.

Autre point de désaccord important, le FN aurait exigé que les candidats de DLF se présentent avec une double étiquette FN-DLF, ce qu’aurait refusé Nicolas Dupont-Aignan.

Voir aussi, sur E&R :

La réconciliation nationale est chez Kontre Kulture :

La seule ligne politique d’avenir pour les patriotes :
réconciliation nationale !

 






Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • On ne se dirige clairement pas vers une grande alliance des patriotes/nouveau parti.
    L’espoir est du côté de Mélenchon, et ça c’est grave.

     

    Répondre à ce message

    • Exact, mis à part les questions sociétales on peut être d’accord avec Mélenchon, notamment compte tenu de ses prises de position concernant les guerres, la Russie la Libye et la Côte d’Ivoire avec la séquestration de Laurent Gbagbo. De même il a eut des déclarations particulièrement franches concernant le CRIF, et la question palestinienne.

      En tout cas pour ce qui concerne Marine et le débat raté, ça relève de la trahison. Comment peut-on arriver à un tel moment avec autant de légèreté, de désinvolture, abattre dès le départ ses cartes comme elle l’a fait, être incapable de défendre ses idées ni de combatre celles d’en face, et se comporter comme une poissonière ?

      Elle a trahi tout le monde, ses électeurs, son père, son parti, ses sympatisants, la France et notre avenir.

       
    • L’espoir est du côté de Mélenchon, vous êtes sérieux ?

      Mettez cote à cote les logos de la France Insoumise et celui de l’idéal maçonnique (voir le site du même nom).

      ... Autant dire que si notre espoir devait être inspiré du désir maçon, alors tout espoir est perdu.

       
  • Ça arrange apparemment beaucoup que DLF et le FN ne s’accordent point du tout sur les législatives.
    Entre les démissionnaires et les anonymes, aucune des sources de cette intox n’est fiable.

     

    Répondre à ce message

    • Ce n’est plus une intox :

      Nicolas Dupont-Aignan a de son côté confirmé lundi matin que son mouvement présenterait des candidats « partout en France » et que l’accord initial n’était « plus le cas ». « Le Front national ne peut pas avoir le monopole de l’opposition », a-t-il ajouté.

       
  • Avec ou sans accord ils n’auront pas de députés puisqu’il n’y a pas de proportionnelle aux législatives. Il faut au nom de la démocratie et du droit d’expression EXIGER la proportionnelle à cette élection. Pour cela il FAUT CESSER d’y participer et la boycotter. PAS de proportionnelle pas d’électeurs !

    ne participez pas à cette fumisterie mais exigeons la proportionnelle.

     

    Répondre à ce message

  • Quand on vient d’ecouter l’excellente conference de Lucien Cerise ("La guerre oui, mais laquelle ?") on comprend le gouffre qu’il y a entre les direction du FN et de DLF et le tres haut niveau de sophistication en terme de guerre des esprits de "En Marche".
    Le FN, DLF tout comme l’UPR travaille encore à l’ancienne, artisanalement, avec des methodes qui ont 50 ans de retard, ils n’ont donc AUCUNE chance de gagner quelques elections que se soit, c’est triste mais c’est la dure réalité.
    Il faudrait peut etre (re)devenir réaliste dans le monde de la dissidence (ou de l’opposition patriotique). Aujourd hui ce sont les specialistes du marketing, de la pub, des sciences de l’information avec de gros moyens financiers qui fond elire les presidents.
    Macron est le premier president de l’histoire élu selon le principe des élections colorées. Ce qui est encore plus intelligent que de faire des révolutions colorées car on est ici dans un phenomene préemptif (à savoir je fais elire ma marionnette, en lieu et place de faire virer l’ancien et le remplacer par le nouveau à mes ordres comme cela a été le cas en Ukraine).
    En tant qu’ingénierie sociale c’est le summum...
    Seulement voilà maintenant nous on le sait et à nous de trouver leur faille....

     

    Répondre à ce message

    • Je suis pas tout à faire d’accord avec toi si on considère que macron n’a fait que 24% des suffrages, on peut dire que le marketing a fonctionné mais pas tant que sa, ces 24% il les doit aussi à l’abattage médiatique sur fillon et la mauvaise campagne de lepen.
      Si le marketing marche il forme aussi une couche protectrice pour cacher la médiocrité et la superficialité de macron et sa ne durera pas longtemps. On l’a d’ailleurs vu au premier tour, 24% c’est finalement pas énorme si on prend en compte les moyens stratosphériques de macron pour faire sa campagne.

       
  • Il y a deux gros points noirs je pense et avantage des deux partis.
    Les - pour le FN :
    Mauvaise image que les médias ont fabriqué
    Les - pour le DLF :
    Maigre électorat
    Les + du FN :
    Un plus grand électorat
    Les + du DLF :
    Une meilleur image que le FN

    Donc si ils devaient s’associer l’un avec l’autre, hélas ça serait l’électorat du DLF retournent leur veste par optique de carrière plutôt que d’idéologie "pour" le peuple.

     

    Répondre à ce message

  • Il y aura un grand ménage au FN après les Législatives. Dupond Aignan n’a pas d’intérêt à signer un accord avec un parti en sursis. Cependant, des alliances seront nécessaires pour fonder un grand parti patriote, mais ça va être compliqué, tant les intérêts personnels sont encore puissants et un frein énorme pour progresser...Dommage.

     

    Répondre à ce message

  • Accord...pas d’accord...

    On s’en fout !

     

    Répondre à ce message

  • Le problème est avant tout financier pour Debout La France. Dupont-Aignan n’ayant pas fait au moins 5% au premier tour, sa campagne ne bénéficiera d’aucun remboursement. Chaque voix aux législatives rapportant de l’argent, il n’a pas vraiment d’autres choix que d’essayer d’en gagner le plus possible.

     

    Répondre à ce message

  • Quand c’est l’heure de la gamelle juteuse....l’appel du ventre fait toujours foi !!!..

     

    Répondre à ce message

  • convenons que le FN a perdu une bataille, face a un adversaire supérieur en terme de communication ( écoutez Lucien Cerise ) qui a su utiliser et faire diffuser une somme d’éléments de langage a un niveau jamais vu ( ad nauseam )

    les recompositions a moins d’un mois du scrutin ! évitons l’aventure et axons nos forces sur l’essentiel
    NDA ne relait t il pas après tout un discours en résonance avec celui du FN ?

    la seule chose importante durant le mois a venir, est de mener a bien la seconde bataille, celle de la campagne en vue des législatives , c’est tout

    le but est simple, avoir un contrepoids face a ce qui se prépare, c’est tout

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents