Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Il y a encore trop de Blancs à la télé, estime le CSA

 

JPEG - 765 ko
Coupure de presse réalisée sans trucage...

 

On croyait que les statistiques ethniques étaient interdites en France, pour cause de discrimination. Ce n’est pas l’avis du CSA, qui passe son temps à compter les Blancs et les Noirs à la télévision, et qui absorbe un budget énorme pour cela.

« Autres bémols : les “non blancs” de nos fictions ne tiennent pas des rôles de héros. 16 % seulement en campent. Comme en 2015, ils sont même 31 % à endosser des rôles à connotation négative, contre 26 % de rôles à connotation positive. Ils ne sont que 21 % à incarner des personnages appartenant aux catégories socio-professionnelles supérieures, par ailleurs sur-représentées. »

On rappelle que la Kommandantur racialiste de la télévision engloutit chaque année 38 millions d’euros pour enregistrer les plaintes des groupes de pression communautaires et compter les temps de parole ou de passage des uns et des autres, que ce soit des hommes politiques ou des « racisés ».

Et dans ces 38 millions, tenez-vous bien, 23 partent en charges de personnel. Comment que ça se goinfre, chez les amis des oligarques ! L’antiracisme, ça rapporte ! Mais pas autant que l’antisémitisme puisque la DILCRAH, elle, totalise 100 millions de budget ! Faramineux ! Éblouissant !

Tout ça pour traiter les Français de « racistes » et d’« antisémites ». Elle est pas belle, la France ? Et après, ils – les professionnels du milieu – se plaignent que la télé se casse la gueule... Elle suit tout simplement la pente de la presse, malade de la peste de la bien-pensance, qui fait fuir le lecteur.

Et ne ratez pas la conclusion savoureuse de l’article de Ouest-France sur le journal de Jean-Pierre Pernaut, ce vieux Blanc de plus de 50 ans qui n’est – ô horreur – pas noir !

On peut désormais l’affirmer : l’antiracisme est un racisme.

- La rédaction d’E&R -

 

PNG - 618.3 ko
Hugo Lloris, dernier survivant Blanc de l’équipe de France 2014 : que fait le CSA ?

 

 


 

Il y a du mieux en matière de représentation de la France dans toute sa diversité à la télé. C’est la bonne nouvelle apportée par le nouveau baromètre de la diversité, publié jeudi [4 janvier 2018] par le Conseil supérieur de l’audiovisuel.

 

Dix-sept chaînes de la TNT gratuite ainsi que Canal + ont été passées au crible. Plus de 50 600 personnes s’exprimant à l’écran entre 17h et 23h pendant deux semaines en juin et en septembre, ont été examinées et analysées par le CSA, en fonction de leur sexe, origine, âge, catégorie socio-professionnelle. La situation de précarité a aussi été prise en compte.

Résultat : pour la première fois depuis sa création, en 2009, le baromètre révèle un bond de plus de 3 points des personnes « vues comme non blanches » dans les fictions et les programmes d’information. La proportion est de 19 % en 2017, contre 16 % en 2015.

 

Ce ne sont pas des héros

Avec 23 % de représentées contre 17 % en 2015, « c’est dans la fiction que l’augmentation est la plus flagrante », souligne Mémona Hintermann, présidente du groupe de travail cohésion sociale du CSA. L’ex-journaliste de France TV se réjouit de cette progression, à un an de terminer son mandat. « Ça valait la peine de se quereller à longueur de temps avec les scénaristes, les producteurs, les patrons de chaîne. Un pas décisif a été franchi en 2017. »
Cette augmentation est toutefois à relativiser par le fait qu’elle est due aux diffusions de fictions américaines. « Oui, mais l’imaginaire américain et ses séries servent à booster l’idée que nos écrans ne doivent plus être aussi irréalistes. Et dans la fiction française, il y a aujourd’hui 20 % d’acteurs non blancs. »

[...]

Parmi les autres enseignements de ce baromètre : ni les vieux (5 % à l’écran), ni les jeunes (9 %), ni les gens dans la diversité sociale ne crèvent l’écran. « Cette télé est ultra-déformante. On critique beaucoup le journal de Pernaut (sur TF1). Bien sûr, c’est un peu la France des sabots et des forgerons, mais il faut aussi qu’elle soit vue. »

Lire l’article entier sur ouest-france.fr

 

La présidente du CSA Mémona Hintermann en juillet 2016 sur LCP :

 

Hintermann explique la vraie « diversité » sur Europe 1 en janvier 2017 :

L’analyse d’Alain Soral sur l’éviction des mâles blancs à la télévision :

 

Qui impose l’« antiracisme » en France ?
Des réponses précises, chez Kontre Kulture :

 

Les ravages de la bien-pensance à travers le triste CSA, sur E&R :

 






Alerter

104 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1874655
    Le 6 janvier à 19:00 par redsniper06
    Il y a encore trop de Blancs à la télé, estime le CSA

    La télé c’est quelqu’un qui entre chez toi sans sonner ni frapper "at the door" et qui te raconte les balivernes et les mensonges du système pour mieux te zombifier et.... devant ton steak du soir , le ventre repus et gavé ...tu puisses aller te pieuter en ayant l’esprit bien rempli d’infos inexactes mais rassurantes !!!...en annihilant éventuellement une rebiffe dissidente par rapport à ce grand cirque manipulateur qui te prend encore et toujours pour un con demeuré !!!...

     

    Répondre à ce message

  • #1874657

    Il faut aller directement au but sans détours. Le problème n’est pas une surreprésentation de journalistes blancs. Non,le problème central est la surreprésentation des journalistes la"communauté organisée"dans les chaînes de TV. Et non seulement,ils sont devenus indéboulonnables . A ce propos,il est bon de noter que certains pays dits,du"tiers monde",appliquent la règle très saine de faire bouger les gens tout les quatre ans. Pourquoi la csa,ne proposerait pas une loi dans ce sens.
    Au nom de quoi on nous impose certaines têtes,depuis notre prime jeunesse,à la télé ?
    Cette occupation de la télé est signe du totalitarisme,organisé en réseaux mafieux,et qui prend la douce France à la gorge.
    On est à des années lumières de la télé éducatrice des citoyens. Qui ne se rappelle pas parmi les citoyens nés après la guerre des émissions cultes,telles : les dossiers de l’écran,le grand échiquier,apostrophe,...Aujourd’hui,on nous abrutit avec des thèmes : islam,terrorisme,lgbt,gpa,sans oublier ces manigances qui consistent à faire présenter les grands enjeux sous l’angle de la peur. C’est le cas de la question centrale de quitter l’UE,de passer l’éponge sur la dette publique qui,en plus de la supercherie qui l’a imposée au pays,elle le conduit vers une tragédie dont les retombées sont incalculables...
    La France est un pays souverain,elle n’a de compte à rendre qu’à son peuple,et à son peuple seulement. Ceux qui profitent de la liberté,essence de la conscience nationale,pour avilir ce vieux et grand pays le payerait cher top ou tard.

     

    Répondre à ce message

  • #1874771
    Le 6 janvier à 21:40 par James Fortitude
    Il y a encore trop de Blancs à la télé, estime le CSA

    "BLANC" n’est pas une communauté, puisque parmi les dits "blanc" la seule communauté réellement représentée à la télé et tous les médias maintream en général, est la communauté juive ! ils ajoutent un peu de d’afro-black un peu de maghrébins pour satisfaire les communautés d’origine étrangère présentent en France. Pendant ce temps là, les seules jamais représentés sont les Français-français, c’est dire les français caucasiens athée-chrétien, agnostique-chrétiens et chrétiens ! Ou sont-ils à la télé en surreprésentation ?

     

    Répondre à ce message

  • #1874912

    Comment le CSA peut-il recenser 19% de personnes « non blanches » à l’écran, alors même que les statistiques ethniques sont interdites en France ?

     

    Répondre à ce message

  • #1874987
    Le 7 janvier à 12:03 par Fac200
    Il y a encore trop de Blancs à la télé, estime le CSA

    La fameuse question de la diversité à la télé est un faux problème car elle fonctionne en terme de temps d’antenne.
    Combien donc le mâle blanc chrétien de plus de 50 ans aura-t-il droit de temps d’antenne et dans quel rôle ?
    Mais regarde-t-on véritablement en premier lieu la couleur de la peau quand il s’agit de choisir une vidéo que You Tube ?

    Non. On regarde ce qui nous intéresse.
    Et on ne peut pas dire que la télé se soit penché sur des choses très intéressantes à voir depuis des années d’ailleurs. Mais ces fameux "sages" n’en ont rien à fiche : Il faut avant tout plus séduire et divertir qu’informer et instruire.

    Je me fous de savoir si c’est un noir ou un blanc qui va faire mon journal ou me parler de la vie des fourmis (en espérant qu’il n’y ait pas de quotas là-dedans non plus).

    Là ou devrait en revanche se pencher ces fameux "sages" du CSA, c’est que devant cette autre diversité qu’est le choix immense du contenu qui nous est offert sur internet (tuto de plaquiste, beauté des cheveux, dérapage dans une piscine, porno spécialisé...), certains se focalisent sur un genre en particulier pour ne jamais changer.

    Car si la télé peut encore contraindre le téléspectateur à plus diversifier ses choix, les gens ne regardent plus la télé pour éviter des émissions minables ou ne plus entendre de sermons.

     

    Répondre à ce message

  • #1875361
    Le 7 janvier à 20:39 par Дзержинск
    Il y a encore trop de Blancs à la télé, estime le CSA

    Oui, c’est un scandale !
    C’est comme à la LICRA, ils sont tous blancs comme un cachet d’aspirine...

     

    Répondre à ce message

  • #1875403
    Le 7 janvier à 21:08 par Bourgo
    Il y a encore trop de Blancs à la télé, estime le CSA

    Le pire c’est que la majorité de la population ne se rend pas compte de quelle communauté est surreprésentée à la télévision...
    C’est vrai qu’à chaque fois que j’allume la télé je ne vois que des mâles blancs catholique "sûrs d’eux-même et dominateurs", des antisémites déversant leur haine 24/24 sur tout les plateaux. De plus l’exaltation de la race blanche, de la virilité et du patriotisme est omniprésente en France, dans la musique, les films, partout et c’est insupportable. Quand je passe devant un lycée cela me fait vraiment penser aux heures les plus sombres de l’humanité, celle de la sauvagerie blanche. No pasaraaaan, à mort les fachooos.

     

    Répondre à ce message

  • #1875604

    C’est raciste de choisir de garder ou de virer un présentateur en fonction de sa couleur de peau.

     

    Répondre à ce message

  • #1875709
    Le 8 janvier à 10:51 par matate
    Il y a encore trop de Blancs à la télé, estime le CSA

    Ils pourraient simplement dire qu’il y a encore trop de français ce serait plus franc.

     

    Répondre à ce message

  • #1876793

    C’est bon pour les falashas cette histoire

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents