Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Invasion migratoire à Paris : la pleurniche d’Anne Hidalgo au Premier ministre

On a envie de dire « bien fait pour sa gueule » mais on a de la retenue car on sait raison garder : il s’agit quand même de ne pas défigurer plus la plus belle ville du monde.

Si Mussolini devenait par magie maire de Paris (on n’a pas mis Hitler parce que la communauté juive occupe déjà pas mal d’arrondissements dans la capitale ainsi que la communauté homosexuelle) les choses iraient probablement mieux en quelques jours.

Prise en charge des miséreux dans des centres d’accueil, remigration des clandestins de tous âges, soupe populaire pour les Parisiens pauvres, soldatesque dans les rues pour sécuriser les coins chauds, filtrage des bandes dans le RER, rien que cela nettoierait et réanimerait la ville.

On vient d’apprendre que Mussolini n’est plus. C’est bête, les hommes politiques efficaces se font rares. On ne nous sort que des énarques à moitié corrompus qui bossent pour l’oligarchie nationale (forcément) ou internationale (souvent) et qui de fait trahissent le peuple et ses besoins. C’est pas de chance, hein.

 

 

Pour en revenir à la petite politique, le coup de Gérard Collomb à Anne Hidalgo est vicieux et préfigure la fin de la monarquette de Paris : en gros, « tu as voulu les migrants, pauvre cruche, maintenant débrouille-toi avec eux ou fais le sale boulot, si tu veux survivre politiquement ».

L’Anne de Paris est désormais coincée entre ses convictions féministo-socialo-migratoires et la pression des Parisiens qui lui enjoignent de faire le ménage. C’est le reniement ou la mort ! Le sort de tous les idéologues qui refusent le réel...

Mais ne nous réjouissons pas : si le mouvement EM ! flingue Hidalgo, ce n’est pas pour sa politique féministo-migrato-LGBTo-sioniste, mais bien pour lui piquer la place importantissime de maire de Paris. La politique délétère, elle, risque de se poursuivre... On risque même de regretter Hidalgo un jour, comme Macron nous fera probablement regretter Hollande.

- La Rédaction d’E&R -

 


 

« On court à la catastrophe »

La maire de Paris Anne Hidalgo a écrit vendredi [11 mai 2018] au Premier ministre pour l’alerter sur l’« impasse » des campements de migrants dans la capitale et demander « une opération de prise en charge », alors que Gérard Collomb vient de lui opposer sèchement une fin de non-recevoir.

« Le chaos caractérise désormais les campements de la capitale, » où vivent 2.382 migrants dont 1.570 dans le campement « du Millénaire », porte de la Villette, au point que « les ONG demandent la présence de la police pour pouvoir continuer à y intervenir », a écrit Anne Hidalgo dans cette lettre que l’AFP a consultée.

Dans ce contexte, « comment comprendre le refus de présence de forces de l’ordre pour mettre fin à l’exploitation » et aux « risques quotidiens » que courent les personnes, « comme en atteste la noyade il y a quelques jours d’un jeune migrant ? », s’est-elle interrogée.

Dénonçant l’« abandon de la Ville de Paris », elle a estimé que « seule une opération de prise en charge simultanée de l’ensemble des personnes » pouvait mettre fin aux dangers représentés par le campement, et appelé à une attitude « constructive » entre Ville et État. Le ministre de l’Intérieur avait défendu mercredi la mobilisation « sans faille » de l’État et avait invité Anne Hidalgo à faire usage de ses « compétences » et « d’entamer les procédures judiciaires » pour permettre à l’État de « mener à bien » une évacuation.

Lire l’article entier sur msn.com

Sur ce chaos très organisé, lire chez Kontre Kulture :

 

Le Paris d’Anne Hidalgo sature sous les migrants, voir sur E&R :

 






Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents