Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Italie : à un mois des élections, Silvio Berlusconi promet d’expulser 600 000 migrants

Silvio Berlusconi en va-t-en-guerre contre les migrants. Moins de trois jours après la violente fusillade perpétrée par un jeune suprémaciste italien, les migrants sont sur la sellette en Italie. La situation des migrants a en effet fait réagir de nombreuses personnalités politiques dont Silvio Berlusconi, ex chef du gouvernement italien.

 

Lors d’une interview accordée à une chaîne de télévision italienne, l’ex premier ministre a promis de déporter 600 000 migrants sans papiers présents sur le sol italien.

« En Italie, nous avons aujourd’hui 630 000 migrants, dont seuls 30 000 soit 5% ont le droit d’être ici, ont été reconnus comme réfugiés. Les autres représentent une bombe à retardement sociale qui est prête à exploser. L’immigration est un sujet urgent », a-t-il déclaré.

[...]

« Lorsque nous serons au gouvernement, nous investirons beaucoup dans la sécurité. Nous renforcerons la présence de la police et nous réintroduirons l’initiative “Rues en Sécurité”. Nos soldats patrouilleront les rues avec la police », a-t-il souligné.

Rappelons que les propos de Berlusconi interviennent dans un contexte particulier. L’Italie prépare en effet à voter le 4 mars dans des élections cruciales pour le pays et pour l’Europe. Pour le moment, la course reste très serrée mais le parti de Berlusconi, le centre-droit, est donné favori, d’après The Guardian.

Lire l’article entier sur lecourrier-du-soir.com

Pour savoir qui organise et promeut médiatiquement l’invasion migratoire,
lire sur Kontre Kulture

 

La résistance italienne au mondialisme, sur E&R :

 






Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article