Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’Italie inquiète de la résurgence d’incidents fascistes

Et les Italiens ?

L’Italie s’inquiète de la résurgence d’incidents à caractère fasciste et une manifestation a eu lieu samedi à Côme (nord) où des militants d’extrême droite s’en étaient pris la semaine dernière à une association d’aide aux migrants.

 

« Cette journée à Côme est une journée importante, à participer à cette manifestation contre toutes les formes de fascisme et d’intolérance, nous sommes plus de 10 000 personnes », a assuré Maurizio Martina, ministre de l’Agriculture et vice-secrétaire du Parti démocrate (PD, centre-gauche), à l’origine avec d’autres partis de gauche de cette manifestation.

Le secrétaire du PD, l’ancien Premier ministre Matteo Renzi, a également participé à cette manifestation, mais il n’a pas fait de déclaration.

La petite ville de Côme, située au bord du lac éponyme non loin de Milan, a été choisie après l’irruption le 28 novembre d’une quinzaine de militants d’un groupuscule d’extrême droite, le « Veneto Fronte Skinheads », dans les locaux de l’association « Côme sans frontière ». Interrompant une réunion de cette association d’aide aux migrants, ils avaient distribué et lu un tract dénonçant « l’invasion migratoire » avant de quitter les lieux.

Cet incident, qui n’a duré que quelques minutes, a toutefois soulevé une grande émotion en Italie. Et cela d’autant plus qu’il a été suivi quelques jours plus tard par une autre opération d’intimidation perpétrée à Rome par une dizaine de militants d’un autre groupuscule d’extrême droite, Forza Nuova (Force nouvelle). Ces derniers sont parvenus à entrer dans la cour de l’immeuble abritant les locaux du journal La Repubblica et de l’hebdomadaire L’Espresso. Masqués et brandissant des fumigènes, ils ont là aussi lu un tract appelant cette fois à boycotter ces deux médias, coupables, selon eux, de favoriser l’immigration.

[...]

Ces groupuscules, dont Forza Nuova, s’inquiètent ainsi de la montée en puissance de Casapound, une association d’extrême droite qui a obtenu début novembre plus de 9% des voix lors de l’élection du maire d’arrondissement d’Ostia, quartier balnéaire de Rome. Dans d’autres villes italiennes, comme Bolzano (nord) ou Lucques (centre), Casapound a obtenu des scores supérieurs à 7% et fait élire un conseiller municipal.

Lire l’article entier sur lorientlejour.com

Pour savoir qui organise militairement
et qui promeut médiatiquement cette invasion migratoire,
lire sur Kontre Kulture

 

L’immigration massive est-elle une chance pour l’Italie ? Voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • On parle bien des militants d’extrême droite qui sont entrés dans un bureau de tiers-mondistes pour lire un message à haute voix avant de s’en aller dans le plus grand des calmes ? (Tout ça dans la haine la plus nauséabonde et insupportable, bien évidemment) Personnellement ce genre d’extrême droite ne me dérange pas beaucoup.

    Je m’inquiète beaucoup plus des antifas qui balancent des bouteilles en verre dans la foule pour se faire entendre (même si je comprends bien leur attitude étant donné toutes les persécutions qu’ils subissent de la part de la justice arbitraire et obscurantiste de notre époque fasciste, comme tout le monde sait)


  • Rien que de très logique dans tout cela.

    A partir du moment où, les puissances financières imposent une dictature de plus en plus violente aux populations européennes, la loi usuelle de la physique s’applique : toute action entraine une réaction.

    En conséquence, que les puissances financières modèrent leurs exigences folles, qui ruinent et asservissent les peuples, et tout rentrera dans l’ordre. Mais là c’est une autre histoire, car la soif de pouvoir et d’argent rend visiblement fou.


  • L’Italie inquiète de la résurgence d’incidents fascistes

    Mais c’est le but recherché justement .Si toute la bande à Soros a fait rentrer tous ses immigrés, ce n’est pas pour la visite annuelle de l’Italie, mais bien pour semer le chaos en Italie et dans toute l’Europe . Et ils savaient qu’un jour , il y allait avoir une réaction .Eh bien en voilà une .Au suivant .

     

    • @dixi
      Le problème n’est pas la réaction à l’imigration imposée aux peuples, comme vous dites, c’était prévisible. C’est tellemnt prévisible que chacune des réactions de quel mouvement ou parti en devient quasiement programmé, la suivante est aussi prévue, notre chaos généralisé en Europe à des fins dont nous n’avons ni intérêts et encore moins un quelconque besoin, simplement dézinguer notre résisitance culturelle. Vous savez, un jour vous et moi nous n’aurons plus la France comme identité, mais notre apprtennace à telle ou telle multinationale sera notre identité, ou celle de nos enfants, peut être de nos petits enfants, c’est le plan qui se profile, simple question de temps...Je ne vois rien qui m’encourage à penser qu’on s’en sortira, désolé.


  • J’aimerais bien qu’on me définisse ce qu’est un "incident fasciste".

     

  • Ils ont réussi à mobiliser 10 000 personnes fières de leur asservissement à la finance sorossienne, le pays est mort comme ici, tiens !

     

    • #1858164

      10 000 connards rassemblés par le PS (les gauchistes italiennes portent bien leurs noms...), en Italie c’est que dalle même la Ligue du Nord de Slavini rassemble 5 fois plus pourtant ils ont fait beaucoup moins de voix qu’eux...

      Il est très simple de prendre des abrutis à la retraite venant de toute l’Italie pour les rassembler en un point, gagner les élections ou stopper l’attrait de la jeunesse pour le fascisme risque d’être beaucoup plus compliqué.

      l’Italie est peut être morte mais pas le peuple italien.


  • Depuis les conflits en Lybie,Syrie...l’arrivée massive de tous ces clandestins...la politique dictatoriale des incompétents de l’union et de la commission européenne,je m’étonne même que cela ne soit pas arrivé plus tôt... !!Ça n’étonne que les formatés et les soumis...


  • #1858240
    le 10/12/2017 par Boudiou ça va péter
    L’Italie inquiète de la résurgence d’incidents fascistes

    Avec tous ces Fascistes et Nazis on va bientôt pouvoir monter une armée Européenne (comme le souhaite Bruxelles) avant d’en créér une Mondiale Il semblerait que Les Japs soient OK ! )


  • #1858330

    De la résurgence ... un signe de vie ?!?

    Je croyais qu’ils étaient déjà morts ?!?