Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Jean-Marie Le Pen contre le Front national

 

 

On va beaucoup entendre parler de Jean-Marie Le Pen ces prochains temps. Il sort ses mémoires et attend de pied ferme le prochain congrès du FN pour y entrer en tant que président d’honneur.

 

 

Entretien avec l’éditeur des mémoires de le Pen

 

Nous avons appris récemment que vous alliez éditer le premier tome des mémoires de Jean-Marie Le Pen. Comment cela s’est-il fait ?

D’après ce que je sais, Jean-Marie Le Pen et son entourage se sont heurtés à plusieurs refus de « grands » éditeurs (en tout cas, plus habitués que moi aux grands tirages). Étant plus libre que la moyenne de mes confrères par rapport aux oukases de la bien-pensance, j’ai volontiers accepté de m’en charger.

 

Quelle est votre motivation ?

D’abord, l’intérêt pour un demi-siècle d’histoire contemporaine vu par un acteur politique de premier plan. Ce premier tome couvre la période de l’enfance, l’engagement dans la Résistance, l’Indochine, le poujadisme, les combats pour l’Algérie française, la campagne de Tixier-Vignancour, Mai 68… Jusqu’à la fondation du Front national en 1972. Que l’on apprécie ou pas Le Pen, que l’on soit d’accord avec lui ou pas, c’est passionnant.

[...]

Plusieurs médias laissent entendre que votre proximité idéologique avec Jean-Marie Le Pen est pour beaucoup dans cette publication. Qu’en est-il ?

Comme beaucoup de Français, je suis d’accord avec Jean-Marie Le Pen sur certains sujets et en désaccord sur certains autres. J’ai lu dans la presse que Muller éditions était une maison « ultra-nationaliste ». C’est assez loufoque. D’abord, parce qu’en général, une société n’a pas de doctrine politique. Ensuite, parce que, personnellement, je ne suis pas ultra-nationaliste, ni même nationaliste tout court. Le nationalisme est une idée moderne et je suis ce que les Américains appellent un « paléo-conservateur » – ou ce que Mme Schiappa qualifie de « réactionnaire, obscurantiste et moyenâgeux » (mais, à la différence de Mme Schiappa, je crois que le Moyen Âge de Saint Louis et de saint Thomas d’Aquin est le sommet de la civilisation !). S’il faut absolument me coller une étiquette, je suis un catholique social à la façon d’un La Tour du Pin ou d’un Henri V.

[...]

Il m’est arrivé souvent de dire en quoi j’étais en désaccord avec tel dirigeant du FN (au point que l’on m’a dit que, pendant un temps, et c’est peut-être encore le cas, le Salon beige était la bête noire au « Carré » – plus même que Libération !). Mais ces désaccords n’exigent pas, je pense, de me rouler par terre en écumant de bave dès que l’on énonce le nom du FN ou de Le Pen devant moi.

Et, si le fait qu’un éditeur de la « droite classique » puisse tendre la main à Jean-Marie Le Pen pouvait être le premier pas vers une sortie du piège mitterrandien de la division à droite, j’en serais ravi.

Lire l’article entier sur libertepolitique.com

Le Pen, les valeurs, la verve et la fougue,
lire sur Kontre Kulture

 

Le Menhir, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1902631

    Il est bien évident que la justice pour Jean-Marie Lepen est bien entendu ani FN ?

    On est d’accord ?

    Cela dit , je lirais ses mémoires.


  • #1902635
    le 17/02/2018 par Francois Desvignes
    Jean-Marie Le Pen contre le Front national

    E&R a mis logiquement un extrait de l’article.
    (cf (....))

    Voici le passage éludé :

    Mais, tout de même, Le Pen, n’est-ce pas un peu sulfureux ?

    Qui décide que c’est "sulfureux" ? La gauche, n’est-ce pas ? Eh bien, pour ce qui me concerne, je dénie absolument à la gauche - qui n’hésite pas à s’allier avec les communistes aux cent millions de morts - le droit de me dire qui est fréquentable et qui ne l’est pas.

    Ainsi,

    - Il y a l’intérêt historique du livre
    - et l’intérêt politique de l’interview

    Ce qui a tué la droite ce n’est pas sa division .
    C’est sa culpabilité.

    Parce que divisés nous l’avons toujours été, au moins depuis Vercingétorix.

    Mais culpabilisés, nous ne l’ AVONS ETE que depuis la condamnation de Maurras et l’épuration, ( petit rappel : culpablisation qui avait commencé avec l’excommunication de l’A.F. par le Vatican).

    C’est cela le fait nouveau : la droite crache à la gueule de la gauche sioniste libérale libertaire.

    Elle lui est supérieure en tout, par un double mouvement :

    - l’Histoire de la gauche depuis 1945 est l’histoire de sa décadence : l’intelligence, le courage, le don, l’ont progressivement quittée pour ses inverses. Chez elle, ça pue.

    - La droite qui était en 45 dans l’état de Berlin après les bombardements, s’est intellectuellement, spirituellement et politiquement reconstruite là où elle avait toujours été : à la droite de la République, soit en dehors de son hémicycle : aucun des leaders de la droite ne vient du parlementarisme ; ou de la haute administration ; ou des loges ; ou des medias.

    La droite n’est pas dans la République.
    Mais en dehors et contre elle.
    Depuis toujours.
    C’est sa trade mark.

    La droite est (contre) révolutionnaire :

    - La gauche a fait alliance avec les communistes aux 100 millions de morts.
    - Et la république fait la promotion de 200 000 morts par an depuis sa création, hier des adultes, maintenant des enfants.

    Il ne faut pas accuser que la gauche ou que la pseudo droite, car cela revient à absoudre leur maitresse la République.

    La droite doit culpabiliser la République : en la dénonçant.

    Et donc, le passage éludé apparait comme le plus nécessaire.
    Car il ne condamne pas seulement la gauche, mais à travers elle, la République

    Soyons fiers d’être de droite : nous seuls servons la France, Salut du Monde.
    En définitive, ils n’étaient grands que parce que nous étions couchés (depuis la Boétie)

     

    • #1902695

      Traité du rebelle ou le recours aux forêts d’Ernst Jünger :
      Il avait inventé le mot "Anarque" pour désigner celui qui refuse à l’ordre social et politique, le droit de lui imposer ses valeurs....


    • #1902705

      ERNST JUNGER avait inventé le mot "Anarque" pour désigner celui qui refuse à l’ordre social et politique, le droit de lui imposer ses valeurs. (Traité du Rebelle, ou le recours aux forêts), quelque part monsieur Le Pen me fait penser à un Anarque.


    • #1902750

      @françois desvignes
      Bemol perso
      Soyons d’abord nous même, avant de revêtir n’importe quel maillots, avec ces valeurs que vous avez si bien décrite.
      Et ensuite, vous parlez des 200 000 enfants , mais bientôt combien d’adultes quand leur "sédation assisté profonde et continue", d’exceptionnelle, sera mis en place, et deviendra la norme. Et cyniquement, par temps clair...


    • #1902796
      le 17/02/2018 par Stolkje
      Jean-Marie Le Pen contre le Front national

      Si vous croyez que la droite a été ou est parfaite, c’est de la naiveté, stupide, qui plus est.

      La soit-disant "vrai droite" a été tellement lamentable et dégueulasse qu’elle a forcé le peuple à créer cette merde de communisme athée.

      La réalité est dure à entendre : tous cons.

      Seulement, vous refoulez ça, car comme il est difficile de perdre tous ses repères !!
      C’est tellement plus facile de s’identifier à un camp, de l’idéaliser, de lire ses auteurs, quitte à refouler les monstruosités qu’ils écrivent... mais c’est tellement plus lâche aussi.


    • #1902821
      le 17/02/2018 par Le malicieux
      Jean-Marie Le Pen contre le Front national

      Bravo pour votre commentaire, si juste et éclairé.

      Nationalistes, méfiez vous du communisme, ennemi juré du christianisme. "L’internationale" n’est elle pas la première salve du mondialisme, en mettant de l’avant un élan détournant les travailleurs du nationalisme, les fédérant en une idéologie supra-nationale ? De plus, a la base, cet un concept venu d’ailleurs..

      Ne reconnaît on pas l’arbre a ses fruits ?..

      Fachisme, communisme, république, tous des leurres servant a détourner de la vérité.

      La France,fille aînée de l’église, est catholique.
      Sa grandeur repose en cela, L’histoire le prouve.


  • #1902666

    Je pense que bien preparer sa succession (dans ou hors de la famille) est un indice de la sincerite d’un engagement.


  • #1902681
    le 17/02/2018 par anonyme
    Jean-Marie Le Pen contre le Front national

    Président d’honneur mais exclu du parti. Allez comprendre !

    Les Francs-macs n’hésitent devant rien et surtout pas à instrumentaliser la justice comme ils l’entendent.


  • #1902709

    Plusieurs médias laissent entendre que votre proximité idéologique avec Jean-Marie Le Pen est pour beaucoup dans cette publication.



    Reformulé en Français avec des couilles, cela donne :

    Plusieurs médias laissent entendre que LEUR proximité idéologique CONTRE Jean-Marie Le Pen est pour beaucoup dans LE BOYCOTT de cette publication.


  • #1902718
    le 17/02/2018 par Daggets
    Jean-Marie Le Pen contre le Front national

    Ça commence par un paragraphe complet pour justifier d’avoir édité les mémoires d’un type qui a été démocratiquement aux deuxième tour d’une élection présidentielle française.

    Sur le mode, "pourquoi tu n’as pas fait le blocus comme les autres éditeurs ?"

    Bravo la neutralité des journalistes !!!


  • #1902724

    Le Pen ,

    Le Pen écrit ses mémoires et surtout
    son testament politique pour son Pays .
    C’est avec beaucoup d’attention que
    je lirais ses mémoires,comme j’ai lu
    celles de De Gaulle .
    La réconciliation des Français,me paraît
    un objectif fondamental,pour nourrir un espoir
    de salut national.
    Les groupes de toutes sortes s’emploient à le
    diviser ,le culpabiliser ,et le dissoudre culturellement.
    Saint Louis et Thomas d’Aquin sont inconnus
    de notre peuple ,par la déséducation nationale
    scolaire et médiatique .Le rôle de l’Empire qui
    nous asservi jamais dénoncé .
    Souhaitons que Le Pen,ébranle les murs
    du mensonge qui nous paralysent !


  • #1902743

    Les torts de Jean-Marie Le Pen :
    => Il était favorable à Marine Le Pen, donc à une stratégie de dédiabolisation mais à continuer à s’exprimer comme il veut ce qui était un peu contre-productif. Donc le FN a eu raison de retirer ses vidéos pour qu’il soit le seul responsable de ses propos

    Mais :
    => Au point de le banir et de l’interdire d’aller au congrès, et au vu de ce que le FN a tendance à devenir... Le temps lui donne raison.
    => Les membres du FN et Marine Le Pen ont été incapable de mener cette stratégie de dédiabolisation (au point d’en faire trop sur certains sujets)
    => Ce n’est pas la dédiabolisation auprès du peuple mais des lobby. Donc c’est de la mer...


  • #1902754

    j’acheterai ses memoires et j’espere, bien que j’en doute, avoir l’occasion de les faire dedicacer par l’auteur JMLP en personne...


  • #1902885
    le 17/02/2018 par Samir34
    Jean-Marie Le Pen contre le Front national

    Quand j’y repense, il devient évident aujourd’hui que Jean-Ma aurait du appuyer Bruno Gollnisch. Ce dernier est un homme (déjà), d’une culture et d’une formation intellectuelle de très haut niveau et non idéologique. Quel gâchis !

     

    • #1902983
      le 17/02/2018 par Bonneto
      Jean-Marie Le Pen contre le Front national

      Personne ici ne pense que le FN est un leurre, un défouloir... chaque fois qu’il grimpe un peu trop, scission. Megret, Phillipot, JM/Marinne. : /
      Sans oublier l’utilité de la visite Mr Le Pen à Mr Saddam Hussein dans le retournement d’opinion publique (nécessaire à l’époque pour y aller) avant la guerre du golfe... Simple maladresse ou participation au besoin de la cause ???
      En tout cas, je reste persuadé que l’espoir est le premier pilier du désespoir et que tant qu’on mettra son espoir de changement dans les urnes, on l’aura dans le baba ! Voter, c’est valider leur pouvoir. ne pas voter, l’invalider. c’est aussi simple que ça.
      Oublions donc Gollnish, le pen ou autre, et travaillons sur nos besoins et désirs et notre propre pouvoir à les réaliser ou à les négocier... Enfin, ce que j’en dis...


  • #1902910

    Voila c’est fait...le livre est réservé...


  • #1903116
    le 18/02/2018 par Eric LEMOY
    Jean-Marie Le Pen contre le Front national

    Je me ferai prestement acquéreur de cet ouvrage (et de ses petits frères) et avec la grâce du Seigneur, les ferai dédicacer par leur illustre auteur.


  • #1903184

    Quand mon père m’a transmis l’entreprise qu’avait son père avant lui, il a pris sa retraite et n’est jamais revenu s’occuper de mes affaires.

    Pauvre ridicule nationalisme français encore et toujours ravagé comme il y a 80 ans dans les querelles d’égaux de p’tits monarques gâteux non satisfaits d’avoir monopolisé un parti durant plus de 40 ans avec comme seul résultat : l’échec.

    Que le FN organise un grand banquet en l’honneur du vieux avec un gâteau géant représentant sa tête, qu’on mette des enfants de coeur pour crier son nom, une banderole d’1km où il est écrit son prénom, et une médaille de 50 kilos en or à son effigie pour qu’il l’accroche à son cou ; peut-être qu’après ça il arrêtera de mettre ses pieds au FN ?

     

    • #1903347

      Le mien est " dead " et ce qu’il nous a laissé, nous l’avons donné aux Emmaüs, il a commencé en filature à l’âge de 13 ans puis s’est engagé via l’Algérie pour une dizaine d’années (sans le dire à sa mère), je crois que quelque part Monsieur Lepen me permet de me réconcilier avec mon père, quelques années avant qu’il meurt, je lui ai offert un livre parlant de Gaulle, il ne l’a jamais ouvert, pourtant j’ai souvenir qu’il me disait que pendant la deuxième guerre mondiale, il mettait le portrait de De Gaule à la fenêtre de sa chambre.....
      Mon père était à droite et moi à gauche, il fut militaire et moi anti-militariste, mais il y a une chose qui est sure, c’est que j’aimais beaucoup mon père, il avait une très grande sagesse et veuf à 45 ans, il nous a élevés, il était sur les terrains de foot, sur les pistes de cross, à travers le sport, il gardait le fil avec nous...
      Chacun son histoire....


    • #1903364

      ...... et depuis quelques années, je ne vote plus !


    • #1922555

      Le seul homme de foi pour qui j’ai eu un profond respect, c’est un ancien aumônier, à qui j’ai demandé du haut de mes huit ans, s’il avait vu Dieu il m’a répondu que non, je crois qu’il avait vu trop d’horreurs pendant la guerre....


  • #1905601

    Avec Gallimard, l’ensemble des "gros" zéditeurs se couchent devant le pouvoir réel...
    Honte à eux ! Larbins...
    Il faudra s’en souvenir...
    Cela profitera donc à un "petit" qui, n’en doutons pas, va faire là une excellente opération !


Commentaires suivants