Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Jos Houben : l’art de jouer animal

Jos Houben est belge. Il joue et enseigne la comédie, l’humour, la danse, dans le monde entier.

 

 

Rire
avec Kontre Kulture

 

Humour, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1882823
    le 19/01/2018 par Memo
    Jos Houben : l’art de jouer animal

    Il est très bon, le gars, chapeau


  • #1882830
    le 19/01/2018 par Ose iris
    Jos Houben : l’art de jouer animal

    Certains ont décollé... Nan mais plus sérieusement çà me fait penser à ces caricaturistes du XIXème qui collaient des têtes d’animaux sur leurs personnages - politiques ou fabuleux. Tels Jean-Jacques Grandville ou Gustave Doré dans ses illustrations de La Fontaine, ou pour les contes de Perrault etc.
    Des talents gigantesques !


  • #1882833
    le 19/01/2018 par Eric
    Jos Houben : l’art de jouer animal

    Très bon. Comme dirait Dieudo, « Rien que la gueule ! »


  • #1882844
    le 19/01/2018 par topak
    Jos Houben : l’art de jouer animal

    Bon sang mais c’est à chi** !!!
    On ne sait même pas s’il y a des spectateurs dans la salle !
    Encore un qui n’a pas sa place dans le métier grâce à son talent...

     

    • #1882870
      le 19/01/2018 par Christopher
      Jos Houben : l’art de jouer animal

      Ce qu’il fait est remarquable. il propose, tu disposes.
      Tu es le public, cela changerait il ta façon de le percevoir si tu pouvais l’ entendre et entendre rire une salle pleine ?

      Emplir ( un public, une personne en l’occurrence dans mon propos ) est préférable à Remplir...


    • #1882877
      le 19/01/2018 par Arya
      Jos Houben : l’art de jouer animal

      Ca n’est pas un spectacle c’est un cours, et attention a l’ aigreur ça fausse le jugement , hatif par ailleurs, sans vouloir t’offenser .


    • #1882927
      le 19/01/2018 par vinceruff
      Jos Houben : l’art de jouer animal

      Il ne m’a rien appris, moi aussi j’ai certaine convulsions quand j’ai faim, et ça m’arrive souvent !
      Quel pfff.


  • #1882850
    le 19/01/2018 par Chris
    Jos Houben : l’art de jouer animal

    Trop bon ce gars. Merci pour cette vidéo fascinante.

     

    • #1882923
      le 19/01/2018 par Guillaume
      Jos Houben : l’art de jouer animal

      Son approche du rôle de comédien est bien trop fine et subtile pour les besoins d’aujourd’hui quand une mimie ange gardien se fait 250.000 € par épisode et peut-être plus aujourd’hui.


  • #1882912
    le 19/01/2018 par pleinouest35
    Jos Houben : l’art de jouer animal

    Formidable ce type. Très bonnes observations.


  • #1882951
    le 19/01/2018 par Sev
    Jos Houben : l’art de jouer animal

    Jos Houben est connu dans le milieu théâtral... moins pour le public lambda qui va surtout au cinéma et rarement au théâtre (quand je parle théâtre, je ne parle évidemment pas des humoristes qui encombrent les scènes françaises et dont 90 % ignorent même ce que signifie "incarner" un personnage).

    J’ai vu quelques spectacles de Houben et son "Art du rire" est un "must" en matière de pédagogie spectaculaire très pro, très drôle et pertinent. Mais Jos Houben se trompe lorsqu’il dit que les animaux ne sont capables de créer ni spectacle ni ne construisent de ville !

    En effet, les animaux font les plus beaux spectacles spontanés du monde. Ils les créé sans en être apparemment conscients (quoi que même ça on en est plus vraiment certain). Il suffit de les contempler dans leur milieu naturel pour s’en convaincre. Les bandes de gazelles, les troupeaux d’éléphants, les hordes de buffles qui se déplacent selon leurs nécessités produisent des chorégraphies dont l’efficacité, la beauté et la puissance sont autrement plus spectaculaires que les meilleurs spectacles humains qui, eux, en revanche, exigent des "moyens techniques", des décors, des costumes, du texte pour éblouir.

    Les bancs d’anchois (pour ne citer que cette espèce) qui se déplacent dans l’océan selon une cohérence parfaite, les escadrilles de canards sauvages ultra organisés qui font des kms pour leur reproduction et dont l’organisation chorégraphique et hiérarchiquement vitale est non seulement sublime mais... sensée, ce qui n’est pas toujours le cas des spectacles d’humains !

    Quant à la construction des villes, je crains que Jos Houben n’ait jamais exploré de ville termitière, fourmilière ou des ruches car ces "villes"-là sont elles aussi d’une perfection autrement plus percutante que nos mégapoles encombrées et inadaptées.

    Hormis cela, le travail à partir des comportements animaux est un grand classique chez les asiatiques. Le Wu Shu, le Taï chi Chen et autres arts martiaux asiatiques ou hindous ont été inventés suite à l’observation et à l’imitation des comportements stratégiques animaux.

    Comme toujours, l’homme occidental croit avoir découvert mais il ne fait que redécouvrir un art, une idée, un "progrès" déjà très ancien. C’est l’Occident qui a tout perdu et qui tente pathétiquement de se présenter comme innovant... mais ses "découvertes" sont toutes désacralisées et par conséquent, ne durent pas.

     

    • #1883158
      le 19/01/2018 par Frank
      Jos Houben : l’art de jouer animal

      Votre commentaire est intéressant...
      Dommage que vous confondiez "commentaire en ligne" et "prise de parole spontanée".
      Trouvez-vous des amis pour partager de tels avis, et par pitié synthétisez !


    • #1883177
      le 19/01/2018 par Seb
      Jos Houben : l’art de jouer animal

      Commentaire intéressant !


    • #1883214
      le 19/01/2018 par Eric
      Jos Houben : l’art de jouer animal

      Il y a peut-être un contresens. Que l’on prenne plaisir à contempler le « spectacle » de la vie animale ne signifie pas que les animaux « font » un spectacle. Ils ne vivent pas pour nous offrir le spectacle de leur propre existence comme si cela nous était destiné. Cet artiste ne se trompe donc pas dans son analyse.


    • #1883308
      le 20/01/2018 par Benoît
      Jos Houben : l’art de jouer animal

      J’aime bien votre commentaire.

      Cependant, il ne revendique pas dans ces deux vidéo être le découvreur de ce qu’il explique.

      Donner un cours c’est aussi redonner à d’autres des connaissances qu’on a pu apprendre soit même.

      Du coup le côté prétentieux de l’occidental je en voit pas ou il est.

      Et quand bien même il aurait redécouvert tout ça tout seul, il en a bien le droit et il ne s’en vante pas.

      Salut !


    • #1883313
      le 20/01/2018 par Benoît
      Jos Houben : l’art de jouer animal

      @Franck

      Bonjour Franck,

      Pourrez tu m’expliquer la différence entre tes deux concepts de "commentaire en ligne" et de "prise de parole spontanée" ?

      J’aime pas les gens qui juges les autres.
      Si son commentaire ne semble pas assez synthétique pour toi (qui est peut être limité cognitivement) il l’est assez pour moi.

      Pour ce qui est de "trouver des amis pour partager de tels avis".... qu’est ce que tu connais de sa vie pour dire ça ? Qu’est ce que tu connais de ma vie pour dire ça ?
      Moi je le remercie de partager un tel avis avec moi son ami en ligne !

      Je suis désolé mais tu as tendu le bâton.
      Vas apprendre ce qu’est le respect. Internet est assez grand pour aller voir ailleurs si un commentaire ne te plait pas.

      Peace !


  • #1882967
    le 19/01/2018 par fanfan1926
    Jos Houben : l’art de jouer animal

    Naturalisme et jeu d’acteur plutôt rare. Bien joué, monsieur, un petit moment rafraîchissant qui m’a fait sourire. Et ça n’est qu’un exemple, à quoi ressemble une chorégraphie ?


  • #1882977
    le 19/01/2018 par Jeanjacky
    Jos Houben : l’art de jouer animal

    Vidéo inattendue sur ER, mais très intéressante. Merci.


  • #1883034
    le 19/01/2018 par douve opaque
    Jos Houben : l’art de jouer animal

    Rafraichissant, on s’approche d’une sociologie "naturaliste". Il y a de quoi creuser dans cette voie, qui remettrait en question bon nombre de théories que je désignerais comme "théoriques" (sic) pour ne pas les citer.


  • #1883055
    le 19/01/2018 par Bastein P. (Toulouse)
    Jos Houben : l’art de jouer animal

    Je lis ça et là, des commentaires très dur sur le bonhomme. La plupart des gens (je pense) qui ont la critique facile, ne pratiquent assurément pas l’art de la comédie. Lorsqu’on pratique un art, notre sens critique s’affine et s’adoucie automatiquement. Où je veux en venir ? je veux dire par là qu’il y a trop de gens spectateurs et donc trop de gens critique.
    Le théâtre devrait être une matière imposée dès l’école primaire. S’exercer sur scène à la comédie nous fait travailler notre empathie, notre lâcher prise, le regard en soi...
    Nous jouons déjà tous des rôles dans nos vies respectives, et la plupart d’entre nous sommes coincés dans la "croyance" que ce rôle est Nous ; alors que nous sommes simplement prisonniers dans tout un tas de conditionnements sociaux et culturels, produits de nos peurs, et derrière ces peurs se cache le Graal...

    Bref, certaines personnes devraient cesser de se prendre trop au sérieux, l’ouverture sur la vie est un positionnement tellement plus épanouissant.
    La télévision nous a rendu fainéant et nous a transformé en véritable senseur de la pensée, de l’art, de l’humanité entière ...

    Sinon, le type est génial, ça m’a donné envie de faire la poule !

    Paix sur vous tous

     

    • #1883183
      le 19/01/2018 par Christopher
      Jos Houben : l’art de jouer animal

      super agréable comme très souvent de lire les commentaires, il y a des gens brillant parmi vous.

      @sev, quand tu dis " En effet, les animaux font les plus beaux spectacles spontanés du monde "

      ces spectacles, qu’ils ( les animaux ) nous font, n’en sont pas vraiment, nous sommes juste le spectateur, pour eux ce sont des comportements instinctifs régis par des lois qui sont les leurs, l’humain lorsqu’il se met en scène est dans l’exhibition, enfin c’est la nuance que je vois.


  • #1883408
    le 20/01/2018 par James Fortitude
    Jos Houben : l’art de jouer animal

    Ces ateliers de Jos Houben sont géniaux


  • #1883508
    le 20/01/2018 par Tetar 1er
    Jos Houben : l’art de jouer animal

    Pourquoi, et en même temps pourquoi pas ?

    petite digression :

    L’intérêt croissant pour les animaux reste tout de même de mauvais augures, ou tout du moins le signe d’un malaise.
    Je pense que c’est lié à la féminisation qui va de pair avec la naturalisation de la société.
    La distinction entre l’homme et l’animal, c’est la parole (avec un grand P, parfois) et toutes les possibilités d’abstraction et de compréhension qui en découlent.
    Le domaine de la parole et du nom est traditionnellement une modalité d’être masculine. La substance (chose nommée, ou qui attend d’être nommée/ordonnée) est quant à elle féminine.
    C’est Adam qui nomme les animaux dans la Bible, et c’est Eve qui parle avec le serpent (reptile, càd espèce vivante qui fait le plus corps avec la nature : camouflage, etc).
    Je n’ai pas besoin d’expliciter je pense le caractère "humide" du monde féminin, le souci du corps, de la santé, du soin, pas seulement dans un sens protecteur, mais en lien avec une espèce d’écoute attentive, intérieure, intime des mouvements qui agitent le corps. Un goût pour la psychologie, les philosophies du bien-être, etc.
    La femme est plus proche de la nature, plus proche d’une introspection physiologique, d’une croyance plus forte en le langage naturel, et en connexion plus parfaite avec lui sans doute (potentiellement, car moins défiante vis à vis de ce langage). Les voyantes, astrologues d’aujourd’hui, les muses et oracles d’autrefois étaient essentiellement des personnages féminins.

    On pourrait continuer longtemps sur ces analogies (la mère et le foyer, le père et la loi...Le rôle des apôtres distinct de celui de Marie dans la théologie catholique, la prêtrise réservée aux hommes...)

    L’histoire de l’humanité (sous aiguillage divin) a suscité la domination masculine pour juguler et maîtriser cette "matière" instable, délicate, sorte de voie de communication difficilement contrôlable, par où pouvait passer le vrai et le faux, le meilleur et le pire. La loi, la doctrine, le Verbe, tout ce langage dévolu à l’ordre masculin, extérieur à la pure nature, s’est donné pour tâche de l’encadrer, la faire "parler", avec prudence.

    Cet engouement qui semble décider les hommes à lâcher prise ne me plait pas plus que ça, car il nous enfonce à mon sens dans la substance, et moi, en tant qu’homme, je préfère rester à sec. On voit moins de choses, mais on y voit plus clair...


  • #1883599
    le 20/01/2018 par johnny halidade
    Jos Houben : l’art de jouer animal

    Très bon.
    Ca fait penser à ces spectacles construit autours de la pédagogie, l’orientation du regard, etc.
    On a part exemple Alexandre Astier dans son spectacle autours du clavecin ou il brosse un tableau des différents aspects de la théorie de la musique.
    Comprendre que c’est technique, nomenclaturé et que ce n’est pas par hasard.


Commentaires suivants