Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le flop américain de Valerian provoque une vague de licenciements chez EuropaCorp

L’an dernier, pour son exercice 2016-2017, la compagnie avait perdu 27,6 millions d’euros, chiffres déjà inquiétants et largement détrônés cette année par une perte de 70,6 millions d’euros lors du premier semestre de son exercice décalé 2017-2018. Ces scores plus que médiocres seraient notamment dus à une mauvaise réception des films d’EuropaCorp aux États-Unis, le dernier en date, Valérian et la Cité des mille planètes, s’inscrivant comme un véritable flop outre-Atlantique.

 

Valérian, le sauveur devenu naufrageur

Le groupe de production et de distribution a donc annoncé, lundi 15 janvier, la possibilité d’un plan de sauvegarde de l’emploi qui aboutirait à la suppression de 22 postes sur une équipe de 79 personnes, soit plus d’un quart des effectifs.

[...]

La nouvelle ligne directrice de la société consisterait à recentrer sa production sur un maximum de cinq films par an, dans l’esprit des Taxi, Taken ou Lucy, films au budget moins ambitieux mais qui ne peinent pas à rencontrer le public.

 

Un calendrier fâcheux

Hélas, dès le lendemain de l’annonce de ces mesures quelque peu sacrificielles pour les employés d’EuropaCorp France, un classement des réalisateurs français les mieux payés de l’année a été publié par Cinéfinances.info, à la tête duquel trône nul autre que Luc Besson.

[...]

Un rapport de Cinefinances.info apprend également que la part de rémunération des réalisateurs sur un film est passé de 3,5 à 5,5 % en un an, sans même mentionner les cinéastes qui cumulent les casquettes de réalisateur et acteur principal (Dany Boon, Alain Chabat, Guillaume Canet, etc.) et ajoutent à leur rémunération d’auteur une belle enveloppe d’interprète. Le classement des réalisateurs français les mieux rémunérés en 2017 est à retrouver ci-dessous :

1. Luc Besson pour Valérian et la Cité des mille planètes avec 4, 44 millions d’euros

2.Dany Boon pour Raid dingue avec 3,5 millions d’euros

3. Guillaume Canet pour Rock’n Roll avec 2,5 millions d’euros

4. Christian Duguay pour Un sac de billes avec 1,26 million d’euros

5. Alain Chabat pour Santa & Cie avec 1,25 million d’euros

6. Olivier Marchal pour Carbone avec 1 million d’euros

7. Erik Toledano et Olivier Nakache pour Le Sens de la fête avec 612 000 euros

8. Yvan Attal pour Le Brio avec 600 000 euros

Lire l’article entier sur lesinrocks.com

La prise de risque socioculturelle,
c’est sur Kontre Kulture que vous la trouverez

 

Il y a cinéma et cinéma,
voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1882788

    Concernant Valérian et la Cité des mille planètes, il faudrait peut-être considérer que Valérian, chez nous en France, en Europe, déjà, on s’en branle, alors aux US...
    Et pourquoi ce public irait voir un sous-produit de ce que leurs propres réalisateurs savent "mieux" faire ?

    Quant au classement des réalisateurs français les mieux rémunérés en 2017, disons que si c’est proportionnel au talent, il n’est pas cinématographique, c’est une certitude.
    Ce qu’il faudrait, c’est une alternative indépendante, sans élus/ pistonnés/ traîtres, pour espérer un Cinéma de France.
    Le circuit de distribution, s’il s’agit de faire des bénéfices par vues, ne devrait plus être un problème ?
    Perso, je vois beaucoup de films très variés, sans jamais aller en salles.


  • Mais qu’est ce qu’on s’en branle, rappelez nous quand ce sera tout Hollywood qui aura fait faillite.


  • Juste retour des choses après avoir chié sur la BD et produit en conséquence de la bouse cinématographique. Dommage pour les employés licenciés mais à un moment la merde ça se paie...

     

  • Cela me rappelle cette excellente vidéo de Mozinor sur "La méthode Besson" : https://www.youtube.com/watch?v=GJ1...
    "Le générateur aléatoire de scénario" j’en pisse encore de rire...


  • Je ne suis pas allé au cinoche depuis près de quarante ans....C’est dire si mon commentaire sur le cinéma n’a aucune valeur .En revanche j’ai vu évoluer l’un de ces réalisateurs" les mieux payés" dans un hotel restaurant , ou il était descendu avec son "staff" aux fins d’une reco . C’est un spectacle édifiant, je pense que la reine d’Angleterre doit etre plus sympathique et abordable , et son entourage moins veule et larvaire .Il s’en dégageait l’image d’un potentat grassouillet , un peu roi africain , un peu magnat de la finance, dictateur .Un etre aussi médiocre ne peut sortir quelque chose de bien !


  • Tout çà parce que t’as pas de talent Luc Besson ! Bachibouzouk !
    Enfin toi, mais pas les innombrables graphistes qui ont mis en images ton scénario bidon !
    Comme quoi la technologie ne suffit pas. Il faut l’esprit derrière. "Pondre" un chef d’oeuvre de technique qui aura demander des milliers d’heures mais au service d’un scénario pourri, çà c’est vraiment con ! Énergie gâchée. Dysfonctionelle. Inutile.


  • Heureux que ce navet d’une insupportable mièvrerie mondialiste, féministe, LGBTIiste...soit un échec !

     

    • Vous n’avez pas vu le film ? Valerian est à des lieux de ces idéologies, c’est un film qui s’adresse en partie à la population orientale qui apprécie peu cette propagande mondialiste dont vous parlez. C’est très certainement la raison de sa mauvaise réception par les critiques car ce film est inoffensif.


  • Pour faire du cinéma en France, il faudrait, des acteurs, des réalisateurs, des paroliers, et des scénarios .En France on ne "sait faire" que des scénarios de propagande ou pour envoyer des messages .À l’époque , quand il y avait des acteurs, des réalisateurs, des paroliers et des scénarios, ce n’était pas pour envoyer des messages, mais pour faire du cinéma, avec des textes intelligents, drôles, qui avaient du sens et des textes intemporels (Audiard) .Ou alors le cinéma Français veut faire de la mauvaise copie, mais on sait pertinemment que l’original est toujours mieux que la copie . Ou sont passé les artistes ? Le cinéma Français actuel est plat, sans reliefs, c’est mou et surtout mal joué, en fait, on se fait chier. Il ne faut pas s’étonner du résultat, ils n’ont que ce qu’ils méritent .Et c’est malgré tout bien payé pour ce que c’est


  • Allez voir 3 bilboards a Ebbing Missouri. Excellent scenario original anglo-americain pour le coup.
    La liste des realisateurs "francais", c’est un carton d’invitation pour une bar mitzvah ?


  • Le showbusiness est bien la noblesse privilégiée et illégitime de la république...

    Rentrées d’argent (on ne parle plus de "salaires")mirobolantes, avantages fiscaux, drogues et prostitution devenues légales, pedophilie aussi(comment on appelle ceux qui se tapent de la groopie de 15ans ?), habitué à se faire lécher le cul du matin au soir...il faut voir le cinéma que fait un resto quand une "star" débarque à l’improviste ; c’est juste indécent pour les clients lambda...et au nom de quoi ?!!!

    Bref, "star" du showbiz, c’est la belle vie avec pleins d’avantages, pleins de passe-droits que les autres citoyens n’ont pas...

    Ils vivent d’ailleurs entre-eux, se cachent du peuple qu’ils n’aiment que losqu’ils ont quelque chose à vendre...

    Le pire, c’est quand, à la manière du Marquis Daniel Boon, ils viennent donner des consignes de vote à nous les gueux, le tout avec mépris...ou quand Yvan Attal vient nous expliquer que le sionisme et la solution aux problèmes du monde...

    Quant à Besson, faillite ou pas, il a pris l’oseille, il s’en branle...

     

  • Adolescent j’adorais la BD et la collectionnais (j’ai quelque part les albums), mais j’ai pourtant détesté le film, malgré les bons effets spéciaux. Il aurait fallu en faire une série et prendre des acteurs bien plus ressemblants.

    Une petite anecdote : un jour je vais prendre un café, ou une bière qu’importe, à la brasserie Tilsit située rue de Wagram à Paris...
    Oh stupeur, j’ai Laureline à coté de moi. Certes un peu plus âgée, mais le sosie parfait ! J’en parle un peu plus tard au serveur, il m’explique qu’elle servit de modèle à Mézière. Ce fut pour moi une expérience fascinante.

     

  • Le film n’etait pas si grace. C’est une quenelle de Besson aux Star Wars, puisque ceux ci sont tiré de Valerian en partie.
    Personne ici pour défendre ce réalisateur francais qui se fait descendre par les critiques vendues a l’empire ?

     

    • Star wars, c’est plutôt tiré des terra papers....surtout l’étoile noir.


    • J’aurai bien voulu défendre Besson...
      Mais honnêtement ses derniers films (Valerian, Lucie... ) c’est de la daube. |
      (point barre)

      Entre un casting à chier... jamais vu des héros (persos principals) aussi niais, nulle, mièvre, mauvais...
      Et des effets spéciaux ultra nuls, un montage nul, un scénario nul...

      Je ne sais pas comment je pourrai défendre ce navet interstellaire.


    • Ha si ! J’ai trouvé un truc !
      Il est mieux que "Jupiter : Le destin de l’Univers" (sorti en 2015)

      Bon, ce n’était pas bien compliqué.


    • pas si grave*

      Pour ma part, je pense que ce film s’est fait descendre car il est doux et s’adresse autant aux cinémas russes, chinois et indiens qu’à l’occident. Les idéologies malsaines de l’Empire n’y sont pas présentes du tout.

      On n’y retrouve pas l’absurdité abrutissante des blockbusters d’aujourd’hui, la sexualité est légère, normale, peu présente, les thèmes abordés sont universels et légers. L’humour est universel et simplet. Visuellement le film est très beau sans pour autant insister sur cette qualité. Les deux acteurs sont deux jeunes gens doux et réservés, leur romance est confortable à l’écran.
      Évidemment, ’’ça n’est pas la BD’’.

      Luc Besson a produit de la merde, mais son imaginaire est très respectable.


  • Le cinéma français contemporain est médiocre, comme le tennis français qui n’a jamais eu son Federer, son Nadal ou son McEnroe.

     

  • le pire cest que valerian cetait le mec, moi jai regarde le debut juste pour la fille, mais on se fait chier cest du sous star wars pas cuit

     

    • ce n’est pas plus mauvais qu’un bon paquet de films US que ce peuple s’empresse d’aller voir (les dernier star wars, avec la vieux Harrison Ford, c’était mieux que Valérian ?? des acteurs moins médiocres ?? un scénario moins pompé ? ). Luc Besson n’arrive pas à activer le réseau qu’il faut, il n’a pas le bon patronyme, et en plus son créneau est déjà archi plein, donc aucune raison que les potentats de là-bas lui déroulent le tapis. Faut pas aller chercher plus loin.


  • Erratum : Rock’n Roll pour Guillaume canet !! Rock’n rolla est un autre film de Guy ritchie


  • Celà prouve une chose : le cinéma et les super productions sont sous l’emprise d’holywood et désormais Dysney, donc des usa, qui font la pluie et le beau temps pour dire que cette réalisation est bien, celle-ci n’est pas bien. Besson aurait produit son film chez Disney ou Holywood, il aurait bizarrement marché.

     

    • Pas sur, honnêtement le casting de Valérian est vraiment foiré et tout pourri (ou ont ils été cherché ces 2 ectoplasmes ? piston . autre chose ?), les américains se plantent rarement sur le casting ce qui permet de sauver même un film très moyen, son film fait bricolage en dépit des gros moyens, impensable à Hollywood qui est toujours capable de livrer une bouse emballée dans un très beau paquet cadeau.
      En tout cas chapeau bas pour Besson qui gagne à tous les coups même quand sa boite perd, bien gras comme un goret il a tout compris


Commentaires suivants