Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Kim Jong-un vous souhaite une bonne année

"Que toutes les familles débordent de concorde et d’affection"

Chaque année, le discours prononcé par le Maréchal Kim Jong-un à l’occasion du nouvel an est étudié et analysé en détail – non seulement en République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord), mais aussi à l’étranger par les spécialistes des questions coréennes – pour les orientations qu’il donne sur la politique interne et externe de la RPD de Corée.

Le discours du nouvel an 2016 prend cette année une importance particulière, à quelques mois du VIIe Congrès du Parti du travail de Corée – le premier depuis 1980. Comme les années précédentes, il met l’accent sur l’édification d’un pays puissant et prospère. Par ailleurs, en dépit des vives réticences qu’ont opposées en 2015 les conservateurs sud-coréens à l’approfondissement du dialogue Nord-Sud, le Maréchal Kim Jong-un réaffirme l’engagement de la RPD de Corée pour le dialogue, la paix et la réunification dans la péninsule.

Saluant non seulement les militaires et les civils sud-coréens œuvrant à l’édification de la patrie socialiste, mais s’adressant aussi « aux frères du Sud et aux Coréens de la diaspora qui luttent pour la réunification de la patrie, aspiration de la nation, de même qu’aux peuples progressistes et aux amis étrangers », le dirigeant suprême exprime d’emblée le vœu que « toutes les familles débordent de concorde et d’affection et que les rires de bonheur de nos chers enfants retentissent plus haut ».

Revenant ensuite sur l’année écoulée, marquée par le 70e anniversaire de la fondation du Parti du travail de Corée, il souligne en premier lieu les réalisations économiques – ainsi que les exploits sportifs obtenus – en associant constamment le peuple travailleur à ces succès :

« On a vu s’ériger les centrales des Héros-Jeunes de Paektusan, les centrales en étages de Chongchongang, le Palais de la science et de la technique, la cité des scientifiques Mirae, la ferme coopérative de culture légumière de Jangchon et d’innombrables autres monuments et villages merveilleux dignes du socialisme, concrétisation des idées et de la politique du Parti, montrant le dynamisme de notre patrie qui avance en faisant en un an ce que les autres ne pourraient faire qu’en dix ans. »

Après l’accord conclu avec le Sud en août 2015, il exprime sa conviction que la politique du Parti a permis d’éloigner le danger d’un nouveau conflit armé qui aurait ravagé la péninsule coréenne.

La jeunesse et l’éducation occupent une place primordiale dans le discours du Maréchal Kim Jong-un, conformément à la politique qu’il a menée depuis quatre ans (marquée notamment par l’allongement à douze ans, en 2012, de la durée de la scolarité obligatoire) : après la référence liminaire aux enfants des familles coréennes, il adresse à la jeunesse des félicitations particulièrement appuyées comme étant les « dignes continuateurs de la cause révolutionnaire Juche », et mentionne in fine la jeunesse comme l’une des composantes sociales (à côté de la classe ouvrière, mentionnée à plusieurs reprises en tant que telle, des intellectuels et des cadres) devant contribuer au développement de l’économie nationale.

Évoquant le congrès à venir du Parti du travail de Corée, il souligne l’objectif de renforcer l’économie nationale pour élever le niveau de vie de la population, développant ensuite les problèmes économiques actuels dont la résolution apparaît ainsi comme une priorité. Au premier rang figure le « problème de l’énergie électrique » – décrit également comme la « pénurie d’électricité » (suivant une formule peu habituelle s’agissant des difficultés rencontrées) – qui requiert non seulement l’accroissement des capacités de production de l’électricité sous ses différentes formes (y compris à partir du charbon) – en mentionnant tout particulièrement la construction de la centrale de Tanchchon – mais aussi, de manière nouvelle, les économies d’énergie. Sont également évoqués le transport ferroviaire (dont l’obsolescence est un handicap au développement économique) et la production métallurgique, encore loin du niveau maximum qu’elle a atteint en 1990, avant le recul économique de la « dure marche ». Par ailleurs, la référence à la lutte contre « la pollution de l’atmosphère, des cours d’eau et des mers » s’inscrit dans le cadre des objectifs de développement durable, tels qu’ils ont été réaffirmés lors de la conférence de Paris sur le climat par le ministre des Affaires étrangères en décembre 2015.

Comme les années antérieures, des instructions spécifiques portent sur le potentiel de défense du pays. L’accent est mis sur la formation et la discipline, et non sur le développement des armes non conventionnelles – en ne mentionnant pas la force de dissuasion nucléaire – et sur les capacités balistiques. Depuis le troisième essai nucléaire nord-coréen survenu le 12 février 2013, les médias conservateurs américains et sud-coréens annoncent régulièrement la survenue imminente d’un quatrième essai nucléaire, ou d’un nouveau tir de missile à longue portée. Cette omission dans le discours du dirigeant nord-coréen doit donc être appréciée comme la poursuite au contraire par la RPD de Corée d’une politique de la main tendue, pour réduire les tensions dans la péninsule, en s’abstenant d’initiatives qui auraient entraîné un nouveau cycle de tensions et de sanctions.

Suivant un usage bien établi, la réunification de la Corée et les relations internationales occupent la fin du discours – et ont retenu plus particulièrement (sinon exclusivement) l’attention des commentateurs étrangers.

Concernant les rapports Nord-Sud, le Maréchal Kim Jong-un blâme ouvertement les autorités sud-coréennes pour avoir mené en 2015 une politique de confrontation, alors que l’anniversaire de la libération de la Corée de l’occupation japonaise, en 1945, aurait au contraire dû créer un contexte favorable :

« L’année dernière marquée par le 70e anniversaire de la libération du pays, nous avons lancé un appel invitant à ouvrir une large voie à la réunification indépendante grâce à l’union des forces de toute la nation, et nous nous sommes attachés à le réaliser. Pourtant, les forces anti-réunification et hostiles à l’amélioration des rapports Nord-Sud se sont démenées pour des manœuvres belliqueuses, créant ainsi une situation critique au bord de la guerre et suscitant une grande inquiétude à l’intérieur comme à l’extérieur. Les autorités sud-coréennes, allant à l’encontre du dialogue Nord-Sud et de l’amélioration des rapports Nord-Sud, ont poursuivi ouvertement le “changement de régime” de notre part et, l’“unification des régimes”, leur thèse unilatérale, aggravant ainsi la méfiance et l’affrontement entre le Nord et le Sud. »

En dépit de ces difficultés, les autorités nord-coréennes réaffirment qu’elles sont prêtes à renouer le dialogue avec le Sud, en incitant les autorités sud-coréennes à appliquer avec sincérité les précédents accords Nord-Sud (notamment les déclarations du 15 juin 2000 et du 4 octobre 2007) qui ont été signés au nom du Gouvernement sud-coréen, et non des démocrates qui étaient alors au pouvoir à Séoul. En effet, les conservateurs revenus à la présidence sud-coréenne en 2008 ont tourné le dos aux perspectives de rapprochement Nord-Sud qui avaient ainsi été ouvertes, l’opposition démocrate leur reprochant d’avoir joué un rôle essentiel dans la dégradation des relations intercoréennes.

Vis-à-vis des États-Unis, mentionnés explicitement cette année à de nombreuses reprises, les critiques nord-coréennes se fondent sur trois arguments : le refus opposé par Washington à la proposition de Pyongyang de signer un traité de paix en lieu et place de l’accord d’armistice de 1953 ayant clos les combats de la guerre de Corée ; l’exploitation de l’argument des droits de l’homme ; les exercices militaires de grande ampleur que les États-Unis et leurs alliés ont poursuivis dans la péninsule coréenne l’an passé. En cas de guerre provoquée par les États-Unis, la RPD de Corée exprime clairement sa volonté de riposter.

Envers le reste du monde (dont aucun pays n’est nommé, ni le traditionnel allié chinois, ni la Russie avec laquelle la RPDC a opéré un rapprochement depuis 2014), le discours de nouvel an du Maréchal Kim Jong-un réaffirme enfin la position traditionnelle de Pyongyang favorisant l’essor de relations d’échanges et de coopération :

« Notre Parti et le gouvernement de notre République renforceront davantage la solidarité avec les peuples du monde entier s’opposant à l’agression, à la guerre, à la domination et à l’asservissement, élargiront et développeront les relations d’amitié et de coopération avec tous les pays qui respectent la souveraineté de notre pays et nous traitent amicalement. »

Lire le discours complet : Naenara.com.kp

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1359389
    le 02/01/2016 par Jerome5723
    Kim Jong-un vous souhaite une bonne année

    Bien qu’en opposition idéologique au système communiste coréen, je ne peux que constater que les informations que l’on nous sert à propos des intentions du régime nord-coréen sont bien éloignées des réalités. Encore et encore les manipulations grossières de l’Empire

     

    • #1359788

      D’accord avec toi (j’ai en mémoire le délire sur la prétendue exécution par « meute de chiens dévoreurs »…).
      On peut avoir à la fois une conscience géopolitique fine tout en ne nourrissant aucune illusion sur la réalité interne de tel ou tel pays : même si la propagande en rajoute des tonnes et des tonnes sur le régime nord-coréen avec un but crypto-belliciste visant à déstabiliser la Chine, je ne vais pas me pâmer devant le « paradis socialiste » du Père joufflu des peuples.


  • #1359416

    Il ressemble de plus en plus à son papi le Jong-Un.
    Et tant que les conservateurs sud-Coréens demeureront à la botte des États-Unis, aucune amélioration significative ne pourra émerger dans la péninsule coréenne. La Corée semble bien partie pour rester divisée pour l’éternité...

     

    • #1359619

      Son peuple crève de faim. Les enfants travaillent personne n’a le droit de circuler dans les rues librement. Le culte de la personnalité tourne à la psychose. Des parents ( avec leur bébé) avaient essayés de fuir. Retrouvés ils ont été fusillés... Leur bébé confié à une famille d’accueil. C’est un regime anti religieux. King Jong Un doit être adoré comme un " Dieu" idolâtrer un homme mais quelle souffrance vit ce peuple ! Ils sont enchaînés au fer... Alors vous qui vivez en France....ça me fait doucement rire. Chaque pays à des défauts mais arrêtez cette propagande du Père de la nation Poutine est l’un des dirigeants les plus riches de la Planète et la moitié de son peuple se nourrit aux pommes de terre....D’ailleurs faudrait voir comment sa pauvre mère vit depuis 30 ans. Son palais à 1 milliard alors qu’il cesse avec son Orthodoxie. En France vous êtes bienheureux avec vos restos bars café magasins la liberté de culte la culture les biblio notre belle Auvergne notre jolie Capitale la solidarité.....Défendons la France ne faisons confiance à personne si ce n’est à nos amis européens Angleterre Italie Espagne etc et aux pays du Maghreb Tunisie Algérie.....


    • #1359961

      @Kahina

      Pourrais-tu nous fournir tes sources ou références s’il te plaît ?


    • #1364965

      @Kahina

      Nos amis Anglais ? Ceux qui nous méprisent et se foutent totalement de voir un bidonville se former Calais...
      comme si, finalement, Calais leur appartenait encore ?

      Je ne vois aucune amitié entre l’Angleterre et la France, hormis le contexte de l’"Europe", quand ça arrange.


  • #1359596
    le 02/01/2016 par Nettoyeur
    Kim Jong-un vous souhaite une bonne année

    FH lui ressemble étrangement ...

     

    • #1359724
      le 02/01/2016 par VORONINE
      Kim Jong-un vous souhaite une bonne année

      Avec une perruque, on dirait notre Jean Vincent à nous....Mais KIM , son style " bien dégagé sur les oreilles" me laisse perplexe.


  • #1359623
    le 02/01/2016 par Fulcanelli
    Kim Jong-un vous souhaite une bonne année

    C’est important d’avoir les meilleures informations possibles sur ce pays. Merci à E&R de reproduire cet article.