Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’égalité des sexes en Scandinavie

Il semble qu’en Scandinavie, le foyer même du féminisme ultra, les langues commencent à se délier sur le concept fallacieux d’égalité des sexes.

 

Comprendre les pièges de la liberté sexuelle
avec Kontre Kulture

 

Le chaos féministe en Scandinavie, sur E&R :

 






Alerter

93 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2077973
    Le 9 novembre à 06:06 par Je Suis Paritaire
    L’égalité des sexes en Scandinavie

    Je serais curieux de savoir le taux de féminisation en Scandinavie chez les éboueurs, égoutiers, cantonniers, garagistes, couvreurs, cheminots, bref tous ces métiers que les méchants hommes interdisent aux femmes...

     

    Répondre à ce message

  • #2077990
    Le 9 novembre à 07:24 par argiotalus
    L’égalité des sexes en Scandinavie

    les suedois ne sont plus habitués à entendre ,un tel discours , après cinquantes de bourrage de crane sur l’égalitarisme , jordan Peterson plombe leur théorie à la con, les sorties d’anna loof (femme politique suedoise) sur la volonté de faire joué les petits garçons à la poupée et les petites filles à la mécanique ne marche pas, chassez le naturel ,il revient au galop , n’en déplaise aux imbéciles adeptes des théories foireuses

     

    Répondre à ce message

  • #2077993
    Le 9 novembre à 07:47 par Jean
    L’égalité des sexes en Scandinavie

    "apprendre aux garçons à jouer à la poupée", cette connerie qu’on entend si souvent... et à laquelle je réponds taquin : apprendre à jouer c’est le début du fascisme car cela évince l’imagination. On n’apprend pas un enfant à jouer à la petite voiture. Cas concret pour toi la féministe : pose un transformers et une barbie sur une table et laisse le garçon choisir, ainsi tu verras ton monde s’écrouler car il ne tient qu’à une seule chose : ton illégitime autorité qui le contraint à subir tes choix au lieu de faire les siens. Paix et Patries.

     

    Répondre à ce message

  • #2078036
    Le 9 novembre à 09:42 par Heron
    L’égalité des sexes en Scandinavie

    Un bon article de Julien Rochedy, qui précise bien les deux facteurs : biologique et culturel, qui caractérisent hommes et femmes, cette féministe ne retenant visiblement que le facteur culturel...
    https://ecolemajor.com/5066-2/

     

    Répondre à ce message

  • #2078048
    Le 9 novembre à 10:23 par Chatov
    L’égalité des sexes en Scandinavie

    Voyons ce que signifie,selon les mathématiques,la négation des genres masculin et féminin dans l’univers des humains. Dans la branche de la logique mathématique,il existe une loi,dite loi de Morgan,qui dit : soient deux propositions quelconques,A et B,on a : ( nonA et nonB ) = ( nonA ou nonB ). Cela signifie,d’après cette loi mathématique,que la négation simultanée de A et B,revient strictement à nier A ou nier B.
    Appliquée aux humains,on a formellement ceci : si on désigne par A et B,respectivement les genres masculin et féminin,cela aboutit à la conclusion absurde suivante : la communauté humaine est réduite à un seul genre. Or,les règnes animal et végétal sont régis par la loi immuable de la complémentarité entre mâle et femelle. Donc,selon cette prétendue"égalité homme-femme,les humains ne sont ni animaux,ni même des végétaux...
    Au final,les chantres de cette inqualifiable"théorie",sont conduits à réduire l’humanité à un univers à un seul genre,c’est-à-dire à des fantômes qui s’apparentent plutôt à l’univers des diables.
    Une sagesse orientale dit : si tu es sans pudeur,fais ce que bon te semble.

     

    Répondre à ce message

    • #2078312
      Le 9 novembre à 17:42 par Robespierre
      L’égalité des sexes en Scandinavie

      Le parenthésage est faux. non (A et B) n’est pas égal à (non A et non B) ; de même (non A ou non B) n’est pas identique à non (A ou B).

      non A et non B = non (A ou B), écrit plus formellement : ¬A ∧ ¬B = ¬(A ∨ B). D’un point de vue ensembliste : ∁A⋂∁B = ∁(A ⋃ B).

      Dès lors on peut se demander ¬A ∨ ¬B = ? En remplaçant A et B par ¬A et ¬B dans le membre de droite, on obtient ¬(¬A ∨ ¬B) = ¬¬A ∧ ¬¬B = A ∧ B ; il vient donc, puisque si deux propositions sont équivalentes leurs négations sont équivalentes, ¬¬(¬A ∨ ¬B) = ¬A ∨ ¬B = ¬(A ∧ B).

      On n’oubliera pas que la disjonction logique est inclusive.

       
  • #2078058
    Le 9 novembre à 10:56 par Laura
    L’égalité des sexes en Scandinavie

    Certes on apprend pas à un enfant à jouer.
    Mais en lui achetant des voitures plutôt que des poupées depuis sa naissance, l’enfant garcon assimile vite qu’il est légitime pour lui de se diriger vers les voitures. Il y est par ailleurs invité par tous les packaging.
    Les petits garçons intègrent aussi très vite que cela est devalorisant pour eux d’être assimilé aux filles. Le fond du probleme se situe peut être la.

    Tout ce qui de pres ou de loin connoté féminin est dévalorisé.
    Les petits garçons grandissent leur identité en opposition au féminin ( ne fais pas ta fille, les filles c’est nul,ne pleure pas comme une fille ect)
    En opposition, et surtout en dénigrant.

    Ce qui est problématique pour les petites filles dans la construction de leur identité qui grandissent avec un gros manque de confiance en elles et l’impression qu’elles doivent toujours faire leur preuve tout en n’étant pas légitime à le faire.

    Malgré un féminisme apparent, là société est encore profondément patriarcale.

    Messieurs, mesdames, commençons déjà par valoriser les valeurs féminines au même titre que les valeurs masculines.
    Je pense sincerement que les choses s’apaiseraient naturellement .

     

    Répondre à ce message

    • #2078273
      Le 9 novembre à 16:54 par bofpwr
      L’égalité des sexes en Scandinavie

      Un discours classique féministe des années 80.

      De nombreux travaux indiquent que même si on force les garçons à se conduire comme des filles, sitôt la pression relâchée le naturel reviens au galop, même au sein d’un environnement féminin. C’est valable aussi pour les filles.

      As-tu des enfants ? Essaye d’acheter une poupée à ton fils et observe le résultat... Ma mère (féministe hardcore) avait tenté le coup pour mes 7 ans, résultat : j’ai échangé la poupée à une voisine qui bavait d’envie dessus contre la permission de venir regarder Albator sur sa télé couleur (la notre était en noir et blanc).

      Batailles spatiales à coup de lasers > Barbie.

      Si tu me rétorque qu’il ne s’agit que d’une anecdote, je t’invite à lire l’ouvrage de Pinker "Comprendre la Nature Humaine", un peu daté mais toujours éclairant (tu comprendra pourquoi les garçons préfèrent World of Warcraft et les filles Facebook et Instagram).

      Les petits garçons aussi grandissent avec un manque de confiance en eux, est-ce que j’ai le droit d’accuser le féminisme ?

      Une société "profondément patriarcale" c’est par exemple l’arabie soudite, je ne vois pas vraiment de rapport avec la république française du XXIe siècle.

      Pour ce qui est de valoriser les valeurs féminines au même titre que les valeurs masculines, je ne vois pas en quoi ce n’est pas le cas, d’ailleurs j’ai plutôt l’impression que les valeurs féminines sont survalorisées dans les centres urbains denses (tu causes comme quelqu’un qui vit à la campagne).

      Les choses s’apaiseront naturellement quand certain(e)s cesseront de tribaliser les groupes humains sur des lignes essentialistes en vue d’une exploitation politique, et je ne pense pas qu’ils acceptent de le faire simplement en demandant gentiment.

       
    • #2078548
      Le 10 novembre à 00:33 par Laura
      L’égalité des sexes en Scandinavie

      Nous n’avons aucun recul pour dire qu’un garçon serait naturellement répulsé par une poupée puisque nous baignons dans une culture très genrée où les jouets sont séparés par sexes (il n y a qu entrer dans un magasin de jouets pour le constater.)

      J’ai connu le contraire de vous, un petit garçon de trois ans qui demandait une poupée et dont les parents étaient embêtés (est il homosexuel ? Et autres stupidités du genre).

       
    • #2078721
      Le 10 novembre à 12:00 par Charlotte aux Fraises
      L’égalité des sexes en Scandinavie

      Laura personnellement si on me disait que je suis trop masculine je ne prendrais pas ça pour un compliment… Les complexes ça se soignent. Quand vous parlez de patriarcat vous faites référence à l’Etat providence… ?

       
    • #2078764
      Le 10 novembre à 13:11 par Laura
      L’égalité des sexes en Scandinavie

      Charlotte aux fraises,

      Je ne parle pas ici de complexes mais de construction d’identité.

      Je veux bien croire que "trop masculine" n’est pas un compliment pour une femme.

      Mais une petite fille avec un caractère trempé dit masculin ce sera toujours plus valorisant pour l’entourage qu un petit garçon avec un caractère dit féminin.

      Quand je parle de patriarcat je parle du fond et pas de la forme. Nous baignons encore dans un modèle patriarcal (valeurs masculines et féminines deséquilibrées, compétition, supériorité/ inferiorité, objectivation du corps des femmes)
      Le feminisme des femmes est une conséquence de ce déséquilibre. Et un mal nécessaire pour refaire la balance vers un nouvel équilibre dans le futur.
      Si l’homme n’avait pas fait de la différence un classement de valeur (superiorite/inferiorité) et n’avait pas dévalorisé l’autre sexe pour valoriser le sien, nous n’en serions pas la aujourd’hui.
      Il ne faut pas oublier que nous ne sommes pas que notre histoire personnelle, nous sommes aussi le fruit de notre culture et de nos ancêtres. Il faut du temps pour soigner les maux.

       
    • #2078771
      Le 10 novembre à 13:21 par bofpwr
      L’égalité des sexes en Scandinavie

      @ Laura

      Clique

      J’insiste.

       
    • #2078838
      Le 10 novembre à 16:16 par Charlotte aux Fraises
      L’égalité des sexes en Scandinavie

      Le problème c’est que vous rejetez la responsabilité sur les hommes alors que sont les femmes elles-mêmes qui dénigrent la féminité en général, (au lycée les filles en jupes se faisaient insulter par des filles, la femme au foyer dévalorisée et enviée à la fois inconsciemment…) si j’insiste c’est bel et bien un complexe. Mais c’est difficile d’admettre que les féministes sont rongées par la jalousie et les contradictions.
      d’ailleurs si les femmes étaient si indépendantes de nos elles n’auraient pas besoin de la Caf ou d’une pension après une séparation...

       
    • #2078862
      Le 10 novembre à 17:11 par calal
      L’égalité des sexes en Scandinavie

      c’est sur qu’a 3 ou 4 dans 30m2,il vaut mieux que les enfants jouent a la poupee...

       
  • #2078068
    Le 9 novembre à 11:22 par Nicolas
    L’égalité des sexes en Scandinavie

    Je vais me permettre une reflexion misogyne, mais encore une fois, malheureusement, la femme ne veut pas entendre que les données scientifiques contredisent son ressenti. Elle préfère croire que savoir.
    On sent que le présentateur a lui aussi du mal avec l’idée qu’une augmentation de la liberté de choix entraîne une augmentation de la stéréotypisation des choix, néanmoins, il l’accepte, parce que c’est un fait prouvé.
    Il est vrai que c’est dur, extrêmement pénible même, lorsque des données scientifiques viennent ébranler une croyance, voir tout un système de pensé, néanmoins, la réalité, que l’on y croit ou pas, reste la réalité.
    Facts don’t care about feelings, comme on dit habituellement outre-atlantique.

     

    Répondre à ce message

  • #2078315
    Le 9 novembre à 17:51 par Viktor Von Berg
    L’égalité des sexes en Scandinavie

    Des tordus de l’esprit créent un tribunal de "la bien-pensance" sur le sujet de l’égalité des sexes et un brave type y est convoqué pour s’expliquer sur des données scientifiques imparables. Trois abrutis contre un éclairé qui essaie de leur faire comprendre que les progrès techniques ont libéré en grande partie les femmes et que ces progrès sont dus aux hommes.
    C’est quand même un vrai cauchemar de voir qu’il faille toujours se justifier de faits qui tombent sous le bon sens.
    Tous ces débats de sodomiseurs de diptères sont en fait l’apanage de sociétés qui vivent dans le confort dont la majorité des emplois est dans le tertiaire et qui n’ont pas trop à se bouger pour gagner leur croûte alors qu’une grande partie de l’humanité doit "suer le burnous" pour survivre.
    Faut-il donc que ces "scandinaviens" se retrouvent explosés par une guerre nucléaire pour retourner au réel ?...

     

    Répondre à ce message

  • #2078476
    Le 9 novembre à 21:58 par David
    L’égalité des sexes en Scandinavie

    La Suède ne pratique plus officiellement l’eugénisme ? Piteux donneurs de leçons...... Israël ne se gêne pas !

     

    Répondre à ce message

  • #2078539
    Le 9 novembre à 23:45 par David
    L’égalité des sexes en Scandinavie

    Je suis allé à Stockholm récemment et je n’y ai pas vu de Vikings, mais des hommes efféminés. Et quand j’ai cherché les jeunes suédoises blondes et décompléxées de mes gros clichés de français, je me suis rendu compte qu’elles avaient toutes plus de 45 ans.... La Suède a vendu ses couilles il y a longtemps et a arrêté de faire des gosses. Résultat : une immigration sauvage encouragée qui déglingue tout le pays à grande vitesse et quelques féministes heureuses quand même d’avoir fait triompher leur idéologie nihiliste.

     

    Répondre à ce message

    • #2078936
      Le 10 novembre à 19:15 par Pamfli
      L’égalité des sexes en Scandinavie

      @David je pense que c’est la conséquence de ce que j’ai pu constater à la fin des années 80 lire mon commentaire ci-dessus : des jeunes vikings picolant de la bière comme des trous par nostalgie de l’eau-de-vie de cidre originaire du Calvados.
      Ce peuple de grands guerriers était dégénéré par je ne sais quoi : la modernité ? A cette époque, les patelins norvégiens distants de plus de cent kilomètres étaient reliés par des pistes cyclables (aucune Annie Dingo poussive sur son Vélib’ mais des “vikings” suintant l’alcool), le tri des déchets était appliqué,.. L’écologie était un fait politique pas une déclamation théâtrale. Les jeunes filles étaient très bien instruites. J’ai passé 3,4 jours à Trondheim et ailleurs, des voitures circulant à 10km/h en ville, une priorité totale pour les piétons… un niveau de civisme impressionnant, un mélange de valeurs saines, traditionnelles et de très grande modernité : dans l’informatique, les ordinateurs fabriqués avec du bois fonctionnant avec des programmes au top de l’innovation (paradigme orientée objet) :
      « Simula (Simple universal language) a été créé en 1962 sous la dénomination Simula I par Ole-Johan Dahl et Kristen Nygaard à partir d’Algol 60. Le langage évolua en 1967 sous le nom de Simula 67 en implantant le premier le modèle de classe de Hoare (Record Class, Hoare 1965). Il est donc le premier langage à classes et donc le père de tous les langages à classes tels que Smalltalk, C++, Java, ou encore Eiffel. Il inspira Dan Ingalls dans la conception de Smalltalk qui introduisit la programmation orienté objet. »
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Simula
      Est-ce le déclin d’une haute civilisation occidentale par trop de confort matériel ? Trop fatiguée, déboussolée, déconstruite par le progrès, par cette course à la technologie qui n’inspire plus ? Chelou quand même tout ça.

       
Afficher les commentaires précédents