Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’ex-vice chancelier allemand Joshka Fischer prédit une guerre entre l’Iran et l’Arabie saoudite

Avec la reprise de Mossoul au nord de l’Irak, l’État islamique (EI) pourrait bientôt appartenir au passé. Mais la défaite de l’EI et la disparition de son califat auto-proclamé irako-syrien n’apportera pas la paix au Moyen-Orient, elle ne mettra pas non plus un terme à la tragédie syrienne. Elle risque plutôt d’ouvrir un nouveau chapitre dans l’histoire chaotique et sanglante de la région : un chapitre non moins dangereux que les précédents depuis la chute de l’Empire Ottoman à la fin de la Première Guerre mondiale.

 

 

La poursuite de cette tendance violente semble presque certaine car la région reste incapable de résoudre ses propres conflits internes, ou de créer quelque chose comme un cadre solide pour la paix. Au lieu de cela, elle reste coincée quelque part entre le XIXe et le XXe siècle.

Les puissances occidentales sont loin d’être irréprochables sur la question des malheurs du Moyen-Orient. Toute mention de l’Accord Sykes-Picot, par laquelle la Grande-Bretagne et la France ont partitionné les territoires post-ottomans, suscite encore une vive colère dans le monde arabe puisqu’il semble que le plan, élaboré en secret en 1916, n’avait été conçu que la veille.

[...]

La déstabilisation de la région, facteur positif pour l’Iran

En effet, les États-Unis sont peut-être le plus important facteur de troubles actuels dans la région. L’intérêt de l’Amérique au Moyen-Orient se fondait au départ sur ses besoins en pétrole. Mais avec le début de la Guerre froide, l’intérêt économique s’est rapidement transformé en un intérêt stratégique dans la prévention de l’apparition de gouvernements anti-occidentaux pro-soviétiques. L’effort de l’Amérique pour maintenir une influence déterminante de la région a ensuite été complétée par son étroite collaboration avec la sécurité d’Israël et enfin par les deux grandes interventions militaires dans les deux guerres du Golfe contre l’Irak de Saddam Hussein.

[...]

Iran vs Arabie : prochain affrontement direct dans la région

Après la disparition de l’État islamique, le prochain chapitre de l’histoire du Moyen-Orient sera déterminé par l’affrontement direct et ouvert entre l’Arabie saoudite sunnite et l’Iran chiite pour la prédominance régionale. Jusqu’à présent, ce conflit larvé s’est poursuivi clandestinement et la plupart du temps par procuration. Les deux puissances mondiales actives dans la région se sont déjà clairement positionnées dans ce conflit, avec les États-Unis dans le camp de l’Arabie saoudite et la Russie dans le camp de l’Iran.

L’actuelle « guerre contre le terrorisme » va de plus en plus laisser la place à ce conflit hégémonique. Avec l’Arabie saoudite et quatre alliés sunnites qui imposent l’isolement sur le Qatar, en partie en raison des étroites relations du Qatar avec l’Iran, ce conflit vient d’atteindre son premier point critique potentiel au centre même de la région, le Golfe Persique.

Toute confrontation militaire directe avec l’Iran risquerait bien entendu d’embraser la région, à une échelle bien supérieure à toutes les guerres du Moyen-Orient. En outre, avec le feu qui couve encore en Syrie et un Irak affaibli par les luttes sectaires pour le pouvoir, l’EI ou l’incarnation de son successeur risque de rester en place.

Un autre facteur déstabilisant est la réouverture de la « question kurde ». Les Kurdes, un peuple sans État, ont fait leurs preuves en tant que combattants contre l’EI et veulent utiliser leur nouveau poids militaire et politique pour avancer vers l’autonomie, ou même vers un État indépendant. Pour les pays touchés, d’abord et avant tout la Turquie, mais également la Syrie, l’Irak et l’Iran, cette question est un casus belli potentiel, parce qu’elle touche à leur intégrité territoriale.

Compte tenu de ces questions non résolues et de l’escalade du conflit hégémonique entre l’Iran et l’Arabie saoudite, le prochain chapitre de l’histoire de la région promet d’être tout sauf paisible. Oui, les États-Unis ont peut-être tiré les leçons de la catastrophe de l’Irak, qui montrent qu’ils ne peuvent pas gagner une guerre terrestre au Moyen-Orient malgré leur supériorité militaire. Le Président Barack Obama a voulu retirer les forces armées américaines de la région, ce qui s’est avéré difficile à réaliser aussi bien sur le plan politique que militaire. C’est pour cette raison qu’il a écarté l’intervention militaire, même aérienne, dans la guerre civile en Syrie, en laissant un vide que la Russie a rapidement occupé, avec toutes les conséquences que nous savons.

Lire l’article entier sur medias24.com

Le Proche-Orient sous l’angle historico-géopolitique, avec Kontre Kulture :

 

Perses et Arabes, en frontal depuis toujours,
voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • L’optimisme est encore dans le futur,pas dans le présent.


  • Joshka Fischer c’est breton ou du peuple élu.......


  • Joschka fischer agent provocateur..meilleur ami de dani le rouge pedo...leche cul de mme albright..ça dit tout non..vous voulez encore plus de cours d histoire ?


  • Cela a déjà été prophétisé.
    Cela arrivera.
    Cela sera le "Début"

     

    • A part annoncer la mort et la désolation, ça sert à quoi les prophètes ? Je ne suis pas athé mais les prophètes me désolent, pour rester convenable dans mes propos. Et vous aussi vous prophétisez.... Certains on l’air de trépigner d’impatience que des malheurs arrivent. Pas moi.


    • @BS
      Nous sommes déjà 2 à ne pas nous réjouir d’un malheur prophétisé, c’est un très bon début.


    • Les prophéties peuvent aussi exister pour ne pas se réaliser.


    • @ BS

      Puisque vous n’êtes pas athée, vous savez que :

      - La prophétie est par nature conditionnelle : "ceci se réalisera si vous ne faites pas cela". Par exemple, Ninive sera détruite si Ninive ne se repent pas. Mais Ninive s’est repenti et donc Jonas s’est déplacé pour rien.

      - La prophétie de l’Apocalypse ne fait pas exception : le monde sera détruit mais ne le sera dans la douleur qu’à la mesure de notre impiété.

      - la question que nous devons donc nous poser est de savoir à qui nous obéissons : au Monde (l’Empire) ou au Ciel (ce qui est Vrai et Juste).

      - Dans le premier cas, la guerre au M.O. sera plus que douloureuse, terrifiante. Dans le second, même si elle devait exister, elle ne serait qu’idéologique et diplomatique et ne ferait couler ni le sang ni les larmes.

      - Aussi, le désintérêt envers les prophéties ne fait que le jeu d e l’Empire en nous faisant oublier leur véritable enjeu : notre conversion


    • @Francois Desvignes
      Croire en des prophéties de prophètes reconnus dans les livres saints est une chose, les amalgamer à des magouilles géopolitiques de nos jours par un jeu de langage en est une autre. Les similitudes des vrais prophètes et leurs prophéties avec les agissements de certaines nations semblent coincider comme une programmation de l’histoire, faut il en déduire la véracité de certaines écritures ou l’adaptation par certains de l’explication de ces faits par les prophéties. Les plus entreprenants dans ce domaine sont les sectes évangélique, les témoins de Jéhovah et bien d’autres allumés de ce calibre. L’exploitation systématiques des prophéties est une de leur occupation fondamentale afin d’abreuver leur moutons, comme si c’était nécessaire pour maintenir la vérité dans le coeur des gens, celle de Dieu et de sa bénédiction envers l’humain.


    • Les prophètes n’annoncent pas "la mort et la désolation", ils préviennent juste. Annoncent-ils des périodes de paix ? Bien sûr. Et ces prophètes ne sont pas forcément religieux.
      Mais si vous cherchez un peu, vous trouverez toutes les prédictions concernant la guerre attribuée par déduction entre l’Iran et l’Arabie, puis par le meurtre d’un chef politique dans les balkans, la poudrière et ça date quand même un peu.
      Je trouve cela étrange que des gens vivant il y a 150 ans puissent voir ce qu’il va nous arriver !
      En tout cas, c’est parti pour, vous trouvez pas ?
      Je suis certains que des fanatiques s’acharnent à concrétiser "leurs" prophéties et donc les provoquent et réalisent
      Observons ce qu’il se passe, nous ne pouvons faire que cela si ce n’est anticiper ;)


  • « Arabie saoudite sunnite ? »

    Arabie saoudite « wahabit/takfirisme » serait plus juste.
    Aussi Investisseur dans les business des Bush. Si je le sais, l’Iran le sais aussi !


  • Vu les performances de l’armées saoudienne au Yémen, je pense que l’Iran n’a pas grand chose à craindre d’une confrontation avec ce pays. Pour moi l’Arabie Saoudite ne dépassera jamais le stade de la menace et de la pression économique.

     

    • Et encore, le Yémen n’a que quelques centaines de combattants à la frontière saoudienne et voyez la déculottée qu’ils leur infligent et Les centaines de millions de dollars saoudiens vaporisés par la résistance des yéménites !
      Il y a pleins de vidéos sur internet où l’on peut voir les soldats saoudiens armés de matos neuf dernier cris se barrer en courant ou en voiture militaire fonçant dans un ravin tellement ils flippent face à des combattants yéménites du coin parfois pied nu armé d’une vieille kalach : c’est hilarant !


  • Hahaha, quand on voit les raclées prises au Yémen par l’"armée" des chameliers contre des résistants en guenilles on ne peut que considérer ce genre d’articles comme du wishful thinking... Je vais bien, tout à bien... :)

     

    • Vous avez tout résumé, nul besoin d’apporter la contradiction à ce tas d’inepties venant d’un ancien ministre !!!! Si c’est cela le niveau des représentants de l’alliance atlanto-sioniste, alors je vois un avenir prochain très prometteur pour tous ceux qui s’opposent à l’Empire. Il suffit de résister et leur médiocrité et leur incompétence les emportera... ;-)


  • .... Auquel cas les saoudiens ne feraient pas long feu ; à méditer de leur côté, donc.


  • La population aspire à la paix mais il a toujours des fêlés qui eux, veulent la multiplication des conflits.
    Ceux qui veulent la guerre, c’est toujours les planqués, ceux qui ne la font pas.

     

    • Comme en Chine, ou la population se refugie en famille, alors que le pouvoir de Pekin s’agite contre l’Inde, le Vietnam, les Philippines apres avoir colonnise le Tibet ou leur Xinjiang (appelation Communiste de cette region Turkmen envahie pour son gas et petrole) ! La Chine du Parti Communiste, digne heritier des anciens Mongoles, veut conquerir la Terre entiere (rotation de 90’ de la carte, positionnement de Pekin au centre de l’Univers), donc la gueguerre Iran/Israel via Riadh... sera un aperol avant la razzia Chinoise.



  • L’ex-vice chancelier allemand Joshka Fischer prédit une guerre entre l’Iran et l’Arabie saoudite.



    L’ex-vice-chancelier allemand Joshka Fischer souhaite une guerre entre l’Iran et l’Arabie saoudite pour qu’Iesrael reste la seule puissance de la région.
    Le terrain se prépare déjà par l’accusation par les officines occidentales des droits de l’homme de l’armée Irakienne d’atrocités pire que celles de Daesh à Moussoul.
    .


  • Impossible, cette guerre. Elle mettrait fin au hadj, lequel rapporte les milliards de dollars qui permettent d’acheter des armes !


  • Prédit ou...annonce ?


  • C’est malheureusement une nécessité tant la propagande primitive anti chiite et anti iranienne financée par les saoud est insupportables. Elle a des échos jusqu’au Maghreb.

    Qui achete pour 300 milliards d’armement a un président islamophobe ?
    Qui a subi un embargo ?


  • "l’affrontement direct et ouvert entre l’Arabie saoudite sunnite et l’Iran chiite"

    L’Arabie saoudite (comprendre yahoudite) n’est pas sunnite mais waha-bite !

    Plusieurs écoles sunnites découlent du chiisme (exemple les chafiit) !

    Pour rappel, les premiers qui sont victimes des wahhabites sont les sunnites. On peut prendre comme exemple le massacres de plus de 200 000 par le FIS !

    Les massacres commis par Daech en Irak et en Syrie sont essentiellement dirigés contre les sunnites.

    Les sunnites constituent la majeur partie de la population syrienne ainsi que de l’armée syrienne et des groupes armées qui se battent contre ces wahhabites

    Alors que ce Mr arrêtes de jouer le jeu des sionistes et qu’il dise clairement les choses !

    La réalité ce ne sera pas une guerre sunnite/chiite mais atlanto-sioniste-wahhabite contre sunnite-chiite-iran-russie.


  • Les Saouds sont fous mais pas téméraires ,malgré les pressions et fortes injonctions de la mafia sioniste ils savent très bien qu’ ils ne feraient pas un pli .Qu’ ils continuent donc à guerroyer les putes à Marbella et les vaches seront bien gardées.


Commentaires suivants