Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

L’hymne anglais est-il sorti des fesses de Louis XIV ?

Face à la perfide Albion, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

84 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2326012
    le 20/11/2019 par Ca fait PSCHIIIIT
    L’hymne anglais est-il sorti des fesses de Louis XIV ?

    Excellent, l’hymne anglais issu sans escale du French Royal Trou de balle...

    Cela étant, les médecins sont au XVIII ° ce que nos politiques sont à la France contemporaine : des charcutiers et des dangers publics !!

     

    • #2326063

      Ne tombez pas gravement malade car vous découvrirez vite que nos médecins contemporains n’ont rien à envier à leurs lointains prédécesseurs.


    • #2326238

      En 1712 le futur Louis XV avait deux ans . Il tomba malade, sa gouvernante la duchesse de Ventadour interdit aux médecins de l’approcher, elle le soigna elle même et il guérit, et on pense qu’elle lui sauva la vie : ces incapables l’auraient saigné à blanc, comme il l’avaient fait avec Louis XIII et d’autre membres de la famille royale .


    • à Diafoirus (un médecin chez Molière),
      autant Louis XIV a marqué le summum historique de la puissance française, autant Louis XV fut une catastrophe permanente en tout et le signal du début de la décadence qui s’est poursuivie jusqu’à ce jour du 20 novembre 2019. Il aurait fallu laisser les médecins s’occuper de LOUIS XV enfant, pour sauver la France.


    • @PMJLL

      Si le jeune Louis XV avait succombé...qui,croyez vous,serait monté sur le trône ?
      Le roi d’Espagne,petit-fils de Louis XIV ?...On lui a fait la guerre pour cette prétention !
      Le duc d’Orléans dit le régent ?...avec la Franc-maçonnerie aux aguets ?
      Un des bâtards légitimé ?..Même pas en rêve !

      Dieu décide qui doit vivre ou mourir et c’est au peuple de choisir son roi quand il vient à manquer !


  • God save our ass ! Vive le Roi !


  • #2326037
    le 20/11/2019 par Gode save the gouine
    L’hymne anglais est-il sorti des fesses de Louis XIV ?

    Même cet hymne à l’anus est plus mélodieux et digne que notre marseillaise belliqueuse et sanguinaire !

     

    • #2326085

      On ne connait que le premier couplet de notre hymne national par les médias.

      Pourtant les couplets suivants sont très modernes :

      Couplet 2

      Que veut cette horde d’esclaves,
      De traîtres, de rois conjurés ?
      Pour qui ces ignobles entraves,
      Ces fers dès longtemps préparés ? (bis)
      Français, pour nous, ah ! quel outrage !
      Quels transports il doit exciter !
      C’est nous qu’on ose méditer
      De rendre à l’antique esclavage !
      Refrain
      Couplet 3

      Quoi ! des cohortes étrangères
      Feraient la loi dans nos foyers !
      Quoi ! ces phalanges mercenaires
      Terrasseraient nos fiers guerriers ! (bis)
      Grand Dieu ! par des mains enchaînées
      Nos fronts sous le joug se ploieraient !
      De vils despotes deviendraient
      Les maîtres de nos destinées !
      Refrain
      Couplet 4

      Tremblez, tyrans, et vous, perfides,
      L’opprobre de tous les partis,
      Tremblez ! vos projets parricides
      Vont enfin recevoir leurs prix ! (bis)
      Tout est soldat pour vous combattre,
      S’ils tombent, nos jeunes héros,
      La terre en produit de nouveaux,
      Contre vous tout prêts à se battre !
      Refrain
      Couplet 5

      Français, en guerriers magnanimes,
      Portez ou retenez vos coups !
      Épargnez ces tristes victimes,
      À regret s’armant contre nous. (bis)
      Mais ces despotes sanguinaires,
      Mais ces complices de Bouillé,
      Tous ces tigres qui, sans pitié,
      Déchirent le sein de leur mère !
      Refrain
      Couplet 6

      Amour sacré de la Patrie,
      Conduis, soutiens nos bras vengeurs.
      Liberté, Liberté chérie,
      Combats avec tes défenseurs ! (bis)
      Sous nos drapeaux que la victoire
      Accoure à tes mâles accents,
      Que tes ennemis expirants
      Voient ton triomphe et notre gloire !
      Refrain
      Couplet 7
      (dit « couplet des enfants »)

      Nous entrerons dans la carrière
      Quand nos aînés n’y seront plus,
      Nous y trouverons leur poussière
      Et la trace de leurs vertus (bis)
      Bien moins jaloux de leur survivre
      Que de partager leur cercueil,
      Nous aurons le sublime orgueil
      De les venger ou de les suivre.

      Je comprends le pouvoir actuel, mondialiste à outrance, de nous occulter de telles paroles...


    • #2326091

      Absolument ... La Marseillaise est une cata ...


    • #2326097

      C’est une plaisanterie douteuse,on s’endort avec l’hymne anglais,on se lève avec la Marseillaise !
      Allez,encore un effort,un gros effort,pour devenir patriote,courage !


    • Pfffff... voulez-vous bien replacer l’écriture des hymnes, et la Marseillaise en particulier, dans le contexte de l’époque ?

      Le texte de la Marseillaise a été écrit à une époque où l’on aimait sincèrement la patrie et toute tentative de conquête de la part de puissances étrangères suffisait à donner l’envie de défendre la terre... en chantant des chants de guerre et non pas des contines.

      Aujourd’hui, même chez certains nationalistes on constate une certaine réticence envers la Marseillaise... Les français n’en finissent jamais de culpabiliser pour leur passé, leurs batailles, et comme le rappelle le Zemmour, voudraient oublier qu’un pays puissant est un pays qui possède une armée de guerrier et non pas de couturières.

      Cette culpabilité peut expliquer, entre autre, pourquoi les droites françaises sont infichues de s’unir efficacement. Et cette attitude de gens qui s’empaillent en permanence sur des points où l’on colle de la culpabilité, se retrouve dans tous les forums du net.... dont le présent forum !
      Les français sont largement individualistes et bons en sport solitaire ou en duo, mais pas en sport d’équipe... ceci éclaire cela...

      Les meutes qui s’hystérisent en matant un match de foot en France ont été patiemment et longuement dressées à aimer cela. Dès la Rome antique, les "oligarques" de l’époque avaient très bien compris que le stade est un lieu concentrationnaire où l’on peut canaliser la misère et les frustrations des masses. Les sports d’équipe pratiqués par les français ne sont jamais très brillants. Et lorsqu’on gagne, il ne vous aura pas échappé que c’est toujours un seul homme que l’on starise, l’équipe qui pourtant à largement participé, reste en décors pour les photos.

      Individualiste jusqu’au génie mais aussi jusqu’à la beauferie...


    • #2326185
      le 20/11/2019 par Gode save the gouine
      L’hymne anglais est-il sorti des fesses de Louis XIV ?

      Cher sev. Je déteste le foot et toutes manifestations “cocardières”. Au nom de la "patrie", mot typiquement révolutionnaire et républicain, on a exterminé les francais en 14/18 et provoqué des boucheries. La France est le seul pays au monde avec un hymne national guerrier, belliqueux et sanguinaire quand tous les autres peuples exhaltent la paix et l’amour de leur pays à travers leur hymne national. Je suis plutôt nationaliste que patriote !


    • À sev, qui dit :

      "Le texte de la Marseillaise a été écrit à une époque où l’on aimait sincèrement la patrie et toute tentative de conquête de la part de puissances étrangères suffisait à donner l’envie de défendre la terre"

      N’importe quoi. Dans le contexte des années 1790, les étrangers ne faisaient pas la guerre à la France, ils la faisaient aux voyous révolutionnaires qui assassinaient l’être même de la France, chrétien et royaliste. À terme, les révolutionnaires auraient imposé leur modèle antichrétien et antieuropéen à l’Europe entière... et c’est d’ailleurs très exactement ce qui s’est passé. Dans le contexte des années 1790 ceux qui ont réellement aimé la patrie sont tous les contre-révolutionnaires ayant agi en connaissance de cause.

      "Aujourd’hui, même chez certains nationalistes on constate une certaine réticence envers la Marseillaise... Les français n’en finissent jamais de culpabiliser pour leur passé, leurs batailles, et comme le rappelle le Zemmour, voudraient oublier qu’un pays puissant est un pays qui possède une armée de guerrier et non pas de couturières."

      N’importe quoi. Il n’y a aucun sentiment de culpabilité chez ceux restés fidèles à l’être profond de la France et de l’Europe. La France n’a ni drapeau ni hymne, elle a un roi. Le drapeau du roi est le lys d’or sur fond blanc, son hymne est l’Évangile. Zemmour est là pour te le faire oublier et tu es tombé dans le panneau.

      "Cette culpabilité peut expliquer, entre autre, pourquoi les droites françaises sont infichues de s’unir efficacement"

      N’importe quoi. Les droites françaises ne peuvent pas s’unir car nous sommes sans transparence sociale. Or, le pouvoir médiatique s’occupe de brouiller toutes les pistes en permanence. Le grand n’importe quoi médiatique brouille la masse populaire en la noyant dans d’innombrables confusions. Tout mouvement nationaliste se voit ainsi court-circuité.

      "Les français sont largement individualistes et bons en sport solitaire ou en duo, mais pas en sport d’équipe... ceci éclaire cela..."

      Non, c’est l’inverse : c’est le sport qui est un reflet du politique, pas le politique un reflet du sport. Une communauté parlant la même langue et partageant les mêmes tables de valeurs (la France de Saint-Louis) sera la seule qui pourra trouver le chemin qui mène à son propre bien. Une communauté parlant la même langue mais sciemment divisée par une élite mensongère, se perdra inévitablement en une multitude de verbiages incessants (la république).


    • #2326190

      On dirait que vous venez de découvrir que la France c’est bâtie - grâce à nos rois - à coup de guerre, parfois de mariage et épisodiquement d’achat de territoire...

      "La Marseillaise" n’est qu’un témoignage tardif et opportuniste de la longue lutte de la France, pour sa survie... Ironiquement, l’Ancien Régime a fait le boulot, la République le défait, ce qui est sa fonction même.

      Au fait, si vous connaissez un seul état européen qui ne soit pas le fruit d’une lutte...


    • #2326200

      @sev
      Heureusement que nous ne sommes pas champion du monde d’un sport collectif, sinon votre analyse tomberait à l’eau. Ouf !


    • #2326223

      Merci Pelagia


    • Bravo Pélagia...pour ces précieux rappels : jeux, set et match !


    • @Pelagia, vous avez 200 ans de retard.

      @Nissa merci c’est très instructif.


    • À Aetius, qui nous dit que j’ai 200 ans de retard…

      Ah bon ? à ce que j’ai dit il faut alors ajouter que la Révolution française invente le nationalisme à proprement parler, tel qu’on l’a connu jusqu’à présent. Le mouvement révolutionnaire s’est servi des sentiments de la masse populaire. En leur inculquant le nationalisme les pouvoirs de l’argent ont mieux manipulé les masses, ils les ont faites charger plus facilement ET contre l’aristocratie et la catholicité, ET contre les troupes des "pays ennemis". Au XIXe siècle, par exemple, il est très clair que dans l’esprit dominant de l’époque, tout ce qui n’était pas "national" était un ennemi potentiel. Avec le temps, d’un capitalisme industriel, productif grâce aux forces vives de la nation, les masses d’ouvriers, les pouvoirs de l’argent ont évolué vers un capitalisme spéculatif, qui ne produit de l’argent qu’à partir d’argent. C’est là que ça se corse : l’Allemagne, ayant compris l’essentiel, tente le coup de s’exclure de ce système, et se donne les moyens de mettre en place une Wehrmacht (une armée constituée d’autochtones, les mêmes masses populaires dont il est question… pour qu’elles vives, justement, pour que l’Allemagne vive). Nous savons très bien qui a gagné, et c’est pourquoi maintenant, après 1945, le capitalisme mondial œuvre pour l’ouverture des frontières, la délocalisation, la destruction des industries de l’Occident, le remplacement des autochtones par une baisse de la natalité (IVG, mariage gay, etc.) savamment couplée à une immigration de masse. Pourquoi ? parce qu’au sein du capitalisme financier apatride et mondialisé, il est important que la masse populaire de l’Occident n’ait plus jamais les moyens de se donner une Wehrmacht, ni en Allemagne, ni en France, ni nulle part ailleurs en Occident. Le nationalisme n’est plus utile aux descendants des révolutionnaires des années 1790, c’est même le contraire : il est un danger. Il n’est donc pas étonnant que ce texte de La Marseillaise, que nous dévoile Nissa Rebella, soit si nationaliste et que les élites actuelles ne veulent pas que ce qui reste du peuple de France découvre ce texte. Depuis déjà quelques dizaines d’années qu’un processus a été lancé en France : on continue de glorifier la Révolution en ce qui concerne les gros vilains méchants nobles et ecclésiastiques, mais tout ce qui s’y rapporte au vrai nationalisme français est systématiquement condamné.

      Je n’ai pas 200 ans de retard. J’estime que mon analyse est juste.


  • Ce type sait-il au moins lire les documents que lui-même montre dans ses vidéos ?

    Ce médecin de Louis XIV était Guy-Crescent Fagon. Fagon, pas "Fajon". Fagon était aussi intendant du Jardin du roi, l’actuel Muséum national d’histoire naturelle siégeant au Jardin des plantes.

    Sinon, ce célèbre bistouri utilisé pour vider la fistule annale de Louis XIV est conservé et exposé au musée d’Histoire de la Médecine (12 rue de l’École de Médecine, 75006, Paris).

    Et sinon aussi, ben non, je ne savais pas que l’hymne anglais venait de là...

     

    • #2326166

      "La Petite Histoire " de Christopher Lannes toujours très intéressante,à conseiller pour les amoureux de l’Histoire de France.


    • Christopher Lannes, je ne retiens jamais le nom, je l’oublie à chaque fois. Merci pour le rappel, car je connais bien "La Petite Histoire", j’ai vu des dizaines de ses vidéos.

      Lannes m’est très sympathique, mais dire "Fajon" à la place de "Fagon"… ben... ça fait pas sérieux... C’est une erreur quasiment insignifiante, je sais, mais c’est lors de ses travaux de recherche que Lannes devrait assurer le coup, comme ça ses vidéos n’en auront pas en souffrir.

      Bref, l’incident est clos et, comme je disais, j’ai beaucoup de sympathie pour lui.


  • #2326082

    Ô Monts indépendants, le premier hymne suisse, a la même mélodie, il faut le savoir.
    Alors attention, parce qu’en tant que Suisse… euh… je m’en fous complètement, en fait.

     

    • Etant Suisse, j’avais déjà entendu parler que l’hymne originale suisse avait étée abandonnée et reprise par les anglais, et maintenant avec cette vidéo je doute de l’origine réelle de cette hymne...

      Toutefois, cette origine expliquée par M. Lannes, me fait plus sourire !


  • #2326134

    Nos médecins d’aujourd’hui sont tout aussi doués et efficaces que ceux du temps de Louis XIV !

     

    • #2326533

      C’est exactement la continuité de ces pratiques délirantes sauf qu’aujourd’hui la médecine s’habille des oripeaux scintillant de la "science" et technologie avec l’aura intimidante du professionnel de la santé avec ses airs sur de lui même, sa blouse blanche immaculée et ses 10 ans d’études !
      Tiens ! Pas plus tard qu’hier je lisais cette info : aux USA les médecins cachent délibérément à leur patient que les IRM laissent dans leur organisme des résidus d’agents de contraste hautement toxiques (comme le métal lourd gadolinium)...la raison pour cacher cet empoisonnement pour "le bien du patient" c’est de lui éviter l’anxiété d’une telle annonce ! L’adage de la médecine moderne devrait être "Empoisonnez-les pour leur bien !"


  • C’est Lully qui a composé la musique de "Dieu sauve le roi" . L’hymne a été chanté pour la première fois par les jeunes filles de Saint Cyr devant le roi convalescent, hymne dont la gouvernante, Madame de Brinon, avait écrit les paroles .


  • #2326164
    le 20/11/2019 par Bourgeois Gentilhomme
    L’hymne anglais est-il sorti des fesses de Louis XIV ?

    C’était un peu les tweets de l’époque. Sacré Lully, tout dans la déconnade sur fond sérieux, un peu comme une Source ER ou plutôt un En Bref. Il a composé la somptueuse Marche pour les Turcs visant à se moquer des Mamamouchis, une turquerie comme on disait alors.
    https://www.youtube.com/watch?v=OO2...
    Quoi qu’il en soit, ces œuvres, à travers l’histoire, font encore mal au Q de ceux là, hors du Royaume de France.


  • Haydn s’est inspiré lui même du God Save the king pour composer le "Deutschland uber alles", l’hymne national de la Prusse qui allait devenir l’hymne allemand en 1871 .


  • #2326211

    Qu’importe, l’hymne anglais est aussi beau que la marseillaise est laide.

    J’en profite pour communiquer la sortie de deux précieux coffrets de la musique anglaise que l’école ignore encore en France :
    A) British String Quartets par Maggini Quartet (NAXOS - 20 CD).
    B) The British Line par la BBC et Sir Andrew Davis (Warner - 16 CD).

    Sans un oublier un John Jenkis recevant le dernier diapason d’or du mois.

    Un vrai régal pour les mélomanes aimant la subtilité.

     

    • Plein a l’ouest
      l’hymne national français parle d’un peuple contre la tyrannie certes il manque DIEU dedans et elle sera parfaite.

      ta musique anglaise bonne ou pas, il y en a trop !


    • #2326585
      le 21/11/2019 par Aiguiseur de guillotines
      L’hymne anglais est-il sorti des fesses de Louis XIV ?

      @pleinouest35
      Ça va, t’es dans l’genre patriote toi... ^^


    • #2326667

      Je cite : "t’es dans l’genre patriote toi" !
      C’est quoi cette analyse ???
      Non, je suis avant tout mélomane (l’intellect pur et le goût n’ont pas de frontière) et royaliste, pour ces deux raisons j’abhorre la marseillaise, sa musique vulgaire et ses paroles assassines. Je ne vais certainement pas préférer l’architecture française d’après 1789 à celle anglaise beaucoup plus raffinée sous prétexte que je serai Français. Je reste encore maître de mes goûts et de mes attirances en matière de style et de musique.


  • On aurait pu s’attendre à plus de trompette !

     

  • Pas encore vu la vidéo...
    Je suppose que Louis XIV fut un bon roi de France, je dois peut-être quand même réviser mon histoire...
    Mais ce que je sais, en tant qu’espagnol c’est qu’il fut un très mauvais roi pour l’Espagne : c’est lui qui introduisit les Bourbons en Espagne, avec l’inestimable et très intelligente ambassade d’ Henry d’Harcourt. Une fois les Bourbons installés en Espagne, tout fut mis en oeuvre pour noircir les règnes antérieurs à leur instauration, et pour "installer" dans les mentalités de élites intellectuelles espagnoles une mentalité très "pro française" (afrancesados). C’est normal ! Les rois de France, comme tous les rois... doivent pouvoir dominer leurs voisins ! Le "problème", et je crois que c’est bien un problème, c’est que cette domination intellectuelle "française", au travers des élites qui n’ont jamais abandoné leur "afrancesamiento", dure depuis et dure encore et dure toujours ! Tandis que le peuple espagnol, lui, ne l’a jamais été ! Et pour cause... Ce qui a fait que les élites et le peuple soient, depuis Monsieur d’Harcourt et le bon roi Louis, deux chose très différentes...
    Évidemment, ces bons Bourbons ont tout fait pour noircir l’Espagne, la Légende noire n’est pas "que" d’origine anglaise et protestante ! Tout ceci a très certainement configuré l’Espagne actuelle et nous a "donné" le malaise, ou "mal-être", qui caractérise la façon d’être espagnol aujourd’hui.
    Maintenant, en Espagne, on découvre petit à petit les énormes mensonges de cette Légende noire. Ça c’est une autre histoire...
    Je ne suis pas nationaliste vraiment (ou si ?), je serais plutôt... un patriote. Je n’ai aucune racine française, mais je suis de langue maternelle et culture françaises quand même, et j’adore la France... Regrettant son actuelle impasse, l’Espagne n’est pas beaucoup mieux lotie...
    Il m’est quand même impossible, pour être honête, d’avoir beaucoup de sympathies pour Louis XIV, qui fut certainement un bon roi de France... mais il ne le fut pas du tout pour l’Espagne... Depuis les bons offices de Monsieur D’’Harcourt, elle n’a pas pu ni su développer sa propre personnalité politique, et pas seulement. Une preuve ? La longue et continue dégringolade qui caractérise son histoire depuis son premier Bourbon... Dégringolade qui continue.

     

    • Je n’avais pas bien lu : La petite histoire...
      Moi j’ai déballé ma grosse histoire !


    • #2326526
      le 21/11/2019 par Grindsel Tiredunevi
      L’hymne anglais est-il sorti des fesses de Louis XIV ?

      Le règne de S.M. Louis XIV, roi certes au fait de la gloire de la France mais aussi de la décadence des mœurs, est souvent considéré comme le point de départ de la Révolution avec le célèbre refus du règne du Sacré Cœur. Ceci est parfaitement résumé par le proverbe : l’arrogance précède la ruine, et l’orgueil précède la chute.

      Pour mettre un peu d’eau à votre moulin, le roi actuel d’Espagne n’est pas un vrai Bourbon au sens traditionnel car issu de la lignée degénérée d’Isabelle II, remise en place par Franco de manière encore plus illégitime.
      Le véritable succeseur au trône d’Espagne - comme de France - est un certain Sixte-Henri de Bourbon Parme, issu de la branche légitime dite "carliste", dont l’histoire en Espagne est fort intéressante.


    • #2326529
      le 21/11/2019 par Julius G. Césarius
      L’hymne anglais est-il sorti des fesses de Louis XIV ?

      Je te rassure, Louis XIV fut aussi un mauvais Roi pour les français.
      Peut-être a-t-il eut des circonstances atténuantes comme la Fronde quand il était jeune, etc... toujours est-il qu’en réunissant (de force) tous les seigneurs de France à Versailles, il a enfoncé le dernier clou dans le cercueil de la Noblesse.

      Il a certes mis fin à la Féodalité, mais il privé par là même la Noblesse de son Épée. Or celle-ci était sa raison d’être. À long terme, la noblesse s’est fatalement muée en classe parasitaire. C’est ainsi que n’ayant plus le rôle physique de protéger les paysans, ne serait-ce que par sa présence, la noblesse fut aisément remplacée par la bourgeoisie...
      Enfin, ça reste mon point de vue et je peux me tromper. ;)

      Il était acquis aux idées des Lumières qui commençaient à fleurir à cet époque, d’où le titre de Roi Soleil, etc... et c’est sans doute à partir et à cause de lui, que ses successeurs seront si mal entourés et conseillés par la suite. Il a fait entré le ver dans la pomme.


    • #2326811
      le 21/11/2019 par Grindsel Tiredunevi
      L’hymne anglais est-il sorti des fesses de Louis XIV ?

      *au faîte


    • #2327042
      le 21/11/2019 par Grindsel Tiredunevi
      L’hymne anglais est-il sorti des fesses de Louis XIV ?

      Merci Julius Cesarius, nos messages se complètent. La dynastie des Bourons arrive au moment de la "Renaissance" (qui est une décadence) avec Henri IV. Lire Delassus à ce sujet.


    • #2327218

      Julius cesarius je ne suis pas entièrement d’accord, il me semble que le côté parasitaire de la noblesse ne date pas de Louis XIV. Le fait d’en regrouper une partie à Versailles a du rendre plus visible leur inutilité (encore que) mais cela n’en est pas la cause.
      Et cela me fait du coup poser une question : à partir de quand, et pourquoi ces nobles sont devenus des parasites ? On pourrait croire que en temps de paix ils n’avaient plus à combattre, ce qui était la raison d’être de la noblesse et la justification (bonne d’ailleurs)de leur privilèges, mais il me semble qu’il y avait largement assez de guerres sous les règnes des rois post renaissance !


    • Grindsel Tiredunevi, Julius G. Césarius Salut !
      En effet, vos deux messages se complètent. Merci de votre appui. Disons que je ne "pleurais" point, je suis très éloigné de cet art scientifique (et magnifique) qu’est l’Histoire... C’était quand même un coup d’émotion, après contemplantion des tristes paysages dans lesquels se trouvent l’Espagne contemporaine, mais je suis absolument conscient que la France n’est pas, tristement, encore une fois, beaucoup mieux lotie.
      Je me demande jusqu’à quel point on peut avoir un contrôle sur "notre" Histoire, celle ci étant collective et dominée quand même par ceux qui ont le Pouvoir s’appuyant tout de même sur l’ignorance des masses...
      N’y aurait-il pas, surtout, des forces spirituelles qui forcent les événements à avoir tel ou tel autre résultat ? En tout cas, elle peut nous montrer notre chemin, qui ne peut être que personnel.
      D’une chose je suis certain, je suis avec Evola... La révolte contre le monde moderne est stimulante !


    • #2327569
      le 22/11/2019 par Grindsel Tiredunevi
      L’hymne anglais est-il sorti des fesses de Louis XIV ?

      @ Als et Walterleduc : Sur toutes ces questions, je ne peux que vous conseiller les ouvrages de Msgr. Delassus, le fameux pavé de la Conjuration antichrétienne bien sûr, souvent conseillé sur ER, mais surtout le moins connu mais non moins excellent Esprit Famillial, plus utile concrètement, en particulier si vous êtes père de famille. Vous avez un véritable sceptre dans la main, il ne faut pas le laisser tomber...

      Sur le carlisme et la façon traditionnelle d’envisager le pouvoir et le royalisme, il y aurait beaucoup à dire, mais ça dépasserait le cadre d’un simple commentaire. Il y a un parallèle à faire avec l’histoire du saint roi David (à ce sujet lire les premiers tomes de la trilogie du R.P. Berthe, dont le dernier tome est publié sur Kontre Kulture).


    • À Grindsel Tiredunevi

      Merci pour vos conseils de lecture ! Bienvenue à tout ce qui contribue à notre éveil !


    • #2329254
      le 25/11/2019 par Julius G. Césarius
      L’hymne anglais est-il sorti des fesses de Louis XIV ?

      @Walterleduc, Désolé pour le retard...
      J’avais publié une réponse il y a quelques jours, malheureusement comme un con, j’avais oublié de copier / coller avant de valider. Le site était en pleine attaque de hackers, donc j’ai perdu mon commentaire et sur le coup, je n’ai pas eu le courage de le réécrire lol.



      il me semble que le côté parasitaire de la noblesse ne date pas de Louis XIV. [...]



      Si tu me relis, tu verras cette phrase :
      « il [Louis XIV] a enfoncé le dernier clou dans le cercueil de la Noblesse. »

      S’il s’agit du dernier clou, ce n’est donc pas le premier. Cela avait commencé bien plus tôt, et on pourrait discuter pendant des heures pour trouver quand exactement. ;)
      D’ailleurs, ce n’est probablement pas le dernier clou non plus. C’était justement une façon de dire que cela doit être re-situé parmi une liste d’autres évènements, bien que celui-ci soit très important.



      On pourrait croire qu’en temps de paix ils n’avaient plus à combattre, ce qui était la raison d’être de la noblesse et la justification (bonne d’ailleurs) de leur privilèges [...]



      La paix n’existe pas vraiment en réalité. Il y a tout le temps des guerres, à l’époque comme aujourd’hui, même si l’on s’en ne rend pas compte, parce qu’elles sont faites par des professionnels.

      C’est aussi d’ailleurs en partie pour cela, que la Noblesse perdit son utilité. Car avec la Révolution dite Française, tous les métiers d’Officiers supérieurs sont rendus accessibles à tous, alors qu’ils n’étaient réservés qu’aux nobles jusque là.
      ___

      Impossible de protéger / administrer correctement sa contrée, quand on se situe à des centaines de lieues de là, à ourdir des intrigues ou lécher des souliers à la Cour, à s’empiffrer en philosophant sur l’Encyclopédie entre deux coupes de Champagne. Cela dit, il y a toujours des exceptions, même sous la Révolution, il y avait encore des nobles qui se battaient pour le Roi, notamment en Vendée. C’est le même principe qui fut appliqué aux Rois, et à partir du moment où n’importe qui pouvait devenir président à leur place, ils n’avaient plus de raison d’exister.

      Les sociétés de l’époque était tripartites :
      - Les Paysans apportaient la Nourriture à tout le monde, et en contrepartie :
      - Le Clergé apportait le Savoir, la Spiritualité et la Morale.
      - Tandis que la Noblesse assurait leur protection à Tous.

      La légitimité de leurs privilèges se basait uniquement sur le fait qu’ils acceptaient de sacrifier leurs vies pour les autres. ;)


  • #2326397

    Un poil trop méprisant envers nos meilleurs ennemis les anglais, dont la qualité honorait la France à l’époque.

    Aujourd’hui les français se laissent humilier pas des peuples vils sans qu’on ne souligne suffisamment une telle lâcheté ni ne marque un antagonisme résolu partout où il est nécessaire.


  • #2326446

    Ca cest l’hymne des rois de France.
    https://youtu.be/TXXdOqaI4mc
    Ca me fait pleurer.

     

  • Ayons quand même une pensée émue et compatissante pour les prisonniers et vagabonds qui ont dû donner leur anus et leur vie dans des souffrances atroces pour l’apprentissage du chirurgien.
    N’étant pas une mauviette et ayant dû, 2 fois dans ma vie, endurer un charcutage au scalpel sans anesthésie (une fois au milieu de la poitrine et l’autre fois sous le pied), et pourtant à chaque fois par un chirurgien aguerri, je peux témoigner qu’on ne rigole pas du tout. C’est un très mauvais moment à passer.
    Or, l’anus est encore plus sensible et les conséquences infectieuses sont toujours mortelles puisque les microbes y abondent particulièrement et que le nettoyage est impossible.


  • #2326527

    Je suis sidéré par la médiocrité voire la totale nullité criminelle de la médecine de l’époque en Europe ! Je suis curieux de savoir d’où peut bien venir cette arriération que je suspecte être en réalité une régression par rapport au savoir médical de l’antiquité. Purée ! Même durant la préhistoire les hommes savaient comment traiter une hypertension crânienne consécutive à un traumatisme par la trépanation ! Des dizaines de millénaires plus tard on en était à traiter un abcès à l’aisselle par une saignée au pied ! Il y a un truc qui cloche dans l’évolution de la médecine en Europe !
    A vrai dire il semblerait qu’il y avait deux médecines à l’époque : celle populaire des paysans qui étaient pleine de bon sens et dont les praticiens étaient issus de vieilles lignées de guérisseurs descendant peut être des druides, chamans...et la médecine pour riches bourgeois et nobles qui pour se distinguer des paysans s’efforçait de faire preuve d’originalité en pondant des pratiques et théories complètement farfelues (à vrai dire la médecine moderne, hors médecine d’urgence/chirurgie, est une continuité de ce délire !)
    L’absence d’anesthésie m’est aussi incompréhensible alors qu’il existe des plantes connu depuis des millénaires capables non pas de provoquer une véritable anesthésie générale mais de considérablement diminuer l’effet de la douleur comme l’opium connu et utilisé par les Sumériens ou le cannabis utilisé par les Égyptiens, Chinois, Indiens...mais peut être que l’ignorance des anesthésiques naturelles était culturelle, une sorte d’imitation de la passion du Christ (accepter et supporter la douleur comme le Christ avait accepté la sienne pour nous sauver...)

     

  • Le pauvre Handel aurait copy comics à ses trousses, aujourd’hui.....


  • Cest la mélodie de rufst du mein vaterland aussi, le vrais hymne national Suisse


  • #2326672
    le 21/11/2019 par Lynx dans la brousse
    L’hymne anglais est-il sorti des fesses de Louis XIV ?

    Oh merde !

    Moi qui croyait que c’était la faute aux Huguenots l’alliance anti-Christique avec les Rosbeefs ! Alors que pendant qu’ils se faisaient décimer les derniers chrétiens à avoir protester contre l’hypocrisie Vaticano-Francaise, le Roi pensait et ses bien normales à ses saintes pustules au cul !

    Forcément c’est la faute aux protestants si on en est là ! La logique franc-vaticante est illimitée et infinie dans le temps.


  • #2326762
    le 21/11/2019 par Bertrand Dudéclin
    L’hymne anglais est-il sorti des fesses de Louis XIV ?

    Ce catastrophique Louis XIV qui a révoqué l’édit de Nantes permettant aux cathos d’étriper les protestants et de faire fuir les huguenots, fine fleur de l’élite de France . C’est encore lui qui a annexé les territoires allemands d’Alsace et de Lorraine, cause de millions de morts en 14/18 et encore lui l’allié des turcs ottomans lors du siège de Vienne en 1683 contre le Saint Empire Romain Germanique, défenseur de l’occident chrétien ! Comme calamité ce louis XIV, pour la France et toute l’Europe, y’a pas mieux !

     

    • "permettant aux cathos d’étriper les protestants et de faire fuir les huguenots, fine fleur de l’élite de France"

      On le connaît ce roman… La réalité est que Juifs, protestants et maçons sont la fine fleur de l’élite… financière de France.

      Le bras de fer a été réglé avec la Seconde Guerre mondiale : c’est ce camp là qui est vainqueur et c’est ce camp là qui nous fait des films comme "Le Nom de la rose", où il est toujours très clair que le monde catholique est l’incarnation même de l’obscurantisme et de la barbarie.

      Le camp de Louis XIV a perdu, notre camp a perdu, nous le reconnaissons. Et c’est la somme de vos victoires mondiales (pas seulement 1918 et 1945, mais aussi 1948, 1989 et quelques autres) ce qui vous permet maintenant de mentir et d’inverser toutes les réalités.

      Vos victoires dans le monde matériel, acquises uniquement par la violence de votre puissance matérielle, vous permettent de continuer de mentir… mais j’insiste, uniquement dans le monde matériel. Le monde de l’esprit et de la vérité est à la porté d’un reliquat de population, restée elle fidèle à des principes d’honnêteté, de bonne foi, et de noblesse d’esprit. Nous ne sommes pas nombreux... mais on vous connaît par cœur...

      Au moins le Grand Louis a temporisé, que pouvait-il faire d’autre. À l’époque de sa mort, à Londres, étaient fondées les loges telles qu’on les connaît sous leur forme actuelle. La banque de Londres, le billet de banque… tout ça, tout à l’époque de la mort de Louis XIV. Ça rappelle la mainmise de la banque Rothschild sur les gouvernements Pompidou et Giscard à la mort de De Gaulle. Mais De Gaulle et Louis XIV ne sont pas du tout comparables. De 1940 à 1944 De Gaulle creusait la tombe de la France d’une main en s’alliant avec le monde anglo-saxon, alors que de l’autre main il essayait de contenir les Rothschild : ri-di-cu-le. Le Grand Louis, au moins, a réellement régné. C’est que c’était pas la même époque : au XXe siècle le cancer qu’est la finance internationale était déjà quasiment imparable. De Gaulle le savait, et pourtant en 1940 il a fait le mauvais choix pour la France… mais le bon choix en ce sens qu’il a eu ce qu’il voulait : sa petite gloire personnelle.


    • #2327075
      le 21/11/2019 par Bertrand Dudéclin
      L’hymne anglais est-il sorti des fesses de Louis XIV ?

      Eh oui, pelagia, ne t’en déplaise, les cathos ont massacré les protestants à la saint-barthélemy de sinistre mémoire ! Et les hugenots français chassés, ont fondé l’Afrique du Sud et ont été les meilleurs pilotes de la Luftwafe pendant la 2ème guerre mondiale ! Sans compter tous les savants, ingénieurs, entrepreneurs qui ont émigrés dans le monde entier et ont participé à la prospérité des autres pays (Allemagne, Hollande, Canada, etc...) !


    • #2327096

      @Bertrand

      la révocation de l’Edit de Nantes, surement la plus honorable action de Louis XIV, merci de la rappeler. Le plaisir de vous entendre braire avec des arguments de demi-juif, est la cerise sur le gâteau


    • À Bertrand du Déclin, qui nous dit :

      "Eh oui, pelagia, ne t’en déplaise, les cathos ont massacré les protestants à la saint-barthélemy de sinistre mémoire !"

      Vous vouliez de la violence ? vous en avez eu… C’est marrant comme les comploteurs de l’histoire se débrouillent toujours pour se faire passer pour des victimes… "Oui, je manigance, et si de la violence tombe à la verticale de ma tête c’est que tout simplement, oui messieurs, je suis une victime innocente". Bien sûr, vous avez raison, comme d’habitude. Le protestantisme est un mouvement anticatholique, mais c’est surtout un mouvement financier, capitaliste, et antihumaniste. La catholicité a été la gardienne du réel message du Christ "ne t’en déplaise". Le rapport entre puissances de l’argent et protestantisme n’est plus à prouver : votre fer de lance est en ce moment en États-Unis et en Israël et nous voyons clair en vous, comme dans un livre ouvert.

      "Et les hugenots français chassés, ont fondé l’Afrique du Sud et ont été les meilleurs pilotes de la Luftwafe pendant la 2ème guerre mondiale !"

      L’Afrique du Sud a été fondé par une monarchie, avec ou sans huguenots. Hans-Joachim Marseille est d’origine huguenote mais qui d’autre ? L’ensemble des victoires de la Luftwaffe revient à l’Allemagne plurielle, celle qui était aussi bien protestante que catholique, une pluralité qu’Hitler disait devoir respecter par acceptation de l’histoire allemande dans son ensemble.

      "Sans compter tous les savants, ingénieurs, entrepreneurs qui ont émigrés dans le monde entier et ont participé à la prospérité des autres pays (Allemagne, Hollande, Canada, etc...) !"

      Hein ? Comment ? T’es sûr ? C’est pas les arabo-musulmans qui ont inventé le monde ? (c’est un musulman qui me l’a dit). C’est pas les Chinois qui ont inventé le monde (c’est un Chinois qui me l’a dit). C’est pas les Péruviens qui ont inventé le monde ? (c’est un Péruvien qui me l’a dit). Etc.


    • #2327121
      le 21/11/2019 par Bertrand Dudéclin
      L’hymne anglais est-il sorti des fesses de Louis XIV ?

      Au tetard et pelagia. Continuez à refuser la réalité et à vous enfoncer ! Les nations catholiques à 99% vous en avez dans toute l’Amérique du Sud et vous constaterez la belle réussite de ces pays en proie à la corruption, la misère, l’insécurité, la violence mais heureusement il n’y a pas de protestants ! Ils sont sauvés ! La mafia sicilienne est également très catholique il me semble et vénère la vierge Marie !


    • Les Protestants étaient au fond des républicains, Louis 14 ne pouvait s’entendre avec eux et réciproquement .


    • #2327244
      le 22/11/2019 par Lynx dans la brousse
      L’hymne anglais est-il sorti des fesses de Louis XIV ?

      Lisez "Le théâtre Sacré des Cévennes" de Maximilien Misson,

      Vous apprendrez si vous en faites l’effort que les protestants des Cévennes respectaient le Roi de France, ils voulaient simplement lire la Bible et la réciter entre eux, pas entre être interdits et devoir forcément passer par un prêtre de la ville autorisé par la Vatican pour vivre leur Foi, comme c’etait le cas pour les catholiques.

      Des montagnards en sommes. Pas des gens corrompus par la ville et par l’argent roi.


    • #2327394
      le 22/11/2019 par Lynx dans la brousse
      L’hymne anglais est-il sorti des fesses de Louis XIV ?

      Commentaire d’un lecteur pour qui hésite à se procurer ce livre Lumineux :

      "La grande vague des enfants prophètes lors du réveil protestant des Cévennes
      Mon beau père, huguenot cévenol, refusait me dire ce que racontaient les anciens parce que je ne le croirais jamais.
      Ce livre raconte cette épopée incroyable survenue en plein centre de la France.

      Le Roy Louis XIV a fait une longue guerre pour essayer de mettre au pas les huguenots protestants des Cévennes. Deux grands maréchaux de France, malgré les immenses moyens employés, n’ont pu venir à bout de ces rustres camisards restés sans pasteurs, avec seulement leur Bible et leur Dieu qui les a protégés de manière surnaturelle.

      Lors du 2ème armistice, la bande de jeunes adolescents illettrés qui avaient tenu tête aux armées du Roy a reçu un sauf-conduit pour s’exiler en Angleterre.
      Arrivés à Londres, ils ont raconté des histoires tellement incroyables que le Roi d’Angleterre a commis un Juge d’Instruction pour tirer l’affaire au clair.
      Un protestant français réfugié à Londres a édité les rapports des interrogatoires dans un livre épuisé depuis longtemps.

      Le présent livre est la réédition de ces interrogatoires, précédé d’une présentation indispensable pour que nous puissions comprendre ce qui s’est réellement passé.

      Accrochez vos ceintures ! La vague des enfants prophètes dans les Cévennes dépasse tout ce que vous pourrez imaginer.

      Des enfants de tout juste 3 ans et de jeunes adolescents se lèvent en pleines "Assemblées du Désert" pour prophétiser, prêcher ou commenter la Bible qu’ils connaissent pas ni ne savent lire, ou annoncent des évènements qui arrivent effectivement comme annoncés.

      Les autorités essayent de les faire taire en les emprisonnant. Mais les enfants prophètes deviennent si nombreux qu’il est impossible de tous les mettre en prison.

      Exemple : "Mes enfants, mes petits enfants, il nous faut maintenant partir et nous disperser, car dans 20 minutes ces Messieurs du Roy vont arriver pour nous tuer". Et effectivement, 20 minutes plus tard les dragons du Roy arrivent, mais les parpaillots (papillons) se sont envolés.
      Les soldats arriveront presque toujours trop tard et ne pourront rien faire.

      L’idiote du village, une fille de 12 ans qui n’a jamais entendu que le patois, se lève et fait un prêche de 2 heures en bon français. Puis elle se rassied et redevient l’idiote du village qu’elle a toujours été.

      Même des frères ou neveux de prêtres catholiques se mettent à (...)"


    • "L’idiote du village, une fille de 12 ans qui n’a jamais entendu que le patois, se lève et fait un prêche de 2 heures en bon français. Puis elle se rassied et redevient l’idiote du village qu’elle a toujours été."

      Relisons un peu :

      "qui n’a jamais entendu que le patois, se lève et fait un prêche de 2 heures en bon français"

      Le bon français serait meilleur que le bon patois ? En gros cela veut dire que le parler maternel de cette fillette, hérité de ses aïeux cévenols, ne vaudrait pas plus que les grognements d’un sanglier… Ils ne sont pas si cévenols ces huguenots cévenols… texte donc dont la véracité est à mettre en doute...

      "Puis elle se rassied et redevient l’idiote du village qu’elle a toujours été" ???

      Vraiment ??? Les miracles protestants ne sont pas très gentils avec leurs miraculés…

      Au fait : dans les années 1940 la Luftwaffe demandait des confirmations de victoire aérienne à ses pilotes (témoignages d’autres pilotes et/ou restes de l’appareil ennemi tombé à l’intérieur des lignes). C’est un progrès vis à vis de la confirmation des miracles qui "se produisaient" du temps des huguenots dits "cévenols"…

      Au sein de l’Église catholique, il y a toute une procédure pour la reconnaissance d’un miracle, et c’est la croix et la bannière pour le faire valider officiellement. On s’en tiendra alors aux 158 appareils alliés abattus par Hans-Joachim Marseille, ça au moins c’est du solide.


    • #2327502
      le 22/11/2019 par Lynx dans la brousse
      L’hymne anglais est-il sorti des fesses de Louis XIV ?

      Un miracle se vit et se partage de coeur à cœur , pour celui qui l’a reconnu par son coeur , nul besoin de le faire valider par qui que ce soit.

      Vouloir faire valider des miracles par des commités qui ne les ont pas vécus et qui veulent garder leur pouvoir temporel à tout prix, voilà bien une preuve d’absence de foi véritable en l’Éternel et en Sa Parole.


    • "Un miracle se vit et se partage de coeur à cœur , pour celui qui l’a reconnu par son coeur , nul besoin de le faire valider par qui que ce soit.
      Vouloir faire valider des miracles par des commités qui ne les ont pas vécus et qui veulent garder leur pouvoir temporel à tout prix, voilà bien une preuve d’absence de foi véritable en l’Éternel et en Sa Parole."

      . . .

      Ou la chutzpah à la protestante...


    • #2327876
      le 23/11/2019 par Lynx dans la brousse
      L’hymne anglais est-il sorti des fesses de Louis XIV ?

      Non , la Foi en Dieu et à Sa Parole.

      Garde ton patois local pour ce qui te concerne et arrêtes d’accuser ce qui te dépasse avec.


    • Il me semble bien que ce Maximilien Misson n’a jamais mis les pieds dans les Cévennes. Il aurait écrit "Le Théâtre sacré des Cévennes" à Londres d’après les témoignages de gens venus s’y installer. C’est comme si à chaque fois que des protestants se font botter les fesses en France, il devait se passer quelque chose à Londres… l’année 1717 ne te dit rien, Lynx ?

      Puis pour en revenir à ce livre qui porte si bien son titre de "Théâtre", il s’agirait de... "témoignages de rescapés". Tiens, tiens… pourquoi ça me dit quelque chose ? Le témoignage, toujours le témoignage, n’oublions jamais le témoignage… le Professeur en savais quelque chose...


    • #2328573
      le 24/11/2019 par Lynx dans la brousse
      L’hymne anglais est-il sorti des fesses de Louis XIV ?

      Plagiat.

      Je laisse à Dieu la capacité de guider les aveugles.

      Je ne suis que ma foi et mon intuition pour trancher entre le vrai et le faux et jusqu’à présent ça m’a toujours réussi.
      Étrange quand même tant de suspicion ici sur un simple livre, presque inconnu de tous, qui relate des faits d’une importance cruciale s’étalant sur 50 ans de l’histoire de France qu’aucun autre livre ne raconte.

      Les "vainqueurs" et leur histoire officielle dévoreuse d’âmes, toujours la même crainte que la Vérité soit enfin révélée.
      Quelque soit l’époque.


    • "Je ne suis que ma foi et mon intuition pour trancher entre le vrai et le faux"

      Ni l’une ni l’autre ne tranchent rien. L’intuition peut-être, mais dans le domaine des intuitions pures, comme les vérités universelles de la rationalité : les mathématiques, les connecteurs logiques... Pas dans le domaine des contenus empiriques de la connaissance. La guerre des Camisards relève du monde empirique et dépend donc d’éléments empiriques potentiellement dotés de réfutabilité. L’Histoire toute entière, en tant que discipline sérieuse, ne dépend jamais de témoignages issus d’un seul et unique document. La méthodologie des historiens a déjà établi que témoignage ne constitue pas preuve. Toute production de discours prétendant à la "vérité" requière l’application sérieuse d’une épistémologie. Sinon, on est dans la croyance religieuse, dans la foi, et donc sans raison de s’offusquer si d’autres reffusent de croire. Croire parce qu’il faut croire alors qu’il n’y a pas de preuves, c’est absurde. La foi est une expérience intérieur, pas un bâton que l’on brandit pour forcer les autres à croire.

      Que le Christ a marché sur l’eau cela est une vérité... mais pour la foi. Chacun est libre de croire que l’idiote du village a lancé un prêche de deux heures et qu’elle s’est rassise pour redevenir l’idiote du village qu’elle a toujours été. Y croire n’est qu’un acte de foi. Forcer les autres à y croire est un contresens.

      "et jusqu’à présent ça m’a toujours réussi"

      Oui, la réussite est aussi un critère de vérité chez les fils d’Abraham... très épistémologique comme approche (pour ceux qui n’auraient pas compris, c’est de l’ironie).

      "Étrange quand même tant de suspicion ici sur un simple livre, presque inconnu de tous, qui relate des faits d’une importance cruciale s’étalant sur 50 ans de l’histoire de France qu’aucun autre livre ne raconte"

      À la suite de ce que j’ai expliqué, en application d’un sain principe épistémologique, ont conclut que ce livre, parce que n’étant pas corroboré par d’autres documents, n’est ni démontrable ni réfutable. Fait un effort Lynx, tu peux y arriver, je sais que tu peux.

      "Les "vainqueurs" et leur histoire officielle dévoreuse d’âmes, toujours la même crainte que la Vérité soit enfin révélée"

      Entièrement d’accord sur le principe. Depuis 1963 que Juifs et protestants vous êtes dans chaque comité catholique de traduction de la Bible, alors tu vas faire un effort d’honnêteté et reconnaître que les vainqueurs... c’est vous.


  • De plus, Louis aimait super bien les madeleines, et ca, c’est vrai.


  • Grindsel Tiredunevi, Julius G. Césarius
    Salut !
    En effet, vos deux messages se complètent. Merci de votre appui. Disons que je ne "pleurais" point, je suis très éloigné de cet art scientifique (et magnifique) qu’est l’Histoire... C’était quand même un coup d’émotion, après contemplantion des tristes paysages dans lesquels se trouvent l’Espagne contemporaine, mais je suis absolument conscient que la France n’est pas, tristement, encore une fois, beaucoup mieux lotie.
    Je me demande jusqu’à quel point on peut avoir un contrôle sur "notre" Histoire, celle ci étant collective et dominée quand même par ceux qui ont le Pouvoir s’appuyant tout de même sur l’ignorance des masses...
    N’y aurait-il pas, aussi, (et surtout ?), des forces spirituelles qui forcent les événements à avoir tel ou tel autre résultat ? En tout cas, elle peut nous montrer notre chemin, qui ne peut être que personnel.
    D’une chose je suis certain, je suis avec Evola... La révolte contre le monde moderne est stimulante !

     

    • #2328438
      le 23/11/2019 par Julius G. Césarius
      L’hymne anglais est-il sorti des fesses de Louis XIV ?

      L’Histoire est toujours écrite par les vainqueurs hélas, et ce n’est pas près de changer.
      Je ne connais pas grand chose de l’Espagne, un peu d’Histoire bien sûr... sinon à part Madrid et Barcelone, et encore... je dirai, à part les Tapas, l’excellente Charcuterie, et les Musées... pas grand chose finalement.
      Cependant je n’ai jamais autant rigolé en classe qu’avec mon prof d’Espagnol, haha. Qu’est-ce qu’il était cool ce mec, il aurait fait aimer cette langue à n’importe qui. Sans vouloir tomber dans les stéréotypes, les français aiment bien les espagnols en règle général, car ils ont de l’humour et sont de bons vivants. Au plaisir d’échanger à nouveau. A+ ;)


    • #2328883
      le 24/11/2019 par Grindsel Tiredunevi
      L’hymne anglais est-il sorti des fesses de Louis XIV ?

      Pour faire simple, l’Espagne a ceci de différent de la France qu’elle est restée plus ou moins traditionnelle bien plus longtemps. Les idées liberales, perçues comme une importation française, y furent plus vivement combattues, notemment par l’Inquisition. Au XVIII ème siècle elle est restée à l’écart du mouvement des Lumières qui empoisonnait la France. Ses détracteurs ont pu écrire que le Royaume d’Espagne incarnait "l’exotisme obscurantiste et fanatique de l’Orient" (cf. Franck Lafarge), classique inversion accusatoire de la part des fanatiques qui devaient ravager l’Europe avec leurs belles idées. L’invasion napoléonienne fut victorieusement combattue par une véritable croisade catholique, et la foi restait défendue par l’épée, la monarchie et l’église restant assez étroitement unies, relativement à la France, malgré les réformes libérales (comme par exemple l’abolition de la Sainte Inquisition, la quasi supression du droit féodal, le parlementarisme) consenties à la faveur notemment de probèmes économiques, et un contexte européen révolutionnaire.


    • #2328904
      le 24/11/2019 par Grindsel Tiredunevi
      L’hymne anglais est-il sorti des fesses de Louis XIV ?

      Suite :

      En 1701, le dernier Hasbourg d’Espagne étant mort sans héritier, le pouvoir revenait aux Bourbons en vertu de différents facteurs du droit monarchique et selon la volonté même du dernier Hasbourg. Louis XIV désigna son petit-fils qui régna sur l’Espagne sous le nom de Philippe V, après une guerre civile de 12 ans, unissant d’une certaine manière les deux destins français et espagnol.

      Passons sur quelques changements politiques tels que la tendance centralisatrice voir absolutiste influencée par les Lumières, que le roi espagnol imita de la France parfois jusqu’à la caricature. Il faut rapeller que l’Espagne fut longtemps divisée en petits royaumes indépendants, et ce qui peut éventuellement marcher dans un pays n’est pas forcément heureux dans l’autre.

      La Monarchie franque a avant tout une vocation surnaturelle particulière, que je n’ai pas le loisir de développer ici, mais sans sous-estimer les autres souverains (en particulier l’Empereur germanique et bien sûr le Pape) elle a un rôle à part depuis le baptême de Clovis, celui de dépositaire et garant de la monarchie temporelle du Christ.

      Elle est notemment liée à la fameuse loi salique, fondamentale, consitutive et irrévocable, qui fut respectée par les Bourbons d’Espagne jusqu’à Ferdinand VII qui la révocat. À la mort de ce dernier en 1833, après une âpre guerre civile, c’est le fils de sa fille Isabelle II qui monta sur le trône, et dont sont issus les actuels rois d’Espagne (ainsi que les plus célèbres prétendants au trône de France aprés l’extinction de la branche aînée).

      Face à la nouvelle monarchie isabelienne, d’inspiration libérale (qui existe encore jusqu’à aujourd’hui, ayant été restaurée dernièrement de manière fantaisiste par le dictateur nationaliste Franco), le mouvement politico-religieux et militaire essentiellement traditionnaliste appellé "Carliste", du nom de Don Carlos, Charles, fils aîné de Ferdinand VII (et qui existe aussi bon an mal an jusqu’à nos jours), s’organise autour de la personne du souverain légitime (aujourd’hui S.A.R. le Prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme).


  • Quand un roi, ou un royaume, commence à centraliser le pouvoir, c’est le commencement de la fin : c’est parce que, au fond, il ne croit plus en son Pouvoir Rayonnant, ce pouvoir, Royal par définition, qui n’a pas besoin de s’exprimer par la force.
    C’est ce que je crois.
    L’hymne des de France est magnifique...


Commentaires suivants