Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La France abandonne ses pauvres pour de fausses victimes

Paysans, chômeurs et sans-abri contre femmes, homos, migrants et juifs

Rien ne va plus dans la France sociale, c’est-à-dire celle d’en bas. Des milliers de sans-abri, de SDF ou de clochards sont à la rue, la température descend, et ce pays qui accueille à bras ouverts les clandestins dans des châteaux – c’est une image – refoule ses propres nationaux. Cette préférence internationale ou antinationale fait mal... aux intéressés et aux observateurs soucieux du bien-être de leurs compatriotes sans défense.

 

Pendant que des milliers de migrants sont dorlotés par nos associations et par notre élite, la vague de froid touche de plein fouet les milliers de sans-abri. Les pouvoirs publics ont décidé, nous apprend France 24, « d’ouvrir cette semaine 650 places supplémentaires d’hébergement d’urgence en Île-de-France ». 650 pour des milliers de personnes à la rue ? L’opération d’Anne Hidalgo baptisée Nuit de la Solidarité est un joli pansement sur une jambe de bois.

 

« Dormir dehors alors qu’il neige à Paris reste le lot de nombreux SDF qui n’arrivent pas à joindre le Samu social, débordé. Sur les 6 000 appels que reçoit en moyenne en 24 heures le Samu social de Paris durant la vague de froid, seuls 1 300 sont traités. Pourtant, le Samu a fait appel à 12 écoutants supplémentaires pour la période hivernale et deux encore en plus pour le plan Grand froid. »

650 places de plus pour 10 fois plus de demandeurs... alors que le centre d’accueil pour migrants de Paris-Nord possède 800 places ! Oui mais ça c’est « l’honneur de la France », comme disait Emmanuel Macron pendant sa campagne. Justement, le député LREM Sylvain Maillard a bien essayé de minimiser ce coût social (les nationaux dans le froid pendant que les migrants ont le cul au chaud), mais il en a pris ensuite plein la gueule :

 

 

Au-delà des sans-abri, cette catégorie de superpauvres par définition visible, il y a en France une misère qui ne se voit pas, et qui ne se traite quasiment pas. Des catégories de population sont complètement oubliées, qui participent pourtant au bien-être de la nation tout entière. Les paysans pauvres morflent, on le rappelle ici souvent, et leur plainte, ténue car digne, ou honteuse, est couverte par les exigences criardes des migrants qui veulent manger ça et pas ça, qui veulent vivre à Paris et pas chez les bouseux, etc.

 

 

Des catégories que la France d’en haut, celle des nantis, ne considère même pas, elle qui est tournée vers les « vraies » victimes que sont les femmes, les homosexuels ou les juifs. Les associations communautaristes, complaisamment relayées par les médias sous contrôle, ont permuté les victimes du Système. Les femmes, les homos et les juifs sont devenus à plaindre, mais on oublie ceux qui souffrent et qui crèvent dans l’indifférence !

 

 

Dans la série Subtilisation de souffrance, le féminisme fait actuellement jeu égal avec le sionisme (les deux idéologies étant structurellement liées) : regardez ces commentateurs à moitié dingues qui poursuivent de leur hargne le magasin Decathlon à cause de sacs à dos bleus et roses :

 

 

Ça dépasse l’entendement mais c’est bien la France de 2018, du moins celle que le Système essaye de nous vendre. Le pire, c’est que les Français qui s’attachent à remettre les choses à l’endroit, avec raison et information, sont montrés du doigt par des organismes antirépublicains qui font régner une terreur diffuse. Pour preuve ce tweet de Conspiracy Watch à propos d’une chanteuse que la socioculture dominante a essayé de faire passer pour une quasi-terroriste :

 

 

C’est l’œil de Moscou qui scanne et dénonce tout ce qui va à l’encontre de l’ordre dominant. Les vraies victimes sont oubliées, les caméras ne s’y attardent pas, et les fausses arrivent sur la pile d’en haut. La moindre main au cul d’une femme dans le métro déclenche mille fois plus d’indignation et de reprise politico-médiatique qu’un paysan endetté jusqu’au cou qui se pend !

Moins grave mais tout aussi révoltant, cette presse aux ordres qui veut nous faire croire actuellement (depuis la publication des fameux chiffres de la croissance, trafiqués et dopés jusqu’à l’os) que les Français sont en train de gagner plus et de vivre mieux ! La perte de pouvoir d’achat de la majorité est pourtant dans l’ADN du libéralisme qui rackette et ratisse la France d’en bas depuis le début des années 2000, avec les épouvantables présidences de Sarkozy et Hollande.

 

 

Le pouvoir d’achat, la santé, tout est impacté par le macronisme. Emmanuel 1er n’est que l’incarnation principale de cette idéologie, qui a les moyens de corrompre gouvernements et médias. Là est le complot, le vrai, pur et dur. Le mensonge oligarchique prend des proportions inquiétantes, ce qui permet au pouvoir profond, caché derrière le pouvoir visible, de gagner du temps.

La prise de conscience collective paraît inéluctable, mais elle est fonction de la prise de conscience individuelle de la paupérisation programmée. La paupérisation ? La plupart des Français ne veulent pas la voir, ils la vivent pourtant, homéopathiquement, jour après jour. C’est toute la subtilité des « réformes » !

 

 

Beaucoup de services étatiques, comme l’Assistance publique ou l’Éducation nationale – ne parlons même pas des forces de l’ordre – n’arrivent plus à faire face à leurs besoins en hommes et matériels. Tout se dégrade lentement, et les tentatives pour relever l’État français sont immédiatement attaquées par les officines antinationales sous prétexte d’« économies budgétaires », de « lutte contre le racisme et l’antisémitisme », ou d’« égalité des sexes ».

Le Système a tout verrouillé : voyons si le peuple français a assez d’imagination et de courage pour s’en sortir !

Penser la question sociale avec Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

66 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1898633
    Le 11 février à 12:13 par nova
    La France abandonne ses pauvres pour de fausses victimes

    Bonjour à tous,

    Jusqu’où ? Peut-on descendre encore et encore ? La France de la majorité descendante a t-elle une limite de tolérance ?

    Moi qui ne suis pas encore dans la galère financière je me le demande et ceci depuis des années. Le vote de 2017 devait ressembler à un sursaut d’avenir celà n’en fut rien les français ont voté pour un banquier de la caste du " peuple élu " méprisant au plus profond de leur être la misère, les petits gens les sans-dents soit le plus grand nombre.
    Abandon faute de combattants, ko par arrêt de l’arbitre, manifestations disparates faute d’une même envie, têtes baissés par une corde au cou, clochardisation galopante de nos centres urbains, 10 millions de français en âge de travailler sans activité et sans emplois, services publiques fermés, hôpitaux et tribunaux au bord de l’asphyxie, école en perpétuel déconstruction,
    niveau scolaire en chute libre, routes départementales en déroute faute de moyens... la liste n’est qu’un dictionnaire à chaque lettre son problème pourtant même si la colère gronde pas le moindre danger pour la caste aux ordres de leurs seuls intérêts.

    Je me souviens des propos de ma grand-mère qui déjà à l’aube des années 80 ne comprenait plus la France et m’ informait moi le minot d’un dérèglement de notre société : " seul une nouvelle guerre sera notre salut car nous sommes trop nombreux "
    De notre salut je ne sais pas de la descente et de sa fin je crois savoir comme beaucoup d’autres à la révolte des frigos vides ou à une envie collective de tout changer.

    Amen

    Nova

     

    Répondre à ce message

  • #1898783
    Le 11 février à 15:36 par Moira Forest
    La France abandonne ses pauvres pour de fausses victimes

    Non seulement, les pauvres de ce pays sont oubliés, le manque d’argent les poussent parfois au pire comme c’est souvent le cas des agriculteurs mais on déconstruit jour après jour nos repères issus de notre histoire et de notre culture. Un exemple ? A Pôle Emploi et tout ce qui concerne l’orientation des chômeurs, on nous parle avec un sabir anglo-saxon et un langage mielleux issu du "coaching", les intitulés des métiers recherchés sont parfois incompréhensibles car on utilise un langage encore inconnu il y a vingt ans et que les métiers changent. Ensuite, dans les associations, les entreprises, voire l’école, les mêmes techniques oratoires sont utilisées, on nous propose de faire du yoga ou de louer telle ou telle "journée mondiale" de ceci ou cela. Cela accentue l’isolement culturel des gens français depuis des générations mais aussi immigrés bien acclimatés à notre pays. Cela parait un détail, mais il y a quelque chose d’intimidant et d’exaspérant dans ce gloubi-goulba pseudo spirituel alors qu’il y a peu, les Français se divisaient en gros en deux parties : les Catholiques et les Athées ou agnostiques, et tous partageaient, le même fond culturel commun. J’ai l’impression de vivre en terre étrangère parfois et ce ne sont pas les immigrés la cause, en ce qui me concerne tout du moins.

    A côté des comptes en banques vides et du harcèlement administratif, cela parait un détail mais le tout donne l’impression d’avoir le sol qui se dérobe sous nos pieds. Pour autant, je ne suis pas dépressive et complètement désespérée. J’ai la chance d’avoir une famille unie et d’avoir le message de Jésus Christ en ligne de mire.

    Néanmoins, la situation est très grave. Face au démantèlement de notre nation, nous sommes tous comme des lapins éblouis par les phares d’une voiture. On ne sait pas toujours comment réagir, je ne le sais pas non plus sinon qu’il faut garder sa dignité, lire, s’informer, (comme chez vous par exemple), vivre sainement, le chômage et l’inactivité ne doit pas nous faire sombrer dans des rythmes de vie détraqués surtout pour nos enfants et prier Dieu que l’on trouve une solution.

     

    Répondre à ce message

    • #1899302
      Le 12 février à 09:07 par L’après Macron
      La France abandonne ses pauvres pour de fausses victimes

      Pour ce qui est des solutions :

      1. ne surtout pas croire qu’on a perdu d’avance
      2. observer tous les signes de la chute de l’ennemi (et il y en a de plus en plus, car dans leur orgueil et leur démesure, ils les accumulent), et en parler autour de soi (leur force tient en grande partie à cette impression qu’ils donnent d’être invincibles ou de pouvoir contrôler la situation)
      3. déconstruire toute la fiction de l’ennemi dès qu’on le peut (son langage, ses contradictions avec la réalité)
      4. agir dans tous les domaines où on le peut - en douce
      5. construire, mettre dès aujourd’hui en place ce que l’on veut voir arriver demain (école, association, échanges et économie de proximité... oser, apprendre, faire, viser haut ! et on en sera d’autant plus fier)

      Et pour ceux qui ne veulent prendre aucun risque : planter des fruitiers ! ça servira toujours.

       
  • #1898821
    Le 11 février à 16:37 par Khem
    La France abandonne ses pauvres pour de fausses victimes

    Le top du top, quand on clique sur le lien twitter pour les sac a dos : l’image est masquée avec un lien " ce contenu peut etre offensant " et il faut cliquer pour le voir.
    monde de fèlès...

     

    Répondre à ce message

  • #1898829
    Le 11 février à 16:43 par Patrick
    La France abandonne ses pauvres pour de fausses victimes

    RDV le 15 mai 2018 place de la concorde. CNT.

     

    Répondre à ce message

  • #1898877
    Le 11 février à 17:31 par sylvie une française
    La France abandonne ses pauvres pour de fausses victimes

    Il n’y a plus d’inquiétude à avoir. Après le JT de 13 h, il a été a annoncé qu’il n’y avait qu’une cinquante de personnes à la rue à Paris, donc tout le monde sera hébergé dans quelques heures je suppose.
    Je suis outrée par ces propos mensongers qu’une partie de la population naïve est prête à croire (c’est tellement plus simple d’éviter la réalité).

     

    Répondre à ce message

  • #1899048
    Le 11 février à 20:13 par Domino
    La France abandonne ses pauvres pour de fausses victimes

    On peut faire des économies budgétaires ET relever le pays. Il suffit de mettre au pain sec la parasitocratie, qui vit d’argent piblic et n’a aucune utilité. Associations, syndicats (qui ne devraent vivre que de cotisations), administrations parfaitement inutiles qui emm.. les Français qui bossent, art contemporain, élus en surnombre avec des avantages injustifiables, empilement de strates teritoriales coûteuses, inégalités en matière de retraite etc...

     

    Répondre à ce message

  • #1899256
    Le 12 février à 03:31 par edouard marie
    La France abandonne ses pauvres pour de fausses victimes

    Parfois il faut choisir entre la peste et le choléra.

    Pour autant on aime ni l’un ni l’autre.

     

    Répondre à ce message

  • #1899283
    Le 12 février à 07:46 par Fabien
    La France abandonne ses pauvres pour de fausses victimes

    Les français et les Française sont totalement lobotimisés ....Football, shit, alcool et Facebook pour les gonzesses.
    Qu’est que vous voulez en faire de ses abrutis, des veaux ?
    Ah oui ! C’ est ça des veaux !

     

    Répondre à ce message

  • #1899309
    Le 12 février à 09:19 par Syzygy
    La France abandonne ses pauvres pour de fausses victimes

    Cette situation, c’est la mise en oeuvre du Nouvel Ordre Mondial et l’élimination des blancs catholiques au profit des clandestins et des populations qui ne se reproduisent pas. On ne répètera jamais assez que Macron a été élu par manipulation donc fraude et n’est que la continuité d’un Hollande et d’un Sarkozy. tant que les Français n’ouvrieront pas les yeux, ça continuera.

     

    Répondre à ce message

  • #1899344
    Le 12 février à 15:42 par quidam
    La France abandonne ses pauvres pour de fausses victimes

    Pour ma part j’aurais formulé différemment : "Paysans, chomeurs et sans-abri contre féministes castratrices, LGBT hétérophobes, faux réfugiés- vrais migrants économiques et juifs faux persécutés - vrais sionistes"

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents