Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La France abandonne ses pauvres pour de fausses victimes

Paysans, chômeurs et sans-abri contre femmes, homos, migrants et juifs

Rien ne va plus dans la France sociale, c’est-à-dire celle d’en bas. Des milliers de sans-abri, de SDF ou de clochards sont à la rue, la température descend, et ce pays qui accueille à bras ouverts les clandestins dans des châteaux – c’est une image – refoule ses propres nationaux. Cette préférence internationale ou antinationale fait mal... aux intéressés et aux observateurs soucieux du bien-être de leurs compatriotes sans défense.

 

Pendant que des milliers de migrants sont dorlotés par nos associations et par notre élite, la vague de froid touche de plein fouet les milliers de sans-abri. Les pouvoirs publics ont décidé, nous apprend France 24, « d’ouvrir cette semaine 650 places supplémentaires d’hébergement d’urgence en Île-de-France ». 650 pour des milliers de personnes à la rue ? L’opération d’Anne Hidalgo baptisée Nuit de la Solidarité est un joli pansement sur une jambe de bois.

 

« Dormir dehors alors qu’il neige à Paris reste le lot de nombreux SDF qui n’arrivent pas à joindre le Samu social, débordé. Sur les 6 000 appels que reçoit en moyenne en 24 heures le Samu social de Paris durant la vague de froid, seuls 1 300 sont traités. Pourtant, le Samu a fait appel à 12 écoutants supplémentaires pour la période hivernale et deux encore en plus pour le plan Grand froid. »

650 places de plus pour 10 fois plus de demandeurs... alors que le centre d’accueil pour migrants de Paris-Nord possède 800 places ! Oui mais ça c’est « l’honneur de la France », comme disait Emmanuel Macron pendant sa campagne. Justement, le député LREM Sylvain Maillard a bien essayé de minimiser ce coût social (les nationaux dans le froid pendant que les migrants ont le cul au chaud), mais il en a pris ensuite plein la gueule :

 

 

Au-delà des sans-abri, cette catégorie de superpauvres par définition visible, il y a en France une misère qui ne se voit pas, et qui ne se traite quasiment pas. Des catégories de population sont complètement oubliées, qui participent pourtant au bien-être de la nation tout entière. Les paysans pauvres morflent, on le rappelle ici souvent, et leur plainte, ténue car digne, ou honteuse, est couverte par les exigences criardes des migrants qui veulent manger ça et pas ça, qui veulent vivre à Paris et pas chez les bouseux, etc.

 

 

Des catégories que la France d’en haut, celle des nantis, ne considère même pas, elle qui est tournée vers les « vraies » victimes que sont les femmes, les homosexuels ou les juifs. Les associations communautaristes, complaisamment relayées par les médias sous contrôle, ont permuté les victimes du Système. Les femmes, les homos et les juifs sont devenus à plaindre, mais on oublie ceux qui souffrent et qui crèvent dans l’indifférence !

 

 

Dans la série Subtilisation de souffrance, le féminisme fait actuellement jeu égal avec le sionisme (les deux idéologies étant structurellement liées) : regardez ces commentateurs à moitié dingues qui poursuivent de leur hargne le magasin Decathlon à cause de sacs à dos bleus et roses :

 

 

Ça dépasse l’entendement mais c’est bien la France de 2018, du moins celle que le Système essaye de nous vendre. Le pire, c’est que les Français qui s’attachent à remettre les choses à l’endroit, avec raison et information, sont montrés du doigt par des organismes antirépublicains qui font régner une terreur diffuse. Pour preuve ce tweet de Conspiracy Watch à propos d’une chanteuse que la socioculture dominante a essayé de faire passer pour une quasi-terroriste :

 

 

C’est l’œil de Moscou qui scanne et dénonce tout ce qui va à l’encontre de l’ordre dominant. Les vraies victimes sont oubliées, les caméras ne s’y attardent pas, et les fausses arrivent sur la pile d’en haut. La moindre main au cul d’une femme dans le métro déclenche mille fois plus d’indignation et de reprise politico-médiatique qu’un paysan endetté jusqu’au cou qui se pend !

Moins grave mais tout aussi révoltant, cette presse aux ordres qui veut nous faire croire actuellement (depuis la publication des fameux chiffres de la croissance, trafiqués et dopés jusqu’à l’os) que les Français sont en train de gagner plus et de vivre mieux ! La perte de pouvoir d’achat de la majorité est pourtant dans l’ADN du libéralisme qui rackette et ratisse la France d’en bas depuis le début des années 2000, avec les épouvantables présidences de Sarkozy et Hollande.

 

 

Le pouvoir d’achat, la santé, tout est impacté par le macronisme. Emmanuel 1er n’est que l’incarnation principale de cette idéologie, qui a les moyens de corrompre gouvernements et médias. Là est le complot, le vrai, pur et dur. Le mensonge oligarchique prend des proportions inquiétantes, ce qui permet au pouvoir profond, caché derrière le pouvoir visible, de gagner du temps.

La prise de conscience collective paraît inéluctable, mais elle est fonction de la prise de conscience individuelle de la paupérisation programmée. La paupérisation ? La plupart des Français ne veulent pas la voir, ils la vivent pourtant, homéopathiquement, jour après jour. C’est toute la subtilité des « réformes » !

 

 

Beaucoup de services étatiques, comme l’Assistance publique ou l’Éducation nationale – ne parlons même pas des forces de l’ordre – n’arrivent plus à faire face à leurs besoins en hommes et matériels. Tout se dégrade lentement, et les tentatives pour relever l’État français sont immédiatement attaquées par les officines antinationales sous prétexte d’« économies budgétaires », de « lutte contre le racisme et l’antisémitisme », ou d’« égalité des sexes ».

Le Système a tout verrouillé : voyons si le peuple français a assez d’imagination et de courage pour s’en sortir !

Penser la question sociale avec Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

70 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Les peuples ont les gouvernement qu’ils méritent . Combien de Français (sans parler des Françaises...) peuvent faire la différence entre la Proportionnelle et le Scrutin majoritaire à deux tours ? 1% ? Combien comprennent que le scrutin majoritaire à deux tours a été imposé par ceux que vous savez pour empêcher les patriotes d’être représentés à l’Assemblée Nationale ? 1°/oo ? A peuple d’abrutis gouvernement d’escrocs .

     

    • #1898145

      @ alias
      Trop facile de vouloir que tous, aient de l’esprit, ce genre de réflexion élitiste c’est parler pour ne rien dire !


    • J’approuve. ce peuple de dégénérés n’a que ce qu’il mérite et c’est encore peu cher payé selon moi !


    • #1898174
      le 10/02/2018 par L’après Macron
      La France abandonne ses pauvres pour de fausses victimes

      Je pense qu’attendre que le peuple fasse les bons choix politiques est une illusion sciemment entretenue par le système, illusion dont nous devons sortir pour y voir plus clair.

      Combien de personnes autour de nous se foutent royalement de la politique ? Combien n’ont pas du tout l’envie de s’y intéresser ? Combien sont réellement capables d’analyser un problème politique et d’envisager des solutions à ce même problème ?

      Ce serait se mentir que de dire qu’ils sont nombreux. Alors il faut accepter cette réalité là : le peuple n’a aucun discernement en matière de politique et il n’en n’aura jamais. Sa fonction est de faire tourner le pays, en travaillant tout au long de sa vie dans tel ou tel domaine, et c’est déjà pas mal.

      Maintenant, que font nos élites ? Et bien ils savent parfaitement cela, et distribuent de la réflexion politique toute faite dans les médias et dans les écoles, afin de pallier à ce manque de discernement et afin de les faire voter et/ou accepter de vivre dans ce régime fantoche.

      Nous ne sommes simplement pas égaux en matière de réflexion.

      Cette illusion une fois identifiée, on comprend qu’il ne sert à rien de se tirer dans les pattes entre nous, entre ceux qui y comprennent quelque chose et ceux qui n’y comprennent rien, que ceci ne fait que nous diviser, et que cette division sert bien évidemment ceux qui nous gouvernent.

      Le meilleur moyen de faire perdre une équipe : semer la zizanie entre ses membres.


    • Ce n’est que le début. Cela va s’aggraver à vitesse grand V.

      La conversation de Décathlon est surréaliste. De vrais problèmes sont en train de foutre ce pays à terre et ces dégénérées parlent sexisme avec des sacs.
      Ma compassion va aux agriculteurs, aux flics, aux SDF, aux pauvres qui se battent pour élever leurs gamins. Mais pas aux nantis qui s’enrichissent.

      Pour aller plus loin que Fred, ces dégénérés de métropoles n’ont ce qu’ils méritent. Je plains la majorité des gars du Nord et de l’Est qui ont cru pouvoir renverser la table.


    • "Les peuples ont les gouvernements qu’ils méritent"

      Vieux principe anarchiste. Seriez-vous anar, ne serait-ce que de droite ? Attention tout de même à ce genre de principes, l’individualisme et le libertaire ne sont jamais très loin et c’est aussi de cela que nous crevons.

      Le système électoral n’est pas en cause dans ce qui nous arrive : l’actuel système nous évite l’instabilité politique, les gouvernements qui durent 3 semaines comme sous la IVe République... Avec deux guerres à mener, une en Indochine, l’autre en Algérie. On a vu le résultat...

      Et voir le FN au gouvernement, avec des énergumènes que l’on devine aussi compétents que l’actuelle Présidente, je ne suis pas certain que cela fasse rêver...

      Tout cela n’est pas très cohérent mais il y a bien un problème avec le peuple.


    • #1907075

      Le 10 février à 15:44 par James Fortitude
      La France abandonne ses pauvres pour de fausses victimes

      @ alias
      Trop facile de vouloir que tous, aient de l’esprit, ce genre de réflexion élitiste c’est parler pour ne rien dire !



      Parce que prendre un ou deux jours tous les cinq ans pour se renseigner et comparer les programmes des différents partis, c’est de l’élitisme ? Non, c’est à la portée de tout le monde.
      En revanche, votre réponse est du populisme dans son sens le plus méprisable, qui est celui d’aller avec les bas instincts du peuple, c’est-à.dire dans son sens gauchiste.

      Le peuple s’est fait littéralement violer politiquement lors des présidentielles 2017. Ce qui manque au peuple français : de la discipline et du pragmatisme. Et peut-être quand même de l’intelligence.

      Pour ma part, j’ai investi énormément de temps et d’énergie à essayer de convaincre mon entourage, en pure perte. Je ne vais pas refaire la même erreur, je me concentre à présent sur mes projets perso.
      Après tout, le Français moyen ne veut pas regarder la réalité en face : il préfère rêvasser, palabrer et râler au bistrot pendant que la réalité se dérobe sous ses pieds. Eh bien, qu’il continue, mais sans moi !

      MV


  • #1898140
    le 10/02/2018 par Pierrette la lorraine
    La France abandonne ses pauvres pour de fausses victimes

    Quel enfoiré celui qui dit qu’un SDF qui dort dehors le fait par " choix".
    Et celle qui dit "SDF ne sortez pas par ce froid, restez chez vous" Comment la qualifier : bêtasse, ignare, sans cœur ?
    Je vois tous les jours un SDF qui reste digne et attend de toucher le RSA pour ensuite avoir droit à un logement, se laver, dormir dans un lit et trouver enfin un travail. (il sont des centaines comme lui)
    En attendant, il lit tout ce qu’il trouve, assis sur son carton et compte sur la générosité de ses compatriotes français.
    Désolée, mais je suis indignée de toutes les conneries que j’entends à longueur d’année.

     

  • #1898148

    Je suis écœurée et en plus je me sens impuissante. On ne peut pas résister au rouleau compresseur qui nous oppresse... Que faire, hormis être solidaire mais cela ne supprime pas les problèmes...

     

    • #1907098

      Voter correctement et prendre le maquis avec une idée de préparation à la lutte. Tout est politique.Tout est question de pouvoir, et le seul pouvoir actuel du peuple, à part les pouvoirs individuels, est celui de voter. Le reste n’est que folklore.

      Il est tout à fait normal de se sentir impuissant lorsqu’on l’est effectivement. L’objectif est tellement lointain, le nombre d’étapes est tellement conséquent, que cela semble impossible. Et si c’est possible, en tout cas ça prendra du temps.
      A ma connaissance, je suis le premier à avoir introduit ce concept de "gain" ou de "perte de temps" politique, car jamais rien n’est définitif, mais plus nous perdons du temps et plus ils en gagnent, et plus ils ancrent leur pouvoir.

      Il était absolument crucial que le FN passe l’an dernier ; à l’heure qu’il est, le peuple aurait un droit référendaire, comme en Suisse, c’est-à-dire la possibilité d’élaborer et de contester des lois. Le rendez-vous avec la démocratie a été manqué par le peuple des « droits de l’homme », la blague. Le peuple a voté pour subir encore cinq années de plus un régime autoritaire qui porte le masque de la bienveillance, à un niveau jamais vu auparavant : macron a concrètement les pleins pouvoirs : quasi unanimité parlementaire + état d’urgence. La situation est catastrophique, mais ça fait plus d’un demi-siècle que ça dure, et ça fait vingt ans que je l’ai compris..

      Avec ce droit inédit en France que proposait le FN, nous aurions pu détoxiquer la France et conquérir le pouvoir de manière indirecte, par le putsch des institutions, à commencer par la Justice, qui est devenue une grave nuisance pour la France ; il vaudrait même mieux supprimer tout court cette mascarade infâme, qui est un outil majeur d’oppression du peuple.

      En théorie, on pourrait lutter sans l’Etat : il faudrait de nouvelles entreprises afin de générer de la richesse, une réindustrialisation (relocalisation) afin de créer des emplois pour distribuer cette richesse, etc. en un mot : prospérité.
      Cependant, le Système est en fait très fortement étatique : tout cela ne peut pas avoir lieu à cause des taxes hallucinantes.
      Sans compter qu’on ne peut stopper l’immigration sans l’appareil politique : c’est une clef, c’est pourquoi nos ennemis mortels ne lâchent rien.
      Faire de l’émigration afin de désengorger le marché de l’emploi et cette concurrence odieuse qui est faite à NOS nécessiteux ou bien créer de l’emploi, c’est la même balance, le même système de vases communicants.

      MV


  • abandonner le social (la majorité)... au profit du sociétal (les minorités)... monsieur soral a tout dit sur le sujet...

     

    • #1898178

      Si vous faites bien attention vous remarquerez que c’est tout le contraire de la Bible et de l’enseignement du Christ, en l’occurrence partager pour les autres, de ce fait il est pas difficile de constater que le rapport à Dieu est contraire à la politique républicaine et capitaliste de ceux qui nous dirigent depuis des années.
      C’est notamment les conséquences de la séparation de l’église et de l’état de 1905 qui nous ont conduit à cet état de fait.


  • #1898152

    bloquer les entrées au migrants clandestins aux portes de chaque préfecture et caf, et faire valider sur le champs, chaque dossier de français dans le besoin pour bénéficier due rsa ou autres aides. Idem pour les logements, réquisitionner des logements pour les français et vider ceux des migrants clandestins direction le Royaume Uni ou l’Allemagne. La question est, qui aura assez de couilles et quel nombre de volontaires pour chaque ville ? ou bien une seule escouade organisée de volontaires qui parcourent chaque ville une à une...je n’ai pas de solutions magique, ce qui est certain, c’est qu’il va falloir qu’il se passe quelque chose.


  • Je ne comprends rien à ça, des fois je ne sais pas quoi faire, quand j’habitais à Vavin à Paris, un soir ça caillait sévère, je vois un mec dans la rue, bref tu sens que ça va pas, j’ai pas dis que je m’arrête tous les jours mais je fais comme je peux. Bon je pose mon cul, je commence à causer avec le mec, j’étais en costard et le mec avait une bouteille de pinard, on cause un peu, il me dit tu veux boire un coup ? moi exprès dans ma tête pour faire chier le monde je dis OK et j’attrappe la bouteille de de pinard et je bois au goulot. On cause... le mec euh.... le ciboulot... c’était un ancien pilote de Air France, suite à une histoire à la con sur des trucs techniques il s’était fais viré... sa femme le plaque, enfin la zone quoi, le mec flanche... J’habitais l’immeuble à côté de où des années avant habitait Tixier-Vignancourt pour situer le truc. Ça caillait violant et je dis au mec, ben écoutes dans mon immeuble y’a de la moquette épaisse partout planques toi sous l’escalier et dors au chaud, je vais te descendre à bouffer ( j’avais une gonzesse à l’époque super roulée mais un peu conne bon c’est la vie...sinon je le monte chez moi) Je fais de la bouffe, je vais voir le mec on cause et je me casse... le matin le mec était déjà plus là, le gardien des riches avait viré le pauvre au lieu de l’aider... la honte...déconstruire une personne ça va vite, la reconstruire c’est un chemin.Beaucoup de gens abandonnent par déception et hyper sensibilité alors qu’ils sont hyper valables.C’est compliqué.

     

    • Ca, c’est la vraie vie de la base...

      Ce système ultra-libéral nous éduque à sa guise. Le migrant est bon pour notre avenir et le blanc est à virer, à haïr (ce qui lui arrive, c’est de sa faute tandis que l’autre, ce n’est pas de sa faute alors qu’il déserte son pays !!).

      Alors, le français moyen s’exécute (ben forcément, il a voté "Dictature") et il est très perméable à cette "putain" de télévision qui est un monumental outil de propagande et et façonnage idéologique qui fonctionne à merveille.

      Les gens savent que la situation s’aggrave, il savent que nos valeurs sont bafouées, mais, il ne font pas l’effort de comprendre pourquoi, de chercher les éléments pour bâtir une véritable analyse réelle de la situation.

      Vivement la nouvelle génération !!


    • Bob 8365,

      " Vivement la nouvelle génération. " Bonne blague involontaire, tu n´es pas au courant du niveau de l´éduc nat, jeunes enseignants et élèves - ca fini par se rejoindre - pour parler si positivement. La nouvelle génération est encore plus con que celle-là. Le crétinisme généralisé est la norme, la gentillesse, la tolérance, l´absence d´exigence, d´effort, d´objectif à atteindre.
      Il faut attendre un miracle, car même si un grand homme arrivait, pas un méchant comme Poutine, Chavez ou Pétain ; le degré de chichonnage, d´ignorance, de tatouagerie, de télépizzsarie, d´antifascisme est si grand ; que je ne sais pas si ce peuple en marche pourrait, et mériterait d´être sauvé.

      Accepter les LGBT, migrants, quand on laisse crever des gens qui ont eu le même passé sur 1500 ans que nous, confère le type de la vidéo dont les ancêtres ont du cultiver les mêmes champs et participer aux mêmes guerres que nous ; alors que la France est un pays riche, ne mérite aucune mansuétude.


  • Il y a une subtilité dans ce système atalanto mondialiste, il est difficile de l’identifier car personne n’est censé le diriger, on dirait qu’il est là par la volonté du st esprit. Par conséquent il est difficile pour un lampda d’identifier le coupable. Pourtant ils existent, les multinationales et autres milliardaires de la planète via l’UE et ailleurs, font et défont la pression sur les salaires, les carburants, les crises monétaires, organisent les conditions à la guerre etc...A mon avis, ils sont tellement dirigistes que les états se plient sans même recevoir de directive, on dirait une ligne éditorialiste d’un journal. Ce que nous voyons, ce ne sont que les petits relais du genre Bourdin et d’autres, faisant mine de compassion, mais juste de la compassion. Ces intervenants ou experts trouvent souvent grâce chez le lampda, ce dernier répond parfois à un classement de qui est le meilleur journaliste etc...Revenons aux paysans, c’est très simple, on veut leur disparition en industrialisant le secteur agraire et le soumettre au salariat et c’est reparti pour les multinationales et autres milliardaires pour augmenter encore plus leur domination, et ceci par la faim des peuples.

     

    • #1898317

      Les médias, lobbies, loges, ministères ont bien des locaux avec des adresses géographiques... il va bien falloir sortir de la réaction sur les réseaux pour se faire comprendre.


  • #1898167
    le 10/02/2018 par sylvie une française
    La France abandonne ses pauvres pour de fausses victimes

    Pourquoi augmenter le nombre d’interlocuteurs du SAMU Social puisqu’ils ne peuvent pas proposer des lieux d’hébergement pour les appelants en détresse ?
    Des SDF mourront de froid durant cet hiver mais on n’en soufflera pas mot.
    Ce qui me rassure est que les migrants soient bien au chaud et surtout sans débourser un euro.
    Je suis écoeurée par cette politique qui "règne" depuis trop longtemps.
    Mais les dirigeants ne se rendent pas compte que le peuple commence à gronder !


  • #1898171

    Macron c’est pas Hollande il est là pour servir la finance !
    Il est temps que vous le compreniez.
    Que vous soyez Français de souche, de branche, migrant, clandestin si vous n’avez pas de moyens vous pouvez succomber, lui et son gouvernement seront impassibles, par contre si vous avez des moyens vous êtes accepté dans la communauté du très grand nombre en plus d’être respecté.
    Nous ne sommes plus à l’époque de Coluche, la dignité humaine et le respect humain ça n’existe presque plus et le plus souvent quand l’acte est présent c’est jamais sincère.


  • #1898172
    le 10/02/2018 par Francois Desvignes
    La France abandonne ses pauvres pour de fausses victimes

    J’aime bien le député :

    "L’immense majorité des personnes qui vivent dans la rue le font par choix".

    Admettons.

    Mais même si c’était le cas, ce serait bien leur droit. Et encore on serait redevable car ils nous coutent toujours moins chers dehors que dedans.

    Oui, le monsieur avec ses toutous est d’un civisme exemplaire : en ne s’accordant une niche chauffée qu’une fois par semaine ou moins, il descend les couts sociaux : merci.

    Et poli, et modeste en plus.

    Respect.

    Ca me fait penser aux clodos de mon enfance sur les quais à paris (avant les auto berges) : ils nous gardaient pendant qu’on jouait au foot. et on leur ramenait de la bière et du rouge plus un calando "Le Petit". Ils couchaient dans le garage. Et quand ils avaient besoin de tunes, ils vidaient un camion aux halles.

    Jamais AUCUN n’est mort de froid ou de tristesse : on l’aurait pas permis.

    Quant à notre député, il fodré lui poser une question :

    Les clandestins se sont-ils aussi invités en France par choix ?

    Bien sûr : l’Angleterre pour le job, la France pour l’assistance.

    Pourquoi dès lors aider les clandestins et rejeter les desouches ?

    La vérité, la voici :

    On ne vous a JAMAIS donné mandat d’organiser une telle injustice en notre nom , en plus avec notre argent .

    Certes, nous sommes des merdes (Nous le sommes devenus car vous nous avez ruinés)

    Mais on vous nourrit (encore) et, pour le prix, on estime avoir le droit de choisir nos pauvres.

    On me reprochait la dernière fois au tribunal de frauder le fisc, ne plus jamais payer mes impôts ni mes amendes, et de fabriquer de l’alcool de contre bande : une petite pomme façon "ton ton flingueur".

    Ben, bien sûr : le sabotage, c’est la raison d’être de la résistance.

    Et à notre député : t’as encore rien vu !
    Méfies toi des pauvres : de nous donc
    Nous crucifier, c’est crucifier le Bon dieu (...)

     

    • #1898199

      Le logement c’est s’installer dans un environnement donné en l’occurrence le territoire Français et donc une région, département, commune Française, celui qui ne veut pas de logement ne veut peut-être pas s’installer sur le territoire.
      Donc il refuse la France s’il le fait, il faut donc comprendre pourquoi si c’est son choix ?
      N’est-ce pas à cause de ceux qui nous dirigent depuis tant d’années ?
      N’est-ce pas à cause du très grand nombre de lois qui empêchent notre épanouissement personnel ?


  • #1898185

    C’est vraiment révoltant !

    Je vous assure et pour les avoir vu, que la plus grande partie des SDF sont français de souche... les nôtres !

    Pendant que les nôtres sont aux oubliettes, les migrants sont pris en charge !

    Et le pire, est que nos vrais SDF, sont silencieux, ne se plaignent pas... contrairement aux étrangers !

    Je suis dégoûtée de voir ça, je ressens de la colère, mais de ma petitesse, je ne peux pas faire grand chose !

    Je ne sais pas combien de temps encore nous allons tenir... ?


  • C’est ce que disait Pierre Jovanovic lorsque le Système a déclaré la guerre aux pauvres.


  • 2017, un samedi après midi en France. J’allume mon PC, je viens m’informer sur ER. Je commence à lire cet article. On y parle SDF puis de paysans. Je vois un tracteur avec un drapeau Breton avec une autre photo. J’y reconnais une connaissance Agnès Richard conseillère régionale FN très militante et engagée sur le sujet. Puis un tweet de Gilles Penelle. J’y lis :"Guenaël, 46 ans, éleveur dans le Morbihan, était aussi adhérent et militant très actif du Front National.( ...) il a mis fin à ses jours..
    J’ai le palpitant qui se met en branle. J’appelle de suite mon père car son cousin correspond à la description et je sais qu’il est "fragile" depuis environ 2 ans. J’en parle à mon père je regarde un autre site vite fait, non ce n’est pas son cousin, mais un autre agriculteur à seulement 20 kilomètres de chez moi. Le 3ème suicide d’un agriculteur dans le coin en moins d’un an... Choqué !
    L’agriculture française meure en silence , c’est l’hécatombe, vous ne pouvez imaginer !
    Mes parents attendent leurs départs en retraite toute proche, ils sont dégoûtés.
    J’arrête de lire l’article, je commente, je vais éteindre le PC et je vais chercher du bois pour la cheminée pour essayer de me changer les idées.

     

  • " C’étaient des pauvres, c’est à dire des gens dont la mort n’intéresse personne " (Céline, Voyage) .


  • #1898260

    Mon fils est mort socialement a l’école pour avoir dit dans sa classe qu’il était plus intéressant et important de se soucier des pauvres, des sdf, des sans-abri, des agriculteurs qui se suicident etc. que des femmes, des LGBTQ et du soit-disant antisémitisme très présent en Fronce.
    Que faire ? Mon fils n’est plus accepté socialement.

     

    • Le changer d’école ?
      Investir dans un établissement privé catholique ? l’orienter vers un métier où la praxis éttouffera peut-être la propagande ?
      Renouer avec une vie sociale intense à l’extérieur de l’école de manière à ce qu’il ne ressente même plus le besoin d’être accepté à l’école (famille, famille religieuse (eh oui), famille sportive etc) ?
      S’il est bon en sport c’est un bon moyen de se faire respecter avec où sans avis politique ! Sinon il pourrait s’y mettre pour booster sa confiance, ça fonctionne et en plus ça apporte une belle discipline mentale.
      Bon courage !


    • #1898375
      le 10/02/2018 par Catholique Semper Idem
      La France abandonne ses pauvres pour de fausses victimes

      @Christine
      Campagne et école hors contrat ou école à la maison


    • Je connais bien quand on est intellectuellement supérieur, bien dans sa tête et sa peau etc, on vous marginalise et vous harcèle (cf. Travail), je ne rentre pas plus dans le détail.
      Idéalement lui apprendre à ne pas dévoiler sa supériorité, se faire passer pas pour un con mais essayer de se mettre au même niveau que les cons.... c’est dur je n’ai pas réussi, me suis faite virée illégalement.
      Donc le changer d’école à priori le privé est supérieur au public (ce qui n’était pas le cas du temps de ma jeunesse allaient dans le privé ceux qui étaient virés du public) et les ARTS MARTIAUX ou la boxe comme Alain Soral. Moi c’est les arts martiaux (discipline, maîtrise de soi et de l’environnement extérieur).
      Surtout qu’il se concentre sur ses études et sport.


    • @ Christine,

      Je ne connais pas l’age de votre fiston. Déjà il a été courageux de défendre ses idées devant la classe.

      Ensuite ça montre qu’il n’est pas un mouton, qu’il a un cerveau et sait s’en servir.

      Peut-être avez vous la possibilité de lui faire l’école à la maison, le temps qu’il "récupère" et décide ou non de poursuivre dans cette voie, qui n’est certes de loin pas la plus facile. https://www.service-public.fr/parti...

      Pour finir, ce sont les autres de sa classe qui sont morts socialement.

      Puissiez-vous tous deux trouver ici force et courage, vous n’êtes pas seuls.


    • #1898511

      Christine, quel âge a votre garçon ? restez-droit dans vos bottes ! Qu’entendez-vous par mort sociale ? Dans les faits ? Qui le pénalise ? Profs ? camarades ?


    • Mon conseil : qu’il investisse sur lui même, en étudiant autant qu’il le peut et en pratiquant un sport régulièrement. La méditation est également conseillée. Bref, qu’il prenne grand soin de lui physiquement, intellectuellement et mentalement, pour qu’au final il acquière une personnalité suffisamment forte et intéressante pour pouvoir quitter la France et explorer d’autres pays ou il pourra rencontrer d’autres personnes, d’autres cultures, d’autres manières de penser et de vivre, ou il pourra s’exprimer librement et se construire une vie plus libre et plus responsable que dans ce zoo qu’est devenu la France.
      C’est ce que j’ai fait il y a 17 ans et j’avoue qu’avec le recul, c’est sans doute la meilleur chose que j’ai faite dans ma vie, chose que je regrette de ne pas avoir fait beaucoup plus tôt, bien que ce ne fut pas facile car j’ai du redémarrer a zéro et a un age déjà bien avancé. Mais comme on dit : "Ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort".


    • #1898529

      Votre fils n’a pas craint de prendre position en livrant le fond de sa pensée publiquement ? Mes félicitations a ce jeune, déjà plus courageux que bien des adultes. A vous également, il semble bien que vous ayez fait de la bonne ouvrage en éduquant votre fils.

      Certes, il y aura des moments moins agréables, mais les épreuves morales de ce genre aide a former le caractère. Et puis, des amis, on en perd, on en gagne... Les bons ont tendance a rester. ;-)

      Dite lui de ma part, svp, qu’un quidam quelconque, par delà l’Atlantique, dit qu’il a raison !

      Mes respects madame.


    • #1898605

      Mon fils a 18 ans. Il s’est fait traiter de macho pour avoir osé dire « féministe hystérique » dans sa classe.


    • Vous trouverez ici la notion d’inversion accusatoire...

      Ce jeune homme courageux et (trop ?) sincère -apanage de la jeunesse- s’est mis en "danger" en diffusant une "vérité" qu’il est probablement le seul à connaître dans ce groupe, élevé au politiquement correct.

      L’enjeu en valait-il la peine en cet endroit ? La plupart ne veut pas savoir et/ou n’a pas les notions de base nécessaires.

      Morale : tourner sept fois sa langue dans la bouche de sa voisine avant de parler.

      En faisant le dos rond, évitant les sujets qui fâchent, l’orage devrait passer.


    • #1898846

      Le pauvre vit la même chose que nous. Suivant les milieux, c’est plus ou moins difficile d’être soi-même. Faire semblant, donner le change, ne pas trop parler et continuer à côtoyer ses semblables, ou alors parler, donner son opinion et être rejeté du groupe. L’Homme est un animal grégaire, c’est compliqué. Quant à le changer d’école, pourquoi pas. Pour se faire une virginité à la rigueur, mais le privé n’y changera rien. J’ai mis mon fils dedans, pensant qu’il y cotoierait des enfants dont les parents auraient été plus en adéquation avec mes idées, mais ce sont les mêmes petits blaireaux bien pensants, de braves petits moutons.


    • #1907103

      @christine
      Vous ne donnez pas assez d’éléments, on dirait que vous le faites exprès.

      Il est dans son bon droit, dites-lui de ne jamais baisser la tête face aux ordures.


  • On est revenu à la période du Directoire :
    - La criminalité dans les rues a explosée
    - La corruption a atteint son plus haut niveau
    - La France qui ne valait plus rien à l’international
    - Une guerre civile entre plusieurs factions
    - Le nombre de pauvres qui augmentent de façon exponentielles
    - Le peuple au bord du désespoir
    - Des émeutes pour de la nourriture

    Il a fallu qu’un général Corse donne un bon coup de pied dans tout ce cirque pour remettre la France à l’endroit.

    Comme dirait Pierre Jovanovic, le César qui règnera sur la France aura du pain sur la planche.

     

    • #1898530

      ... Pour remettre la république a l’endroit, oui !

      Partout ou ses troupes allaient, les loges s’implantaient. Il faudrait arrêter de vénérer tout ceux qui ont contribué a saper la France, cela serait un bon début. De gaule, le général factice qui apres avoir déserté, a reinstitué la maçonnerie, Bonaparte qui a permis a la république de survivre, et le plus con de tous, Louis 14, qui non seulement a entasser les aristocrate a Versailles afin qu’ils complotent a loisir et mieux encore, les poussa a s’allier a de riches familles juives, par le mariage notamment. Un soleil d’automne au mieux, une éclipse totale au pire, voilà ce que fut son règne.


    • #1898668

      @Le malicieux

      Jamais rien lu d’aussi c**... De Gaulle, réinstaurateur des loges ? Certes, mais comme dommage collatérale à sa grande opération de sauvetage de la France ! Parce que rappelons que sans lui, pas de Conseil de Sécurité de l’ONU, pas de bombe atomique, pas de Vème République et j’en passe ! Napoléon Bonaparte n’a lui fait qu’exécuter ce qui était nécessaire pour la France dans le contexte historique dans lequel elle était.
      Et puis Louis XIV... Quelle prouesse de réduire le règne du plus grand roi de France, l’un des plus grands dirigeants de l’Histoire, celui qui a muselé la noblesse, affirmé l’autorité royale et fait rayonner le modèle authentiquement français dans le monde entier, à un pauvre créateur de camp de vacances pour noble, qui les aurait réuni et fait comploter...

      Vous avez vraiment une vision très limitée de l’Histoire, la vision que vous aimeriez qu’elle soit en fait.


    • #1898793

      @ europhobe

      bien sur mon cher, continuez a vous accrocher a vos fausses idoles, De gaule fut, tout comme Voltaire, l’homme des anglais.

      M’enfin ! Regardez son bilan ! Vous savez, la situation actuelle ne s’est pas construite toute seule, elle est tributaire des gestes du passé.

      Donc, si je vous suis, la mainmise actuelle du grand orient de France n’est "qu’un effet collatéral" ?
      Mai 68, l’Algérie,... Qui étaient derrière cela ?

      Un déserteur qui sauve l, honneur de la France ?
      Celui qui, ahem, fila a l’anglaise ?

      Nous avons tous été gavé de propagande depuis le berceau, il faut impérativement s’extraire de cette gangue, autrement, rien ne sera possible. Votre "chéri national", celui que l’on vous a DÉSIGNÉ comme vénérable, c’est De Gaulle, au Québec, nous avons René Lesveque, pratiquement déifié par tout le spectre politique : et bien, ce "géant" politique , n’était qu’un ivrogne, qui, au retour d’une beuverie avec une femme( pas la sienne..) a roulé sur un sdf, le tuant sur le coup. Police et media furent mis a contribution : le sdf" dormait dans la rue..." Sur le plan politique( échec lamentable), son grand coup fut, ( je résume, question d’espace) d’aller jouer au carte au lieu de veiller au intérets du Québec lors des négociation constitutionnelle de 1982.
      son homme de confiance, Claude Morin, était un espion a la solde du fédéral, levesque lui même, un ancien libéral, devait soit être vraiment stupide... Ou alors.. Vous saisissez ?

      Ses discours et attitudes, comme celles du faux general, n’étaient que de la poudre au yeux, il faut avoir le courage de l’admettre : pendant qu’ils fourvoyaient le peuple, en coulisse,"on" s’activait. J’espère que vous n’adherez pas a la fable grotesque selon laquelle le bon général n’y est pour rien dans le dossier bombe a/ Israël.

      Vous me direz : "les attentats, vous en faites quoi ?" Du théâtre mon cher monsieur, du théâtre, rien de plus. Soyez certain que lorsqu’il faut dégommer un homme "qui dérange", "ils" réussissent toujours. Demandez a Kennedy, Allende, les Romanov, Jean Paul 1...

      D’ailleurs , il le disait lui même : " les français sont des veaux". Je suis convaincu qu’il avait tord. Ne lui donnez pas raison svp.


  • #1898362
    le 10/02/2018 par Jacques Vire-les !!
    La France abandonne ses pauvres pour de fausses victimes

    C’est normal.... dans nos pauvres, il n’y a aucun Montaigne, juste des Bébert, des Joel ,un ou deux Jean-Luc et quelques Janots , pas de quoi , s’émouvoir, ni perdre du temps et de l’argent !


  • Excellent article.
    Les agriculteurs, moi qui suis d’Auvergne, depuis ma plus tendre enfance, je les vois travailler extrêmement dur, ils aiment leur métier la terre leur bêtes, ils ont une réelle vocation.
    Quant aux SDF oser dire qu’ils veulent rester dans la rue c’est une aberration, c’est l’état qui donne aux migrants et rien français mêmes si ceux-ci ont cotisé contribué par le passé....


  • #1898411

    Il faut taxer les pauvres parce qu’ ils sont plus nombreux .


  • #1898454

    C’est bon de le dire :



    « ....voyons si le peuple français a assez d’imagination et de courage pour s’en sortir... »




    Mais il n’est pas de peuple de France : en tout cas, il n’est plus. Il est d’autant plus facile de l’affirmer que sont listés ci-dessus, les groupuscules qui tentent de tirer la couverture à eux : chacun à qui mieux, mieux.
    Quant à la bonne majorité, elle vous répondra lorsque vous montrez du doigt le système, que vous êtes complotistes. Puis viendront les anciens qui ne s’inquiètent que lorsque l’on touche à leur retraite...

    Ne restent que quelques résistants qui tentent de prendre le maquis : il convient de faire comme les énergumènes ci-dessus mentionnés : créer des "sociétés parallèles*", exemplaires pour pouvoir fédérer quelques éléments du troupeau encore en train de se questionner, infester la société présente par l’entrisme, le temps que le système actuellement en place en ait fini de sa superbe tant sa bulle est à la limite d’exploser.

    Les survivalistes par ici et autres dissidents actifs du coin sont déjà sur la bonne piste. Que les paysans fassent déjà cela d’eux-mêmes maintenant qu’ils ont compris qu’ils se saignaient pour payer le credit du tracteur et les produits Mosanto : comme certains, déjà regroupés sous forme de coopératives, qu’ils vendent leur produits aux gens de leur terroir et aux connaisseurs, l’internet étant aussi l’élément émancipateur des fers que le système (de distribution) leur a collé..
    Qu’est-ce que l’on se fout d’aller chercher son Saint-Nectaire fermier AOC et AOP dans un relais (Qui y’a là ?) si on le paye 1 fois et demi moins cher qu’en grande distribution et que le fermier touche, lui, le double de ce que lui refile le système, qui l’enterre ? Qui dit fromage dit période de lactation, dit veau de boucherie ou veau d’élevage pour préserver la reproduction ou pour faire une carrière de jeune bovin de boucherie. Bref, de quoi faire : en local ou au-delà de sa propre région.

    *Chez eux ils appellent cela « association d’utilité publique ». Demain, ils en feront des « fondations » pour ratisser (racketer) plus large encore. Et après demain, des « ONG »...


  • #1898463

    J’ai appris que l’Etat veut aider les artistes migrants.
    Moi, quand j’ai sollicité l’aide du ministère de la Culture, on m’a aussitôt rayé du Rmi ! Je signale que je n’étais pas en situation irrégulière !

     

    • Aider les artistes migrants (ou les artistes dégénérés américains du sapin), c’est d’abord plomber les artistes locaux. Votre situation, bien que révoltante, est parfaitement logique.


  • #1898466

    Éternel retour des promesses non tenues. Vivre c’est tendre vers la mort et jouir du spectacle de la merde qui déborde, en premier lieu les Médias qui tronquent et falsifient, mais réussissent toujours mieux dans la manière si servile de se coucher toujours plus bas, la queue frétillante. Les "chiens de garde" mordent les proies que le système leur désigne. Mais si l’on ne prend pas garde - bien que la chose paraisse inconcevable par son énormité - la France aura un jour un banquier pour président

     

  • #1898527

    Tres bon texte.

    Le temps n’est plus a la rigolade.


  • Beaucoup d’ignorance sur le sujet.

    Allons y

    **
    J’aime bien le député :

    "L’immense majorité des personnes qui vivent dans la rue le font par choix".

    Même si cela est choquant, il y a actuellement du vrai dans cela.
    Un citoyen a pris la peine de ramener 60 sdf dans une retraite bouddhiste ( oui ceux qu’on aime à traiter de sectes), à la fin, 40 sdf ont trouvés un toit car ils étaient maintenant prêts à affronter et supporter les brimades et dégradations verbales de leur propre famille, amis etc qui les hébergaient de nouveau.

    Un groupe a même offert à un sdf de paris, une chambre d’hotel pour un mois.
    La pensée étant qu’il pourrait souffler un peu. Certes pas dans un 5 étoiles, mais avec 3 lits pour qu’il ramène 2 amis pour lui tenir compagnie. Tout fut payé à l’avance : ils ont préféré rester à la rue, car ils veulent un logement permanent.
    Inutile de dire ce que pensent celles/ceux qui ont cotisés pour payer à l’avance, non renouvellable, un mois d’hotel à 3 lits.

    Just une expérience sur le terrain de gens qui contribuent à leur niveau pour aider les sfd.

     

    • Mais tu es qui pour raconter de telles conneries ?!?!
      As-tu été SDF ?
      Sais tu comment vivent ces gens ?
      Connais tu la rue ? J’ai vraiment pas l’impression.
      Moi je l’ai été et pas deux jour mais plusieurs années vois tu ?
      Alors oublie vite ce que l’on ta raconté. Et ferme la à tout jamais s’il te plaît... Oui !! à tout jamais.
      Juste par respect pour ces personnes qui sont morte dans le froid, la faim et l’indifférence la plus totale.


    • Donner une pièce, un sandwich, ou n’importe quelle aide temporaire ne sert juste qu’à se donner bonne conscience. Une fois la pièce dépensée, le sandwich digéré, ou le séjour à l’hôtel terminé, le SDF se retrouve toujours dans la même situation. Parfois même pire, puisqu’il a pu s’habituer au confort de l’hôtel. Il n’y a vraiment pas de quoi remercier le "donateur" qui s’est juste lavé les mains.

      "L’immense majorité des personnes qui vivent dans la rue le font par choix"

      Les migrants, encore plus. Ces "hommes" ont fait le choix de fuir dans des pays déjà saturés au lieu de défendre leur patrie et leurs familles.


  • Bonjour à tous,

    Jusqu’où ? Peut-on descendre encore et encore ? La France de la majorité descendante a t-elle une limite de tolérance ?

    Moi qui ne suis pas encore dans la galère financière je me le demande et ceci depuis des années. Le vote de 2017 devait ressembler à un sursaut d’avenir celà n’en fut rien les français ont voté pour un banquier de la caste du " peuple élu " méprisant au plus profond de leur être la misère, les petits gens les sans-dents soit le plus grand nombre.
    Abandon faute de combattants, ko par arrêt de l’arbitre, manifestations disparates faute d’une même envie, têtes baissés par une corde au cou, clochardisation galopante de nos centres urbains, 10 millions de français en âge de travailler sans activité et sans emplois, services publiques fermés, hôpitaux et tribunaux au bord de l’asphyxie, école en perpétuel déconstruction,
    niveau scolaire en chute libre, routes départementales en déroute faute de moyens... la liste n’est qu’un dictionnaire à chaque lettre son problème pourtant même si la colère gronde pas le moindre danger pour la caste aux ordres de leurs seuls intérêts.

    Je me souviens des propos de ma grand-mère qui déjà à l’aube des années 80 ne comprenait plus la France et m’ informait moi le minot d’un dérèglement de notre société : " seul une nouvelle guerre sera notre salut car nous sommes trop nombreux "
    De notre salut je ne sais pas de la descente et de sa fin je crois savoir comme beaucoup d’autres à la révolte des frigos vides ou à une envie collective de tout changer.

    Amen

    Nova


  • #1898783

    Non seulement, les pauvres de ce pays sont oubliés, le manque d’argent les poussent parfois au pire comme c’est souvent le cas des agriculteurs mais on déconstruit jour après jour nos repères issus de notre histoire et de notre culture. Un exemple ? A Pôle Emploi et tout ce qui concerne l’orientation des chômeurs, on nous parle avec un sabir anglo-saxon et un langage mielleux issu du "coaching", les intitulés des métiers recherchés sont parfois incompréhensibles car on utilise un langage encore inconnu il y a vingt ans et que les métiers changent. Ensuite, dans les associations, les entreprises, voire l’école, les mêmes techniques oratoires sont utilisées, on nous propose de faire du yoga ou de louer telle ou telle "journée mondiale" de ceci ou cela. Cela accentue l’isolement culturel des gens français depuis des générations mais aussi immigrés bien acclimatés à notre pays. Cela parait un détail, mais il y a quelque chose d’intimidant et d’exaspérant dans ce gloubi-goulba pseudo spirituel alors qu’il y a peu, les Français se divisaient en gros en deux parties : les Catholiques et les Athées ou agnostiques, et tous partageaient, le même fond culturel commun. J’ai l’impression de vivre en terre étrangère parfois et ce ne sont pas les immigrés la cause, en ce qui me concerne tout du moins.

    A côté des comptes en banques vides et du harcèlement administratif, cela parait un détail mais le tout donne l’impression d’avoir le sol qui se dérobe sous nos pieds. Pour autant, je ne suis pas dépressive et complètement désespérée. J’ai la chance d’avoir une famille unie et d’avoir le message de Jésus Christ en ligne de mire.

    Néanmoins, la situation est très grave. Face au démantèlement de notre nation, nous sommes tous comme des lapins éblouis par les phares d’une voiture. On ne sait pas toujours comment réagir, je ne le sais pas non plus sinon qu’il faut garder sa dignité, lire, s’informer, (comme chez vous par exemple), vivre sainement, le chômage et l’inactivité ne doit pas nous faire sombrer dans des rythmes de vie détraqués surtout pour nos enfants et prier Dieu que l’on trouve une solution.

     

    • #1899302
      le 12/02/2018 par L’après Macron
      La France abandonne ses pauvres pour de fausses victimes

      Pour ce qui est des solutions :

      1. ne surtout pas croire qu’on a perdu d’avance
      2. observer tous les signes de la chute de l’ennemi (et il y en a de plus en plus, car dans leur orgueil et leur démesure, ils les accumulent), et en parler autour de soi (leur force tient en grande partie à cette impression qu’ils donnent d’être invincibles ou de pouvoir contrôler la situation)
      3. déconstruire toute la fiction de l’ennemi dès qu’on le peut (son langage, ses contradictions avec la réalité)
      4. agir dans tous les domaines où on le peut - en douce
      5. construire, mettre dès aujourd’hui en place ce que l’on veut voir arriver demain (école, association, échanges et économie de proximité... oser, apprendre, faire, viser haut ! et on en sera d’autant plus fier)

      Et pour ceux qui ne veulent prendre aucun risque : planter des fruitiers ! ça servira toujours.


  • Le top du top, quand on clique sur le lien twitter pour les sac a dos : l’image est masquée avec un lien " ce contenu peut etre offensant " et il faut cliquer pour le voir.
    monde de fèlès...


  • RDV le 15 mai 2018 place de la concorde. CNT.


  • #1898877
    le 11/02/2018 par sylvie une française
    La France abandonne ses pauvres pour de fausses victimes

    Il n’y a plus d’inquiétude à avoir. Après le JT de 13 h, il a été a annoncé qu’il n’y avait qu’une cinquante de personnes à la rue à Paris, donc tout le monde sera hébergé dans quelques heures je suppose.
    Je suis outrée par ces propos mensongers qu’une partie de la population naïve est prête à croire (c’est tellement plus simple d’éviter la réalité).

     

  • On peut faire des économies budgétaires ET relever le pays. Il suffit de mettre au pain sec la parasitocratie, qui vit d’argent piblic et n’a aucune utilité. Associations, syndicats (qui ne devraent vivre que de cotisations), administrations parfaitement inutiles qui emm.. les Français qui bossent, art contemporain, élus en surnombre avec des avantages injustifiables, empilement de strates teritoriales coûteuses, inégalités en matière de retraite etc...


  • #1899256

    Parfois il faut choisir entre la peste et le choléra.

    Pour autant on aime ni l’un ni l’autre.


  • Les français et les Française sont totalement lobotimisés ....Football, shit, alcool et Facebook pour les gonzesses.
    Qu’est que vous voulez en faire de ses abrutis, des veaux ?
    Ah oui ! C’ est ça des veaux !


  • Cette situation, c’est la mise en oeuvre du Nouvel Ordre Mondial et l’élimination des blancs catholiques au profit des clandestins et des populations qui ne se reproduisent pas. On ne répètera jamais assez que Macron a été élu par manipulation donc fraude et n’est que la continuité d’un Hollande et d’un Sarkozy. tant que les Français n’ouvrieront pas les yeux, ça continuera.


  • Pour ma part j’aurais formulé différemment : "Paysans, chomeurs et sans-abri contre féministes castratrices, LGBT hétérophobes, faux réfugiés- vrais migrants économiques et juifs faux persécutés - vrais sionistes"


  • #1907135

    Chute constante depuis plus d’un demi-siècle, on est au courant. Avec une accélération sur la pédale sous macron.

    Cette situation est tout à fait voulue par les élites de Le Siècle : il faut bien comprendre qu’il s’agit d’une « soft war », une guerre en douce, une guerre des nerfs, à la sournoise.

    (Les sociétés transnationales, bla bla, on connait la musique mais ce ne sont pas seulement elles : ce sont aussi les friqués français qui jouent de la lyre pendant que Paris brûle. Pas tous les riches, mais bon nombre de riches Français sont de faux Français qui ont abandonné depuis des générations leur patriotisme. Il faut voir quelles sortes d’ordures ont trouve dans les bonnes écoles françaises.)

    Reprendre la main sur le politique nous aurait permis d’améliorer les conditions de vie des nécessiteux. Tout est politique. Tous les jours, la politique décide de notre bon moral.

    Moi, c’est pas ma carte d’électeur que j’aimerais brûler mais mes papiers.

    Bref, ce que je vois :
    - 1. Ils poussent les agriculteurs au suicide, afin de racheter leurs terres à bas prix.
    - 2. La paupérisation se généralise chaque jour un peu plus, ce qui est une conséquence évidente, prévisible et naturelle de la politique qui saigne la France depuis plus d’un demi-siècle : réduction du « marché du travail » par la désindustrialisation, saturation de ce « marché » par l’immigration.
    - 3. Destruction des familles.
    - 4. Se retrouver SDF = points 2. + 3. ; ils ne le disent pas, mais beaucoup de SDF sont des enfants de la DASS ; cette société souffre d’un grave manque de bonté.

    Quelques pistes :
    - 1. Faire de l’achat direct aux agriculteurs et éleveurs, pêcheurs, au marché, sur internet, etc.
    - 2. Passer le permis, si on ne l’a pas. C’est la base.
    - 3. Oublier les études. Si vous n’avez pas d’oseille, faites une reconversion professionnelle. Mieux vaut serrurier qui travaille qu’universitaire au rsa. A moins que vos enfants soient exceptionnels, faites-leur apprendre un métier, oubliez les études.
    Ce qui est enseigné aujourd’hui est du vent. Il manque deux connaissances-clefs aux Français : une méthode pour voter et une pour faire de l’oseille. Peut-être aussi une troisième pour être pragmatique.
    - 4. Partir pour mieux revenir : il peut y avoir de meilleures perspectives à l’étranger.
    - 5. Tisser un réseau d’entraide petit à petit.
    - 6. Avoir bon moral, d’une manière ou d’une autre.

    En somme : devenir solide dans sa vie pour résister aux attaques du terrain hostile qu’est devenu la France.

    MV


Commentaires suivants