Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La Libre antenne #20 – Les professionnels face à la crise "sanitaire"

La Libre Antenne est une émission d’ERFM animée par des militants d’E&R Île-de-France. Elle donne la parole aux militants, adhérents et sympathisants d’Égalité & Réconciliation.

 

La présentation de l’émission :

Pour ce vingtième numéro de La Libre antenne, les chroniqueurs d’ERFM s’entretiennent avec des adhérents à propos de l’impact de la crise « sanitaire » sur leurs activités professionnelles.

 

Écouter l’émission :

Soutenez E&R avec odysee.com

 

Pour écouter et télécharger l’émission en podcast,
rendez-vous sur le site d’ERFM !

 

Vous souhaitez passer à l’antenne ?

Pour participer à la libre antenne d’ERFM, envoyez-nous un courriel à libreantenne@erfm.fr en explicitant d’une manière courte et précise le sujet que vous aimeriez évoquer.

 

 






Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • animap.fr, c’est intéressant comme réseau mais, faire de la résistance sans aucune discrétion, ne peut pas être pérenne.

     

    Répondre à ce message

  • #2744033
    Le 11 juin à 15:54 par pas de question votre honneur
    La Libre antenne #20 – Les professionnels face à la crise "sanitaire"

    Eh bien merci pour cette émission. Vive la France qui travaille ou qui travaille moins. Apparemment depuis le début de la Crise il y a 1 an et demi, on est déjà 5 à être contre le masque, c’est pas si mal !

     

    Répondre à ce message

  • #2745499

    Merci pour cette émission forte intéressante !

     

    Répondre à ce message

  • Bonjour,
    je suis chargé d’affaire dans une petite entreprise d’électricité sur la côte fleurie (deauville). Le 1er confinement a stoppé net l’activité des entreprises du BTP. Arrêt des chantiers et indemnisation de l’état sur les salaires. En perte de trésorerie, mon employeur a souscrit un prêt covid, remboursable 1 an plus tard : résultat la tréso est fausse mais les banques sont contentes car prêt garanti d’état.
    Reprise des activités sur les chapeaux de roues et j’ai vu les architectes nous facturer des frais de désinfections au prorata... Et tout le monde en masque, ce qui n’a jamais était fait. (les gars dans BTP ont pas mal de bon sens) et bizarrement jamais de foyer sur le chantier malgré les pauses café.
    Les parisiens sont venus en masse dans leur maisons secondaires en télétravail et ont investi surtout pour la connexion internet (distribution de fibre optique).
    L’argent gratuit (planche à billet) a permis des investissements massifs dans la pierre, les prix de l’immobilier déjà excessifs, sont devenus inaccessibles pour le quidam moyen : on approche les 8500€ le m², donc pour les locaux, investissements impossibles.
    Entre temps, les prix des matières premières se sont envolées, cuivre, aluminium, pénurie de laine de verre, pénurie de bois... Du coup la marge des entreprises descende.
    Résultat : une augmentation des salaires des ouvriers du BTP, ce qui est pas mal mais difficilement tenable sur du long terme. Baisse tendancielle des tréso et stock en flux tendus du fait des prix.
    Le BTP a la particularité d’être cyclique, donc à la prochaine baisse d’activité, les entreprises sans tréso, si les prix des matériaux ne descendent pas significativement, devront assumés des salaires élevés, des matériaux élevés mais une baisse des prix de vente pour récupérer des devis signés. Cela peut prendre plusieurs mois.
    Lorsqu’un investisseur achète de la pierre, il pense à la vente, à son retour sur son achat. Jusqu’à quel point cela peut rester rentable ?
    La crise économique sous-jacente depuis des années (2008) masquée par la planche à billet a un retour direct pour l’entreprise : le maintien d’une activité sous un faux semblant. Pour le travailleur, c’est une inflation masquée avec délocalisation du lieu de résidence par exemple.
    Je reste néanmoins persuadé, le BTP est la meilleur formation d’avenir, faire fonctionner son cerveau et ses mains, ce n’est pas accessible à tout le monde.

     

    Répondre à ce message