Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Ligue de défense noire (africaine) est-elle une blague ?

On sait que depuis le formidable succès politique des officines sionistes, toutes les minorités françaises en quête de pouvoir essayent de copier le modèle juif. On a eu par exemple le CRAN et les LGBT, qui ont connu un destin un peu différent : le CRAN n’est pas sorti de son bourbier communautaire anti-raciste, tandis que les LGBT ont fait un très beau parcours antirépublicain. Des lois protégeant les homosexuels ont été votées (la loi « Malheur à celui qui touche un pédé »), mais les Noirs n’ont toujours pas touché un rond pour l’esclavage.

 

Quant à ceux qui demandent « ce que vont toucher les descendants d’esclaves noirs devenus gays SM », on n’est pas là pour déconner, ici on fait de la politique sérieuse, merde à la fin. Maintenant voici les faits : samedi 21 avril 2018, une escouade de militants de Génération identitaire bloque le passage habituel des migrants dans les Alpes, un passage que tout le monde connaît mais le Politique ne fait rien, et le Policier qui obéit au Politique ne fait rien non plus.

L’action se passe au col de l’Échelle, relativement enneigé, les militants sont en bleu, comme des Schtroumpfs, et l’opération est un coup d’éclat médiatique top moumoute puisqu’elle fait le tour du monde des télés. La gauche hurle en invoquant les « ligues » et le « fascisme », la pleurniche habituelle des larbins du mondialisme sorossien, tandis que Gérard Collomb se frotte les mains : sa loi faussement répressive « asile et immigration » est en train d’être votée tranquillou pendant que tout le village gaulois se pouille.

L’histoire pourrait s’arrêter là mais c’était sans compter sur le besoin de publicité du lancement de la LDNA, la Ligue de défense noire africaine. Qui est entrée dans le game (on essaye de parler « tié-quar ») en mettant la pression sur l’un des militants identitaires qui a été démasqué comme banquier. Des gros bras de la LDNA lui ont rendu visite pour lui mettre la pression, ou peut-être le lyncher :

 

 

Bon, politiquement, c’est pas encore ça. Il y a même des observateurs qui se sont demandé, vu le niveau politique atteint, si la Ligue de défense noire n’était pas une vaste blague destinée à décrédibiliser la communauté noire :

 

 

C’est vrai que cette espèce de communiqué ne milite pas pour un sérieux à prise rapide. Les Noirs devraient demander conseil aux sionistes, surtout que depuis l’affaire Adama Traoré une certaine organisation pas très spontanée est apparue. Des militants en tee-shirts « Justice pour Adama » brandissant des banderoles pour une fois pas écrites à la main ont manifesté avec la précision et l’efficacité des officines sionistes automatiquement relayées par leurs obligés médiatiques. Et leurs laquais politiques.

Il existe donc une grosse marge de progression professionnalisante pour la Ligue de défense noire africaine, qui pâtit d’un certain manque de crédibilité et qui en plus n’axe son discours que sur la violence, ce qui a pour effet de rebuter un public pourtant relativement acquis à la cause antiraciste. Tout cela affecte évidemment le propos politique de cette organisation naissante, le Français de base ayant plus tendance à rigoler qu’à prendre à bras-le-corps la « problématique noire » en France.

Ce qu’il fait justement avec une prudence de Sioux flippé lorsqu’il s’agit des juifs : là on ne plaisante pas. Une moquerie, une vanne, un croche-pied peuvent mener tout droit à la prison – peuplée d’islamistes, on le rappelle, ce qui double la peine – vu le niveau d’indépendance des juges de la République. On a failli écrire crêpublique mais ça n’est qu’un jeu de mots et ça aurait pu être mal interprété de tous les côtés.

Et on n’a pas envie de voir débarquer Mister T à la Rédaction, qui n’est composée que de jeunes gays malingres terrorisés par la moindre menace de pression physique.

 

Bonus : la vie de Mister T en VO

 

Une action politique d’envergure attribuée à la LDNA :

 

Le premier débat de la LDNA sur Instagram :

(Pour écouter le débat, cliquez ici)

Voir aussi, sur E&R :

 

Sur l’ethnicisation très contrôlée des conflits sociaux,
lire chez Kontre Kulture

 

Militer pour la réconciliation nationale
avec Dieudonné et Alain Soral :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

68 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • ça promet, si les mecs sont prêts à tout casser pour des pulls sans passer par la loi, qu’est-ce qu’il se passera en cas d’effondrement économique ?

     

    • #1953383

      Saint Martin puissance 1000.
      Celui qui n’aura pas fait kung-fu option karaté sera mal.


    • La loi c’est pour les riches avant tout. Spécialement dans le commerce. Le riche et la classe moyenne ont peur de l’effondrement économique.Le pauvre agressif est le plus apte y survivre ou à ymourrir donc tu peux avoir peur et faire tes valises et te barrer en cas d’effondrement.......
      On aimerait connaître la nature précise du slogan du T shirt. L’article n’en parle pas et la vidéo ne montre rien.


    • @George

      C’était un vêtement avec marqué : "Smartest monkey of the jungle", et le gamin/mannequin qui portait le vêtement sur le site de la chaîne était black, d’où le scandale...


    • Kémi Séba est un porte parole de la cause africaine, il dénonce la main mise des multinationales sur l’Afrique avec la bénédiction des gouvernants de tous bords en se servant de la monnaie comme pression afin d’exploiter un max de ressources naturelles africaines. Rien à voir avec ces types dont la seule raison d’exister et de se constituer en association pour se retrouver un jour subventionnés, et finalement manipulés par la main qui les nourrira, je vois déjà l’origine de la main.


  • #1953376

    Les Noirs ont leur Chalgoumi apparemment. Si la France ne lui plaît pas, qu’il retourne en Afrique. Moi en tant que Français de souche, je n’ai nulle part où aller si me prenait l’envie de fuir. Il ne se rend pas compte de la chance qu’il a.


  • #1953384

    Très drôle ces fanatiques qui se comparent eux-mêmes a des singes pour vouloir faire retirer un sweatshirt avec écrit "Coolest monkey in the jungle" porté par un enfant noir en publicité chez H&M, alors que si garçon avait été blanc il n’y aurait aucune polémique, cela montre bien l’esprit déplacé des ces militants ridicules !


  • #1953388

    On dirait tous des personnages de sketch de Dieudonné, le pathétique en plus et l’humour en moins.


  • #1953402

    Leur problème c’est la formation politique, mais comment accéder volontairement à des ouvrages "de blancs" ? Faut une sacrée paire...

    Ils comprennent déjà pas leur condition, alors s’intéresser à l’histoire non-officielle de l’histoire de France...

    Cette communauté françafro est sans doute la plus sensible, ce sont des "chauds", mais ils misent trop sur l’apparence, ils devraient lire les bouquins sur Kontre Kulture.
    Sinon, pas d’entente possible, pas de réconciliation possible.

    S’ils veulent sortir du ghetto, soit ils lisent sérieusement, soit ils retournent à leurs racines. Sinon c’est l’éternelle victimisation assurée.

    Il est curieux d’avoir une "Ligue de défense noire africaine" alors que nous sommes en France, et qu’en Afrique le pouvoir est corrompu, comme ici, par la franc-maçonnerie. Elle aurait donc toute sa place là-bas aussi.


  • #1953426
    le 27/04/2018 par ProtégeonslaPalestine
    La Ligue de défense noire (africaine) est-elle une blague ?

    Situation ubuesque qui n’est pas sans rappeler le sketch du visionnaire Dieudonné sur la compétition victimaire : la délégation sioniste pleurnicharde, qui a gagné pour la soixantième année consécutive le concours international de la Victimisation, coache la petite délégation aborigène qui a du mal à faire entendre sa souffrance. Un chef d’oeuvre d’humour aux accents par trop réalistes.


  • Merci j’ai bien ri !

    On est loin de la Tribu ka de Kemi Seba qui avait le soutien de la "rue" comme on dit..d’ailleurs c’est en 2005 suite à la dissolution de cette association que j’ai appris que c’est le conseil des ministres qui décide ou non de dissoudre telle association et non pas le législateur. .
    Les gens trouvent ca normal quoi sans remettre en cause cette anomalie pourtant évidente. .


  • De quel droit ce Mr se permet-il de faire sa loi dans un magasin .S’il fait partie comme il l’a l’air de l’affirmer de la LDNA, ce qui reste à prouver .Pour cela , il y a des huissiers, des avocats, et ce Mr porte plainte , point .Mais il se comporte comme un voyou, mais pour qui il se prend ? C’est le directeur du magasin qui devrait porter plainte , pour agression . C’est lamentable .


  • Camarades de E&R
    Romain Espino ? Manquerait pas trois lettres ?
    En tout cas la vrai information la dedans c’est que la Banque est avec les identitaires et aussi comme on le voit à travers ce membre de génération y identitaire
    Merci pour l’information
    quand à ldna , c’est de la daube qui doit être pilotée par les RG ou autres.
    Ne varietur
    Lavrov.

     

    • Le problème de la banque est simple : qui va déposer du fric , les chevelus ethnobarbus migrants ? ou les identitaires et souchiens qui bossent ? ....J’ai assisté un jour à une discussion au sujet d’une renégociation de prèt entre un parent,gros propriétaire viticole, et un "banquier" qui étayait son refus en nous expliquant la création monétaire .Il a suffi de lui dire que l’on pouvait cloturer le compte, et il a compris.


    • "La Banque est avec les Identitaires" ?

      Mais quel commentaire grotesque ! Au sein d’une banque, comme de n’importe quel magasin alimentaire, de n’importe quel commerce, il y a des employés de diverses sensibilités politiques...

      Ici, le Crédit Agricole, pour l’instant du moins, demeure solidaire de son salarié pour la seule et unique raison qu’il n’a strictement rien commis d’illégal ou inapproprié.


  • Une seule question me taraude dans cette affaire : est-ce que ce banquier à un tatouage maori ?

    Mister T c’est le mec qui n’a pas à proprement parlé de talents artistiques mais qui a eu une seule bonne idée dans sa vie qui a grandement contribué à sa fortune : sa coupe de cheveux ! S’il ne s’était pas réveillé un beau matin en se disant "Tiens ! Si je me faisais une crête iroquoise !", idée de génie qui a fait de lui un personnage unique au monde, il n’aurait probablement pas été aussi loin dans sa carrière !

     

  • #1953470

    C’est signé, des avocats de la Communauté Organisée derrière tout cela !


  • Même dans leur "révoltes", les gens sont complètement américanisés aujourd’hui. Faut arrêter les films et les séries, les mecs.
    Et cette nouvelle mode de vouloir faire virer des gens avec qui on est pas d’accord...
    C’est pathétique.

     

    • #1953784

      "Et cette nouvelle mode de vouloir faire virer des gens avec qui on est pas d’accord... "

      Vous avez bien raison, c’est ça le plus vil, les mêmes méthodes que les inuits : asphyxie financière, chantage au chômage. Des façons de petites p.tes, m’est avis.


    • @Matthieu01
      Le pire c’est que même ça, ça vient des USA, quand les antifas ou autres essayaient d’identifier et de faire virer les mecs de l’"Alt-Right" américaine qui se montraient en public. Pareil au Royaume-Uni.
      Les mêmes essaient de faire virer Trump par la procédure d’"impeachment", d’ailleurs.
      Avec les réseaux sociaux, la pratique s’est étendue : à la moindre prise de position pas politiquement correcte, il y a des gens qui essayent de vous faire virer.


  • #1953480
    le 27/04/2018 par Y’a personne pour la sécurité là ?
    La Ligue de défense noire (africaine) est-elle une blague ?

    Effondrement total de l’état de droit, merci Macron...
    Plus de police et plus de justice, chacun fait ce qu’il veut.


  • #1953485

    Dans tous les pays il existe des petites communautés qui se pensent différentes et supérieures aux autres. C’est humain.

    Le problème vient quand le pays est dirigé par une élite extrêmement puissante dont le but but est de diviser le pays pour le dominer.

    Cette élite va aider toute communauté qui est prête à diviser le pays. Ces petites communautés vont recevoir de l’argent, de l’attention médiatique.

    Cela ne sert à rien de lutter contre ces petites communautés. Il faut lutter contre la cause pas les effets.


  • #1953488

    Ce qu’on peut espérer c’est que la LDJ et la LDNA se tapent sur la gueule... Ce ne serait que justice.

     

    • "Touche pas à mon pédé" ressemble étrangement à "Touche pas à mon pote".
      Au vu de ce qu’ils font subir aujourd’hui aux "potes" (jadis chouchoutés)...
      on peut supposer qu’un jour le même sort attend les pédés récalcitrants, honnêtes et intègres.


  • Ce FDP (Français De Papier) illustre parfaitement ce que j’évoquais dans un autre poste. En tant qu’extra-européen "moyen", il n’est pas traversé par la notion culturelle (profondément européenne) de ce qu’est la lutte des classes.
    Que son RSA vaille plus que le salaire moyen en Roumanie... ce nouveau Montaigne n’en a que faire, il ne comprend pas ce qu’est le dumping social et politique.
    A vrai dire, il est lui-même la première version, le prototype du néo-prolétaire-multiculturalisé.
    Il a été politiquement "fabriqué" pour permettre d’accueillir le clandestin-migrant.

    Il est la figure de l’’homme nouveau, le consommateur sans racines et sans frontières, esclave du (((Capital))), le mondialiste-MTV sauce Soros.


  • #1953513

    Je n’aime ni l’une ni l’autre, mais il faut bien reconnaître que la LDJ passe en force tandis que la LDNA passe en farce.

     

  • Ce congolais prouve sa haine de la France de part ses positions pro-migrantes...
    faudrait aussi lui rappeler les rapprochements très amicaux entre kabila et les réseaux diamantaires israélites comme dan gertler ou lev leviev et sa société IDI Diamonds....
    tiens !
    ce n’est la France qui pille l’Afrique......

     

  • Ce qui est clairement marquant, c’est que l’idéologue/porte parole/meneur de cette "ligue" que l’on voit à l’écran, se fait appeler Gucci (déjà...), et qu’il n’a rien dans la tête, et surtout qu’il est violent, sous des aspects faussement polis.


  • c’est quoi là une opération montée par les illuminati ? un false flag sioniste ?
    le gars dans le magasin il cherche ouvertement la bagarre, il se sent visé pourquoi ?
    j’ai pas compris, il s’identifie lui-même à un singe ? Donc il reconnait en être un ?
    Désolé mais il n’y a plus rien à comprendre à ce stade, on peut pas vivre avec des gens comme ça...aucune distanciation, victimisation pathologique et provocation à la violence gratuite. Il faut quoi ? attendre une volée de coups et aller gentiment porter plainte ? On est en plein délire ici (france), ces histoires de communautés ça va très mal finir


  • #1953592

    Le communiqué de cette ligue me rappelle une bonne vieille boisson chocolatée. Y’a bon bien écrit !
    A part ça, on a encore le droit de militer dans ce pays ? Parce que si c’est couleur de peau contre couleur de peau, je jette ma bibliothèque, je crame ma carte d’électeur, j’oublie des centaines d’années de droit et je repasse ma tenue du KKK.
    C’est ça le projet ?


  • Avec toujours cette salope de Jo Dalton derrière.


  • La communauté africaine, c’est quoi ça ?
    Je n’ai rien à voir la dedans moi, on m’a même pas consulter...

    Sinon tous les noirs, hormis les dravidiens, sont des descendants d’africains, mais tous les africains ne sont pas des descendants d’esclaves hein !

     

    • un petit rappel bien utile pour tous ceux qui chouinent en permanence..
      Les noirs nés en Afrique (sauf pour le Libéria) sont en général descendants directs de ceux QUI N’ONT PAS ETE MIS EN ESCLAVAGE (plus probables qu’ils soient descendants de ceux qui faisaient des razzias pour vendre et castrer les hommes des ethnies adverses, vendus et déportés ensuite).


  • Tout cela n’est ni plus ni moins que l’américanisation des enjeux sociétaux. Cela a commencé dans les années 90 avec la "political correctness" ou l’autocensure pénitente qui a rapidement colonisé tout l’Occident. La gauche régressive sert de courroie de transmission et importe des débats venus des campus américains qui n’ont rien à voir avec la France. Ayant renoncé à la classe ouvrière, elle s’invente des problèmes pour ensuite s’en faire le héros.

    Par exemple, il n’y a jamais eu d’esclavage industriel au Canada. En fait, c’était le contraire : les esclaves américains venaient y chercher refuge. Ce réseau d’exfiltrations était connu sous le nom de "Underground railroad" et aurait permis à 100 000 esclaves de quitter les É.-U. (les estimations varient de 6000 à 100K). Or, encore l’année dernière, la gauche et les organismes anti-machin ont presque convaincu le gouvernement du Québec de mettre sur pied une "commission d’enquête sur le racisme systémique". L’indignation généralisée a eu raison de cette idée saugrenue qui ne visait qu’à culpabiliser les Québécois pour un crime qu’ils n’ont jamais commis. Cette fois-ci le peuple ne s’est pas laissé entrainé dans ce pogrom anti-blanc payé par ses propres impôts, mais ce n’est que partie remise pour les associations du Bien éternel.

    Le phénomène est exactement le même en France avec l’antisémitisme et éventuellement l’esclavage qui, soyons honnête n’est pourtant pas un marqueur de l’identité française. Quand on pense à la France, la première image qui nous vient n’est pas celle d’un "Colonel Sanders" qui fouette des travailleurs noirs ! On ne peut pas dire la même chose de l’Alabama ou de la Caroline du Sud. Il est donc vrai qu’au É-U il existe un racisme organisé, voire systémique et qui perdure, mais ce sont des problèmes étatsuniens. Ils ne nous concernent pas.

    Il s’agit de l’américanisation toujours plus intense de l’Occident. Idem avec les délirantes "gender studies", la théorie du genre et ses autres dérives. Personne n’a demandé cela et malgré tout, la gauche a importé ce courant issu des Universités de la côte ouest étasunienne. Dans ce pays, l’argent n’est jamais loin et l’occasion fait le larron. N’oublions pas qu’un travelo c’est bon pour la banque : le matin le type s’achète un arbre à cames afin de réparer son moteur de camion et l’après-midi il va discrètement s’acheter du maquillage. Bref un individu qui dépense pour deux. Du point de vue du grand capital, c’est l’eldorado !


  • Il devrait se mettre au regime s’il veut se la jouer, bouffer McDonald, et boire Coca-Cola depuis sa naissance... Une grande gueule qui s’imagine que tous les babtous sont fragiles, son excès de confiance le perdra. Ces mecs sont tout simplement de putains de racistes anti-Blanc,complexés de l’exclavagisme et du colonialisme bourrés de testosterone et sans neurones, enfin bref à prendre au sérieux quand même.


  • il n’y a pas que le CRAN ou LGBT, il y a aussi F de souche , les identitaires, la LDJ, tout ça c’est la même famille...


  • ...le combat il est pas ici...c’est cuit ici...il faut penser retour vers les pays d’origine...il y a beaucoup d’opportunités en Afrique surtout lorsque l’on a la chance d’être né en France ou d’y avoir vécu quelques années.Ce n’est pas avec la force que les "africains" se feront respecter.Je vis avec beaucoup d’africain autour de moi et je constate à mon grand regret qu’ils n’ont pas encore compris que la "France Eldorado" c’est fini...reste encore à décoloniser les esprits...et pour ça il faut lire...et déconstruire toute cette pourriture que la gauche nous a mis dans la tête...Quand je vais en Afrique(de l’ouest)je vois des jeunes et des moins jeunes qui tueraient pères et mères pour venir ici.Ils ignorent tout des difficultés qui les attendent et surtout ils ne veulent pas comprendre qu’ils ne sont plus les bienvenus.

     

    • #1953996

      C’est le problème de l’immigration en générale :
      Les pays ne sont pas des hôtels où chacun peut venir s’installer pour y prendre ce qu’il y a à prendre.
      Un pays appartient avant tout à son peuple, par naissance, héritage et filiation, et les richesses qu’il contient ne tombent pas du ciel, mais sont le fruit du travail des ancêtres de ce même peuple.
      Venir pour prendre c’est donc voler un peuple et ne penser qu’à sa gueule.
      De plus, si on poursuit cette logique : tout peuple ne peut perdurer qu’à l’aide d’un territoire et d’une culture, de mœurs partagées, qui permettent la reconnaissance, l’entraide, les rencontres, la création d’activités et la fondation de familles, il est évident qu’à terme, cette logique apatride de l’individu qui ne pense qu’à ses intérêts propres va détruire toutes les cultures et donc tous les peuples.


  • #1953727

    Mouchards et pleurnicheurs


  • #1953742

    Si les Noirs doivent percevoir de l’argent suite à l’esclavage, alors doivent payer ceux qui en faisaient le commerce, pas ceux qui les achetaient pour travailler la canne à sucre !

    Pourquoi ? Simplement parce que dans les pays où les Noirs étaient vendus l’esclavage était légal. Je suis d’accord sur le fait que légal ne signifie pas légitime. Bien sûr, posséder légalement des esclaves ne faisait pas du propriétaire un homme de bien. Néanmoins, l’intérêt du propriétaire était de conserver ses esclaves en état de travailler, pas de les martyriser, du moins de manière certaine en ce qui concerne les E-U.

    Par contre, ceux qui doivent payer sont ceux qui exécutaient des "razzias" dans les villes et villages africains pour les emmener en esclavage et les revendre ; qui dans la péninsule arabique (1ère "consommatrice" d’esclaves, et, où les hommes étaient castrés et les femmes et enfants servaient de "jouets sexuels"), qui aux E-U d’Amérique (où les hommes n’étaient pas castrés, mais parfois, il faut le dire aussi, femmes et enfants étaient abusés), qui en Afrique également, car il ne faut pas oublier que les Noirs faisaient eux-mêmes des razzias dans les villages ennemis aux fins de mise en esclavage (donc d’autres Noirs).
    D’ailleurs, l’esclavage s’est perpétué depuis des millénaires aux quatre coins du monde.

    On va donc arriver à la situation ubuesque suivante, à savoir que les 7 milliards d’humains d’aujourd’hui qui n’ont jamais pratiqué l’esclavage, vont devoir payer aux 7 milliards de descendants de plus ou moins loin d’esclaves, toujours d’aujourd’hui, et qui n’ont pas subi l’esclavage, des compensations financières !

    Egalité et réconciliation dit ce site. En ce qui me concerne, et c’est après avoir beaucoup lu, entre autres parfois prêtres et évêques, et d’autres fois des laïcs, mais toujours des contemporains des événements graves qui jalonnent l’Histoire des Hommes, que j’ai constaté que l’égalité n’était pas de ce monde (il y a toujours eu des humbles et des puissants, des pauvres et des riches, d’ailleurs pauvres qui étaient moins pauvres et riches qui étaient moins riches sous la Monarchie très Chrétienne que sous la République, malgré les belles promesses de 1789 à aujourd’hui).
    La réconciliation ne peut se produire qu’entre gens partageant les valeurs que Dieu nous demande de respecte : ne pas voler (y compris par le commerce !), ne pas tuer, ne pas convoiter la femme d’autrui, gagner son pain à la sueur de son front, et, SAVOIR PARDONNER

     

  • Quand je pense au nombres de racistes et de racialistes que ces "géniales" associations revendicatrices sont en train de créer. Plus forts que le Dr Goebbels, les mecs. Du coups, je me demande, çà existe le trophée des fions d’or ? On aurait de sacrés challengers, là.


  • Kanye West met la gauche américaine en PLS en soutenant Candace Owens.
    Elle dénonce une "guerre civile idéologique" en préparation en accusant les Démocrates de maintenir les noirs dans la victimisation du passé esclavagiste.
    Elle appelle a une "mentalité victorieuse" contre une "mentalité victimaire".

    https://www.youtube.com/watch?v=96q...

     

  • Ce sont là les GI’s de l’armée d’occupation qui sévit ici depuis 1945 : intouchables, rétribués par l’état-major sur le dos de l’habitant d’origine, toujours plus nombreux et persécutant nuit et jour la population la plus faible et sans défense.

     

  • Ce genre de personnage rend la vie en France impossible. Moi qui habite au US, dés que je retourne en France je ressent immédiatement cette violence et cette atmosphère ultra stressée. C’est absolument invivable et les français qui sont resté en France sont un peu comme la grenouille dans la casserole sur le feu, ils ne se rendent plus compte a quel point c’est devenu intolérable. Le pire, je vie très proche de la banlieue noire la plus dangereuse des USA, avec gangs et tout ça, en 10 ans je ne me suis jamais fait emmerdé, même si il faut faire gaffe ou tu fout les pieds. De retour en France, durant la 1ere heure je me fait agresser, insulter, manquer de respect par des ziva. Et la dernière vidéo est tellement représentative, le gros avec l’accent de la banlieue parle avec des gars du CA ayant aussi l’accent de la banlieue.... on ne s’en sortira pas. Il n’y aura jamais de guerre civile, juste une lente transformation, un lent envahissement.

     


    • les français qui sont resté en France sont un peu comme la grenouille dans la casserole sur le feu




      C’est sans doute pour ça que les ricains nous appellent les "froggies"....on s’adapte parce qu’on a pas les moyens de faire autrement.. !!


  • #1953935

    Pourquoi La Ligue de défense noire ne souhaite pas que les Français puissent contrôler leur frontière ? Ils sont français pourtant...

     

    • #1953972

      @Ronald Mac Donald Même la nation arc-en-ciel de Mandela ne veut pas d’immigrés.


    • #1954124
      le 28/04/2018 par Ronald Mac (oups) Don old
      La Ligue de défense noire (africaine) est-elle une blague ?

      Ah bon ? Et ces gens là sont dans la même lignée ?

      Ils sont peut-être racistes ? Ne font-ils pas du communautarisme en France alors ?

      - Je me pose sincèrement la question, moi qui les regarde comme des Français bien intégrés.
      - Je m’aperçois qu’ils ne mettent pas le Drapeau Bleu Blanc Rouge au dessus de tout puisqu’ils ne servent pas l’intérêt de la France.
      - Peut-être veulent ils le remplacer par un drapeau Bleu black Rouge (il existe un clip musical d’un "Rappeur" fredonnant - amicalement - une chansonnette de ce type.......................) ?

      Mon petit doigt me dit même qu’ils n’aiment pas vraiment la France. Si c’est le cas :
      - comment se fait-il qu’ils restent dans un pays qui, selon eux, est détestable ?
      - Ont-ils autant besoin de se faire souffrir ?
      - Peut-être qu’ils sont adeptes de pratiques sadomasochistes ?
      - Ou alors, peut-être qu’ils restent dans ce pays en se sentant en guerre ? Mais contre qui ? Le blanc Européen, de culture Européenne, qui vit sur son continent ?
      - Peut-être qu’ils détestent le Français de base (c’est à dire celui qui aime la culture française et sent pleinement le terroir) ?

      Parce que sinon :
      - Quelles sont les objectifs qu’ils fixent pour notre pays ?
      - Faut-il que ce pays accepte toutes la population d’origine étrangère et principalement celle provenant d’Afrique ?
      - Eux qui font référence au fait métissage, ont-ils conscience qu’il y a un pont entre un métissage naturel/ d’amour et un métissage programmé/ forcé ?
      - Ont-ils pour objectif de métisser l’ensemble de la France ?
      - Peut-être ont ils l’envie que la France se noircisse à 99% ; quelle oublie sa culture et la remplace par la culture Africaine ; que les Européens s’éteignent comme les Indiens-d’Amériques ?

      Personnellement, j’aimerais qu’ils soient un peu plus clair et qu’ils établissent une définition des mots "racisme/ raciste" selon la conception qu’ils en ont.

      (naïveté quand tu nous tiens...)


  • #1953961

    Les américains nous refourguent tout le temps leurs merdes, c’est pénible. Après le féminisme, c’est maintenant à Black Live Matter d’ouvrir une succursale française. Leur écriture fait mal au yeux en tout cas.


  • Comme je le pensais depuis longtemps, nous vivons la lente fin de l’Universalisme.

    Faut juste l’accepter. Les gens se regroupent intuitivement en communautés, en "éthnie".

    Mon groupe d’amis d’enfance (il y a 20 ans) était composé d’asiatiques, de blancs, de noirs et de nord-africains. Je regarde à la sortie des écoles aujourd’hui, tout le monde est regroupé par "groupe communautaire".

    L’assimilationisme, le républicanisme, l’universalisme, c’est fini, c’est triste, on peut invoquer les "valeurs françaises" tant qu’on veut, mais il faut passer à autre chose.

     

    • #1954159

      En même temps, je ne me vois pas coincé au milieu d’une bande de thons en Niqab, habillée en Bimbo en dessous, j’aurais quoi à partager ? ces personnes ne disent pas bonjour et vus bousculent quand elles passent !


  • #1954083

    La ligue de défense noire... Quel est le point commun entre le clandestin noir, illettré, ne parlant pas français, en situation illégale et le Martiniquais noir, français depuis des générations ? On nous prend vraiment pour des bacs à douche.


  • #1954205

    L’ingénierie sociale libérale tourne à plein régime et il faut bien reconnaitre que les objectifs stratégiques qu’elle s’est fixée, à savoir la destruction des nations et l’avènement d’un Nouvel ordre mondial par le chaos sont en passe d’être atteints :

    Les objectifs opérationnels sont simples et consistent à diviser systématiquement la communauté nationale en segments antagonistes.

    A titre d’exemple, et dans le désordre on trouve :

    Les noirs vs les blancs,
    Les allogènes vs les indigènes,
    Les homos vs les hétéros,
    Les femmes vs les hommes,
    Les jeunes vs les vieux,
    Les athées vs les croyants,
    Les religions entre elles,
    Les patrons vs les salariés,
    Les salariés vs les chômeurs,
    Les salariés contre d’autres salariés,
    Les riches contres les pauvres,
    Les pauvres vs d’autres pauvres,
    Les urbains contres les ruraux,
    Les mémoires vs d’autres mémoires ....

    Chaque segment s’oppose aux autres mais peut aussi se scinder lui-même en différents segments antagonistes. Une mise en abîme du corps social qui s’opère à l’insu de ses différentes composantes et qui produit déjà ses effets délétères.

    La guerre du tous contre tous est dans l’ADN du libéralisme. La neutralité axiologique dont il se réclame évacue toutes références transcendantes pour mieux lui permettre de se poser en référence absolue et totalisante.

    Les spins doctors des officines mondialistes nous programment pour que nous soyons nous mêmes les acteurs de notre propre disparition. Et ça marche.

     

    • #1954468

      vous avez tout dit ! l’autre fois j’étais dans un arrêt de bus et je parlais à une dame, et j’ai fini la conversation en disant un peu ce que vous dîtes : entre les personnes, tous contre tous, j’en ai marre, mais pourquoi, les africains ne comprennent pas que nous avons le droit de garder notre pays avec son identité française européenne, imaginais que la population de plus de 50 pays tente d’envahir un petit pays comme la guinée, cette invasion serait blanche et ferait plus de 6 enfants par femmes, les guinéens se laisseraient faire ? où un autre pays d’Afrique, j’aimerai avoir l’avis d’une africaine


    • #1954592

      Vous avez raison, ces types là, qui sont de purs produits de l’antiracisme institutionnel, sont profondément racistes. Pour eux, la couleur de peau prime sur toutes autres considérations.

      Dans leur cas, il ne s’agit plus d’appartenir à la communauté nationale mais uniquement d’être entre-soi. Les logiques tribales, communautaires et centrifuges prennent d’assaut la cohésion nationale depuis plus de 30 ans et on découvre aujourd’hui les perspectives qu’elles annoncent.

      Une logique de ségrégation, d’apartheid, étrangère à la culture, aux traditions, à l’esprit et à l’histoire de notre pays marqué par l’empreinte de l’universalisme chrétien est en train de se mettre en place et de produire ses effets.

      Maintenant, il suffit de les entendre parler ou de lire les propos tenus sur les réseaux sociaux pour comprendre qu’ils n’ont pas les moyens de leurs ambitions. Pas d’auto-détermination, d’émancipation réelle et de liberté sans instruction. Ces analphabètes sont instrumentalisés c’est une évidence. Ils servent des intérêts qui les dépassent et dont ils n’ont pas les moyens de percevoir la portée. Ils ont des muscles certes mais pas de cerveau. Tout le monde ne s’appelle pas Dieudonné.

      Quant à la population européenne autochtone, il faut qu’elle se prépare à vivre en minorité persécutée sur sa propre terre, c’est le mobile qui anime le travail d’ingénierie sociale en cours par lequel, une minorité et un lobby, que je ne nommerai pas ici, se sert de la population africaine et de l’immigration pour détruire à son profit les natifs européens. Une triangulation ethno-confessionnelle au service d’un projet messianique et eschatologique.

      Comme les indiens d’Amérique, ou comme les Grecs face à l’empire Perse, il nous faut maintenant défendre ce que nous sommes, ce que nous avons et ce en quoi nous croyons au risque d’être anéantis rapidement. On a beau refuser le choc des civilisations, sa logique mortifère s’impose à nous et viendra bientôt frapper à nos portes. A chacun d’en tirer les conclusions qui s’imposent. Une chose est sûre, la France que nous connaissons est dans laquelle nous avons vécu est en sursis.


    • #1954700

      Je ne sais plus quel roi de France (si quelqu’un ici peut me le rappeler) avait un jour résolut un problème d’invasion de la manière suivante : si vous voulez rester sur le territoire, convertissez-vous au christianisme.

      Cette solution me semble être la plus judicieuse pour faire face à la double invasion (d’en haut et d’en bas) que nous devons gérer aujourd’hui. En effet, ceux qui nous gouvernent, officieusement ou officiellement, ont acquis leur puissance et leur pouvoir en usant de méthodes interdites par le christianisme (usure, autorité illégitime, mensonge, manipulation...), et une grande partie de ceux dont ils se servent pour nous envahir n’accepteront jamais la conversion.

      Avec cela, le christianisme permettrait de réinjecter de l’ordre, de la morale et du bon sens dans la société, et de ne plus se soumettre aux stupides et inhumaines lois républicaines (droit du sol, regroupement familial...) par la reconnaissance de chacun de ses ancêtres, du principe d’héritage et de la filiation. Il deviendrait de nouveau évident qu’un territoire appartient à un peuple en particulier et non à la terre entière, et venir s’installer sur ce territoire dans l’unique but de gagner de l’argent ne serait pas accepté.

      Bien sûr, l’impact d’un retour au christianisme ne s’arrêterait pas à la question de l’immigration, et c’est là que ça devient encore plus intéressant : que deviendrait en effet la dette ? puisque les intérêts seraient interdits. Que deviendrait également nos emplois ? quand le christianisme met en avant l’importance du travail pour faire vivre sa famille et contribuer au bien commun du pays. Que deviendrait l’éducation, est-ce qu’on y enseignerait encore que les petites filles peuvent être des petits garçons qui s’ignorent et inversement ? Et les vaccins de Buzyn ? Et l’utilisation des perturbateurs endocriniens et des additifs alimentaires ?

      M’est d’avis que l’on aurait tout à y gagner. Et, cerise sur le gâteau, ce serait sans doute l’arrêt de mort de la franc maçonnerie et de toutes les associations communautaires.

      Seul hic, que veulent vraiment dans le fond les français ? Leur propre mort ? Ou retrouver l’âme de leur pays, en renouant avec eux même, leur passé et leurs ancêtres ?


    • #1954801

      Disons que la conversion des envahisseurs au christianisme serait un moindre mal.

      Il n’en demeure pas moins vrai qu’elle n’empêcherait en rien la disparition des populations allogènes. Par ailleurs je ne suis pas certain que l’Europe ait vocation à devenir africaine ou asiatique.

      Une conversion des cohortes de migrants au christianisme demeure non seulement illusoire mais en plus elle ne permettrait pas aux sociétés européennes d’éviter les pièges et les écueils du multiculturalisme.

      Car une société ne se construit pas sur la seule identité de foi, mais également sur une certaine homogénéité ethnique et culturelle.

      Clairement, si l’Europe peut et doit s’ouvrir aux apports et influences d’autres aires culturelles, je pense qu’elle est aussi un continent de race blanche et qu’elle doit le rester pour continuer à exister en tant que telle. Sinon cela reviendrait à valider la logique de remplacement démographique, de substitution d’une population à une autre et de métissage de masse voulu par l’oligarchie et mise en oeuvre par son armée de réserve issue de l’immigration.

      Cela reviendrait in fine à cautionner l’avènement d’un individu hors-sol, archétype de l’être mondialisé et délocalisable que les médias n’ont de cesse de promouvoir.

      Maintenant, et c’est peut-être ce que vous vouliez signifier, je pense effectivement que le salut de l’Europe pourrait venir d’une (re)conversion de masse des Européens eux-mêmes au christianisme. Une manière pour eux d’être en phase avec le logiciel qui est leur, une manière de renouer avec une identité perdue après des années d’errance ontologique et anthropologique.


    • #1954951

      Etre et durer,

      Vous formulez d’une autre manière ce que j’ai exprimé mais nous sommes parfaitement d’accord.

      Je pense aussi qu’un retour au christianisme permettrait aux français de se retrouver, car celui-ci est quasi consubstantiel à leur manière de fonctionner et de percevoir le monde.
      Même lorsqu’il est athée, le français accorde de la valeur au travail, à l’honnêteté, à la poursuite du bien commun et à la justice. Et il attend aussi tout naturellement que ses politiques fassent de même, d’où sa naiveté, candeur, bêtise ou ignorance vis à vis des élites actuelles, qui ne lui veulent aucun bien.

      Bref, non seulement les français se retrouveraient mais je suis persuadé que ce changement, ou plutôt cette redécouverte de soi, aurait un impact sur les autres. Des français fiers de ce qu’ils sont (fiers et non orgueilleux), droits dans leurs bottes et au clair dans leurs pensées et idées se feraient obligatoirement plus respectés et moins avoir par le premier manipulateur ou profiteur venu.
      Il est aussi certain que cette France là deviendrait moins attractive pour les étrangers, car reflétant non plus une sorte de paradis économique où tout le monde peut venir gagner de l’argent, mais un modèle civilisationnel enraciné et réconcilié avec son passé, avec ses caractéristiques et sa destinée propres. La distance serait à nouveau marquée entre les différentes cultures.

      Enfin, le christianisme seul peut nous permettre de voir qui est à sa place ou non dans ce pays, par la filiation mais aussi par le comportement (réceptivité aux valeurs chrétiennes donc), et nous donner la force, l’envie et le courage de mettre en place des solutions dignes, pragmatiques et intelligentes, afin de se sortir par le haut du piège qui nous a été tendu.


  • #1954475

    le mec qui va à la banque pour faire un esclandre est raciste envers l’hôtesse, quand même la fille qui travaille n’a pas le droit d’être blanche ? c’est quoi son délire, de plus, il accuse toute la population actuelle d’esclavage ? il se croit à quel époque ? mes parents blancs n’ont jamais mis les pieds en Afrique, et nous pas pratiqué l’esclavage ni mes ancêtres, il faut qu’il apprenne l’histoire, mais la vrai version, car le mot esclave vient de l’Est tout particulièrement de slave, la population russe, oui les blancs ont étaient esclaves, les européens aussi comme nous, pendant plus de 4 siècles et nous nous victimisons pas comme certains... le concours de la victime, j’ai ma fierté !


Commentaires suivants