Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La boutique de cannabis légal fait fureur à Paris

La boutique, qui propose de l’herbe et du haschich à emporter, a ouvert cette semaine, en toute légalité, dans le XIe arrondissement de Paris. C’est la ruée.

 

 

« C’est là, la queue pour la beuh ? », apostrophent deux jeunes, rigolards sur un scooter, rue Amelot, dans le XIe arrondissement de Paris, et zigzaguant devant le Cofyshop et sa horde de clients. Gros succès et ambiance un brin rock and roll, ce samedi, à Paris, à quelques centaines de mètres de la place de la République.

Toute la journée, des dizaines de Parisiens, plutôt bobos de 20-30 ans, majoritairement des hommes, ont fait la queue, certains près d’une heure, pour découvrir le nouveau commerce « sulfureux », selon les termes mêmes de son gérant.

Depuis mardi, on peut acheter en toute légalité de l’herbe et du haschich dans ce commerce situé 140, rue Amelot (XIe). Ce n’est pas un coffee-shop comme à Amsterdam mais un comptoir de vente à emporter.

 

Un commerce sexuel en parallèle

Son patron, Joaquim Lousquy, jeune entrepreneur de 29 ans, confesse avoir « flairé le bon coup ». Il a déjà défrayé la chronique, le 1er février dernier, en ouvrant Xdolls, « bordel de poupées sexuelles », dans le quartier Pernety (XIVe).

Ce commerce propose aux hommes des poupées en silicone, inertes, grandeur nature, gros seins, à 89 euros l’heure. Pour les élus et les associations féministes, Joachim frôle le proxénétisme et son business fait l’apologie du viol.

[...]

Maxime, barbe de trois jours et « bossant dans la com », est venu pour « (sa) mère qui a des problèmes de dos. C’est l’occasion pour elle d’essayer une alternative à la médecine traditionnelle sans pour autant que ce soit illégal ». Mais lui va aussi va goûter !

Lucia, son amie de 23 ans, affirme ne « pas être tentée par les drogues. Ma jeune sœur, accro à la marijuana, fume des joints tous les jours. Ça calme ! », confie-t-elle.

[...]

« Moi, je veux essayer, glousse Adrien, 20 ans. Je veux voir si ça défonce ! A priori, ils sont sous les 0.2 % de THC. Mais je crois qu’ils doivent forcer sur l’autre molécule, le CBD, légale mais très relaxante. Ça doit bien faire son effet », espère l’étudiant.

Lire l’article entier sur leparisien.fr

 

 


 

On profite de cette quasi-légalisation de fait des drogues dites douces pour envoyer un article de La Dépêche sur la dépression (supposée) d’un Français sur deux. Y aurait-il un rapport avec l’engouement pour les drogues ?

Le grand problème de la drogue n’est pas la drogue en soi : le shit ou l’herbe n’ont jamais tué personne, à l’inverse de l’alcool. En revanche, les drogues douces permettent de s’évader du Système (illusion) tout en restant dedans. C’est un anti-révoltant comme il y a des anti-douleur ou des anti-coagulants.

La drogue douce est donc systémo-compatible, et il est logique que la pointe libérale de l’offre politique (écolos, socialos, LReM) milite pour sa dépénalisation.

Il est une autre drogue, excellente pour la santé mentale et physique, 100% naturelle, et sans danger aucun pour le drogué, malgré l’addiction qu’elle procure, et dont le Système pourchasse de plus en plus les consommateurs : la Connaissance.

C’est plus long à venir mais ça fait planer plus longtemps, plus durablement. C’est une drogue qui élève, avec elle on ne retombe pas après un effet passager. Et coûteux.

 


 

Un Français sur deux concerné de près par la dépression

Selon un sondage réalisé par Odoxa pour Lundbeck, un Français sur deux est concerné de près par la dépression. La pression au travail et les problèmes avec le management sont considérés comme causes principales de la dépression.

 

La dépression est la maladie psychique la plus répandue au monde avec quelque 340 millions de personnes touchées et la France est souvent pointée comme la championne de la dépression au vu de sa consommation de médicaments antidépresseurs.

L’institut Odoxa vient de réaliser auprès d’un large échantillon de 2 000 personnes, une étude sur la dépression et notamment la dépression au travail, pour le compte du laboratoire Lundbeck, spécialisé dans le traitement des troubles psychiatriques et neurologiques.

Les résultats publiés hier [le 15 juin 2018, NDLR] montrent le poids de la dépression sur la société puisqu’un Français sur deux est concerné de près par la dépression.

 

« La dépression peut toucher les individus de tout âge, de l’enfant au vieillard. Cette moyenne masque en réalité de profondes différences sociodémographiques : la prévalence de la maladie est ainsi plus forte chez les femmes que chez les hommes (31 % contre 25 %), chez les plus jeunes que chez leurs aînés (35 % chez les 18-24 ans, soit 10 points de plus que le score observé auprès des plus de 50 ans), chez les catégories populaires (30 %) et surtout chez les employés (33 %) que chez les catégories dites supérieures (26 % et même seulement 20 % auprès des cadres), et chez les plus pauvres que chez les plus aisés », explique Céline Bracq, directrice générale d’Odoxa.

La spécialiste souligne que « la précarité apparaît comme un terrain très propice à la dépression puisqu’on note même une corrélation parfaite entre la hausse du revenu moyen et l’affaiblissement du taux de dépression », mais que « le lieu de vie intervient très peu sur la prévalence de la maladie. »

Lire l’article entier sur ladepeche.fr

Dans la guerre que l’oligarchie nous a déclarée,
tous les coups (contre les valeurs) sont permis,
lire sur Kontre Kulture

 

La drogue est-elle un anti-révoltant ? Voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

125 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1986919
    le 16/06/2018 par GuillaumeTell
    La boutique de cannabis légal fait fureur à Paris

    Excellente nouvelle pour les français, enfin il y aura possibilité de diaboliser cette plante médicinal. De plus elle va faire mal au traffic illégal. En Suisse mon ancien dealer m’a parlé d une perte de 50% de ses clients principalement des clients >30ans, car le CBD est très agréable pour la relaxation et ne met pas de « grosse claque » de la indoor. Le CBD permet également de faire le parallèle entre une bière et un petard, relaxe/goût/social/etc. Il faudrait que cette argent gagné (taxe) puisse faire partie intégrale de la prévention des drogues.


  • #1986929

    J’imagine bien que cette boutique ne vend officiellement pas cette drogue aux enfants...Mais j’imagine bien des adultes dégénérés en acheter pour les faire essayer à leur gosse. Et cela avec la complicité et l’approbation de l’Etat.

     

    • #1987111

      Avec un taux légal maximal de 0,2% de THC, ce type de chanvre ne peut pas être considéré comme un psychotrope. Ce n’est en aucun cas une "drogue" (dans le sens entendu de "produit stupéfiant"). C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ce produit peut être actuellement vendu légalement. Il n’est pas plus dangereux qu’un vulgaire chanvre agricole industriel cultivé pour la fibre, par exemple, et ne diffère de ce dernier que par un taux de CBD plus élevé, un aspect général plus soigné et une odeur et un goût plus exotique.
      Mais si vous voulez vous droguer légalement en France, ce ne sont pas les anxiolytiques, antidépresseurs, hypnotiques et autres neuroleptiques qui manquent ! Vos pharmacies en dégueulent toute l’année à foison. Et ne parlons pas de l’alcool...


    • @Zvonvar :

      "Vos" pharmacies ?

      Vous etes de quelle nationalité pour dire ca (Vous qui semblez bien connaitre le contenu de "nos" pharmacies...)

      Français de papier ?
      L’usage des mots est souvent tres révélateurs...


  • Abrutir le peuple par le foot et le shit...
    Le plaisir contre la volonté.

     

    • #1987092

      @238
      Vous vous y connaissez peut être en schit, mais pas du tout en foot. C’est quoi ce complexe de supériorité envers les footeux, dès qu’on tape dans un ballon on passe pour un crétin fini pour vous, revoyez votre logiciel.


    • #1987140
      le 17/06/2018 par Ça devient Chaud
      La boutique de cannabis légal fait fureur à Paris

      @Pitchou
      Les crétins finit ce ne sont pas ceux qui ’’jouent’’ au foot... mais les groupies en tout genre, l’idolâtrie qui frappe de plein fouet les zombies consuméristes !
      Des bouts de viandes munit d’un sexe et d’un estomac comme dirait Pierre Hillard.
      Pain et jeux !


    • A Pitchou...

      j’aime bien le foot mais je constate qu’il a le pouvoir magique de « remettre les compteurs à zéro » mieux que ne le ferait n’importe quelle drogue. Dette, chômage, terrorisme, déclassement social ou tiers- mondialisation de la France... tout cela se trouve oublié le temps de la coupe du monde de football ( ou des jeux olympiques, c’est pareil)...la Matrice fait peau neuve et ravale sa façade trois semaines durant, le réel succombe aux injonctions du paraître ; la vie imite l’art, comme l’a dit Oscar Wilde.


    • #1987287

      @238
      Tout à fait, et comme la prochaine coupe en 2022 au Qatar aura lieu en février et mars, soit juste avant le début de la campagne officielle, je n’ose imaginer les dégâts, d’autant plus que les Qatari sont bien foutus de faire en sorte que les Français la gagnent vu que c’est grâce à eux qu’ils en ont obtenu l’organisation (entre autres Sarkozy, Platini et Zidane qui sera probablement sélectionneur de l’équipe de France à ce moment-là). Micron se retrouvera alors avec des taux de popularité à la Chirac 98 juste avant le premier tour, un cauchemar.


    • #1987625

      @238
      Le foot est un art éphémère, le seul art moderne que les pauvres comprennent. Ce jeu permet à la violence de s’exprimer avec des codes, de hiérarchiser les copains quand on est môme, de commencer à maîtriser ses pulsions pour cause de testostérone, un truc qui évite les bandes délinquantes en vous insérant à une bande de pote footeux et parfois rend millionnaire, très rarement.
      Nous footeux sommes parfaitement conscient de la récupération, le foot brasse des milliards autant en euros qu’en personne, mais ça ne veut pas dire pour autant que c’est le sport des crétins, car en matière de crétins y en a qui joue à quedal et pourtant qu’est ce qu’ils prennent comme quenelle de la part des politiques et du système en général. Vous êtes au courant de la ristourne accordé au Pdg de carrefour, un mec qui va fermer des magasins et partir avec le gros lot, ça m’étonnerait que ses employés jouent tous au foot.


  • #1986939

    Quelle misère sociétale et humaine. Je n’arriverai jamais à comprendre l’engouement pour les drogues, le cannabis, la clope ou l’alcool. Quoique certains alcools sont des signes culturels. Mais je parle de l’alcool merdique grande conso spécial abrutis.


  • #1986941

    Cette histoire de CBD et de vertus thérapeutiques (pour certaines réelles) me rappelle la "Fenêtre d’Overton".

    « Beaucoup de ceux qui, auparavant, considéraient la législation sur le sujet comme invraisemblable, la verront désormais simplement comme dangereuse, voire juste difficile. Et ainsi, avec le temps, elle en viendra à être considérée comme une possibilité, puis comme quelque chose de probable, et enfin elle deviendra l’une des quelques mesures dont le pays a absolument besoin. C’est de cette manière que se forge l’opinion publique. » Anthony Trollope.


  • #1986944

    J’aime bien le le témoignage de la dame qui cherche à soulager ses douleurs, il est vrai que la vertu antalgique du cannabis est celle prioritairement recherchée par les consommateurs, et il n’y a pas de mal à ça, la morphine est plus efficace, mais il est plus difficile de s’en procurer.
    Personnellement, je préfère un verre de bon vin, la fumée me fait tousser.


  • #1986945
    le 16/06/2018 par Shit, Quand Même !
    La boutique de cannabis légal fait fureur à Paris

    Déjà que « l’esprit révolutionnaire » (celui à base de testostérone) se perd, là, c’est le « burnes out » assuré.


  • #1986947
    le 16/06/2018 par Patriote ou pas ?!
    La boutique de cannabis légal fait fureur à Paris

    Le makhnaz qui refourgue sa marchandise à son maître...
    Il n’existe pas de drogues douces. Une drogue est une drogue point barre.
    Un médicament est une drogue et le risque 0 n’existe pas en médecine même avec du doliprane.
    J’ai vu des délires paranoïaques psychiatriques sur des sujets ayant fumé de le beu.
    Franchement à l’heure où tous les pays d’Afrique combattent le fléau de la drogue issue de la narcomonamerde la France lui tend les bras.
    Le lien entre dépression et kif ??! Je dirais que le kif entraîne des états psychotiques et depressifs en aucun cas ne soigne quoi que ce soit.
    Il est connu que des sidéens et cancers voient une diminution de douleur suite à prise de joints mais ça reste exceptionnel pas une thérapie.
    Vive la République Française de l’État d’Israël.


  • #1986956

    Le shit ou l’herbe n’ont jamais tué personne ??? et depuis quand ???

    1) Demandez donc à ceux qui sont dans la rue, si la drogue ne tue pas, quelle qu’elle soit...
    2) Demandez donc à ceux qui les ont rencontrés de front en voiture, en scooter, en moto, en vélo et qui en sont morts... ceux qui n’ont rien pris comme les autres.

    TOUTE addiction tue. Peu importe la manière.

     

    • #1987401

      j ai vu en inde des fumeurs de charas qui avait 70ans passé et ils fument pas en joint mélanger avec du tabac comme en europe mais pur en shilom (grosse pipe en terre cuite ) .
      chez eux c’est culturel


  • #1986964

    Et pour vomir c’est où ?
    "Flairer le bon coup" ? Pour faire du pognon ça sûrement. Ça craint et ça fait peur, de futurs dégénérés à venir ?
    Burp, je passe mon chemin !

     

    • #1987502

      Ma femme travaillant dans une boîte de nuit et aux vues des anecdotes qu’elle me rapporte, je peux vous confirmer que les dégénérés n’ont pas attendus les années à venir, ils sont bel et bien là.


  • #1986977
    le 16/06/2018 par Patriote ou pas ?!
    La boutique de cannabis légal fait fureur à Paris

    PS : sans oublier les conséquences néfastes irréversibles au niveau cérébral du cannabis.
    Bref, une boutique de bobos pour bobos en mal de sensations et de savoir vivre.
    Dealer en coffee waouu le job !


  • #1986990
    le 16/06/2018 par Greyfox Sylver
    La boutique de cannabis légal fait fureur à Paris

    Le grand problème de la drogue n’est pas la drogue en soi : le shit ou l’herbe n’ont jamais tué personne, à l’inverse de l’alcool.




    Je me permets de reprendre cette phrase de la rédac’. Si cela ne tue pas directement par processus physique, les dégâts psychiques s’en occupent.
    J’ai connu un consommateur régulier qui s’était pris pour un oiseau et avait sauté de sa fenêtre du deuxième étage après avoir consommé un "royal". Il s’en est bien sorti ce jour là.
    Quelques années plus tard, j’ai été informé qu’il avait poignardé sa compagne 11 fois après une dispute. Elle, ne s’en est pas sortie...
    Toute drogue, pas uniquement l’alcool, tue.

     

    • #1987161

      Ouais, disons que dans le cas de ta connaissance, il avait un "pet" au casque en amont si tu me permet l’expression.
      Je ne suis pas pour la drogue en vente libre et cela est aussi valable pour l’alcool qui genere haut la main son lot de drame, mais critiquer les drogues douces alors que l’alcool est en vente libre est une heresie.
      Maintenant on peux sortir les stats que l’on veut, au fond de soit on sait de quoi il en retourne, on a tous étés "émechés".


  • #1986994
    le 16/06/2018 par Testé approuvé
    La boutique de cannabis légal fait fureur à Paris

    J’ai testé ce cannabis sans thc et c’est une très bonne chose de mon point de vue. Pas d’effet défonce", mais un effet calmant et clarifiant au niveau mental, poussant en même temps à l’empathie, et à la pensée positive... Je pense que le système actuel n’a pas tant que cela à y gagner tant cela est une alternative efficace à la médication big pharma. Je précise que je souffre de divers troubles nerveux et le cannabis a un très bon effet équilibrant, je ne vois pas cela comme un paliatif à la pensée unique pour lobotomiser les gens ou bien les pousser à la léthargie. Bien moins que l’alcool en tout cas, et avec des effets très prometteurs car réels dans de nombreuses pathologies en terme de santé publique lorsque cela est prit sous forme d’huile ou de vaporisateur c’est à dire sans combustion donc sans l’effet cancérigène de la combustion. De nombreux malades que rien ne soulage efficacement sans de lourds effets secondaires pourraient en profiter mais le système est très loin d’en faire la promotion, le cbd et d’autres cannabinoides ont des vertus thérapeutiques indéniables tout comme le chanvre fait des textiles très solides. Je vois cette légalisation du cannabis sans thc comme une grande avancée en matière de santé publique, pourvu que ça dure pour les nombreux malades qui pourraient retrouver une vie supportables et enfin commencer à penser par eux même, ou tout simplement "penser", c’est à dire avec inspiration personnelle de sa propre expérience.

     

    • #1987088

      Bonsoir,
      Pouvez vous expliquez votre phrase : " Pas d’effet défonce", mais un effet calmant et clarifiant au niveau mental, poussant en même temps à l’empathie, et à la pensée positive".
      J’ai du mal à comprendre concrètement de quoi il s’agit.

      Merci


    • L’héroïne aussi provoque un excès d’empathie et la première fois qu’on en prend, on se demande bien pourquoi c’est interdit tellement on partage avec les autres... La suite est tout autre. Ce qui provoque un plaisir artificiel est compensé par son contraire entraînant un cercle vicieux. Fuyez cet endroit de merde.


    • #1987218
      le 17/06/2018 par Testé approuvé
      La boutique de cannabis légal fait fureur à Paris

      Bonjour, ce que j’ai voulu exprimer c’est que cela permet de ne plus ressentir de symptômes de "penibilité mentale ou physique excéssifs". Il y a bien sûr un effet calmant due un l’effet d’un apport de molécules de la plante, mais ces molécules se trouvent toutes à l’intérieur de notre organisme, l’apport extérieur permet simplement un rééquilibrage qui ne porte pas à l’addiction mais plutôt à la mise en perspective de notre rapport à notre "présence à notre réalité". Je ne suis ni médecin ni thérapeute mais pour utiliser l’huile de cbd depuis quelques années je peux affirmer que ça a eu un impact très positif dans ma vie, dans mon rapport à mes symptômes et dans leur acceptation à long terme. Je souffre d’un ensemble de symptômes appelés "fibromyalgie", qui est en rapport avec les vaccins, le mode de vie alimentaire inadapté depuis l’enfance, les allergies aux metaux lourds en trop grande quantité ect... Le cannabis et principalement le cbd et cbg qu’il contient aide beaucoup la symptomologie de troubles nerveux et de "brouillard mental" qui donne énormément mal à organiser sa vie. C’est dans ce sens que je parle de "clarification mentale positive" car on sort de cette confusion et on trouve une aide certaine pour organiser sa vie positivement, pour sortir des shémas négatifs addictifs liés aux symptômes de la fibromyalgie, le grand mal de notre époque. D’autre part je tiens à dire que je ne suis pas addict au cannabis, je peux m’en passer sans ressentir de manque particulier. J’ai posté ce message en tant qu’utilisateur de différentes marques de vendeurs de "cbd". Je n’y ai aucun intérêt personnel financièrement parlant, c’est simplement un avis d’utilisateur de cette plante en tant que "médecine alternative" aux lourds traitements de l allopathique "classique". Il y a bien sûr un business derrière cette médecine là aussi, mais il est selon moi bien plus positif est utile au bien vivre ensemble sur le long terme.


    • #1987564
      le 17/06/2018 par ici ou ailleurs
      La boutique de cannabis légal fait fureur à Paris

      @Testé approuvé

      Dans le traitement de la maladie de lyme (qui a quelques symptômes similaires avec la fibromyalgie), l’huile essentielle de chanvre est utilisée pour relaxer les muscles et soigner le système nerveux, en corrélation avec d’autres huiles essentielles et du jus d’aloe vera. Les douleurs physiques sont donc clairement identifiées et il est facile de savoir quand il n’y a plus de raison d’en prendre. La fumette c’est différend car si rien n’est entrepris pour soigner le mal être psychique il n’y aura aucun signal pour dire stop. A mon avis, là est probablement le début de la dépendance.


    • #1987772
      le 18/06/2018 par Testé et approuvé
      La boutique de cannabis légal fait fureur à Paris

      Ici ou ailleurs, merci pour vos conseils je connais bien les huiles essentielles et les adaptation alimentaires pour mes soucis, ce que j’explique c’est que rien ne me soulage/soigne aussi bien et sans effets secondaires que le cbd en huile, l’intoxication à l’excé de métaux lourds ne se soigne pas réellement d’ailleurs mais se soulage par un mode de vie le plus équilibré possible, le cbd aidant beaucoup à cela, surtout pour obtenir un sommeil un peu plus "réparareur". Encore une fois je ne suis pas dépendant là je n’en prend pas et aucun soucis particulier, je reste "zen", j’ai appris à gérer mes troubles et le cbd n’entraine aucune dépendance ni manque en ce qui me concerne, contrairement au sucre, bien plus problématique...


    • #1987804
      le 18/06/2018 par Testé approuvé
      La boutique de cannabis légal fait fureur à Paris

      D’ailleurs le cbd n’agit pas seul mais en synergie avec d’autres molécules du cannabis, c’est cette synergie d’ailleurs qui permet de soigner, et non de camoufler les troubles, cette synergies des cannabinoides du cannabis fonctionne même pour réparer la myéline des nerfs, et permet mème de soigner certaines formes de schizophrénie, quand le Thc reste à des tôt très bas. Cela agit en profondeur, d’autre part j’ai testé la vaporisation et on ne parle plus de "fumette" mais de dégustation avec tout types de plantes, pas seulement le cannabis. L’aromatherapie par vaporisation afin de profiter de tout les terpènes du cannabis et autres plantes aux vertus quasi infinies autant que le règne végétal peut en offrir est à ses premisses dans la médecine de ce nouveau millénaire, la vrai médecine offerte aux hommes en route vers la joie d’être "vivants"... Bonne et heureuse journée et bon présent/ réconciliation avec notre passé pour ce meilleur futur de guérison qui est chaque nouveau jour une belle promesse de réalité pour nous tous.


    • #1988144
      le 18/06/2018 par ici ou ailleurs
      La boutique de cannabis légal fait fureur à Paris

      Mon commentaire n’était probablement pas très clair, je rectifie :
      Je vous rejoins entièrement sur les bienfaits du CBD, huile et vaporisation. Par contre, le magasin dont il est question vend la plante de manière à ce qu’elle puisse être fumée, et là c’est une toute autre histoire puisque la combustion lui enlève ses pouvoirs thérapeutiques, conduit à la léthargie et à long terme à une forme de lobotomie.

      A mon avis, la légalisation est bénéfique en ce qui concerne l’huile, qui devrait être vendue en pharmacie, mais en aucun cas pour ce que j’appelle la fumette qui, elle, peut faire de gros dégâts.

      Je vous souhaite le meilleur sur votre chemin de guérison.

      PS. Si vous êtes ouvert aux méthodes alternatives, le SRI (Somato Respiratory Integration) et les sons isotronic ont donné des résultats probants sur la fibromyalgie, après 3 à 6 mois. Quant aux métaux lourds, il est possible de chélater avec la coriandre et l’argile verte.


  • #1987001

    Le CBD est encore plus dangereux que le THC, il entraine une dépendance sournoise.

    Consommer trop de THC rend stone, comateux... un effet quasi narcotique pour certaines herbes. L’impact qu’il a sur votre vie vous pousse à arrêter ou du moins à ralentir, à vous en servir plus intelligemment comme par exemple pour les personnes qui ont du mal à trouver le sommeil.

    Consommer du CBD n’ayant pas d’effet stone peut donner l’impression que c’est moins nocif mais au final on finit par consommer plus de cannabis, les joints s’enchainent comme des clopes.
    L’effet euphorique est très agréable, un bien être avec un grand sourire et des crises de rire pour n’importe quoi, voir un accroissement de la sociabilité.
    Quand le produit vient à manquer (pénurie), le retour au réel est désastreux, une véritable sensation de manque obsédante. Prolonger à long terme, je pense qu’il doit y avoir une dépendance encore plus forte étant donné qu’il est source de plaisir et bien être. Vivre sans peut ressembler à de la torture pour des personnes qui s’y sont habituées. Imaginez pour des gens qui l’utilisent pour "soigner" leur dépression et leur peine à vivre.
    Pour moi cette substance rend service au monde de l’esclavage...euh pardon du travail...panser l’esprit du souffrant afin qu’il s’accommode de sa condition et reste productif.

    La petite dame qui vient pour ses douleurs ne résoudra pas ses problèmes. D’un point de vue médical, je pense que c’est zéro. Ce n’est pas un anti-douleur, en tout cas pas sous cette forme de consommation.

     

    • #1987087

      Beaucoup de maux sont la conséquence de notre statut de variable d’ajustement. Le système doit être fait pour l’Homme, et pas seulement l’inverse.
      Il y aurait nettement moins de malade si le travail dans un cadre d’ultra-compétitivité libérale ne poussait pas à la mort à petit feu, au burn-out et autres alliénations.


  • Une grande partie des patients, jeune ou moins jeunes, qui sont en psychiatrie consomment du shit. Une de mes connaissances a passé son adolescence à fumer plusieurs bédo chaque jour + boire du whisky.
    A 20 ans, il passait toutes ses journées, TOUTES, cloitré dans sa chambre à enchainer, bédos, clopes, whisky, rap à fond, pornos...Résultat ? Crise de délire paranoïaque et internement en psychiatrie avec comme diagnostique la schizophrénie, et cette histoire est réelle ( même si là c’est un cas extrême, une autre connaissance, consommant régulièrement, s’était confié à moi en évoquant ses tendances à la paranoïa, et qu’il voulait frêner le shit à cause de ça...donc même en relativisant, je comprend la saloperie d’une telle nouvelle )

     

    • #1987249

      Comme pour tout, tout est dans la mesure
      Quant à votre récit, qui fut le premier, le trouble de la personnalité qui amené la consommation/addiction et ses conséquences, ou l’addiction ayant amené le trouble ?
      Tout produit consommé de manière excessive ne peut faire que des ravages dans l’organisme, même de l’eau.
      Dés lors, d’où vient ce besoin de conso excessive ?
      On tourne en rond avec ce débat, toujours abordé de manière triviale


    • #1987334

      pour les tendance paranoïaque, pas besoin de molécules issues du cannabis. La bonne vieille colle qu’est le gluten, suffit amplement chez ceux qui ont une intolérance à cette saloperie ! Et elle n’est pas seulement légale, cette bonne glu, elle est même conseillée par tous les nutritionnistes !


  • #1987013

    Bof ! Moi c’est le vin (rouge)

     

  • #1987020

    Nous (gens responsables et consciencieux) sommes censés nous en réjouir ?

    Dégénérescence des neurones, de la mémoire, accidents de la route.

    Ces derniers étant déjà en plus plombés par les ivrognes...


  • #1987044

    “Son patron, Joaquim Lousquy, jeune entrepreneur de 29 ans, confesse avoir « flairé le bon coup ». Il a déjà défrayé la chronique, le 1er février dernier, en ouvrant Xdolls, « bordel de poupées sexuelles », dans le quartier Pernety (XIVe).”

    Joaquim Lousquy, associé avec son frère Yoram et fils de Raphaël Lousquy, ancien associé de Winamax avec Patrick Bruel. Voilà voilà...

     

  • En effet la légalisation des drogues douces a pour effet de zombifier la population. Plusieurs objectifs a cette legalisation.

    1. Baisser le niveau de réflexion et de vigilance pour créer des êtres passifs et incapables de penser par eux-mêmes. Fermeture le cerveau gauche, celui de la pensée rationnelle, logique et analytique. Le discernement devient très difficile.

    2. Le cerveau droit, celui de l’émotionnel, sera quant à lui grand ouvert sans son garde du corps le cerveau gauche. Tout pourra rentrer sans resistance ce qui créera des êtres manipulables a souhait, basé sur la peur, la survie et les impulsions (sex, bouffe, violence...).

    3. Les drogues douces ouvrent sur les mondes subtils, les dimensions parallèles, mondes invisibles (occultes). Sans vigilance et conscience , l’être devient la marionnette de ces entités occultes qui sont déjà très vénérées par nos élites, qui en fait les servent. C’est pour cette raison que le monde devient inhumain, que les valeurs s’inversent. Les élites (toute plus ou moins consciemment) servent ces entités sataniques et non l’humanité. Le satanisme comme religion mondiale sera facile à imposer a une population zombifiee.

    C’est la dernière partie qui est le but final, facilité l’omniprésence de satan, le démiurge, sur la planète.

    Seule la pleine conscience est un barrage a son imposition. Rester loin des drogues, dures et douces, légales et illégales, est la meilleure chose a faire pour le futur de notre evolution.

     

    • #1987365

      Et oui fumer du hash ou de la weed c’est sortir de son corps, c’est planer, c’est super grave de s’infliger cela. Je connais tres bien ce phénomène ayant fumé de 17 à 35 ans, avec environ 3 ans de pause pendant cette periode. Je regrette amèrement. Je n’ai pas eu de souci psychatrique. Mais je connais tellement de gens brillants qui ont foiré leur vie à cause de la fumette qu’ils aient eu des accidents psychatriques irreversibles (bipolarite par ex) ou non. Bravo pour ces magnifiques explications rie. Le bedo c’est le somma orwelien il sera bientot autorisé partout.


    • #1987516

      @ Dauphinois
      Si je puis me permettre une petite précision, le soma est "huxleysien", le gin de la liberté est orwellien.


  • #1987110

    Les masques tombent enfin ! Je disais que la posture anti-drogue de l’état était s’inscrivait dans la stratégie du puritanisme, c’est à dire interdire avec ostentation un comportement et l’assimiler à un acte subversif afin de le rendre attractif et inciter les gens à l’adopter.



    Ce commerce propose aux hommes des poupées en silicone, inertes, grandeur nature, gros seins, à 89 euros l’heure.



    Sans déconner, il y a vraiment des gens qui paient pour niquer des poupées en silicone ?! Je n’arrive pas à y croire !

     

  • Il y a une solution à la dépression et à ses corollaires d’abrutissements addictifs : la révolution contre la société spectaculaire marchande ; patience, la vieille taupe travaille dans les soubassements...

     

  • #1987113

    Une autre chose , Récepteurs CB1 et CB2 . Expliqué moi pourquoi notre cerveau possède des récepteurs spécifique pour absorber les molécules psychoactive du cannabis si ce produit est vraiment mauvais pour l’homme.On dirai que "l’évolution "nous a permis de consommer ces substances qui ne sont pas présente que dans le Cannabis "chocolat contient du THC et bien d’autres"

     

    • #1987242

      notre cerveau possède tout un tas de récepteurs pour tout un tas de molécules présentes dans notre environnement. Cela est du a l’évolution. le cannabis pousse a l’état naturel dans beaucoup de région et depuis assez longtemps pour que l’homme puisse développer des récepteur. tout comme la mitochondrie en est venu a s’intégrer dans notre adn.
      Pour finir il ne faut pas oublier que vis a vis de la loi seules les substances dites psycho actives sont illégales. Les CB(D,N,E,etc) ont plus un effet proche du paracétamol et autres anti douleur/inflammatoires mais ne sont pas psycho actives. On retrouve des variétés de cannabis ou il n’y a qu’un fort pourcentage de CB mais pas de thc (cannabis légal).
      On prend aussi du lsd qui lui a une affinité pour les récepteurs de sérotonine.
      Voila merci de ta lecture (j’espère que ta question n’était pas rhétorique autrement je passe pour un con prétentieux en ce moment^^)


    • #1987255

      notre cerveau possède tout un tas de récepteurs pour tout un tas de molécules présentes dans notre environnement. Cela est du a l’évolution.




      Cela est plus probablement dû à la conception de notre cerveau. L’évolution est un concept qui, en tant qu’abstraction, ne peut être la cause de rien dans le monde physique - ou en l’occurrence, biologique.


    • #1987282
      le 17/06/2018 par Bâtir écologique, laine de chanvre.
      La boutique de cannabis légal fait fureur à Paris

      Oui, il y a des récepteurs machin chouette dans le cerveau, mais il y a aussi des récepteurs pour l’héroïne et la cocaïne.
      L’important, c’est la dose, comme pour les médicaments de classe II et III.

      Oui, on vit mieux avec du glucose et de l’insuline, mais faîtes une injection de 100g d’un de ces 2 produits, et vous avez un mort.

      Sinon, le gars a l’air de vendre du chanvre papetier pour du chanvre indien. C’est un peu comme vendre du poivron doux pour du piment. Voire de la tomate, c’est de la famille des solanacées également.

      Si vous voulez du chanvre papetier (chanvre textile) vous pouvez en acheter un sac de 20kg , pour quelques euros , dans les magasin d’isolant sous toiture (magasin de bricolage tendance construction écologique).


    • #1987649

      @Guitout

      "Cela est dû à l’évolution. le cannabis pousse à l’état naturel dans beaucoup de régions et depuis assez longtemps pour que l’homme puisse développer des récepteurs."

      Si vous me permettez, c’est un peu plus compliqué que cela. L’opium n’a jamais poussé en Europe et pourtant les hommes qui y vivent depuis 60 000 ans ont des récepteurs opioïdes (Mu, Kappa, Delta) dans leur cerveau. En fait cela n’a rien à voir avec l’environnement.

      La raison qui explique la présence dans le cerveau de récepteurs ayant des affinités avec ces molécules s’explique par la présence de cannabinoïde et opioïde endogène dans le cerveau. En d’autres mots, le cerveau produit des molécules chimiquement semblables à ces deux drogues qui agissent par exemple sur l’humeur ou le contrôle de la douleur. La prise de psychotropes augmente, imite ou bloque ces molécules endogènes.

      Ce qui créer l’addiction est le de débalancement d’un autre processus, celui de la recapture de la dopamine, responsable du circuit de la récompense. Pour simplifier au maximum, la prise de certaines drogues s’apparente à "tricher" en donnant au cerveau plus de molécules "de joie" auquel il a normalement droit, créant à terme l’entropie qui résulte en une addiction incontrôlable qui n’a, au stade avancé, plus rien à voir avec la volonté propre. Un peu de lecture ici pour mieux comprendre :

      https://tinyurl.com/ybsk7ofa

      https://tinyurl.com/y79lnu6j


  • #1987144

    Les gens de la ville sont et ont toujours été des dégénérés . Si vous voulez parler à de vrais hommes et de vraies femmes qui possèdent encore de la vertu , de la bonté et du courage , c’est à la campagne qu’il faut aller ....

     

  • #1987145

    Comme d’hab... cherchez où va le fric.

    Sinon, laissez les gens vivre leurs vies. Si un clampin se fait ses trois petits pieds, quel est le problème ?

    Au contraire, il faudrait assécher les mauvais réseaux. Ceux qui roulent en Audi A8. Ceux qui sont de la couleur politique du moment, sans même qu’ils le sachent.

    La guerre contre le cannabis a été initiée quand l’industrie de l’opium (big pharma à l’anglaise) a désigné pour nous le mal incarné. Stop.

    Consommer du cannabis n’est pas bien quand on a 14 ans, ou 16, ou... peu importe. C’est destructeur. Cependant il faut avoir les bons arguments pour détourner nos jeunes des abus que l’on peut avoir avec cette substance qui n’est pas anodine.

    Mais bon, avec toutes les autres solutions pour se mettre à l’envers (elles sont si nombreuses, et très souvent des cachets, exta, etc...), comment les convaincre ?


  • #1987160

    En toute"légalité" vous avez,très brièvement,les différentes pièces du nouveau puzzle qui se met en place :
    - Volet1 : éradiquer la religion ancestrale,laïcité pour substitution,sous tirer à l’Etat sa souveraineté de frapper sa propre monnaie et ériger les banques privées en usuriers rapaces,avortement,contraception et préservatifs généralisés et banalisés,mariage pour "tous",théorie des genres,onze vaccins largement contestés,canabis"légalisé",euthanasie en route...
    - Volet2 : Pour accompagner ces"réformes" : emploi enregistré aux abonnés absents, aides sociales bye-bye,fonctionnaires un"privilège"de"dingues",services publics,ce n’est plus"rentables",plus de services publics,plus d’impôts pour les riches,...
    - Volet3 : L’œil qui"veille"sur cette"marche" : l’UE.
    - Perspectives d’avenir : tout est"en marche", ne vous réveillez pas,réfugiez-vous dans le coma,nous qui sommes réveillés,nous bouillons dans les chaudières de l’horreur...


  • #1987162

    Bien evidemment contre, depenaliser ce truc c’est ouvrir des vannes a des consequences desastreuses !

     

    • #1987237

      Exact,surtout pour les jeunes dont la croissance psychique n’est pas finie:dégâts assurés pour une consommation régulière et massive !
      Combien de personnes majeures vont en profiter pour en refiler à celles et ceux qui ne peuvent pas rentrer dans cette boutique ?
      Pour avoir expérimenté,plus jeune,la frontière entre "fumer entre potes pour rire"et fumer pour s’anesthésier(c’est cool de ne plus se sentir angoissé et/ou seul ni asssailli par ses problèmes) n’est pas fixe.
      Et la glissade de l’un à l’autre peut se faire sans s’en rendre compte..
      Pour se sentir bien,détendu et en forme,rien de mieux que l’oxygénation par le sport et/ou la relaxation.
      Pour les problèmes existenciels,et bien,se faire aider:cela s’appelle aussi se sortir les doigts ..de quelque part
      Pour être toujours un peu moins bête,la lecture !
      Salutations


    • #1987251

      Parler sans savoir !
      Un bien vilain défaut !


    • #1987434

      que ce soit interdit ou légal ne change rien !car on en trouve a tous les coins de rues et je rappelle que les pays qui ont dépénalisé avec une forme de prévention on moins de problème que nous en France où l on a le record de consommateur et en plus tres jeune car personne ne contrôle ce qui se passe sous le mentaux ! .et tout ce fait caché donc pas de prévention comme c’est le cas avec notre cher alcool qui tue des milliers de fois plus !mais c’est culturel !


  • #1987164
    le 17/06/2018 par Francois Desvignes
    La boutique de cannabis légal fait fureur à Paris

    Avec ces procédés et ces arguments, on a détruit en une génération à peine la Chine millénaire , Empire et civilisation réunies.

    La Chine a mis un siècle de chaos, guerres et de révolutions, pris des bains de sang et des cures de famine sans discontinuer pour s’en remettre.

    Si les mêmes causes doivent entrainer les mêmes effets par le shit remplaçant l’opium, les promoteurs de cette légalisation viennent de rajouter une cause supplémentaire à notre génocide en cours.

    Cette herbe là n’est pas nocive, ses agents hallucinogènes ayant été supprimés ?

    L’opium des premiers temps en Chine était moins nocive que cette herbe inoffensive.

    Et ce qui compte dans la phrase, c’est : "des premiers temps".

    Certains d’entre nous diront comme les ministres au rubis rouge de l’Empereur que seuls les dégénérés inutiles à l’Empire finiront de se dégénérer dans l’opium.

    Mais la vérité c’est qu’une tumeur dans un corps sain fabrique des métastases et que non seulement la qualité d ela daube va empirer mais aussi et surtout que pour être légalisée elle va contaminer des individus sains qui sans cette légalisation n’y auraient pas touché.

    Alors nous verrons ce que les mandarins de la Chine impériale ont constaté impuissants : c’est l’encadrement de l’Empire qui sera touché d’abord, désorganisé ensuite, vermoulu enfin parce que le coolie et le paysan n’ont ni les moyens ni le loisir de faire leurs courses dans le XI arrondissement.

    C’est par la tête que ces drogues tuent l’Empire.

     

    • #1987234

      Les trafiquants juifs contrôlaient le marché de l’opium en Inde . Ils demandèrent à l’armée anglaise d’intervenir pour forcer l’empereur de chine à accepter que les marchands juifs puissent vendre leur opium en Chine . Deux guerres de l’opium en Chine au milieu du XIXème . En 1900 1/4 des chinois étaient opiomanes .


  • #1987188

    Ca me fais penser à un mini reportage de Vice sur la légalisation de la weed en Uruguay,ou on apprends que Soros a financé ça....


  • #1987198

    On interdit le tabac et on autorise le cannabis, cherchez l’erreur .Ce n’est qu’une histoire de pognon une fois encore, pour augmenter le "PIB" .Le tabac tue mais ne cause pas de troubles mentaux, par contre le cannabis, on en reparlera, il a les deux facultés .Cette merde est vendue légalement, c’est un comble .On franchit une frontière dangereuse où le retour sera impossible .Bonne défonce !
    PS : la concurrence va être terrible, entre la légalité et le marché parallèle , il y a de beaux jours en perspective qui se profilent .

     

  • #1987210

    On ne s’étonne pas que le QI s’effondre depuis quelques décennies (ça et bien d’autres choses encore d’ailleurs). Mais cela n’a aucune importance, il faut juste jouir sans entrave dans la vie, n’est-ce pas ?

     

  • #1987215

    En légalisant le cannabis, on prive les trafiquants de leur pouvoir d’achat, et donc, ils vont se tourner vers les braquages.
    Le projet de l’Empire : une société de défoncés qui se font détrousser.

     

  • #1987247

    Question qui va vous sembler idiote mais la voici : le cannabis ne peut que se fumer ? Peut-il être utilisé comme thé ?

     

    • certains font des infusions, d autres des gateaux,.....


    • #1987417

      Oui mais tous les cannabinoïdes sans distinctions sont des composés lipophiles (solubles dans les graisses mais pas dans l’eau). Il faut donc utiliser une matière grasse. Par exemple du lait entier ou demi-écrémé. Le lait 100% écrémé ou de l’eau ne servent pas à grand chose. Et votre question est très pertinente.


  • #1987261

    Le "mildeca" a publié en réaction le lundi 11 une sorte de rappel à la loi qui en substance pourrait rendre illégaux les produits actuellement en vente dans ces magasins. Le point de droit resterait la subsidiarité du droit français face au droit européen, plus souple en la matière.

    http://www.drogues.gouv.fr/actualit...


  • #1987268
    le 17/06/2018 par non à la fumette
    La boutique de cannabis légal fait fureur à Paris

    Le cannabis est dangereux, avis médical : https://www.pourquoidocteur.fr/Arti...
    C’est donc un crime contre l’humanité de le populariser.
    Il peut être considéré comme un médicament d’urgence à utiliser ponctuellement : douleurs physiques et morales, deuil insupportable... plutôt que les très dangereux anti-dépresseurs et autres cocktails médicamenteux, qui rendent fou pour de bon, et assez vite.
    Dans ce cas thérapeutique, il ne doit être vendu qu’en pharmacie sur prescription médicale.
    Merci aux lecteurs informés qui ont fait le parallèle avec l’opium en Chine, et le sort de la Chine ensuite.
    Pour les hommes : le cannabis rend indifférent à tout à la longue, donc impuissant, comme toutes les drogues. Les esclaves y trouvent un allègement provisoire et bienvenu à la souffrance insupportable du servage.
    C’est cela, une panne définitive, que recherchent les hommes qui croient expérimenter, par la fumette, la convivialité, les sensations y compris amoureuses ?
    C’est ce que veulent les dealers ? Un boeuf, on l’attelle. Un taureau, non.


  • #1987277

    2 points :

    - fumer du cannabis est cancérigène (dire le contraire est méconnaître les articles scientifiques relatifs au principe de fumer quelque soit la substance).

    - ce cannabis précisément est OGM ( grave risque de modifier à terme l’adn humain) , donc probablement créer par Monsanto...

    Demain on permettra la vente d’héroïne "allégé" !

    Continuez ainsi c’est très bien....

    - 

     

  • #1987283
    le 17/06/2018 par Testé approuvé
    La boutique de cannabis légal fait fureur à Paris

    Le sucre contenu dans les fruits, le gluten des céréales, la caféine du café, les endorphines de la relation amoureuse, tout cela peut amener à des formes d’addiction plus ou moins dangeureuses pour la santé, est-ce pour autant qu’il faille interdire leur consommation ?

    Dans chaque "consommable" pour l’être humain il y a un remède bénéfique et son corollaire néfaste en cas d’abus. En ce qui concerne le cannabis et plus spécifiquement le cannabinoide cbd qu’il contient , le rapport bénéficice/risque est très favorable pour la majorité des consommateurs, peut-être même bien plus que tout les autres consommables que j’ai cité, du moins à notre époque de troubles affectifs généralisés. Il n’y a la panacé dans aucun remède, ni de palliatif de guérison à la foi sincère en Dieu car cette vie est une épreuve pour chacun dans son chemin de vérité de la naissance au trépas. J’encourage ceux qui ont un a priori négatif parfois à juste raison envers le cannabis à investiguer à partir des nouvelles données d’usage et de connaissance de cette plante, comme ils le feraient le plus objectivement possible dans toute recherche de vérité dans n’importe quel domaine des sciences humaines, qu’elles soient historiques, sociétales, medicinales ect. De plus en plus d’utilisateurs de cbd y trouvent un moyen d’accés à plus de bien être sans devenir pour autant des toxicos pour eux même ou pour les autres. Toute plante commestible à son utilité thérapeutique pour l’humanité et il est injuste de réduire le cannabis à son utilisation maladive post 68. Aujourd’hui l’humanité malade de son matérialisme ne peut plus jeter aucun "remède naturel" avec l’eau souillée de ses ignorants utilisateurs passés. La foi et la guérison véritable ne viendra pas d’une plante ni d’un programme politique, mais il convient de ne pas accuser des remèdes spécifiques des maux de ceux qui ne jurent que par leur commerce pour assouvir leurs désirs de pouvoir. Le seul vrai pouvoir étant dans les mains du Créateur , le cannabis festif ou thérapeutique ne changera rien à cette vérité, qu’il soit légalisé comme tant d’autres remèdes dans les sociétés humaine ou non. Merci E&R en tout cas pour l’ouverture vers ce sujet d’actualité, tout comme les vaccins, les chemtrails, et tant d’autres sujets "à risques"... Bien à vous.

     

    • #1987322

      Très bien dit. Et je rajouterai que l’alcool est bien plus dangereux que le cannabis. Beaucoup d’alcolos ont détruit bien plus de membres de leur familles ou, leur propre corps que tous les "consommateurs" de cannabis actuels et futurs ! Et je ne serai pas surprise d’apprendre que l’alcool soit bien plus addictif que le cannabis !
      Sur la baisse du QI : c’est avant tout dû au formatage scolaire ! Les gamins actuels sont limite idiots, bien avant d’avoir eu un joint entre les lèvres !
      Je précise que je ne suis moi-même addicte à aucune substance. Juste un peu workaholic (plantations... de fruitiers !)


    • Ce n’est ps parceque d’autres poisons sont autorisés qu’il faille en autoriser un autre. Avec votre raisonnement, pourauoi ne pas autoriser la coke finalemnt ? Et ensuite, pourquoi pas autoriser les sexualités périphériques ( chères à M. Lang ) ? En gros, pourquoi imposer des limites ?


    • #1987432

      J’approuve tout à fait votre message et je partage votre analyse quant au fait que le débat est biaisé par une association malhonnête "cannabis/mai 68". Nous sommes tous conscients des dégâts de l’idéologie mai 68 mais ça n’est pas une raison pour rejeter en bloc le bébé avec l’eau du bain.


  • #1987303

    Ou comment faire fermer leur clapet à tous ceux qui pourraient trop l’ouvrir...


  • #1987314

    Les poupées gonflables grandeur nature, c’est bien innocent. Laissons faire, si ça peut évacuer des pulsions dangereuses, épargner la prostitution à des jeunes femmes pauvres, ainsi remplacées.
    Mais 89 euros la passe bibendum ! C’est trop cher payé. Les trafics au bois de Boulogne ne peuvent qu’en bénéficier. Une vraie ou fausse femme pour 50 euros, contre une poupée pour le double !
    Militons pour une passe gonflable raisonnable, disons 20 euros + suppléments éventuels. Et aussi pour la créativité : plus de jolies poupées, de plus en plus ressemblantes, originales, presque vraies !
    Qu’importe le flacon... Encore faut-il que l’ivresse y soit.


  • #1987318

    Pourquoi ces gens recherchent-ils une espèce d’état d’ataraxie en fumant cette plante ? C’est un peu étrange voir même effrayant... Personnellement je suis plutôt à la recherche d’une certaine excitation dans la vie (comme tout le monde je pensais) et en cela je peux comprendre l’usage des autres drogues, même si je ne consomme pas pour d’autres raisons. J’entends bien l’aspect "contemplatif" mais enfin, ne suffit-il pas de ne rien faire ?

    C’est un grand mystère vraiment. Pour moi, vous êtes des extra-terrestres les fumeurs de cannabis...

     

    • #1987379

      Quand tu peux pas fuir une situation déplaisante, un travail de merde, une relation amoureuse ou familiale toxique, quand tu ne peux pas ou n’arrives pas à faire face à ce qui ne va pas dans ta vie, tu peux court circuiter tes soucis en t’evadant dans la fumette. C’est un simple antianxyolitique/antidepresseur. Il est doublé d’un effet d’accoutumance, donc c’est un piege. Tu commences pour rire ou parceque tu as un souci et tu es ferré comme un poisson. Et là l’habitude s’instale. Et peut etre que tes amis en consomme aussi, tu fais cela comme une activité sociale. Bref t’es coincé. Arrêter le canabis c’est véritablement trouver la force de changer de vie.


    • #1987431

      Je ne vais pas vous inviter à essayer de fumer mais étant un consommateur hebdomadaire ("bédaveur" comme on dit) ,je peux vous assurer de ma propre expérience que fumer est complètement différent de boire de l’alcool. L’alcool m’empêche de réfléchir me fait perdre l’équilibre et rend bête bien que joviale dans la majorité des cas, et ce n’est pas pour rien que c’est légal. (je ne m’étendrais pas sur le syndrome de délirium tremens en cas d’arrêt brutal pour un alcoolique)

      Quand à la weed, il y a ceux qui sont "avachis" ou "comptemplatifs" et qui fument beaucoup d’ INDICA (variété qui fait dormir ou qui plombe) mais il y a également les consommateurs qui sont créatifs et constructifs qui consomment de la SATIVA (variété qui donne le peps et la bonne humeur). Ne jamais confondre le "hashish" (le shit en d’autres termes) et l’herbe (la weed) qui sont différents. Le shit est coupé avec des produits pas très naturels après avoir récupérer le polen de la plante, la weed est la plante brute (les fruits). Il faut également faire la différence entre la weed cultivée avec des engrais chimiques et celle cultivé en organique plus ou moins "bio".

      Je conseillerais à ceux qui ont tendances à consommer des anxiolytiques (type benzo) ou des anti-dépresseurs de passer au naturel et il est possible de manger la beuh si on n’est pas fumeur.


  • #1987354

    Le cannabis est pire que l’héroïne et j’ai testé les deux.
    Il attaque le cerveau.

     

  • #1987357

    Qu’est-ce qu’il ne faut pas lire comme ânerie...

    Du "cannabis légal" (c’est à dire avec moins de 0,3% de THC) c’est tout simplement du chanvre (non psychoactif) ! Faut-il rappeler que "cannabis" est le nom latin (utilisé dans la taxinomie internationale) du chanvre ?

    Par ailleurs, vouloir se soigner avec des extraits de "cannabis" riche en CBD (l’essentiel des bienfaits thérapeutiques du chanvre/cannabis vient du CBD) et très pauvre en THC (donc non psychoactif) au lien de je ne sais quel nouveau crypto-survector-prozac de Big Pharma franchement où est le mal ?

    Il est déplorable que parce qu’on rattache trop cette plante (oui c’est une plante en fait) à l’idéologie de 68, on en vienne à oublier les faits.

     

  • #1987370

    « QUI VEND DES BÉQUILLES, A BESOIN D’ÉCLOPÉS ! »
    ... il est nécessaire de rappeler la fonction des poumons et de la thyroïde ! Le H et la Marijuana impacte directement ces deux organes fondamentaux. Pour l’équilibre hormonal, c’est la destruction assurée. Socialement parlant, le pouvoir est plus sûr quand l’esclave est avachi comme un légume flétri. L’esclave ne voit alors plus la menace qui le guette. Ces addictions sont mortelles. Car OUI il y a addiction quoi qu’en disent les consommateurs, triplement payeurs : Le coût financier, le coût pour la santé et les coups de matraques qui finiront toujours par tomber. Quoi qu’en disent les médias au ordre de cette maffia en col blanc, qui, eux empochent les bénéfices en même temps qu’ils écrivent toutes ces lois scélérates. C’est le décervelage Étatique qui engendre des profits toujours plus grandissant. Au bénéfice de qui ? Toujours les mêmes. C’est une très mauvaise nouvelle...


  • Joahquim Lousquy est un membre de la communauté élu, son frère s’appelle d’ailleurs Yoram... ce qui permet de mieux comprendre certaines choses


  • #1987397
    le 17/06/2018 par The Médiavengers Zionist War
    La boutique de cannabis légal fait fureur à Paris

    Croire qu’une drogue, qu’elle quelle soit, peut apporter quoi que se soit de positif est un signe d’alerte inquiétant.
    Essayez de le faire croire aux autres, en est un autre.
    Les justifications des drogués relèvent exactement du même mode de pensée que les tenant du mariage gay et de la PMA/GPA.
    Il suffit d’observer leur comportement et leur discours relativiste pour comprendre la nuisibilité de ces substances.
    Les fans de jeux vidéos, de blockbusters hollywoodiens ou de pornos tiennent exactement les mêmes raisonnements : ça ne tue pas (encore heureux, ducon !), ça détend....
    Posez-vous des questions les gens....


  • #1987420

    Pour Macron , la légalisation du cannabis donnera du courage aux fainéants pour aller travailler , éliminera totalement la délinquance ainsi que tous les accidents mortels de la circulation , merci qui ? Merci Macron !


  • #1987425

    l’état (RF) reprend la main sur le drugsmarket !!! sa majesté the king of morocco le fait déjà depuis belle lurette !!! la politique est l’opium euh ! non ! le cannabis du peuple !!!


  • #1987429

    Aldous Huxley l’a écrit dans son livre "le meilleur des mondes", le soma, cette drogue donnée comme médicament en cas de dépression ou à la fin du travail comme récompense en plus de l’argent, censé garantir la cohésion de la société.


  • #1987462
    le 17/06/2018 par sylvie une française
    La boutique de cannabis légal fait fureur à Paris

    Bof ! Si ça pouvait au moins diminuer la vente de came de mauvaise qualité par les dealers, pourquoi pas mais ce ne sera pas le cas.
    C’est un nouveau marché qui s’ouvre et qui rapportera de l’argent aux investigateurs, toujours les mêmes évidemment.
    Le blabla sur les dangers de la drogue et la "morale" n’empêcheront pas les personnes de consommer si elles le souhaite , légalement ou pas.


  • #1987466

    En fait,le diable fait son"travail",avec constance,acharnement et rigueur ,depuis près de trois siècles. C’est nous qui nous ne faisons pas le notre,et en premier lieu de le mettre hors d’état de nuire. Bien au contraire,et en plus de notre coupable passivité,une large frange trouve le moyen de faciliter la tâche du diable. Cet agissement tragique a culminé avec
    avec mai 68. Rappelons-nous les désespérants slogans,conçus par les"philosophes"de la supercherie,brandis devant le Héros de la nation,de Gaulle,et clamé par une innocente jeunesse. Parmi ces slogans,qui ne se souvient pas de ces absurdes :
    - "Il est interdit d’interdire",
    - "Nous voulons l’imagination au pouvoir".
    Et nous y voila,aujourd’hui,"tout"est permis et avec beaucoup"d’imagination" !...
    Même au niveau de la programmation,on a droit à beaucoup"d’imagination".
    Autoriser le canabis en pleine euphorie du mondial,ce n’est pas de"l’imagination"sortie tout droit du crâne du diable...
    Finalement,d’une doctrine séditieuse,ayant pour seul"fonds de commerce"une
    marchandise falsifiée,véhiculant mensonges,cupidité,corruption et crimes,ne peut aboutir qu’à la ruine de ses propres auteurs et le malheur des pauvres peuples qui y sont soumis...jusqu’au jour de la Grande Délivrance.


  • #1987467

    En fait,le diable fait son"travail",avec constance,acharnement et rigueur ,depuis près de trois siècles. C’est nous qui nous ne faisons pas le notre,et en premier lieu de le mettre hors d’état de nuire. Bien au contraire,et en plus de notre coupable passivité,une large frange trouve le moyen de faciliter la tâche du diable. Cet agissement tragique a culminé
    avec mai 68. Rappelons-nous les désespérants slogans,conçus par les"philosophes"de la supercherie,brandis devant le Héros de la nation,de Gaulle,et clamé par une innocente jeunesse. Parmi ces slogans,qui ne se souvient pas de ces absurdes :
    - "Il est interdit d’interdire",
    - "Nous voulons l’imagination au pouvoir".
    Et nous y voila,aujourd’hui,"tout"est permis et avec beaucoup"d’imagination" !...
    Même au niveau de la programmation,on a droit à beaucoup"d’imagination".
    Autoriser le canabis en pleine euphorie du mondial,ce n’est pas de"l’imagination"sortie tout droit du crâne du diable...
    Finalement,d’une doctrine séditieuse,ayant pour seul"fonds de
    commerce "une marchandise falsifiée,véhiculant mensonges,cupidité,corruption et crimes,ne peut aboutir qu’à la ruine de ses propres auteurs et le malheur des pauvres peuples qui y sont soumis...jusqu’au jour de la Grande Délivrance.


  • #1987486

    Les jeux du stade 2018 , l’alcool , le cannabis , Hanouna , les féministes ...je suis heureux d’avoir eu 20 ans dans un autre temps ...bon courage à tout nos jeunes


  • #1987581

    A lire nombre de commentaires on nage toujours dans le même délire répressif et liberticide depuis tant d’années alors que cette plante jusqu’à la fin des années 50 figurait dans le livre de la pharmacopée française dont la 1ère édition date de 1800 où elle y figurait déjà et ses propriétés thérapeutiques y sont reconnues et expliquées.Sachez aussi que la teinture de cannabis et le hascisch ont été vendu dans les pharmacies françaises jusque vers le milieu du XXème..Dans certaines campagnes françaises le chanvre était fumé à la pipe on l’appelait même le tabac du pauvre ; alors les pères la pudeur qui y voient une décadence feraient mieux de lire , d’apprendre le passé de la France avant de glousser.
    Sachez qu’en France il est interdit de présenter le cannabis sous un jour favorable sous peine de prison d’où l’impossibilté d’avoir des publications périodiques sur le sujet comme c’est le cas dans tous les autres pays européens et ce qui n’amène pas à une certaine responsabilité, à certains accès à la connaissance de cette merveilleuse plante.La consommation de cannabis est en outre interdit dans un lieu privé ce qui est totalement contraire à la déclaration universelle des droits de l’homme.La France a les lois les plus liberticides en la matière concernant cette plante qui fait partie intégrale de notre patrimoine agricole et culturel depuis bien longtemps, n’en déplaise aux ignards .

     

    • #1987762

      De cette partie de notre patrimoine agricole et culturel, on tissait les brins pour en faire des cordes d’excellente tenue, avec lesquelles pendre au grand mât... non pas les zignards (?), encore moins les ignares complaisants, non... mais les trafiquants de haut vol au-dessus de nids de coucous, les ripoux, les pondeurs de lois iniques, les marchands d’esclaves, les ahuris nuisibles militant pour la fumette, le débraillé et la sidération.


  • #1987634
    le 17/06/2018 par sylvie une française
    La boutique de cannabis légal fait fureur à Paris

    @zvoncar

    Vous êtes de quelle planète SVP ?
    Il n’y a pas de médicaments à l’endroit où vous vivez ?
    Le "chez vous en France" est assez péjoratif.


  • #1987654

    Les paradis artificiels s’imposent à un grand nombre comme la meilleure alternative au monde réel.. triste mais révélateur d’un profond malaise, d’un sentiment de révolte avorté, d’une vraie résignation face à la dictature, d’une démission du peuple vivement encouragée par l’oligarchie...après le chichon low cost, le puçage Rfid gratuit c’est une certitude !


  • #1987662
    le 17/06/2018 par pseudoanonyme
    La boutique de cannabis légal fait fureur à Paris

    l’Hidalgo la copine du catalan l’ex-entraineuse des bleus des seventies fait de la concurrence directe avec Amsterdamned ! la mimolette de Hollande ce n’est pas le gruyère de Suisse ! les taxes , les impots c’est qui qui va payer ??? fumer de la moquette et brouter de l’herbe ! c’est que ca coute cher ces conneries là !!!


  • #1987672

    J ai pas mal fumé et ça m arrive encore et si je suis pour la dépénalisation la légalisation en revanche me laisse songeur !
    L article donne une bonne base de réflexion sur l usage et la promotion des drogues douces par le système en tant que barrage non avoue à la contestation toujours plus radicale qui pointe le bout de son nez puisqu’il faut bien l avouer on est vachement moins apte à se mobiliser avec quelques joints dans la tête !
    Ceci étant si ça peut permettre une alternative en matière de conso d antidépresseurs et par la même saper un peu les marges surréalistes des grands labo sur le dos du contribuable et la santé des gens c est peut être un mal pour un bien !
    En matière de voyoucratie il suffit de voir ce qui se passe aux Pays Bas depuis des décennies pour comprendre que ceux qui s imaginent que cela va développer les problèmes sont à côté de la plaque !
    Bref je suis partage je pense qu en terme récréatif ou médical ça pose pas de pb reste à savoir de quelle manière cela sera organisé !


  • #1987679

    Le cannabis, c’est bon pour la santé...
    de l’empire.

     

    • C’est d’ailleurs pour ça qu’il est interdit ...

      Tous les défenseurs du bien, du bon, du vrai, sont de sortie à ce que je vois.
      Les gardiens immaculés des bonnes mœurs sont là pour rétablir LA vérité transcendantale ..

      Cette plante est sans aucun doute la première qui ait été cultivée par l’espèce humaine et vous prétendez nous en priver ?
      Cher ami, des milliers de générations de vos aïeux se rient de vous, et Dieu avec ...

      STEF, j’apprécie vos interventions depuis plus de 7 ans maintenant. Mais par pitié, épargnez-nous ce genre de commentaire qui démontre que vous ne vous êtes même pas intéressé de loin au sujet, si ce n’est à travers des articles qui allaient dans le sens de votre opinion.
      Merci.


    • #1988040

      Le TRAFIC de cannabis est bon pour la santé de l’empire.


    • #1988235

      KNB,

      en français simple, vous voulez dire quoi en fait ?


    • #1988549

      @KNB, vous êtes l’exemple type du mouton canabissé. : 2 neurones. L’un pour ON, l’autre pour OFF. Votre cerveau est sur OFF ou quoi ?


  • #1987787

    Le gisement de connerie est inépuisable. Pas besoin d’une pioche, le minerai arrive de lui-même, purifié, enrichi, prêt à l’exploitation. Pressé entre deux doigts ; celui de la main qui interdit tyranniquement la vente, et celui de la main qui fait malhonnêtement semblant d’en vendre, le mollusque échange en gloussant un ’’vrai’’ billet de banque contre un article frelaté. Fascinante triplette dont chaque partie emporte une ou plusieurs des plus déplorables tares dont est affligé le bipède, de la violence à la duplicité en passant par toutes les nuances de la sottise. Encore bravo, crétinisation réussie !!!

     

  • #1987940

    Ça ne serait pas surtout pour faire entrer de l’argent frais par une nouvelle voie ...à élargir par la suite ?


  • #1987950
    le 18/06/2018 par KEITH RICHARDS et sa telecaster
    La boutique de cannabis légal fait fureur à Paris

    Assez d’accord avec un com precedent (CHATOV) via son analyse qui disait que le diable fait bien son travail petit a petit : affirmatif comme l’aurait clamé gainsbarg.
    Moi je trouve cela pathétique et dégradant pour notre culture, nos valeurs francaise et ce qui doit déterminé un homme et toute sa conscience.
    Je m’explique, j’ai 56 ans:pas loin de la génération d’alain soral et a une époque, je me suis défoncé : herbe, sheet, hero et coke et meme acide.
    c’etait l’époque(79/90) il y avait la musique et heureusement la dope n’etait pas en vente libre : d’où le coté subversif et out of control.
    Je ne prend plus rien depuis 18 ans(2000) je me suis assagi et j’ai deux enfants que j’élève avec des valeurs fondamentale pour qu’ils puissent etre des hommes digne de ce nom honnete, respectueux,aimant l’histoire de leur pays : cela est de plus en plus dur, car ces bobos qui fument leurs joints de merde devant leurs momes : ne sont pas respectable, ce sont les meme qui preche pour une France multiculturaliste : perso, je dis non ! et quand j’etais un fumeur ou que je prenais des drogues dur, ce n’etait pas pour jouer aux branleurs défoné(comme eux maintenant) mais pour m’étourdir avec l’art : musique rock,peinture,littérature ou photo : et alain soral comprendra tres bien, si il venait a lire ces lignes :
    les défoncés d’hier ne sont pas les meme qu’ aujourd’hui : et de plus, il y a plusieurs niveaux de gens prenant des défonces : aujourd’hui que ce soit l ’inculte de banlieue ou le bobo pro migrant:ils sont a mettre dans le meme sac : ce sont des trou du cul qui se défonce pour se défoncer.


  • #1989975
    le 21/06/2018 par James Fortitude
    La boutique de cannabis légal fait fureur à Paris

    Pfff connerie ! fumer du cannabis sans THC c’est comme boire de la bière sans alcool, aucun intérêt !


  • #1990056

    Ce qui me fait bien rigoler ce sont les ramolis du cerveau au canabis qui font une descente ici pour vanter les mérites de leur drogue favorite, c’est tellement plus facile de mettre en avant ses maigres bénéfices que de se remettre en question et de faire l’effort d’arrêter d’en consommer.

    Moi aussi j’ai fumé dans ma jeunesse, mais JAMAIS je n’ai prétendu que cette drogue était innoffensive et encore moins bonne pour la santé. Je fumais pour me marrer, pour planer. J’ai vraiment l’impression de lire la diatribe d’un pochetron bourré qui vient défendre les bienfaits de son litre de préfontaine !

    En Amérique du sud ils cultivent une plante qui s’appelle la coca depuis des centaines d’année aussi et ils la consomment également...


  • #1990491

    Il n’y a pas qu’une boutique à Paris. J’en ai vu une autre rue d’hauteville (Xe) près du Rex.
    Quand vous dites que l’herbe ou le shit ne tue personne vous faite une généralité. Ces substances sont dangereuses selon l’état des personnes et les circonstances. Ensuite, vous ajoutez, (associez) un article sur la dépression. Pour qu’on réfléchisse, surement.


Commentaires suivants