Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La dernière grosse tuile d’Anne Hidalgo : 86 millions d’euros pour le musée Pinault

L’acquisition de la Bourse de commerce par la mairie de Paris se serait faite à grands frais, selon les informations du Canard enchaîné publiées mercredi [27 décembre 2017].

 

63 millions d’euros déboursés pour un bail cédé, il y a 70 ans, à 15 centimes... L’hebdomadaire explique que le prix de la Bourse de commerce a été fixé, dès 1949, au franc symbolique, soit quinze centimes d’euro. Cette propriété de la ville a été vendue à la CCI de Paris à l’époque pour cette bouchée de pain. Elle le rachète aujourd’hui au prix fort. La CCI aura réalisé une belle plus-value immobilière…

 

Une clause de rétractation

Et ce ne serait pas tout. Selon le Canard, le contrat contenait une clause de rétractation. À n’importe quel moment, la ville aurait pu décider d’annuler la transaction si le bâtiment ne servait plus à l’usage principal de services publics dépendant de la CCI.

[...]

Mais la facture pourrait s’alourdir, selon le Canard. La ville va verser 23 millions d’euros à la CCI pour les investissements consentis durant 70 ans, écrit le Canard, ajoutant que ce remboursement a été estimé à 4,3 millions d’euros par la préfecture d’Île-de-France. Avec les 23 millions supplémentaires, cela porte le total déboursé pour cette acquisition à 86 millions.

[...]

Les murs du bâtiment accueilleront les quelques 3 000 œuvres du musée d’art contemporain de l’homme d’affaires et milliardaire François Pinault.

Lire l’article entier sur valeursactuelles.com

L’« élite » française contre les Français,
lire chez Kontre Kulture :

 

La « socialiste » Anne Hidalgo, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.