Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le calvaire des circoncis du huitième jour

« Il y a depuis la petite enfance jusqu’à la tombe, au fond du cœur de tout être humain, quelque chose qui, malgré toute l’expérience des crimes commis, soufferts et observés, s’attend invinciblement à ce qu’on lui fasse du bien et non du mal. C’est cela avant toute chose qui est sacré en tout être humain. »

Simone Weil, La Personne et le sacré

 

 

 

Circonscrire le problème

 

Les traditions préservent le tissu social, et sont respectables par principe. Mais certaines méritent un sérieux examen critique, parce qu’elles transgressent ce qu’il est convenu d’appeler le droit naturel, qui inclut le respect de l’intégrité physique, et qui prime logiquement sur la liberté religieuse. C’est le cas de l’ablation rituelle du prépuce, dite circoncision, théoriquement illégale en France en vertu de l’article 16-3 du Code civil :

« Il ne peut être porté atteinte à l’intégrité du corps humain qu’en cas de nécessité médicale pour la personne ou à titre exceptionnel dans l’intérêt thérapeutique d’autrui. Le consentement de l’intéressé doit être recueilli préalablement hors le cas où son état rend nécessaire une intervention thérapeutique à laquelle il n’est pas à même de consentir. »

Une distinction s’impose néanmoins en fonction de l’âge. Chez les musulmans, la circoncision – qui n’est pas mentionnée dans le Coran mais relève uniquement de la tradition (sunna) – est généralement pratiquée sur l’enfant entre cinq et huit ans, ou plus tard encore, vers dix ou même quinze ans, selon les traditions locales. On peut apparenter cette circoncision pubertaire aux « rites de passage » connues dans d’autres sociétés, par lesquels les jeunes mâles sont extraits du monde des femmes pour intégrer celui des hommes.

 

JPEG - 82 ko
La circoncision était pratiquée en Égypte ancienne sur les garçons âgés de quatorze ans

 

Telle n’est pas, cependant, la justification islamique classique de la circoncision. Les juristes musulmans du Moyen Âge y voyaient le moyen d’ « affaiblir l’outil de la volupté » et « modérer la concupiscence ». Souvent citée est cette phrase attribuée à l’imam Al-Razi (XIIIe siècle) :

« Le gland est très sensible. S’il reste caché dans le prépuce, il fortifie le plaisir lors de l’accouplement. Si le prépuce est coupé, le gland se durcit et le plaisir s’affaiblit. C’est ce qui convient le mieux dans notre loi : réduire le plaisir sans le supprimer totalement, un juste milieu entre l’excès et la négligence [1]. »

Aujourd’hui, par modernisme, certains inversent l’argument et disent que la circoncision ne nuit pas au plaisir, mais au contraire l’augmente [2]. Quoi qu’il en soit – et je m’avoue incapable de porter un jugement sur ces questions délicates – la circoncision pubertaire se distingue de la circoncision infantile pratiquée chez les juifs, qui pose un problème spécifique. Contrairement à l’adolescent, le nouveau-né est totalement démuni psychologiquement face à la violence qui lui est faite. À huit jours d’âge, il se remet à peine du choc de sa sortie du sein maternel. Ce dont il a besoin par dessus tout, c’est de prendre confiance dans la bonté de la vie et la bienveillance absolue de ceux qui l’ont accueilli en ce monde, à commencer par sa mère. C’est la loi naturelle. Même les animaux savent cela.

Pour transgresser un droit naturel aussi fondamental, il faudrait un enjeu anthropologique de la plus haute valeur. Or, lorsqu’on cherche à s’informer de la signification que les juifs d’aujourd’hui donnent à la circoncision, on est confronté à une multitude d’interprétations contradictoires, et parfois à une grande malhonnêteté intellectuelle. Écoutons le Grand rabbin Marc-Raphaël Guedj :

« Lorsque le prépuce recouvre le gland, on a l’image d’un membre recroquevillé sur lui-même. Or ce membre, c’est le membre du plaisir. Et le plaisir recroquevillé sur lui-même veut dire qu’en fin de compte l’on va vers l’autre dans le désir de se satisfaire et non pas dans le désir du désir de l’autre. Donc la circoncision d’un point de vue juif, c’est l’inscription de l’altérité dans le corps, c’est-à-dire l’inscription de ce désir altruiste, pas seulement dans la conscience et dans le cœur, mais aussi dans le corps. […] C’est le signe de l’Alliance, parce que c’est à travers l’alliance avec l’autre que s’instaure l’alliance avec Dieu. Et ça, c’est la vision fondamentale du judaïsme : le judaïsme est d’abord éthique avant d’être religieux. […] la circoncision est l’expression […] d’une dimension universelle de l’éthique [3]. »

On flaire l’entourloupette. Allons plutôt nous renseigner auprès de Dieu. Quel motif a-t-Il eu d’exiger qu’on mutile ainsi ceux qu’Il crée chaque jour à Son image ? La circoncision au huitième jour est en effet l’unique commandement donné à Abraham par Yahvé. Il prime donc sur les commandements de l’alliance mosaïque.

« Dieu dit à Abraham : “Et toi, tu observeras mon alliance, toi et ta race après toi, de génération en génération. Et voici mon alliance qui sera observée entre moi et vous, c’est-à-dire ta race après toi : que tous vos mâles soient circoncis. Vous ferez circoncire la chair de votre prépuce, et ce sera le signe de l’alliance entre moi et vous. Quand ils auront huit jours, tous vos mâles seront circoncis, de génération en génération. Qu’il soit né dans la maison ou acheté prix d’argent à quelque étranger qui n’est pas de ta race, on devra circoncire celui qui est né dans la maison et celui qui est acheté à pris d’argent. Mon alliance sera marquée dans votre chair comme une alliance perpétuelle. L’incirconcis, le mâle dont on n’aura pas coupé la chair du prépuce, cette vie-là sera retranchée de sa parenté : il a violé mon alliance.” » (Genèse, 17:9-14, Bible de Jérusalem)

Nommée en hébreu brith mila, « l’alliance de la coupure », la circoncision au huitième jour est un symbole adéquat du caractère purement terrestre du marché conclu entre Abraham et El Shaddaï (le nom sous lequel Yahvé se présente à ce stade, soit « le dieu destructeur », de el, « dieu », et shadad, « détruire ») : c’est en échange de l’offrande systématique du prépuce des nourrissons mâles que Yahvé promet à Abraham une descendance innombrable (« Je te rendrai extrêmement fécond, de toi je ferai des nations, et des rois sortiront de toi ») et une terre pour l’éternité (« À toi et à ta race après toi, je donnerai le pays où tu séjournes, tout le pays de Canaan, en possession à perpétuité ») (17:6-8).

 

Un traumatisme transgénérationnel

 

Parce que le nourrisson ne peut pas parler mais seulement hurler, les rabbins défenseurs de la circoncision au huitième jour parlent à sa place et minimisent sa douleur et sa détresse. Mais selon le professeur Ronald Goldman, auteur de Circumcision, the Hidden Trauma, des études scientifiques prouvent les dégâts neurologiques et psychologiques de la circoncision du nouveau-né, pour laquelle, rappelle-t-il, il n’existe aucun anesthésique adapté. Les changements de comportement observés chez le nourrisson après l’opération, incluant des troubles du sommeil et une inhibition dans la construction du lien affectif mère-enfant (mother-child bonding), sont les signes d’un syndrome post-traumatique. La perte traumatique de confiance en la mère, qui s’imprime durablement à un niveau subconscient à jamais inaccessible, est la source potentielle d’une haine inconsciente des femmes, dont les conséquences sociales sont peut-être considérables [4].

Selon le Professeur Roger Dommergue de Ménasce, qui se fonde sur les travaux de l’endocrinologue Jean Gautier, la circoncision juive provoque « de graves déséquilibres psycho-endocriniens », car au huitième jour précisément commence un moment capital de l’équilibrage hormonal qu’on nomme la « première puberté », et qui dure vingt-et-un jours. Juif lui-même, Roger Dommergue estime que cette pratique reproduite depuis des centaines de générations a joué un rôle déterminant dans la psychologie collective juive.

« Si, au moment précis où doit s’effectuer notre équilibration glandulaire, un traumatisme comme la circoncision vient provoquer des phénomènes métaboliques de cicatrisation, d’excitation, sur un organe sexuel primordial comme la verge, les secrétions destinées à mettre en activité la génitale interne, sont détournées de leur objet vers la sexualité, c’est-à-dire vers la reproduction et la jouissance sexuelle, qui recevront désormais la plus grande part des activités hormonales, et qui maintiendront la génitale interstitielle dans un état plus ou moins accusé d’hypofonction. […] Les autres endocrines organiques, thyroïde, hypophyse, surrénales, génitale reproductrice, seront d’autant plus puissantes et plus vivaces que la génitale interne sera en hypofonction [5]. »

Il est difficile, avouons-le, de trouver des études corroborant cette théorie. Néanmoins, pour se faire une idée de l’impact psychologique négatif de la circoncision au huitième jour, il suffit, muni d’un minimum d’empathie naturelle et d’un peu de bon sens, de visionner les rares images disponibles de l’opération. Ceux qui n’ont pas le cœur suffisamment accroché pourront lire les témoignages de mères recueillies sur la page Web « Mothers Who Observed Circumcision ». L’une de ces mères se souvient quinze ans plus tard :

« Les cris de mon bébé restent incrustés jusque dans mes os. Son vagissement était celui d’un animal qu’on égorge. J’en ai perdu mon lait. »

Une autre s’adresse à son fils :

« Je n’ai jamais entendu de tels cris. Saurai-je un jour quelles cicatrices sont inscrites dans ton âme ? Quel est ce regard changé que je vois dans tes yeux ? Je peux voir la souffrance, une certaine tristesse et une perte de confiance. »

Une troisième témoigne de la manière dont elle s’est détachée de son enfant pour parvenir à refouler ses sentiments :

« Lorsqu’il naquit, il y avait ce lien avec mon tout petit, mon nouveau-né. Mais pour accepter la circoncision, j’ai dû couper ce lien. J’ai fait taire mon instinct naturel et en faisant cela, j’ai coupé beaucoup de mes sentiments envers lui. J’ai coupé pour refouler la souffrance et mon instinct naturel qui me dictait de m’opposer à la circoncision [6] »

 

Ces témoignages proviennent de mères non-juives (dans la cérémonie juive, les cris de douleur du nourrisson sont partiellement couverts par les cris d’allégresse de ceux qui l’entourent). Car sous l’influence conjointe du courant hygiéniste et du puritanisme vétérotestamentaire, la circoncision infantile est devenue routinière aux États-Unis à la fin du XIXe siècle. Le taux de circoncision en hôpital a commencé à décliner à partir des années 70, mais il était encore estimé à plus de 80% en 1980 [7]. On peut difficilement imaginer manifestation plus tangible de la judaïsation de l’Amérique sous l’influence puritaine.

On comprend en tout cas pourquoi, lors de la cérémonie juive traditionnelle, la mère est écartée de la scène et doit confier son bébé au sandak, un parrain (souvent un grand-père) qui immobilise ce dernier pendant la coupure de son prépuce. On devine aussi tout ce que le stéréotype de la « mère juive » cache comme culpabilité refoulée.

 

Le verrou de la prison juive [8]

 

Les défenseurs de la circoncision rituelle juive nient son impact traumatique. Si elle avait été traumatique, disent-ils, elle aurait été abandonnée depuis longtemps. Marc-André Cotton leur répond que c’est tout le contraire : les victimes de traumatismes infantiles ont une tendance avérée à répéter sur leurs enfants les abus qu’ils ont subis.

« Si elle n’avait pas l’impact traumatique que démentent ses promoteurs, l’opération aurait depuis longtemps disparu. C’est cet impact qui explique au contraire sa persistance, la virulence des réactions que suscite sa mise en cause et le silence qui entoure la souffrance de l’enfant. […] Dans un rituel de circoncision masculine, la pression du groupe réactive chez les parents une terreur qui les détourne de leur sensibilité naturelle et donc du vécu de l’enfant [9]. »

Le grand Sigmund Freud peut-il nous éclairer sur ce refoulement transgénérationnel ? Mystérieusement, cet explorateur intrépide de la sexualité infantile, qui ne fit pas circoncire ses propres fils, n’a presque rien dit de la circoncision dans ses écrits cliniques. Il ne l’évoque que dans une note de bas de page de son Abrégé de psychanalyse (publié après sa mort), sans référence au judaïsme :

« Une très ancienne coutume, la circoncision, autre substitut symbolique de la castration, ne peut être considérée que comme l’indice d’une soumission à la volonté paternelle (voir les rites de la puberté chez les primitifs) [10]. »

Freud évoque à nouveau ce point dans Moïse et le monothéisme, publié très peu de temps avant sa mort :

« La circoncision est un substitut symbolique de la castration que le père primitif et omnipotent avait jadis infligée à ses fils. Quiconque acceptait ce symbole montrait par là qu’il était prêt à se soumettre à la volonté paternelle, même si cela devait lui imposer le plus douloureux des sacrifices [11]. »

Parmi les disciples de Freud, presque tous juifs [12], le seul à s’être préoccupé de la circoncision est Sándor Ferenczi, que Freud considéra longtemps comme son disciple le plus doué, mais qui fut traité en pestiféré lorsqu’il remit en question la théorie freudienne des pulsions sexuelles infantiles, en affirmant la réalité des abus sexuels subis par ses patients et patientes [13].

Le lien discrètement établi par Freud entre circoncision et violence paternelle est également admis par la tradition juive. Selon une interprétation juive répandue, la circoncision serait le substitut du meurtre d’Isaac par son père, qu’aurait réclamé Yahvé puis empêché au dernier moment en retenant la main d’Abraham. Selon le Docteur Sylvain Mimoun interrogé sur France 5, « [Abraham] a coupé le prépuce, parce qu’il fallait que le sang coule, et il s’est dit : “Autant que ce soit une partie qui ne serve pas beaucoup [14].” »

Ce scénario contredit la Torah, qui dit qu’Isaac a été circoncis au huitième jour, bien avant sa « ligature ». Mais cela montre que, dans l’imaginaire juif dominant, la circoncision est bien associée à la violence du père agissant en tant que médiateur de Yahvé. Car même si ce n’est pas le père qui circoncit le fils, c’est lui qui livre son fils au scalpel du rabbin (le mohel).

La circoncision inscrit donc « dans la chair » de chaque juif, et dans l’inconscient collectif de tous les juifs, la violence de Yahvé – qui n’est jamais que le masque (la persona) des élites sacerdotales. Elle fonctionne comme un marqueur ethnique artificiel, transgénétique ou transhumain, transmis de père en fils, pour graver l’Alliance abrahamique dans la douleur et dans la génitalité. C’est aussi le critère ultime de la séparation : les « incirconcis », terme péjoratif désignant dans la Bible tous les non-juifs, sont considérés comme impurs, et il est interdit de frayer avec eux, de manger leur nourriture ou de leur donner une femme en mariage.

Depuis les années 1970, divers groupes, rassemblés aujourd’hui sous la bannière « intactiviste » (de « intact » et « activiste »), militent pour l’abandon de la circoncision rituelle [15]. Mais seulement une centaine de rabbins a adopté une nouvelle version du rite, où la coupure d’un fruit remplace l’ablation réelle du prépuce [16]. L’immense majorité considère, probablement à juste titre, que l’abandon de la circoncision signifierait à terme la disparition des caractères propres à la judéité. Spinoza ne s’y était pas trompé :

« J’attribue une telle valeur au signe de la circoncision, qu’à lui seul je le juge capable d’assurer à cette nation une existence éternelle [17]. »

Notes

[1] Sami Aldeeb Abu-Sahlieh, Circoncision masculine – circoncision féminine : débat religieux, médical, social et juridique, CreateSpace, 2012, p. 229, cité dans « La circoncision chez les musulmans », http://www.droitaucorps.com/circoncision-musulmans-islam-pourquoi

[2] Sami Aldeeb Abu-Sahlieh, Religion et droit dans les pays arabes, Presses Universitaires de Bordeaux, 2008, p. 424, lisible sur books.google.fr

[3] http://www.rts.ch/play/tv/faut-pas-croire/video/debat-circoncision-ce-petit-bout-de-peau-qui-fache?id=4257499, 4ème minute

[4] Ronald Goldman, Circumcision, the Hidden Trauma, Vanguard publications, 1997. Écoutez l’auteur sur http://www.youtube.com/watch?v=Ec92eRrnWdY

[5] Roger Dommergue de Ménasce, Dossiers secrets du XXIe siècle, p. 19, disponible en pdf sur http://www.histoireebook.com/index.php?post/2012/02/10/Dommergue-Polacco-de-Menasce-Roger-Dossiers-secrets-du-XXIeme-siecle ; écouter l’auteur sur http://www.youtube.com/watch?v=i4dZTCdvFzI, à partir de la minute 14.

[6] http://www.circumcision.org/mothers.htm.

[7] Sami A. Aldeeb Abu-Sahlieh, Circoncision, le complot du silence, CreateSpace, 2012.

[8] L’expression « prison juive » est empruntée à Jean Daniel, La Prison juive. Humeurs et méditations d’un témoin, Odile Jacob, 2003.

[9] Marc-André Cotton, http://www.regardconscient.net/archi04/0405circoncision.html

[10] Sigmund Freud, Abrégé de psychanalyse (1938), PUF, 1978, p. 61.

[11] Sigmund Freud, Moïse et le monothéisme (1939), Gallimard, 1948, en ligne sur http://psycha.ru/fr/accueil.html.

[12] Andrew Heinze, Jews and the American Soul : Human Nature in the Twentieth Century, Princeton University Press, 2004.

[13] Sur Ferenczi et, plus largement, sur le déni par Freud de la réalité des abus sexuels, lire l’indispensable Jeffrey Masson, Enquête aux archives Freud. Des abus réels aux pseudo-fantasmes, Éditions l’Instant Présent, 2012.

[14] http://www.allodocteurs.fr/sexo/chirurgie-du-sexe/circoncision/pourquoi-la-plupart-des-hommes-sont-ils-circoncis-aux-etats-unis_10990.html

[15] Voir le site français http://www.droitaucorps.com, source précieuse d’informations.

[16] Mahar Ba, « Brit Shalom : La nouvelle alliance sans souffrance », http://www.droitaucorps.com/circoncision-judaisme-identite-mere

[17] Cité dans Jean Daniel, La Prison juive. Humeurs et méditations d’un témoin, Odile Jacob, 2003, p. 107.

Du même auteur, chez Kontre Kulture :

À lire également, chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

188 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1788533

    "Chez les musulmans, la circoncision – qui n’est pas mentionnée dans le Coran mais relève uniquement de la tradition"... et qui est pris en charge (parait-il)... devinez par qui ?... la secu (en prétextant une posthectomie)

     

    • #1788552

      « Les conséquences de la circoncision sur la sexualité »
      http://www.droitaucorps.com/effets-...
      « La circoncision, qui consiste en l’ablation du prépuce, entraîne inévitablement des conséquences sur la sexualité de l’homme, puisqu’elle prive celui-ci d’une grande quantité de tissu sexuel et des différentes fonctions qui y sont liées. Des effets négatifs sont également observables chez le partenaire sexuel féminin.
      Sommaire :
      La perte d’une zone érogène
      La désensibilisation du gland
      La perte du mécanisme de déroulement-glissement du prépuce
      Hommes circoncis à l’âge adulte : comparaison avant/après
      Notes et références »

      Oh merde !

      « En 1999, une étude américaine menée auprès de femmes ayant eu des relations sexuelles avec des hommes circoncis et des hommes intacts a notamment montré que :
      Avec un partenaire sexuel circoncis, les femmes avaient moins de possibilités à parvenir à l’orgasme vaginal.
      Les femmes se plaignent plus souvent d’inconfort vaginal avec un partenaire sexuel circoncis.
      Plus de femmes affirment n’avoir jamais eu d’orgasme vaginal avec un partenaire sexuel circoncis qu’avec un partenaire sexuel intact.
      Plus de femmes affirment n’avoir jamais eu d’orgasmes multiples avec un partenaire sexuel circoncis.
      Plus souvent elles affirment que les sécrétions vaginales diminuent quand le coït progresse avec leur partenaire sexuel circoncis.
      Les femmes préfèrent les rapports sexuels vaginaux avec un partenaire sexuel intact plutôt qu’avec un partenaire sexuel circoncis.
      L’étude conclut : « Il est clair que le pénis anatomiquement intact offre une expérience plus gratifiante pour la femme pendant le coït. »
      Une étude de 2003 a montré que les femmes avaient considérablement plus de risque de souffrir de sécheresse vaginale durant les rapports sexuels avec un homme circoncis plutôt qu’avec un homme intact.
      En 2011, une étude danoise ayant porté sur plus de 5000 personnes a rapporté que les partenaires sexuelles d’hommes circoncis ont :
      2 fois plus de risque d’être sexuellement frustrées ;
      2,5 fois plus de risque de fréquentes difficultés à atteindre l’orgasme ;
      8 fois plus de risque de ressentir des douleurs pendant un rapport – ce que l’on nomme également dyspareunie.... »

      Ouch ! Bon j’arrête là… euh… article d’un antisémitisme carabiné !
      Z’ont quand même beaucoup souffert hein !


    • #1788558
      le 23/08/2017 par Giustizia
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      Vous conviendrez quand même qu’il y a une différence entre couper le prépuce sous anesthésie que de le faire à vif ? Quant aux frais médicaux, que dire, par exemple, des personnes qui se gavent pendant des années et qui ensuite veulent une réduction de l’estomac ?


    • #1788576

      une seule ligne sur l’islam alors que le reste de l’article parle du peuple élu,tu te trompes pas d’ennemi ???


    • #1788599

      @Pamfi,
      et si une autre étude démontrer le contraire ? Ce qu’il y a de bien c’est qu’une bonne partie des hommes sur cette planète sont circoncis et ça ne les empêchent pas apparemment de jouir ?


    • #1788627

      @Peter

      Oui. Et si je te coupe un doigt, ça ne t’empêchera pas d’écrire.


    • #1788664

      @Peter
      Comment définissez-vous la jouissance ? À mon avis, ça bloque sur bien plus que l’acte sexuel lui-même, mais sur tous les préliminaires et l’environnement qui accompagnent l’acte sexuel, voire même le fait de savoir apprécier la vie. Pourquoi croyez-vous que les pays qui ont interdit la circoncision sont ceux où la douceur de vivre est unanimement reconnue, par rapport aux pays de circoncis ? Il est vrai qu’attaquer les musulmans sur ce point est malhonnête : les américains sont en grande partie circoncis et, apparemment, la circoncision se pratique aussi beaucoup dans les pays d’amérique latine (y compris chez les chrétiens). Il faut donc dénoncer la circoncision dans son ensemble et non pas utiliser ce prétexte pour attaquer une culture ou une religion en particulier (et je ne suis pas un défendeur de l’Islam, svp). C’est une mutilation qui doit être combattu au même titre que l’excision ou tout ce qui est susceptible d’endommager le système endocrinien (pesticides, drogues, chimies en tous genres) et qui font que l’humanité va mal.


    • #1788688

      @Herold,
      effectivement celui qui n’a pas d’erection s’appel un impuissant... Avec ou sans prépuce, il y a des impuissants. Comprenez vous qu’il n’y a rien d’incapacitant mécaniquement parlant lorsqu’on retire le prépuce ?

      Une perte de sensibilité ? Vous mesurez ça comment ? La peau d’un brûlé, léger, est moins sensible au caresse ? Une calvitie empêche d’éprouver les mêmes sensations que lorsqu’on se faisait caresser les cheveux étant enfants ? La question est celle du corps et de sa perception...

      Les circoncis ont une vie sexuelle très épanouie... d’après de nombreuses études il y aurait bien des avantages pour la femme comme pour l’homme.. Je ne doute pas (cependant) qu’il y a une étude qui pourrait dire le contraire.. Si seulement vous connaissiez le sujet...


    • #1788705

      @Peter
      Tu peux éprouver un petit émoi également tout seul dans ton coin sans mettre à contribution le sexe féminin ennuyé :
      « L’étude conclut : " Il est clair que le pénis anatomiquement intact offre une expérience plus gratifiante pour la femme pendant le coït." »

      En gros c’est un truc qui se fait à deux, attentionné envers l’autre, sinon tu limes comme un bourricot et ça peut donner ça :
      « Une étude de 2003 a montré que les femmes avaient considérablement plus de risque de souffrir de sécheresse vaginale durant les rapports sexuels avec un homme circoncis plutôt qu’avec un homme intact. »

      Mais ça tu le sais sûrement.


    • #1788712

      Pourquoi croyez-vous que les pays qui ont interdit la circoncision sont ceux où la douceur de vivre est unanimement reconnue, par rapport aux pays de circoncis ?




      Argument d’un moderniste qui s’ignore... La dégénérescence vous ne pouvez la voire car vous êtes victime de cécité ? Très bien le tiers monde est arrièré et vous êtes la crème des civilisations.. Très bien, alors à quoi bon vouloir nous en convaincre si ça vous paraît si évident ?

      D’ailleurs ces pays dont vous faites l’éloge se sont éloignés du christianisme pour adopter l’athéisme... sûrement la source de tous les progrès pour vous... L’abolition des sexes et du 3 ie genre aussi ? D’ailleurs en suede ils font pisser assis les petits garçons tout un symbole de votre supériorité ?
      Question sérieuse : l’occidentale arrogant n’es-ce pas en réaction à son émasculation ?

      Ps : je me considère comme un occidental dans mes réflexes et malheureusement trop de mes idées toutes-faites.. Mais je me soigne..


    • #1788770
      le 23/08/2017 par CheirkBass
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      Ta haine et ton mépris inonde de ton post
      Évite de dire des bêtises de la sorte en mettant tout le monde dans même panier.
      Je suis musulman, Quand je me suis circoncis, j y suis allé de mes deniers, car c’était un acte de chirurgie esthétique, et la sécu ne le prenait pas en charge.


    • #1788784

      @Peter « Argument d’un moderniste qui s’ignore... La dégénérescence vous ne pouvez la voire car vous êtes victime de cécité ? Très bien le tiers monde est arrièré et vous êtes la crème des civilisations.. Très bien, alors à quoi bon vouloir nous en convaincre si ça vous paraît si évident ? »
      Après avoir vécu plusieurs années hors d’europe, j’ai simplement constaté que notre continent fait rêver. Il n’y a pas l’occident et les autres pays, comme vous semblez le suggérer, mais des pays qui ont des carences, comme les USA ou l’Australie, et des pays qui sont riches de traditions et de coutumes (certes perfectibles). Parmi ces derniers, les plus agréables à vivre sont de culture chrétienne (et pourtant je n’en suis pas) catholique, justement car la pratique de la circoncision y était activement interdite pendant des siècles. En disant ça, je ne cherche aucunement à montrer que je suis un "occidental supérieur", mais simplement à montrer le fait que des masses de gens risquent leur peau pour venir vivre dans ce que nous considérons la misère chez nous (épargnez moi les "si on attaquait pas leurs pays" - on a pas attaqué tous les pays des gens qui viennent vivre chez nous). Oui, la dégénérescence je la vois, et je me dis que nos ancêtre nous ont laissé un bien bel héritage pour que nous soyons pas encore complètement à terre. D’où l’urgence de se ressaisir et d’affirmer nos racines (qui sont caractérisées par l’absence de coutumes barbares comme la circoncision) plutôt que de se comparer au "tiers-monde" (terme dédaigneux que vous semblez affecter).


    • #1788995

      @LeGoy,
      okay.. je vois mieux d’où tu viens... Tu prends comme principe que le monde chrétien ancien relevant de la tradition ne pratiquait pas la circoncision et que cela ne pouvait être qu’une bonne chose. J’accepte ce point de vue, cependant êtes tu aveugle pour ignorer que d’autres sociétés anciennes toutes aussi brillantes ont pratiquées la circoncision ? Tu qualifie la circoncision de barbarie... alors que 100% des circoncis voient ça comme un rite de passage bénéfique...

      Tu es définitivement un « moderniste » car tu crois que tu vis dans la meilleure des sociétés.. J’ai moi-même vécu et visité de nombreux pays... Tu devrais réfléchir à la parabole de la poutre et de la paille... ainsi qu’au fait que c’est avec la mesure qui nous sert de jugement que l’on sera jugé par Dieu.

      J’ai beaucoup vu d’envie de l’occident par rapport aux biens matériels... à la sécurité..

      L’impression que les jours se succèdent et se ressembles sous nos cieux : la stabilité politique en sommes... ce qui est loin d’être vrai hors du monde d’occidental ?

      Les gens du tier monde ne rêve pas de vivre en Europe... ils rêvent de vivre dans des pays où la vie est aussi facile qu’en Europe (système judiciaire, corruption, santé, etc.).

      Ce que les damnés de la terre vomissent c’est des traits communs à toutes les masses inéducables car plongées dans des difficultés structurelles insurmontables (leurs pays) : individualisme, indiscipline, amour du gain, aptitude aux grandes colères et aux découragements...

      Vous, LeGoy, êtes un bon dans la valorisation de soi... mais pourtant vous êtes dans la négation du bon sens... Nous somme dans un monde post-chrétien et vous faites l’apologie de notre hégémonie culturelle et notre domination militaire (si, si..) et économique... En aucun cas, en aucun cas, en aucun cas.. vous ne parlez de christianisme...


    • #1789604
      le 25/08/2017 par mesencephale
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      J’ai fait circoncire mon fils par un médecin LIBÉRAL !!

      A mes frais : 250€

      Je suis musulman pratiquant et Mon Seigneur Tout Puissant m’interdit le vol.

      La religion est une question d’abord et avant tout de FOI. un truc cosmique, spirituel, un élan du cœur que les liaisons synaptiques les plus efficientes ne pourront jamais expliquer.

      Il ne faut pas généraliser. La bêtise, l’opportunisme et l’interprétation égoiste des textes sacrés ne sont pas la spécificité d’une catégorie. Si il y’a spécificité, elle est HUMAINE.


  • #1788540

    De nos jours, on ne circoncis plus médicalement pour un prépuce trop serré empêchant le décallotage du gland. Il y a une autre technique d’intervention chirurgicale.

    Sinon, circoncision à 8 jours ou 8 ans, si il n’y a pas d’anesthésie, c’est la même barbarie...

     

    • #1788565
      le 23/08/2017 par Giustizia
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      Pas du tout pareil, pour les raisons bien expliquées dans l’article. A 8 jours, tout est à construire, les liens sont cassés avant même qu’ils ne se forment avec la mère notamment. A 8 ans, c’est expliqué, souvent fait par anesthésie et l’enfant le comprend bien. On peut le critiquer mais ce n’est pas du tout pareil de le faire à 8 jours.


    • #1788596

      Effectivement, un rituel de passage pour un pré-ado c’est de la « barbarie », monsieur modernité... D’ailleurs être privé de télé et de dessert à un niveau bien moindre, certes je vous l’accorde bien volontiers, équivaut à une vexation non-loin de la cruauté, voire du sadisme ?

      Je suis musulman : occupez vous de vos enfants, je m’occupe des miens... En l’occurrence, une fête après une circoncision à l’adolescence me paraît très approprié...


    • #1788625

      @Giustizia

      C’est exactement la même chose.

      Cette espèce d’indulgence vis à vis de la circoncision musulmane, sur la base d’arguments fallacieux, décrédibilise totalement le propos d’après moi.

      La circoncision est un problème général. Peu importe les raisons qui ont conduit à pratiquer cet acte archaïque. Que ce soit pour des raisons religieuses (et peu importe la religion) ou hygiéniste (Amérique du Nord)


    • #1788631

      @Peter

      Oui, vous avez raison. Priver de dessert un gamin qui a fait une bêtise et couper un morceau de bite à un gosse qui n’a rien fait. C’est très comparable.


    • #1788639
      le 23/08/2017 par Philippot, vite !
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      @Peter



      Effectivement, un rituel de passage pour un pré-ado c’est de la « barbarie »




      Oui, car un enfant n’a pas la capacité de décider pour lui-même. Si on abolissait ce genre de pratique barbare et qu’on le laissait à la discrétion des adultes, je pense qu’il y aurait moins de candidats pour se faire couper la bite.... Là, les pauvres gosses n’ont pas d’autre choix que de subir la violence de leurs parents.


    • #1788676

      C’est parfait... Apparemment, le prépuce c’est la bite.. enfin ça en fait parti certes.. donc couper le prépuce c’est couper la bite... N’es-ce pas un léger raccourci, sans mauvais jeux de mots ?

      C’est sûre que ça fait son effet, de parler de se faire couper la « bite » lorsqu’il n’est question que d’un bout de peau dont personne ne se plaint lorsqu’on est circoncis..

      J’en connais un bout (au moins un) sur la question, vu que j’ai eu un phimosis et que l’opération n’a rien eu de traumatisant...

      D’ailleurs avec un tiers des hommes circoncis sur la planète (!) on comprend bien que ceux qui en font tout un plat sont surtout ceux qui ne savent pas de quoi ils parlent ? C’est dommage on pourrait croire que d’autres sujets sortant de leur bouches, c’est pas forcément non plus la science infuse ?

      Plus serieusement, la majorité des hommes aux USA sont circoncis, la majorité ne s’en plaind pas...

      Nota bene : l’auteur a bien fait comprendre que ce qu’il remettait en question c’était la circoncision de nouveau-née au 8 iè jour... Cependant, je crois qu’au-delà des opinions propres à chacun certains... des personnes plutôt islamophobes pour être précis, pourraient avoir un réel plaisir à manquer totalement d’objectivité.. IMHO.


    • #1788686
      le 23/08/2017 par goy pride
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      Manifestement tu n’as pas lu l’article ou tu fais parti de cette génération à moitié illettrée comprenant à moitié ce qu’elle lit... Pour compléter ce qui a déjà été énoncé dans cet article, être circoncis à 8 jours ou à 8 ans sont deux choses complètement différentes. A 8 ans il s’agit d’un rite initiatique de passage où l’enfant est psychologiquement préparé, il comprend ce qui se passe, il est capable de mettre en place des défenses psychologiques et même ressentir de la fierté de passer ce rituel. En revanche à 8 jours l’enfant est complètement désemparé, incapable de comprendre ce qui se passe. Il vit une souffrance et terreur à l’état brut...à un âge de grande vulnérabilité psychologique et physique.


    • #1788694

      @peter

      J’entendais par "barbarie", " douleur"...sans anesthésie, c’est la même douleur à 8 jours ou à 8 ans.
      Bien évidemment vous croyez et faites ce que vous voulez pour vous et vos enfants, loin de moi un antisémitisme primaire !
      J’entends bien faire de mon fils un homme, sans rituel et sans punition plus violente que la privation de PS4 ( ce qui est déjà une torture quand on connait Call of et GTA V), dussé-je rater une "nouba" inoubliable.


    • #1788702

      C’est parfait... Apparemment, le prépuce c’est la bite



      Effectivement, oui. Tu veux que l’on te fasse un schéma ?




      Plus serieusement, la majorité des hommes aux USA sont circoncis, la majorité ne s’en plaind pas...



      Évidement puisque l’écrasante majorité des circoncis de cette planète ont été mutilée pendant l’enfance. Ils ne peuvent donc pas savoir ce que ça fait d’avoir encore son prépuce. Ceux qui ont été circoncis à l’age adulte ont un avis nettement différent.

      PS : Bien joué pour l’argument de l’islamophobie. Ça me rappelle des gens. Tu as raison, ça marche toujours...


    • #1788715

      @ Peter
      En France, l’article rappelle que la circoncision est légalement interdite.
      Si on est français, ou reconnu comme tel, les enfants entrent dans le cadre de la loi française.
      C’est à dire qu’il est interdit de les mutiler, ou circoncire (interférer avec leur intégrité corporelle) sauf urgence médicale.
      En théorie, les convictions religieuses ou coutumes des parents ne constituent pas un passe-droit.


    • #1788735
      le 23/08/2017 par paramesh
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      8 ans c’est un peu jeune pour vraiment être conscient de ce que l’on subit, mais la circoncision (tout comme les scarifications ou le limage ou l’arrachage des dents) est une pratique d’origine initiatique traditionnelle (africaine) dont la douleur est une étape obligée au passage à l’âge adulte, la circoncision pour être efficace doit être totalement volontaire et pleinement assumée.
      circoncire un enfant non pubère c’est le retirer du monde des femmes sans qu’il soit encore à l’âge de rentrer dans le monde des hommes, une sorte de no mans land difficile à assumer dans la construction de son identité.
      Quant à la circoncision au huitième jour, je ne résiste pas au plaisir de laisser parler le Professeur Roger Dommergue Polacco de Ménasce :
      https://www.youtube.com/watch?v=4ad...


    • #1788762

      Je suis musulman : occupez vous de vos enfants, je m’occupe des miens...




      Occuper vous des vôtres sans utiliser notre argent de la secu, c’est mieux...
      Évidemment que l’on à notre mot à dire lorsque notre argent est utilisé dans notre pays pour une pratique archaïque qui n’est pas, et ne sera jamais dans nos moeurs...


    • #1789022

      @kalel,
      pratique archaïque c’est vous qui le dites ?.. Largement pratiqué aux USA cette circoncision tout de même.. Archaïque ?! ..pour la chaise électrique je veux bien par contre...

      C’est une mesure hygiénique dont les bénéfices ne sont pas à démontrer... C’est bien pour ça que des médecins opèrent depuis des décennies en laissant parfois ça (malheureusement car c’est illégal) à la charge de la sécurité sociale.. C’est pas une mode des médecins croient au fait que c’est une bonne pratique... il ne s’agit pas d’un os greffé en travers du nez..

      Je suis d’accord sur l’idée que les familles doivent prendre ça à leur charge... Toutefois, si il y avait une loi de voté pour rendre la pratique souhaitable au vu des bénéfices ça ne serait pas pour me déplaire.. en attendant ça ne peu faire de mal si les familles payent de leur poches... Il y a cependant des bénéfices par rapport aux maladies sexuellement transmissible.. renseignez vous....

      Certaines personnes pourraient aussi dire que le cancer des poumons des fumeurs ne devrait pas être pris en charge par la collectivité, au vu que le tabac est connus pour sa nocivité.. Notre système de santé est très flexible et tolérant... Les alcooliques sdf ne paient pas d’impôts mais se font soigner à l’œil ? Pareil pour les gitans et les sans papiers ?

      Les médecins ne sont pas la pour faire la police.. Si vous voulez que les quelques resquilleurs qui font payer à la collectivité leur circoncision pour des raisons religieuses paient de leur poche il faudrait le demander à nos politiques...

      Plus important encore est votre argument sur la notion que cela ne fait pas parti de nos mœurs... Une part importante de mes concitoyens sont adeptes de pratiques homosexuels.. c’est définitivement entrer dans les mœurs...

      Pas besoin, à mon avis, que la circoncision rentre dans nos mœurs... Clairement, je fait parti d’une minorité religieuse que ce soit mon pèlerinage à la Mecque (quand les saouds n’y seront plus) ou ma viande bio-halal, ça me regarde.. et je paye pour ces prérogatives... Je n’aime pas les zones grises.. beaucoup de musulmans n’aiment pas les zones grises..

      Comment penser que faire passer les circoncisions sur la sécurité sociale est une situation enviable pour nous musulmans ?! C’est comme dire que c’est le pied d’égorger un mouton dans une baignoire ? Y a des gens qui aspire à la normalité, le saviez-vous ? Pareille pour les delînquants musulmans : foutez les en prison et lâchez nous..


    • #1789046
      le 24/08/2017 par Philippot, vite !
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      C’est une mesure hygiénique dont les bénéfices ne sont pas à démontrer...




      Il n’y a aucun bénéfice à la circoncision. C’est même l’inverse qui est vrai, puisqu’on sait que tout tissu cicatriciel est plus fragile et plus vulnérable aux maladies qu’un tissu sain.


    • #1790139


      Il n’y a aucun bénéfice à la circoncision. C’est même l’inverse qui est vrai (...)




      Tu n’est peut être pas au courant mais en plus du bénéfice d’être hygiénique il y a d’autres avantages médicaux.

      https://www.topsante.com/medecine/m...


    • #1790308

      J’ai fait une liste non exhaustive des avantages sanitaires de la circoncision :

      Inflation des voies urinaires  : 39 fois plus élevé chez les enfants non circoncis. 95 % des enfants qui souffrent d’inflammations des voies urinaires sont des non-circoncis, alors seul 5 % des enfants circoncis en souffrent. Les bactéries (se retrouvant dans le sang, le corps) provoquent parfois d’autres maladies.. parfois mortelles.

      La circoncision n’immunise personne contre les maladies sexuelles mais c’est un rempart, les statistiques le prouvent.. et les recherches scientifiques ont réussi à déterminer les raisons de cette protection.

      Protection de l’épouse contre le cancer de l’utérus. Les chercheurs ont constaté que les épouses des sujets circoncis sont moins exposées à ce cancer que les conjointes des hommes non circoncis. 


    • #1790839
      le 27/08/2017 par Philippot, vite !
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      @Peter

      il y a d’autres statistiques qui montrent que les circoncis sont plus sensibles aux maladies vénériennes. De toute façon, la motivation de la circoncision n’est pas médicale mais identitaire. Et elle a des effets négatifs sur la sexualité et le rapport à la femme.
      http://www.droitaucorps.com/effets-...


    • #1790971

      @phillipotvite,
      Il n’y a aucune infos concernant un lien avec les maladies vénériennes étant plus fréquentes chez les circoncis... ça serais vraiment interessant que tu donne un lien valide car ça contredit, comme tu le sait, les nombreuses études sur le sujet !!!!

      Ensuite, ton site est particulièrement intéressant... car ça fait parler des statistiques sur les « sentiments » d’un échantillon de personnes... Par exemple, prendre l’avis de russes immigrant en Israël et contraint à se faire circoncir car ils sont supposés être juif... me paraît être assez désespéré comme utilisation de données pour convaincre les sceptiques...

      De manière générale, il n’y a aucun doute que des personnes n’étant pas motivés (pour des religions religieuses par exemple) auront tendances a regretter leur ancienne situation !!! Ne pas comprendre ça.. c’est ne rien comprendre au études empiriques...

      Les personnes soumis à ces sondages ne sont représentatifs que de personnes ayant subit une intervention médicale... généralement sous la contrainte d’un diagnostic médical leur conseillant de se faire circoncir...
      C’est bien loin des presque 100% de circoncis à l’adolescence qui veulent circoncir leurs fils tellement l’expérience est positive à leur yeux ?.. Quel est l’élément qui vous échappe dans ces données empiriques ?

      De la même façon, expliquer qu’il y a un désagrément, une expérience douloureuse pour la femme par le fait qu’un homme circoncis a un gland sec + des difficultés à atteindre l’orgasme ainsi qu’un risque accru de sécheresse vaginale me paraît totalement fou !!!
      Depuis quand l’humidité du gland est une bonne prévention contre les sécheresses vaginales ??!!


  • #1788542
    le 23/08/2017 par Philippot, vite !
    Le calvaire des circoncis du huitième jour

    Il faut être un sacré psychopathe pour mutiler volontairement et à vif un nouveau-né. Cette pratique barbare est illégale et devrait être interdite en France au nom de la protection de l’enfance.


  • #1788559

    Je souhaite apporter un témoignage :
    Né à Paris, je suis issu d’une mère algérienne, qui a quitté sa terre natale pour échapper au fanatisme religieux, et aussi par amour de la France. Elle n’était pas musulmane, mangeait du cochon, fumait, buvait un peu, attaché aux valeurs de ce pays.
    J’ai été circoncis vers 5 ou 6 ans, en clinique, sous anesthésie. Vague souvenir. Pour des raisons avant tout d’hygiène.
    Je vais sur mes 35 ans. J’ai partagé une intimité avec beaucoup de femmes, et elles sont unanimes : elles préfèrent les sexes circoncis, plus doux, plus sensibles, plus esthétiques d’après elles.
    De mon côté, je vis ça très bien, mon plaisir est bien présent, décuplé, je l’ignore puisque je ne peux comparer.
    Voilà, c’était histoire de témoigner...

     

    • #1788610
      le 23/08/2017 par Philippot, vite !
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      Tu ne peux pas savoir ce que c’est que de faire l’amour avec un sexe intact puisque tu as été mutilé avant ta puberté...


    • #1788619

      Je vais sur mes 35 ans. J’ai partagé une intimité avec beaucoup de femmes, et elles sont unanimes : elles préfèrent les sexes circoncis, plus doux, plus sensibles, plus esthétiques d’après elles.



      Soyons sérieux, tu imagines une femme te dire qu’elle avait plus de plaisir avec un autre ? Ce genre de témoignage n’a aucune valeur.

      Quand à ton plaisir, tu n’en sais strictement rien puisque tu n’as pas connu les deux états.

      C’est pour ces deux raisons qu’il faut vraiment sortir de ton expérience personnelle pour juger de la chose.


    • #1788682

      OK voilà mon témoignage, Je suis Kevin, moitié Marocain, moitié Français, mes parents m’ont laissé intact jusqu’à 25 ans où j’ai décidé moi même de me faire circoncire, je peux comparer avant après, je préfère circoncis, mon plaisir est décuplé, et ma copine (futur femme) préfère aussi, elle a plus de plaisir. Chacun sa vie, ses sensibilités, son expérience de la chose.


    • #1788704


      Tu ne peux pas savoir ce que c’est que de faire l’amour avec un sexe intact puisque tu as été mutilé avant ta puberté...




      Question à un chrétien :
      D’apres l’ancien testament, Dieu à demander de circoncir les mâles (pas au 8 ieme jour en tout cas)... Si on crois en la logique chrétienne de la trinité, c’est Dieu qui a demandé à ce que Jésus se fasse circoncire... donc en réalité Dieu qui s’est mutilé soit même d’après l’argument de Philippot Vite ?..

      Doit on croire que Dieu s’est fait sacrifier sur La Croix et que la circoncision n’est qu’un avant goût du grand sacrifice pour racheter les pêchés de l’humanité ?!

      Il ne faut pas s’étonner des affirmations de mutilation faites pas « Philippot vite » puisque nous sommes dans son vocabulaire, son symbolisme très chrétien ?


    • #1788721

      La circoncision pour des raisons d’hygiène, ça vaut peut-être pour une certaine partie de la population qui ne se lave jamais... Quoi qu’il en soit, je n’ai pas encore trouvé un organe ou une partie du corps humain qui n’ait son utilité. Ceci étant dit... Je vais parler en tant que femme, pour avoir connu des hommes "avec" et "sans". Sans la moindre ambiguité, je préfère, et de loin, le naturel (ça marche aussi avec les poils... dire que certains hommes vont jusqu’à s’épiler les bras... pour des raisons d’hygiène aussi d’ailleurs, tiens, parait-il, parce que ça fait plus propre et plus doux... ça me rappelle quelque chose... bah non). Un gland qui se décalotte en direct sous l’effet de l’excitation, ça fait partie des belles expériences de l’amour ! Quant aux non-circoncis, je n’ai jamais entendu d’eux qu’un seul discours : leur intégrité corporelle les protège des frottements des vêtements, etc., et le vrai plaisir arrive quand le gland est découvert. Partant de là, imaginant qu’il serait découvert en permanence, il devient évident que le plaisir est amoindri... Non ? Il serait intéressant d’avoir le témoignage de circoncis "sur le tard"


    • #1788739

      @Philippot, vite et @Herold
      Que ne comprenez vous pas dans "témoignage", "je ne peux pas comparer" ?!
      Vous me tombez dessus comme des chiens affamés, vous n’avez même pas lu correctement mon propos...
      Quand à l’argument qui n’a aucune valeur Herold, il n’en est pas un, c’est un témoignage, rien de plus.
      Sérieusement, détendez vous les mecs...


    • #1788758

      Toute femme amoureuse trouve tout parfait chez son mec ( circoncis ou pas circoncis ça lui va , comme il est elle l ’ adore , elle le louange ) ; le jour ou elle ne ressent plus cet amour tout de ce même mec la rebute .


    • #1788771
      le 23/08/2017 par Georges 4bitbol
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      L’amour n’est pas dans le " gland" mais dans la tête . Tous les animaux prennent du plaisir en sautant les femelles. S’il n’y avait pas le plaisir associé à la procréation, la terre serait dépeuplée.


  • #1788562

    L’Ivanka de Trump a osé laisser circoncire la chair de sa chair, le petit-fils de Trump.
    Forcément, ce n’est pas le grand-père maternel qui a tenu le petiot pendant qu’on le mutilait, puisque c’est un goy.
    Ouf on respire.
    L’aurait-il fait si on le lui avait demandé ? J’ai un doute.
    Le puritanisme américain n’est pas vraiment son fort, ni celui d’Ivanka. Chez eux on ne se prive de rien. Mais la résistance au beau-fils n’est pas non plus son fort.
    Le petiot (un an aujourd’hui) n’est pas très souriant sur les photos, bien que choyé au-delà du possible.


  • #1788584

    Il est en effet difficile d’être pleinement conscience d’une chose si on n’est pas concerné par cette chose.. J’imagine facilement qu’une personne non-circoncis s’imagine que sans prépuce, le gland perpétuellement à l’air perd sa sensibilité....

    C’est comme penser qu’une main brûlée ne pourra ressentir la même tendresse que ce que ressentent habituellement les couples amoureux se tenant la main ? Sûrement que la peau brûlée a une sensibilité moindre mais c’est pas la main calleuse, râpeuse, crevassée.... La vérité est que le plaisir est dans la tête... et c’est pas une pensée « moderne »...




    Les juristes musulmans du Moyen Âge y voyaient le moyen d’ « affaiblir l’outil de la volupté » et « modérer la concupiscence ». Souvent citée est cette phrase attribuée à l’imam Al-Razi (XIIIe siècle)




    N’es ce pas une généralisation inappropriée concernant ces juristes du (haut et bas) moyen âge ? Quelles écoles juridiques (classification islamiqques habituelles ?) ? En plus, affaiblir le plaisir d’un point de vue musulman n’a pas forcément l’interprétation que d’autres pourraient donner* ? Le jeûne (islamique) affaiblis les sens sans les amoindrir ? L’auteur n’a aucunement voulus faire un parallèle mais je redoute l’amalgame douloureux que certains pourraient faire avec l’excision : pratique non islamique dont certains avance cet argument fallacieux d’une pratique pouvant « contenir » la passion féminine alors qu’il s’agit d’ablation d’un organe du plaisir !

    *L’Islam étant un tout pour apprécier le particulier, il faut faire l’expérience du tout ?

     

    • #1788605
      le 23/08/2017 par Philippot, vite !
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      J’imagine facilement qu’une personne non-circoncis s’imagine que sans prépuce, le gland perpétuellement à l’air perd sa sensibilité....




      C’est une réalité physiologique. La peau du gland, dont la finesse et la sensibilité ne sont plus protégées par le prépuce, s’épaissit et perd de sa sensibilité.
      Les circoncis ne peuvent pas connaître la sensibilité normale d’un gland, notamment lors des relations sexuelles, puisqu’on les en a privé définitivement avant la puberté.


    • #1788638

      J’imagine facilement qu’une personne non-circoncis s’imagine que sans prépuce, le gland perpétuellement à l’air perd sa sensibilité....



      Ce n’est pas de l’imagination, en fait, c’est un fait avéré. C’est ce qu’on appelle la kératinisation du gland et c’est un phénomène parfaitement logique puisque cette partie du corps n’est plus protégée comme elle devrait l’être.

      Tu sais, même sans apporter d’arguments médicaux (qui sont nombreux), la simple logique te permettrait de comprendre que si "mère nature" a mis ça là à cet endroit là ; il y a une raison...


    • #1790159

      Quand tu te coupes les ongles, la peau dessous est plus sensible au début, et ensuite de la corne se forme et la sensibilité diminue.

      Pareil quand tu te coupes les cheveux, d’un coup, tu sens plus les courants d’air et ensuite tu t’habitues, tu perds en sensibilité.

      Une peau blanche agressée par le soleil crée de la mélanine pour se protéger et devient ainsi moins sensible..

      exemples multipliables à l’infini.

      Par quel miracle un gland surexposé, avec sa muqueuse si fine, ne se protégerait pas, diminuant ainsi sa sensibilité ?


    • #1790255

      Mais personne n’a aucun doute concernant la diminution de la sensibilité... C’est la quantifier ton problème...

      C’est comme un préservatif en faite ? Ça diminue la sensibilité...

      Tu sais quoi, c’est tout à fait relatif et on s’habitue.. l’amour n’est pas au bout du gland mais dans la tête... Libre à toi de croire que cela affecte la libido du circoncis...


    • #1790288
      le 26/08/2017 par paramesh
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      Pareil quand tu te coupes les cheveux, d’un coup, tu sens plus les courants d’air et ensuite tu t’habitues, tu perds en sensibilité



      d’accord pour le reste mais le rasage des poils ou des cheveux permet au contraire d’être plus réceptif sensiblement aux éléments le vent, le chaud, le froid, le toucher. tu deviens plus endurant mais la sensibilité ne s’estompe pas , tu en deviens juste plus conscient, c’est le même principe que de ne pas user de chaussures et de chaussettes (la sandale monastique). je pratique la sandale (depuis plus de trente ans) et le pied nu dès que possible et je te jure que la sensation d’adhérence au sol ne s’estompe pas avec le temps, au contraire.
      donc pour la circoncision, je reste malgré tout réservé car en tout il y a toujours compensation.
      mais c’est vrai aussi que la peau du gland est autrement plus sensible que celle des pieds ou du crâne.


    • #1790418

      En tout cas... la suppression des poils du pubis augmente les sens...

      Une autre chose : entretenir au maximum des relations dans l’obscurité... Ça devrait être une évidence que la sexualité moderne est une chose qui appartient au monde du visuel (voir un peu de l’audition -s’entendre parler- (mais pas de l’écoute))... Faire le contraire du film pornographique...

      Il faut pouvoir faire l’amour avec tout ses sens et se méfier du sens visuel.. voire éviter de parler pendant... La pornographie a colonisée nos esprits, notre imagination... Impossible, d’y avoir échappé. Il faut, en réaction avoir une imagination qui n’est pas basée sur la mise en scène des corps dans l’espace... la demeure de tous les poncifs...
      Approcher sa femme comme un acte d’adoration... avec le même sérieux car c’est un acte d’adoration ; remerciement des faveurs que nous accordé Dieu...


    • #1790718

      Il y a tout un mouvement qui encourage à courir pied nus...

      Une émission en prime time de France 2 sur « les-pouvoirs-extraordinaires-du-corps-humain » a fait l’éloge de la course pieds nus. Ça devrait être facilement visionable sur YouTube... L’amplitude des foulées, la diminution du temps d’appuis au sol.. c’était tout à fait bluffant de voire l’adaptation du corps humains..

      On devient rapidement convaincus que la chaussure de sport sophistiquée, loin d’être une solution.. c’est l’entrave à une mécanique du corps qui gère très bien les choses..


    • #1790727
      le 27/08/2017 par Philippot, vite !
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      @Peter

      Oui, le corps humain est le fruit d’une ingénierie extraordinaire. Raison de plus pour ne pas le mutiler ou l’amputer.


    • #1790794

      Okay, éclair nous plus encore ?
      Pourquoi, Marie et Joseph ont fait circoncir Jésus ? Par simple ignorance ? Marie pleine de grâce ? Pourquoi Jésus lors de son ministère ne s’est pas élevé contre cette « mutilation » ? À moins que tu ne souhaite toujours pas aborder la question ?


  • #1788585
    le 23/08/2017 par argiotalus
    Le calvaire des circoncis du huitième jour

    les défenseurs droit de l’hommiste , feministe et autres nous parlent souvent de l’excision des femmes africaines mais un nourisson de 8 jours qui subit des mutilations sexuelle semble moins les atteindre ,à moins que certains individus haut plaçé ne leur fassent comprendre qu’il ne faut pas trop ébruité certains sujet pourtant aussi scandaleux.

     

    • #1788642

      les défenseurs droit de l’hommiste , feministe et autres nous parlent souvent de l’excision des femmes africaines mais un nourisson de 8 jours qui subit des mutilations sexuelle



      Et que dire de ces enfants de 8 ans qui subissent exactement les mêmes mutilations et qui sont bien plus nombreux !

      Ha ces droit de l’hommiste...


    • #1788792

      @Herald,
      justement n’en faite vous pas un peu trop concernant ces enfants de 8 ans à qui on coupe le prépuce ? Es-ce la douleur sous anesthésie ? L’intégrité du corps de mes adolescent encore sous mon autorité avant que des droits de l’hommistes comme vous me refusiez le droit de les éduquer ?

      Je m’étonne que vous n’ayez pas encore parlé des mutilations des oreilles que l’on perce pour y mettre des bijoux... Sans penser aux narines ou même aux langues percées...


    • #1788826

      @Peter

      Dans un autre message ; tu m’as accusé, avec d’autres, d’islamophobie. Cette posture victimaire, qui cherche malhonnêtement à tuer un débat en disqualifiant le contradicteur, me débecte et m’insupporte au plus haut point.

      T’étant toi-même exclu du domaine de la discussion argumentée. Je ne te répondrai donc plus, inutile de m’interpeller.


    • #1789044
      le 24/08/2017 par Philippot, vite !
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      Je m’étonne que vous n’ayez pas encore parlé des mutilations des oreilles que l’on perce pour y mettre des bijoux... Sans penser aux narines ou même aux langues percées...




      Tu fais semblant de ne pas comprendre parce que tu as peur de faire face à la réalité. Tu sais très bien qu’un enfant que l’on circoncit n’a pas le choix, alors qu’une fille qui se fait faire un petit trou dans l’oreille l’a choisi. Tu sais aussi que la douleur des deux est incomparable, et qu’un petit trou dans un lobe d’oreille n’est pas une mutilation comparable à la perte irrémédiable d’un prépuce.


  • #1788628

    Est-ce que la vaccination des nouveaux-nés, de plus en plus imposée, et de plus en plus lourde, ne jouerait pas le même rôle ?

     

    • #1788670

      @Benoît
      Vous êtes sur la bonne piste. En effet, l’objectif de toute cette pollution est de transformer (pour ne pas dire amocher) le fonctionnement naturel du corps humain. Impossible de dire si le rôle joué est le-même, mais il ne s’agit certainement pas d’une cure de jouvence, tout comme la circoncision.


  • #1788666

    "Il ne peut être porté atteinte à l’intégrité du corps humain qu’en cas de nécessité médicale pour la personne ou à titre exceptionnel dans l’intérêt thérapeutique d’autrui." C’est ce que dit l’islam également, qui interdit ainsi le tatouage et la chirurgie esthétique non réparatrice ! Explication : nous devons retourner à Dieu tel qu’Il nous a fait. La circoncision, elle, dépend de votre croyance en Dieu. Elle est un crime pour l’athée et un devoir pour le croyant ... Je suis circoncis (purifié) et ma femme aime trouve cela propre !

     

    • #1788693

      Je suis athée, quelqu’un peut m’expliquer le lien que peut faire un religieux entre pureté et prépuce ? Ça me parait tellement délirant, vraiment, ça me fascine.


    • #1788713
      le 23/08/2017 par veriteoblige
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      "Je suis circoncis (purifié) et ma femme aime trouve cela propre !"
      Ne dit-on pas "prêcher pour sa chapelle"" ??

      Par contre j’ai lu entre autres :
      "Consciences mutilées

      Dans le cadre d’une étude, des enfants musulmans, circoncis sans anesthésie plus tard dans leur enfance ou adolescence, ont déclaré avoir vécu l’opération comme « une attaque brutale contre [leur] corps, qui mutile, humilie et, dans certains cas, [les] détruit. » La circoncision a provoqué une augmentation de leur agressivité et un affaiblissement de leur capacité à s’affirmer, avec pour conséquence un repli des enfants sur eux-mêmes traduisant la peur d’une nouvelle agression. Au cours d’une autre étude, tous les enfants sont apparus comme « terriblement effrayés » tout au long de l’opération, chacun d’entre eux regardant finalement son pénis comme pour s’assurer « que tout n’avait pas été coupé ». Des adultes interviewés ont parlé de leur circoncision comme d’un substitut à la castration (4). Sigmund Freud, qui n’a pas imposé cette mutilation à ses fils, affirme également : « La circoncision est le substitut symbolique de la castration que le père primitif avait jadis infligée à ses fils, dans la plénitude de son pouvoir, et celui qui adoptait ce symbole montrait qu’il était prêt à se soumettre à la volonté du père, même quand elle lui imposait le sacrifice le plus douloureux. » (5) Ainsi, l’expérience précoce de la terreur infligée par le père est-elle réactivée dans toute situation où la conscience de l’enfant menace le pouvoir paternel, interdisant de fait toute remise en cause. Dans l’interprétation de Freud, le fils accepterait même docilement la circoncision de son sexe, à l’âge de huit jours, alors que sa soumission à la puissance du père est, en fait, la conséquence de cette mutilation. Faute de pouvoir diriger sa rage légitime contre son père, le garçon devenu homme cherchera à se protéger compulsivement d’un danger dont il ne peut saisir l’origine consciemment et sera obsédé par la perte de sa puissance virile.
      Suite à venir


    • #1788714
      le 23/08/2017 par veriteoblige
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      2ème partie

      "Les conséquences sociales d’une telle problématique sont à la mesure de l’enjeu que représente cette mutilation pour la pérennité des rejouements des vieux mâles. Les régions dans lesquelles la circoncision est communément pratiquée connaissent un degré de violence sociale plus élevé. Aux États-Unis, l’augmentation de la criminalité – notamment les homicides qui sont huit fois plus nombreux qu’en Europe – peut être mis en parallèle avec l’augmentation du taux de circoncision au cours du XXe siècle. Les violences dirigées contre les femmes, notamment les agressions à caractère sexuel, y sont également plus nombreuses. Il est enfin frappant de constater que deux grands conflits actuels – la guerre menée par les Américains en Irak et le conflit israélo-palestinien – font intervenir des nations où la population masculine est majoritairement ou totalement circoncise."


    • #1788830
      le 23/08/2017 par milaitmichoco
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      Lorsque j’etais musulmane, â la naissance de mon premier enfant ,garçon, la question de le circoncire s’était posée. Une soeur l’avait fait l’autre non. J’ai du réfléchir car j’avais peur de regretter. Ce n’était pas normal que je blesse un nouveau né sorti de mon ventre. D’un côté je faisais attention à son nombril, de l’autre je laissais couper sa chair ??? Impensable. Ensuite je me suis dit de quel droit je mutile ce bébé ? Au nom de ma croyance ? Mais si jetais africaine, jaurai pratiqué lexcision sur une fille, or ça me semblait barbare. Alors pourquoi la circoncision ne serait pas barbare ? Si javais été d’une autre religion, l’enfant naurait pas eu à subir ça. Et puis pourquoi dieu ne l’a t-il pas fait naitre déjà circoncis ? Et si l’enfant devenait bouddhiste ou chretien plus tard finalement je ne lui aurait pas laissé le choix. Une courte discussion avec le pédiatre a confirmé mes pensées. Je ne l’ai pas fait et jen suis heureuse, car en plus de ne pas traumatiser, et blesser mon bébé, je lui ai laissé intègre le beau corps colplet que la nature et dieu lui ont donné. Dieu merci, j’ai été une bonne mère. Aujourd’hui, je suis catholique, ça faisait longtemps que je m’intéressais à la bible,( le nouveau testament, pas l’ancien , qui est trop violent dans certains passages), les films que j’ai sur Jesus, le film, La Passion par Mel Gibson. Ca repond à une attraction qui date, et ça correspond à ma nature, à ma manière de penser. Chacun sa religion, son sacré, mais si l’on écoute son instinct, on fait le tri même dans la religion entre ce qui est acceptable ou non pour un être qui est aussi vulnerable quun bébé ou même un bambin de six ans.


    • #1788943

      @veriteoblige
      Merci d’avoir pris le temps de développer honnêtement les conséquences sociologiques de cet acte de barbarie abjecte et qui montre que l’humanité va à sa perte à cause de cette pratique, comme le suggère Dommergue.
      @milaitmichoco
      Merci à vous également pour ce témoignage et bravo pour cette sage décision de ne pas circoncire qui ne peut que vous grandir. La question que je me pose : n’avez-vous pas subi des pressions communautaires en faveur d’une circoncision ? Car voilà, j’ai parfois l’impression que de perpétuer un acte de barbarie en groupe permet de se voiler la face et de se déculpabiliser (autre aspect social de la circoncision).


    • #1789018

      Car voilà, j’ai parfois l’impression que de perpétuer un acte de barbarie en groupe permet de se voiler la face et de se déculpabiliser (autre aspect social de la circoncision).



      C’est vrai. Il y a aussi le fait que, pour le père, choisir de faire circoncire son fils permet d’éluder la question de sa propre circoncision.

      Choisir de ne pas circoncire son fils, c’est admettre que ce que l’on a subit est anormal. Ne pas circoncire son fils, c’est accepter le fait que l’on a été mutilé par la génération précédente. Pas certain que beaucoup de père soit près à franchir ce pas.

      Comme tu dis, on se voile la face.


    • #1792290


      D’un côté je faisais attention à son nombril, de l’autre je laissais couper sa chair ??? Impensable.




      @caféaulait,
      C’est particulier comme analogie.. Impensable ? Vous n’y avez justement peut-être pas penser... mais il y a une similitude entre couper le cordon ombilical et le prépuce..

      Pourquoi, la coupure du ciseau pour l’un serait la source d’un traumatisme et pas l’autre ? N’es-ce pas la première chose que subit le nouveau née, ce coup de ciseaux ? Pourquoi l’un cicatriserait facilement et pas l’autre ? Impensable ? Ou vous n’y avez pas vraiment pensez ?...


  • #1788695
    le 23/08/2017 par BlackNikolaTesla
    Le calvaire des circoncis du huitième jour

    Regardez la vidéo de du Dr Jean Duchazeau sur la raison pour laquelle le 8ème jour est fondamental chez les juifs !c’est clair limpide et explique tout !!


  • #1788716

    J’ai toujours été sceptique quant aux "avantages" ou "inconvénients" de la circoncision. C’est très subjectif, alors les mecs, sérieusement, épargnez nous vos commentaires....

    Pour en revenir à cet article, je repense aux discussions de premiers chrétiens, notamment saint Paul, à propos de cet acte.


  • #1788720

    Dans la bible (ancien et nouveau testament) il est écrit ceci.
    Pour la 1ere alliance (judaisme) : en signe d’alliance et de soumission à Dieu vous vous circoncirez....
    Pour ceux qui accepte la 2nde alliance (christianisme) vous ne vous circoncirez pas car c’est votre coeur et votre esprit qui seront circoncient .Il est précisez que c’est le coeur et l’esprit qui répondent à Dieu et non l’enveloppe corporelle qui n’est qu’illusion.
    Ainsi, le souhait est de faire la différence entre les gens qui appliquent "bêtement" la loi divine pour "paraître face aux autres hommes" de ceux qui la vivent dans leur quotidien (en appliquant constament ses préceptes).


  • #1788728

    Une de mes amies sénégalaise avait fait circoncire son fils de 2 ans. Pendant des jours et des jours, il pleurait quand il avait envie de faire pipi parce que ça le brûlait... Je crois que j’aurais pleuré avec lui, pauvre petit bout. Et là, une amie de fraîche date, franco-française convertie suite à son mariage avec un arabe musulman, qui me parle de ses enfants et notamment de ses deux fils, circoncis... Je ne comprends pas comment on peut imposer ça à ses enfants... Je suis croyante (chrétienne), mais je dois avouer que cette histoire de circoncision, j’aimerais vraiment comprendre le pourquoi de la chose... J’ai posé la question à une jeune femme témoin de Jéhovah il y a plusieurs années, qui m’avait répondu que Dieu avait demandé la circoncision au peuple juif afin que le Messie puisse être identifié comme émanant de ce peuple et que partant de là, plus besoin de circoncision depuis 2000 ans.


  • #1788750

    Et voilà, on parle de bite et çà dérape...
    Incirconcis je suis, merci maman, et je n’ose imaginer l’intensité de mes orgasmes si je me fais déprépucer (néologisme). "Décupler" le plaisir ai-je lu quelque part...Trop dangereux, à mon niveau, c’est l’explosion assurée, effets collatéraux graves..
    Plus sérieusement, cet article est fondamental. Il permet de relier entre eux toutes les particularités de la communauté des élus : exclusion de l’autre, violence, rapport à la mère, au père, à la sexualité etc...
    En partie parce qu’on mutile à vif à l’âge de 8 jours un petit garçon qui ne demande rien d’autre que de l’amour maternel.
    Les voies de la douleur sont parfaitement en place et les hurlements qui accompagnent cette amputation en sont la preuve. A l’heure où l’on légifère sur le bien être animal, que l’on interdit la coupe de la queue et des oreilles chez les chiots dans toute l’Europe, on découpe joyeusement du prépuce au fond des synagogues, les hurlements étant couverts par le concert des gueulards de service, habitués à ce genre de mise en scène.
    Quant au rabbin qui ose affirmer que çà rend une bite plus belle pour faire saliver les blondes en vue d’une copulation d’essence divine, ou Dieu apparaît sur les parois de ce vagin comblé par la présence d’un gland débarrassé de son inutile manteau,.. on atteint là des sommets !
    On comprend mieux Hollywood et PornHub...
    La circoncision à 8 jours est davantage qu’un simple rituel, c’est la dalle en béton de la fondation juive qui autorise toutes les exclusions et toutes les haines de l’autre, dont le circoncis à la puberté. Il ne s’agit donc pas que de chair, mais d’esprit. Tordu.


  • #1788753
    le 23/08/2017 par Pierre Dupont
    Le calvaire des circoncis du huitième jour

    La circoncision, comme l’excision des bébés, est une pratique de mutilation génitale contraire aux « droits de l’homme ». Parce que le nouveau-né n’est pas celui qui décide, mais ses parents. Au nom des « droits de l’homme » qui devrait comprendre aussi les « droits des nourrissons », au nom du droit à l’« intégrité physique », au nom même donc des « principes républicains », la circoncision avant l’âge adulte, avant la majorité légale, devrait être interdite. C’est à l’adulte de décider lui-même, s’il veut être circoncis ou non. L’excision chez la petite fille est heureusement déjà interdite par la loi. Le progrès serait de faire aussi interdire la circoncision avant l’âge adulte. Parce qu’une fois circoncis, c’est pour la vie, au contraire d’une éducation religieuse, à laquelle on peut décider de ne plus croire. Et l’adulte, peut regretter d’avoir été circoncis quand il était un nourrisson. Mais, la mutilation de sa chair est, pour lui, irrémédiable.


  • #1788757
    le 23/08/2017 par paramesh
    Le calvaire des circoncis du huitième jour

    pour ce qui est de l’origine de la circoncision juive, il faut être très réservé sur la pseudo circoncision d’Abraham à 92 ans, car la pratique était inconnue dans cette région, la pratique de la circoncision vient de Nubie et se répand en Egypte, puis elle passe en Arabie puis jusqu’en Phénicie soit bien plus tard que la période d’Abraham qui, lui ,vient de chaldée (Ur) ou même d’anatolie (?)
    Moïse était-il circoncis ?, même les juifs se posent la question, ce qui est sûr c’est que les israêlites de retour d’Egypte n’étaient pas circoncis, c’est moïse qui le leur demande (en souvenir d’Abraham). On est dans le mythe mais cela sous entend que la circoncision est en rapport avec la fuite d’Egypte et donc qu’elle est assez récente.
    les anciens israelites avaient très certainement un pacte de sang avec leurs dieux (Elohim est pluriel) la circoncision est peut être un passage du sacrifice humain au sacrifice du prépuce moins barbare mais gardant la symbolique du sang dans la "signature" du contrat entre le divin et l’humain.

     

    • #1788807
      le 23/08/2017 par Créponné
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      La pratique ne vient pas de Nubie, c’est pas parce qu’Hérodote leur en attribue la paternité que c’est vrai, elle existait en Egypte et au proche-orient dès le 3ème millénaire.


    • #1789138
      le 24/08/2017 par paramesh
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      plus précisément la pratique de la circoncision vient d’afrique et arrive en Egypte par la Nubie.
      les plus anciennes traces de circoncision ( d’ailleurs souvent liée à l’excision, ce qui tendrait à prouver une une pratique d’origine symbolique destinée à accentuer la différenciation sexuelle) se trouvent chez les peuples d’Afrique equatoriale et de polynésie ce sont toujours des pratiques associées à des rituels d’initiations donc tout le monde est circoncis , au contraire des Egyptiens où seuls l’élite sacerdotale est circoncise (c’est ce qu’on oublie un peu trop vite, tous les egyptiens ne sont pas circoncis dans l’egypte ancienne, seule l’élite l’est (c’est ce que nous dit l’archéologie).
      la pratique se répandra petit à petit (on veut toujours singer ses élites). ce qui tend à prouver que c’est une pratique importée et dont la fonction symbolique a changé :
      d’une fonction universelle et initiatique en afrique elle devient élitiste et religieuse en arrivant en Egypte, puis elle se généralisera et essaimera au moyen orient


    • #1789239
      le 24/08/2017 par Créponné
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      Quelles sont les preuves qu’elle viendrait d’Afrique Sub-saharienne et qu’elle se répand en Egypte et au Proche-orient ? Un vague témoignage d’Hérodote.
      Sinon, oui, c’est effectivement une pratique initiatique, et encore une fois les pratiques de ce genre se retrouvent au 4 coins du globe (même chez les indiens d’Amazonie).


    • #1789713
      le 25/08/2017 par paramesh
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      Hérodote dit bien que la circoncision est une pratique de purification exclusivement sacerdotale (donc réservée à une élite) que cela vienne de Nubie, normal puisque historiquement la basse egypte a été conquise par des peuples venant de la haute Egypte.
      De plus aucun texte Egyptien sur un rituel initiatique impliquant la circoncision, aucun mythe fondateur.

      Alors question origine, choisis entre les deux options :

      1) une pratique élitiste et religieuse liée à un rituel de purification se répand d’Egypte vers l’Afrique qui en fait une pratique culturelle identitaire
      2) une pratique culturelle et identitaire car effectuée par TOUS les individus du groupe,et présente dans presque tout l’Afrique se répand en Egypte qui ne l’utilise que pour son élite sacerdotale en en changeant la signification première.
      Pour moi il n’y a pas photo.


    • #1789813

      A l’âge de huit jours, tout mâle parmi vous sera circoncis, selon vos générations, qu’il soit né dans la maison, ou qu’il soit acquis à prix d’argent de tout fils d’étranger, sans appartenir à ta race . Genèse .




      @Paramesh,
      si je comprends bien tu ne crois pas en la genèse ; moi non plus, trop de choses n’y ont pas de sens... nécessairement un texte altéré par des scribes...

      Es-ce que tous les mouvements juifs ont pratiqués la circoncision sur des enfants au 8ie jours ou des juifs auraient suivis l’exemple d’Abraham lorsqu’il circoncis Ishmael à l’âge de 14 ans ? Il y avait tellement de division... la tribus de Judas finalement devenant le judaisme... As tu des infos là-dessus ?


    • #1790278
      le 26/08/2017 par paramesh
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      peter, je ne crois pas à l’historicité de la bible mais je "crois" à son message mythologique. donc non je n’ai pas d’informations tout simplement parce que à part la bible (écrite cinq ou six siècles avant JC toujours selon la tradition) nous n’avons aucune information sur les coutumes et l’histoire de ce peuple, sauf par ses mythes. le mythe n’est pas l’histoire mais une métahistoire.


  • #1788779
    le 23/08/2017 par l’artilleur de Metz
    Le calvaire des circoncis du huitième jour

    malheureusement, et en dehors de toute considération hygiéniste, philosophique ou religieuse, à voir comment se comportent les pays qui la pratiquent , on serait tenté de dire que cette mutilation rend fou...

     

    • #1789024
      le 24/08/2017 par D. Kada - Oran
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      à voir comment se comportent les pays qui la pratiquent , on serait tenté de dire que cette mutilation rend fou...



      Quand les nations d’Europe se massacrèrent durant la première et la deuxième Guerres Mondiales, faisant des dizaines de millions de morts, elles étaient peuplées essentiellement de "personnes incirconscrites".

      Le Meilleures DK


    • #1789055
      le 24/08/2017 par D. Kada - Oran
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      Erratum

      Il faut lire :

      Quand les Etats-Nations d’Europe se massacrèrent durant la première et la deuxième Guerres Mondiales, faisant des dizaines de millions de morts, elles étaient peuplées essentiellement de "personnes incirconcises"
      .
      Le Meilleure DK


    • #1789181
      le 24/08/2017 par Mongo Beti
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      @le meilleur des K.
      Je ne comprendrais jamais ces arguments complètement anachroniques du type "On fait aujourd’hui ce que vous faisiez il y’a 50 Ans / 3 siècles/ 1000 Ans"... vous rendez vous au moins compte Que ce type d’argument sont ridicules voire dégradants parce qu’ils maintiennent l’image d’arriérés que certains ont contre "vous".
      Mon est en 2017, et vous comparez à une situation s’il ya 70ans... Que doit t on en conclure ??


    • #1789213

      @l’artilleur de Metz
      "on serait tenté de dire que cette mutilation rend fou..."

      Fou, peut-être pas, mais parano, y a sûrement une piste à creuser.


    • #1789229

      Mon est en 2017, et vous comparez à une situation s’il ya 70ans... Que doit t on en conclure ??




      Vraiment, tout votre post c’est incompréhensible...

      ..j’ai l’esprit joueur alors je tente un réponse ?
      Peut-être, selon vous, qu’il y a 70 ans nous étions des arriérés ?...


  • #1788782

    C’est de l’excision masculine pure et simple. Le dieu qui réclame ça doit-être sérieusement névrosé, Je trouve ça malsain. En tout cas, moi, on ne m’ôte rien du corps qui ne relève de nécessité médicale.

     

    • #1788929

      J’aurais une petite question pour "Yahvé".
      En général on est supérieur quand on a quelque chose en plus... et pas en moins.
      Ensuite, son plan "Yahvé promet à Abraham une descendance innombrable ("Je te rendrai extrêmement fécond, de toi je ferai des nations, et des rois sortiront de toi.")
      Ils doivent être combien à tout casser dans le monde ? 12 millions ?
      Bon, on va être "gentils" et ajouter "les fameux 6 millions".
      Ca fait 18 à 20 millions sur.. 7 milliards ! Et au bout de 3000 ans !!
      C’est un peu juste quand même ! Ils sont toujours au stade de tribu.
      Bon on va dire "peuplade".


    • #1789047
      le 24/08/2017 par Créponné
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      Drago,
      Tu oublies "Ishmael" fils d’Abraham, qui pourrait représenter les musulmans, si on ajoute à ça les chrétiens qui ont pour références religieuses les enfants d’Abraham sémites .
      On arrive à presque la moitié de l’humanité qui suit des religions issues des bédouins (qu’on pourrait presque qualifier d’arabes).


  • #1788788
    le 23/08/2017 par Le Chêne
    Le calvaire des circoncis du huitième jour

    Je lis des commentaires ici et là que je trouve intéressants mais qui relèvent de l’opinion personnelle.
    Je pense que sur cette histoire il faut être concis (pas circoncis) : la circoncision d’un nouveau né voir même d’un mineur est-elle contraire à la morale ? Oui. Contraire à la loi ? Oui aussi. Alors pourquoi ne pas interdire de telles pratiques ? Pouruoi ne pas les condamner tout autant que l’ablation du clitoris qui fait grand bruit ? Suis-je bête ce serait s’attirer la pleurniche et la remontée de bretelle de la part du lobby qui n’existe pas..
    Pour les croyants (dont je fais partie), Dieu nous a fait parfaits. Toute son oeuvre est parfaite. Pourquoi y retoucher ? C’est comme à se dire que Dieu ne serait pas si Parfait, qu’il se serait en quelque sorte ’’foiré’’ (si vous me passez l’expression) en laissant dépasser un bout de machin et qu’il faudrait donc corriger son erreur. Une sorte de blasphème idéologique.

     

    • #1788978

      Ca me révulse. C’est ce que je voulais dire et vous m’en donnez l’occasion.
      Ethiquement c’est tout vu.

      Pour que cette violence soit vulgarisée comme elle l’est aujourd’hui, il faut qu’elle soit rendue obligatoire, socialement, moralement au sein de certaine communauté.

      Légalement, ils ont le droit que nous nous sommes permis de leur donner.
      Aux cheftons du sanhédrin qu’on me fasse la preuve du contraire.
      Ca apporte quoi de faire raccourcir le bout ?

      Pas de questions - c’est la liberté religieuse. De quelle religion ? pour une poignée c’est une obligation. Pour tous les autres, les peace and love, on ne fait rien. Rien pour nos enfants nés Français, rien pour nos victimes - c’est à dire que, nous ne sommes pas en l’occurence charlie - car interdire le coupage de queue serait contrarier les gentils rabbis à nattes et, le voleur démasqué se faisant accompagner du voyou, on trouverait aussi les plus grands docteurs de l’Islam pour les cités.

      Circoncis, même pour un goy - suivez notre opération parainage avec prix avantageux -, c’est cool.
      C’est naturel. La question ne se pose pas plus que pour l’avortement.
      Avec des conséquences dont on peut tenter de mesurer le drame chacune.

      La secte qui impose ce rite diabolique est toujours pleine d’intolérence et d’exclusion, de mépris pour l’ossature molle qu’elle habite.


    • #1788983

      à Le Chêne :

      "Pour les croyants (dont je fais partie), Dieu nous a fait parfaits."

      Là, il y a incompréhension majeure, car Dieu nous a créé pécheur... Pour être exhaustif quant à la création de l’humain par Dieu, et la perfection qui y serait rattachée, il faut traiter séparément les genres.

      Car oui, si Dieu existe, il est probable qu’il a bien commencé par créer l’Homme. Il a tenté de faire simple et robuste persuadé que la conception était optimâle.

      Fatigué par l’ouvrage, Dieu s’est ensuite reposé, ce qui lui a permis de cuver l’alcool ingurgité pour se donner du courage.

      Au réveil, à jeun, il regarde le prototype qui traine sur l’étagère.

      Il ne se rappelle pas pourquoi il a fait le visage de la créature à l’image de ses fesses (car Dieu nous à créé à son image mais prise d’où ?) et se dit que, quand même, il aurait pu faire bien mieux que cela.

      Et c’est là, sobre, inspiré et à 100% de ses capacités, qu’il créé la femme.

      Cette version de la Création, certes, heurte les plus misogynes d’entre nous, mais l’observation la rend irréfutable :

      - l’homme est simple : une tête, 2 bras, 2 jambes, les évacuations sanitaires et point barre ! Pourtant, le tuyau d’arrosage et les cojones il les a toute sa vie sur le balcon, à l’extérieur, avec l’obligation constante de devoir y faire gaffe.

      - la femme est incroyablement complexe à l’intérieur, au point qu’elle est capable de porter en elle une vie distincte de la sienne ! Et malgré le fait qu’elle soit pleine d’appareils biologiques sophistiqués, tout est à sa place, bien rangé, rien qui dépasse, le tout sous une carrosserie dont les lignes sont souvent harmonieuses !

      Ce point étant précisé, il y a des questions à propos de la circoncision qui restent des énigmes :
      - quel a été le besoin impérieux de circoncire les enfants alors qu’à l’époque les risques d’infection étaient majeurs ?
      - quel individu complexé car doté d’un micro-pénis a réussi à faire passer dans les mœurs une pratique aussi stupide que risquée ?
      - cette pratique n’est-elle pas la preuve de l’absolue lâcheté humaine, à toucher au plus intime un être sans défense pour le mettre plus tard devant le fait accompli ?

      Pour finir, supprimer cette rallonge de peau est une véritable saloperie pour ceux qui découvrent plus tard qu’ils sont pourvus d’une antenne réellement télescopique !

      Freud parlait de la mère castratrice, il n’y a pas de hasard à cela.

      Voilà une coutume qui pourrait être oubliée sans mal.


    • #1788987
      le 23/08/2017 par Charles D.
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      @nohope



      Là, il y a incompréhension majeure, car Dieu nous a créé pécheur...




      Non, Dieu nous a créé libre de faire le bien ou le mal.


    • #1789879
      le 25/08/2017 par Le chêne
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      A Charles D. et Nohope. Je parlais de perfection physique. Comme la nature. Un arbre est parfait, une fourmi etc...


    • #1790156

      @No Hope
      Dire des choses très sérieuses avec humour est toujours un véritable tour de force, et vous y êtes parvenu brillamment.


  • #1788827
    le 23/08/2017 par Georges 4bitbol
    Le calvaire des circoncis du huitième jour

    Nombre d’internautes sont dans la comparaison entre sexe circoncis ou pas, et en rajoute une petite couche sur leurs performances dont on en a rien à cirer.
    Alors qu’il s’agit de la souffrance infantile inutile et des dégâts psychologiques éventuels. Nombre de tribus pratiquent ou ont pratiqué les blessures génitales. L’excision dans le monde musulman, est proche de l’argumentaire développé par un religieux dans l’article, sur le contrôle du plaisir.
    Il y a vraiment des traditions et des rituels dont l’humanité s’honorerait et s’amenderait de leur disparition.

     

    • #1789169
      le 24/08/2017 par antoine.s
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      Puis-je savoir sur quel critère jugez vous qu’une tradition est honorable ou non ?


    • #1789566
      le 24/08/2017 par Catholique de coeur
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      Puis je savoir ce que vous ne comprenez pas dans : "couper des bouts de zizi et des bouts de foufounes c’est pas bien ! " ???
      Sérieux, devoir argumenter la dessus me rend malade.
      Et svp arrêtons l’hypocrisie, circonsision à 8 jours, 8 ans, ou 14 ans, ça reste une mutilation inutile, barbare, cruelle, infligée à un enfant, donc forcément sans son consentement !


    • #1789774
      le 25/08/2017 par antoine.s
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      Votre opinion vaut mieux que celle d’Abraham, de Moïse, de Jésus et de Mohammed vous voulez dire ?
      Je crois qu’au contraire, cela nécessite beaucoup d’argument pour contredire une pratique que tous ces grands homme ont pratiqué et approuvé.


    • #1789807

      Tout à fait d’accord ! ce n’est pas parce qu’il s’agit d’une tradition que cela doit rester intouchable ! Il y a des traditions perverses, par exemple chez les chinois atrophier les pieds des petites filles par bandages interposés, afin que les pieds restent petits...il faut vraiment être malade pour faire cela ! chez les humains ce n’est pas beau mais avec les animaux c’est encore pire : corrida, supplice de la mort lente par pendaison pour les Galgos (lévriers espagnols) qui ne chassent pas suffisamment bien...l’humain est capable d’inventer des choses abominables pour sa satisfaction personnelle, son sens de l’honneur dévoyé, et il appelle cela tradition... gardons les traditions belles, nobles, qui éveillent le beau chez l’humain et abolissons les autres, nous en ressortirons grandi !


    • #1789841

      Votre opinion vaut mieux que celle d’Abraham, de Moïse, de Jésus et de Mohammed vous voulez dire ?



      Abraham, Moïse et Jésus n’ont jamais existé. Et on sait tellement peu de choses sur Mahomet que je ne vois pas comment vous pouvez dire que c’est un grand homme.


    • #1789880

      Quand pourrais je avoir ma réponse concernant les dents de sagesse que l’on retire dans les pays industrialisés et modernes ?

      N’es-ce pas selon votre lecture binaire : une « mutilation »... se faire « atrophier », violer le corps pour des raisons obscures ?

      Si les dentistes et la médecine (selon le diagnostique du moment) le disent c’est obligatoirement une vérité scientifique... et donc la vérité incarnée ?.. C’est la science qui a parlé après tout ?...

      Pourtant c’est cette même science qui dit que le prépuce retiré est bien plus utile (plus hygiénique, meilleure protection contre les MST !! + généralisé aux USA).. C’est équivalent aux dents de sagesse que l’on considère (selon la science) comme inutiles ?...

      Voilà, selon votre vocabulaire mère nature à été contrariée vu qu’on a changer l’intégrité de ma bouche ??!

      C’est burlesque à souhait...

      C’est fascinant de voir à quel point ça tourne en rond pour finir dans des culs de sac... C’est ça le discours des modernistes ça finis toujours par se planter magistralement...


    • #1790114
      le 26/08/2017 par antoine.s
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      @Ariane
      Comment on fait pour savoir si une tradition éveil le beau chez l’humain ou non ? La circoncision peut-être très belle, elle est un signe vraiment fort chez le peuple juif d’appartenance à une seul et même nation, tout comme les musulmans, elle nous rappelle que ces peuples sont directement liés à Abraham.

      @Herold
      Faut un peu de culot pour balancer sans argument que ces trois hommes n’ont pas existé. A sce compte là je peux dire aussi que Napoléon et Louis XIV n’ont pas existé.


    • #1790273

      @Herold
      Faut un peu de culot pour balancer sans argument que ces trois hommes n’ont pas existé. A sce compte là je peux dire aussi que Napoléon et Louis XIV n’ont pas existé.



      Faut beaucoup de culot pour balancer sans argument que ces trois hommes ont existé.

      C’est dingue, il n’y a jamais aucune preuve historique de l’existence de ces personnes mais c’est à moi d’amener des arguments prouvant qu’ils n’ont pas existé...Le monde à l’envers...

      Quand à la comparaison avec Louis XIV et Napoléon, ça me laisse sans voix...


  • #1788829

    Le professeur Roger Dommergue Pollaco de Menasce ( cette famille juive séfarade d’Egypte est aussi importante que les Rotschild ashkénase) dit dans un entretien difficilement trouvable sur le net car souvent censuré, que la pratique de la circoncision au 8e jour en pleine montée hormonale de testostérone qui a lieu chez le petit mâle du 10e au 180e jour (voir aussi Professeur Gernez : Les maladies dégénératives page 124) peut créer un stress hormonal qui touche aussi bien la thyroïde que l’hypophyse. Toujours d’après le Pr Roger Dommergue, ce stress hormonal donnerait au visage des juifs circoncis à cet âge, des aspects communs qui les font reconnaître d’entre tous les autres peuples. Ce même Pr Dommergue disait dans cet entretien n’avoir jamais été circoncis et affirmait par son athéïsme que tous ces rituels barbares étaient d’un autre temps...

    Je tiens d’un juif que l’Islam aurait été créé et instrumentalisé par des rabbins. Ceux-ci auraient bien pris soin de suggérer alors aux premiers musulmans de ne pas circoncire leurs enfants mâles à 8 jours mais bien plus tard. Ces rabbins savaient que cela aurait d’autres effets.
    Or une étude américaine dans les pénitenciers des USA a montré que la majorité des délinquants étaient circoncis et particulièrement chez les Noirs. Toujours de la part de ce même juif qui me l’a expliqué, il semblerait que la circoncision tardive rituelle et non chirurgicale laisserait le garçon désemparé avec un flot de libido et de désirs en tous genres qu’il ne sait gérer d’où la propension à plus de violence. Je ne fais que rapporter des faits et je ne dis pas que tout est démontré scientifiquement...

    En ce qui me concerne et pour revenir au bon sens, hors des explications cafouilleuses de la psychanalyse freudienne et des élucubrations des religieux d’une certaine religion, je pense que Dame Nature ( donc Dieu pour moi) a créé ce capuchon de chair pour protéger justement un endroit hypersensible et qui doit le rester. Les Hébreux de l’exil se sont-ils inspirés des Egyptiens qui circoncisaient et excisaient aussi ???
    La circoncision chirurgicale n’est justifiée que dans les cas de phimosis ultra-serré et de risques d’infection.Mais les arguments hygiénistes en faveur de la circoncision me font bien rire car il existe des pénis circoncis sales et des pénis non circoncis propres et vice-versa (J’ai travaillé en laboratoire médical et là je sais de quoi je parle...)

     

    • #1788884

      Merci de rappeler le trop méconnu le professeur Roger Dommergue Pollaco de Menasce. On touche là, à mon humble avis, à La solution, car, après avoir étudié en long en large et en travers la puissance de cette secte à travers les âges, en lisant, étudiant l´homme, on peut toujours se poser la question du pourquoi ils sont comme ca.

      On touche à l´organique, au médical, donc on est dans le sèrieux. Il est évident qu´en modifiant l´organisme humain, surtout une zone sensible comme celle-là, on change le fonctionnement de l´être humain.
      Aucune vidéo à ma connaissance, sur le sujet, sur les effets sur l´hypophyse, la thyroïde de la circoncision.
      Merci de rappeler que si " Dame Nature ( donc Dieu pour moi) a créé ce capuchon de chair pour protéger justement un endroit hypersensible et qui doit le rester. " À relier avec la notion de peuple Élu.


    • #1789092
      le 24/08/2017 par Borntogrowl
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      @Gilles
      Je pense aussi que c’est très certainement une des causes majeures de leur état psychologique.
      C’est quand même fou de se dire que tous ces malheurs ici-bas ont pour facteur non-négligeable une histoire de gland et de prépuce...


    • #1789250

      Vidéo du professeur Roger Dommergue facile à trouver sur internet avec mot clé : circoncision 8 jour Roger domergue. Tout y est très clair !


    • #1791512
      le 28/08/2017 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      @ Caltech

      Merci, vous êtes très chanceux, quand j’essaye d’attirer l’attention sur le réel qui se manifeste au travers de faits et non d’élucubrations de boboIdes matérialistes, je suis pour ma part censuré.
      Il est tout de même plus judicieux de s’intéresser à des phénomènes physico-chimiques qui conditionnent notre fonctionnement intellectuel plutôt qu’à un prétendu traumatisme de la petite enfance... Probablement oublié depuis longtemps, lui !
      Ainsi, si nos contemporains sont le plus souvent des crétins patentés, peut-être faudrait-il aussi chercher du côté des causes réelles de leur état ! Tout de même plus efficace pour celui qui veut vraiment comprendre !
      Quand on conditionne physiquement un esprit pour qu’il soit défaillant (ils sont beaux mes avions avec leurs traînées nuagesques) ou pour qu’il produise de l’abstraction purement spéculative, il y a fort à parier qu’il y a comme un objectif derrière...
      Au fait, quelle tribu a bien pu produire toutes les théories fumeuses (spéculatives) dont on nous rebat les oreilles comme le marxisme, la psychanalyse, le récentisme, (là c’est pour rire, l’Ukrainien juif se fait passer pour un Russe) ou la crémation des corps sans l’énergie pour la produire ?


  • #1789017

    donc Dieu te cree avec un prepuce mais le premier truc a faire cest de t’en debarrasser...tellement logique

    le truc cest que c’est une tradition pratique, c’est comme ne pas manger de porc ou porter le voile

    tu te circoncis quand t’a pas l’eau courant parce que c’est plus propre, tu mages pas de porcs parce que c’etait pas traite et que c’est pas propre, tu te voiles parce que le soleil tappe et que la peau claire c’etait plus joli a l’epoque

    ceux qui croient que tout ca a quelque chose de religieux sont des bouffons...tu veux respecter Dieu, commence par respecter ce qu’il te donne a savoir un bout de peau, tu bacon et du soleil...arrete de modifier la nature par ta culture, la culture c’est la nature des cons

     

    • #1789053
      le 24/08/2017 par Créponné
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      C’est totalement vrai que la circoncision, l’interdit du porc et le voile sont des pratiques ancestrales aux religions.
      Contrairement à ce qui est dit plus haut, la circoncision permet effectivement une meilleure hygiène et réduit le risque de transmissions de MST, même l’OMS le reconnait, elle réduit aussi le plaisir sexuel, ce qui est commode lorsque, à cause du climat et des ressources, il y a un besoin de contrôle des naissances.
      La viande de Porc est celle qui se conserve le moins bien, même aujourd’hui, en Occident, le risque d’attraper des parasites, à cause de sa consommation est plus important par rapport aux autres viandes.
      Le voile est lui aussi une pratique antérieure aux religions, il permet une meilleur protection du soleil et une catégorisation sociale entre femmes de "mauvaises mœurs" non voilés et femmes mariées et chastes voilées.

      Il est infiniment respectable de respecter ses (et ces) traditions, c’est l’essence même de l’identité et de la cohésion d’un peuple, le faire en France est un autre débat...


    • #1789110

      elle réduit aussi le plaisir sexuel, ce qui est commode lorsque, à cause du climat et des ressources, il y a un besoin de contrôle des naissances.




      Tout comme la majorité des femmes qui n’atteignent pas l’orgasme réduit le plaisir sexuel et donc la procréation ? Savoir où se trouve exactement le point « G » résulterait à une explosion démographique ?... La silicone valley travail actuellement sur des applis pour les vendre aux allemands...

      Reduire (vraiment) le plaisir sexuel ça paraît pas évident par rapport aux témoignages de circoncis... mais effectivement tout le monde semble convaincu qu’avec une capote c’est pas pareille... que les hommes ont des grandes peines à jouir... Enfin, vous avez compris sous capote c’est beaucoup moins intense.. alors sous capote tu te lasse trop vite..
      Mythe ou réalité ?..


    • #1789111

      @Créponné : moins de plaisir donc un meilleur contrôle des naissances ? Si l’idée de se faire couper un bout de peau ou le clitoris provenait effectivement de ce dessein, on peut se demander pourquoi ces religions sont par ailleurs contre tout moyen progestatif et où on compte le plus d’enfants par femme.

      Ceci étant dit, si autrefois ces règles religieuses avaient effectivement une vraie bonne raison d’être (dans ces pays tout du moins), que dire d’autre sinon que ce serait bien que notre Seigneur revienne mettre un peu les pendules à l’heure de 2017...


    • #1789140
      le 24/08/2017 par agetendre
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      donc Dieu te cree avec un prepuce mais le premier truc a faire cest de t’en debarrasser...tellement logique

      On se coupe aussi les cheveux, (que nombre de femmes cachent par choix religieux - ou pas) et les ongles, pas une fois dans notre vie mais régulièrement et sans souffrance. Toutefois la première coupe de cheveux est un véritable dilemme pour beaucoup de jeunes femmes notamment avec des conséquences psychologiques étonnantes...
      Je ne compare pas prépuce et cheveux mais du point de vue symbolique et renoncement il y a un lien disons qui a une certaine logique.
      Quant à la différence d’intensité de plaisir sexuel avec ou sans...bien malin celui qui se risque sur ce terrain.


    • #1789257
      le 24/08/2017 par Créponné
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      Ma réponse avait pour but de démontrer que toutes ces pratiques n’avaient rien d’illogiques remises dans leur contexte.
      Outre le fait que la circoncision permet une meilleure hygiène, elle réduit aussi la sensation de plaisir, ce qui n’empêche pas l’éjaculation, parce qu’il existe un grand nombre de terminaisons nerveuses au niveau du prépuce qui sont coupées.
      La kératinisation réduit aussi la sensation de plaisir. Un certain nombre de Rabbins et d’Imams témoignent du fait qu’elle réduit le plaisir.

      Effectivement, la circoncision n’a pas l’air d’être très efficace pour réduire la croissance démographique.
      Elle serait donc plus, à l’origine, un rite initiatique et la marque de la volonté des hommes de contrôler leur corps et le plaisir sexuel.


  • #1789109

    Ce qu’envoie Dommergue, c’est vraiment du très lourd


  • #1789437
    le 24/08/2017 par Gracchus
    Le calvaire des circoncis du huitième jour

    Bientôt la réforme du code du travail par ordonnances, on prépare pour les veaux les contrefeux, comme avant chaque casse sociale. Circoncision et excision rien à voir d’un point de vue islamique, l’amalgame est sciemment entretenu. Enfin, à la lecture des commentaires je suis choqué. Un sujet banal comme la circoncision est très clivant je comprends mieux pourquoi le feuilleton de l’été burkini a eu autant de succès. Ça y est, dès qu’on est circoncis qu’on ne mange pas de cochon et qu’on ne boit pas d’alcool et toute la brillante civilisation européenne vacille sur ses fondements et ses valeurs. Incroyable, je comprends maintenant pourquoi l’oligarchie se joue de vous avec autant de facilité, tellement facile que ça en devient vulgaire, Macron on va en manger pour ces trente prochaines années. Toujours les mêmes ficelles, ça mord tout le temps. Mais tout ce qui est LGBT, FEMEN et autres dégénérescences c’est bien, c’est bien de chez nous, rien à voir avec les babouches jellabas et couscous. Continuez comme ça c’est bien. Continuez avec vos histoires de prépuces, pendant ce temps on explique à nos enfants comment changer de sexe à l’école.

     

    • #1789606

      Enfin un poste lucide.
      Bravo
      Je désespérais tout seul dans mon coin....


    • #1789651
      le 25/08/2017 par donrulio
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      C’est malheureusement tellement vrai.


    • #1789736
      le 25/08/2017 par TrendCat
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      On recherche ici la cause des causes de la violence de certains hommes et de leur besoin biopsychologique vengeur en réponse à un traumatisme majeur précoce.

      Depuis, des générations de traumatisés handicapés en fureur ont façonné nos sociétés, à la tête desquelles on trouve toujours les pires puisque leur système favorise cet état d’esprit.

      Point de bonheur ou de paix au bout, sans jeu de mot bien sûr !


  • #1789643
    le 25/08/2017 par milaitmichoco
    Le calvaire des circoncis du huitième jour

    @ LeGoy : "La question que je me pose : n’avez-vous pas subi des pressions communautaires en faveur d’une circoncision ? "
    Non, pas de pression car je viens d’une famille assez ouverte et tolérante. J’étais déjà en couple avec un chrétien et ils ont accepté( personne n’a eu la grossièreté de lui suggérer de changer de religion comme cela arrive assez souvent). D’ailleurs même si j’avais été avec un juif ils auraient trouvé acceptable côté religieux car ils acceptent les 2 autres livres mais il y aurait eu un malaise, il y a un rejet par beaucoup de gens pour des causes politiques évidentes. Par contre, personne ne m’a demandé quoi que ce soit, ils n’ont même pas posé la question. Soit ils ont compris que je n’allais pas le faire vu la religion du père et donc ont respecté ce choix, soit ils ont été discrets en attendant de voir ce que j’allais faire : donc si j’annonçais la prochaine circoncision, ils m’auraient aidée et offert des cadeaux au petit bonhomme car c’est une fête. Je vois mal un membre de ma famille sortir pendant un repas ou un moment de thé, ’alors vous allez le circoncire quand ?’. En tous cas, pour tenter de répondre à la question posée, je crois la pression est surtout dans notre esprit, car même si j’étais avec un chrétien, j’étais encore musulmane à cette époque et je pensais que c’était une obligation. ( Mais c’est ce même esprit qui ne trouvait pas logique d’imposer une blessure à l’enfant sous prétexte que c’est la religion. Car après l’anesthésie, la peau se réveille et ça fait mal et puis, il y a la peau qui doit guérir, c’est une blessure, une plaie à un endroit très sensible j’imagine. C’est juste de l’empathie : je n’aurai pas voulu qu’on m’excise, et bien comment faire un acte similaire à son propre enfant ?!) Je crois que cette question doit être étudiée et s’il n y a pas d’obligation religieuse absolue comme ne pas tuer. Il faut laisser tomber cette pratique ou sinon faire en sorte que ce ’rite de passage’ soit effectué par un adolescent d’environ 17 ou 18 ans , même 20. Là il y a conscience de l’acte. Et un choix personnel avec conviction.

     

    • #1789728

      Il faut laisser tomber cette pratique ou sinon faire en sorte que ce ’rite de passage’ soit effectué par un adolescent d’environ 17 ou 18 ans , même 20. Là il y a conscience de l’acte. Et un choix personnel avec conviction.




      À 20 ans tout juste conscient de l’acte ???!!! N’avez vous pas là, une légère tendance à infantiliser les bonhommes ?... L’âge de raison de l’enfant, traditionnellement fixé à sept ans ?

      Un adolescent est parfaitement capable de comprendre ce qui se passe... ça ne fait aucun doute.

      Vous semblez également nier le faite que depuis des millénaires, des millénaires des hommes dans leur adolescence se font circoncire et souhaitent que leur fils aient la même expérience ?

      N’êtes vous pas en train de sous-estimer l’existence et l’expérience propre aux hommes ?

      Sans deconner.. ça me paraît un condensé de discours féministe et gauchiste fachisant en son centre et sur les bords... Après, ça reste mon avis sur la question.. mais ça devrait vous faire du bien qu’on vous apporte un peu la contradiction... Un tier des hommes sur la planète sont circoncis après tout ?...


    • #1789761
      le 25/08/2017 par paramesh
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      @peter,
      le bon âge semble être celui de la puberté, (entre 11 et 14 ans) quand on devient homme physiquement et pour le devenir rituellement et socialement par la circoncision.
      7 ans pour l’ âge de raison est un chiffre symbolique, car l’enfant apprend à utiliser sa raison bien avant 7 ans (heureusement).
      En fait seul un adulte (pubère) est conscient et responsable parce qu’il est justement devenu physiquement pleinement un homme
      les religions abrahamiques ont tendance à réduire le temps de la non identification car pour elles cette identification religieuse doit se situer au plus près de la naissance (baptème ou circoncision) pour protéger l’enfant.
      la circoncision initiatique traditionnelle, elle, n’est qu’un marqueur de l’entrée dans le monde des adultes, le monde des hommes distinct du monde des femmes (et de la mère).
      Après que chacun fasse comme il veut.


    • #1789811

      Je crois que 7 ans n’est pas du tout un âge symbolique... C’est au contraire en psychologie une période bien définie qui commence autour de cet âge...

      Plus important, je crois que c’est le moment où l’enfant intériorise les interdits des parents.... Bien évidemment, l’adolescence me paraît une meilleure période pour la circoncision.

      Ce qui me débecte au plus haut point... c’est cet attitude à vouloir élever mes enfants à ma place... Un truc de malade de gauchiste !!!

      Une anedocte ? Je me souvient encore au centre aéré des babas cool étant des vrai fachos de gauchos sur bien des sujets.. le sentiment d’être dans un camps d’emprisonnement... j’avais 10-12ans et je les prenais déjà pour des gogols... J’étais pourtant sage comme une image...

      Clairement, la circoncision c’est pas comme si on se faisait greffer un os en travers du nez.. C’est une pratique multimillenaire et un tier des hommes sur terre sont circoncis.

      Toi Paramesh qui est un chrétien hors de l’Église (si j’ai bien compris) comment explique tu que des chrétiens soient si véhément contre la circoncision (malgré que ce fut pratiqué par les prophètes Abrahamiques) ?

      Nous savons par ailleurs que ce fut la principale source de conflit entre l’église de Jérusalem et celle d’Antioch (Saint-Paul/Paul de Tarse en faites).. et pourtant Saint Paul a circoncis de ses propres mains un chrétien parce qu’il était juif !!! N’es-ce pas une question imminament chrétienne en fin de compte cette circoncision ?


    • #1789875
      le 25/08/2017 par paramesh
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      j’aurais tendance à penser que c’est un reflexe identitaire pour se démarquer de l’ancien testament. l’universalisme chrétien contre le tribalisme juif
      la circoncision a aussi une forte connotation violente à l’opposé du baptème qui est tout en douceur, l’amour christique (quoique les bébés qui hurlent sur les fonds baptismaux sont légions ha ha ha).
      Et puis c’est vrai que quand tu n’es pas circoncis, ça fait mal rien que d’y penser. donc difficile de comprendre l’autre qui le revendique fièrement (on est loin des sociètès initiatiques ou la violence et la douleur sont des éléments essentiels du rituel de passage ( tous les grands initiés des récits mythologiques sont marqués par une infirmité : borgne,aveugle, boiteux, manchot, talon d’Achille, albinos, épileptique etc).
      c’est drôle car, quand on y pense, dans nos sociétés la seule trace dégénérée de ces pratiques est le bizutage, honnis depuis quelques années car ne gardant plus que le côté bêtement sadique de l’aventure.


    • #1789978

      Tu as peut être, par exemple, l’impression que je le revendique fièrement.. ce qui est loin d’être le cas...

      En faites, c’est impossible, absolument impossible d’être inerte lorsque des personnes t’affirment que tu t’es fait mutilé...

      Suis-je un gros abrutis pour penser que me faire extraire un peu rapidos mes dents de sagesse était plus inapproprié et plus douloureux ?

      Ce qui me choque au fond, c’est les personnes qui n’arrivent pas à intégrer que pour un circoncis c’est tellement banal qu’il ne voit aucune raison pour ne pas perpétuer ce rituel.. Je crois que je n’aurais pas la même opinion si c’était fait sur un nouveau née qui n’en a pas le souvenir..
      ’L’ironie c’est que ma grande sœur soufi en a profité pour transformer une phimosis en rituel initiatique.. J’étais plutôt d’accord et convaincus que ça tombais bien ; surtout que quelques années auparavant je trouvais que ses croyances boudhistes (la statue au gros bide), la réincarnation et tout et tout... ça n’avait aucun sens...


    • #1789984
      le 25/08/2017 par Philippot, vite !
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      @Peter



      En faites, c’est impossible, absolument impossible d’être inerte lorsque des personnes t’affirment que tu t’es fait mutilé...




      C’est pourtant la réalité objective.




      Suis-je un gros abrutis pour penser que me faire extraire un peu rapidos mes dents de sagesse était plus inapproprié et plus douloureux ?




      Non, mais tu es de mauvaise foi, car l’extraction de dents de sagesse est un acte médical (et sous anesthésie), alors que l’ablation du prépuce est un acte religieux.


    • #1790356

      @peter
      L’extraction des dents de sagesse est une nécessité physiologique. Certaines personnes ont la mâchoire trop petite pour accueillir toutes les dents. Conserver leurs dents de sagesse leur empêcherait d’avoir une bonne mastication et entraînerait des risques sanitaires dus à l’infection d’autres dents. Donc comparer la circoncision à l’ectraction des dents de sagesse dénote un manque de connaissances médicales et de clairvoyance, pour rester poli.


    • #1790427

      @aujeune,monsieur,bien,élevé
      T’as raison de rester poli c’est bien plus prudent... tu pourrais être à côté de la plaque...

      Effectivement, une recherche rapidos sur Google pourrait te donner le genre d’infos que tu nous resert là...

      C’est un peu vite oublier, à moins que tu ne soit pas au courant, que bien souvent l’on considère que l’opération est abusive... C’est pas comme si nous n’étions pas au courant concernant ces dentistes qui réfèrent des momes à des potes stomatologues qui eux-mêmes référent d’autres momes à leur potes dentistes...

      Après des années à redresser les dents dans la bouche du môme, c’est vrai que ça se bouscule chez le futur adulte et qu’ils sont les seuls à prédire les dangers imminents...

      C’est pas comme si la profession n’était pas connus pour te facturer des soins dont tu n’aurais pas besoin...

      Enfin, bien tenté mais tu n’y connaît rien... T’es peut-être plus au courant au sujet des mécaniciens ?


    • #1790484

      @peter Si, je suis bien au courant. Notamment, que des infections dentaires peuvent être à l’origine d’infarctus du myocarde, et autres maladies en tout genre, puisque chaque dent est liée à un organe, de même que la langue est reliée à tous les organes du corps. Votre manque de courtoisie met en lumière ce que la circoncision induit sur les individus qui en sont victime : à savoir que c’est une pratique qui n’est en rien justifiée médicalement et qui rend hystérique les victimes de cette pratique. Il existe des objets qui permettent de se refaire pousser le prépuce. Ça ne règle pas les dysfonctionnements du système hormonal provoqués par la circoncision, mais ça permet au moins de rétablir une certaine sensibilité, nécessaire à la réflexion et la remise en question. Je vous conseille vivement de vous procurer un tel outil et de vous l’appliquer, pour votre santé. Pour ce qui est de la politesse, en effet elle est utile pour se faire publier et pour une certaine bienséance. À ce sujet, sachez qu’il convient de se vouvoyer en français. Le tutoiement est la marque d’une culture qui nous est étrangère (du moins, en dehors du cadre amical et familial). Comme le dit Ryssen à la fin d’un de ses livres, la solution est d’ordre médical. Inutile donc, d’essayer de répliquer, vous vous êtes suffisamment donné en spectacle sur ce sujet.


    • #1791087

      @LeGoy,

      Ah bah non.. vous ne sembliez pas être au courant que la pratique, concrètement, à la réputation d’être abusive.. Vous faites beaucoup dans l’attaque personnelle, malgré mes opinions j’ai pourtant été correcte ; si vous êtes familier du travail d’Hervé Ryssen, vous devez avoir entendu parler du concept d’inversion accusatoire ?

      Concernant le tutoiement... j’ai absolument horreur des gens qui quémandent à des gens qu’ils semblent mépriser qu’on les vouvoie... La bonne attitude est de couper court à une conversion si on ne l’a pas choisis ? On pourrait croire que c’est la marque de l’hypocrisie, mais je pense que c’est surtout une preuve d’incohérence.
      Si vous souhaitez d’autres éclaircissements, je verrais ce que je peux faire.


    • #1791181

      @Peter Non, vous n’avez pas été correct, et je ne suis pas le premier à vous faire la remarque. Vous n’avez vraiment aucune connaissance en médecine. Le fait que certains médecins préfèrent l’argent à la qualité de leur travail n’enlève en rien le fait que chez certaines personnes, certaines interventions sont nécessaires (exemple, extraction des dents de sagesse). On est là dans une démarche bien différente de la circoncision : selon vos affirmation 1/3 des hommes sont circoncis. Pourquoi eux et pas les autres ? Ah bah, ils ont pas eu de bol, ils sont nés au mauvais endroit au mauvais moment. Ce qui nous montre que nous ne sommes pas du tout dans une configuration médicale, mais bien dans une mutilation.
      Ne considérez pas mes recommandations comme une attaque personnelle. Il s’agissait simplement d’essayer de vous aider à devenir moins hystérique. C’est pour votre bien. Le vouvoiement aussi c’est pour votre bien. On est pas dans un fast food ici.


    • #1791338

      Suis-je un gros abrutis pour penser que me faire extraire un peu rapidos mes dents de sagesse était plus inapproprié et plus douloureux ?




      N’es-ce pas in fine.. une prétention de m’a part de m’y connaître au sujet des procédures médicales : en tout cas celles en rapport avec l’extraction des dents de sagesse ? Ou alors, suis-je un gros abrutis de me bercer d’autant d’illusions par rapport aux capacités de compréhension de mes interlocuteurs ?




      Peter Non, vous n’avez pas été correct, et je ne suis pas le premier à vous faire la remarque. Vous n’avez vraiment aucune connaissance en médecine. Le fait que certains médecins préfèrent l’argent à la qualité de leur travail n’enlève en rien le fait que chez certaines personnes, certaines interventions sont nécessaires (exemple, extraction des dents de sagesse).



      Inversion accusatoire disais-je ?... J’ai parlé d’une expérience personnelle (j’avais été abusé, pressé à m’engager alors que les pronostics délivrés dans le diagnostic n’avait rien de définitif : RAPIDOS) et du fait que tu n’était pas au courant qu’il y avait de l’arnaque dans la profession...

      C’est toi qui est venu me faire un copier collé sur les procédures médicales.. ce qui n’a rien à voire avec la question puisque j’ai parlé de procédures ABUSIVES...

      Tu comprends vraiment le français, ou tu fait semblant ? Ai-je le droit de parler de mon expérience personnelle sans que tu ramènes ta fraise avec ton fast-food ?...

      ps : j’ai été correct... et quand ça m’agace j’ai tendance à utiliser le tutoiement... l’étape suivante c’est quand j’insulte les gens (personne n’est parfait) et à ce stade, jamais je les vouvoies. Je crois que c’est très cohérent.


    • #1792171
      le 29/08/2017 par milaitmichoco
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      @ Peter : "À 20 ans tout juste conscient de l’acte ???!!! N’avez vous pas là, une légère tendance à infantiliser les bonhommes ?... L’âge de raison de l’enfant, traditionnellement fixé à sept ans ?"
      Vous êtes sérieux ? A sept ans on prend des décisions en ayant réfléchi ? J’ai dit vers 17 ans ou jusqu’à 20 ans , mais en fait un adolescent est encore susceptible d’être influencé par sa famille, ses amis, donc un ’choix’ de s’auto-mutiler, ( il s’agit bien de se mutiler d’une partie même petite du corps pour d’aucuns c’est le prépuce, d’autre une partie de la vulve, d’autre se limer les dents) à cette âge ; ne l’est pas. Et ce n’est pas parce que les gens font des conneries depuis des centaines d’années qu’il faut continuer à le faire...


    • #1792287

      @milaitmichoco,
      une pratique qui ne date pas de quelques centaines d’années des milliers... Ces gens (c-à-d des hommes) qui se font circoncir à partir de 17 ans jusqu’à 20 ans presque à 100% souhaitent que leurs enfants soient circoncis...

      Vous tentez d’attribuer ça à des pratiques d’un autre âge (c’est votre droit) mais de toute évidence la mécanique de décider librement ces choses vous échappe... Choisir, c’est donner sa préférence à une chose plutôt qu’à une autre.

      Je crois que vous devriez vous inspirer de l’exemple de vos parents au lieux de vouloir dicter aux autres leur choix... L’âge avancé n’est qu’un prétexte... Vous êtes contre... Pour vous, il n’y pas de libre-arbitre, pas de liberté.

      Clairement, vous l’avez dit 20 ans c’est toujours pas bon pour décider de se faire circoncir... Tout est dit, il me semble... Vous devriez avoir le courage de vos convictions.


    • #1792392

      @LeGoy,
      au lieu d’affirmer que je ne connais absolument rien en médecine... vous devriez vous renseigner au minimum avant de contredire votre interlocuteur ; tout en lui faisant en plus la leçon sur le vouvoiement et les règles de savoir-vivre....




      Selon un rapport publié dans l’American Journal of Public Health, plus de 67 % des extractions préventives des dents de sagesse sont inutiles. Sur 10 millions de dents de sagesse extraites en Amérique chaque année, 20 seulement se sont avérées nécessaires. Vous devez comprendre que la légende selon laquelle les dents de sagesse causeraient toutes sortes de maladies, est simplement non fondée. Considérons la situation de façon réaliste : c’est une entreprise très lucrative (environ 1 milliard de dollars par an) pour l’industrie dentaire.



  • #1789706
    le 25/08/2017 par paramesh
    Le calvaire des circoncis du huitième jour

    qu’il y ait des mutilations volontaires du corps dans beaucoup de sociétés, c’est une évidence (les long neck Karen, les pieds des chinoises mandchoue, le limage des dents , les scarifications, l’amputation rituelle des doigts etc). donc la mutilation du sexe fait partie d’un processus plus général
    toutes ces mutilations qui sont douloureuses et souvent handicapantes sont toutes liées à des rituels d’identification (qu’elle soit culturelle ou religieuse importe peu (sauf bien sûr pour un non circoncis qui veut se convertir à l’Islam)
    donc laissons chacun libre d’assumer ses choix ou alors on revendique le droit à l’ingérence .
    pratique barbare ? on est toujours le barbare de quelqu’un d’autre.

    Par contre l’histoire de l’hygiène ou de la répression sexuelle comme cause originelle ne tient pas, question de logique : on peut s’apercevoir des effets une fois la chose accomplie mais pas inventer un rituel et une mythologie pour un résultat qui est encore du domaine du futur.
    De plus, historiquement le discours hygiéniste ou répressif est bien postérieur au discours mythique ou religieux. il commence chez les ulemas bien après le prophète, chez les juifs avec le talmud et Maïmonide, et chez les occidentaux (puritains anglais puis américains) au XIXème siècle. Quant à Hérodote, il ne parle pas d’hygiène corporelle mais de pureté rituelle, c’est une sacrée différence
    rappelons que ces hygienistes anglais promouvaient circoncision ET excision pour des raisons répressives bien plus que purement hygiénistes ( lire surveiller et punir de Foucault, et c’est diablement bien sourcé).
    le seul problème qui en soit vraiment un est l’âge auquel cela doit être fait.


  • #1789741
    le 25/08/2017 par Giustizia
    Le calvaire des circoncis du huitième jour

    J’aimerais revenir sur l’âge où est pratiquée la circoncision. A 8 jours, à la naissance du lien mère-enfant, ce doit être une réelle cassure et la création d’un manque de confiance évident (en soi, envers les autres). J’ai entendu dire qu’aux USA ou au Canada cette circoncision était pratiquée "à la sucette" (pendant la circoncision on fait sucer une sucette au nouveau-né), c’est-à-dire qu’on inflige à l’enfant douleur ET plaisir, si ça ne fait pas le lien avec tous ces sado-maso qui inondent notre monde !


  • #1789771

    Est-ce que certains d’entre vous sauraient donner une définition de :
    génitale interne
    génitale interstitielle
    génitale reproductrice

    D’avance merci

     

    • #1789817
      le 25/08/2017 par paramesh
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      la circoncison ou l’excision ne concernent ni la reproduction ni l’appareil génital interne
      ce que l’on appelle glande génitale ce sont les testicules et les ovaires qui produisent spermatozoïdes et ovules,.
      le terme génitale interstitielle insiste sur l’importance de leur fonction endocrinienne, cette thèse est développée par le docteur Jean Gautier (Révélations sur la sexualité : rôle de la glande génitale interstitielle dans les phénomènes humains : explication endocrinienne des anomalies sexuelles) thèse très intéressante à découvrir et bien sûr très contestée, (c’est aussi l’inspirateur du professur Dommergue)


  • #1789776

    La circoncision est quelque chose d’horrible et devrait être interdite dans une société civilisée digne de ce nom, au nom de la protection de l’enfant. Bien évidemment.
    Dans notre société primaire et bestiale les gens ne se rendent pas compte du mal et du traumatisme que cela constitue. Je le ressens très fortement car j’ai subi la pédophilie. Ce n’est pas exactement pareil certes, mais c’est un viol de l’intégrité physique de l’enfant. En outre, la circoncision a un lien évident avec la pédophilie. Si on coupe le pénis et pas une autre partie du corps, ce n’est pas pour rien. D’ailleurs les rabbins coupent avec les dents... Occasionnant d’ailleurs parfois des infections. Je le dis pour les uluberlus tribalistes qui disent que la circoncision constituent une meilleure hygiène (plus hygiénistes que la nature elle-même, quelles prétentions et arrogance)... Et il faut faire le rapprochement avec les pratiques pédophiles répandues dans la tribu innommable.
    Quand je pense que le monde est dominé par cette tribu, ça fait peur... C’est de notre faute si on n’est pas capable de défendre les droits de l’enfant dans notre société. C’est totalement notre faute. Donc pas la peine d’en vouloir aux tribalistes car on accepte leur domination et leurs délires. Il faut nous regarder dans la glace et voir pourquoi on laisse faire le diable sans rien dire.
    Bref, lorsque l’on sera sorti du tribalisme, d’où qu’il vienne, l’humanité pourra enfin vivre dans la dignité et la beauté divine ! J’attends ce moment avec impatience !!!

     

    • #1789814

      @Roger
      J’ai été circonscris à la tradition musulmane à l’age de neuf ans par le coiffeur du village, un spécialiste dont tous les gamins savaient qu’un jour ou l’autre ils passeraient entre ses mains. En deux minutes chrono, c’est réglé, même pas le temps e comprendre ce qui m’arrivait. Aucun lien avec la pédophilie, bien au contraire, la douleur est certes là, mais la joie et la fierté de la fratrie, de la famille sans oublier les voisins m’ont réconforté avec un statut nouveau, leurs regards le disaient, bien que le discours tenaient de la pudeur. Je ne sais pas si cette pratique perdure encore au Maghreb dans cet esprit. De ma circoncision, j’en retiens un souvenir d’un passage à une conscience nouvelle et d’une estime de mon entourage avec un respect à mon égard, telle était ou est encore la tradition musulmane.


    • #1789881

      @Pitchou

      Tu fais très bien de rappeler quel peut être le poids du groupe, l’influence de la communauté, dans les sociétés africaines où le "je" n’existe pas.


    • #1789935

      @Herold
      Ne confonds pas tout, dans toute les traditions ou nation il existe des repères à une identité commune. Le fait de se soumettre à une volonté d’un groupe comme la circoncision ne signifie en aucun cas la négligence de ta personne. Le fait que je me sente français comme toi, ne m’engage pas à oublier mon "Je" et pourtant nous nous soumettons volontiers à la volonté du peuple, autrement ou est le sens du vivre en commun ou en nation.


    • #1789982
      le 25/08/2017 par Philippot, vite !
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      @pitchou



      En deux minutes chrono, c’est réglé, même pas le temps e comprendre ce qui m’arrivait.




      C’est bien ça le problème. On ne t’a pas demandé ton avis, et de toute façon, l’avis d’un enfant de neuf ans, c’est celui de ses parents...


  • #1789838
    le 25/08/2017 par Révolutionnaire khoméiniste
    Le calvaire des circoncis du huitième jour

    Concernant la tradition musulmane de la circoncision masculine, celle-ci est en fait assez variée, tant au niveau des justifications avancées que du degré d’importance de la chose, selon les sources et selon les écoles de droit.

    Chez les sunnites, l’école chaféïte considère la circoncision masculine comme obligation légale et religieuse (’wajib’), l’école hanafite la qualifie de tradition (’sunnah’), donc fortement recommandée mais non obligatoire, les écoles hanbalite et malikite la classifient comme simplement permise mais non obligatoire (’ja’iz’). Dans la jurisprudence chiite, elle est perçue comme obligatoire, et selon certains hadiths de l’école jafarite (celle du chiisme duodécimain), pratiquée le septième jour après la naissance (et non après quelques années).

    Ensuite, les théories sur les origines de la circoncision masculine dans les sources islamiques sont multiples. Certaines sources font remonter la nécessité de la pratique à l’hypothèse qu’Adam (as) aurait été dépourvu de prépuce à sa création, d’autres l’associent à Abraham (as), d’autres encore, tels qu’une narration attribuée au Prophète (s) de l’Islam, la considèrent comme pratique naturelle que l’homme, indépendamment de ses croyances religieuses, aurait intuitivement mise en oeuvre.

    Concernant les justifications, elles sont en réalité rarement évoquées dans les sources musulmanes. Bien davantage que des considérations ayant trait à l’encadrement de la volupté, ce sont plutôt les raisons d’ordre sanitaire qui se voient mises en avant. Quoiqu’il en soit, dans les textes islamiques, les références portant sur la nécessité ou non de la circoncision, sont nettement plus nombreuses que celles destinées à en préciser les causes.

    Ensuite, la pratique a évolué au cours du temps, et de façon différente selon les régions et pays. Ainsi, dans l’Iran majoritairement chiite, la circoncision féminine, déjà très rare par le passé, n’existe plus du tout, tandis que la circoncision masculine, autrefois pratiquée au septième jour, parfois même à l’âge de sept ou huit ans, mais toujours accompagnée de cérémonies, de nos jours a été "médicalisée", se faisant sobrement à la naissance même, sous anesthésie, et par un personnel médical qualifié.

    Pour ceux qui maîtrisent l’anglais, voici une très bonne synthèse sur la question de la circoncision dans le monde musulman et plus particulièrement en Iran : http://www.iranchamber.com/culture/...


  • #1789905

    Quel monde de fou ?...
    Les gens se font toutes sortes d’opérations chirurgicales : liposuccion des fesses, des nez reconfigurés aux seins en gel plastique... Même en dentisterie, c’est parfois du gros-œuvre : réalignement de dents indisciplinées, à l’insertion de vis dans l’os de la mâchoire pour y fixer des fausses dents en céramique...

    Sans parler des transsexuels qui sont nées dans le mauvais corps...
    Rien de tout ça semble être contesté..

    À l’époque du transhumanisme et de la réalité augmentée on peut constater qu’une discussion sur la circoncision (pratique répandue et multimillénaire) suscite bien des émois...

    Le corps humain n’a jamais été autant modifié, sculpté, idéalisé... La pilosité éradiqué. L’art gravite principalement autour de cette idée de représentation des corps, leur mise en scène, leur appropriation...

    On nous dit que la circoncision est archaïque... et c’est donc un sujet de débat. Que Roger se fasse opérer pour devenir Géraldine n’a par contre rien d’exceptionnel.. C’est l’avantage de ce qui est nouveau...

    Lorsque j’étais enfant on m’a pris pour un débile profond quand j’ai suggèré qu’un homme voulant devenir une femme devait être aidé à devenir un homme... que la médecine devait l’aider à réaliser son potentiel.. Qu’un homme en fauteuil roulant on devait l’aider à marcher voire à courir... C’est le bon sens qui manque...

     

    • #1789909
      le 25/08/2017 par Philippot, vite !
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      Quelle mauvaise foi ! C’est si difficile à comprendre qu’il ne faut pas faire de mal à un enfant dans ta culture ?


    • #1789986

      Quel mauvaise attitude... C’est si difficile de comprendre qu’on n’est pas des chochottes dans ma religion ?


      T’amène pas tes enfants chez le dentiste car ça va leur paraître douloureux ?!!

      Tu semble oublier bien rapidement que j’ai été circoncis... contrairement à toi, je sais ce à quoi je les exposent...

      Je crois que t’as vraiment du mal à intégrer qu’à mes yeux... une visite chez le dentiste et plus problématique en matière de douleur....


    • #1789990
      le 25/08/2017 par Philippot, vite !
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      @Peter

      Tu ne vois pas la différence qui existe entre un médecin qui soigne un problème de santé et un imam qui réalise un rituel tribal ?


    • #1790093

      L’Islam est une religion universelle... rituel tribal ça ne colle pas.

      La circoncision juive, elle peut être tribale.. D’ailleurs dès qu’il y a expansion démographique ça n’est plus tribal, c’est pas compatible. La diaspora juive, son expansion démographique et géographique étant le seul cas historique...


    • #1790097
      le 26/08/2017 par Philippot, vite !
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      Ou, c’est vrai que c’est différent de la religion que l’on n’a pas le droit de nommer, qui est, elle, strictement tribale. Disons que la circoncision est un rituel identitaire.


    • #1790150

      Et les anorexiques, qui se voient grosses, il faut les aider à maigrir ou leur apporter une aide psychologique ?


    • #1790163

      Rituel identitaire ça me va... C’est effectivement une pratique en rapport avec Abraham. Alors oui, il y a une forte idée d’appartenance. Comme je l’ai dit plus haut, je connais des convertis qui ne se sont pas fait circoncir à l’âge adulte ; mais sans en avoir fait l’expérience eux-mêmes l’ont demandés pour leurs fils.


    • #1790269

      La fille anorexique...

      Son regard sera toujours subjectif...

      Ce qui est important c’est qu’elle sache qu’elle est perçue comme mince voire maigre par d’autres... La vérité, te rendra libre...et celle des autres c’est déjà un début.

      Ce qui est différent du passé ou les anorexiques n’existaient pas... c’est sûrement que les gens ne se parlent plus, ne communiquent plus... Avant le con du village savait qu’il était con.. enfin, minimum le plus con du village...

      Aujourd’hui, les momes s’imaginent des choses dont personnes ne se les imaginent à leur sujet...

      Le loup s’attaque aux brebis hors du troupeau.. Le sheitan, el-diabolos, le malin, lucifére, etc. Nous sommes tous les frères et sœurs d’Adam et Eve... L’interaction sociale voilà le médicament... Famille, couple, village, société... sortir de l’isolement car le diable est notre ennemi déclaré.


  • #1789913
    le 25/08/2017 par Starkamanda
    Le calvaire des circoncis du huitième jour

    On peut assister ici à l’obscurantisme qui touche les musulmans aveuglés.

    Islam = religion juive du goy. Démontrée et démontrable.
    Il a bien servi le sionisme au cours des siècles...

     

    • #1790028

      Sauf que tu n’a pas lu l’article... Car l’auteur fait une différence entre la circoncision au 8ie jour et celle à 8 ans...


    • #1790065
      le 26/08/2017 par Starkamanda
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      @ péter
      Arrête de cracher ta propagande.
      T’en es à une dizaine de commentaire démago.
      Heureusement que ER revient à ses origines.

      8 ans, 8 jour, 8 semaines, quelle différence ? Le consentement de l’enfant n’existe pas, toute sa vie il y aura l’islam, cette chape de plomb qui lui dictera sa vie ...


    • #1790085

      Il est bien là, ton problème ? Tu ne fait pas de différence entre 8 jours et 8 ans... contrairement à l’auteur de l’article... La ligne éditoriale n’es-ce pas ce que reflète les articles ?

      Tu peut croire, si tu veux, qu’exprimer mon opinion est de la propagande... et qu’enseigner ou éduquer un enfant dans une religion est de l’esclavage mental...

      Moi, je vois ça autrement : il s’agit de présenter des arguments pour avoir une idée plus juste. Comment un bout de prépuce en moins t’empêcherais de réfléchir ? T’es toi-même algérien ex-musulman..
      En aucun cas, je ne souhaite que les gens partage mes opinions.. j’estime utile qu’ils les connaissent. Tu semble contredire, dans les faits, qu’un circoncis devient éternellement attaché à sa religion ?

      L’Islam est plurielle... je n’ai même pas l’impression de représenter la majorité des musulmans...


    • #1790091
      le 26/08/2017 par Philippot, vite !
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      @Peter



      Il est bien là, ton problème ? Tu ne fait pas de différence entre 8 jours et 8 ans...




      C’est encore plus traumatisant à 8 jours qu’à 8 ans, mais ça reste un acte illégal et barbare de tribalisme identitaire.



      Comment un bout de prépuce en moins t’empêcherais de réfléchir ?




      Quel argument grotesque ! Couper le bras ou crever un œil d’un enfant ne l’empêche pas non plus de réfléchir, c’est pas pour autant que c’est bien de lui infliger cette mutilation !


    • #1790136

      L’argument grotesque n’est pas de moi, il faudrait suivre...

      C’est Starmania qui dit qu’une circoncision fait de toi un esclave :« toute sa vie il y aura l’islam, cette chape de plomb qui lui dictera sa vie » ...

      Je suis d’accord, c’est totalement grotesque... En plus, il dit être étudiant algérien... ex-musulman, sûrement circoncis.. bref, c’est sa propre antithèse incarnée !!!...

      Pour une fois qu’on semble être d’accord..


  • #1789924

    Le prépuce n’est pas qu’un bout de peau dont le Tout Puissant aurait dit :
    "en fait, çà ne sert à rien , je le vire. Abraham, écoute voir, etc..."
    Le prépuce secrète le smegma , une sorte de sébum, dont on sait entre autres qu’il participe de la signature olfactive de chacun (phéromones).
    Son accumulation, associée à un manque d’hygiène, aurait pu constituer une nuisance olfactive entre autres, pouvant expliquer une tendance à l’ablation du prépuce. Tout ceci est rigoureusement exact.
    Que l’on retrouve particulièrement chez les Smegmites, une tribu ancienne du Proche Orient qui a inventé l’élection.
    Ses détracteurs sont appelés des antismegmites.
    Tout ceci est discutable sauf qu’ils ne veulent pas.


  • #1790133

    @paramesh,




    j’aurais tendance à penser que c’est un reflexe identitaire pour se démarquer de l’ancien testament. l’universalisme chrétien contre le tribalisme juif.




    Je comprends... cependant je ne pense pas qu’il y avait une volonté de se démarquer de la minorité (!)...
    En plus, comme tu le dit l’idée de douleur dans un rite initiatique n’était pas étranger aux croyances et mythes chez justement les païens méditerranéens (polythéistes est sûrement plus approprié ?) ...

    Non, c’est mettre la charrue avant les bœufs  : la difficulté était surtout pratique ?... Comment un convertis au judéo-christianisme des apôtres, respectant les pratiques rituels mosaïques, pouvait se faire circoncir à l’âge adulte ? En plus des risques d’infection, il fallait pouvoir se permettre un temps de convalescence.... Totalement impraticable, surtout pour les conversions de groupes... Imaginons que ce soit imposé à tous les hommes d’un village....

    De toute façon la circoncision de cœur existe déjà avec Moise (!) elle va de paire avec la circoncision physique (la vraie étant la première !!! Deutéronome 30 : 6 / Jérémie 4 : 4 / last but not least : Ezéchiel 44 : 9). La vérité c’est que Paul de Tarse était le seul à préconiser l’abandon de la loi, contrairement aux apôtres... Et là encore Paul n’est pas contre la pratique (!) mais uniquement l’idée que ça n’est pas un pré-requis pour le salut de l’âme (en ce qui concerne les païens ?)... Selon les preuves archéologiques les femmes juives chrétiennes pratiquèrent longtemps encore la circoncision de leur fils...

    En Islam.... les adultes convertis n’eurent pas ce problème ?.... malgré que c’est dans la sunnah, l’insistance fut probablement moins importante ça devait donc rester à la discrétion de ceux concernés... Je connais des convertis non-circoncis avec des enfants circoncis...

    Par rapport aux premières communautés chrétiennes ça serait vraiment intéressant de savoir comment des siècles plus tard ça s’est passé au début de l’Islam ?

     

    • #1790271
      le 26/08/2017 par paramesh
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      Par rapport aux premières communautés chrétiennes ça serait vraiment intéressant de savoir comment des siècles plus tard ça s’est passé au début de l’Islam ?



      exact, j’ai cherché longtemps mais n’ai rien trouvé, mais la réponse à cette question donnerait des informations interessante sur les motivations originelles de cette pratique.
      curieusement on a très peu d’informations sur la culture arabe pré islamique car elle était purement orale.
      quant au poblème de la douceur initiatique chez les païens, c’est assez divers, seuls les cultes à mystère sont initiatiques, certains assez doux, (Eleusis) d’autres franchement violents, allant jusqu’à la castration (Attis, Cybelle) mais c’est vrai que chez les romains ensuite, l’initiation (la prise de la toge prétexte puis de la toge virile) n’est plus qu’un rituel légaliste et symbolique.
      La circoncision devenant un frein certain à la propagation du christianisme mieux valait la proscrire.


    • #1794066

      @Paramesh,
      bonjour j’ai cette image de mettre la charrue avant les bœufs qui ne cesse de me revenir en tête..

      En faite, l’hadith qui revient souvent concernant la circoncision c’est çelui parlant de la FITRAH qui serait la nature originelle de l’homme... C’est particulier car le prophète a parlé de l’épilation de la moustache, des aisselles, couper les ongles AINSI que la circoncision comme inhérent à la nature humaine...

      Ce qui signifie que ça n’a pas eu besoin d’être révélé par des prophètes... les humains trouvant d’eux-mêmes les bénéfices d’une telle pratique.

      En conséquence, je pense qu’il ne faut pas sous-estimer les bénéfices du circoncis qui n’est pas sujet aux nombreuses infections dû prépuces et d’infections urinaires... C’est évident que faire passer ça pour un mythe (bien que ça pourrait le devenir) avant de mesurer le côté pragmatique d’une telle mesure (comme étant sa genèse) me paraît « short-sighted »... un peu un raccourci...

      Ensuite, les arabes pratiquaient la circoncision.. peut-être pas les païens en Palestine au temps de Jésus mais c’était peut-être une pratique répandue au moyen-orient (?) et l’adoption de l’Islam chez les nouveaux peuples ne remettait pas en question cette pratique ? Les coptes en Egypte c’est à noter, ainsi que les musulmans, pratiquent aussi l’excision...

      Y a t-il une corrélation entre les peuples convertis, ceux qui ne le sont pas.. et la circoncision ? De la même façon façon que l’arianisme au moyen orient à facilité l’adoption de l’Islam ? Tu as peut-être déjà peser le pour et le contre ?
      Cordialement


  • #1790164

    On autorise à faire d’un côté sur les humains ce qu’on cherche à faire interdire de l’autre pour les animaux.

    Loi de 2004 au niveau (au-dessus-c’est-le-soleil) européen :

    Article 10
    Interventions chirurgicales

    1. Les interventions chirurgicales destinées à modifier l’apparence d’un animal de compagnie ou à d’autres fins non curatives doivent être interdites et en particulier :
    a) La coupe de la queue ;
    Réserve : En application du paragraphe 1 de l’article 21 de la Convention, le Gouvernement de la République française déclare ne pas être lié par l’alinéa a du paragraphe 1 de l’article 10.

    b) La coupe des oreilles ;
    c) La section des cordes vocales ;
    d) L’ablation des griffes et des dents.

    2. Des exceptions à cette interdiction ne doivent être autorisées que :
    a) Si un vétérinaire considère une intervention non curative nécessaire soit pour des raisons de médecine vétérinaire, soit dans l’intérêt d’un animal particulier ;
    b) Pour empêcher la reproduction.

    3. a) Les interventions au cours desquelles l’animal subira ou risquera de subir des douleurs considérables ne doivent être effectuées que sous anesthésie et par un vétérinaire, ou sous son contrôle.
    b) Les interventions ne nécessitant pas d’anesthésie peuvent être effectuées par une personne compétente, conformément à la législation nationale.

     

    • #1790210

      C’est sûre la coupe des oreilles ça sert pas à grand chose... Après c’est esthétique.. ça plait ou ça ne plait pas... Les dobermans ont pourtant du chien... un charme un peu canaille...

      Mais ne me dites pas que les chiens sont en souffrance lorsqu’ils s’entrapercoivent dans un miroir les oreilles dressées sur la tête...

      C’est là que ça défrise le ridicule.. et qu’on a les cheveux permanentés qui se redressent sur la tête...

      Surtout qu’il suffit d’une anesthésie pour couper court à ces délires sur la souffrance....
      Cordialement


  • #1790228

    Le post-opératoire chirurgical est toujours douloureux, au mieux inconfortable.
    Les cicatrices sont parfois algiques sur le long terme également, voire embarrassantes (démangeaisons, élancements, etc..) Bref elles peuvent vous faire savoir qu’elles vous suivront jusqu’à la tombe.
    En clair, une peau non charcutée se portera toujours mieux qu’une peau incisée et recousue, surtout s’il s’agit de raisons esthétiques ou autres. Et celui ou celle qui est dedans également.
    Si les dobermans pouvaient parler...

     

    • #1790977

      Pour les Dobermans j’approuve pas forcément... bref, je comprends mais j’en adopterais pas forcément un...

      Autre mutilation forte utile ? Recoller les oreilles décollées des écoliers... clairement une offense à dame nature... et sans anesthésie pour rectifier ça... ça serait de la barbarie...

      Le soucis est surtout esthétique ? Faut voir... y a aussi la prise au vent ; en mobylette les jours de pluie dans les décentes des rues en pavées ?

      Disons que si ça permet d’enlever la pression sociale sur le môme dans la cour de récréation et lui permettre de se faire oublier, j’y vois surtout là un bénéfice...

      J’suis pas comptable, mais faut voire aux bénéfices..

      Mais clairement pour un indigène en Amazonie, nos mœurs pour embellir les têtes à claques, ça pourrait être considéré comme de la maltraitance enfantile et de la mutilation ?...

      Y a pas que les dobermans qui se font charcuter le cartilage des oreilles... tous les écoliers aux têtes de choux y ont droit aussi !!!

      Faut que ça se sache !!! Ça me fait penser à un super film sur le thème des incompréhensions mutuelles et la bienveillance... « My life as a dog »...


  • #1790609

    Il est intéressant de voir que certains convertis non circoncis, imposent parfois à leurs fils la circoncision qu’ils n’ont pas jugée utile pour eux-mêmes... Peur de souffrir ?... Ou bien d’être marqués dans leur corps pour toujours, de façon irrévocable ?...

     

    • #1792420

      La peur de souffrir, car à l’âge adulte, la douleur est difficilement supportable et le corps ne se remet pas aussi facilement qu’en étant enfant.

      C’est une attitude assez logique en fait.

      Et si la circoncision était si atroce que cela en Islam durant l’enfance, ça fait bien longtemps que plus aucun homme ne ferait circoncire leur tendre enfants. Cela va de soi !


    • #1792445

      Il n’y a pas de souffrances... pas plus qu’une autre opération faites sous anesthésie... Pas de cicatrisations douloureuses, pas plus que pour d’autres interventions.. les médecins de toute façon dans cette éventualité ont des prescriptions médicamenteuses adéquates, n’en doutez pas..

      Ce qui est le plus difficile c’est d’avoir le gland décalotté et de devoir marcher avec des frottements sur les vêtements, le temps que la peau s’habitue.. Je suppose qu’ils doivent mettre des coques de protections comme celles utilisées dans les sports de combat ?

      La bonne question à se poser : c’est de savoir si ils n’ont pas l’impression de trahir leur religion ? Clairement, c’est fortement conseillé mais pas obligatoire...

      Je pense qu’ils se trouvent très bien comme ils sont et ne vois pas forcément l’intérêt IMMÉDIAT de tout un chamboulement : prise de rendez-vous, mobiliser quelques semaines de congés et détails important, un certain coût financier à leur charge...

      Beaucoup de personnes repoussent des soins medicaux pour des raisons financières par exemple.

      Voilà des explications possibles ; il ne faut pas perdre de vue qu’ils estiment l’opération bénéfique pour les autres en tout cas.. si d’entrée de jeu, vous les soupçonner d’être incohérent (pshychologie de bas étage) ça n’est pas très cohérent ?


  • #1791383

    Après bien des débats, religion ou pas, c’est de la mutilation et l’enfant n’est pas consulté. C’est un acte barbare.
    Ecoutez les ados qui refusent de continuer des soins d’orthodontie en disant c’est mon corps, je fais ce que je veux ! Ces enfants n’auront pas eu le choix.

     

    • #1791622


      (...) l’enfant n’est pas consulté. C’est un acte barbare.
      Ecoutez les ados qui refusent de continuer des soins d’orthodontie en disant c’est mon corps, je fais ce que je veux ! Ces enfants n’auront pas eu le choix.



      C’est surtout barbant de s’entendre dicter comment éduquer sa progéniture ?...

      Personne ne vous a forcé ? Personne n’a forcé vos adolescents sous votre responsabilité ?

      Je ne vous manque pas de respect mais permettez moi d’être franc : des adultes donnent -excusez moi- des éducations de merde à leur enfants, mais pour rien au monde je n’irais leur dicter le bon comportement.

      C’est inquiétant (!) car demain des gens plutôt fachos seraient près à me retirer mes enfants sous prétexte de tortures, barbarie, maltraitance d’adolescents ?

      Mon Dieu, n’allez pas aux USA ou bien d’autres pays où la majorité des hommes ont été « mutilés » par des parents aimants.. Tradition multimillenaire...

      La plupart des adultes penseront que les caprices des enfants qui veulent avoir des dents de cheval ne sont pas à prendre au sérieux.. J’en fais pas tout un foin.. mais de toute évidence c’est par bienveillance que leurs parents payent pour qu’ils aient un beau sourire..

      Quand ils auront 18 ans révolus, tatoués, majeurs et vaccinés : ils pourront faire la foire dans la gaypride du Tourcoing comme bon leur semble, mais pas en notre nom..

      Je sais, beaucoup d’adultes sont vieux jeu en matière d’éducation...

      Vous voulez écouter les enfants.. MAIS n’es-ce pas sous ces prétextes fallacieux de consultation des enfants que certains se sont fait charcuter pour transformer des petits garçons en petites filles ? L’opinion des adolescents es-ce selon vous l’alpha et l’oméga ?
      De toute façon, presque 100% des adolescents deviendront des adultes qui perpétueront cette tradition multimillenaire ? L’opinion des adolescents (concernés)... ou votre opinion ?

      Merci, de partager vos impressions. Nous avons des opinions différentes (nous entendons vos reproches) mais c’est essentiel de communiquer, ne pas garder ces choses pour soi.

      Cordialement

      Ps : bien évidemment si j’avais un fils ayant uniquement trop d’appréhension ou une simple peur... rien que ça suffirait à reculer l’opération jusqu’à qu’il en exprime le souhait...

      ps2 : d’ailleurs, en France la circoncision est médicalisé... J’ai jamais entendu des familles faire une fête... Je l’ai dit plus haut je pense que c’est un tord IMO...


    • #1792543
      le 30/08/2017 par Philippot, vite !
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      C’est surtout barbant de s’entendre dicter comment éduquer sa progéniture ?...




      La circoncision n’est pas un acte éducatif. On peut être très bien éduqué sans avoir le pénis endommagé par ses parents !


    • #1793689

      @philipot

      Je pense aussi que le scalpel n’est pas l’outil le plus adapté pour éduquer un enfant ! D’ailleurs, qu’est-ce qu’enseigne la circoncision à l’enfant ? Que ses parents sont des sadiques ?


    • #1794125


      D’ailleurs, qu’est-ce qu’enseigne la circoncision à l’enfant ? Que ses parents sont des sadiques ?




      C’est une très bonne question !!! Mais laissons parmi ceux qui participe à cette conversation, nos camarades catholiques qui sont parfois de très fervent catholique, nous expliquer comment la vierge Marie, mère de Jésus, la conception immaculée, sans pêché (de macula, tâches en latin) aurait pu circoncir son fils Jésus, si ils considèrent ça comme une abomination, une mutilation ?

      Encore une fois, c’est loin d’être cohérent ?

      Ça mérite une dernière explication, voire une conclusion ? Une aide des catholiques serait la bienvenue...
      N’es-ce pas pour cela qu’on participe à ce genre d’échanges ?...


    • #1794162

      @phillipotvite,

      Les éduquer dans une religion.. Puisque l’auteur de l’article parle d’un rite de passage pourquoi refuse tu d’y voir un acte d’éducation ?


    • #1798414

      @Peter,

      il y a plein de truc cons qu’on faisait il y a 2000 ans .. mais il n’y a que les cons qui n’évoluent pas. en France on pratiquait la saigné pour soigner certaines maladies...

      faut évoluer ..


    • #1800396

      Je le connais cet argument prétendant que ça fait 2000 ans qu’on se comporte comme des « cons »...

      C’est le mariage réservé aux hétérosexuels et pas ouvert à une évolution vers les « mariages » homosexuels...

      C’est les végétariens nous accusant d’être cruels depuis 2000 ans en bouffant de la viande... quand c’est pas massacrer les pauvres petits anchois et les bancs sardines toutes affolées...

      Ou faire du fromage en privant un petit veau de sa nourriture... Violanter une chèvre dans la montagne par un petit berger lui pressant les tétines de lait nourrissant..

      Le lion dans la savane qui bouffe tout cru les gazelles, n’en parlons même pas !!! C’est trop gore... autant revoir massacre à la tronçonneuse pour se détendre la cervelle !!!

      Monde de merde depuis 2 000 berges... heureusement que le métro-sexuel après une journée éreintante métro-boulot-dodo puisse enfin nous dire à quel point, selon son humble opinion, ont à pu être des sacrés « cons » par le passé...

      À côté de ça il y a... il y a trente disparitions d’enfants par jour et personne n’a l’air au courant.. personne ne semble s’y intéresser... Mais la circoncision pratique millénaire, fait en quelque sorte parti de l’Islamisation de la France, alors il faut avoir son avis tranché sur la disparition des prépuces des autres..


  • #1791879

    Y a-t-il un mot dans la religion musulmane qui correspondrait au "Pilpoul" juif ?

     

    • #1791956

      Algèbre de Algébra ?... Pas vraiment pareil, mais vous avez mieux ?


    • #1792080
      le 29/08/2017 par mortimerstreet
      Le calvaire des circoncis du huitième jour

      Ca s’appelle" takia".


    • #1792281

      @moretimer,
      la prétendue « takia » c’est cacher ses véritables intentions ?

      Sur la circoncision : c’est cacher qu’on est circoncis ?

      Il faudrait savoir : soit on est dans la dissimulation, soit on est dans la propagande voire le prosélytisme ?

      Où plus simplement : les musulmans comme la majorité des américains sont circoncis et ils répondent du mieux qu’ils peuvent aux interrogations les concernant ? Enfin, ici sur cette conversation je semble être le seul à répondre à vos interrogations..

      La takia, si elle a existé dans l’obédience shiite, c’est par rapport aux faites qu’ils étaient parfois minoritaires et craignaient les discriminations. L’équivalent de la takia poussée au bout de sa logique serais les maranes...

      Vous savez, cacher une kippa sous un chapeau, changer son patronyme ou porter des perruques au lieu d’utiliser un foulard ?... Zemmout dit que c’est pour s’intégrer... moi, je crois que c’est de la dissimulation : une sorte de Takia à la soft ? Pas que je reproche à un individu de cacher ses origines, c’est son droit...

      Qu’en pensez vous ? Si vous avez un avis sur la question bien entendus..


    • #1792586

      Je pensais plus à "Pilpoul" au sens d’être capable d’argumenter dans un sens comme dans l’autre, de couper les cheveux (ici autre chose) en quatre pour parvenir à gagner la dispute, détourner les questions, les réponses, sans chercher la vérité... la rhétorique dans ce qu’elle a de plus sale.


    • #1793145

      @langluti,
      Argumenter dans un sens comme dans l’autre ? Ou ça ?. vous titiller ma curiosité...

      Franchement, il devrait être facile d’avoir des objections à des arguments et de les réfuter... Qu’avez vous apporté au débat ? J’ai donné mon avis, mais vous semblez être persuadé de détenir la vérité.. et pourtant finalement, perdre dans la « dispute » ?...

      Vous avez de sacrés problèmes.. des gens peuvent avoir leur propres opinions sur certaines choses mais ça a l’air de vous donner des boutons.. À quoi bon discuter, si vous êtes incapable d’entendre les avis des uns et des autres ?...

      Vous accusez les autres de pilpoul, mais c’est peut-être le concept même de discussion qui vous échappe ? La dialectique, plutôt que le pilpoul ??!.. Vous savez le triptyque : raisonnement, questionnement et interprétation ?
      Vous parliez réellement de chercher la vérité ?

      Avouez que votre compassion pour les dobermans par exemple, les mutilations du cartilage de leur oreilles, fut mis à rude épreuve lorsque je vous ai mis en face de votre indifférence devant les petites têtes blondes aux oreilles de choux « rectifiées » dont la « mutilation » est censée leur procurer le plus grand bien (esthétique & bien-être/bien-naître ?)....

      Vous vous offusquiez "qu’on autorise à faire d’un côté sur les humains ce qu’on cherche à faire interdire de l’autre pour les animaux" comme la mutilation des oreilles... Pourtant, je le répèterai jusqu’à obtenir satisfaction : aucune réaction, ni de prise de position au sujet des oreilles décollées des écoliers, les oreilles assasines définitivement factices ?.. Ils n’ont pas du « chien » nos dobermans les oreilles redressées comme si elles étaient plus attentives, plus alertes ?

      Une procédure non-curative, comme vous dites ?... Elle est où là mise-en-scène de votre toute relative, équivoque, indignation ? J’essaie vraiment de comprendre...

      Comment se fait-il que les oreilles d’animaux vous font plus « suer » que les oreilles de petits enfants ? C’est particulier.

      Vous pensez détenir la vérité... et je n’ai fait qu’encourager à la chercher en mettant en relief plusieurs éléments visant à comprendre la nature de vos positions ?.... Une conversation n’est pas une descente continue vers le néant... pourquoi y voyez vous le mal vous engloutir sous un flot d’arguments (le pilpoul islamique) ? Ai je le droit de ne pas être d’accord avec vous ? Et de vous le dire ?


Commentaires suivants