Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le chasseur de pédophiles Marcel Vervloesem nous a quittés

Le militant belge anti-pédophilie Marcel Vervloesem est mort le 22 janvier 2018 dans la maison de sa fille à l’âge de 65 ans. Figure de proue de l’association Werkgroep Morkhoven Nationaal, cet ancien enquêteur privé n’aura eu de cesse de dénoncer la pédocriminalité de réseau et les violences faites aux enfants. Il fut notamment à l’origine de la divulgation des CD-Rom de Zandvoort.

 

En 1989, Marcel Vervloesem aidé de quelques habitants et amis de sa commune de Morkhoven (Belgique) décide de créer l’association sans but lucratif Werkgroep Morkhoven Nationaal afin, dans un premier temps, de lutter contre les violences infligées aux enfants de l’hôpital psychiatrique d’Anvers, le Algemeen Kinderziekenhuis Antwerpen Good Engels.

De par son expérience professionnelle, Marcel Vervloesem s’intéresse déjà de près aux enfants fugueurs et disparus. Très vite, son attention se porte sur une autre association située près d’Anvers et dédiée, officiellement à l’encadrement des mineurs : l’ASBL Ganumèdes. C’est en fait une association paravent qui permet à des pédophiles d’attirer très facilement de nombreux enfants vers eux pour les exploiter ensuite dans des tournages pédo-pornographiques. Alertée dès 1990 par l’association Morkhoven, les autorités belges réfuteront dans un premier temps ces accusations avant de mettre fin définitivement en 1996 aux activités de l’ASBL Ganumèdes suite à une saisie pour impayés par un huissier de justice au domicile du président de cette association : cette saisie permettra de découvrir fortuitement les preuves vidéos et photos.

En 1992, en poursuivant son enquête sur l’environnement de cette association, le Werkgroep Morkhoven met à jour un trafic d’enfants entre le Portugal et la Belgique (entre Madère et Temse). À Temse, Marcel Vervloesem identifie deux plaques tournantes : les cafés Monty et Gayati. Il décide de faire pression sur les proxénètes des deux cafés pour obtenir d’eux plus d’informations. Le propriétaire du Monty, Dirk Tahon, tente alors de retourner la situation à son avantage en portant plainte contre l’ancien détective privé pour chantage. Marcel Vervloesem sera ainsi poursuivi, incarcéré quinze jours et finalement condamné pour chantage et escroquerie grâce, notamment, à la production du casier judiciaire d’un homonyme (Dirk Tahon reconnaîtra par la suite, devant une journaliste, qu’il avait produit un faux témoignage pour protéger l’un de ses amis).

Alors que la justice belge possède de nombreux éléments pour enquêter sur le réseau « Temse-Madère », aucune investigation n’est menée pour identifier les criminels apparaissant sur les cassettes. Marcel Vervloesem décide donc de diffuser pour identification publique l’un des visages présents dans le dossier. Très vite, des retours permettent d’identifier Robert Van Der Naaten, un pédophile hollandais qui « balance » Norbert De Rijck et remet à Vervloesem et aux journalistes qui l’accompagnent une cassette intitulée Madeira.

En 1997, Vervloesem remet aux policiers portugais une copie de l’enregistrement en prenant bien soin d’être filmé par les journalistes pour médiatiser l’affaire. Cinq ans après les premières révélations à la justice belge, les autorités portugaises se décident à poursuivre les membres du réseau « Temse-Madère » en lançant des mandats d’arrêts internationaux. Sous la pression médiatique, la justice belge reconnaît officiellement l’affaire. De nombreux pédophiles sont arrêtés et 340 victimes sont identifiées dans ce dossier.

***

Sur les traces de Manuel Shadwald, un enfant allemand disparu en 1993, Marcel Vervloesem et son association enquêtent de près sur le Berlinois Lothar Glandorf, patron du bar Le Pinocchio qui figure dans le dossier « Temse-Madère » : l’établissement est suspecté d’être spécialisé dans le proxénétisme de jeunes garçons. Lothar Glandorf se ferait assister dans ses trafics entre la Hollande et la Belgique par Robbie Van Der Plancken, un ancien fugueur belge qui apparaît sur la cassette Madeira. Lors d’une confrontation directe et filmée avec Vervloesem, Van Der Plancken le met sur la piste de son amant : un pédophile hollandais du nom de Gerrit Ulrich. Celui-ci assure depuis son appartement à Zandvoort (une station balnéaire sur la mer du Nord située à une vingtaine de kilomètres à l’ouest d’Amsterdam) la diffusion commerciale de matériel pédophile au travers de son site internet nommé Apollo. En se rendant sur place le 11 juin 1998 et en faisant pression sur lui, Vervloesem obtient qu’il lui remette un premier CD ROM de 8 500 photos pédocriminelles allant jusqu’à des viols de bébés et la mise à mort d’enfants : c’est ce qu’on appellera par la suite le « CD de Zandvoort ».

Gerrit Ulrich décide alors de prendre la fuite : il est assassiné en Italie le 29 juin 1998 par Robbie Van Der Plancken. Avant sa mort, il aura eu le temps de contacter par téléphone Vervloesem pour lui indiquer une cache de son appartement qui dissimule d’autres documents. Sur les lieux, Marcel Vervloesem récupère vingt autres CD et découvre que des agents des services de renseignement hollandais l’ont précédé. L’association Morkhoven a désormais en sa possession plus de 100 000 photos. La justice hollandaise qui a récupéré de son côté entre 100 000 et 200 000 autres photos identifiera plus tard 472 visages dont une vingtaine de victimes françaises.

Fin juin 1998, Marcel Vervloesem détient vingt-et-un CD ROM pédocriminels. Consciencieusement, il effectue dans un premier temps des copies du matériel. Dans un second temps, il informe la justice mais, méfiant, lui demande des garanties. Le 14 juillet 1998, la chaîne hollandaise Nova diffuse un reportage autour du réseau Apollo et des récentes découvertes de l’association Morkhoven. Dans la foulée, Marcel Vervloesem est arrêté et mis en garde à vue par les autorités belges. Il sera ensuite inculpé pour détention de matériel pédopornographique. Le 22 juillet 1998, à la sortie de sa garde à vue, il annonce qu’il est prêt à faire toute confiance à la justice belge pour démanteler le réseau et il remet les CD ROM aux autorités belges et hollandaises devant les caméras de télévision.

À la fin de l’été 1998, aucune suite judiciaire n’est réellement donnée au dossier Zandvoort en Belgique. Le « dossier Vervloesem » va curieusement beaucoup plus intéresser et mobiliser la justice belge. Poursuivi pour chantage dans l’affaire « Temse-Madère » et détention de matériel pornographique dans l’affaire « Zandvoort », des plaintes sont déposées contre Marcel Vervloesem pour attouchements et viols sur mineurs, le lendemain d’un reportage sur l’affaire Zandvoort diffusé sur la chaîne de télévision RTBF. Par la suite, ils seront nombreux à se rétracter : un jeune reconnaîtra notamment dans une déposition avoir reçu 375 euros pour mettre en cause Marcel Vervloevsem. Quatre médecins attesteront même auprès des juges de l’impossibilité physique des viols du fait de l’état de santé déjà très fragile de Marcel Vervloesem. Mais les persécutions judiciaires continueront et l’activiste se verra également poursuivi pour diffusion de matériel pédopornographique et violation de la vie privée suite à la réalisation d’affiches destinées à alerter la population belge.

Dans la nuit du samedi 14 novembre 1998, une militante du Morkhoven Group, Gina Bernaer, meurt au volant de son véhicule peu de temps après avoir transmis une copie du CD ROM de Gerrit Ulrich au CIDE (Comité International pour la Dignité de l’Enfant) à Lausanne, en Suisse : les freins auraient lâché...

Le 11 avril 1999, l’association Morkhoven transmet des copies de plusieurs CD ROM au roi belge Albert II, à son procureur général et au gouvernement français. Le cabinet de Jacques Chirac accusera réception, indiquant avoir transmis le CD ROM au garde des Sceaux. Le 12 avril 2000, Élisabeth Guigou alors garde des Sceaux, déclarera pourtant ne pas être en possession du matériel de Zandvoort. Finalement, après l’ouverture d’une enquête en France et malgré l’identification de 42 enfants par les familles, un non-lieu sera rendu en 2002 puis un classement sans suite le 20 mars 2003 par la juge Danielle Ringot. En 2008, le procureur général belge de son côté répondra que les pièces ont disparu du dossier.

Marcel Vervloesem est finalement condamné en juillet 2001 à sept mois de prison avec sursis pour imprudence dans le traitement de ses dossiers dans l’affaire « Temse-Madère ». À partir du printemps 2004, puis en 2006 et enfin en 2008, Marcel Vervloesem va comparaître pour possession et diffusion de matériels pédophiles, escroquerie et viols. Le juge désignera comme psychiatre expert le professeur Cosyns mis en cause dans la première affaire traitée par l’association Morkhoven à l’hôpital psychiatrique Good Engels d’Anvers. Le test de polygraphe (détecteur de mensonges) demandé par le juge sera enterré. Le 24 juin 2008, Marcel Vervloesem est condamné à quatre ans de prison pour deux viols sur enfants (et innocenté de dix autres viols). Il est incarcéré définitivement le 5 septembre 2008. Insulino-dépendant, déficient rénal et luttant contre un cancer métastasé, il purgera sa peine dans des conditions inacceptables, se voyant refusé toute demande d’hospitalisation.

 

 

En lien, sur E&R :

À lire absolument chez Kontre Kulture :

 






Alerter

37 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1886832
    Le 25 janvier à 15:47 par sylvie une française
    Le chasseur de pédophiles Marcel Vervloesem nous a quittés

    Cet homme a donné de sa personne pour lutter contre la pédocriminalité et tout s’est retourné contre lui mais et les différentes autorités l’ont fait incarcérer !
    Il doit y avoir un moyen pour dénoncer la maltraitance qu’il a subie en prison, j’aimerais le connaître.
    On ne peut pas laisser cette affaire grave sans suite pour cet homme courageux.
    Chacun peut s’imaginer les souffrances physiques et morales qu’il a subies, il faut bouger car dans peu de temps ce monsieur sera oublié et c’est "anormal".
    Je souhaite que d’autres partageront mon opinion.

     

    Répondre à ce message

    • #1887154
      Le 25 janvier à 20:57 par Yannick
      Le chasseur de pédophiles Marcel Vervloesem nous a quittés

      Bonjour Sylvie, à toute et tous,
      Je suis d accord avec vous Sylvie et suis prêt a réfléchir sur une action "’probablement un site internet "
      Je reste ouvert aux idées et prêt à apporter mon aide
      Amicalement
      Yannick

       
    • #1887382
      Le 26 janvier à 02:22 par MagnaVeritas Molon Labe
      Le chasseur de pédophiles Marcel Vervloesem nous a quittés

      Tu cauchemardes. Le grand Marcel Vervloesem ne sera jamais oublié. C’est même plutôt le contraire : plus le temps passe, et plus il est connu. A vrai dire, rien ne se passe comme prévu et espéré pour les pires ordures du Système, malgré leur abject détournement de la Justice, de la police et de parties de l’Etat.
      Ils ont tellement repeint leur pantalon en marron qu’ils ont dû inventer l’appellation infamante de "fake news" pour tenter de gagner un temps sur la vérité diffusée sur internet. Seulement, internet n’oublie jamais très longtemps. Ils croient fermer tous les sites, toutes les sources, mais il suffit qu’une seule coule à nouveau, alors elle est répliquée et tout redémarre. Et internet en tant que machine de guerre s’est amélioré avec le temps, malgré l’extension des punitions du Système.

      Patience. La lutte contre ces monstres progresse. En deux siècles, nous sommes passés d’une ignorance quasi totale de la population à une défiance généralisée envers les médias, les politiques, la magistrature, etc. Toutes ces castes ont perdu toute crédibilité à tous les niveaux en perdant leur crédibilité morale. Plus personne chez les jeunes ne respecte ces ordures-là, même parmi les fils à papa insiders. La preuve en est Trump le fils à papa qui putsche littéralement les institutions US, probablement la raison principale pour laquelle les nécons veulent sa peau. Grâce à Trump, le turbo est enclenché et nous allons pouvoir nous appuyer dessus.
      Il y a encore dix ans, il était difficile de se renseigner sur ces questions sans proxy ou autre protection réseau tellement on avait l’impression d’être seul face à la totalité du Système satanique. Aujourd’hui, la masse critique est plus ou moins atteinte. Le Système sait que s’il abat l’un d’entre nous, mille se lèveront, alors sa seule possibilité est de calomnier l’ensemble du mouvement, ce mouvement aux contours flous et tellement difficilement identifiable qu’ils ont une armée de nervis pour nous surveiller à plein temps, notamment les rigolos de "conspiracy watch", et influencer l’opinion via leurs trolls rémunérés, qui constituent un bataillon caché de mercenaires.

      Tout cela est finalement plus efficace qu’aller leur mettre une balle dans chaque genou. Ce que craint le plus le Système est que le peuple sorte de l’amnésie et demande des comptes à propos de tous les agissements abominables de tous ces déchets damnés de l’humanité qui prétendent faire autorité sur nous.

      MV

       
    • #1888393

      Prendre les choses en amont, ce qui bien souvent pourrait être fait, est une solution qui ne devrait pas être évitée. Mais très peu de personnes, d’abord, veulent s’en occuper et beaucoup de personnes, aussi , n’y comprennent rien. Bien sûr, il ne s’agit pas, là, de la haute pédocriminalité, mais il s’agirait, je pense, d’un grand nombre de victimes que l’on pourrait éviter. ;-)

       
  • #1886833
    Le 25 janvier à 15:50 par Un étranger chez lui
    Le chasseur de pédophiles Marcel Vervloesem nous a quittés

    Requiescat In Pace !

     

    Répondre à ce message

  • #1886973
    Le 25 janvier à 18:21 par marmotte
    Le chasseur de pédophiles Marcel Vervloesem nous a quittés

    C’est bien triste. Peu de gens ont cette valeur. Oui c’est infiniment triste. C’est une grosse perte et la façon dont il a été traité fait mal.

     

    Répondre à ce message

  • #1887061
    Le 25 janvier à 19:33 par Dernière
    Le chasseur de pédophiles Marcel Vervloesem nous a quittés

    Condoléances à ses proches....
    La lutte contre la pédocriminalité est un voyage dans les sous sols des enfers.
    Il en faut du courage, je pense aux enquêteurs qui doivent se supporter le visionnage d’images insoutenables et des (petits ) personnels de justice .

    Vu la sexualisation des enfants avec la bénédiction des parents ou leur aveuglement, ce genre de héros est une espèce en voie d’extension.

     

    Répondre à ce message

  • #1887068

    Reposer en paix mr.Vervloesem, vous êtes un héro, dommage que le monde soit autant pourri et mauvais pour reconnaitre vos actes héroïques à leurs juste valeurs.

     

    Répondre à ce message

  • #1887130
    Le 25 janvier à 20:35 par tisario
    Le chasseur de pédophiles Marcel Vervloesem nous a quittés

    Les petits anges t’attendent, je suis sûr qu’ils te guideront vers un monde en paix.

     

    Répondre à ce message

  • #1887179

    J’ai du relire 2 fois, c’est celui qui dénonce ces atrocités qui a été condamné ???

     

    Répondre à ce message

    • #1887391
      Le 26 janvier à 03:09 par MagnaVeritas Molon Labe
      Le chasseur de pédophiles Marcel Vervloesem nous a quittés

      Oui, c’est une technique du Système, notamment de la magistrature, de jouer sur les traumatismes que leur impensable indécence engendre.
      Comme la "Justice" fait le contraire de son boulot, tout naturellement certains sont obligés de se substituer à elle, comme Marc Vervloesem, qui a enquêté indépendamment. Exactement le même principe que l’autojustice obligatoire puisque la Justice est au minimum en grève depuis des décennies. Dans un cas comme dans l’autre, la pseudo Justice se retourne contre ceux qui sont forcés de faire le boulot à sa place en proférant des accusations calomnieuses, et pire encore : des jugements calomnieux. Evidemment, enquêter implique de récolter des pièces à conviction, notamment des images ; la pseudo-justice a joué là-dessus (détention d’images illicites,un truc du genre) pour le faire condamner. Il s’est aussi fait maltraiter en prison, c’était de l’intimidation et un message adressé aux autres chasseurs de pédophiles.

      Dans le but de salir l’honneur, l’image, et de mettre au ban de la société, ce qui est tout à fait anormal, c’est un bafouement absolu des règles élémentaires du Droit, puisque ça revient à châtier deux fois un délit, en l’occurrence un délit fictif, inventé et calomnieux.

      Ils ont voulu nous prendre pour des cons, mais ils n’avaient pas prévu que leurs immondes méfaits seraient listés, compilés et mémorisés pour l’Eternité. Donc maintenant que nous pouvons systématiquement leur ressortir la liste, ils regardent leurs chaussettes, comme dit Soral. C’est encore une bien trop belle vue pour cette caste d’ignominies vivantes..

      Ils ont sous-estimé cela, mais par exemple, maintenant que les fameux passages de cohn-bandit passent en boucle sur internet, sur les smartphones, dans les foyers, ben on entend moins le ricanement de hyène de ce minable. Il a cru pouvoir s’en sortir en toute impunité, mais il n’en mène pas large. Et ce n’est que le début, pour lui et pour tous ses congénères.

      Maintenant que les données ont été expurgées de toutes les images infernales, maintenant que c’est lisible sans trop s’endommager le cerveau, contrairement au moment où moi je m’y suis intéressé, dès 2004, les recoupages sont effectués, les noms réapparaissent, les "anomalies" (le détournement) de la pseudo-justice aux ordres sont mises en évidence, etc.

      La Secte se fait dessus parce que nous ne pouvons que gagner, d’autant que le temps est avec nous. Il nous suffit de continuer sans oublier.

       
    • #1887398

      C’est ça !! Le monde à l’envers ! C’est d’une perversion inouïe de la part de la Justice... Sidération totale pour ma part ! J’ai envie de hurler mon indignation face à une telle injustice justement... Mon Dieu aidez-nous face aux pouvoirs pervers !

       
    • #1887407
      Le 26 janvier à 05:37 par espritos
      Le chasseur de pédophiles Marcel Vervloesem nous a quittés

      Vous avez bien lu , sont seul défaut c’est qu’il n’a put ou non s’entourer d’anciens policiers pour éviter de tomber dans les pièges tendus par les pédophiles .

       
  • #1887780
    Le 26 janvier à 18:11 par anonyme
    Le chasseur de pédophiles Marcel Vervloesem nous a quittés

    Un brave homme très courageux ce monsieur. Condoléance à sa famille. Content de savoir qu’il a pu finalement vivre encore un peu après sa sortie de prison.
    Et puis on remercie aussi Karl Zéro qui a beaucoup fait pour populariser en France cette affaire dégueux et qui a aussi pris des coups dans la bataille.

     

    Répondre à ce message

  • #1887964
    Le 27 janvier à 02:03 par Stat Counter
    Le chasseur de pédophiles Marcel Vervloesem nous a quittés

    C’est un parcours totalement christique, en fait.

    Je ne le connaissais pas, mais ce qu’il a fait est évidemment admirable, même s’il a dû se sentir abominablement frustré des résultats de son combat.

    Big kiss à Jacques Chirac et Elisabeth Guigou (lequel des deux ment ?).

    Bon. Rendez-vous le 25 mai pour compter les disparus. Chaque année 11 000 enfants sont retranchés de toute existence visible : c’est comme si on écrasait Yvetot, Quimperlé ou Apt dans leur totalité (chiffres de 2006 - Lexilogos).

     

    Répondre à ce message

  • #1893900

    En sachant cela, la meilleure stratégie aurait été s’afficher anonymement sur les murs dans toute la France les photos des CD ROM et là ! Le peuple aurait compris les méfaits de ces persones.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents