Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Viktor Orbán : "Salvini est mon héros et Macron est à la tête des forces soutenant l’immigration"

Lors d’une rencontre avec le ministre italien de l’Intérieur Matteo Salvini, le Premier ministre hongrois n’a pas tari d’éloges pour celui-ci, qu’il a assimilé à son « héros ». Il a en revanche taclé le président français Emmanuel Macron.

 

En visite le 28 août à Milan pour y rencontrer le ministre de l’Intérieur Matteo Salvini, le Premier ministre hongrois conservateur Viktor Orbán a salué les prises de position de son hôte. « C’est mon héros et aussi mon compagnon de route », a-t-il ainsi affirmé lors de leur conférence de presse. Alors que les deux hommes partagent une même vision sur l’immigration, Viktor Orban a rappelé la nécessité de « défendre les frontières ».

Ciblé par l’Union européenne et la justice italienne pour sa gestion du dossier Diciotti qui a vu 150 migrants rester pendant plusieurs jours au large de l’Italie, Matteo Salvini a donc reçu un soutien appuyé du leader hongrois. Évoquant l’Afrique, Viktor Orbán a, expliqué que l’objectif était d’aider là où il y avait des problèmes et non « d’apporter les problèmes chez [soi] ». « La mission de monsieur Salvini est de s’assurer que ces migrants peuvent également être arrêtés en mer », a ajouté le chef du gouvernement hongrois.

En revanche, Viktor Orbán a été beaucoup moins tendre envers Emmanuel Macron qu’il a désigné comme son principal adversaire en Europe. Il a ainsi affirmé : « [Il y a] actuellement deux camps en Europe et l’un est dirigé par Macron [...] à la tête des forces politiques soutenant l’immigration [...] De l’autre côté, il y a nous qui voulons arrêter l’immigration illégale. »

Une manifestation, organisée par des partis de gauche s’est déroulée non loin du lieu de la réunion entre les deux hommes. Elle a réuni près de 3 000 personnes.

Voir aussi, sur E&R :

Quel avenir pour le macronisme ? Lire chez Kontre Kulture :

 






Alerter

37 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Du bon sens ! A quand le même chef d’état chez nous ?

     

    Répondre à ce message

    • #2032637

      En France il y a une tradition gauchiste et marxiste fortement ancrée dans les mentalités, ce qui n’est pas le cas en Italie, pays très conservateur , patriarcal , religieux et terre qui a vu naitre le fascisme, ne l’oublions pas ... L’antithèse de la France en quelque sorte.

       
  • Macron a déclaré en riposte : "je ne suis pas pour la facilité en matière d’immigration". Comprendre "la France doit restée ouverte à tous les vents sous peine de perdre son image "open bar"

     

    Répondre à ce message

  • Nous assistons, depuis quelque temps maintenant, a une augmentation de pseudo nationalistes qui prennent le pouvoir en Europe. Je les appelle des pseudo nationalistes parce qu’ils ne s’attaquent pas aux vrais problèmes de la société. Toute leur gesticulation tourne principalement autour de l’immigration, parce que c’est facile de tout mettre sur le dos de l’immigration pour tromper la population. On a eu le cas d’Aléxis Tsípras, maintenant on a les Conte / Salvini. Il ne faut pas s’attendre à grand chose avec eux, leur rôle est tout simplement de canaliser les frustrations sociales.

     

    Répondre à ce message

    • C’est qui, pour toi, un vrai nationaliste ?

       
    • Intéressant... La perte de contrôle de son territoire, l’extinction progressive de sa communauté ethno-raciale, la dégradation des conditions de vie de ses descendants, sa propre disparition physique et son remplacement par d’autres peuple ne seraient donc pas de vrais problèmes... Mais alors qui serait donc les véritables nationalistes et quels seraient les vrais problèmes ? Et surtout pour qui parce que m’est d’avis que certaines pièces rapportées se croient habilités à parler en notre nom pour venir nous expliquer ce qui est bon pour nous et ce qui ne l’ait pas.

       
    • Nous autres, Français blancs de souche européenne, ne devrions pas avoir à nous justifier de quoi que ce soit. L’immigration de masse, africaine, moyen-orientale, d’Europe de l’est est un mal en soi. C’est un fait qui devrait être entendu une bonne fois pour toute.
      De même, la juiverie dominante dont les mots comme les actes nous nuisent absolument, à nous les Français blancs de souche européenne.
      Il y en a assez d’avoir à se justifier, à devoir présenter belle âme à tout un chacun qui se croit le droit de l’exiger.

       
    • @Dareka

      Personnellement je mettrais pas l’immigration provenant d’Europe de l’Est sur le même plan que celle venant du tiers monde tout simplement parce que justement les Slaves sont eux aussi des blancs de souche européenne tour comme les français...

      Par les temps qui court cette immigration là (tout comme celle de blancs provenant d’Afrique du Sud ou celle du Cône Sud d’Amérique Latine ou les mêmes raisons) pourrait constituer un paliatif acceptable en Europe de l’ouest et en Amérique du Nord à la crise démographique qui y fait rage, notamment parce qu’elle serait en mesure de concurrencer la natalité allogène gallopante et de mettre un terme à la dégénérescence de la population occidentale par le métissage et l’abrutissement progressiste.

       
  • La naïveté de certains m’étonnera toujours ! Le système, qui a compris l’exaspération des peuples européens, leur a mitonné une opposition « nationaliste » propre à les duper, voilà tout ! Personne en Europe ne veut la fin de l’Union européenne ; et surtout pas Orban, qui en vit grassement !

    Et et cette union est déjà morte née : les emprunts lancés par l’Italie menace la stabilité des fonds européens et se fera sur le dos des pays créditeurs ( France, Allemagne, Pays-Bas...) et à terme, menacera le montant des fonds structurels alloués... aux pays de l’Est ! Il ne sortira rien de bon de cette union contre nature...

     

    Répondre à ce message

    • Certains devraient arrêter de faire la morale aux autres pays qui essaient de s’en sortir. Le jour où autre chose qu’un Macron sera à la tête de la France, un français pourra dire son mort, en attendant, le silence serait de meilleur goût.

       
    • @le king



      La naïveté de certains m’étonnera toujours ! Le système, qui a compris l’exaspération des peuples européens, leur a mitonné une opposition « nationaliste » propre à les duper, voilà tout !




      C’est toi qui fait preuve de naïveté en croyant que le système est tout puissant et contrôle absolument tout, comme un Deus ex machina. Ni Orban ni Salvini n’étaient prévus et encore moins souhaités. Ils sont d’ailleurs vilipendés et calomniés par tous les médias à la solde du système, mais en vain, car les peuples commencent à se révolter contre l’invasion migratoire africaine organisée par l’UE.

       
    • @ titus

      comment pouvez vous affirmer qu’ils n’etaient pas souhaités ?

      rien ne permet de l’affirmer, d’un sens ou l’autre.

       
    • « La naïveté de certains m’étonnera toujours »
      Ce qui est vraiment étonnant, c’est plutôt la naïveté (ou plutôt ici en l’occurrence la présomption) qu’il y a à considérer que les gens, derrière l’expression d’opinions favorables, soient pour autant dupes ou s’imagineraient forcément que tout ce qui peut être dit sera accompli. Les gens peuvent très bien avoir en leur for intérieur des réserves qu’ils n’expriment pas, et ce pour la simple raison qu’ils prennent en compte la réalité globale catastrophique et que, partant de cet état de fait, ils hiérarchisent les problèmes. C’est une manière adulte d’aborder les choses me semble-t-il, en tous les cas une possibilité à envisager pour qui ambitionnerait autre chose que de se pousser du col à peu de frais.

       
  • Ces deux là sont sympa, l’un joufflu qui mange bien à la cantine, l’autre qui se pisse dessus dès qu’un juge gauchiste le met en examen pour séquestration de clandestins mais ils se la jouent rebelles, les bougres, mais rebelles du dimanche soir.
    Quand ils proposeront respectivement un référendum de sortie de l’UE alors ils m’auront convaincu. Pour le moment c’est de la couille en barre leur cinéma.

     

    Répondre à ce message

    • #2032836

      Orban et Salvini ont prouvé qu’on pouvait réduire les flux migratoires africains instantanément en prononçant des paroles fermes et claires sans attendre un hypothétique référendum sur la sortie de l’UE et une sortie réelle.

       
    • Encore un rêveur derrière son écran qui croit que la politique c est aussi facile que son jeu vidéo ou son film porno.

       
    • Vous pouvez vous faire du vent sous les parties génitales les petits gars mais il faut du concret !
      Essayez d’entrer aux USA ou en ISR sans passeport et visas et après on verra qui est efficace.

       
    • @oklez
      Une chose très importante pour comprendre la situation :
      La sortie de l’U.E. a été rendue quasi impossible et d’une manière volontaire (pression des institutions européennes, des marchés, menace d’un retour en arrière, tous ces arguments ont été fourbis lors du Brexit et ce n’est pas terminé)...
      Donc, pour quelqu’un doué d’une intelligence relativement moyenne, quand on ne peut pas sortir volontairement , il faut se faire virer... en prenant le contre-pied des volontés de l’U.E. dans tous les domaines ou cela est possible à moindre risque pour son pays et ses concitoyens !
      Il y a deux postures :
      - celle qui consiste à vouloir tout et tout de suite (curieusement, cela me rappelle plus un slogan mai-soixantehuitard qu’une véritable volonté de dissidence),
      - l’autre qui tient compte des réalités, accepte même les petites avancées pourvu qu’elle aille dans le bon sens.
      Choisi ton camp, camarade...

       
  • Poutine,Salvini,Orban...

    Comprendre l’Empire a un sous titre :
    Demain la gouvernance globale ou
    la révolte des Nations .
    En tant que Gaulliste impénitent et conséquent
    j’approuve les comportements et déclarations
    de Poutine,Salvini,Orban et...Soral .
    Les Marxistes et les Libéraux sont nos adversaires .
    Défendons notre Liberté et notre Sécurité,
    face aux Impérialismes de toutes couleurs !

     

    Répondre à ce message

    • Exactement, libéraux et marxistes ne sont que les deux faces d’une même pièce falsifié et sans valeur que l’on essaie sans arrêt de refiler aux peuples européens dans l’espoir de les manipuler et de les flouer horriblement.

      De ce point de vue là les tenants de la révolution conservatrice des années 30, puis plus tard d’autres intellectuels et leaders politiques d’une époque plus récente (notamment la Nouvelle droite européenne ou l’Alt-right américaine) ont bien raison, il s’agit bien des traîtres dans nos rangs et des subverteurs de notre société.

       
  • Macron vient d’annoncer dans un speech au Danemark que les français n’existent plus, ils sont européens.
    Ce type n’arrête pas de se foutre de nous. Marre de voir sa tête.

     

    Répondre à ce message

  • Une armée sert surtout à repousser les éventuels envahisseurs.....

     

    Répondre à ce message

  • Et 3000 traitres défilent pour protester...

     

    Répondre à ce message

  • macron n’a pas été élu pour les Français, mais pour la caste mondialiste .C’est un pion qui a été mis en place pour renverser ce pays, alors il ne faut pas s’attendre à quoi que ce soit de lui .Il veut amener ce pays à la dérive , c’est ce qui a été programmé .Je dis cela pour les ignorants qui auraient voté pour lui .Et malheureusement on en est qu’au début .Maintenant, faut -il attendre encore 4 ans de plus , sachant que la première année est un fiasco total, car au train où vont les choses dans 4 ans nous sommes tous à poil..

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents