Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le peuple désarmé sera toujours vaincu

C’est sans doute un effet collatéral de la passion de la gauche contemporaine pour les élections, mais il semble qu’on ait oublié la formule de Mao : « le pouvoir est au bout du fusil ». La naïveté devant la cruauté du monde mène rarement au succès, et le désarmement unilatéral est une forme d’immolation volontaire.

 

La République espagnole croyait à la démocratie parlementaire, et Franco a instauré sa dictature. Salvador Allende croyait à la démocratie parlementaire, et on a eu Pinochet. Evo Morales croyait à la démocratie parlementaire, et un coup d’État l’a chassé du pouvoir. Illustrations parmi tant d’autres d’une loi de l’histoire : face à des loups, ne jamais faire l’agneau. Comme les expériences précédentes, celle de Morales n’était pas sans défauts, mais elle était prometteuse. Aucun gouvernement latino-américain, dans la période récente, n’avait obtenu de tels résultats : forte croissance, redistribution des richesses, recul spectaculaire de la pauvreté. La Bolivie est le pays d’Amérique latine qui a la plus faible proportion d’illettrés après Cuba et le Venezuela. Or ces avancées sociales, fondées sur la nationalisation des compagnies gazières, sont précisément ce qui a scellé le sort d’Evo Morales. Un président indigène qui travaille pour les humbles, voilà le scandale auquel il fallait mettre un terme. Assoiffée de vengeance, la bourgeoisie bolivienne a réussi à interrompre une expérience progressiste soutenue par les couches populaires.

Ce triomphe provisoire de la réaction suscite évidemment des questions redoutables. Comment le gouvernement légal de ce pays a-t-il pu subir, en toute impunité, l’incendie des maisons de ses propres ministres ? Comment le président élu de cet État souverain a-t-il dû quitter le pays, visiblement sous la menace ? Malheureusement, la réponse saute aux yeux : cette humiliation du pouvoir légitime par les bandes factieuses n’a été possible que parce qu’il était désarmé. Les chefs de la police et de l’armée boliviennes, dûment formés à « l’École des Amériques », ont trahi le président socialiste. Ils ont cautionné le coup d’État perpétré par la sénatrice d’un petit parti d’extrême droite qui s’est auto-proclamée présidente, brandissant une Bible de dix kilos, devant une assemblée sans quorum ! Le président légitime Evo Morales a préféré l’exil à l’effusion de sang, et ce choix est respectable. Mais il ne dispense pas d’une réflexion sur les conditions de l’exercice du pouvoir lorsqu’on entend changer la société.

Le contraste avec le Venezuela est frappant. Tenté à Caracas, le même scénario a échoué lamentablement. Malgré la crise économique qui frappe le pays, l’armée vénézuélienne a résisté aux menaces et aux tentatives de corruption inouïes en provenance de Washington. Cette fidélité de l’appareil militaire à la République bolivarienne est le mur qu’elle dresse contre les menées impérialistes. Mais elle n’est pas le fruit du hasard : militaire chevronné, Chávez a tout fait pour rallier l’armée, et Maduro a retenu la leçon. Le patriotisme anti-impérialiste est le ciment idéologique de la révolution bolivarienne. Appuyée par une milice populaire d’un million de membres, cette force armée éduquée aux valeurs progressistes protège la République. C’est pourquoi la bourgeoisie inféodée à Washington a tenté d’assassiner Maduro, après avoir voulu le renverser lors d’une tentative de putsch grand-guignolesque.

Pour parvenir à ses fins en politique, disait Machiavel, il faut être à la fois « lion et renard », faire usage de la force et de la ruse en fonction des circonstances. Mais pour faire usage de la force, encore faut-il en avoir. Aussi positive soit-elle pour la majorité de la population, une politique progressiste suscite toujours la haine recuite des possédants. Cette haine de classe, véritable passion triste des privilégiés cramponnés à leur prébendes, ne tarira jamais. Il faut le savoir, et se donner les moyens de l’empêcher de nuire. Dans les conditions effectives du combat politique, ce qui détermine l’issue finale n’est pas la pureté des intentions, mais le rapport de forces. Face à la coalition de la bourgeoisie locale et de l’impérialisme, les progressistes n’ont pas le choix des armes : il faut qu’ils les prennent, l’idéal étant évidemment de ne pas avoir à s’en servir, en comptant sur la faible propension de l’adversaire au suicide héroïque. Pour exercer cet effet dissuasif, il faut avoir des milliers de volontaires lourdement armés et prêts à défendre la révolution au péril de leur vie.

C’est sans doute un effet collatéral de la passion de la gauche contemporaine pour les élections, mais il semble qu’on ait oublié la formule de Mao : « le pouvoir est au bout du fusil ». La naïveté devant la cruauté du monde mène rarement au succès, et le désarmement unilatéral est une forme d’immolation volontaire. On a sa conscience pour soi puisqu’on rejette la violence, mais cette noble attitude a pour inconvénient de réduire considérablement son espérance de vie. Si l’on veut inscrire son action dans les faits, et rester en vie pour y parvenir, il vaut mieux renoncer à la « vision morale du monde », comme disait Hegel, et regarder la réalité en face. Le pacifisme dissuade rarement la bête féroce, et il n’y a pas de bête plus féroce que cette bête humaine qu’est la classe dominante ébranlée dans son assise matérielle, minée par la trouille de perdre ses avantages, et prête à tout ensevelir pour échapper au tribunal de l’histoire.

Sans armes, le peuple sera toujours vaincu, et ce n’est pas un hasard si les seules expériences révolutionnaires ayant abouti à une transformation effective de la société ont doublé l’outil politique d’un outil militaire. On peut toujours discuter de la nature et des limites de cette transformation. Mais si la Révolution française a mobilisé les soldats de l’An II, si Toussaint Louverture, qui a conduit la première insurrection victorieuse d’esclaves noirs aux colonies, était d’abord un général de la Révolution, si la Révolution russe a créé l’Armée rouge, qui a vaincu les Blancs soutenus par quatorze nations impérialistes, puis les hordes hitlériennes à l’issue d’un combat titanesque, si la Révolution chinoise doit son succès en 1949 aux victoires militaires de Zhu De autant qu’aux idées de Mao, si la République socialiste du Vietnam a fini par vaincre l’appareil militaire des États-Unis, si le socialisme cubain doit sa survie à la victoire inaugurale contre l’impérialisme remportée en 1961 à la baie des Cochons, c’est qu’il y a une constante vérifiée par l’expérience historique : des armes, oui, ou la défaite.

Si seulement l’on pouvait s’en passer, bien sûr, on le ferait. Mais le camp adverse laisse-t-il le choix ? Ceux qui à Washington sabotent l’économie des pays en développement qui cherchent à s’émanciper de la tutelle occidentale, leur infligent des embargos meurtriers, financent des bandes factieuses, manipulent des opposants fantoches, importent le chaos et la terreur, ces bêtes féroces laissent-elles le choix à leurs victimes ? Si Cuba socialiste ne s’était pas murée dans la défense intransigeante des acquis de la révolution, si Castro n’avait pas tué dans l’œuf toute velléité d’opposition manipulée par la CIA, le peuple cubain aurait-il aujourd’hui le meilleur système de santé et le meilleur système éducatif d’Amérique latine ? En réalité, la voie électorale choisie par les partis progressistes est honorable, mais elle se heurte aux contradictions de la démocratie formelle. Il est naïf de croire que l’on va transformer la société en obtenant une majorité parlementaire. Car dans les conditions objectives qui sont celles d’une société capitaliste, la partie n’est pas loyale.

On sait bien que la bourgeoisie contrôle l’économie et a la main sur les médias, mais on pense qu’on va convaincre le peuple de se rallier au socialisme. On mise alors sur le dévouement des militants pour contre-balancer l’influence des riches qui possèdent les moyens d’information et corrompent des pans entiers de la société pour asseoir leur domination. Mais peut-on citer un seul endroit où ce scénario idyllique s’est jamais réalisé ? Cette noble démarche relève d’une croyance naïve à l’objectivité du jeu démocratique en pays capitaliste. Cette fable est à la politique ce que le roman à l’eau de rose est à la littérature. Car pour ébranler le pouvoir de la classe dominante, il faut d’abord accepter d’être minoritaire, puis élargir sa base sociale en nouant des alliances, enfin frapper le fer tant qu’il est chaud. La compétition électorale est l’un des instruments de la conquête du pouvoir, mais il n’est pas le seul. Et l’armement des classes populaires, pour un mouvement réellement progressiste, n’est pas une option parmi d’autres, c’est une condition de survie.

La constitution de cette force armée populaire ne servirait à rien, toutefois, si l’on ne s’attaquait pas d’emblée aux sources de l’aliénation : les médias de masse. Apparemment, la plupart des médias boliviens appartiennent encore à la bourgeoisie-colon. Autant jouer aux cartes en acceptant de confier tous les atouts à la partie adverse ! Or, poser la question de la propriété des moyens d’information, c’est aussi poser la question de la propriété des moyens de production, les médias n’étant en réalité que les moyens de production de l’information. Pour inverser le rapport de forces, et assurer le succès de la transformation sociale, on ne peut donc éviter d’arracher les moyens de production, y compris les moyens de production de l’information, des mains de la classe dominante. Faute d’atteindre ce point de bascule, l’échec est assuré. « L’État, disait Gramsci, c’est l’hégémonie cuirassée de coercition », c’est-à-dire l’idéologie dominante appuyée sur la force militaire, et réciproquement. C’est tout aussi vrai d’un État populaire, dont la conquête par les forces progressistes vise à transformer la société au profit des humbles.

Bruno Guigue

 

Retrouvez Bruno Guigue sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

77 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2325486
    le 19/11/2019 par marcaugier
    Le peuple désarmé sera toujours vaincu

    ER ne peut en faire l’apologie mais sans armes, sans violence, sans le rapprochement des corps constitués, le peuple ne peut faire la révolution.

    Sauf avec l’aide la CIA une révolution orange. C’est à dire avec armes, violence, milices et sans le peuple.

     

    • #2325616

      marcaugier,
      Vous êtes illisible avec des phrases sans verbe !
      Vous faites du gloubi-boulga et au mieux de la poésie.
      Ca ressemble a du pilpoul (le tout et son contraire).


    • #2325668
      le 19/11/2019 par marcus
      Le peuple désarmé sera toujours vaincu

      @fajs, le commentaire que vous critiquez est parfaitement compréhensible. Vos accusations de pil-poule est grotesque.


    • #2326247

      Vous voulez dire que Jésus iu Gandhi, c’était pas des révolutions, c’est ça ?


  • #2325512

    Ce n’est pas pour rien si partout dans le monde on restreins le port et la possession d’armes.
    Les naïfs Bisounours pensent bêtement que c’est pour limiter les tueries de masse et que le monde serait plus beau sans arme ( cœurs bisous ) .
    Les tueries de masses ou la coercition sur les citoyens par l’usage d’armes sont à 99.99999% le fait des gouvernements.
    Les gilets jaunes en savent quelques chose.

     

    • #2326816

      Ya eu tuerie de masse en France ??? Chez les gilets jaunes ?


    • #2327058
      le 21/11/2019 par Le Malicieux
      Le peuple désarmé sera toujours vaincu

      @ yjack

      Non, mais l’hyperbole semble devenue la norme.

      Savez, ce que l’on reproche au camp adverse, qui il est vrai, abuse du procédé.

      Chaque oeil est de trop ( humour noir involontaire... je garde), mais on parle d’une vingtaine... a lire certains, on croirait a la guerre de Vendée...

      C’est quoi la formule deja : l’exagération... ? En plus, et c’est le comble, cette attitude tend à diminuer le sacrifice de ces gens, car non, il n’y a pas boucherie, il y a une vingtaine de personnes qui ont perdu un oeil : ces gens la ont un nom, il faut s’en souvenir... eux, ils existent.


  • #2325518

    C’est justement pourquoi le droit d’avoir des armes est inscrit dans la Constitution des USA et ne peut pas être retiré, en dépit de tous les problèmes posés par les désaxés qui tirent n’importe où.
    On peut imaginer le bain de sang et la guérilla invincible du peuple que déclencherait un pouvoir central totalitaire et impopulaire installé à Washington. Ce serait un Vietnam puissance dix.


  • #2325527
    le 19/11/2019 par Kroutoy
    Le peuple désarmé sera toujours vaincu

    Les media sont une source d’alienation... d’accord.
    Les media... c’est à dire les media de communication sont internet, la tele, la radio, le cinema, la presse... jusqu’au livre même, j’ai envie de dire.
    Comment les neutraliser ? C’est simple : ne pas regader la tele, ne pas ecouter la radio etc,etc,etc.

    C’est efficace et c gratuit... pas besoin d’une armée !

     

    • #2326147
      le 20/11/2019 par césar
      Le peuple désarmé sera toujours vaincu

      efficace d’accord mais chiant.
      comment vaincre l’ennui dans ces conditions après les repas, l’amour et le sommeil ?


    • #2326260
      le 20/11/2019 par Holeuuu
      Le peuple désarmé sera toujours vaincu

      @César,
      la méditation, les promenades, la drague, la prière, la philosophie, le sport, la pêche, les expériences scientifiques, le jardinage, le chant des oiseaux, les coups de fils à la famille, le jeu de GO, le scrabble, la belote, la masturbation, les mathématiques, aider sa vieille voisine, rendre visite à sa tante, passer le balai, prendre un bain moussan, aller faire du camping, s’engager pour la croix rouge, chez les pompiers, construire sa maison, réfléchir, éduquer des enfants, réparer sa voiture, repeindre son portail, aller se faire en..
      Pfff je crois que j’en oublie mais en gros, ça revient à se sortir les doigts du c..


    • #2326311
      le 20/11/2019 par Kroutoy
      Le peuple désarmé sera toujours vaincu

      @cesar...
      « comment vaincre l’ennui » ... c’est pas mon probleme.
      Ici nous reflechissons a vaincre un enemi d’une autre nature.


    • #2326483
      le 20/11/2019 par césar
      Le peuple désarmé sera toujours vaincu

      merci de vos réponses
      @Kroutoy
      vous ètes un pur ! L’engagement total !

      @Holeuuu
      merci de me faire rire, sincèrement ! Vous avez raison : j’ajouterais : ceuillir des champignons, marcher dans l’eau froide, caresser la mousse et le lychen des écorces, marcher sur des rochers, éviter les flaques, donner des coups de pieds dans les feuilles mortes.

      Exaltons-nous ! L’engagement total allié au Courage, à la Foi et à la Charité dans un acte souverain, accompli, décidé, jusqu’au-boutiste, coordonné, d’accord c’est nécessaire, même attendu. Alors comme au Rubicon : Alea Jacta Est !!


    • #2326618
      le 21/11/2019 par Souriez !
      Le peuple désarmé sera toujours vaincu

      D’accord, mais tu en oublies une composante essentielle, la PUB.
      Comment tu fais pour échapper à ces pollutions qui canalisent précisément les masses vers ces médias de masse et préparent "innocemment" les esprits dès le plus jeune âge à leurs idéologies mondialistes grâce à la puissance de leurs slogans et de leurs images nuisibles ? La boucle est bouclée... des hordes bien conditionnées pour aller voter qui te diront ensuite qu’elles ont leur liberté de penser.
      d’accord avec l’article « La constitution de cette force armée populaire ne servirait à rien, toutefois, si l’on ne s’attaquait pas d’emblée aux sources de l’aliénation : les médias de masse. » mais personne ne semble considérer comme une des priorités de vouloir lutter contre les méfaits des agressions publicitaires de ces parasites grassement payés qui formatent sans avoir l’air d’y toucher absolument tout le monde. Une journapute est facilement repérable mais un collabo dans la pub ?
      Sans oublier que les panneaux lumineux de ces enculés sont utilisés pour que personne n’échappe à la reconnaissance faciale avec les caméras placées dedans. Multiples effets gagnants pour l’empire !


  • #2325529
    le 19/11/2019 par TeddyTed
    Le peuple désarmé sera toujours vaincu

    Très très bon article de Bruno Guigue, qui remet ici le clocher au milieu du village...


  • #2325545
    le 19/11/2019 par Nissa Rebella
    Le peuple désarmé sera toujours vaincu

    C’est tellement des quiches en face, que des arcs, des arbalètes, des lance-pierres, suffiront.

    L’ingrédient déterminant sera plutôt le nombre que l’équipement...

     

    • #2325587
      le 19/11/2019 par stagiaire pilote de drone chez les CRS
      Le peuple désarmé sera toujours vaincu

      Bien sûr. Les Amérindiens avaient des arcs mais les troupes de l’Oncle Sam(uel) des fusils. Ils ont vite compris leur douleur.

      Je confirme ce que dit chef Lallement (recruté uniquement pour son nom marrant - mais faut pas le répéter) : vous n’avez aucune chance !


    • #2325688
      le 20/11/2019 par Nissa Rebella
      Le peuple désarmé sera toujours vaincu

      stagiaire pilote de drone chez les CRS, si tu mets 100000 lance-pierres au côté de 100000 arcs, je te garantie qu’en face les poltrons en bleu vont vite se rappeler qu’ils sont du peuple de France.

      Le sens de mon commentaire était que seul compte le nombre de belligérants pas son arsenal.

      Encore que face à seulement 100 "sauvageons" armés de feux d’artifice les poulets arrivent déjà à faire l’autruche...

      Il n’y aura donc qu’à utiliser des projectiles un peu "ingénieux"...


    • #2325698
      le 20/11/2019 par le Yougoslave
      Le peuple désarmé sera toujours vaincu

      L’ingrédient déterminant sera plutôt le nombre que l’équipement...

      Faux et archi-faux.
      Dans des conditions effectives du combat politique ou physique, ce que détermine l’issue finale n’est pas ni la pureté des intentions,, ni le nombre, mais le rapport de forces( les armes que les belligérants possèdent).

      J’ai vécu cela dans mon pays la Yougoslavie.

      Conclusion : FACE A DES LOUPS, NE JAMAIS FAIRE L’AGNEAU ! Prépare -toi, alors !


    • #2326133
      le 20/11/2019 par Nissa la rebella
      Le peuple désarmé sera toujours vaincu

      le Yougoslave : en politique ce qui détermine l’issue du combat est bien le nombre de votes.

      En combat plus que le nombre d’armes c’est la disponibilité des munitions, et plus encore, à défaut du nombre, la qualité des combattants et leur entraînement qui seront déterminants.

      Pour m’être entraîné dans l’optique de reprendre et défendre l’aéroport de Sarajevo en 1995, je peux affirmer que des loups n’attaquent des agneaux que lorsque leurs proies habituelles ont disparues et que le berger ne fait pas son travail.


  • #2325547

    Pour la révolution il faut quatre choses :
    1 - une cause
    2 - des hommes
    3 - un chef
    4 - des armes
    Il ne manque pas grand chose en France. C’est pour cela que les responsables politiques répètent en boucle pour s’en convaincre et masquer leur peur :" les GJ c’est fini !". Mais tout peut basculer en un WE.


  • #2325554
    le 19/11/2019 par Igor Meiev
    Le peuple désarmé sera toujours vaincu

    La première arme c’est d’abord le courage.

     

    • #2325664

      @ Igor,

      C’est pas faux ai je envie de dire.

      Mais sans armes, sans protections, sans organisation et habillé de jaune fluo visible à une borne, même à travers la fumée épaisse des lacrymos, cela ressemble à un suicide, courageux certes je vous l’accorde, mais un suicide quand même.


    • #2325753
      le 20/11/2019 par paramesh
      Le peuple désarmé sera toujours vaincu

      ah oui, ça c’est sûr, et c’est la seule vraiment indispensable


  • #2325566
    le 19/11/2019 par Snake Plissken
    Le peuple désarmé sera toujours vaincu

    "La République espagnole croyait à la démocratie parlementaire, et Franco a instauré sa dictature. Salvador Allende croyait à la démocratie parlementaire, et on a eu Pinochet. Evo Morales croyait à la démocratie parlementaire, et un coup d’État l’a chassé du pouvoir. Illustrations parmi tant d’autres d’une loi de l’histoire : face à des loups, ne jamais faire l’agneau. Comme les expériences précédentes, celle de Morales n’était pas sans défauts, mais elle était prometteuse. Aucun gouvernement latino-américain, dans la période récente, n’avait obtenu de tels résultats : forte croissance, redistribution des richesses, recul spectaculaire de la pauvreté. La Bolivie est le pays d’Amérique latine qui a la plus faible proportion d’illettrés après Cuba et le Venezuela,etc..."Bruno Gigue.le grand soir.info

    Décidemment E & R est train de virer clone de l’Humanité...
    Franco n’était pas plus un dictateur que De Gaulle.
    Il a sauvé son pays d’une guerre civile qui commençait à s’éterniser et ou les dits républicains,en plus de s’opposer à la droite nationaliste aussi fasciste que moi je suis mao,s’écharpaient allégrement entre-eux tout en massacrant les vrais anarchistes du POUM !!!
    Pinochet était peut-être le "salopard des américains" mais il a quand même sorti son pays de la misère et du déclin économique où l’avait plongé seulement trois petites années de règne socialiste de Allendé.
    Morales a certes réussi à endiguer un peu chez-lui la misère,ce qui n’était pas bien difficile vu que son pays plus pauvre que le Vietnam était le cancre économique absolu d’AmSud,bon dernier après même la Guyana (pas la Guyane française,l’autre),mais pour rendre les misérables seulement très pauvres il a tué la classe moyenne de son pays en l’écrasant sous les taxes et les réglements,la même chose que nous ont fait Sarko et Hollande en France avant que le petit dictateur Macron parachève le travail !!!
    Moralès,malgré son grand crédo indigéniste (et raciste anti-blanc !) n’avait même pas la majorité des indiens derrière-lui,un comble dans le pays où les indigènes indiens sont les plus nombreux du continent et réprésentent jusqu’à 70% de la population contre seulement 8% de Blancs.
    Quand aux compagnies gazières,il fallait certes augmenter leurs taxes ou les virer à coups de pompes dans le fion mais de quel droit les a-il nationalisé ???
    Morales a fait du clientélisme socialiste "à la française",et quand on voit où cela a mené sur le long terme la France !!!

     

    • #2325618
      le 19/11/2019 par revi sioniste
      Le peuple désarmé sera toujours vaincu

      Il y a tellement à dire sur ton commentaire mais je n’en retiendrai qu’une :
      Tu cites plusieurs pays d’amsud en faisant des comparaisons plus que douteuses entre Morales et Sarko mais omet complètement de parler de l’impérialiste du nord.
      Ah et au fait, tu te demandes de quel droit Morales à nationalisé les ressources de la Bolivie ; tout simplement parce que ce sont les ressources DE LA BOLIVIE ET DE SON PEUPLE ET DE PERSONNE D’AUTRE !!!
      La seule raison pour laquelle je pourrais avoir un peu de mansuétude et ne pas te noter 0/50 c’est si tu as moins de 16 ans et que tu es une blonde.


    • #2325714

      @revisioniste

      Et il n’y a pas grand chose à dire sur le votre tellement il est creux.

      Je ne comprends pas comment certains en Europe peuvent voir ce Morales (et consort) comme des "anti impérialistes" étant donné qu’il voulait qu’on accepte l’invasion migratoire, mais bien sûr sans prendre lui même de réfugiés pendant les dernières crises.

      Bref, j’aime bien AS mais là pour le coup je vais à contre courant de ses positions, Morales dégagé ça fait un pays anti blanc de moins.


    • #2325796
      le 20/11/2019 par beebop
      Le peuple désarmé sera toujours vaincu

      AH , je préfère ce discours-là ! Merci de remettre les pendules à l’heure sur cet article qui n’est pas d’E&R.. Il relaie comme d’habitude pour que nous puissions commenter ..


  • #2325581
    le 19/11/2019 par anonyme
    Le peuple désarmé sera toujours vaincu

    ’’faible propension de l’adversaire au suicide héroïque’’...
    Ceci est déterminant ; on peut prévoir sans risque de se tromper qu’un larbin/nervi/sbire est rarement disposé à mourir pour son maître. Comme larbin/nervi/sbire il contient la limite au-delà de laquelle il passe à l’adversaire avec arme et bagage et trahit. Ceci dit, l’intégralité de l’analyse ci-dessus vaut partout et en tous temps.


  • #2325592

    Les chefs de la police et de l’armée boliviennes, dûment formés à « l’École des Amériques », ont trahi le président socialiste.



    Au nom de la “coopération internationale”, on coopte les profils susceptibles de les convenir.Autant construire ses propres centres de formation.


  • #2325603
    le 19/11/2019 par Pistache
    Le peuple désarmé sera toujours vaincu

    Entièrement d’accord avec l’article. Voila pourquoi la République bourgeoise s’évertue tant à diaboliser les comportements violents. On est conditionné dès notre plus jeune âge à considérer la violence comme mal en soit. Le résultat c’est la manifestation encadrée avec chants et pancartes, les pétitions, les débats idéologique à n’en plus finir, etc. "Asseyons-nous et discutons" dira toujours le bourgeois au peuple en colère. C’est sans fin... Désolé mais pour se libérer de nos chaînes le sang devra couler. Il faut accepter de mourir pour la cause. Il ne faut pas craindre la mort. Meme si on a une famille à charge. Pas de grandeur sans sacrifice ultime.


  • #2325615
    le 19/11/2019 par La Boétie
    Le peuple désarmé sera toujours vaincu

    En lisant le titre j’ai cru que cet article allait évoquer la France... Que nenni ! Il faut lire l’article sur l’ultimatum des syndicats de police pour comprendre vers quoi on se dirige...

    https://www.egaliteetreconciliation...

    L’État français s’effondre.

     

    • #2325705
      le 20/11/2019 par De passage
      Le peuple désarmé sera toujours vaincu

      Il faut saisir l’esprit du texte et je suis certain qu’il ne vous a pas échappé ;)

      En fin lettré qu’il est, l’excellent B.Guigue, fait un parallèle en filigrane avec la situation en France et celle de la Bolivie.

      Autrement je suis d’accord l’état républicain s’effondre de jour en jour et toutes les dernières ingénieries tentées ne prennent pas...


  • #2325650
    le 19/11/2019 par Sedetiam
    Le peuple désarmé sera toujours vaincu

    Pas mieux !
    C’est ainsi, qu’en quête d’émancipation, il est des lieux où l’on fête le nouvel an de manière singulière. Accompagnés par les clairons des chasseurs : mais c’est moins automatique...
    C’est leur article II de leur Constitution à eux.


  • #2325654

    Le peuple désarmé peut être vaincu de plusieurs façons
    A voir car nous sommes devenus des animaux de laboratoire : sur Youtube
    Ondes EM : si les vaches meurent, on mourra aussi !...d’AVC

    Je n’ai pas pu tout visionner tant cela me faisait mal !!!!


  • #2325655
    le 19/11/2019 par Heisenberg
    Le peuple désarmé sera toujours vaincu

    « Il est impossible d’imaginer une aristocratie plus terrible que celle qui s’établirait dans un État, par cela seul qu’une partie des citoyens serait armée et que l’autre ne le serait pas ; que tous les raisonnements contraires sont de futiles sophismes démentis par les faits, puisque aucun pays n’est plus paisible et n’offre une meilleure police que ceux où la nation est armée. » - Assemblée nationale, séance du mardi 18 août 1789, Le Moniteur universel, n° 42, p. 351

    « Au quotidien la libre possession d’une arme dissuade les malfaiteurs et assure aux forces de l’ordre un soutien civique. Une large distribution des armes dans un peuple libre permet de limiter les abus de la part de la police ou de l’armée, et de pallier leurs insuffisances. »- Jan Laarman, Aux Armes Citoyens, Libres ! 100 idées, 100 auteurs

    « Si, comme Mao-Tse-Toung le dit, le pouvoir est au bout des fusils, eh bien je préfère ce pouvoir réparti sur tous les citoyens du pays plutôt que de le savoir monopolisé par un petit groupe. » - Oskar Freysinger, le 18 février 2011

    « Désarmer le peuple est le meilleur et le plus efficace moyen de l’asservir. » - George Mason

    « Comment expliquer cette préférence perverse de l’État pour la sécurité des criminels plutôt que celle des honnêtes gens ? Parce que l’État se veut le seul dispensateur de salut : appelez la police. L’État déteste le sentiment de souveraineté individuelle que favorise la possession d’une arme. Et si l’État avait peur de ses sujets au début du 20e siècle, alors que les rumeurs de révolution servirent de prétexte aux premiers contrôles généralisés (1911 à New York, 1920 en Angleterre), il les craint bien davantage à l’aube du 21e. » - Pierre Lemieux, Confessions d’un coureur des bois, 2001

    « Si vous êtes en faveur du contrôle des armes à feu, alors vous ne pouvez être opposé aux armes, parce que des armes seront nécessaires pour désarmer les gens. Vous n’êtes donc pas anti-armes à feu. Vous aurez besoin des armes de la police pour enlever les armes des autres. Donc, vous êtes très favorable aux armes, vous croyez simplement que seul l’État (qui est, bien sûr, si fiable, si honnête, moral et vertueux …) devrait être autorisé à posséder des armes. Le contrôle des armes à feu n’existe pas, ce qui existe est la centralisation de la possession d’armes entre les mains d’une petite élite politique et de leurs sbires. » - Stefan Molyneux

     

    • #2325918
      le 20/11/2019 par Domino
      Le peuple désarmé sera toujours vaincu

      Merci pour toutes ces citations.
      Le pire n’est-il pas de désarmer le peuple moralement, c’est-à-dire qu’il refuse par avance et en toutes circonstances de prendre les armes contre ceux qui abusent de leur pouvoir ?


  • #2325661
    le 19/11/2019 par goy pride
    Le peuple désarmé sera toujours vaincu

    Nous ne sommes plus dans l’ère pré-industrielle où une hache, une masse, une machette, un mousquet pour la chasse...d’un paysan cela valait bien un sabre, une épée, un mousquet avec baïonnette militaire... ! De nos jours les peuples ont à affaire à des forces de l’ordre qui ont en leur possession des armes lourdes, dévastatrices ainsi que des véhicules militaires inaccessibles aux citoyens lambdas. Autrement dit même une citoyenneté armée est impuissante face à l’armée et aux forces de police d’un état. Deux exemples concrets pour illustrer mon propos : au Moyen-Orient la plupart des hommes ont à leur disposition une kalachnikov, or est-ce que cela a protégé les Irakiens, Libyens, Syriens...de Daech ? Non ! Car un fusil d’assault cela ne pèse pas bien lourd face à des hordes de mercenaires plus puissamment armées encore. Idem en Yougoslavie où les milices serbes n’ont pas été capables de résister à la machine de guerre de l’Otan...
    Donc à moins que les citoyens soient en possession de mitrailleuses, canons automatiques, lance-roquettes, véhicules blindés...ce qui est improbable, une citoyenneté armée d’armes de points et fusils mitrailleurs cela pèse pas grand chose face à des forces armées régulières ou milices militarisées.
    Je ne dis pas ça pour justifier l’interdiction des armes pour les citoyens lambdas, je tiens juste à rappeler que si une citoyenneté armée cela reste malgré tout préférable à une citoyenneté désarmée, cela ne garantie pas pour autant la liberté si on a en face de soi des entités prêtes à utiliser tous les moyens pour se maintenir en place. C’est pour cette raison que pour qu’une révolution populaire puissent réussir à notre époque moderne il faut impérativement qu’une partie des forces armées régulières se joignent du côté du peuple.

     

    • #2326138
      le 20/11/2019 par The MZW
      Le peuple désarmé sera toujours vaincu

      Le face-à-face est évidemment inutile et stupide.
      La ruse et l’intelligence peuvent faire toute la différence.
      Ainsi que la détermination et l’organisation sans faille.
      Comme vous le relevez, ils ont de gros moyens. Pourtant, ils ne semblent pas vraiment remporter la partie de façon décisive.
      "Il y a d’autres moyens de remporter la bataille". Obi-Wan Kenobi.


  • #2325675
    le 19/11/2019 par Heisenberg
    Le peuple désarmé sera toujours vaincu

    « Le deuxième amendement [de la Constitution des États-Unis d’Amérique] n’a pas été écrit pour nous permettre d’aller à la chasse, mais pour tirer sur le pouvoir s’il arrivait que celui-ci passe aux mains de tyrans. » - juge Andrew Napolitano

    « Le fusil lui-même n’a pas de dimension morale, puisqu’il n’a pas de conscience. Naturellement, il peut être utilisé par un homme mauvais pour de mauvais desseins, mais il y a davantage d’hommes bons que de mauvais, et tandis que ces derniers ne peuvent pas être persuadés de rentrer sur le droit chemin grâce à la propagande, ils peuvent en revanche être corrigés par des hommes bons avec des fusils. » - Jeff Cooper

    « Le meilleur endroit où mettre vos armes à l’abri, c’est entre les mains de votre ennemi. Il est dans votre plus grand intérêt d’être sans défense pendant que ceux qui vous dirigent détiennent toutes les armes. Après tout, le gouvernement sait ce qui est le mieux pour vous. » - Jarod Kintz

    « Ou bien tous les hommes libres ont le droit de posséder et de porter des armes, ou bien c’est un privilège des criminels d’une part, de la nomenklatura policière et des favoris du régime d’autre part » - Pierre Lemieux, Le droit de porter des armes

    « Si vous n’êtes pas prêts à utiliser la force pour défendre la civilisation, alors soyez prêts à accepter la barbarie. » - Thomas Sowell

    « Les dictatures ne prennent racine qu’après les programmes de désarmement. » - Jair Bolsonaro, Candidat à la présidence du Brésil

    « Les guerres civiles se produisent quand les victimes sont armées. Les génocides se produisent quand elles ne le sont pas. » - A.E. Samaan


  • #2325687

    Un trés bon article, merci M. Guigue.

    Outre le désarmement unilatéral du peuple face à une armée suréquipée, il y a autre chose qui joue en faveur de l’ennemi, c’est la tolérance, ou l’acceptation du degrés de tolérance toujours plus grand disséminé par les médias et autres élans politiques gauchisés à la population ;

    " La Tolérance est ce qui transforme l’Homme en fiôtes
    La Tolérance, c’ est l’acceptation du Mal, quel que soit sa forme
    Le Bien n’a pas besoin d’être toléré"

    Auteur inconnu

     

    • #2326153
      le 20/11/2019 par césar
      Le peuple désarmé sera toujours vaincu

      le mot Tolérance vient de la période de l’inquisition, me semble t il ?
      il fallait tolérer ceux qui ne suivaient pas strictement les ordres.


  • #2325767

    Ce texte remarquable synthétise parfaitement la situation dans laquelle nous nous trouvons aujourd’hui en France avec le mouvement des GJ : ce qui manque c’est la force, la puissance d’agir, qui ne peut se manifester sans une légitime violence contre le système abject qui nous écrase sous son talon de fer, comme disait si bien Jack London.
    Les nuages s’accumulent à l’horizon et à défaut de l’acier dont sont faites les armes, il va nous falloir un moral du même métal, même si ça ne suffira pas.


  • #2325768

    "Il faut armer le peuple et non s’armer contre lui."

    Machiavel, Le Prince.

    "Le Prince" ( de Machiavel ) "est le livre des Républicains."

    Rousseau

     

    • #2325858
      le 20/11/2019 par TeddyTed
      Le peuple désarmé sera toujours vaincu

      Il me semble avoir lu dans ce livre que Machiavel conseille au Prince d’une région conquise de désarmer la population et d’en féminiser les mâles. Mais je n’ai pas le livre sous les yeux pour vérifier...


  • #2325799
    le 20/11/2019 par Bastien
    Le peuple désarmé sera toujours vaincu

    Il y a plusieurs méthode pour obtenir des armes de catégorie C et D en france, au cas où armez-vous, à utiliser qu’en cas d’extrême nécessité. Mais si le pouvoir oppresse et que la dictature s’installe battons-nous. Même si les armes sont moins puissantes, le nombre fera la Force. Imaginez 1 millions de types avec un fusil de 3 coups ça risque de faire des dégâts.

     

  • #2325819
    le 20/11/2019 par FRANCE LIBERTE
    Le peuple désarmé sera toujours vaincu

    Complètement en désaccord
    Le peuple même désarmé reste le maître !...
    A condition que ce soit tout le peuple qui sort et non un infime minorité !


  • #2325829

    Pourquoi croyez-vous que l’on nous rebat les oreilles avec les tueries de masse au USA (organisées ?)... Malgré quelques dégâts collatéraux (aux Etats-Unis quelques centaines de morts par an sur une population de 350 millions d’habitants ?), un peuple en arme ne peut être soumis définitivement...
    En France, c’est plus la sacro-sainte non-violence qui a été le prétexte du désarmement progressif du peuple après la deuxième guerre mondiale.
    Un désarmement qui pouvait avoir son utilité juste après le conflit afin de juguler les règlements de compte mais qui a été idéologisé par la gauche bien-pensante ensuite...
    On cite toujours Gandhi comme modèle de libération mais la libération "pacifique" de l’Inde ne s’est faite /
    - qu’après plusieurs décennies,
    - qu’avec l’assentiment de l’Angleterre,
    - après avoir été pillée jusqu’aux soutes pendant cette période de latence...
    Je n’ai jamais été persuadé que c’était ’exemple à suivre !

     

    • #2325962

      Les indiens s’en tapent de Gandhi, ils savent très bien que c’est un guignol, pédophile en plus


    • #2326141

      Ghandi disait "entre la violence et la non violence, je choisis la non violence mais entre la violence et la lâcheté, je choisis la violence.


    • #2326176
      le 20/11/2019 par Sedetiam
      Le peuple désarmé sera toujours vaincu

      La Suisse, c’est 8 millions et demi d’habitants, dont 2 millions d’étrangers : c’est 4 surtout millions de people, hommes et femmes pour presque parité, disponibles et au « service » de leur patrie, 160 000 actifs et 40 000 de réserve pour préserver leur RIP. Il est a considérer, qu’au delà de l’armée (dont le maintien est soumis à votation populaire par référendum), ce pays dispose pour le coup d’une milice.
      Plus loin, tout comme les anglo-saxons ont l’Échelon, la France son Frenchelon, les gonzes ont leur Onyx pour écouter toutes les commandes de Quenelles qui pourraient se passer par tout moyens de communication connus, afin de les leur mettre dans le timbre. L’un des coins les plus démocrates qui soit au sens noble du terme, le plus neutre aussi du fait des nombreux secret qu’il détient planqués dans les nuages de son paradis... se trouve donc avec un peuple « armé » : merde, le « demos » souverain et armé que l’on ne qualifie pas de facho. Et qui n’extrade même pas les violeurs hébéphiles condamnés : sont gentils, hein ?
      Pour ce qui est de la non violence, la France c’est 50 milliards de dépense pour sa défense (offensive) : seulement 4 pour la Suisse...


  • #2325832
    le 20/11/2019 par keuf you
    Le peuple désarmé sera toujours vaincu

    En même temps, si vous laissez un peuple s’armer désormais, imaginez le bordel ! Entre les crétins gauchistes, les royalistes, les Femen, les lobbies en tout genre, les gays, les groupuscules sionistes, les communautaires, etc tous plaidant leur cause dans les rues et le tout armé.. il y a une chose importante a prendre en compte c’est le niveau de bons sens et d’intelligence du peuple qui est en berne et continu de chuter...

     

    • #2326110
      le 20/11/2019 par TeddyTed
      Le peuple désarmé sera toujours vaincu

      Il y a des pays où les citoyens sont armés et c’est très calme (comme en Suisse). Il y a des pays où la détention d’une arme à feu est strictement interdite/ultra-réglementée et où la délinquance est galopante (comme l’Angleterre)... Quant aux USA il faut savoir qu’il y a une corrélation négative entre le port d’armes et les crimes violents (plus il y a des armes, moins il y a de crimes).
      Et puis, ne pas confondre le droit à la détention des armes, et le port d’armes (le fait de pouvoir porter une arme à feu sur soi)... Enfin prendre compte cette chose importante et significative : la façon dont est considérée la légitime défense dans un pays. Chez nous c’est de plus en plus honteux, et les flics eux-même doivent y réfléchir à deux fois avant de se défendre (bon, sauf contre les Gilets jaunes)...


  • #2325882
    le 20/11/2019 par Lovyves
    Le peuple désarmé sera toujours vaincu

    Bref : un rapport de force.
    Et la victoire avec la force (les armes).
    Où l’on emploie les même armes que l’adversaire .. pourtant dénoncé pour ses brutalités.
    Finalement : match nul, très nul !
    Où est le "positif" en tout ceci ?
    La Chine communiste : bilan globalement positif ; mais à quel prix ?
    Le groupe, voire l’humanité, sont ils supérieurs à l’individu (sacrifice de l’individu) ?
    Apparemment sur cette Terre : Oui.
    Mais, Jésus disait : "rendre à César ce qui appartient à César et à Dieu, ce qui appartient à Dieu ".
    Peut être remplacer Dieu par l’individu ?
    Alors ?
    Peut être que dans le Monde ancien : la loi du plus fort (armes) domine.
    Peut être que dans le nouveau Monde, la loi de : "aucune cause ne justifie la mort d’un seul humain, même si le sort l’humanité en dépendait" prévaudra.

     

    • #2326271

      Ça fait quand même plaisir d’en lire au moins un comme vous !
      Il a dit aussi de tendre la joue gauche et de regarder la poutre qu’on a dans son oeil et de rendre à César et d’aimer son ennemi...mais apparement, un paquet ici ont une lecture sélective des évangiles. Pourtant, c’est à mon sens la plus belle révolution qui soit qu’il a lancé. Celle des conscience. Bon ça rame un peu ces temps, mais nous sommes à l’aube et certains ont le sommeil lourd, c’est tout. Patience !


  • #2325885
    le 20/11/2019 par Consuela
    Le peuple désarmé sera toujours vaincu

    Vous écrivez : "on ne peut donc éviter d’arracher les moyens de production, y compris les moyens de production de l’information, des mains de la classe dominante".

    Mais pour cela, il n’y a besoin d’aucun arrachage, d’aucun fusil, il suffit de tourner le bouton et de rendre ainsi leur voix muette. Faites donc la liste des media dominants comme on ferait une liste d’aliments à ne plus consommer, et prescrivez la liste des aliments favorables au rétablissement de la santé. Et cela suffit.

    Aucun arrachage, aucune manifestation n’est nécessaire, qui plus est lorsqu’elle a pour conséquence le renforcement de la coercition de la ploutocratie. Soyons Gandhi, un peu, non. On ne peut encore être contraint de consulter ce qu’on ne veut pas, à moins, bien sûr qu’il existe des moyens psychotropes de diffusion subliminale de l’information via les ondes qui nous entourent dans leurs rets hérissés de miradors. Mais encore si cela était, et bien il resterait encore la liberté de saisir la verticalité de la prière.

    Et l’on se demande si finalement ce n’est pas ce qu’elle demande cette terre, que la prière y refleurisse. Ainsi, au lieu de se goberger dans le péché contre Dieu seul, on se ferait de Lui un allié, contre tous ces luciférianismes de tous poils qui maintenant opèrent à visage découvert.

    La donne pourrait changer effectivement si au lieu de charger physiquement des forces dans un combat perdu d’avance, et qui légitime les tours de vis supplémentaires, on plaçait le combat là où la partie adverse n’aime pas qu’il soit placé, c’est-à-dire dans la fermeture des écoutilles par lesquelles se transmet son influence délétère, et dans l’élévation spirituelle vers Dieu, dans la demande ardente pour qu’Il nous pardonne et accepte de Se réconcilier avec nous. Quand les Rogations seront de nouveau rétablies sur notre terre, les anges déchus qui sont hébergés par les âmes de tous ces malfaisants n’auront qu’à bien se tenir.

    Ce n’est pas compliqué, faisons de Dieu et de la Vierge, notre Souveraine véritable, nos alliés de ce jour et de demain.

     

    • #2326159
      le 20/11/2019 par césar
      Le peuple désarmé sera toujours vaincu

      encore faut il dans la prière demandé le Salut des âmes et pas les numéros du loto !
      des siècles de prière n’ont pas empéchés tous les conflits violents qui jalonnent l’histoire.


    • #2326819

      D’accord... Ça va être la faute de la prière maintenant ? Les hommes font beaucoup de mal, ils l’assume pas vraiment..


  • #2325917
    le 20/11/2019 par Le king
    Le peuple désarmé sera toujours vaincu

    La faiblesse de cette démonstration, c’est que son auteur oublie qu’il n’y a plus de peuple mais plutôt une masse d’individus atomisés ; personne n’ira risquer sa peau ou 20 ans de prison pour son prochain...la jeunesse actuelle passe ses journées arrimée à son portable ou dans les cafés à jouer des lotos foot ! Et ce qui a motivé les GJ, c’est la fiscalité et pas l’utopie révolutionnaire...

     

    • #2326169
      le 20/11/2019 par pascal
      Le peuple désarmé sera toujours vaincu

      Cette analyse ne s’applique pas à la société française, hélas la classe dominante y est trop puissante et trop attachée à ses privilèges, et la population trop aliénée.


    • #2326484
      le 20/11/2019 par Bayinnaung
      Le peuple désarmé sera toujours vaincu

      @u roitelet



      La faiblesse de cette démonstration, c’est que son auteur oublie qu’il n’y a plus de peuple mais plutôt une masse d’individus atomisés



      Les plus atomisés restent quand-même ceux qui préfèrent dérouler des théories de dissident 2.0 sur internet plutôt que de participer à un soulèvement populaire lorsque celui-ci se présente.



      personne n’ira risquer sa peau ou 20 ans de prison pour son prochain...



      Sauf ceux qui donnent l’exemple ... mais on en trouve aucun parmi les roitelets de la dissidence 2.0 sur internet.



      la jeunesse actuelle passe ses journées arrimée à son portable ou dans les cafés à jouer des lotos foot !



      Ou a dérouler des théorie de dissident 2.0 bien caché derrière un pseudo anglophone stupide.



      Et ce qui a motivé les GJ, c’est la fiscalité et pas l’utopie révolutionnaire...



      Ceux qui parlent du réel feraient bien de s’y frotter avant d’écriré : toutes les révolutions ont commencé sur des bases très concrètes.
      La révolution française : le prix du grain.
      La révolution russe : le ras-le-bol face à la guerre.
      La révolution cubaine : le ras-le-bol face à la maffia de La Havane.

      Si tu attends des "révolutionnaires purs" pour commencer ta révolution, alors tu es tranquille, tu peux rester toute ta vie dans ta chambre à écrire des théories de dissident 2.0 : tu ne bougeras jamais.
      Que voilà un parfait français du XXIème siècle : un digne sujet du roi Macron.


    • #2327043
      le 21/11/2019 par Le Malicieux
      Le peuple désarmé sera toujours vaincu

      @ bayinnnaug

      Dissidence quoi, déjà ? ;-)

      Pourquoi "taguez" vous ceux qui divergent d’être des "2.0" ? Au fait, c’est quoi exactement, un 2.0 ?

      Le clown au grosses mamelles, conversanouille et mini-musclor ? Vous nous ( je me sens vise) comparez réellement a ces merdes collabosionistes ?

      Attention quand même, c’est grave, comme accusation. Sans parler que c’est extrêmement insultant pour plusieurs ,qui, je suppose ,ne sont rien d’autres que d’ardents patriotes, qui agissent selon leurs consciences et en toute bonne foi.

      Il faut bien garder a l’esprit que ce qui nous réuni ici, avant même la doctrine, c’est le constat. Constat indéniable, atteint par de multiples chemins, a partir de points d’origines differents.

      Simple précision.

      Bon, j’vous laisse a votre meilleur ennemi ;-)


  • #2326005
    le 20/11/2019 par daniel paul
    Le peuple désarmé sera toujours vaincu

    Salut, pas d’accord sur le titre, il n’y a pas encore de peuple, la notion de peuple veut dire unité, or le peuple est totalement non uni..cela se voit aussi dans les manifs gilets jaunes si on y regarde bien, surtout quand ca cogne mais pas seulement..
    il y a une somme d’individus non reliés entre eux encore...cela va venir car c’est une nécessité absolue de L’Univers, de L’Origine, si cela ne se produit pas je pense que la question de l’éradication partielle ou totale des humains va alors être d’actualité..car nous avons dégénéré, m’est témoin l’allégorie hermétique de Adam et de Eve...
    Un peuple donc des humains unis sur l’essentiel est invincible..
    Le maitre lui il sait cela...la masse d’individus pas encore..
    le maitre qui joue le contrôle total ne sait pas encore sauf certains déjà qu’il joue aussi par là même la défaite totale..

     

    • #2327086

      Il me semble que vous confondez identité et unité. Le peuple est uni contre l’injustice mais chacun se définit ( identité) différemment selon ses idées, opinions !


  • #2326038
    le 20/11/2019 par louise
    Le peuple désarmé sera toujours vaincu

    D’où vient cette idée de rendre les masses heureuses ?
    Qui a besoin des masses ?

    La révolution comme service après vente du capitalisme et de l’industrie, non merçi !


  • #2326115
    le 20/11/2019 par Aime rien le barbouze
    Le peuple désarmé sera toujours vaincu

    Kadhafi ne croyait pas a la democratie parlementaire, il s ’est mangé un missile


  • #2326175
    le 20/11/2019 par anonyme
    Le peuple désarmé sera toujours vaincu

    L’expression : "d’avoir que sa bitte et son couteau", Hassen B, n’a pas eu besoin de couteau ! Interpellé à la Courneuve, alors qu’il se masturbait le penis à la main dirigé vers le fessier d’un Policier en civile.
    Voilà, avec notre ustensile on peut même pisser au cul des flics et plus si affinités, avec ce qu’ils font aux GJ c’est ce qu’ils méritent.


  • #2326237
    le 20/11/2019 par Mr Th.
    Le peuple désarmé sera toujours vaincu

    La violence est l’arme des faibles .
    Un état qui la pratique même s’il se croit légitime est disqualifié aux yeux de tous.
    Sont rôle correct est dans la maîtrise mais avec de pareil guignols prêt a vendre père et mère pour être le premier au podium des traîtres faut pas rêver.NLSO


  • #2326493
    le 20/11/2019 par Grindsel Tiredunevi
    Le peuple désarmé sera toujours vaincu

    Ce qu’avait bien résumé un trés fameux penseur en ces termes : “La justice sans force est impuissante, force sans justice est tyrannique”.


  • #2326642
    le 21/11/2019 par awrassi
    Le peuple désarmé sera toujours vaincu

    Excellent article qui se résume comme suit : seule la violence fait avancer les choses. Le pacifisme est une création bien distillée de nos ennemis. Pour renverser une situation, il faut être avoir un programme, être organisé en parti et avoir une milice armée prête à en découdre avec les forces de l’ordre de l’ennemi si celui-ci ne se range pas du côté du peuple ... C’est ainsi que Lénine a renversé le féodalisme tsariste !


  • #2326714
    le 21/11/2019 par glébeux
    Le peuple désarmé sera toujours vaincu

    la seule et unique Arme du Peuple est l’Union du peuple , les autres armes sont souvent proposées alors qu’elles émanent du pouvoir lui méme , qui en a les moyens de production, la logistique , et la maitrise.

    "avant méme de commencer à combattre : ils vous ont vaincus dans un combat de conscience. ils ont abaissé votre grandeur ; ils ont avili votre noblesse méme s’ils avaient compris que c’étaient vos armes . ils vous ont tout de suite attirés sur des terrains ou ils savent mieux manoeuvrer que vous. "

    JEAN GIONO , lettre au paysans sur la pauvreté et la paix.


  • #2327090

    Violence insurrectionnelle, on a perdu d’avance car le peuple est disparate et le pouvoir a des armes effrayantes pour nous mater. Plus la gendarmerie européenne !
    Si on définit la violence par faire mal, il nous reste le boycott sur plein de trucs de consommation et bien sûr détruire des symboles du pouvoir dans notre environnement
    ( je laisse aux lecteurs d’imaginer !)


  • #2327213

    Les forêts et les plaines de France et de Navarre grouillent de gibier. Ma conclusion après la lecture de cet article c’est que chaque Français devrait obtenir son permis de chasse.
    Les armes, ça sert non seulement pour chasser mais aussi contre les grosses bêtes qui essaieraient de nous attaquer.


  • #2327627

    Si encore le peuple existait ! Aujourdh’ui c’est la masse qui domine, ma définition de masse c’est le peuple sans âme... Aujourd’hui les soulevement des masses sont du fait... des Élites, voir sinon ce qui se passe en Catalogne, ce qui se passa au Maidan, en Libie...


  • #2327916

    Et c’est bien ça le triomphe absolu du capitalisme oligarchique et ploutocratique : avoir fait oublier au peuple sa condition de peuple, avoir tout mis en œuvre pour que le peuple oublie sa condition de peuple et se comporte comme la masse ! Les instruments utilisés pour réussir cette transformation du peuple en masse ? L’ "éducation", la propagande, la société de consommation, et bien d’autres armes, en fait tout ce que a pu contribuer à l’abrutissement...
    Peut-être que peine perdue pour les élites, le peuple revient ! Il reviendra toujours ! On le voit avec les glorieux Gilets Jaunes ! Il s’agit donc de continuer à réveiller les consciences et à faire émerger de son sommeil de masse ce peuple qui n’a pas encore conscience de l’être, ce peuple qui oublia sa condition de peuple...


  • #2328104
    le 23/11/2019 par Il avait raison
    Le peuple désarmé sera toujours vaincu

    Ce phénomène politique a été prédit précisément, il y a environ un an, dans un email, par un entrepreneur, survivaliste, français expatrié depuis des décennies au Paraguay.

    https://fr.sputniknews.com/internat...

    Ses sources sont des lettres d’information destinées à des élites étasuniennes.


Commentaires suivants