Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le professeur Raoult persiste et signe : "Je ne suis absolument pas terrifié"

Il n’en démord pas. Malgré l’écho donné à la défiance politique et médicale concernant son essai clinique, le patron de l’IHU est convaincu de la pertinence de l’hydroxychloroquine pour traiter les patients atteints de Covid-19. Malgré la psychose médiatique et son décompte mortuaire quotidien, il le répète : on a plus de chance de mourir d’autre chose que du « coronavirus chinois ». Alors qu’hier soir le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy appelait solennellement à une stratégie de dépistage massif, Didier Raoult, lui, l’avait préconisée et mise en place dès l’arrivée des premiers rapatriés de Wuhan. Dans les couloirs de l’IHU, on glisse que dans cette crise sanitaire, « il a mis ses couilles sur la table ». L’histoire dira si le détonnant Pr Raoult avait raison. Rencontre.

 

627 morts en une journée et 40 000 cas de Covid-19 en Italie, on n’en est plus à la "grippette" dont vous parliez il y a quelques semaines...

Pr Didier Raoult : Vraisemblablement, vous ne comprenez pas du premier coup. Toutes les situations doivent être mises en perspective. Sur quelle maladie infectieuse toute la presse s’est-elle excitée l’année dernière ? La rougeole. À la fin, il y a eu 1 000 cas avec un mort et il y avait une annonce tous les jours dans les médias. Le monde de l’information vit dans un monde parallèle au mien, celui de l’observation. On est passé d’une exagération à une déconnection. Il y a dans le monde 2,6 millions de morts d’infections respiratoires par an, vous imaginez que les 5 000, 10 000 ou même 100 000 vont changer les statistiques ?

 

On ne parle pas de statistiques, on parle d’êtres humains, de populations entières confinées...

De quoi voulez-vous parler d’autres ? Les gens meurent, oui. La plus grande surmortalité de ces dernières années en France, c’était en 2017 : 10 000 morts supplémentaires en hiver, on ne sait pas même pas si c’est de la grippe. 10 000 morts, c’est beaucoup. Mais là, on en est à moins de 500. On va voir si on arrive à en tuer 10 000, mais ça m’étonnerait.

 

L’argument statistique est donc le seul prisme...

À Marseille, nous avons diagnostiqué 120 cas positifs, il y avait deux morts de plus de 87 ans. Ils mourraient aussi l’année dernière. Sur 100 prélèvements de gens qui ont une infection respiratoire, ce sont plutôt des cas graves, quand on teste 20 virus et 8 bactéries, il y en 50 % dont on ne sait pas ce qu’ils ont, c’est notre grande ignorance. Pour tous les autres, il y a 19 virus saisonniers, qui tuent aussi. Les coronavirus endémiques tuent plus ici que le chinois. Je confronte en permanence les causes de mortalité dans toute la région à cette espèce de soufflet anxiogène qui monte : pour l’instant, on a plus de chance de mourir d’autres choses que du Covid-19. Le grand âge, les comorbidités et la prise en charge tardive sont des facteurs de mortalité. C’est peut-être inentendable, mais c’est la réalité. La seule chose qui m’intéresse sont les datas, les données brutes. Les données vont rester, les opinions, elles, changent... Je ne dis pas l’avenir, mais je ne suis absolument pas terrifié.

 

Comment expliquez-vous la situation dans l’est de la France ?

Je suis scientifique, c’est ce qui manque dans ce pays ; une grande partie du monde politique et administratif réagit comme vous (les médias, NDLR). Nous, nous ne devons pas réagir comme ça. Les seules données qui m’intéressent ce sont les données d’observation, je n’ai pas d’opinion. Il n’y a que la presse qui parle de ce qui se passe dans l’Est, moi, je n’ai pas de données. Pour l’Italie, on disait pis que pendre, j’ai reçu une analyse, c’est comme ailleurs, ce sont des gens de plus de 75 ans. Les Japonais ont fait un très beau modèle expérimental en confinant les croisiéristes assez âgés sur le Diamond Princess. On a bien vu que c’était contagieux, 700 l’ont chopé. Mais en dépit d’une population très fragile, il n’y a eu qu’1 % qui sont morts. C’est la réalité observée [1]. Quand il y aura 1 000 morts dans l’Est, je dirai oui, c’est grave.

Lire la suite de l’article sur laprovence.com

Notes

[1] Note de la rédaction d’E&R : L’expérience du Diamond Princess a consisté à confiner sur un paquebot de croisière 3711 personnes, croisiéristes et personnel réunis. Et ce dans des conditions très propices à une évolution dramatique, en cas de virus se propageant facilement et conduisant à un taux élevé de mortalité comme le laisse croire le traitement médiatico-politique de cette affaire sanitaire. D’autant plus que la moyenne d’âge des croisiéristes était bien plus élevée que celle des populations des différents pays touchés, même vieillissants. Résultat : 83 % des personnes à bord n’ont pas contracté le virus ; sur les 634 cas confirmés, 328 étaient asymptomatiques (sans test, ils n’auraient pas su qu’ils étaient porteurs du virus) ; le nombre de morts s’est élevé à 7 personnes. Sept morts sur les 3711 personnes à bord. Sept morts sur les 634 cas confirmés, soit un taux de mortalité de 1 % environ. Pas de quoi affoler un infectiologue chevronné se contentant de faire son travail honnêtement.

À ne pas manquer, sur E&R :

 






Alerter

195 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2414937
    Le 23 mars à 10:26 par Tortue géniale participative
    Le professeur Raoult persiste et signe : "Je ne suis absolument pas (...)

    Chroniques d’un désastre prévisible :
    Janvier : C’est une "grippette" qui tue les vieux chinois
    Février : On est les meilleurs, il n’arrivera pas ici
    Mi février : Les Italiens sont cons
    Fin février : Continuez à vivre normalement - On va même au théâtre avec les personnes âgées !
    Mars : Fermer les frontières ? Le virus n’a pas de passeport çà ferait le jeu de les strèmes-drouates.
    15 mars : Allez voter c’est sans risque.
    16 mars : On est en guerre ! (A répéter 5 fois pour sidérer les veaux)
    Depuis : "La vague est là "

     

    Répondre à ce message

    • #2414981

      Plutôt d’un désastre organisé ét voulu.
      Autre chronologie :
      On a volé les masques
      On a volé les gels
      On a volé la chloroquine,quand y’en a besoin,bah y’a plus !
      Bordel,si après tout ça,le peuple,ne se rend pas à l’élysée pour trainer ce gratte papier qui nous gouverne,à la justice populaire,sans oublier tout ses collabo-rateurs,venant pour la plupart de la communauté des non-goyims,ça voudra dire qu’il ne reste plus aucune conscience collective dans ce pays.
      Ce n’est pas un scandale qu’on est entrain de vivre,mais un acte de hautre trahison en bande organisée ainsi qu’une volonté délibérée de nuire à la nation

       
  • Pour ce qui est des chiffres, CF la dernière vidéo d’Alexis Cossette d’hier soir.

     

    Répondre à ce message

  • Vous pensez qu’il serait écouté s’il s’appellerait RaoulSTINE ?

     

    Répondre à ce message

  • ’’« l’immunité collective », un principe qui consiste à laisser circuler le virus dans le pays afin que 60% de la population soit infectée’’

    ...On hallucine...(! ?) Si les victimes de ce genre de psychopathes abrutis et malfaisants ne réalisent pas très vite à qui elles ont réellement affaire, elles vont bientôt pleurer du sang. C’est la ruée au délire intégral. Jamais , dans l’histoire de l’Humanité, elle ne sera parvenue à un tel degré d’absurdité. On a l’impression que l’Univers a choisi ce moyen pour se débarrasser de sa seule erreur.

     

    Répondre à ce message

    • Ici, ça n’est le Pr Raoult qui est visé, mais c’est la cohorte des connards malfaisants qui sévissent autour de la crise gravissime qu’ils entretiennent. Par exemple, ce qui sert de ministre de la santé qui veut attendre 15 jours encore avant de déclencher le dépistage massif et le traitement préventif/curatif dès la détection, avec de la chloroquine (ce que Trump a décidé). 15 jours perdus en propagation et en réanimations hypothétiques. Messieurs les jeans-foutre ; tous les morts entre ici et dans 15 jours sont sous votre entière responsabilité.De toute façon, étant donnée la situation que vous avec créez par incompétence et volonté de nuire et d’instrumentaliser, c’est déjà plié pour vous.

       
  • Pourquoi les chiffres ne retombent-ils pas avec l’arrivée du printemps ?

     

    Répondre à ce message

  • La buzyn et son mari sont des terroristes qui noyautent l’appareil d’état et font le plus de mal possible. Et ils y parviennent.

     

    Répondre à ce message

    • apprendre par Benalla que monsieur Buzyn déteste Raoult , c’est le comble -
      c’est quand même le boulot de grandes journalistes comme : de Malherbe , Elkrief , Apathie ou d’autres de nous informer …
      Benalla a encore des cartouches en réserve

       
  • Ce traitement est dangereux pour les diabétiques.

    50 % de la population des USA est diabétiques.

     

    Répondre à ce message

  • #2415569

    Chloroquine : le Haut conseil de santé publique recommande de ne pas l’utiliser

    https://www.msn.com/fr-fr/actualite...

     

    Répondre à ce message

  • #2415592

    "Non mais il est malade ce mec, y’connaît pas Raoult !"
    Les tontons flingueurs.

     

    Répondre à ce message

  • Sputnik ce jour :’’Didier Raoult, qualifié de « fou furieux » par des proches de Macron’’...

    Il y a clairement volonté dilatoire de pourrissement de la situation de la part de la Domination. Un scientifique n’est sain d’esprit et une référence (et subventionné) qu’à condition qu’il relaie la doxa. Les résultats nous parviendrons des USA au cours de cette semaine, il n’y a aucune raison qu’ils contredisent les affirmations de D. Raoult (virologue éminent, de réputation internationale), de la Chine, et des autres pays qui ont décidé d’agir sans délai. Cela discréditera et démasquera définitivement les escrocs nuisibles de la ripoublique, responsables des morts que leur malfaisance aura sciemment provoquées. Nous les savons capables du pire, ils le démontrent factuellement sans arrêt.

     

    Répondre à ce message

    • "Didier Raoult, qualifié de « fou furieux » par des proches de Macron’’

      Et eux, ils font quoi ? Le culot de ces gens, c’est incroyable.

       
    • On aimerait savoir qui sont les proches de Macron ! Déjà la proximité par les temps qui courent devrait leur valoir une amende ! :-)
      C’est qui ses proches ? Des truantillais torse-poil ? Sibeth Ndiaye et des tanches dans son genre qui se trimbalent en pull mickey ? Des énarques trentenaires à tête d’endive qui ont autant d‘expérience et de connaissance en la matière que mon petit neveu a pu en acquérir en jouant au docteur Maboul ? Putain !

       
Afficher les commentaires précédents