Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le traité Mercosur défendu par Moscovici signe la mort des petits éleveurs français

« Le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici, a estimé le 4 juillet sur Radio classique que l’accord UE-Mercosur était bon “sur le plan agricole, économique et environnemental”, alors que les polémiques s’enchaînent depuis sa signature le 28 juin dernier. » (RT France)

Ce traité Mercosur entre l’UE et les 4 pays d’Amérique du Sud est une petit hypocrisie de plus dans le champ de la mondialisation : ça fait un bail que les vaches (ou plutôt les zébus) brésiliennes sont importées en Europe et même en France où elles arrivent par des voies détournées.

 

 

Quand des enfants mangent un steak haché à la cantine, il a une chance sur deux, si l’on peut dire, de provenir de ces grands élevages intensifs, que ce soit en Europe de l’Est (les anciennes fermes communistes désormais gérées par la Grande Allemagne) ou au Brésil.

L’Europe, malgré sa politique agricole commune, importe beaucoup de viande du Brésil, au second rang mondial dans le domaine. Le zébu brésilien mange du tourteau de soja (OGM arrosé de pesticides), soja qui pousse sur les terres gagnées par la déforestation, le zébu est abattu tôt (rentabilité), les exploitations sont immenses et les politiques sanitaires pas très regardantes. Tout pour l’export, et tant pis pour la qualité.

En face, l’éleveur moyen français qui possède 100 vaches n’a aucune chance de résister à ce rouleau compresseur. Le Brésil est à l’agriculture ce que la Chine est à l’industrie : le grand fournisseur mondial imbattable sur les volumes et donc les prix.

 

 

Les fourches se lèvent dans les campagnes

Les éleveurs français ont raison de se lever contre cette levée de la barrière douanière, qui va profiter aux grands groupes (grâce à leur lobbying bruxellois et strasbourgeois) mais pas aux petits exploitants, comme toujours dans les décisions de l’UE. C’est pourquoi Moscovici pousse en faveur de l’accord, qui n’a pas encore été ratifié. Mais vu la composition du Parlement, il ne fait aucun doute que les députés ne voteront pas contre cette énième ouverture... au profit.

« Les lignes rouges sont franchies. Les #agris le vivent comme 1 véritable guet-apens. » (Tweet de la FNSEA)

La présidente de la FNSEA était l’invitée de Bourdin ce vendredi 5 juillet 2019 :

L’agriculture française pour la première fois a importé plus qu’elle n’a exporté. C’est le résultat de 50 ans de PAC (politique agricole commune) et de mondialisation. Les petits producteurs ne sont pas protégés, sauf par leurs syndicats, qui n’ont souvent plus que la violence pour (ré)agir. Mais le politique n’entend pas, ou alors il n’entend que les puissants lobbies. Il n’entend que d’une oreille.

Pour info, les quatre pays concernés par le Mercosur et qui vont pouvoir vendre leurs produits avec des droits de douane réduits en Europe et donc en France sont le Brésil, l’Argentine, l’Uruguay et le Paraguay. Moscovici avance que l’UE va économiser 4 milliards de droits de douane et la France 800 millions. En revanche il ne dit pas combien d’éleveurs vont faire faillite, une faillite programmée, calculable.

 

Bonus : zébu et science

« La récente finalisation du génome du bœuf zébu par un groupe de chercheurs de l’UNESP donne espoir aux éleveurs de produire le super bœuf et ouvre la porte à des combinaisons jusque-là impossible, entre qualité supérieure, résistance aux parasites et aux températures élevées. »

Voici ce qu’on pouvait lire sur la compétitivité agricole du Brésil le 9 juillet 2013 sur le site du ministère de l’Agriculture :

« Le Brésil est en 2011 le second exportateur mondial de viandes et fournit respectivement 70 % et 40 % des importations européennes de volailles et de bœuf. Par ailleurs, le Brésil n’exporte pas de viande porcine vers l’Europe mais reste un acteur de premier plan sur le marché mondial du porc. Sa compétitivité se base sur trois piliers : le coût limité des facteurs de production et des intrants, une industrie puissante et concentrée soutenue par les pouvoirs publics, et des réglementations sanitaires “à la carte”.
Si certains écarts de compétitivité avec l’Union européenne s’érodent, ils ne sont pas en voie de résorption à moyen terme. Les exportations brésiliennes de viandes devraient ainsi continuer à progresser, toutefois freinées par un marché intérieur en développement. Vers l’Union européenne, marché le plus rémunérateur pour les viandes, elles dépendent exclusivement de l’évolution des barrières tarifaires et non-tarifaires. »

Déjà, l’invasion du zébu brésilien n’était qu’une question de barrières tarifaires. Elles sont désormais presque levées, il faudra attendre la ratification du Parlement européen et des parlements nationaux.

Dans ce reportage de TF1, on voit la différence d’échelle entre l’élevage français moyen (100 bêtes) et l’élevage brésilien moyen : 15 000, avec des pointes jusqu’à 200 000.

L’agriculture à bas coût attaque, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

104 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le zébu farci de pesticides et d’ogm ce sera pour les nombreux pauvres, l’entrecôte du bœuf charolais, pour les rares riches .

     

    • Plus exactement les pauvres vont pouvoir à se remettre à manger de la viande, mais du zébu suspect . Déjà que dans les cantines scolaires et maisons de retraite on leur sert de la vache de réforme, de la vieille carne, pour du "bœuf" .


    • @titi
      Votre vision est un peu réductrice ! Ramener tout, d’emblée, à une affaire de pognon n’explique pas tout. L’argent n’est souvent qu’un outil, un intermédiaire, pour l’établissement du nouvel ordre mondial. Je crois véritablement que parler du NOM n’est plus du tout complotiste de nos jours.
      Mettre à genoux les personnes qui ont encore en elles des ferments de révolte, c’est le but ici et dans nombreux autres domaines...


    • @Roland
      "les pauvres vont pouvoir à se remettre à manger de la viande"
      J’ai cherché sur le net : Côtes de porc marinées, carrefour market 5.60 euros le kilo. Intermarché la semaine dernière, 6 euros le kilo de cerises en pleine saison...


    • @yul



      Votre vision est un peu réductrice ! Ramener tout, d’emblée, à une affaire de pognon n’explique pas tout.



      Vous prenez les gens pour des cornichons ou quoi ? On peut affirmer tout le contraire de ce que vous affirmez. La mondialisation n’est pas une vue de l’esprit et une encore moins une action menée par quelques esprits tordus pour faire de la mondialisation pour la mondialisation, ou pour remplacer les populations d’une contrée par d’autres, etc. comme certains peuvent le penser. La mondialisation obéit à des impératifs économiques des pays puissants et découle de deux nécessités. La première est de permettre la valorisation de l’argent qui provient de la spéculation financière qui est immense et qui permet aux riches de s’enrichir toujours d’avantages même si la machine de la spéculation a de temps en temps des ratés. La deuxième est de permettre aux investisseurs de trouver des débouchés à leurs capitaux qui risquent la mort s’il ne trouve pas de débouchés et ce, sans parler des capitaux fictifs créés par les crédits qui permettent aux institutions financières de prospérer et de se faire de l’argent. Les chinois à qui on reproche les méthodes, en oubliant qu’ils avaient été exploités à mort par les capitaux occidentaux et ne doivent leur salut que grâce à leur mode vie et à leur travail de fourmi sous-payé. Les populations européennes qui se plaignent de la mondialisation et dénigrent les produits qui viennent d’ailleurs, ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes et leur système, les autres n’en tirent que des avantages de misère qui ne profitent qu’à une élite très réduites, voraces et inhumaines qui sert au même temps de consommatrice des produits de luxe du monde occidentale. Comme disait mon père, ce n’est pas l’odeur qui fait la merde, c’est la merde qui fait l’odeur. Ce qui revient à dire qu’il ne faut se tromper de cause.


  • Le suicide avec le mode d’emploi !

     

  • Cette vieille momie de Moscovici poursuit sa seule logique : le chaos ; chaos sensé profiter aux seuls Elus ; chaos baptisé N O M soit un univers plus impitoyable qu ’il en fut jamais dans l ’histoire du monde ou l ’amour du Christ , la pitié , l ’humanité , la simple chaleur humaine des temps les plus reculés de l ’homo sapiens , la simple tendresse même de toutes les espèces vivantes auront été totalement éradiqués . Rien ne l ’illustre mieux que les parole et la tronche de cet amoral desservant du veau d ’ or qui n ’exprime que l ’idée fixe : qu ’ils crèvent ! paysans , pauvres , enfants " mal nés " , sans - dents (selon leur ignoble langage )


  • Ce type est ignoble,il mériterait l’oscar d’or des odures mondialistes (ou de l’Open Society) au service du capital apatride pour l’ensemble de sa carrière !!!
    PYR le surnomme a raison,MoscoWC,je trouve qu’avec sa tête de canard déplumé ça lui va bien...

     

  • Question : comment vote les agriculteurs ?

    "Le total des voix de droite et du centre atteint 76,5 % chez les agriculteurs " !!!
    Source le figaro 2015

    http://www.lefigaro.fr/politique/20...

    Il me semble ,sauf erreur de ma part qu’autrefois le monde paysan était très favorable à Chirac ;personnage qui a signé tous les traités européens.
    Mais au fait lors de la crise des Gilets Jaunes le monde agricole a—il pris fait et cause pour ces derniers ,même du bout des lèvres ?
    Il me semble bien que non.
    Il est difficilement compréhensif et rationnel de voter majoritairement pour des mondialistes ,pour ensuite se plaindre des méfaits grandioses de cette mondialisation tueuse des peuples et des nations.
    S’il est vrai qu’auparavant le monde agricole profitait des effets de "la politique agricole commune " cela n’est plus le cas depuis plusieurs années.
    La preuve : Moscovici les entube dans les grandes largeurs en tuant les petits éleveurs Français.
    Ayons cependant une pensée émue et charitable pour le monde paysan dont l’un des leurs se suicide tous les deux jours.

     

    • malheureusement vous êtes dans le vrais, avec pour exemple wauquiez en haute loire

      la fnsea n’est qu’une officine complice de ce qu’elle dénonce
      une approche d’épicier sur des sujets d’une grande gravité
      elle salut macron et fait voter pour lui :

      https://www.sciencesetavenir.fr/nat...
      https://www.ouest-france.fr/electio...

      et l europe ? elle fait le choix de "normer" encore et encore, afin de faire crever ceux qui dérangent :
      https://reporterre.net/Les-petits-e...

      allez bouffer chez le sponsor de l’équipe de france, vous le valez bien


    • Vos stats, elles valent peau d’balle, sur ma commune 49 chefs d’exploitation, j’en vois pas un voter contre la haine, par contre la haine ils l’ont contre le peuple français et lui souhaitent la famine, ça fait quarante ans qu’ils se font déclasser sous les insultes de leurs concitoyens, et pour les gilets jaunes on n’y était en nombre cet hiver jusqu’à ce que le boulot nous ramène à la ferme. Bonne vacances...


    • Laurent 71
      Vous pouvez vous la garder votre production industrielle pourrie. Esclaves des coopératives et du Crédit Agricole vous êtes et vous resterez. C’est triste à dire mais j’ai plus confiance dans la production de ces pays d’Amérique du sud que dans la majorité de celle produite en France. Et si vous êtes retournés au boulot pour gagner 350 euros par mois comme vous le dîtes plus loin, vous êtes bien des cons !


    • Jean, je ne produis pas de merde industrielle, j’ai 87 chèvres sur 22Ha dont 18 de prairies et 4ha de céréales en autoconsommation, je suis en autonomie fourragère, je transforme avec ma femme la totalité du lait produit sur la ferme, et tout les fromage (encore deux médailles d’or au concours des fromages de Bourgogne cette année.) sont vendus en direct sur les marchés(3 par semaine) et à la ferme.
      Dans ces pays d’Amérique du sud, l’élevage se fait en deux temps, les naisseurs produisent des veaux, qui une fois sevrés partent pour des "feed lot"(atelier d’engraissement) le plus grand du continent américain compte 170 000 têtes...
      Le regroupement d’animaux provenant de multiples exploitations oblige à passer par la case antibio pour tout le monde sous peine de voir exploser toute les pathologies imaginables, ces animaux ne pâturent pas, ils sont nourri à l’auge avec un mélange ensilage, fourrage grossier, et tourteaux de soja, déversé par une noria de camions, sans oublier l’implant derrière l’oreille qui va libérer les hormones de croissances, ya bon la viande de la pampa !


  • Bon ben peut être que cette fois-ci, cela va réveiller toutes les campagnes afin qu’elles se joignent aux gilets jaunes pour bloquer toute cette foutue économie qui nous(1) la met profond depuis des lustres ?

    (1) les esclaves des temps modernes, esclave de ce jeu monopolistique détenu par les banques et les lobbies qui possèdent tout ce qui est vital pour l’homme !



  • « En face, l’éleveur moyen français qui possède 100 vaches n’a aucune chance de résister à ce rouleau compresseur. »



    Comme pour le reste, pour que ceci devienne faux, ce n’est pas seulement qu’une affaire politique mais de bon sens du consommateur :
    - primo, cesser d’accepter de bouffer de la merde,
    - cesser de geindre autour de son portefeuille pour justifier qu’il bouffe de la merde, mais défendre « coûte que coûte » le pouvoir d’achat de ses désidératas, contre le politique.
    Car ce n’est pas le salaire du brésilien (ou chinois ou roumain) qui va s’élever au niveau de celui du français, mais bien celui de ce dernier qui va se niveler au montant des premiers, lorsqu’ils auront atteint un certain seuil (décidé par la Bête Capital) : celui-là même qui fait que l’exploité ne se révolte déjà plus tant il « gagne » cent fois comme son grand-père (avec un pouvoir d’achat moindre tout en gavant les milliardaires ; mais cela, il ne le voit guère).


  • On continuera à élever des vaches en France , pour la filière fromage qui elle se porte bien , enfin les AOC , AOP uniquement !
    La filière viande française sera réservée à ceux qui on les moyens , déjà qu’ils nous vendent de la vache de réforme pour du bœuf !
    Les autres boufferons des poulets , du zébu , d’élevages intensifs !
    Qu’ils proviennent d’Amérique du Sud ou du Nord , c’est la même merde , et pas moyen d’y échappé : cantine , supermarchés , plat cuisinés pour tous ! Merci la mondialisation ...
    Resté éleveur dans ces conditions , c’est carrément achever les paysans qui déjà se suicides ...
    Moscovici et les autres , traitres officiels français ?
    Qu’en pense didier Guillaume , qui soit disant défend les méthodes agricoles ancestrales ?
    Et Le Foll , en fin d’interview qui balance : traitez mois de lobbyiste pendant que vous y êtes ...


  • Petits éleveurs qui, dans leur grande majorité, sont pro-UE et donc pro-mondialisation. Ils ne voient pas plus loin que les "aides" européennes qui nous coûtent en réalité plus cher qu’elles ne nous rapportent...


  • Prendre conscience que sciemment on cherche à détruire nos éleveurs et à s’accaparer de la filière française bovine où l’élevage de races de renom
    très demandées à l’exportation suscite la convoitise des lobby qui cherchent la main mise sur ce terroir. Ils attendent avec ces mesures l’éradication et le démantèlement par faillite de ce patrimoine français transmis de génération en génération, on le vois bien avec ses diverses attaques de boucherie sous faux prétexte du bien animal..... Soutenons nos éleveurs en n’achetant aucune viande hors hexagone. Nos éleveurs doivent se battre et faire bloc en adoptant une stratégie de vente en direct avec plusieurs point de vente sur le territoire.


  • De toutes façons , manger de la viande , et surtout de la vache sacrée , c’est complètement barbare !!! ( et le karma généré crée des guerres mondiales , des sécheresses , des tremblements de terre , de la grêle etc ... etc ... )

    Et exporter du pinard ( une drogue dure ) ou des " médicaments " pharma ( de la merde en barre ), c’est criminel ...

    Et puis y en a marre de toute cette activité mercantile éffrenée , ou ton petit pot de yaourt aux antibiotiques a fait 4 fois le tour du monde avant d’arriver sur ta table !!!

     

  • Mélange de légumineuses et de céréales bio pour la complémentarité des protéines. Exemple : riz basmati semi-complet et lentilles vertes du Puy cuisinées à l’indienne avec un soupçon de lait de coco et de l’huile de sésame non chauffée, un peu de tamari. Ou galettes de sarrasin complet (tous les acides aminés essentiels y sont présents en grande quantité) recouvertes d’Abomdance et d’oignons grillés, pommes de terre cuites à la vapeur avec filet d’huile d’olive et persil frais ou coriandre, accompagnées de tofu fumé cuisiné dans un coulis de tomates mi-cuites Pourquoi bouffer cette saloperie de viande industrielle ?

     

  • On peut le croiser au café Bonaparte place saint Germain pour ceux que ca intéresse. Mon père, remonté, n’a pas hésité à moquer son postérieur, fort bien lotie d’ailleurs. J’ai du lu demander de baisser d’un ton au risque que le bipède en charmante compagnie nous entende. Voilà pour l’anecdote du week end.

     

  • Pour qui votent les agriculteurs ?
    Pour des candidats pro européen, non ?

    Bon, j’avoue, c’est assez facile comme raisonnement - surtout quand tu bosses plus de 70 heures par semaine (pas le temps de se renseigner) !

    Très sincèrement, j’espère que la rage des agriculteurs vont permettent à ceux-ci de rejoindre nos rangs puisque le pouvoir ne sera probablement pas renversé par les urnes...

     

    • Aucune chance ! Le paysan, c’est pas le prolo ou le chômeur longue durée. IL a ses terres, sa petite ferme,ses aides de l’UE qui peuvent atteindre des sommes alléchantes -qu’y peut pas t’y dire combien ça représente comme sous car ça mettrait l’prolo en colère, lui avec son petit smic-alors la rage du paysan.... Fernand Raynaud les avait bien cernés dans son fameux sketch : ça eût payé, mais ça paye plus.. A revoir sans modération...


    • sucegabana, 80% de la SAU louée à des tiers, des aides qui servent à payer des charges, un tiers des exploitants au bénéfice réel(plus de 75 000 euros de CA annuel.) gagne moins de 350 euros par mois.
      Le syndrome Fernand Raynaud, fait encore des ravages dans ce pays.


    • Par Laurent 71
      Comment fait-on pour vivre avec 350€ Par mois ?


    • @Nenex, T’envois ta femme à l’usine...


    • laurent71, vos 350 euros/mois, je n’y crois pas une seule seconde...Parce que si c’était vrai ils auraient déjà tout foutu en l’air...


    • @NENEX & ducegabbana



      50% des agriculteurs auraient gagné moins de 350 €/mois en 2016
      http://www.lesillon.info/2017/07/05...

      - https://www.terre-net.fr/actualite-...




      Et profitez aussi de regarder
      Cotisations et contributions sociales des exploitants agricoles
      L’exploitant agricole non salarié relève de la protection sociale de la mutualité sociale agricole (MSA). Le chef d’exploitation ou d’entreprise agricole est redevable de cotisations pour lui-même mais aussi pour les membres de sa famille qui travaillent sur l’exploitation.
      Regardez les courts et le coût temps travail
      Marché agricole des céréales
      Blé tendre
      - 1,25€/t 178,25€/t
      Maïs
      détail de la cotation
      +1€/t 178,25€/t
      Colza
      détail de la cotation
      - 1,75€/t 363€/t
      Pomme de terre
      0€/q 15,8€/q
      Et regardes le prix du carburant, de la mécanique, du temps de travail
      Tu rajoutes à ça nos crédits, l’électricité, l’eau, les normes , les vétérinaires
      Penses aussi aux dégâts, tempêtes, pluie, vent, gel, sécheresse, clôtures, j’en passe et des pas mures , surtout n’oublies pas l’assurance pro agricole
      Bon je m’arrête parce-que je peux vous en écrire encore une page surtout sur notre cahier des charges comparé aux autres (Allemands, Slovènes, Roumains, Bulgares....)
      Le coût de nos transports, de nos moissons, de nos fenaisons, le coût d’un employé pour un agriculteur français et le coût d’un travailleur pour un paysan (Allemands, Slovènes, Roumains, Bulgares....) n’oubliez pas le prix des semences
      Et tout ça pour se faire pourrir par des petits cons
      Allé salut les gars


  • Je suis éleveur, et laissez moi vous dire que la FNSEA est au paysan ce que le MEDEF est à l’ouvrier. C’est ce pseudo syndicat qui a fait fermer le plus de fermes laitières en 10 ans (grève du lait 2009) que n’importe lequel des politiques corrompus du système.
    La FNSEA ( Lambert) a poussé les éleveurs a produire pendant que des naïfs comme moi jetaient leur lait, leur sueur et leurs larmes à la fosse. Le prix du lait est remonté de 20 centimes à 27 centimes en 10 jours, pas grâce à eux.
    90% des laitiers français se sont comportés en jaunes. Le niveau de compréhension de lutte des classes chez le pécore est en dessous du niveau zéro. On pouvait ( j’étais certain que tous les laitiers se joindraient en 3 à 4 jours) faire plier les industriels ( les gens pensent que les coops sont vertueuses alors que ce sont les pires, car font payer plus chers les achats aux paysans et vendent au prix mondial comme les autres). On pouvait faire un bras de fer et avoir un revenu type canadien à 45 caetimes. 10 ans après on est tous morts, j’ai arrêté, autour de moi plus une seule ferme laitière, on était 4 il y a qq temps, à moins d’un km les uns des autres.

     

    • La coop ne fait pas le marché.
      Dans le secteur laitier :
      1. les prix de marché sont fixés par la nouvelle-zelande
      2. les coop ne sont pas responsables de la suppression des quotats.

      3. le consommateur achete au moins cher
      4. il n’y a qu’une centrale d’achat DE FAIT en France (cartel des grandes surfaces)

      Tout le reste, c’est du barratin.

      Le boulot de la coop est de survivre, en arbitrant de la façon la moins injuste possible la distribution des benefices (quand il y en a) entre producteurs-actionnaires et ouvriers de la coop.

      Si une coop n’a pas dans les faits un mode de gestion capitaliste, tout le monde meurt.


    • Pour répondre à Endxs sur les coops.
      En quoi les coops s’adaptent elles ( pourquoi parler de coop d’ailleurs) puisqu’ elles proposent des prix plus chers quand on leur achète ?
      Sans parler des salaires des Directeurs( de tout genre histoire de placer des brêles en plus) dans des structures qui se présentent comme éthiques.
      Qu’on entube les ploucs dans des structures privées , je comprends, mais une soi disant Coop...


  • Malheureusement, les agriculteurs qui n’ont plus rien à perdre ne font que se suicider.

    C’est de mauvaise augure pour la révolution par les burnes :
    J’entends souvent dire qu’il faudra attendre que les gilets jaunes soient encore plus dans la merde, et voir la classe moyenne éclatée pour qu’il y ait une révolution.
    Mais si ceux qui n’ont rien à perdre se suicident, c’est bien qu’il n’y aura aucun changement de masse...

    Ca me fait penser à "mon combat pour Berlin" que j’ai adoré, la solution serait elle d’avoir un agitateur de foule qui motive les suicidaires à aller au combat plutot qu’au suicide ?


  • Le petit producteur sédentaire face au grand parasite nomade...


  • les vaches à hublots survivront à l’arrivée de des hypervachés . aux citoyens de choisir ( tant qu’ils le peuvent ) ce qu’ils mettent dans leurs corps . perso j’évite un un max les adjuvants et autres produits des dealers des labos car une substance en entraine une autre ( beaucoups d’années d’adjuvants = maladie = prise de medocs= médocs pour contrer les précédents etc...), les labos tapent l’incruste permanente...

    je sais bien que c’est pas simple quand l’on a pas beaucoup d’argent mais abdiquer face à ce rouleau compresseur n’est pas obligatoire .profitons en pour mettre en pratique la solidaritée et sans grands cris et agitations , montrons l’exemple dans notre entourage .

     

  • Pas vu de tracteur avec les gj pas plus que de camions. Normal on leur a donné (provisoirement) un os à ronger. Ne sont-ils pas propriétaires de leurs moyens de production donc patrons ? Qu’ils se demerdent !Désormais je mange les oeufs de mes poules

     

  • On verra des zébus au prochain Salon de l’Agriculture ?!


  • Moscovici n’est pas au parlement européen pour aider les agriculteurs Français ,mais pour les détruire . Moscovici la France il en a rien à foutre ,il s’en sert pour s’essuyer les pieds et prendre des euros ,le reste pour lui ,c’est de la littérature .


  • Les vaches bouffent toute la place,c’est le moins rentable,et ça coûte un bras niveau subvention,les primes/bovins dépassent de loin tout le reste.
    Il faut en revenir aux bêtes plus petites,c’est à dire tout le reste.
    Allez à l’abattoire et voyez une vache qui va vers la mort,de toutes les bêtes,même du porc c’est celle qui vous attristera la plus.
    Je n’achète jamais de morceaux de cadavres de vaches entre autre pour cela.

     

    • Il n’y a plus efficient que les ruminants sur les terres pauvres, comme dans le Morvan, je peux t’y montrer une ferme où des générations ont produit de la nourriture, qui a été reprise par un bobo qui l’a transformé en friche où il vend de la "formation" à ses semblables tout en faisant ses courses au supermarché !
      Alors là si c’est pas bouffer de la place...


    • Laurent 71
      Quelle aigreur !


    • @laurent71
      T’es le meilleur, j’aime beaucoup cet humour
      @pour les autres
      Allez c’est parti pour le défouloir anti-paysans , tous les trous d’uc vont s’en donner a cœur joie , pas un ici n’a de terres, pas un ici n’élève du bétail, pas uns ici n’a de serre en maraîchage, pas un ne cotise à la MSA, mais ils vont gracieusement nous chier à la gueule en nous déroulant le discours des médias dégoulinant de mensonges,et de Ségolène Royal et de EELV
      269 Life, L214, Tiphaine Lagarde, Solveig Halloin et tous les antifas idiots utile du Kapital vont pouvoir pérorer, cancaner sur le bio, la permaculture, les biocoops et le Mac Wrap vegan de MacDo, alors que les trois quart vivent en studio et n’ont jamais tenu une exploitation agricole
      Venez nous déféquer à la gueule, venez nous voir en direct en levant le cul de votre chaise on vous attend
      Il y a toujours des petits cons pour pisser, sur le paysan, le petit patron, le père de famille nombreuse , alors qu’il est un assisté sorte de Juliette de Tolbiac nationalisto-vegan


  • Vais pas aller pleurer sur la FNSEA. Toutes façon la viande et surtout le lait sont néfastes pour la santé..

     

  • Oui les agriculteurs sont loin de rejoindre les Gilets jaune,il suffit de voir combien ils touchent d’aides (la PAC) ma femme installée depuis peu en élevage ovins,sur 18 hectares : 27 000 euro.
    cette survie artificielle,correspond à nos importations massives de nourriture moins cher...les bananes sont moins cher que les pommes.
    c’est incompatible de conserver un libre marcher et une agriculture locale...sauf à nourrir les bourgeois de productions locales et les pauvres de nourriture importée.

    Pour en revenir à l’élevage,l’Europe a mis ses normes de qualités de céréale si hautes que plus de 70% de nos céréales sont données au bétail,pour éviter de les jeter à la poubelle.
    Pourquoi importer à présent de la viande d’argentine ? ces technocrates sont dans la mains des intermédiaires qui prennent leurs petites commissions au passage.
    Ça me fait penser au blocus économique Europe/Russie,via les US,pour que les US nous revendent le gaz Russe estampillé gaz de schiste made in US...la France est un pays femelle,cuisses ouvertes par compas et équerre,violé perpétuellement en cette ère judaïque,du libre échange,dictature financière.

     

    • Les 27 000 euros, c’est la dotation jeune agriculteur, elle est donnée pour toute installation dans les clous(exploitant à temps plein sur la surface minimum à l’installation) quelque soit la production.
      Quant à tirer un revenu sur 18 hectares avec des brebis on en reparle dans trois ans quand la MSA sera à taux plein...
      Les céréales déclassées ne vont pas systématiquement à l’alimentation animale, il n’y en a qu’une partie, le reste est déclassé en "filière énergie", on les brûle dans les centrales thermiques.
      La survie artificielle vient du fait que l’agriculture est le seul secteur autorisé à vendre à perte, obligé dans les faits, puisque c’est le client qui fait le prix !


    • Merci @Laurent71 j’allais intervenir.... vertement.

      Décidément, y a des gens à qui on devrait enseigner les bases de la gestion-compta, avant de l’ouvrir !


    • @N.Fabre
      Ou tu habites ?
      Moi j’ai environ 200 euros hectares
      A Monaco ? le tracteur de ta pouliche c’est un Bentley ou un Aston Martin ?
      Chapeau pour les conneries , t’es sûr que c’est pas @D.Fabre plutôt ton blase Denise Fabre


    • @N.Fabre
      @D.Fabre plutôt ton blase (Denise Fabre)
      Et tu sais combien ça me coûte de les travailler , (coût rapport revenue) pour avoir ma céréales et combien si je la vendais on me la rachèterait ?
      Arrêtes un peu de raconter n’importe quoi
      On travaille a perte
      Moi je fais ma céréale pour mes cochons, mes volailles et je fais mon fourrage et mes couverts pour mon bétail
      C’est justement pour être respectueux de mes sols
      Par-contre pour les aides qu’ils les gardent si ils m’achetaient et payaient a mon juste travail, j’en veux pas de leurs aides, je les prends parce-que sinon je crève et une société me rachètera mes terres pour faire n’importe quoi, puisque plus aucun jeunes ne se lancent sur des terres aussi pauvre que les miennes
      T’es un beau parleur @laurent71 t’as bien cerné, vous parlez et vous ne connaissez rien de nos problèmes, de notre travail
      Je m’y crève, je m’y blesse , je m’y épuise quotidiennement
      Et lire autant de conneries m’ exaspère
      J’ai dit a mon conseiller agricole que j’allais arrêter ,vu comment on nous traite
      Vous prenez les 3 quarts des petits exploitants pour des gros propriétaires , je suis même pas propriétaire de tout ce que je travaille , je ferais mieux d’arrêter plutôt que d’y risquer toute ma famille par amour de mes sols et de mon boulot
      A coté je cumule parfois 2 ou 3 boulots
      T’es un menteur et un bourgeois je vois pas d’autres possibilités pour venir nous dénigrer ainsi
      Bien le bonsoir


    • @D.Fabre
      Tu confonds tout PAC et aides au lancement
      PASS Installation (premiere installation 7000 euros et 40% sur l’achat de matériel)
      La Dotation Jeune Agriculteur (DJA)seulement si tu as un BPREA montant de 12000 euros à 38000 euros ( « 31 000 euros en moyenne » engagements à respecter
      Sur une durée de 4 ans à compter de la date d’installation avec la DJA, notamment :
      S’installer dans un délai de 9 mois à compter de la date de décision d’octroi de l’aide et de 24 mois après la validation du PPP et mettre en œuvre son projet conformément au plan d’entreprise
      Si besoin, effectuer les travaux de mise en conformité des bâtiments d’élevage
      Tenir une comptabilité de gestion pendant toute la durée du plan)



      Aides au lancement en agriculture
      Le circuit de gestion des aides à l’installation est défini au niveau régional. Le traitement des dossiers prévoit une étape d’instruction puis de sélection avant attribution des aides à l’installation par l’autorité de gestion et les différents financeurs.
      Le dossier de demande d’aide est à retirer auprès de votre Direction départementale des territoires (et de la mer) DDT(M) ou Direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DAAF). Il doit être accompagné du PPP validé et du Plan d’Entreprise.




      La PAC c’est encore autre chose (arrêtes la fumette )


    • J’ai passé un BPREA pour m’installer. En comprenant les modules gestion et economie, j’ai compris là ou on voulait m’emmener : c’est à dire droit au suicide. Quel autre metier vous offre 30000 boules pour vous installer ? quel autre metier vous file 200 boules/ha pour des surfaces dont vous n’étes même pas locataire ni proprio ( faites pas ceux qui ne connaissent pas l’embrouille des déclarations PAC) ? Quel autre métier vous propose des crédits à taux zero sur 200 000€ pour vous permettre de produire plus et mieux ? Quel autre métier vous permet de bosser ailleurs ( 2_3 boulots en plus, au black) pour arrondir les fins de mois ?Quel autre métier vous fait de facto proprio alors que vous etes locataire de vos terrains( la aussi , faites pas ceux qui connaissent pas l’embrouille) . Etc etc . Tout est écrit lors des formations et apprentissages. Aujourd’hui, je fais mes volailles, mon cochon, l’année prochaine, un veau, j’emmene paturer mes chevres 4 a 5 heures par jour sur les communaux et des petites parcelles privées dont les proprios ne veulent surtout pas avoir affaire avec des exploitants agricoles. Je produit 20 fromages de chevres par jour ( je privilégie le bien etre animal, je pousse pas mes betes au cul pour avoir un lait normalisé, je veux garder ma typicité : &,’litres par chevres /jour en moyenne, traite à la main) que je vends 1€50 pieces parceque ca vaut pas plus . L’année prochaine, je double mon cheptel car j’ai de la demande.Je vous le dit, tout au black. J’ai un petit 15 heures semaine déclaré.Payer pour travailler : un truc de con qui aime le pognon .


    • @Jayjay
      Arrêtes de cracher dans le bassinet, j’ai moi aussi une exploitation vivrière , qui nourrit ma famille et je vends l’excédent (être exploitant ou cotisant solidaire ou autre te permet de vendre sur les marchés)
      Les jeunes et parents qui te lisent vont baisser les bras ,la DJA est une aide qui te revient , a toi d’être assez malin pour t’installer sans être dépendant ni de la chambre, ni de la région, le PASS installation idem
      Il y a des associations pour te guider, t’es juste là, pour venir fanfaronner
      Je vois pas comment s’installer pour un jeune qui débute dans la vie professionnelle sans DJA ou PASS (a part papa et maman peut-être comme toi)
      Ensuite le BPREA te permet d’être primo pour les terres libres
      Tu as des réseaux solidaire qui te guident (CIVAM entre autre dans presque toute la France, Errable 31 Midi-Pyrénées, mais aussi l’ADEAR, L’AFOCG aussi presque partout en France, certaine GABB donnent des conseils, pareil certains réseaux AMAP & GAEC (Groupement Agricole d’Exploitation en Commun) ou des réseaux bio, décroissant, autonome)
      L’ADEAR du Gers est une association loi 1901 créée en 2001 par des paysans soucieux de promouvoir une agriculture paysanne, permettant de nombreuses installations agricoles pérennes et faisant vivre son territoire.
      Elle rassemble aujourd’hui des agriculteurs installés et des porteurs de projet autour d’une vision partagée de l’agriculture :
      ·des fermes viables économiquement,
      ·autonomes,
      ·transmissibles,
      ·respectueuses de la nature et des hommes,
      ·participant au développement local.
      https://www.agriculturepaysanne.org...
      http://www.interafocg.org/implantat...
      Certes ce sont des réseaux très a gauche, mais la droite a abandonné la paysannerie (sauf avec la FNSEA) mais il y a de bonnes personnes partout même à la FNSEA ou à la Confédération Paysanne
      Il faut faire abstraction de ce qui nous sépare (décroissant, bio, conventionnel, raisonné) même si on a un avis , on doit échanger entre nous, plutôt que de se faire la guerre
      Soral dit bien une main tendue (chez les agriculteurs elle est toujours ferme)
      @Jayjay tu es un militant partisan pas un paysan
      Si non tu aurais un avis différent des autres agriculteurs (qu’ils soient de gauche, droite, ou autonomiste, décroissant, bio, ou rien juste paysan)
      Salutation


    • Jayjay, 1.5euros le fromage ça veut rien dire, ça fait combien au litre ?
      Et le black c’est bien, mais il faut quand même bien un peu de taxe pour payer ta pension.


    • @laurent71
      1.50 euros une tome , ou 1.50 euros un cabécou ou 1.50 euros crottin c’est pas la même chose, ni le même poids, c’est du bidon cette histoire
      En suite il a des obligations, prophylaxie , bouclage, équarrissage etc....
      Non ça tien pas la route et je parle même pas du foncier, de la cotisation MSA obligatoire pour vendre
      Ça pu la Fuck-New’z camarade salutation a ta famille


    • Et non @YSL, pas de fake news : pas de cotisation, et je suis bien à la msa et j’ai le droit de vendre. pas de foncier non plus, les agriculteurs du coin squattent la moindre parcelle ( oui, c’est du squat quand tu paie pas de loyer, par contre ils déclarent bien ces parcelles pour la PAC, c’est illégal mais tout le monde s’en tape ...). prophylaxie, bouclage tout ça, je m’en tape à mon tour , l’equarrissage, je m’en charge...Ma pension, il y a bien longtemps que j’ai fait une croix dessus, faut etre réaliste à un moment donné. C’est marrant, sur ce site on va louer les mecs qui décident de leur vie en grimpant à mains nues des parois verticales mais si quelqu’un décide de sa vie en disant fuck au systéme, en travaillant humblement en accord avec ses convictions sans se soumettre , c’est un abruti . 1€50 c’est le fromage genre cabecou . Pour l’instant, j’en fait et vend une vingtaine par jour. ca peut paraitre ridicule aux yeux des mecs qui sortent 200 à 300 litres par jour mais en même temps c’est tout dans la poche et en charges , je suis à 1 euro/jour pour mes chevres. J’entends toujours parler de la solidarité paysanne ici mais sincérement, je crois qu’il y a beaucoup d’intox, personne n’a rien sans rien par chez moi, les mecs se font pas de cadeaux et s’ils ne sont pas en famille , ils se tirent même dans les pattes. L’argent, l’argent, l’argent , il n’y a que ça qui compte pour eux. pas un agriculteur parmi mes clients alors que je suis le seul a faire des chevres à 30 kms a la ronde et les mecs ils font la gueule quand je leur dit que 30€ la botte de foin de 120 kgs c’est de la pure arnaque, ils prefernet le faire bruler au printemps plutot que de le vendre à un prix honnete.Et ces des types qui paient cash des abatteuse et autres engins parceque "il vaut mieux investir sinon la banque elle te prend tout", ca fait de la vache, du bois...ils trustent tout et pas un ne se plaint, les seuls qui se suicident, c’est des pochtrons qui tapent sur la gueule de leur femme, des pédophiles et des limite consanguins ( faut pas que la thune sortent de la famille hein ? ). Fut un temps ou ils avaient tous des chevres mais ils ont tous arreté parceque le lait vache vendait mieux, puis, ils ont arreté le lait pour la barbaque. Les primes, la DJA, les aides , je m’en tape.Aigri moi ? Non non non , réaliste et factuel dans mon analyse. Venir dire que c’est des gras comme moi qui blasent ceux qui veulent s’installer, c’est du pur sophisme .


    • @Jayjay
      Tu racontes n’importe quoi , tu serais en France le seul a ne pas avoir de taxe foncière , mais tu cotiserais a la MSA pour vendre et jamais aucun contrôle et tout ça sans cotisation équarrissage, sans bouclage, sans prophylaxie et donc sans assurance
      La mythomanie fait plus de ravage que je ne pensais
      Donc sur les marchés tu vends des produits non étiquetés , ni de cahier pour la preuve de la chaîne du froid et en sanitaire puisque j’imagine, pas de labo, ni de chambre froide, rien
      Chapeau bas, c’est pas de la haute-voltige, c’est carrément de la magie
      Bon sur ce j’ai plus l’age d’écouter des contines et des histoires de monde parallèle
      Apparemment beaucoup d’adeptes de la dépénalisation ici


    • @YSL : Drôles ces agriculteurs qui taquinent question cotisations, normes, droits et devoirs toussa toussa. Je suis inscrit à la MSA au titre du relevé parcellaire. J’ai expliqué à la charmante jeune dame de la MSA que je n’avais pas de terrain mais que j’ai des chèvres qui produisent du lait que je transforme en fromage que je vends. Elle m’a dit "mais si vous n’avez pas de terrain, vous faites du hors sol ?" . Et bien non, tous les jours , de 8 heures du matin à 12 heures voire 13 heures , selon l’appétit des chèvres, je promène ces dernières dans les bois, le long des chemins, sur des patures libres ( mises a disposition par des particuliers qui ne veulent pas louer ) . Je lui ai dit que cela me prenait moins de 150 heures par an, transformation et vente comprises, cela ne l’a pas choqué outre mesure., pourtant, le calcul est vit’fait.Elle m’a dit "mais il vous faut du terrain". Je lui ai dit trouvez moi en . Elle m’a dit " Ok pour le relevé parcellaire. Attribution d’un numéro SIRET via le CFE. Zéro contrôles ( la CA a certainement autre chose a foutre que contrôler des gens comme moi hein ? Y’a de plus gros poissons). Je ne fait pas les marchés, je vends aux particuliers qui me demandent ( je me fait une petite réputation chez ceux qui en ont marre d’acheter du chevre au marché, vendu par des jeunes installés qui produisent la même merde qu’au super marché, utilisant ferments et calculant les rations ) j’ai une épicerie en client, des tables d’hotes ...Et tiens toi bien, j’fait la traite dans l’écurie et les fromages dans la cuisine ( je loue une trés vieille ferme que d’aucuns ont qualifié d’insalubre, je cure à la brouette ). Tout ça en suivant l’exemple de la dame qui vendait les fromages de chèvre, le lait de vache, le beurre et la créme à mes parents quand j’étais petit. Une pauvre dame qui a pleuré lors de la PAC en 1992 avec ces histoires de mises au normes qui lui ont interdit d’exercer alors que ses produits étaient d’une qualité inégalable. J’ai une seule chevre bouclée, pas un véto ne se déplacera même au titre de la prophylaxie pour une bète). Alors, je te le répète, je ne paie aucune cotisation ni taxe. Si j’ai une bète qui meure , c’est sous le tas de fumier. Bon, c’est arrivé une seule fois avec un petit chevreau qui est né avec les pattes avant et arrières repliées faute de place dans la matrice, j’ai du le sortir à la main et quand la mère l’a refusé et bien je l’ai abattu et il est retourné à la terre ) .


    • @YSL : Tu te plains de la difficulté de s’en sortir en tant qu’exploitant mais tu n’arrives pas a concevoir autre chose que la soumission la plus totale au systéme. je ta rassure , je ne suis pas le seul en France. Tes conseils qui orientent droit dans le mur, merci, je les connais bien et je fuis a grand pas tous les organismes que tu proposes. Au dela de l’indépendance économique à laquelle j’aspire ( c’est pas rose tous les jours ) , l’indépendance morale et ethique me sied mieux, des comptes, j’en rendrais au jour de mon dernier soupir mais surtout pas au systéme. A.S à dit un jour qu’il était pour donner un espace de liberté aux Zadistes qui ne s’accomodent pas du systéme, j’ai bien capté l’info ;) .Quand je suis à regarder mes bétes manger, en pleine nature, il agit sur moi une claire forme de méditation contemplative qui, j’ose le dire, me relie directement au divin. Alors, quand quelqu’un critique ce que je fais derrière son clavier, quand bien même il se pose comme incritiquable lui même sous pretextes de "j’bosse plus dur que tout le monde", " je touche que 350€" par mois", les clients sont des cons, ils veulent pas payer le juste prix" et tout les discours habituels, ca glisse sur moi :) .Au sujet de la dépénalisation, bien que cela n’ai rien a voir avec le sujet et que tu amènes ça comme une nouvelle critique par un jugement ad personam potentiel, je suis contre. Je suis pour une totale liberté envers n’importe quelle utilisation d’une plante. Que cela soit sorti du cadre juridique , tout simplement et que chacun prenne ses responsabilités.J’préfère etre perché et pauvre mais en accord avec mes idées plutot que coincé et endetté ;) .J’respecte ce que tu fais .Amitiés également.


    • Jayjay, en cinq ou six heures tes chèvres ne font qu’un repas, il leur en faudrait au moins un deuxième, 30 balles les 120 kilos de foin, c’est des enculés, chez moi c’est le prix de la botte de 250 kilos, 1.50 le type cabecou t’es à plus du double de la rentabilité au litre en Saône et Loire, c’est pas vilain, avec mes 87 chèvres en ce moment je fais 100 litres jour, je suis à l’herbe et il n’y en a déjà plus(il nous manque 300mm sur une année.).
      Ici le foncier se libère à tire larigot, dans l’Allier c’est encore pire, un bourgeois viens de racheter quasi 5000 Ha pour y chasser à courre...
      Pas de soucis entre voisins et les nouveaux sont bienvenus, je crois que tu as choisi le mauvais coin.


    • @Jayjay
      Sans emmerde et sans emmerder personnes
      On est plus que tu ne crois tu n’es pas le seul
      Les réseaux locaux sont pléthore un peu partout dans nos campagnes
      Semence, farine, maraîcher, éleveur, producteur de fruit, miel...
      En peu de temps un homme honnête se rend compte combien nos campagnes regorgent de paysans, d’agriculteurs, de néo-ruraux, d’apiculteurs , de boulanger-paysans, de maraîchers tout autour de lui
      Et qui très souvent côtoient, échangent,, discutent, partagent avis et coups de mains
      Ce que tu décrit n’est pas la réalité, il n’y a pas de guerre entre paysans ou c’est un épiphénomène
      Voilà mon avis mais c’est le mien et il n’engage que moi


    • @Jayjay



      J’entends toujours parler de la solidarité paysanne ici mais sincérement, je crois qu’il y a beaucoup d’intox, personne n’a rien sans rien par chez moi, les mecs se font pas de cadeaux et s’ils ne sont pas en famille , ils se tirent même dans les pattes. L’argent, l’argent, l’argent




      C’est pas à la campagne que t’habites c’est a Dallas  !
      — 
      Je vois que tu ne sais pas ce que veut dire hors sol
      Moi j’achète un peu de fourrage et un peu de céréale parce-que je n’ai pas d’assez grosses parcelle pour produire la totalité pour mes cheptels (j’ai une toute petite exploitation SMA-SMI 10 hectares) j’achète donc soit a des paysans soit a la coopérative, je suis donc hors sols, puisque ça viens dans dehors de mon exploitation
      En suite le lait est une des choses le plus contrôlé et on t’aurait (la MSA) donné un numéro SIRET de producteur de lait, transformateur, et vendeur, sans contrôle , chapeau mon p’tit gars, c’est ton père le directeur de la MSA ,de la DDT & de la DRAAF etc...
      On subit des contrôle non stop et toi tranquille rien
      Quand je me suis installé, j’ai eu droit a je sais plus combien de visites , d’appel téléphonique
      Et je ne suis ni un productiviste, ni un adepte du traitement et apport en tout genre
      Et pourtant
      En suite j’emmerde le système mais je prends ce que je peux c’est mon fric mes cotisations
      Et pour clore cette discussion , je ne crois pas un traître mots de ton histoire
      Moi aussi les paysans me prennent pour un farfelu, petite production, petite exploitation, mais le ciel est vaste et c’est de là haut que l’on me guette , tu crois que les photos de géo-portail sont prisent d’ou ?
      Une table d’hôte ne prendrait pas le risque de vendre a des clients du fromage fait sans aucune condition minimum de salubrité ou tu vis chez les branques
      Moi aussi j’avais un idéal en m’installant, un peu la p’tite maison dans la prairie
      Mais c’est pas ainsi que ça se déroule
      En fait tu as une ferme et deux ou trois chèvres et tu te fais du fromage , c’est ni de l’agriculture ni de la paysannerie
      Les organismes que je t’ai donné sont pour la plus par des organismes hors système (ils jonglent avec pour avoir un peu de visibilité et pour que l’on ne les emmerde pas), ils essayent tant bien que mal de diriger les gens sur des modèles responsables , traction animale, couvert végétal, autonomie, localisme, entraide ,bio ,etc..
      Figures toi que tu n’es pas le seul a vouloir vivre librement


    • @Jayjay
      Sans emmerde et sans emmerder personnes
      On est plus que tu ne crois tu n’es pas le seul
      Les réseaux locaux sont pléthore un peu partout dans nos campagnes
      Semence, farine, maraîcher, éleveur, producteur de fruit, miel...
      En peu de temps un homme honnête se rend compte combien nos campagnes regorgent de paysans, d’agriculteurs, de néo-ruraux, d’apiculteurs , de boulanger-paysans, de maraîchers tout autour de lui
      Et qui très souvent côtoient, échangent,, discutent, partagent avis et coups de mains
      Ce que tu décrit n’est pas la réalité, il n’y a pas de guerre entre paysans ou c’est un épiphénomène
      Voilà mon avis mais c’est le mien et il n’engage que moi


    • @YSL : Hors sol c’est quand tes bétes ne sortent jamais de la stabulation, ni plus ni moins . j’en ai visité de ces exploits tenues par des ingenieurs néo ruraux qui ont senti le filon . T’as 200 bestiaux répartis en deux groupes afin de désaisonner pour produire toute l’année. Quand une chevre donne 2litres5 au lieu de 4 par jour , elle part direct "a la casse" comme il disent dans le jargon. C’est inséminations artificielles avec éponges sur la foufoune pour grouper les chaleurs et donc les naissances. Des silos de 30m3 ravitaillés par des semi remorques. Du fourrage qui arrive de pays etrangers Des bétes malheureuses comme les pierres, sans cornes, rationnées par ordinateur. Ca c’est du hors sol.Et ce qui est malheureux c’est ce qui paie si tu te soumet au systéme et ça attire les jeunes , qu’ils soient cadre ou hors cadre. Pour le reste, effectivement, je n’ai pas beaucoup de bétes, j’en souhaite un peu plus et je t’assure que je n’ai aucun controle et que mes clients sont satisfait de mon produit parcequ’ils savent comment il est élaboré.J’en vois passer dans leur tracteur, en chemisette, bermuda et bateau au pied avec musique et clim’ qui rigolent en me voyant. En attendant c’est eux qui sautent les clotures quand je les croise a pieds avec mes copines :) .T’es juste le dindon de la farce, c’est pas méchant , c’est comme ça . Tu cours aprés la carotte alors qu’elle est en plastique.je ne me prétend pas agriculteur ni paysan , aujourd’hui, rares sont ceux qui peuvent en tirer un réel honneur . Ce qui est pléthore ce sont ceux qui ont rompu le pacte divin qui nous relie au vivant sous pretexte de productivité et de rentabilité. C’est peut etre toi qui vit dans un monde parallèle , il s’agirait peut etre de prendre du recul quand a ta condition, c’est pas normal de traiter quelqu’un de menteur et d’affabulateur juste parcequ’il a d’autres convictions, quand bien même ces dernières sont clairement chrétiennes dans l’intention. Je respecte ce que tu fais mais l’entre soi à ce niveau c’est ne pas faire preuve de relexion ni de relativisme. Par expérience , une telle agressivité resulte d’un grand manque de confiance en soi. Pourquoi t’es pas aussi dur avec les inuits , avec les capitalistes libéraux , avec les tarés qui puisent leur malice par origine vétéro testamentaire ?


    • Jayjay, pour être précis, les bêtes qui ne sortent pas c’est du zéro pâturage si la ration est produite sur l’exploitation, le hors sol c’est quand tu ne produit pas la ration.


    • @Jayjay
      Tu passes du coq a l’âne, les inuits c’est un autre problème, et pourquoi en parler, il y en a aucun ni dans les champs, ni dans les tracteurs, ni dans les granges, bergeries, ni étables , je t’ai donné toutes les raisons, et tout ce qu’il faut comme arguments (c’est les miens et ils n’engagent que moi comme déjà dit) je ne t’ai pas insulté, je te dis que je ne te croyais pas, je suis pas obligé, si ?
      En suite,comme déjà dit , je ne vois pas tout ce que tu racontes, des guerres de paysans, tout ça ,tout ça , mais peut-être que chez toi, il y a des guerres de gangs de paysans, c’est le Compton de la ruralité, si tu le dit
      Quand au cliché « dans leur tracteur, en chemisette, bermuda et bateau au pied avec musique et clim’ » si tu attaches de l’importance a l’apparence, si tu me voyais certainement que je te ferais sourire, moi dans mes champs , c’est pas un défilé de mode, botte ou sandales , jean’s, survet ou bleue , je m’en cogne le coquillard , j’ai une femme et des enfants , j’ai pas besoin de plaire aux autres, d’autant que je passe des jours sans voir personne , donc le look et ce que j’écoute dans mon camion , a vrai dire...hein ?
      Et pour « T’es juste le dindon de la farce » c’est toi qui le dit, et ce genre d’argument ,ça pèse pas lourd, et ça n’engage que ce qui y croit , et je t’ai dit déjà !
      J’ai rien rompu du tout « pretexte de productivité et de rentabilité » tu travaille pour rien, toi, gratuit ?
      Pardon mais charges, crédit enfants (beaucoup) ça a un coup , et ensuite je suis une exploitation vivrière, je vends peu , consomme pratiquement deux tiers de ce que je produit , je vends le reste
      Autonome alimentairement, en eau, bois et j’espère un peu énergétiquement d’ici un ou deux ans
      Tout le reste est du discours militant et partisan, moi je parle avec tout le monde, productiviste, raisonné, bio, néo-ruraux, farfelu, marginaux , donc je ne cracherais pas sur aucun paysan, je connais trop ma galère, pour aller dire a un voisin t’es un con et moi j’ai la vérité révélé
      Désolé tu m’as pas convaincu , le bidasse, mais j’accroche mal avec l’uniforme , vous etes des psycho-rigide, salutation quand même et si je me trompe , je te souhaite tout le bonheur que tu cherches, c’est ce que je cherche moi aussi
      Donc je vais pas te souhaiter du malheur, j’espère que tu réussiras comme tu le veux
      Amicalement (on est nous aussi des bonhomme il n’y a aucune rancœur juste un peu de foutage de gueule rien de bien méchant)
      Force & Honneur


    • @YSL : Certainement que mon discours est partisan et militant. En même temps je pourrais te dire la même chose quand tu m’appelle "bidasse" psychorigide, c’est limite réducteur. Aprés, je te le répète, je respecte ce que tu fais, c’est juste le systéme agricole que je critique. Il est fait pour le genre de personnes que je cite plus haut, qui eux ont rompu le pacte ( et pas toi, je ne t’ai pas incriminé, ni sur ton look de pécore ;) ) . Les petits comme nous , ou bien les entre deux, s’ils ne veulent pas crever la gueule ouverte, se doivent de ne plus accepter une telle situation. Je n’hesite pas à engager ma responsabilité quant à la qualité de mes produits d’un point de vue sanitaire parceque ce genre de psychose est toute récente dans l’histoire de l’agiculture . Avant cette avalanche de normes c’est bel et bien la valeur du travail du paysan qui était reconnu dans la confiance accordée à ce dernier . Aujourd’hui, la aussi, il y a totale inversion des valeurs : si tu ne te soumet pas au systéme normatif, si tu ne paies pas tes taxes et cotisaions, tu es jugé indigne. par contre , si tu respectes tout celà , c’est open bar. Les derniers grands scandales alimentaires sont le fruit du libéralisme appliqué au domaine de la nourriture et de sa production. On nage en plein contresens perpetuel alors moi, j’ai dit non et je n’ai pas eu besoin de faire de prosélytisme : j’ai proposé, fait voir, gouter et le bouche à oreille à fait le reste. Sinon, au sujet des guerres paysannes , c’est une réalité , du moins par chez moi . Une majorité d’escrocs qui veulent que ca rentre à tout prix. Des gros qui n’arrivent pas à plier les genoux pour toucher leur terre. Ca se vole même le foin a peine andainé, les piquets de cloture, ca déplace les bornes, libère des bétes en coupant les clotures puis appellent les gendarmes pour faire constater des divagations et tout ça c’est pour les plus sympas d’entre eux ...Des qui te tapent sur l’épaule en t’appelant "mon ami" et qui t’enc..... dés qu’ils peuvent.Des qui ont 30 Aubrac mais déclarent 150 ha PAC dont au moins la moitié qui n’est pas à eux, même pas locataires et quand tu leur demande 1ha en location il viennent faire les malheureux "ah non, j’ai pas assez pour moi" avec le Q5 baché dans la cour et le ford V8 pour aller se promener dans les chemins ... Un bouquin je pourrais écrire :) .Je suis peut etre au mauvais endroit , certes...


    • @YSL : Et , soi dit en passant, Moscovici n’est peut etre pas dans le tracteur ou exploitant mais en attendant il décide pour nous et il est pas du genre à se signer :https://www.youtube.com/watch?v=TUt...


    • @Jayjay
      C’est de bonne guerre , je te taquine un peu
      Mais je pense (peut-être a tort) que l’on change les gens par notre exemplarité, notre bonne humeur et notre gentillesse
      Mais en effet si ton coin est comme tu dis, barres-toi de là
      Les endroits pauvres , sont plus rudes ,mais plus sympa
      Comminges, Ariège, arrière pays audois , Pyrénées-Orientales et les Pyrénées dans sa presque totalité, peu cher parce-que difficile a travailler
      Salutation


  • Raison de plus pour arrêter de bouffer de la barbaque ! Et les conditions d’abattage on y pense ! Le commissaire du peuple Mouscou vicieux, c’est qui celui-là ? Il est élu par qui ?


  • "provenir de ces grands élevages extensifs"
    Je pense que vous vouliez dire "grands élevages intensifs".
    L’élevage extensif, c’est justement le contraire (petit troupeau et assolement prairie).


  • Qu’attendent les éleveurs et agriculteurs pour rejoindre les gilets jaune ? Avec leurs machines agricoles et leurs tracteurs !

     

  • Ils veulent détruire le pays, pas seulement l’élevage. C’est tellement évident. Ce sont les agents de l’OTAN. Ils vont tester sans doute une guerre civile ici.


  • Moscovi chie partout en France et en Europe comme les vaches, finira t-il au même endroit ?


  • Concernant Moscovici et ses acolytes,un extrait de "Les Rothschild" par Edouard Demachy chez Kontre Kulture :

    " Il est très triste et très malheureux que les ouvriers ne comprennent pas que tant que les chefs socialistes seront entre les mains de la franc-maçonnerie et des j....,ils ne verront jamais leur sort s’améliorer,tout au contraire.Les impôts augmenteront pour pouvoir subvenir à la rapacité des j.... et les grèves,uniquement dirigées contre les directeurs qui ne font pas partie de l’ordre FM,achèveront de ruiner le prolétariat. L’élément catholique pur est beaucoup plus près du socialisme vrai que le ne sont les radicaux..."
    "La FM,qui est l’ordre par excellence des j....,a été assez habile pour tenir sous sa dépendance tout l’état-major du parti socialiste,sous prétexte d’anticléricalisme,afin de paralyser son action..."


  • Tant que la guillotine se traîne aux pieds de tant de traîtres, tous les travailleurs trinquent et trinqueront encore bien davantage, et pas seulement les paysans.


  • Grace au clonage on va bouffer le même zébu toute notre vie durant, parler tous la même langue, coucher avec la même femme et regarder Hanouna jusqu’à sa retraite... c’est ce qu’on appelle le multiculturalisme...

     

  • il y a beaucoup de divisions horizontales au fils des commentaires
    d’ailleurs cela sert le système

    certains reproche au monde "paysan" son manque d’implication dans le mouvement Gj

    je tiens simplement a préciser que son engagement a été a la hauteur de ses possibilités, et que le mouvement gilet jaune est un mouvement qui tire ses racines de la France peripherique et de la France rurale profonde donc agricole

    je tiens aussi a rappeler l’absence d’engagement et de soutiens du monde ouvrier entre 1975 et 1995 et plus généralement des petits* salariés et artisans urbains et peri-urbains lors des manifestations "paysannes"
    (*) petits sans condescendances simplement en reference des revenus

    si le monde agricole s’est perdu dans la fnsea nous sommes ici nombreux a nous être perdus dans d’autres structures politiques a commencer par la chiraquei, la mitteranderie et autres lepenerie etc etc .....

    parce que ce qui se passe aujourd’hui va bien au delà des griefs passés je soutiens les agriculteurs leurs conseillant prendre exemple sur le monde ouvrier, a savoir , se débarrasser de ce syndicat comme il a su le faire a l’encontre de la cgt, cfdt et autre fo


  • Il s’agit pour les elites de faire faire banqueroute aux agriculteurs pour recuperer leurs terres. Les psychos elites veulent defrauder le peuple, cest au tour des agriculteurs de passer a l’abatoire. L’euro fort et les reglementations de l’UE ne leur laissent aucune chance (excepte l’effort de chacun d’acheter local quand cest possible).. pour les grosses exploitations de l’ue on peut imaginer que ceux la recevront les subventions adequate pour leur survie. Ca n’augure rien de bon pour la qualite de notre nourriture si elle tombe completement dans les mains des multinationales

     

Commentaires suivants