Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les Arabes et leur printemps

Par Gilad Atzmon – Traduction E&R

Ce n’est un secret pour personne que l’été fuit l’Europe cette année et certains météorologues prédisent même une éclipse de soleil pour les sept à dix prochaines années. Lorsqu’on leur a demandé d’expliquer cette sombre prédiction, quelques experts ont fini par accuser les Arabes : « C’est entièrement de la faute des Arabes, ils ont pris tout le printemps. »

Blague à part, en regardant les arabes et leur « printemps », cela révèle un spectacle effrayant. Il s’agit essentiellement d’un bain de sang au quotidien.

Un vaste soulèvement populaire au nom de la « libération », des « droits de l’homme », de la « démocratie » et d’autres grands mots, a mûri en un temps très court dans un chaos régional, des guerres civiles, des carnages, des perte de vies sur une échelle de magnitude énorme et une tonne d’équipements interventionnistes qui garantissent plus de dégâts à venir.

Qu’est-il arrivé ? Pourquoi le « printemps arabe » se transforme en un hiver régional ? Pourquoi la démocratie égyptienne n’a pas durée plus d’un an ?

Je ne vais pas répondre à toutes ces questions. Au lieu de cela, je vais proposer une méthode simple pour résoudre ces problèmes.

Il y a environ 18 mois, j’ai publié Quel Juif errant ?, une analyse de la politique identitaire juive. J’ai affirmé que si l’on veut comprendre Israël ou l’étendue du pouvoir juif, alors nous devons chercher dans les idéologies et la culture qui ont formé l’« État juif » et qui maintiennent le tribalisme ainsi que la politique juive.

Le livre a provoqué une tempête, il a été salué par certains des universitaires et des humanistes les plus importants, mais il a également été durement combattu par de nombreux militants juifs tribaux et quelques-uns de leurs dévoués Shabbes Goyim.

Cependant, c’est l’opposition à mon travail qui m’a réellement convaincu que j’étais sur la bonne voie – une étude théorique et critique de la culture et de la politique identitaire est clairement la voie à suivre. L’étude de la culture juive explique la barbarie israélienne, comme elle explique la négligence israélienne en ce qui concerne les droits de l’homme, elle jette la lumière sur le programme des néoconservateurs interventionnistes et elle éclaire aussi le baratin au cœur de la gauche juive et des juifs sionistes antisionistes (AZZ). Cette étude explique clairement pourquoi les Palestiniens vivent encore dans des camps de réfugiés pendant que les soldats américains et britanniques combattent dans des guerres sionistes.

Je soutiens ici que les spécialistes et les intellectuels arabes en particulier devraient également examiner de près la culture arabe et sa politique identitaire afin de comprendre et de modifier la situation grave actuelle.

Une telle étude pourrait révéler, par exemple, que la « démocratie occidentale » ne peut pas être le système politique optimal pour certains États du Moyen-Orient. Une telle étude devrait tenir compte du point de vue de l’islam sur la notion de « civil », elle devrait aussi prendre en considération les caractéristiques démographiques des différentes régions et États arabes. Il se pourrait même qu’elle ait à s’interroger sur la notion d’« État », en référence à la culture et à l’histoire arabes. Les divisions de classes dans la société arabe sont également un sujet crucial qui doit être examiné. Une telle étude pourrait bénéficier d’un examen théorique de la façon unique dont la République islamique d’Iran équilibre l’islam et la démocratie. Une telle étude devrait transcender au-delà de la politique, des affaires mondiales et de la décomposition des modes de pensées dialectiques matériels. Elle localiserait le sujet en question, à savoir l’arabe et le monde arabe, au centre du discours.

Une telle étude devrait soulever les questions suivantes : Qui sont les Arabes, les Égyptiens, les Syriens, les Palestiniens et ainsi de suite ? En quoi croient-ils ? Qu’est-ce qui les unit ? Qu’est-ce qui les sépare ? Sur quoi peuvent-ils se mettre d’accord ? Qu’est-ce qui les terrifie ? Qu’est-ce qui les rend heureux ?

Une fois que les Arabes commenceront à s’occuper de ces questions, ils se rendront compte que, plutôt que de s’entretuer pour Israël, l’Amérique ou la Russie, ils devraient identifier qui ils sont vraiment et qui sont leurs vrais ennemis.

Retrouvez Gilad Atzmon chez Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #456015
    le 05/07/2013 par ’Umar
    Les Arabes et leur printemps

    Très bonne réflexion de Gilad Atzmon, merci pour la traduction et le partage.


  • #456064
    le 05/07/2013 par petit_poney
    Les Arabes et leur printemps

    Je crois comprendre l’esprit de ce texte ; mais existe t-il vraiment un État pour lequel la "démocratie occidentale" soit un "système optimal" ?
    Pour la France, on ne peut pas ignorer le lien entre son occidentalisation et le déclin du catholicisme, en tant que base du système politique, puis en tant que système de valeurs, puis en tant que croyance. Ce processus ne s’est-il pas opéré à coup de propagande (qui continue aujourd’hui), de révolutions manipulées de 1789 à 1968...

    Gilad Atzmon présuppose qu’aucun pays Arabe ne peut se défaire de l’Islam (ou même du christianisme pour les Arabes chrétiens), les expériences en Tunisie ou en Turquie semblent lui donner raison. Pour aller plus loin dans l’étude de l’identité Arabe, nous devrions nous demander pourquoi.

    Je crois d’ailleurs que l’empire en est venu à la même conclusion, et que le danger est plutôt dans l’instauration de régimes "islamistes", reprenant les apparats de l’Islam jusqu’à la caricature, mais totalement opposés à l’Islam dans l’esprit, et surtout aux ordres.

     

    • #456232
      le 05/07/2013 par joseph
      Les Arabes et leur printemps

      question centrale, en effet ! mais j’en ai une autre : le développement extraordinaire des arabes, suite à la révélation mahométane, a -t-il été une expansion arabe ou musulmane ? la nuance est bien là, puisqu’à chaque fois que les musulmans ont dressé la bannière du croissant, ce fut toujours au profit de l’Empire ( les anglais dans la péninsule arabique hier, et les sionistes en Libye et en Syrie aujourd’hui...)...il me semble que les conquêtes de l’Andalousie, pour ne prendre que cet exemple-là, soient d’abord une conquête militaire arabe....si quelqu’un a des infos plus complètes que les miennes, je suis preneur...


    • #456687
      le 06/07/2013 par Georges Abitbol
      Les Arabes et leur printemps

      @joseph
      Peut-on vraiment séparer, dans l’esprit de certains, l’utilisation de la foi au service du pouvoir ?


  • #456078
    le 05/07/2013 par Ali Bohron
    Les Arabes et leur printemps

    Pour que nous puissions nous compte de notre propre maladie ordinaire, il nous faut l’esprit ouvert et être capables de voir et vivre sans préjugés.

    Et l’esprit s’ouvre grâce à une éducation universelle présentant les réalités de la vie et la bonté de la nature, et qui est exempte de dogmes et de fausse science.

    Pensez-vous que l’esprit puisse s’ouvrir sans s’émanciper de l’enseignement de l’Islamisme, du Judaïsme, du Darwinisme, du Freudisme, du Satanisme, bref, du monstrueux conditionnement humain ?

    Pensez-vous que l’esprit d’un être puisse s’ouvrir sans qu’il ait réévalué le Catholicisme et rejeté l’horrible Ancien Testament pour ne garder que la parole vivifiante de Jésus, et constaté ainsi sa valeur christique universelle ?

    L’Ancien Testament est un appel à la dégénérescence humaine. Les religions qui le partagent en héritage et le propagent ont un dessein caché, un dessein mortel.

     

    • #456130
      le 05/07/2013 par blitz-chips
      Les Arabes et leur printemps

      Mettre l’islam,le judaisme,le darwinisme et le satanisme dans le même sac c´est étre malhonnéte et je ne crois pas que cela fasse partie des paroles vivifiantes de Jesus.Pas d´amalgame svp a part si ton but est de provoquer dans ce cas la amuse toi bien tout seul ou va évangeliser des catholiques.


    • #456216
      le 05/07/2013 par Ymastachi
      Les Arabes et leur printemps

      blitz-chips

      Je crois qu’il parlait des musulmans extrêmistes


    • #456249
      le 05/07/2013 par Perseus
      Les Arabes et leur printemps

      « L’Ancien Testament est un appel à la dégénérescence humaine. »

      Donc, chaque fois que Christ cite l’Ancien testament pour s’appuyer dessus (c’est à dire tout le temps), il appelle à la dégénérescence humaine...

      Exemple :

      « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, et de toute ta pensée et tu aimeras ton prochain comme toi-même. » Mat 22:37-40

      Soit la reprise de :

      « Tu aimeras l’Éternel, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme et de toute ta force. » Deut 6:5

      « Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » Lev 19:18

      « Les religions qui le partagent en héritage et le propagent ont un dessein caché, un dessein mortel. »

      Pour ma part, je vais suivre la recommandation du Christ qui est de respecter ces deux commandements de l’Ancien testament et je crois que cela va bien se passer :)


    • #456478
      le 05/07/2013 par zublitoo
      Les Arabes et leur printemps

      Le franc-mac de service...


    • #456666
      le 06/07/2013 par tribalwind
      Les Arabes et leur printemps

      Ca reste une demarche personnelle de toutes facons, on ne peut forcer personne a réevaluer ce en quoi il croit !!
      Et il y a plusieurs etapes dans la vie, on ne voit pas les textes pareilles a 10,20,30ans ou 75 ans...

      Quand a ceux qui gravent ca dans la pierre et ne se pose plus de questions jusqu’a la mort... bon ben religion ou pas, Il se peut que certains ne soient pas destinés a evoluer dans leur idées quoiqu’il advienne ?

      La religion a le merite de planter le spirituel dans les consciences, peut etre est ce son unique role ?
      Je trouve le catholicisme dans l ensemble figé, assez peu subtil (dans l ensemble) ,voire même grossier pour certaines conceptions mais c est par là que j ai commencé a apprendre des choses ... pourquoi demander plus ?
      Y avait déjà toute la doctrine philosophique avant JC... mais est ce que c est efficace ? non ! ca demande des années d etude et de reflection !

      Pareil pour le "Darwinisme" et le "Freudisme".... c est perfectible, c est très criticable mais ca a permis a tout le monde d avoir une base de reflection...les grandes lignes sont simples,intuitives mêmes....après chacun en fait ce qu il en veut !!
      Iventons du neuf au lieu de vouloir rèformer l ancien a l infini... tout ces concepts sont important dans le développement de la conscience (esprit)..
      Si vous etiez emancipé de ces choses là, vous ne chercheriez même pas a les changer !!(une petite pique)


    • #456890
      le 06/07/2013 par Ali Bohron
      Les Arabes et leur printemps

      Tous les ismes cités et les autres sortent du même tonneau juif. Même le Darwinisme, puisqu’il a été sponsorisé par la fondation Rockefeller.

      Avec l’Ancien Testament, les religions véhiculent la banalisation du meurtre, du génocide, de l’injustice. Elles sont faites pour former des esprits bornés, des extrémistes, des fanatiques. Mais tout le monde ne le devient pas forcément. Beaucoup sont bons par nature et d’autres réfléchissent.

      Le Nouveau Testament, et l’Ancien, a été remanié plusieurs fois. Il a été complété, « interpolé », réduit, falsifié. C’est pourquoi, il ne faut garder que ce qu’il y a de bon en lui, rejeter les choses grotesques. D’ailleurs, le Dieu de la Bible (juive) n’était pas le Père dont parlait Jésus. Il disait des Pharisiens qu’ils avaient Satan pour père. Cette phrase disqualifie l’Ancien Testament.

      La spiritualité est l’action de penser à un sujet donné, de l’évaluer pour le creuser, l’étudier… La spiritualité peut donc s’appliquer à un immense champ de sujets, sains ou malsains.


    • #457082
      le 06/07/2013 par anonyme
      Les Arabes et leur printemps

      @ Ali bohron

      Ton inculture est manifeste. Il existe plus de manuscrits prouvant l’authenticité de la Bible (Ancien comme Nouveau testament) que pour n’importe quel livre de l’antiquité. Ce que tu dis renvoie à de vieux arguments antichrétien qui ne résistent pas à une étude solide.

      Quand à dire que Christ ne reconnait pas le Dieu de l’Ancien testament comme le Père, je te renvoie à cette parole de l’évangile :

      « Moi, j’ai un témoignage plus grand que celui de Jean ; car les oeuvres que le Père m’a donné d’accomplir, ces oeuvres mêmes que je fais, témoignent de moi que c’est le Père qui m’a envoyé. Et le Père qui m’a envoyé a rendu lui-même témoignage de moi. Vous n’avez jamais entendu sa voix, vous n’avez pas vu sa face, et sa parole ne demeure pas en vous, parce que vous ne croyez pas à celui qu’il a envoyé. Vous sondez les Écritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle : ce sont elles qui rendent témoignage de moi. Et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie ! » Jn 5:36-40

      Ici, Jesus dit bien que l’Ancien testament rend témoignage de lui et que le Dieu de ce testament est son Père. Comment l’Ancien testament pourrait-il rendre témoignage de lui s’il est satanique ?

      Quand Christ dit aux pharisiens qu’ils ont pour père le diable, c’est justement parce qu’ils ne veulent pas le reconnaître comme l’envoyé du Père. C’est tout le problème du peuple juif depuis 2000 ans. C’est parce qu’ils ne veulent pas reconnaître Jésus comme leur messie qu’ils en attendent un autre (qui comme le dit Soral ne peut être que l’antéchrist). C’es parce qu’ils ne veulent pas reconnaître le témoignage de l’Ancien testament en faveur de Jésus qu’ils se sont fait un Talmud. Et c’est bien ce qui les empêche d’accéder à l’universelle car il n’y a qu’en Christ que le mur de séparation entre le juif et le non-juif est abattu. C’est pourquoi la réconciliation avec le peuple d’Israël ne peut en dernière instance passer que par la reconnaissance de Jésus Christ comme messie envoyé du Père.

      Ce n’est pas en en traitant l’Ancien testament de livre satanique que l’on peut appeler les juifs sur cette voie mais en leur démontrant que le Nouveau testament en est l’accomplissement.


    • #457249
      le 07/07/2013 par Ali Bohron
      Les Arabes et leur printemps

      Cher Anonyme,

      C’est vrai que je n’ai que le certificat d‘étude. Mais je ne m’en plains pas, cela m’a épargné l’ignorance du formatage universitaire.

      Il faut faire preuve de bon sens et ne pas se fier aux Ecritures qui justifient les carnages. Ceci est une évidence dont la preuve est sous nos yeux, en Egypte, Syrie... Beaucoup de ceux qui croient à elles massacrent leurs congénères au nom de leur Dieu. Cela ne prouve-t-il pas que les fruits de l’arbre de la religion du livre sont empoisonnés ?

      Et qu’on ne me dise pas que ces religions n’y sont pour rien et qu’elles ont été détournées ou ne sont pas bien comprises. Cela confirmerait seulement ce que je dis : Il est facile de manipuler les croyants pour en faire de fanatiques assassins.

      Le monde a-t-il besoin d’un enseignement religieux qui transforme un grand nombre de croyants en égorgeurs ?

      Ceci dit, Jésus n’a pas fait de métaphore quand il a parlé du père des Pharisien.


  • #456115
    le 05/07/2013 par Imazighen
    Les Arabes et leur printemps

    il faudrait peut être arrêter d’appeler "arabes" les populations du monde "dit" musulman, en effet ce que les nord-africains parlent (du Maroc à la Libye) est une sorte de "créole" arabe-amazigh (où arabo-berbère si vous préférez) appelé "Darija" (langue courante), le même schéma se reproduit dans tout les pays de confession musulmanes qui sont parfois arabophone et parfois utilisent seulement les lettres arabes, commençons par nommer les choses avec leur véritables noms, cela pourrait aider à produire une analyse plus claire de la crise que vivent ces peuples . comme on ne peut considérer tout les peuples francophones comme des français , on ne doit plus considérer les maghrébins (amazighs/berbères) , les égyptiens, les iraniens (etc) comme des arabes , ce printemps qui concentre l’attention du monde prendra alors une autre forme , peut être plus proche de la réalité de la crise qui traverse ces pays .
    cordiallement !

     

    • #456215
      le 05/07/2013 par franco kabyle
      Les Arabes et leur printemps

      oui mais il y a un bloc civilisationnel arabo-musulman qui englobe tous ces pays et qui s’est forge pendant plusieurs siecles.

      en terme culturel cette uniformisation est prejudiciable aux cultures nationales, mais en terme de geopolitique la theorie veut que l’ensemble de ses pays parlant d’une seule voix "arabo-musulmane" prend un poid superieur a l’influence de chaque pays.

      il semble que le panarabisme a vecu, il fut utile lors de la decolonisation, aujourd’hui il semble etre remplace par l’islamisme.

      pourquoi ? comment ?


  • #456228
    le 05/07/2013 par D. Kada - Oran
    Les Arabes et leur printemps

    Le jour où l’Occident cessera de s’immiscer directement et/ou d’une manière « détournée » (en coulisse) dans la politique et dans l’économie de ces pays là, le monde arabe sortira de sa léthargie et de son sous développement. A coup sûr. Dès qu’une lueur d’espoir se profile à l’horizon et que la « mayonnaise démocratique » commence à prendre on anticipe sur les événements à venir, on fomente, et tous les prétextes, tous les ouï-dires, tous les mensonges les plus éhontés deviennent vérités quant à l’annulation et l’avortement de l’expérience des urnes.

    Aux yeux de l’Occident laïc « les arabes » sont trop sous développés pour choisir la voix de la raison et donc de la laïcité. A chaque fois qu’il laisse les peuples musulmans choisir librement, Ils optent à répétition, et l’expérience de l’Algérie en 91, de Hamas et de l’Egypte en 2012 est là pour l’édifier, pour le choix du cœur et donc de la foi.

    La seule Option qui reste à l’occident pour forger un monde arabe à son image est, à défaut d’éradiquer l’islam, est de le rendre folklorique et sans incidence aucune sur la vie politique et économique de ces pays. A l’image du christianisme en Europe par exemple. Ou propager un Islam à « la flower children » en ces terres. Et « dessécher » l’Islam de toute sa sève politique et économique.

    La démocratie ne servira, a répétition, perpétuellement, qu’à faire accéder les islamistes au pouvoir. C’est sa seule vertu. Mais son antagonisme voire ses inconvénients sont trop nombreux que ces avantages aux yeux de l’Islam pour être retenue comme modèle de gouvernance licite et viable.

    Le fondement de la philosophie et de la pensée occidentale par rapport au « Monde arabe » se résume par cette phrase : Le Malheur des Arabes c’est l’Islam.

    En attendant El Mahdi, « les arabes » se complaisent, par la force, de ses dirigeant vendus et laïcs sous l’œil alerte de l’occident laïco-sataniste.

    Le Meilleur DK

     

    • #456317
      le 05/07/2013 par yacsam
      Les Arabes et leur printemps

      Un grand merci à vous ! Enfin une personne qui n’est pas subjugué par la sacro-sainte "Laicité-Démocratie", système politique qui, à terme, provoquera la ruine aussi bien, financière, que culturelle, qu’identitaire, qu’industrielle, etc, des pays occidenteau.

      Comprenez bien que si nous somme objectifs une seconde, la Democratie en Orient et synonyme de :

      - Colonisation (au non de : civiliser les races inférieures...)
      - Israël
      - Dictateur vendus aux intérêt étranger
      - Esclavage financier
      - Monter du fondamentalisme religieux (des frères musulmans à Al-Quaida en passant par la wahhabo-salafisme, grassement rétribué et soutenue voir crée par l’Empire, à croire que sans cette volonté impériale cette forme de fondamentalisme n’aurait que très peut existé !)
      - Pseudo-révolutions suivit d’une débandade démocratique...
      - hordes de mercenaires sanguinaires

      Voila le vrais visage de la Démocratie, la vrais morale Laïque, tel est l’idéal maçonnique !


    • #456320
      le 05/07/2013 par Feynman-Oran
      Les Arabes et leur printemps

      Salut DK, je vis aussi à Oran et je suis (du verbe suivre ) égalité et réconciliation depuis de quelque temps . Voilà, je t’inviterai bien à discuter autour d’un café de ce que tu entends par "démocratie" des urnes et de ses implications dans le monde dit arabo-musulman .


    • #456695
      le 06/07/2013 par Georges Abitbol
      Les Arabes et leur printemps

      L’islam subit le sort du catholicisme : mêmes méthodes, mêmes protagonistes.
      Ce n’est pas un hasard si nombre de pays musulmans subissent l’influence et la rapacité de firmes "occidentales" et si l’occident subit une immigration massive de musulmans.
      Ensuite le système organise la compétition entre autochtones et immigrés (ou descendants d’immigrés) musulmans et enfin, nous nous dirigeons vers une guerre de basse intensité sur des critères ethniques. D’où le travail délétère du gouvernement et des ligues "anti-raciste" qui fabriquent par leurs repentances à répétition ( et la judiciarisation de la pensée), la honte d’être un autochtone pour les uns, et la colère d’avoir été un colonisé pour les autres.
      Vous remarquerez que l’immigration chinoise n’est jamais ciblée, les critères religieux et la repentance (pour le moment) ainsi que "certains aspects de la seconde guerre mondiale" ne pouvant être aussi pernicieusement utilisés.
      Quant à l’immigration rom, elle nous est brutalement imposée par l’UE.


    • #456983
      le 06/07/2013 par Eric
      Les Arabes et leur printemps

      La démocratie ? Et bien il existe une théorie... et puis ça s’arrête à la théorie. Dans la pratique, l’occident vit encore sous un régime plus ou moins oligarchique (plutôt plus que moins), une espèce de diktat réellement présent, une dictature "la plus molle possible" afin que les moutons de Panurge reste bien ancrés dans l’idéologie de la croyance. Pensez-vous ! Il est hors de question que les possédants et autre héritiers partagent quoi que ce soit ! Il me semble que c’est une philosophie (possession = existence - y compris posséder l’espace libre d’expression) de la vie que l’on retrouve partout sur la planète terre hormis peut-être dans les tribus n’ayant aucun goût pour la possession de bien matériel, animal ou humain. La femme est un attribut (humain) de valeur. Le berger, des chèvres ou des moutons, l’agriculteur possède la terre, le citadin possède un appart, une bagnole, un écran plat, un paquet de clops... Ou est la démocratie chez les possédants ??? Nulle part ! La démocratie, c’est le partage et pas seulement des convictions ou des idées préconçues. En "pratique", la démocratie... c’est bien trop loin dans la "réalité". La démocratie... peut-être dans 20000 ans ?! En tout cas risque d’être long !


  • #456234
    le 05/07/2013 par Georges Tremblay
    Les Arabes et leur printemps

    Non, cher Gilad, ce n’est pas une question identitaire des peuples. C’est une oligarchie qui a ses pions dans toutes les nations et dont la seule identité est c’elle de prédateur financier. Le Qatar et l’Arabie Saoudite contre l’Égypte et la Syrie ? De 1939 à 1945 c’était l’Allemagne et l’Italie contre les USA et l’Angleterre qui défendaient les soviétiques !

    Arabes contre arabes tout comme occidentaux contre occidentaux. Musulmans contre musulmans, chrétiens contre chrétiens. Les juifs des deux côtés à la fois et qui prennent leur lot de coups comme les autres. Les oligarches regardent tout ça en lieux sûrs et spéculent.


  • #456352
    le 05/07/2013 par f
    Les Arabes et leur printemps

    comme si les arabes avait le temps pour des introspections avec ce qu’ils leur arrivent.


  • #456388
    le 05/07/2013 par Christophe
    Les Arabes et leur printemps

    Aaah les prétendus juifs antisioniste... Quel blague, petite citation d’un grand homme à ce sujet :

    « Un grand mouvement qui s’était dessiné parmi eux et qui avait pris à Vienne une certaine ampleur, mettait en relief d’une façon particulièrement frappante le caractère ethnique de la juiverie : je veux dire le sionisme.
    Il semblait bien, en vérité, qu’une minorité seulement de Juifs approuvait la position ainsi prise, tandis que la majorité la condamnait et en rejetait le principe. Mais, en y regardant de plus près, cette apparence s’évanouissait et n’était plus qu’un brouillard de mauvaises raisons inventées pour les besoins de la cause, pour ne pas dire des mensonges. Ceux qu’on appelait Juifs libéraux ne désavouaient pas, en effet, les Juifs sionistes comme n’étant pas leurs frères de race, mais seulement parce qu’ils confessaient publiquement leur judaïsme, avec un manque de sens pratique qui pouvait même être dangereux.
    Cela ne changeait rien à la solidarité qui les unissait tous. Ce combat fictif entre Juifs sionistes et Juifs libéraux me dégoûta bientôt ; il ne répondait à rien de réel, était donc un pur mensonge et cette supercherie était indigne de la noblesse et de la propreté morales dont se targuait sans cesse ce peuple. »

     

    • #456843
      le 06/07/2013 par Phaeton
      Les Arabes et leur printemps

      Bonjour,

      Je suis un peu nouveau ici et je cherche à capter l’essence de certains concepts proposés par E et R.

      Ai-je bien compris l’expression "idiot utile" en présentant votre post comme en étant un des exemples les plus didactiques ?

      Merci...

      PS : Ceci dit pour les autres, parler d’idiot utile n’est-ce pas nier l’autre non plus, ne pas essayer de le comprendre ?


  • #456563
    le 05/07/2013 par ammar
    Les Arabes et leur printemps

    Pour ma part je suis complément esquinté identitairement,d’origine algérienne on m’a dit que j’étais arabe et je découvre que le fond est berbère et je me sent comme un Gaulois dans mon intérieur j’ai le même cerveau qu’un Français ,je n’aime pas les amerloques par contre c’est certain .« Que puis-je connaître ? », « que dois-je faire ? », « que suis-je en droit d’espérer ? Je me tâte est sérieusement !!

     

    • #456641
      le 06/07/2013 par Rachid
      Les Arabes et leur printemps

      camarade, l’identite est composee de couches successives d’experiences, personnelles, familiales, nationales

      il n’y a pas d’identite abstraite, tu es ce que tu es

      tu dis te sentir comme un gaulois et bien c’est ce que tu es

      tu es francais d’origine arabo-berbere et tu n’es pas le seul on est des milliers

      as tu remarque qu’en francais on dit "je m’appelle", non pas "on m’appelle" ou "mon nom est" comme disent les anglais "my name is"

      JE M’appelle

      ca veut dire que c’est toi meme qui definis ce que tu es

      c’est bien mieux comme ca


    • #456702
      le 06/07/2013 par Georges Abitbol
      Les Arabes et leur printemps

      Vous subissez le même sort que les Français de souche : la confusion et la perte d’identité.
      Un Chinois qui débarque clandestinement à Roissy sans connaître le moindre mot de Français ni quoique ce soit à propos de la "France" hormis l’adresse de l’atelier clandestin ou du restau où il va trimer pour payer son passage, est "Français comme vous ou moi". Les Roms qui arrivent en masse, et qui savent du pays ce qu’ils vont toucher des aides obligatoires, sont tout aussi "Français".
      Le système a ciblé plus particulièrement le pays, vassalisé depuis 1789 , d’essence catholique, et l’une des plus vieilles nations constituée, comme laboratoire à la destruction complète de l’identité, de l’histoire, de la culture et du mode de vie.


  • #456577
    le 05/07/2013 par EXLIMES
    Les Arabes et leur printemps

    Je ne crois pas qu’il y ait de "méthode simple pour résoudre" des problèmes complexes et c’est à se demander si Gilad Atzmon n’aurait pas pu écrire, à l’instar du générale de Gaulle, "Vers l’Orient compliqué, je volais avec des idées simples".

    Ensuite, s’interroger sur son identité n’est pas une méthode simple pour résoudre des problèmes même si cela s’avère important pour ensuite proposer une méthode de réglement des conflits. Se poser la question de savoir ce qu’est un juif, un arabe, un occidental, un européen, un français... est essentiel pour ensuite essayer de trouver des solutions. Quel est l’intérêt de la notion d’arabe, de juif ou d’occidental dans un monde où existerait des nations et une Organisation des Nations Unies ? Dans l’hypothèse où l’on admettrait que ce sont les nations qui disent le droit, quel sens les nations donnent-elles à ces notions et dans quel intérêt ? Par opportunisme, le mot "juif" a été défini par la loi du retour israélienne. Est-ce que le mot arabe est défini par l’Arabie Saoudite ? Certains parlent de l’Europe mais on ne peut pas confondre Union Europénne et Conseil de l’Europe. Comment les Antilles, la Russie et la Turquie peuvent-elles appartenir à l’Europe ? Or, si on écarte la question juridique, l’Europe prend une autre signification.

    Ces questions sont pourtant essentielles dans un monde où il existerait des frontières non naturelles. Si on ne veut pas définir clairement ces notions alors pourquoi ne pas tout simplement supprimer les frontières non naturelles ?


  • #456608
    le 06/07/2013 par Mehdi
    Les Arabes et leur printemps

    Faut dire aussi que les arabe se sont mis d’accord pour ne jamais etre d’accord du coup les sionistes n’ont juste qu’à les regarder s’entre tuer !
    La preuve est là :
    http://www.youtube.com/watch?v=Y7DH...


  • #456691
    le 06/07/2013 par Abdessalam
    Les Arabes et leur printemps

    Je ne vois pas pourquoi la notion d’identité ethnique devrait être la pierre angulaire d’un projet politique dans les pays Arabes ou même ou que ce soit. Les Califats successifs ont gouverné sur l’Afrique le Moyen Orient et en Europe sans pour autant qu’il y ait de troubles confessionels ou identitaires. L’Islam éclairé apportait justice et prospérité., l’Espagne wisigothe était exsangue, les arabes et les berberes ont apportés la dernière Révélation, apportant avec elle justice, tolérance et une exceptionnelle prospérité économique. La conquête des coeurs est la véritable raison : les Ibériques et les Berbères ont acceptés l’Islam car il leur apparaissait comme un projet positif pour l’avenir. voir "l’Espagne et le temps des Califes" sur Youtube)

    Aujourd’hui, il est impossible de reproduire ce modèle ou même de l’adapter dans les conditions actuelles :

    1- l’Empire ne laissera jamais cela arriver et utilisera sa force de frappe médiatique (médias-mensonges) militaire (ONU, agents infiltrés pour des révolutions "démocratiques") et financière (embargo, gels d’avoirs, interdictions etc) pour enrayer toute tentative de création d’un état véritablement Islamique.
    2- L’état de la communauté musulmane : les savant "connaisseurs" de l’Islam sont de moins en moins compétents (cf video de Cheikh Imran Hossein http://www.youtube.com/watch?v=eTy3...) et les musulmans au niveau individuel sont de plus en plus ignorants de leur propre religion et suivent aveuglément ces prédicateurs.

    Je ne crois pas que le monde arabe s’en sorte tant que l’Empire domine le Monde tel qu’aujourd’hui. Si les musulmans (toutes ethnies confondues) s’unissent et se libèrent du joug de l’Empire, alors le Moyen Orient pourra redevenir une terre de paix. Mais cela ne se fera qu’au prix d’une guerre mondiale que je vois arriver assez vite...


  • #456700
    le 06/07/2013 par Millenium
    Les Arabes et leur printemps

    peut-être le sujet d’un autre livre, the wandering domocracy ?


  • #457040
    le 06/07/2013 par feynman-Oran
    Les Arabes et leur printemps

    Incroyable ! Chikh Imrane Houcine avait prévu la chute imminente du président égyptien mais personne ne l’avait écouté. Voici le lien : https://www.youtube.com/watch?featu...


  • #457127
    le 07/07/2013 par D. Kada - Oran
    Les Arabes et leur printemps

    @ Georges Abitbol

    La Notion de l’Etat Nation et du nationalisme a émergé tard dans l’Histoire de l’Humanité comme substitution ou usurpation du « droit divin ».
    Je vais être « hyper-succinct ». L’idée de « l’ETAT NATION » est récente dans l’Histoire de l’humanité et remonte au début de la révolution des satanistes et/ou des francs-maçons de 1789. Son avènement fut une nette opposition à la royauté en premier temps chez les chrétiens, et plus tard un « pseudo » mouvement d’émancipation « arabes » du califat chez les musulmans.
    Sa concrétisation, le nationalisme, fut une étape essentielle pour détourner les hommes du rapport d’ordre transcendant qui les liait à Dieu. On remplaça insidieusement l’appartenance « religieuse » par l’ethnie, la terre, les frontières… Souvent en parfaite inadéquation avec les réalités ethniques, historiques et sociales. Pour enfin aboutir aujourd’hui à des « pouvoirs temporels » affranchis de toute autorité spirituelle.

    Bref ! Le nationalisme arabe est en profonde contraste avec l’Islam qui le « vomit ». Il faut avoir un minimum d’aptitudes intellectuelles et spirituelles pour saisir ce que je veux dire et pour comprendre que ce monde « laïco-matérialiste » et/ou ce Monde « des Etats Nations » est celui de la corruption et de la supercherie. Celui du leurre de la liberté et des droits de l’homme. Celui d’un Monde qui se veut sans Dieu. Ce monde vit ses derniers instants historiques.

    Le Meilleur DK


Afficher les commentaires suivants