Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Les LGBT et le porno, d’après une étude IFOP : surconsommation et addiction

Masturbation compulsive, consommation effrénée de vidéos pornographiques, multiplication des expériences sexuelles virtuelles… L’addiction sexuelle prend aujourd’hui une tournure de plus en plus virtuelle avec les nouvelles formes de dépendance aux images sexuellement explicites visibles sur les écrans. […] Réalisée à partir d’un échantillon à la fois représentatif (méthode des quotas) et significatif d’hommes attirés par les hommes (848 gays, bisexuels ou hétéros curieux), cette enquête met en exergue l’importance et les conséquences de l’usage des sites pour adultes dans cette catégorie de la population qui exploite plus que d’autres les possibilités de sexualités virtuelles offertes par les nouvelles technologies.

 

- La consommation de contenus pornographiques est beaucoup plus intense chez les hommes qui aiment les hommes que dans le reste de la population masculine […].

- Et pour plus d’un sur dix, le porn occupe même une place quotidienne dans leur vie […].

- Cette surconsommation de films pornographiques va de pair avec un recours beaucoup plus répandu à d’autres supports d’excitation comme les webcams […].

- Fervents adeptes de ce « cyber-onanisme » prenant la forme de séances de co-masturbation assistées par webcam, ils expriment aussi un gout prononcé pour les échanges d’images sexuelles par téléphone […].

[…]

- Enfin, il est intéressant de relever que les hommes qui aiment les hommes expriment aussi un goût prononcé pour des scénarios pornographiques hétérosexuels. En effet, s’ils regardent avant tout des scènes de sexe homosexuel (65 %), près de la moitié (49 %) regardent aussi des films pornos « hétéros » avec un homme et une femme.

Selon certains spécialistes, ce goût des gays pour des contenus pensés à l’origine pour un public hétéro refléterait « un désir « féminin » pour des corps « masculins » d’autant plus fort que les gays percevraient la masculinité hétérosexuelle « comme plus authentique et plus virile »

- Les gays/bis/hétéros curieux interrogés se distinguent par une très nette suractivité masturbatoire […].

- Or, cette hyperactivité masturbatoire apparaît intrinsèquement liée à leur accès à des supports d’excitation sexuelle comme les sites de pornographiques en ligne […].

- Ainsi, plus d’un tiers des gays, bis et hétéros curieux (37 %) reconnaissent être aujourd’hui « addicts » à au moins une forme de stimulation sexuelle artificielle […].

[…]

Lire l’intégralité de l’article sur ifop.com

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

49 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Hyperactivité masturbatoire suite à une désinhibition : faire une analyse d’urine, vous trouverez des traces du principe actif de la cocaïne.

     

  • Sur la vidéo de Marion Sigaut ’les droits de l’enfant’, elle nous apprend que l’homosexualité était classée maladie mentale avant que l’OMS (un autre outil sioniste) ne la fasse sortir de la liste en 1990 sans présenter d’argumentation scientifique. Ben voyons ! C’est ça le progressisme, patauger dans la merde ? Une histoire de fous !

     

  • j ai rarement entendu dire que les gens se branlaient devant je journal officiel
    ni que les gens regardait les films pornos pour comprendre l’intrigue

    savoir ce que gens recherchent dans ce genre de spectacle est de mon avis peines perdues, c’est comme le tabac, c’est une addiction
    comme toute addiction, la stigmatiser pour la vaincre ne sert a rien
    essayons de comprendre ce qu’ils n’ont pas pu trouver avant de tomber dans cette addiction, plutot que de comprendre ce qu’ils y cherchent
    il est vrais qu’en 1975, celui ou celle qui faisait la "queue" devant le guichet du cinema des grands boulevards , attendant de pouvoir enfin en voir, pouvait toujours pretexter vouloir satisfaire une curiosité asexuée, hypocrisie sociale puissance 10
    aujourd hui passé un certain age, la curiosité, mon Q

    entre pouvoir fumer une clope 2 fois par semaine derriere un mur et avoir des clopes a disposition H24, c’est pas pareil

     

    • ...j’ai rarement entendu dire que les gens se branlaient devant le journal officiel...Ben non, ils s’en branlent si je peux me permettre la reprise de votre langage fleuri...


    • bien que n’ayant jamais prononcé le moindre mot sur ER, je suis heureux d’apprendre que mon langage est fleurit
      pourrions nous savoir de quelle nature est le votre afin de pouvoir accorder, dans la mesure de mes possibilités, mes écris a votre oreille ? merci


    • #2348779

      @jeandelalune
      "essayons de comprendre ce qu’ils n’ont pas pu trouver avant de tomber dans cette addiction, plutot que de comprendre ce qu’ils y cherchent..."
      C’est vrai. Tout comme la clope et la picole cette addiction ne reflete qu’un manque quelquepart. Etre accro a quelque chose c’est une compensation de certaines pieces manquantes dans une vie.


  • Et même plus ! le mignon qui arrive aux urgences, l’anus déchiré car son petit ami lui a enfoncé son avant-bras dans le rectum, ainsi que des ampoules ou des canettes de bières, qu’à 60 balais ils sont obligés de se faire recoudre les sphincters anal pour pouvoir retenir leur merde ! C’est quoi çà si ne n’est pas de la pathalogie mentale !

     

    • Les homos qui pratiquent le fisting sont en fait rares. Les accidents dus à cette pratique arrivent de temps en temps mais c’est assez rare. Il y eu des morts, ça c’est vrai, mais encore là très très rare. Il y par contre des cas de toys coincés dans le sigmoid ou même parfois des déchirures graves qui nécessitent une intervention d’urgence, mais ça concerne autant les hétéros que les gays.


    • #2349302

      @Pifou : Je me trompe ou tous vos commentaires sur la question anale sont extrêmement documentés ? Soit vous êtes médecin soit vous êtes praticien. Quelle érudition !


  • Cela ne fait que confirmer l’analyse profonde de Francis Cousin :
    https://www.youtube.com/watch?v=y43...


  • II y a, chez certains gays (certains, soyons gentils et raisonnables), une propension au virtuel et au narcissique un peu niais ;
    Vu que certains n’assument pas leur identité dans la sphère publique, les conditions sont réunies pour faire de l’internet homoérotique un refuge et un défouloir.....

     

  • J’affirme pour être né au début des années 60, qu’une partie significative de la population adulte des années 70 ( hommes et femmes ) était déja completement obsédé par le sexe ...
    Même les cathos tradis BCBG qui foiraient leur nuit de noce foncaient ipso facto au Vatican faire annuler leur mariage pourtant consommé pour se ramarrier illico presto...ON VEUT DU CUL , c’est clair ?!!!
    Films, revues, porno naissant, philosophie de la libération post soixante huitarde, l’ambiance malsaine date de cette époque, et d’après moi, les LGBTQXYZ n’ont rien inventé...sauf peut être le ridicule des Prides !!


  • Ils ne leur restent plus qu’à acheter la trilogie "sociologie du" sur kontre kulture et de se forger une idée des conséquences de cette merde.

    Le jeûne aussi diminue la libido pour les plus récalcitrants testosteronisés comme des taureaux, d’ailleurs ça doit être difficile à gérer cette pathologie, au dessus d’un certain niveau, si en plus vous ajoutez de la coke par dessus tout (et dans les milieux gay ça tourne bien) votre cerveau assimile ça a une récompense et du coup vous rentrez dans une boucle dont il faut augmenter les doses.

    la société libertaires et ces pathologies de masse, comment ça se passait pendant l’ère Chrétienne déjà ? ^^

     

  • Si je dis que je m’en branle de ces tarés (tant qu’ils ne m’approchent pas moi ou l’un des miens), j’entre dans la statistique ou non ?

     

  • "les hommes qui aiment les hommes" encore de la novlangue pour dire sodomites c’est à dire des hommes qui enculent des hommes.
    Soyons juste, n’ayons pas de scrupules.

     

  • J’aime mieux les photos "d’en bref".

    Passe mieux dans les transports en commun.


  • Pour passer ses journées à compiler ce genre de statistiques, faut quand même être un peu bizarre aussi. Mais bon, si ça fait progresser la science...


  • Tradition étrangère à la classe ouvrière”, “vice d’aristocrate”, “perversion bourgeoise et occidentale”, l’homosexualité “ne saurait être défendue puisqu’il nous faut une position acceptable par les masses”
    Friedrich Engels. Dans une lettre à Marx de 1869


  • Vu que l’homosexualité fût pendant considérée comme un désordre psychologique, il n’est pas étonnant qu’il s’accompagne d’obsessions donc de sur-consommation.

     

  • Bon, une fois qu’on a fait le constat, il faut savoir ce qui est la cause et ce qui est la conséquence.
    Est-ce parce que ces personnes sont accro au porno et à une sexualité "débridée" qu’ils deviennent gay/bi ou l’inverse ?


  • @pifou
    les nombreux médecins que j’ai connus dans ma vie, internes à leur époque, affirmaient que ces personnes blessées au rectum admises aux urgences sortaient de boîtes de nuit gays, par contre les hétéros qui venaient aux urgences étaient des couples dont l’homme avait un pénis « captivus », impossibilité de sortir leur sexe de celui de leur compagne.

     

    • Il y a des boîtes de baise homo avec une backroom équipée de slings ou les mecs sniffent du poppers en se faisant fister, c’est vrai. Je suis pas un client de ce genre de lieu mais je sais que ça existe. Les mecs qui se déchirent le derrière ne sortent pas "des boîtes de nuit gay", faut arrêter un peu le délire.

      Y’a tout un tas de gens qui finissent aux urgences avec un truc coincé ou une déchirure, pas que des homos, ni que des hommes, d’ailleurs. Je connais moi aussi des urgentistes qui m’en ont parlé.

      Avec le porno sur internet, l’ennui, la solitude croissante, les accros se mettent à adopter les pratiques vues sur leur smartphone ou leur ordi. L’épilation des poils pubiens chez les deux sexes n’étant qu’un début. Le commerce des sex toys est en croissance constante et la taille de certains bidules m’inquiète sérieusement.


  • Ce qui est rassurant, surtout pour nos enfants et les générations à venir : c’est que leur fin est inscrite en eux !
    Comme qui dirait Dieudo : "perdu pour perdu, je préférerais qu’il soit écrasé par un bus"


  • "Les gays percevraient la masculinité hétérosexuelle « comme plus authentique et plus virile »

    Celle là est juste ÉNORME !!!

    Quelle ironie.....

     

  • Sachant que les hommes ont une sexualité plus en demande que les femmes (en général), est-ce qu’il n’est pas normal que deux hommes ensemble aient davantage de rapports et tout ce qui s’ensuit ? (usage du porno, etc.)

    (...ou comment le respect de la nature permet le maintien d’un certain équilibre)


  • faudra bien un jour qu on parle sérieusement des films de cul (ma génération ) .et de toutes c est variante,surtout celle qui touche au bdsm et aux esclaves sexuelle. on torture de maniere horrible avec une extrême cruauté des pauvres filles,qui finiront dans un bain d acide,les survivantes finiront comme meuble dans de riche demeure.


  • Etre homosexuel, c’est passer son temps à lutter contre un état dépressif perpétuel qui est une conséquence directe de ta différence. Pareil si t’es albinos. Pareil si t’es nain. Pareil si t’es handicapé.

    Alors ? Alors tout est bon pour oublier ça. Y compris chercher à culpabiliser les autres ( la majorité ) : "c’est à cause de vous si on se sent mal", voilà le message qu’envoient en permanence tous les militants lgbtqxyz. Ils n’arrêtent pas de projeter sur les autres leur merde intérieure parce qu’ils ont besoin d’avoir des responsables pour leur malheur. Qui vient juste de... Pas de chance ! Mais avec "pas de chance", tu ne peux retourner ton agressivité contre personne. Et dans ce cas-là, suicide en vue... Alors stratégiquement, ils ont décidé de faire porter le poids de leur malheur sur nous. Pour pouvoir nous agresser. Ce qui évite d’avoir envie de se suicider. Mécanisme psychologique qui fonctionne. Qui ne règle rien sur le fond. Mais qui fonctionne car agresser, c’est exercer un pouvoir. Et exercer un pouvoir, ça permet de se délester de la merde qu’on a en soi. Quand t’as du pouvoir, tu te suicides pas. Malaise + impuissance = suicide possible. Malaise + pouvoir = plus de malaise ! C’est le même principe que ces types frustrés dans leur boulot qui se vengent de leur frustration en cognant le chien, ou madame, ou les enfants. Tant qu’il peut cogner, il peut continuer à supporter sa situation.

    Quand on voit le fonctionnement actuel des lobbies et autres minorités, on s’aperçoit que c’est une stratégie mise en place par tout le monde. Être une "victime" aujourd’hui, c’est le joker. Tu vas pouvoir culpabiliser les autres, donc exercer un pouvoir, et dès lors, te sentir mieux.

    Mais ils vous disent en même temps qu’ils sont tellement fiers de leur différence...

     

  • Alors qu’en fait , il faudrait minimiser ces histoires de cul , et surtout ces formes complètement dégénérées , pour atteindre un niveau spirituel acceptable ...

    Ils sont très très loin du compte et s’enfonce de plus en plus dans la folie ...


  • L’immédiateté , la jouissance coûte que coûte, l’orgueil et la perversion du sacré & de la normalité pour sa satisfaction personnelle
    C’est directe l’enfer !
    La vie demande des sacrifice, et ces sacrifices, c’est lutter contre ses propres travers, déviances, péchés , mensonges


  • Punaise, j’ai une de ces trouille, quand j’ai vu la photo
    Je me suis dit
    Non Mimie Mathy c’est mise à la muscu
    Ouff non c’est que son frère


Commentaires suivants