Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’Éducation nationale, l’usine à républicains

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

48 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2348624
    Le 23 décembre 2019 à 20:08 par abcd
    L’Éducation nationale, l’usine à républicains

    Excellente vidéo ! Beaucoup de vérité, en tout cas, me concernant.
    Il est vrai que j’ai toujours aimé l’histoire de France, et étant enfant, alors que je suis issus d’une famille modeste, très vite, j’ai éprouvé une grande passion pour les rois de France. Louis XIV plus particulièrement. J’ai d’ailleurs toujours dans ma bibliothèque les deux (vrai ) premiers livres que j’ai eu en ma possession : Atlas des rois de France, La vie du futur roi Louis XIV. C’est dire l’intérêt que j’y portais déjà, vu que j’avais eu ces deux livres un Noël ! Comme si cette histoire était inscrit dans mes veines, comme le souligne le début du discours de Peillon, lorsqu’il parle de faire oublier aux enfants français toute trace de leur passer post-républicain !
    Puis au collège, j’ai voué un culte à 1789 ! J’ai détesté les rois, j’ai clairement pris un immense virage à "gauche". Au début du lycée, les étoiles rouges et la "faucille/marteau " envahissaient mes cahiers. Puis me sentant tromper, voyant toutes ces inégalités, ces injustices et ces favoritismes, je me suis mis à détesté littéralement cette République. Très vite, les "faucille / marteau " furent remplacer par des croix celtique...
    Arriva une longue période de violence.
    Puis j’ai découvert E&R, et depuis, j’ai réapris à me réintéresser à mes premiers amours !

     

    Répondre à ce message

    • #2348762
      Le Décembre 2019 à 01:07 par Pitchou
      L’Éducation nationale, l’usine à républicains

      @abcd
      Tu me permettras de te tutoyer.
      Nous pratiquons le même métier, nous sommes de la classe ouvrière et donc loin des fastes royaux ou républicains. Notre histoire est liée à des événements divers et variés, parfois tragiques et d’autres fois plus heureux ainsi s’est déroulée notre Histoire pour nous emmener ou nous en sommes.
      J’ai juste une question, dont tu n’as aucune obligation de répondre, c’est un simple débat entre "confrère", chaudronnier.
      Ma question est : Crois tu que nous aurions été mieux logés avec un roi en tant que chaudronnier ?

       
    • #2348801
      Le Décembre 2019 à 07:48 par abcd
      L’Éducation nationale, l’usine à républicains

      @Pitchou
      Prends le temps de regarder les lois qu’à fait passer la République pour exploiter le travailleur français.
      Abolition des corporations des métiers, sauf bien sûr pour les aristocrates bourgeois Républicain : avocats, juges, etc...
      En fait, la République était nécessaire pour l’arrivée en force du capitalisme.

       
    • #2348845
      Le Décembre 2019 à 09:54 par abcd
      L’Éducation nationale, l’usine à républicains

      Autre chose Pitchou,
      Tu me diras, certainement tôt ou tard, la monarchie aurait dû ce réformer pour s’ouvrir à l’économie de marché, par sa concurrence vis à vis de l’Angleterre notamment. Mais je pense que les Rois auraient respecter la doctrine sociale de l’église. Avec le respect de l’être humain.
      Pour schématiser, et tu vas vite comprendre : au travail, lorsque tu soudes une pièce, la façon dont tu tirs tes cordons influencera la déformation de ta pièce.
      Les réformes d’un état, d’un système, c’est pareil.

       
    • #2349086
      Le Décembre 2019 à 18:06 par Pitchou
      L’Éducation nationale, l’usine à républicains

      Je reconnais en toi le chaudronnier, la déformation doit se maitriser en appliquant certains principe...
      Ceci dit, je pense que l’évolution capitaliste via l’industrialisation de l ’Europe occidentale, qui n’a rien à voir avec la république ou la royauté a été fulgurante et d’une telle violence envers la classe ouvrière comme jamais. Les corporations de l’époque des rois n’auraient jamais résisté à la déferlante bourgeoise soutenue par la banque et le progrès technologique galopant, devenu source de conflit attisée par la grande bourgeoisie entre puissance européenne, roi ou pas nous en aurions faits les frais.
      Je suis musulman pratiquant, je regrette cette déchristianisation de la France devenue agenouillée à une dictature de l’athéisme. Ce dont je suis certain, notre sort n’auraient pas été plus enviable avec un roi, l’évolution décrite brièvement plutôt aurait fini par l’emporter lui et ses principes, simple raisonnement au vue de l’histoire, il n’aurait jamais pu protéger les corporations face à l’intérêt de la bourgeoisie montante, sans oublier qu’il l’aurait fait chanter par la dette, déjà !

       
  • #2348667
    Le 23 décembre 2019 à 21:36 par Topaze
    L’Éducation nationale, l’usine à républicains

    La plupart des profs étant de gauche et philosémites dressent sans le vouloir les enfants contre leurs parents de droite et antisémites . Ils font de gros dégâts . C’est vers l’âge de 15-16 ans que pour l’enfant ce que dit le prof compte plus que ce que disent les parents . Les parents voient inexorablement leurs enfants s’éloigner d’eux, sauf ceux qui ne peuvent aller au delà du brevet...

     

    Répondre à ce message

  • #2348670
    Le 23 décembre 2019 à 21:48 par Aristarque
    L’Éducation nationale, l’usine à républicains

    L’Education Nationale est athée, débarassée des scories et verrues de soi disant "miracles" . Elle est aussi méritocratique : tous les profs savent bien que les enfants sont plus ou moins intelligents, les intelligents on les repère dès le premier quart d’heure du premier cours de rentrée d’une sixième... Et l’intelligence ne dépend absolument pas de la situation sociale des parents . L’Education Nationale est un extraordinaire ascenseur social : Pompidou était fils d’instituteur . C’est pourquoi je suis un républicain : la monarchie héréditaire est une loterie où les rois médiocres sont plus nombreux que les compétents . Les rois de France capables on les compte sur les doigts d’une main : il nous a fallu subir une majorité d’abrutis et de dégénérés . Sous la monarchie héréditaire c’est la NAISSANCE qui compte, sous la République c’est la COMPETENCE et l’HONNETETE qui confèrent seuls la LEGITIMITE . Vive la République - avec la proportionnelle bien entendu, ce qui n’est plus le cas depuis 1958...

     

    Répondre à ce message

    • #2348794
      Le Décembre 2019 à 07:19 par JL29
      L’Éducation nationale, l’usine à républicains

      L’Education Nationale est un extraordinaire ascenseur social
      Je vous propose une mise à jour sous la forme interrogative :
      L’Education Nationale est-elle encore un extraordinaire ascenseur social ?

       
    • #2348864
      Le Décembre 2019 à 11:01 par Roland
      L’Éducation nationale, l’usine à républicains

      Non, sous la république, c’est le suffrage qui confère la légitimité. Donc la question est de savoir si le suffrage est un critère plus fiable que la naissance.

      La forme de gouvernement dans laquelle la compétence et l’honnêteté confèrent la légitimité, c’est la cité idéale de Platon.

       
    • #2348917
      Le Décembre 2019 à 13:06 par Nelito
      L’Éducation nationale, l’usine à républicains

      « sous la République c’est la COMPETENCE et l’HONNETETE qui confèrent seuls la LEGITIMITE . » Cette phrase est tellement fausse qu’elle ne peut exister que sous la forme de l’ironie ! Je vous concède donc que vous êtes très drôle...

       
    • #2348947
      Le Décembre 2019 à 13:44 par abcd
      L’Éducation nationale, l’usine à républicains

      Compétence et honnêteté ?
      Visiblement, on est pas aller à la même école...
      J’ai vu beaucoup d’abrutis réussir.
      Fallait apporter les bonbons au prof sûrement. Ou plutôt non, dans mon cas, je ne jouais pas au tennis. Ça m’a pénaliser...

       
  • #2348688
    Le 23 décembre 2019 à 22:15 par Clovis
    L’Éducation nationale, l’usine à républicains

    L’Education Nationale est une secte franc-maçonne qui lave le cerveau des enfants.

     

    Répondre à ce message

    • #2348802
      Le Décembre 2019 à 07:53 par GJ
      L’Éducation nationale, l’usine à républicains

      ...pour les convertir à la nouvelle religion mondiale, plus précisément. Via l’Écran.

      Le vrai Gilet Jaune est celui qui veut vivre libre et dans la lumière. Mais en général ça ne plaît pas beaucoup aux chefs religieux, les hérétiques !

       
  • #2348699
    Le 23 décembre 2019 à 22:44 par fabien67
    L’Éducation nationale, l’usine à républicains

    S’acharner à éradiquer la foi qui pourrait naître dans les coeurs tendres des jeunes pousses, ne serait-ce pas une forme de pédo-satanisme ?

     

    Répondre à ce message

  • #2348832
    Le 24 décembre 2019 à 09:29 par anonyme
    L’Éducation nationale, l’usine à républicains

    Quelqu’un aura t il le courage d’expliquer ce qu’il se passe dans les écoles en France , sans tourner autour du pot ??? C’est abominable de ne rien voir. Etes vous sourd aveugle et insensible à votre entourage ???

     

    Répondre à ce message

    • #2348867
      Le Décembre 2019 à 11:18 par oui
      L’Éducation nationale, l’usine à républicains

      En effet. ce ne sont pas des républicains qui en sortent, mais des tapoteurs de portables futiles ou angoissés.
      Il y a heureusement ches les plus intelligents la volonté de savoir, sans doute innée, donnée avec l’intelligence à la naissance, et pour ceux qui cherchent le vrai, il y a sur internet de très bons pédagogues.
      Tout espoir n’est donc pas perdu.
      L’EN est une période de la vie où la jeune pousse s’ennuie beaucoup dans des classes où on n’apprend rien, et où donc elle perd non seulement la foi en Dieu, mais en tout. L’éduqué (pour devenir un valet Sganarelle) de la république idéal et reconnaissable perd toute envie profonde et tout sentiment délicat, cultive l’insignifiance et file doux pour éviter les coups de bâton. Il commence à en recevoir quand même, lui aussi, dés l’entrée dans la vie active. Il ne sait pas faire grand chose, même en tant que valet, et entre en compétition pour les faux jobs qui paient à peine le loyer avec ses innombrables pairs de la servitude.
      Alors déprime obligée ! Les meilleurs s’en sortent, par leur propre volonté et avec une aide matérielle et psychologique nécessaire (parents, amis, Etat...).

       
  • #2348869
    Le 24 décembre 2019 à 11:28 par Charles Hacks
    L’Éducation nationale, l’usine à républicains

    l’éducation anti-nationale est l’antichambre de l’athéisme Luciférien

    la fossoyeuse du Catholicisme et la grande faucheuse

    de l’identité Nationale Française !

     

    Répondre à ce message

  • #2348875
    Le 24 décembre 2019 à 11:50 par Jacob Brafman
    L’Éducation nationale, l’usine à républicains

    Jules Ferry le pape Cathophobe de l’école obligatoire laïque en France
    était Grand Maitre du GODF et missionné par ses frères trois points
    pour déchristianiser tous les petits écoliers Français et les reformater
    à leur religion républicaine qu’est le Luciférisme en réalité !

     

    Répondre à ce message

  • #2348904
    Le 24 décembre 2019 à 12:47 par Roland
    L’Éducation nationale, l’usine à républicains

    Rien à voir ou presque, avez-vous vu ceci ?

    https://www.hommenouveau.fr/3029/re...

     

    Répondre à ce message

  • #2349100
    Le 24 décembre 2019 à 18:23 par Roland
    L’Éducation nationale, l’usine à républicains

    Je ne sais pas d’où vient le dessin qui sert d’illustration mais il est parfait. Le visage de Marianne est très réussi.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents