Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

L’Éducation nationale, l’usine à républicains

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

48 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2348504

    Pourquoi De Gaulle a t-il ré-autorisé la F :. M :. interdite (à juste titre) par Vichy ?

     

  • #2348520

    Il est curieux que l’Education Nationale ait provoqué chez moi un effet diamétralement inverse.

    Au début, pour emmerder les petits profs, j’étais avec quelques camarades du quartier entre "Troca" et place Victor-Hugo vaguement royaliste par conventionnalisme plutôt partisan de Henri Comte de Paris (la "Reine de Gitans" du général de Gaulle).

    A la fin du secondaire j’exécrais les Orléans régicides et suis devenu archi-légitimiste canal François René de Chateaubriand, et sans prétendant précis, peut-être les descendants du pseudo Louis XVII.

    Revenu dans un droit chemin de plus en plus roide, à la fin de mes études supérieures, je suis devenu partisan résolu des Bourbons (Borbon) d’Espagne et notamment de Louis de Bourbon duc d’Anjou, qui nous a fait la grâce d’être non seulement le descendant de Philippe le Hardi mais aussi l’arrière petit fils du général Francisco Franco.

    La "déradicalisation" républicaine, pour moi, c’est raté.

    Tant pis pour les petits profs ;

    ,

     

    • #2348557

      certes nous comprenons, mais c’est faire peu de cas des valeurs réelles ou supposées sublimées par la seule évocation d’un nom , afin d’ignorer les surprises que les gènes ne manqueront pas de nous offrir
      les qualités du passées ne présagent en rien celles en devenir, ainsi se conduisent les gènes auxquels chacun est soumis,
      vaniteux celui qui pense y échapper, qu’il soit duc, baron ou simple palfrenier

      tant pis pour les petites particules, okayyyy !


    • #2348563

      Bon ben ça va, vous êtes resté plus ou moins royaliste. J’ai connu un type à la fac, ancien royaliste devenu communiste. Ça fait un choc, et pourtant il en faut pour me choquer...


    • #2348621

      Les particules de sous la ceinture font fi de celles au dessus, et la noblesse quand elle existe est de cœur et pas au château ; les rois et consorts n’ont pas échappé à l’attrait du faste, se sont vautrés dans la démesure et la luxure, assis sans scrupules sur l’exploitation des sans-dents de leur époque, avec la bénédiction de l’église ; de par le monde, de tous temps, il n’y a de roi que le pouvoir, il n’y a de reine que l’injustice.
      Princes et princesses n’ont de grâce que dans les contes.


    • #2348681

      J’admire Chateaubriand mais il me bassine avec sa fameuse "légitimité" : il place la "naissance" avant la compétence . Quelle était la "légitimité" de Louis 16, sinon de "s’être donné la peine de naître" comme le disait Figaro d’Almaviva . Les Anglais ont décapité Charles 1er en 1649, 144 ans avant que Louis 16 le soit . Après 1649 la réalité du pouvoir appartient au Parlement : ça n’a pas trop mal réussi aux rosbifs...


    • Etre royaliste c’est vénérer un héritier, seulement un héritier .


    • #2348687

      Un royaliste c’est quelqu’un qui vénère un HERITIER richissime . Il y eu des gens qui vénéraient Louis 18, ils étaient peu nombreux mais quand même... Ils devaient en croquer .


    • #2348740

      Un roi ne peut être jugé compétent ou incompétent et puisqu’il est le lieutenant de Dieu qui seul peut le juger. Personne ne peut juger de sa compétente car il est le gardien séculaire des secrets de l’Etat. Ses apparentes conneries sont peut être dictées par des choses secrètes que nous ne voyons pas. Arcana imperii. Arcana Dei.

      Mais ce qu’on demande à un roi, c’est "d’avoir de la gueule", comme on disait à Saint-Cyr pour les élèves officiers. Au fond, le pouvoir, c’est de l’Art. Depuis que la France n’a plus de roi, tout y est moche.. Pompier. Ridicule, américain.


  • #2348523

    Personne n’est neutre.
    Rien est aléatoire.
    Tout a une conséquence.


  • #2348550

    De Emile Littré,grand homme de Wikipédia et célébré par Jules Ferry(Loge française et écossaise de la Clémente Amitié),sur l’éducation :
    "..doit être considérée comme une arme de l’état libéral pour 3 raisons.En tant qu’instrument de propagande,elle renforcera l’emprise du régime sur le peuple ;en tant qu’institution scientifique et non sectaire,elle frappera l’Eglise et annulera l’emprise de celle-ci sur la jeunesse ;comme moyen d’éclairer le peuple,elle diminuera l’emprise de la doctrine socialiste sur les ouvriers et aidera au développement de sociétés de secours mutuel et des associations coopératives "(Scot,1951,p103-104)
    Tout comme la France était considérée comme la fille aînée de l’Eglise,la République est la fille de la franc maçonnerie.

     

    • #2348685

      L’Education Nationale républicaine donne sa chance à tout le monde, dans la trousse d’un môme de sixième il peut y avoir le destin d’un Enarque et d’un Président . Ca vous choque ? Pas moi .


    • #2348828

      @géronte
      Ah non,nullement choqué par cette "chance pour tous" bien décrite notamment par Michel Desmurget dans son ouvrage "la fabrique du crétin" !
      Faire croire qu’un destin d’élite est "accessible" et souhaitable pour tous(comme si ne pas y parvenir allait faire des râtés ) et que" l’apprentissage =voie de garage" comme je l’ai entendu pendant tout mon collège sont deux äneries bien idéologiquement véhiculées !
      Comme si un "manuel" ne toucherait plus un livre ou ne développerait plus de capacité à conceptualiser une fois intégré dans la vie active...
      Regardez les études montrant ne serait ce que le niveau d’entrée en 6eme et à quel point les "élites" ont le souci de celles et ceux qu’ils "représentent"...A quel niveau mesurez vous l’intelligence d’un être ?Êtes vous de ceux qui considèrent que dans une gare,on rencontre deux catégories de gens : ceux qui "réussissent et ceux qui ne sont rien ?"
      Je trouve que,dans ces conditions,même si ce principe "d’accessibilité pour tous",ne serait-ce que pour mieux critiquer ce qui y amène-tant que c’est encore possible-,est louable, son retentissement(dans la vie pratique et les conduites) n’a pas de quoi valoir le zèle de suffisance dont il se targue.
      Salutations


  • #2348585

    "L’Éducation nationale, l’usine à républicains"
    Youssef Hindi préciserait que la laïcité républicaine n’est autre qu’une nouvelle religion occulte remplaçant la précédente monothéiste catholique, appelée aussi sécularisation, dont le sommet de la pyramide sociale est la finance internationale et transnationale à outrance, son église du système libéral-libertaire est la classe médiatique, et le temple de sa république est l’éducation nationale :
    "Si les portes de la perception étaient nettoyées, chaque chose apparaîtrait à l’homme telle qu’elle est : infinie. Car l’homme s’est refermé sur lui-même jusqu’à considérer toute chose par les brèches étroites de sa caverne (créée par le sionisme)." (William Blake)

     

    • #2348671

      la Franc-Maçonnerie est la religion étatique de cette RF Maçonnique
      et cela depuis 1789 !
      l’année ou Lucifer est devenu le tuteur de la fille ainée de l’Eglise : la France !


    • Vincent Peillon a bien expliqué que sous la IIIe République la notion de laïcité a été créée par des athées (libéraux) d’origine juive et protestante réunis dans les loges du Grand Orient de France, avec comme but de devenir la religion de substitution du catholicisme.

      Il dit que c’est une religion de synthèse de l’athéisme, celle de la République.

      Les lois de la laïcité de Jules Ferry et de Combes ont banni le corps enseignant religion, confisqué leurs écoles, et imposé l’endoctrinement des enfants à l’athéisme et au scientisme.

      https://www.dailymotion.com/video/x...


  • #2348587

    Dans les années 50- déjà !- j’avais un professeur d’histoire, agrégé, qui avait été déporté à 17 ans pour faits de résistance , et avait passé deux ans en camp, à chaque fois qu’il nous parlait de son ministère , il disait : ’ L EDUCATION DITE NATIONALE "....Il savait de quoi il parlait

     

    • #2348691

      Il n’y a plus d’Education Nationale, elle est devenue Anti Nationale, seul un prof suicidaire pourrait se dire Patriote . Pour réussir dans l’EN il faut être "de gauche" et une pute .


  • #2348607

    Ce système est substantiellement corrompu moralement, intellectuellement. Seuls comptent les intérêts particuliers ou catégoriels. Le bien commun est une notion qui n existe plus et ce pays est mort spirituellement.


  • #2348611

    que vous êtes bêtes, vous n’avez même pas compris que la révolution française, c’est la prise de pouvoir de Paris par la franc maçonnerie. Napoleon n’a jamais existé et tout le narratif entre 1795 et 1815 est fabriqué de A à Z à partir de rien (invention). Il falait bien une récit poussant le nationalisme, à l’époque où la formation d’une nation prêtes à payer était sur la table


  • #2348623

    Avec tous les défauts de cette république, honnêtement, ça ne me dit absolument rien de revenir à la puissance d’un astre éclairant des satellites lui gravissant autour, la mafia.
    Bien entendu les programmes scolaires doivent être plus portés sur la France, son unité, son histoire, ses intérêts etc...En aucun cas je ne suis pour l’endoctrinement actuel du genre mariage légitimé des homo ou je ne sais quelle fable de notre création, le retour de Dieu dans les programmes à travers les religions ainsi que leur message.
    Revenir à la royauté, c’est remettre des nantis aujourd’hui aux portes des palais de sa majesté et je vois mal sa majesté recevant des GJ, car tout régime aussi vertueux qu’il puisse être n’est tout au plus qu’une fabrication humaine. Que Dieu vous bénisse.


  • Excellente vidéo ! Beaucoup de vérité, en tout cas, me concernant.
    Il est vrai que j’ai toujours aimé l’histoire de France, et étant enfant, alors que je suis issus d’une famille modeste, très vite, j’ai éprouvé une grande passion pour les rois de France. Louis XIV plus particulièrement. J’ai d’ailleurs toujours dans ma bibliothèque les deux (vrai ) premiers livres que j’ai eu en ma possession : Atlas des rois de France, La vie du futur roi Louis XIV. C’est dire l’intérêt que j’y portais déjà, vu que j’avais eu ces deux livres un Noël ! Comme si cette histoire était inscrit dans mes veines, comme le souligne le début du discours de Peillon, lorsqu’il parle de faire oublier aux enfants français toute trace de leur passer post-républicain !
    Puis au collège, j’ai voué un culte à 1789 ! J’ai détesté les rois, j’ai clairement pris un immense virage à "gauche". Au début du lycée, les étoiles rouges et la "faucille/marteau " envahissaient mes cahiers. Puis me sentant tromper, voyant toutes ces inégalités, ces injustices et ces favoritismes, je me suis mis à détesté littéralement cette République. Très vite, les "faucille / marteau " furent remplacer par des croix celtique...
    Arriva une longue période de violence.
    Puis j’ai découvert E&R, et depuis, j’ai réapris à me réintéresser à mes premiers amours !

     

    • #2348762

      @abcd
      Tu me permettras de te tutoyer.
      Nous pratiquons le même métier, nous sommes de la classe ouvrière et donc loin des fastes royaux ou républicains. Notre histoire est liée à des événements divers et variés, parfois tragiques et d’autres fois plus heureux ainsi s’est déroulée notre Histoire pour nous emmener ou nous en sommes.
      J’ai juste une question, dont tu n’as aucune obligation de répondre, c’est un simple débat entre "confrère", chaudronnier.
      Ma question est : Crois tu que nous aurions été mieux logés avec un roi en tant que chaudronnier ?


    • @Pitchou
      Prends le temps de regarder les lois qu’à fait passer la République pour exploiter le travailleur français.
      Abolition des corporations des métiers, sauf bien sûr pour les aristocrates bourgeois Républicain : avocats, juges, etc...
      En fait, la République était nécessaire pour l’arrivée en force du capitalisme.


    • Autre chose Pitchou,
      Tu me diras, certainement tôt ou tard, la monarchie aurait dû ce réformer pour s’ouvrir à l’économie de marché, par sa concurrence vis à vis de l’Angleterre notamment. Mais je pense que les Rois auraient respecter la doctrine sociale de l’église. Avec le respect de l’être humain.
      Pour schématiser, et tu vas vite comprendre : au travail, lorsque tu soudes une pièce, la façon dont tu tirs tes cordons influencera la déformation de ta pièce.
      Les réformes d’un état, d’un système, c’est pareil.


    • #2349086

      Je reconnais en toi le chaudronnier, la déformation doit se maitriser en appliquant certains principe...
      Ceci dit, je pense que l’évolution capitaliste via l’industrialisation de l ’Europe occidentale, qui n’a rien à voir avec la république ou la royauté a été fulgurante et d’une telle violence envers la classe ouvrière comme jamais. Les corporations de l’époque des rois n’auraient jamais résisté à la déferlante bourgeoise soutenue par la banque et le progrès technologique galopant, devenu source de conflit attisée par la grande bourgeoisie entre puissance européenne, roi ou pas nous en aurions faits les frais.
      Je suis musulman pratiquant, je regrette cette déchristianisation de la France devenue agenouillée à une dictature de l’athéisme. Ce dont je suis certain, notre sort n’auraient pas été plus enviable avec un roi, l’évolution décrite brièvement plutôt aurait fini par l’emporter lui et ses principes, simple raisonnement au vue de l’histoire, il n’aurait jamais pu protéger les corporations face à l’intérêt de la bourgeoisie montante, sans oublier qu’il l’aurait fait chanter par la dette, déjà !


  • #2348667

    La plupart des profs étant de gauche et philosémites dressent sans le vouloir les enfants contre leurs parents de droite et antisémites . Ils font de gros dégâts . C’est vers l’âge de 15-16 ans que pour l’enfant ce que dit le prof compte plus que ce que disent les parents . Les parents voient inexorablement leurs enfants s’éloigner d’eux, sauf ceux qui ne peuvent aller au delà du brevet...


  • #2348670

    L’Education Nationale est athée, débarassée des scories et verrues de soi disant "miracles" . Elle est aussi méritocratique : tous les profs savent bien que les enfants sont plus ou moins intelligents, les intelligents on les repère dès le premier quart d’heure du premier cours de rentrée d’une sixième... Et l’intelligence ne dépend absolument pas de la situation sociale des parents . L’Education Nationale est un extraordinaire ascenseur social : Pompidou était fils d’instituteur . C’est pourquoi je suis un républicain : la monarchie héréditaire est une loterie où les rois médiocres sont plus nombreux que les compétents . Les rois de France capables on les compte sur les doigts d’une main : il nous a fallu subir une majorité d’abrutis et de dégénérés . Sous la monarchie héréditaire c’est la NAISSANCE qui compte, sous la République c’est la COMPETENCE et l’HONNETETE qui confèrent seuls la LEGITIMITE . Vive la République - avec la proportionnelle bien entendu, ce qui n’est plus le cas depuis 1958...

     

    • L’Education Nationale est un extraordinaire ascenseur social
      Je vous propose une mise à jour sous la forme interrogative :
      L’Education Nationale est-elle encore un extraordinaire ascenseur social ?


    • #2348864

      Non, sous la république, c’est le suffrage qui confère la légitimité. Donc la question est de savoir si le suffrage est un critère plus fiable que la naissance.

      La forme de gouvernement dans laquelle la compétence et l’honnêteté confèrent la légitimité, c’est la cité idéale de Platon.


    • #2348917

      « sous la République c’est la COMPETENCE et l’HONNETETE qui confèrent seuls la LEGITIMITE . » Cette phrase est tellement fausse qu’elle ne peut exister que sous la forme de l’ironie ! Je vous concède donc que vous êtes très drôle...


    • Compétence et honnêteté ?
      Visiblement, on est pas aller à la même école...
      J’ai vu beaucoup d’abrutis réussir.
      Fallait apporter les bonbons au prof sûrement. Ou plutôt non, dans mon cas, je ne jouais pas au tennis. Ça m’a pénaliser...


  • #2348688

    L’Education Nationale est une secte franc-maçonne qui lave le cerveau des enfants.

     

    • ...pour les convertir à la nouvelle religion mondiale, plus précisément. Via l’Écran.

      Le vrai Gilet Jaune est celui qui veut vivre libre et dans la lumière. Mais en général ça ne plaît pas beaucoup aux chefs religieux, les hérétiques !


  • #2348699

    S’acharner à éradiquer la foi qui pourrait naître dans les coeurs tendres des jeunes pousses, ne serait-ce pas une forme de pédo-satanisme ?


  • #2348832

    Quelqu’un aura t il le courage d’expliquer ce qu’il se passe dans les écoles en France , sans tourner autour du pot ??? C’est abominable de ne rien voir. Etes vous sourd aveugle et insensible à votre entourage ???

     

    • En effet. ce ne sont pas des républicains qui en sortent, mais des tapoteurs de portables futiles ou angoissés.
      Il y a heureusement ches les plus intelligents la volonté de savoir, sans doute innée, donnée avec l’intelligence à la naissance, et pour ceux qui cherchent le vrai, il y a sur internet de très bons pédagogues.
      Tout espoir n’est donc pas perdu.
      L’EN est une période de la vie où la jeune pousse s’ennuie beaucoup dans des classes où on n’apprend rien, et où donc elle perd non seulement la foi en Dieu, mais en tout. L’éduqué (pour devenir un valet Sganarelle) de la république idéal et reconnaissable perd toute envie profonde et tout sentiment délicat, cultive l’insignifiance et file doux pour éviter les coups de bâton. Il commence à en recevoir quand même, lui aussi, dés l’entrée dans la vie active. Il ne sait pas faire grand chose, même en tant que valet, et entre en compétition pour les faux jobs qui paient à peine le loyer avec ses innombrables pairs de la servitude.
      Alors déprime obligée ! Les meilleurs s’en sortent, par leur propre volonté et avec une aide matérielle et psychologique nécessaire (parents, amis, Etat...).


  • #2348869

    l’éducation anti-nationale est l’antichambre de l’athéisme Luciférien

    la fossoyeuse du Catholicisme et la grande faucheuse

    de l’identité Nationale Française !


  • #2348875

    Jules Ferry le pape Cathophobe de l’école obligatoire laïque en France
    était Grand Maitre du GODF et missionné par ses frères trois points
    pour déchristianiser tous les petits écoliers Français et les reformater
    à leur religion républicaine qu’est le Luciférisme en réalité !


  • #2348904

    Rien à voir ou presque, avez-vous vu ceci ?

    https://www.hommenouveau.fr/3029/re...


  • #2349100

    Je ne sais pas d’où vient le dessin qui sert d’illustration mais il est parfait. Le visage de Marianne est très réussi.

     

Commentaires suivants