Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les chiffres très impressionnants du porno en réalité virtuelle

Un trafic qui croît au rythme de + 50 % par mois

La réalité virtuelle est classiquement associée aux jeux vidéo, aux expériences immersives ou bien encore aux vidéos à 360 degrés. Pourtant, il est un domaine pour lequel la VR rencontre un énorme succès et qui est moins connu : le porno en réalité virtuelle.

 

Les amateurs de pornographie trouvent, avec le porno en réalité virtuelle, une autre façon de regarder des scènes classées X. La réalité virtuelle offre effectivement des nouveautés par rapport au porno classique qui font toute la différence. Le côté immersif tout d’abord. Avec un casque de réalité virtuelle, il est possible de regarder là où l’on désire et de focaliser son attention sur ce qui nous attire le plus. La 3D offre, par ailleurs, un véritable avantage en donnant du relief aux courbes des actrices. Le porno VR peut aussi être vécu à la première personne donnant l’illusion que les acteurs « s’occupent de vous ». Enfin, certains sites porno en VR proposent des films dont l’action est couplée avec un sextoy connecté, reproduisant alors des sensations similaires à ce que serait une véritable relation avec les acteurs.

 

 

Le porno en réalité virtuelle affole les compteurs

Selon une étude publiée par le site porno en réalité virtuelle, « vrporn », l’intérêt des possesseurs de casque de réalité virtuelle pour les expériences de pornographie immersive est proprement affolant. Le trafic des sites porno en réalité virtuelle croît au rythme impressionnant de + 50 % par mois. Une croissance qui ferait pâlir d’envie la très grande majorité des sites internet. L’arrivée prochaine sur le marché de casques de réalité virtuelle moyen de gamme devrait participer à gonfler ces chiffres.

 

 

Lire la suite de l’article sur realite-virtuelle.com

Comprendre la société moderne avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

60 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1827591

    C’est à se tordre de rire... j’ai du mal à vraiment comprendre comment cela marche car je n’y connais rien à ces gadgets d’aujourd’hui ..
    "certains sites porno en VR proposent des films dont l’action est couplée avec un sextoy connecté".Quelqu’un peut -il éclairer ma lanterne ?

    Au lieu de retourner à des relations hommes-femmes saines et authentiques ..voilà ce que les esprits diaboliques nous pondent .. une "solution" payante " bien entendu .. !

     

    Répondre à ce message

  • #1827703

    C’est déjà dépassé, les robotes sexuelles arrivent.

    Les féministes seront contentes, les mecs qui sont tous par (leur) définition des #balancetonporc ne les dragueront plus. Ils seront trop occupés avec leur partenaire en métal-silicone-processeur.

    Le monde réel va être pire que 1984 ou que le meilleur des mondes d’Huxley.

     

    Répondre à ce message

    • #1827788

      Je pense que vous faites erreur.
      Le souci du capital, c’est le coût de production.
      Ce sont les robots sexuels qui sont déjà dépassés : ils coutent bien plus cher à produire que des films ou des jeux vidéo pornographiques.

       
    • #1827992

      Adrien a raison, l’avenir de tout est dans la Matrice.

       
    • #1828220

      LOL... Qui aurait pu penser que l’ont dépenseraient autant d’argent dans un iPhone dont le but premier est d’envoyer des appels téléphoniques taxés ?

      On peut tout imaginer, vu que tout est possible... Drogues douces hallucinogènes avec un bon vieux procédé mécanique ?..

      La tendance est à la réalité augmentée, l’immersion maximum.. Bientôt (vu le rythme des avancées technologiques) un écran téléviseur reproduira une image fort semblable à la fenêtre qui donne sur votre jardin...

      Nous avons déjà la capacité de suspendre notre mécroyance et d’entrer totalement dans une histoire si elle est bien racontée... bien que le procédé soit fragile et votre voisin mangeant bruyamment son pop-corn vous rappel tout de suite où vous êtes..

      L’expérience est tellement plaisante qu’une drogue qui permettrait de s’oublier juste un tout petit peu plus, pourrait faire des ravages (sur les cerveaux)..

      C’est là ou l’interactivité et le 360° pourraient s’avérer être autre chose que la 3D vendus par le marketing industriel comme révolutionnaire.. alors que la 3D existait déjà depuis des décennies dans les fêtes foraines, rien n’était vraiment nouveau.

      Les techniques sont bien différentes et l’étendue des possibilités ne sont peut-être pas encore bien comprises...

      Il y a dorénavant les ordinateurs et des méthodes empiriques pour savoir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas... En se greffant sur une industrie aussi profitable que l’industrie du sexe ça devrait prendre moins de temps que de passer de la télévision noir et blanc à la télévision couleur..
      Et tout ça ne fera certainement pas votre bonheur...

       
  • #1827709

    C’est pas bien, c’est même très mal, mais çà va faire chier de plus en plus les féministes. Donc, ce n’est pas inutile, et même tentant de prime abord. Et puis, entre la pouf qui te respecte en fonction de ton compte en banque et celle qui te coûte 0.12 centimes du kilowatt......voilà, voilà, quoi.....

     

    Répondre à ce message

    • #1827880

      Les féministes sont majoritairement pro-porno aujourd’hui. Elles chialent uniquement en surface. Je ne suis pas prêt d’oublier un article d’un certain site féministe que tout le monde aura reconnu, et qui faisait l’apologie d’une étudiante polémique car actrice porno, dont la vidéo montrait qu’elle se faisait brutaliser avec une rare violence dans ses "scènes"... Elle était traitée pire qu’un paillasson, mais vu qu’elle "faisait ce qu’elle voulait" et que "son corps lui appartient", etc. ben "c’est la liberté" pour ces féministes dégénérées... Donc oui les féministes seront de plus en plus pro-porno, surtout que si les hommes sont occupés loin du mariage et de la famille, alors ça laisse aux femmes la possibilité de se faire tirer et de s’occuper de leur "carrière".

       
  • #1827747
    Le 26 octobre à 23:16 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Les chiffres très impressionnants du porno en réalité virtuelle

    Dans À l’aube du sixième jour (The 6th Day) film de science-fiction américain réalisé par Roger Spottiswoode, sorti en 2000, il y a une "petite amie virtuelle" à disposition, en appartement : il suffit de "l’allumer".
    Le film traite par ailleurs du problème du clonage humain, interdit, alors que celui des animaux y est un business lucratif.

    Dans Strange Days, film américain réalisé par Kathryn Bigelow, sorti en 1995, à Los Angeles, quelques jours avant l’an 2000, Lenny Nero, un flic déchu reconverti en dealer de clips prohibés, utilisant la technologie SQUID, capable d’enregistrer les flux du cortex cérébral et de les restituer à l’identique, reçoit un blackjack anonyme : l’assassinat en direct d’une de ses amies... (il porte alors une sorte de casque de réalité virtuelle, comme l’illustration en vignette).
    La scène est une des plus perturbantes que j’ai vu dans un film de grands studios.

    Les 2 ont un peu vieilli, mais ça permet aussi de mieux pouvoir prendre du recul, lorsqu’on ne les considère pas comme de simples divertissements, parce qu’au-delà de certains poncifs narratifs, ils posent de drôles de questions.

     

    Répondre à ce message

    • #1827982

      Dans le même genre, vous avez "Brainstorm" de 1983, qui est le dernier film de la magnifique Natalie Wood !

      Un des collaborateurs de l’équipe, "visionne" une scène où deux autres membres de l’équipe ont se sont enregistrés en faisant l’amour, et les sensations sont si fortes et pregnantes (il vit ça directement dans sa cervelle), que l’émotion finit par provoquer une crise cardiaque, et il en meure.

      Film à voir, intéressant.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Brain...)

      Adishatz

      H/

       
    • #1828026

      Y a pas à dire mais la SF des années 70-80-90, c’était quelque chose !

      Vous avez également le cas du viol virtuel dans le (très moyen) Cobaye.

       
  • #1827834

    Mais qui finance le porno,tout est en ligne et gratuit à volonté,le porno la seule industrie qui tourne sans chiffre d’affaire étrange,une escroquerie une diversion une affiche pour planquer la prostitution la pédophilie et contrôler le monde !

     

    Répondre à ce message

    • #1827985

      Ce sont les imbéciles qui cliquent n’importe où, aussi les supers imbéciles qui activent les dialers&co et les ultras débiles qui sortent leur carte bancaire et prennent un abonnement à l’insu de leur plein gré.

      40€ de prélevé sur 1 parmi 10000, ca fait du 4€/1000 c’est très bien payé pour de la publicité qui est en générale plutôt à 2€/1000 quand c’est bien payé.

       
  • #1827843

    Le porno virtuel a strictement la même fonction que les autres médiats interférer et modifier pour réinterpréter la réalité de tout les jours , avec une option que personne n’a vu , cela permet d’endormir l’esprit et le corps des troupeaux bref c’est une invention qui permet d’établir le meilleur des couvre-feux .

     

    Répondre à ce message

  • #1827960

    Demain, tous des masturbateurs “et/ou” des homos. Au choix.
    Les femmes deviennent inaccessibles.

     

    Répondre à ce message

    • #1827990

      L’alimentation actuelle réduit le taux de testostérone, il s’est effondré en moins de 20ans, d’où la masse d’homo-feminé parfumés le cul savonné et épilé.
      La propagande de masse sur l’homosexualité banalisant l’acte, la morale étant devenu une chose flou, et l’autogamie la norme dans la jeunesse.

      Il ne reste donc plus grande chose qui peut freiner la branlette collective.

       
  • #1828050

    Chiffres "impressionnants", mais malheureusement pas étonnants.

     

    Répondre à ce message

  • #1828067

    Mieux vaut garder ses couilles pleines à en mourir que de se rabaisser à se branler. Faut apprendre à maîtriser son désir, c’est ça qui fera de nous des bonhommes. Et nous fera sortir de notre dépendance aux femmes et au sexe. Combien d’hommes s’humilient auprès d’une femme en faisant le bouffon pour quelques secondes de jouissance. Au bout d’un moment faut avoir de la fierté et accepter de souffrir et de patienter en attendant de rencontrer une femme avec qui s’assouvir dignement.

     

    Répondre à ce message

  • #1828077
    Le 27 octobre à 14:00 par kim jong un
    Les chiffres très impressionnants du porno en réalité virtuelle

    On ne peut que constater un grand mouvement généralisé de virtualisation. Le grand capital est en constante recherche de nouveaux marchés. Ainsi, mai 1968 a permis l’émergence de marchés du divertissement et dont celui de la pornographie de masse.

    Il faut bien comprendre que la nature, le naturel, sont désormais considérés comme un frein au marché car la nature, c’est aussi la gratuité. Il faut donc déconstruire la nature.

    Un premier exemple est celui de Mont Santo qui vend des plantes "stériles", obligeant les paysants à renouveler sans cesse leur stock en s’addressant à la multi nationnale. Le mariage pour tous est d’autant plus intéressant pour le grand capital qu’il conserne des couples stériles et ouvre les portes de la fabrication industrielle d’êtres humains.

    Ces marché reposent sur la mort que ce soit la fin de la reproduction dite naturelle ou bien dans ce cas la, la mort du lien entre hommes et femmes.

    Tout ce qui est reconstruit de manière artificielle à préalablement été détruit. Cette article illustre parfaitement la nécéssité de valeurs que l’on peut qualifier de conservatrices pour mettre fin au cauchemard néo libérale.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents