Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La famille régnante européenne, les Klarsfeld, avertit les peuples tentés par le populisme

Européens, Européennes !

L’heure est grave ! En ce très symbolique 8 mai 2018, 73e anniversaire de la victoire sur le nazisme, les Klarsfeld sortent de leur impérial château pour nous enjoindre de ne pas voter « populiste » car sinon, ils risqueraient de perdre leur pouvoir et leurs prébendes.

Peuples d’Europe, soyez solidaires des Klarsfeld, ce couple franco-allemand qui vit de la culpabilité générale (relative aux « descendants » de déportés) et flanqué d’un rejeton oisif en patins à roulettes ! Soumettez-vous à la klarsfeldisation des esprits !

 

 

Voici en substance le contenu de ce communiqué venu de nulle part et affiché en pleine page du Figaro du 7 mai 2018. Normalement, une pub comme ça coûte 185 000 euros. On espère que ce ne sont pas ces salauds de populistes français qui ont financé cette opération à travers leurs impôts !

 

 

Qui sont les Klarsfeld ? Cette famille unie symbolise la réunification franco-allemande sur fond de sionisme avéré. Ces chasseurs de nazis de pacotille (pacotille se rapportant à chasseurs et à nazis) ont une fonction assez floue dans l’organigramme national : théoriquement, ils ne sont rien d’un point de vue politique, ils n’ont pas été élus et ne détiennent aucun pouvoir confié par la nation.

« Oui, la folie criminelle de l’occupant a été, chacun le sait, secondée par des Français, secondée par l’État français. Manquant à sa parole, la France livrait ses protégés à leurs bourreaux. Nous conservons (à l’égard des déportés juifs de France) une dette imprescriptible. » (Discours de Jacques Chirac le 16 juillet 1995)

Pourtant, ils sont capables de secouer le réseau sioniste mondial centré à New York pour faire plier la France qui rechigne à la repentance et obliger un président de la République – Jacques Chirac – à décréter que Vichy c’était la France, pas les Allemands, et que la déportation des juifs (étrangers donc non français pour la plupart) est un crime éternel, impardonnable, « imprescriptible », qui doit donc donner lieu à des réparations régulières au bénéfice des familles touchées, de leurs descendants et des gestionnaires successifs de ce business. Et la gestion de cette culpabilité avouée (sous la torture) est devenue une multinationale !

On est loin de la solennité et de la pudeur qui siéent (conjugaison du verbe seoir, très spécial) au respect habituel des morts. Regardez, aujourd’hui – enfin hier, le 7 mai – c’est aussi l’anniversaire de la fin de la bataille de Diên Biên Phu, et personne ne va réclamer de réparations au Viêt Nam, ni le Viêt Nam à la France d’ailleurs. Les deux pays, la France des années 50 et l’Indochine se sont fait du mal, et se sont réconciliés depuis.

 

 

Le général Leclerc (devenu maréchal de France post mortem), l’homme de la 2e DB, ce soldat impeccable aux exploits renouvelés, ne voulait pas mener cette guerre : il voulait négocier avec Hô Chi Minh. Il n’en a pas été ainsi, son avion s’est écrasé et la France a perdu l’Indo. Même le général Bigeard, qui s’était battu comme un lion avec ses paras dans la poche encerclée (une faute stratégique lourde de l’état-major français), est revenu au Viêt Nam plus tard déclarer son amour pour ce pays. Les deux camps se sont réconciliés, sans oublier leurs morts. Mais les morts des deux camps donnent son poids à la réconciliation C’est ça, l’humanité : on finit toujours par se réconcilier.

Sauf les Klarsfeld. Qui sont en guerre contre les peuples et leur souveraineté. Il n’y a aucun désir de réconciliation chez eux. Il n’est question que de menaces, latentes, de haines, recuites, de points, Godwin, et d’injonctions, sionistes. Ces Klarsfeld sont des diviseurs, pas des réconciliateurs. De la division ils tirent leur substance, leur raison de vivre, leur nuisance politique.

Quoi que les Klarsfeld racontent, quels que soient leurs moyens de pression et leurs menaces, Yahvé ne sera jamais le dieu des Français. On a bien compris que la famille régnante combattait les nationalismes non pour des raisons morales – par esprit pacifiste – mais pour la conservation de leur pouvoir clanique.

 

JPEG - 73.3 ko
Coupure de presse du Figaro du 7 mai 2018

 

Quand on aura 185 000 euros d’avance, si les procès de cette même entité clanique nous les laissent, on prendra nous aussi une page de pub dans Le Figaro pour expliquer que les Français doivent voter pour les Français, non pour le candidat d’un seul clan.

Le klarsfeldisme expliqué en trois volumes,
lire sur Kontre Kulture

 

Les « K », sur E&R :

 






Alerter

62 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents