Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Les oies du Capitole, la chambre à gaz et le Coronavirus

On ne peut pas vraiment parler d’oies blanches. Kim Glow, d’autres influenceuses, plus ou moins talentueuses, chacune dans son domaine, et Juliette Binoche même, se sont livrées récemment à quelques déclarations remarquées au sujet du Coronavirus. Bien entendu, certains militants autoproclamés « anticomplotisme » en font des gorges chaudes.

 

Mais prenons tout d’abord connaissance des propos tenus sur Instagram par la bimbo Kim Glow. On en parle après.

On nous prend tous bien pour des cons avec le Coronavirus, en fait c’est une guerre bactérienne. Faut savoir qu’on est trop sur terre. Il faut être réaliste, la planète est surpeuplée. Donc en fait ils ont créé ce virus pour tuer les plus faibles, pour qu’ils meurent, pour que la planète s’allège, en fait. Mais c’est carrément une guerre bactérienne.

On peut pas faire des vraies guerres comme à l’époque, parce qu’il y a les bombes nucléaires aujourd’hui. Aujourd’hui tu peux pas t’amuser à faire des guerres, avec la bombe nucléaire tout le mond… toute la planète elle crève d’un coup. Donc ils ont créé ce virus pour que les plus faibles ils crèvent. C’est une sorte de... comme le truc qu’on étudie à l’école, là… le... Comment ça s’appelle ? − Les camps de concentration ! − Ben voilà, en gros, là, c’est une guerre pour les plus faibles. C’est horrible mais c’est vrai.

Non… Mais j’ai un moment de lucidité, là, quand j’y pense. Mais c’est une évidence en fait ! La planète est surpeuplée, ça va mal. Là, avec les personnes âgées qui meurent, ça va alléger les caisses de retraite pour l’État. Ah, mais c’est trop une évidence en fait ! Ah non mais là d’un coup j’me prends… Comme si d’un coup, là, j’avais une illumination. Mais c’est une é-vi-dence en fait. Réfléchissez !

Courent il est vrai des rumeurs plus ou moins fondées, plus ou moins crédibles, au demeurant contradictoires, de virus artificiel lancé pour exterminer les Asiatiques ou les trois-quarts de l’humanité, de fausse pandémie destinée à tous nous encager et quoi qu’il en soit de mesures prises pour nous implanter par dépistage ou par vaccination des puces high-tech, merveilles d’ingéniosité nanotechnologique.

Mais faut-il vraiment s’étonner de ces rumeurs ? Faut-il s’en moquer ? J’irai même jusqu’à me demander s’il faut les déplorer. Car après tout, l’humanité européenne a bien été capable de faire du juif une notion juridique, avec sa définition, et de lui attribuer un régime juridique spécifique. Ensuite de quoi les autorités allemandes et françaises ont opéré la qualification juridique des individus, allant jusqu’à leur apposer sur la poitrine une étoile jaune. Ainsi marqués, étiquetés, est-ce que l’humanité n’a pas été capable de leur faire croire qu’il fallait sortir de chez eux et d’abord se rassembler dans des camps de transit, pour ensuite monter dans des trains qui les conduiraient « à l’Est » ? Pour y vivre. Ne leur a-t-on pas dit, ensuite, à leur arrivée sur la rampe d’Auschwitz, qu’ils étaient « sélectionnés », pour leur bien ? Qu’ils devaient malgré le froid et le crachin polonais ôter tous leurs vêtements, parce que ceux-ci allaient être épouillés au Zyklon B ? Et de même ne leur a-t-on pas rasé tous les poils du corps et les cheveux pour lutter contre les parasites véhicules du Typhus synonyme de mort ? Et n’est-ce pas toujours au nom de la sacro-sainte hygiène sanitaire qu’on les a fait entrer dans des « salles de douche » ? Ô triste ironie, c’est au nom de leur survie qu’ils sont allés à la mort. Car en fait de salle de douche il s’agissait de chambres à gaz. Ensuite desquelles ils allaient directement aux fours crématoires.

Alors je pose la question. Était-il complotiste celui qui disait que les nazis étaient un groupe d’initiés et qu’ils entretenaient le secret le plus rigoureux sur leur entreprise génocidaire ? La solution est non. Aurait-il été considéré comme délirant celui qui en 1942 aurait dit à ses coreligionnaires que les nazis employaient un code langagier, que « à l’Est » signifiait « à la mort », que « sélection » signifiait « faire le tri entre ceux à tuer immédiatement et ceux à tuer au travail » et que « opération spéciale » voulait dire « extermination par le gaz » ? La réponse est oui, malheureusement. Toutes choses que l’on enseigne aujourd’hui à des fournées et des fournées d’écoliers, de collégiens, de lycéens, d’étudiants, et au grand public cultivé. Alors je dis certes, qu’il y ait de l’imagination et du délire dans une population jeune, souvent droguée et alcoolisée, abrutie par les fictions, les propagandes idéologiques et les fake news, je veux bien le reconnaître. Je dis que le contraire serait étonnant. Que cela puisse même se manifester par des actes parfois graves, je peux le croire aussi. Et je n’ose pas me représenter comment le « complotisme » et une terreur bien légitime se manifestent chez de jeunes juifs. Ou chez de moins jeunes.

Mais n’oublions jamais le contexte. Car finalement, ce monde n’est-il pas véritablement effrayant ? Les Européens n’ont-ils pas déjà exterminés les Indiens d’Amérique, et essentiellement par les virus ? Est-ce que l’Africain n’a pas toutes les raisons de se méfier lorsque l’on pense au sort de ces milliers d’êtres humains vendus aux Amériques pour y travailler comme des bêtes ? Le sort de l’ouvrier européen est-il plus enviable ? La jeunesse européenne qui en 1914 s’est ruée à « la der des ders » n’aurait-elle pas été mieux inspirée de plus de complotisme ? Le Japonais d’Hiroshima ou l’Allemand de Dresde ou de Hambourg auraient pu se documenter un peu sur la recherche nucléaire et sur les délires de Churchill. Et le Palestinien ? N’aurait-il pas été bien inspiré, lui aussi, de s’imaginer en 1942 qu’un complot (même si c’était faux) était dirigé contre lui ?

Aussi est-ce sans doute à raison que l’on en appelle constamment à la désobéissance civile, à la résistance à l’oppression, à la rébellion contre toutes les formes d’autorité et que l’on protège les lanceurs d’alerte. Parce que « plus jamais ça ». « Parce que six millions » (F. Hollande) !

Pour ma part je trouve très grave que des gens comme Rudy Reichstadt, Clément Viktorovitch ou Tristan Mendès France cherchent à dénigrer et rabaisser toute opposition politique sérieuse en faisant l’amalgame entre la critique fondée des mensonges gouvernementaux et certaines rumeurs (infondées, je l’espère, mais dont certaines sont vraisemblablement relancées par des services étatiques, si elles ne sont mêmes plantées par eux).

Ils ont beau jeu de se moquer de Kim Glow, cette jeune femme qui fait le rapprochement avec les « camps de concentration ». Dans ma culture il y a une tradition de respect pour la parole de l’idiotas. Celui qui est diminué, ou qui joue peut-être le diminué. Car c’est souvent par sa bouche que le Dieu s’adresse à nous, et par des illuminations.

Ferney-Voltaire, 16 mai 2020
Damien Viguier

 

Formez-vous sur tous les sujets
avec Damien Viguier et Kontre Kulture !

 

Retrouvez les textes de Damien Viguier, sur E&R :

 
 

Livres de Damien Viguier (25)







Alerter

34 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2465115
    Le 17 mai à 17:11 par nathan rien
    Les oies du Capitole, la chambre à gaz et le Coronavirus

    La jeunesse européenne qui en 1914 s’est ruée à « la der des ders » n’aurait-elle pas été mieux inspirée de plus de complotisme ?



    Sans doute M. Viguier... si ce complotisme lui avait éviter d’aller se faire massacrer dans les tranchées... Or, ici, il semble que le complotisme de Kim Glow ait plutôt tendance à valider comme solution ce que ce complotisme contienne de farfelu, bien que tout à fait vraisemblable (en particulier pour une élite déconnectée de la réalité) : « La planète est surpeuplée, ça va mal. Là, avec les personnes âgées qui meurent, ça va alléger les caisses de retraite pour l’État. Ah, mais c’est trop une évidence en fait ! »



    Dans ma culture il y a une tradition de respect pour la parole de l’idiotas. Celui qui est diminué, ou qui joue peut-être le diminué. Car c’est souvent par sa bouche que le Dieu s’adresse à nous, et par des illuminations.



    Tout à fait d’accord avec vous M. Viguier et content de m’apercevoir, qu’à travers vous, cette culture survive encore au coeur du Droit Français.

    Mais respecter, selon moi, la parole de « l’Idiotas » ne signifie pas non plus la surestimer parce qu’il y aurait, par ailleurs, une tendance naturelle à la sous-estimer. Je sais que vous ne faites pas l’amalgame. Mais c’est malheureusement la dérive que l’on constate souvent aujourd’hui, en tentant de redonner aux expressions minoritaires leur légitimité. Le respect devient « compassion petite-bourgeoise » (discrimination positive, accueil immodéré des migrants, etc.)

    Ici, Kim Glow, en est encore au diagnostique grossier et camouflant quand l’homme de bonne volonté en est déjà à chercher le traitement le plus efficace, en ce sens qu’il sera le moins délétère possible pour lui et ses semblables, donc pour Kim Glow...

     

    Répondre à ce message

    • #2465308
      Le 17 mai à 22:33 par Snake Plissken
      Les oies du Capitole, la chambre à gaz et le Coronavirus

      @nathan rien,l’idiot est à la base éthymologiquement celui qui est singulier,différent de masse,de la majorité contrairement à l’imbécile qui vient du latin "imbecillus" qui signifie faible,au sens intellectuel car incapable de raisonner ni d’avoir le moindre bon jugement comme physique dans le sens de sénilité ou de tare congénitale même si ce dernier sens s’est perdu...
      Puis avec la modernité idiot est devenu synonyme de stupide voire de débile...
      "L’idiot" de Dostoïevski est tout sauf idiot au sens moderne du terme et aussi bimbo soit-elle cette femme à défaut d’être cultivée a du bon sens !!
      Il y a deux façon de voir le monde,avec sa tête ou avec son coeur même si les deux ne sont pas,loin de là,incompatibles, et souvent les "simples d’esprit" (au sens christique du terme),les ignorants,les sauvages,les bénêts,les naïfs,les "limités intelectuellement" ont une connaissance instinctive du monde qui les entoure et un instinct bien plus sûr et puissant que les sachants et les esprits instruits et cartésiens...
      Le débile,l’illuminé,l’autiste,le béat,l’original etc...ont toujours été tabous dans le sens sacré et intouchables dans pratiquement toutes les sociétés traditionnelles,ils étaient suspectés,comme les chamans et les sorciers,de faire le lien entre les hommes et les dieux...

       
  • #2465151

    Les britanniques ont fourni aux amérindiens des couvertures infectées par la variole mais d’autres maladies transmises non intentionnellement ont provoqué des épidémies, ils ont surtout comme les espagnols utilisé la force comme à Terre neuve ou en Patagonie (génocide total comme les Mandans dans les grandes plaines).
    La démocrature avait pour elle de laisser parait-il la parole aux plus médiocres mais pas seulement et avec elle on est dans le second cas avec un QI pareil.

     

    Répondre à ce message

  • #2465355

    Je vais le dire encore une fois mais on ne peut pas " tuer la Terre" ni d’ailleurs tuer la vie sur Terre.
    N’importe quoi qu’on fasse, ça prendra peut être quelques millions d’années mais ça redémarrera.

    Exceptions faites de la balancer dans le soleil ou éventuellement de souffler le champ magnétique définitivement.

    Arrogance humaine.

    Flinguer les conditions de vies pour la rendre impropre à la survie de l’humanité par contre ça c’est assez facile..,

     

    Répondre à ce message

  • #2465403

    Ce n’est pourtant plus la période des crêpes mais pourtant ça retourne dur dans la poêle... Tu la vois la face cuite ? Hop, tu ne la vois plus !

     

    Répondre à ce message

  • #2465419

    Me Viguier,
    J’ai lu avec attention votre texte. C’est très juste.
    Vous y faites une très belle conclusion !
    Amen
    _

     

    Répondre à ce message

  • #2465442

    Partagé avec le maximum de mes connaissances avec ce commentaire en préambule :

    …et qu’on ne me mette plus dans la gueule que « Soral est un facho, nazi, etc.. » : Damien Viguier, l’auteur de ce texte, est son avocat, a la même orientation politique que lui, c’est à dire
    « national-socialiste A LA FRANCAISE » pas à « l’allemande 1933" (comme moi aussi) et c’est publié dans le blog d’Alain Soral ! CLARO ?

    Merci Damien, merci Alain, merci E&R

     

    Répondre à ce message

  • #2465507
    Le 18 mai à 09:54 par GERARD R.
    Les oies du Capitole, la chambre à gaz et le Coronavirus

    Ce que la Dame baragouine, est peut-être une "illumination" pour elle. Mais pour un certain nombre de congénères humains, dûment cérébrés, c’est une source d’inquiétude, qui prend corps. Et pas qu’un peu...

     

    Répondre à ce message

  • #2468675

    Un article aussi grave de l’Histoire, sans référence à Faurrisson ni à Gayssot. Comme c’est bizarre... ? Moi, je dis bizarre.

     

    Répondre à ce message

  • #2469576
    Le 24 mai à 04:41 par Commentateur
    Les oies du Capitole, la chambre à gaz et le Coronavirus

    « Ensuite de quoi les autorités allemandes et françaises ont opéré la qualification juridique des individus, allant jusqu’à leur apposer sur la poitrine une étoile jaune. »

    Le gouvernement de Vichy n’a jamais imposé le port de l’étoile. C’est l’occupant allemand et uniquement en zone occupée.

     

    Répondre à ce message

  • #2469791
    Le 24 mai à 13:49 par Bernard Mitjavile
    Les oies du Capitole, la chambre à gaz et le Coronavirus

    Article mesuré et intéressant. Effectivement, il ne s’agit pas d’avaler toute théorie basée sur un complot ni de nier la réalité des complots dans l’histoire comme aujourd’hui. Il n’y a qu’à étudier l’émergence des différents communismes ou du nazisme pour voir leur importance. C’est en cela que l’accusation de complotisme est débile, si l’on n’est pas d’accord avec quelqu’un, on doit démonter point par point ses arguments et non l’anathemiser.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents