Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

"Les traces qui nous permettrons" : Emmanuel Macron trébuche dans le livre d’or du Général

À l’occasion des cinquante ans de la disparition de Charles de Gaulle, Emmanuel Macron, président de la République, s’est rendu à Colombey-les-Deux-Églises, à La Boisserie, la demeure du Général. Souvent, on cite les pensées d’autrui quand on a du mal à avoir les siennes propres et l’on se met dans les pas des grands hommes quand on n’est soi-même qu’un petit monsieur.

 

Comme il est d’usage, Emmanuel Macron a écrit un mot dans le livre d’or de la maison familiale des de Gaulle, devenue musée en 1980.

 

 

Mal lui en a pris, comme nous pouvons le voir.

Rappelons, pour ceux qui seraient parvenus à l’oublier, que notre bon président a épousé Brigitte, ci-devant professeur de lettres dans le secondaire.

Nous avons là une excellente illustration de l’effondrement culturel de la France, qui se vérifie à tous les niveaux de la société, jusque chez ceux qui parviennent encore à faire croire au plus grand nombre (qui se réduit comme peau de chagrin) qu’ils en sont l’élite.

Listons les fautes laissées en si peu de mots par Emmanuel Macron, dans leur ordre d’apparition dans le texte.

• Une majuscule fautive dans la date, puisque l’on n’en met pas aux mois. En revanche, il aurait dû en mettre une à « le ». Par ailleurs, nul besoin de ponctuation à la fin de la date, et surtout pas d’une virgule.

• Une majuscule fautive à « Général de Gaulle ». Il en faut une quand on l’appelle « le Général », mais jamais dans l’expression « le général de Gaulle ».

• « Puissions nous » : il manque bien sûr un trait d’union ; il faut écrire « Puissions-nous ».

• « Les traces qui nous permettrons de bâtir » : il s’agit clairement de la plus grosse faute de ces quelques lignes. Une faute d’inattention, évidemment ; elle est si grossière qu’on ne peut la considérer autrement. Le sujet est « les traces », et non pas « nous », qui est un complément d’objet indirect. Il faut donc écrire « Les traces qui nous permettront de bâtir ».

• Lui qui pourtant la liquide, il n’aura pu mettre un point final après « la France ».

• On pourra aussi s’interroger sur l’absence de majuscule à la formule « en fidélité » concluant la dédicace.

Dans la demeure d’un président français qui écrivait lui-même ses discours et qui pouvait les dire sans la moindre note, qui s’exprimait à l’oral comme alors on écrivait, ces fautes de l’actuel président pourraient sonner comme un affront. Elles ne révèlent seulement que la décrépitude qui gagne non plus lentement mais sûrement toutes les strates de notre société.

Moralité : c’est à la langue française que Brigitte aurait dû initier le jeune Emmanuel…

 

L’effondrement, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

132 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Pas grave ! " Henri IV ne mettait pas un mot d’orthographe " (Chateaubriand) . Infiniment plus grave est que le freluquet-Charlie continue à provoquer les islamistes pour qu’ils nous attaquent comme à Djeddah . Ce provocateur-traître nous met tous en danger .


  • "J’être Charlie".

    Emmanuel Macron.


  • le colonel de gaulle puiqu’il n’était général qu’a titre d’interim et que son passage au grade superieur n’a jamais été officialisé.

    et puis c’est pas "Charles de Gaulle"

    mais bien "Charles De Gaulle" le "de" minuscule étant lié a une particule nobliaire qu’il n’avais pas... même si il aimait a le laisser penser.

     

  • Le général doit vomir dans sa tombe

     

  • À souligner que les médias sionistes de votre pays ont forgé le mensonge à propos des liens de votre président avec le philosophe Paul Ricoeur. On disait que Macron lui corrigeait ses manuscrits dixit les propos de journalistes-sayanim de l’empire Draghi.


  • Bas les masques ! Comment tomber plus bas ? Les traces qu’il laisse, le petit Macron, ne sont que tâches. Plus rien ne pourra relever le niveau pitoyable de cette « élite » aux abois. Empêtrée dans un mensonge aux multiples facettes qui l’emportera, cette engeance vipérine ne respecte plus rien, et surtout pas ce qu’elle prétend diriger, la France et sa si riche langue. Tournons la page, ou plutôt tirons la chasse.
    Et une remarque de casse-pieds pour finir, mais une institutrice de mes aïeuls ne vous aurait pas laissé écrire sans vous reprendre que vous écrivez faute d’inattention en pensant « faute d’attention », ce sont vous faites démonstration quand vous êtes inattentif. Je vous concède volontiers le côté enfilage de mouche, zoophilie éhontée de patriote énervé, mais je n’ai pas les moyens d’autres révisionnismes.


  • Après la lecture de cet article d’ER, en haussant les épaules, Emmanuel a dit :
    "Je serais pas été plus avancé, si j’aurais lu tous les livres !"


  • Emmanuel Médiocre...comme cette « élite » qu’il représente.


  • Triste France ! Bien triste France.
    Merci au rédacteur pour son (de surcroît) : Lui qui pourtant la liquide, il n’aura pu mettre un point final après « la France ». Quant à l’enseignement « de la langue » attribuée à Madame Macron, non, rien (comme on dit ici).

    ps : Qu’on me rassure, ils vont envoyer un énarque rafistoler le pitoyable écrit, non ?


  • T’en es content de ta prof de français ?

     

  • Ca s’écrit De Gaulle, l’homme n’était pas noble...

    Cela dit, Macron n’a pas signé avec un stylo aux couleurs de la Fistinière. C’est déjà ça.


  • Il est impératif, que son maître Jacques Attali, lui donne une punition, par exemple copier 500 fois, "Je dois veiller à l’orthographe quand j’écris !"

    C’est tout de même lui qui l’a "fabriqué", afin d’être bien certain, qu’il obéisse aux directives mondialo sionistes.

     

  • D’accord pour la moralité les gars mais en même temps,Brigitte ne pouvait pas parler la bouche pleine !

     

  • Moralité : c’est à la langue française que Brigitte aurait dû initier le jeune Emmanuel…

    À mon humble avis, n’est pas la langue française qu’elle lui a apprise à cette époque, il devait avoir d’autre chatte à fouetter .Tant qu’à la langue, madame Trogueux devait avoir certaines qualités requises, certainement une expertes..


  • L’effondrement du Français est général : il suffit de lire les commentaires sur YouTube et ailleurs pour s’en convaincre ; quoique les Anciens la maniaient plutôt bien ( Aznavour, Ventura, Piaf, Delon, Bardot...). La plupart de ces gloires nationales n’avaient pas fait d’études...

     

  • Autre possibilité pour laquelle je penche, le lapsus calami.
    Ce "nous permettrons", en plein twist covid, est évoqueur d’autorité, de pouvoir coercitif.
    Fautif dans tous les cas.


  • Trait d’union oublié (comme tant d’autres), fautes de conjugaison, ponctuation hasardeuse.... Voilà le résultat des délires des années 70/80 ! Macron est à peine plus vieux que moi, alors ca va donner une idée aux vieux lecteurs (les grincheux hein, pas les autres) du niveau de ma génération. Et que dire des suivantes ?....


  • Il n’aurait pas passé le filtre d’un recruteur pour une grande boîte quelconque avec des fautes pareilles.Tu ne maîtrises pas la langue nationale, ta place n’est pas au sommet de l’Etat. A moins qu’il n’y ait plus d’Etat. Juste une bande de coquins.


  • En notation Bac de Français 1989, le Coucou-LGBT-apprenti-dictateur vaut, 10/20 !
    Pas de quoi pavoiser ! Euh, j’ai eu 17/20 sur 4 pages de rédaction, je peux prendre son fauteuil ?

     

  • hormis ses fautes qui n’étonneront que ceux qui ont voté pour lui parce qu’il est beau et intelligent....
    Je rappelle tout de même que nous avons là un président qui pense que la Guyane est un île.
    Je suis étonné de voir là une écriture peu lisible, digne d’un médecin pour le pharmacien. Je pense qu’il serait bien-sûr bienvenu qu’un enfant de 8 ans puisse relire ce qu’un président pourrait écrire.
    Ça laisse aussi songeur sur le soucis que le bonhomme a de toutes formes de communication.


  • La faute la plus énorme réside dans la dernière formule "en fidélité" la totale inversion de "en trahison" qui serait la juste conclusion d’un traitre qui s’assume sans honte..

     

  • Comment qualifiait-il les salariées des abattoirs Gad ? Des illettrées.

     

  • Voilà le niveau ... Est-ce qu’il y a quelque chose à ajouter ? Ah oui ça a dû l’emmerder d’aller à Colombey, symbole d’une France résistante, française, souveraine et dont le visage ressemblait à la face informe de la douleur, qui a su se relever et regagner sa dignité. C’est à dire tout le contraire de ce banquier pubère accroché aux jupes de maman. Quel écart de stature ...


  • Personellement, je trouve cette chasse aux fautes de grammaire agaçante.

    J’ai vu un camarade de classe en troisième s’effondrer a cause de toutes les sales notes qu’il se prenait parce qu’il était désorthographié.

    Par exemple, il se prenait zéro sur zéro dans ses dictées, cet exercice idiot et inutile. Ces zéros plombaient sa moyenne générale et il a du faire un bac technique ou il s’est avéré être un excellent ingénieur. Mais ces sales notes l’avaient miné et il n’y pouvait rien.

    Une de mes cousines est éditrice dans une maison de publication assez connue et elle m’a dit que certains des auteurs les plus célèbres étaient des cancres au niveau de la grammaire et de l’orthographe. Si le français n’était pas une langue aussi compliquée, elle n’aurait pas de boulot. Apparemment, très très peu de gens ont une grammaire et une orthographe parfaite.

    Donc tant mieux pour elle.

    Macron n’est pas un éditeur ou un grammairien.

     

    • D’après-vous pourquoi les médecins écrivent si mal ?


    • Pas du tout d’accord ! La grammaire est le squelette de notre langue qui structure notre pensée. J"aurais plus volontiers excusé une faute d’accord de participe qu’une faute de confusion de sujet, surtout en cette occasion...C’est peut-être un lapsus involontaire... :) autant qu’une faute de français. Mais cela démontre surtout un manque de réflexion , de préparation, s’il avait vraiment réfléchi au message qu’il voulait laisser dans ce livre d’or, tout de même symboliquement important, cette faute de sens n’aurait pas pu exister. Preuve qu’il n’en a rien a battre réellement.


    • @Pifou
      Bien à vous de le croire.
      Je trouve qu’en ces temps de destruction des nations, la défense d’une langue est essentielle !
      Le Français est, certes, une langue difficile, mais ce n’est pas une excuse (même si le niveau de l’Education Nationale n’a fait que dégringoler (Cf le livre de Arnauld de Tocquesaint sur KK)), et il n’en demeure pas moins que, sur le cas présent, cela reste inadmissible !
      Vos auteurs qui étaient, soit disant, des cancres : ont-ils publié leurs œuvres en y laissant les fautes ?...
      Quand à votre anecdote, elle ne fait pas généralité.


    • Un chef d’Etat doit écrire correctement, sans pour autant être un grammairien ou un fin lettré. Cet homme est vraiment confus et incompétent. C’est un constat.


    • D’accord, mais on s’applique un peu ; ce n’est plus un étudiant à qui on met des notes. C’est le représentant de la France, de sa culture et de son histoire. Bref. Il est nul dans beaucoup de matières, sauf en pipeau


    • @Pifou

      Le sujet, c’est l’effondrement intellectuel des élites, pas les difficultés d’un tel. Si les élites arrivaient avant à orthographier correctement, qu’est-ce qui a pu déclencher cette différence aujourd’hui à votre avis ? C’est symptomatique de problèmes plus profonds.

      "Le poisson pourrit toujours par la tête".


    • C’est le b-a-ba de la grammaire quand même.. Il a fait l’ENA quand même merde !


    • La langue française est difficile, c’est vrai, mais c’est une force en fait, car ça oblige l’élève à faire tout un tas d’efforts, de mémoire, de connaissances étymologiques, de logique, qui "musclent" son esprit.

      Écrire un français impeccable, c’est aussi, et d’abord, un devoir envers la France, envers les anciens, envers l’héritage, comme aussi un devoir de transmission de ce patrimoine.

      C’est aussi une école d’humilité, car on n’a jamais fini d’apprendre à ne pas faire de fautes. ("Le bon usage" de Grévisse est un pavé de 1663 pages, écrit petit.)

      Et enfin cela agit comme un filtre : il y a ceux qui y arrivent, et ceux qui n’y arrivent pas. Il y a dans l’orthographe du français un peu de l’excellence à la française. Et après tout pourquoi pas, chaque pays, chaque culture, a ses propres critères d’excellence ; pourquoi pas l’orthographe pour la France.

      J’ajoute que quand on voyage un peu ou quand tout simplement on parle avec des Étrangers, une immense majorité d’entre eux affirme que la langue française est la plus belle de toutes.


    • Le cas dramatique de votre ami est une exception, fort heureusement ; n’empêche que la langue est très importante et si les élites ne la maîtrisent pas, qui le fera ?
      L’élitisme n’est pas un passage obligé pour tout le monde mais c’est tout de même un marqueur civilisationnel. Et pour finir, c’est une discipline dans laquelle un ouvrier , un bistrotier peut rivaliser en écriture avec un Bac +10...


    • Outre la lecture, le niveau que l’on a en orthographe mais surtout en grammaire dépend essentiellement des professeurs que l’on a eu au cours de sa scolarité. Je n’ai eu qu’un professeur de français excellent au collège, en 4e, mais ça m’a suffit pour maîtriser à peu près correctement ma langue maternelle à l’écrit.
      Je n’ai pas honte de dire qu’en 3e, je trouvais divertissant de suivre la dictée de Bernard Pivot retransmise à la télé. En plus, c’était l’année du brevet, et la dictée faisait partie des épreuves. Je ne trouve pas que ce soit un exercice inutile, mais si l’on n’a pas de bonnes bases, c’est sûr que la dictée le laisse apparaître.

      Dans le cas de Macron, je plaide la faute d’étourderie ou l’excès de coke, ou les 2 à la fois.


    • Le fait d’être un zéro absolu en orthographe n’est nullement un handicap aujourd’hui (la preuve), y compris pour être enseignant. Soit, ça n’a aucun intérêt de maîtriser la langue française, mais comment enseigner quelque chose qu’on ne maîtrise pas ? Ne faut-il pas voir là in fine la cause de la chute vertigineuse du niveau des élèves : les profs en savent autant qu’eux ?

      Les profs, on les recrute sur des critères idéologiques, on ne peut pas leur demander en plus de maîtriser la langue française, surtout quand on a déjà signé l’arrêt de mort de celle-ci — et que celui-ci a été allègrement contresigné par les Français eux-mêmes ! Le peuple réclame ce vers quoi on le pousse.

      Comment comptez-vous communiquer si nous n’avons plus de codes communs ? Par une langue universelle, je suppose. Why not, mais je ne suis pas sûre que l’anglais (ni a fortiori l’espéranto) permette toutes les nuances, toute la subtilité et toute la rigueur du français, dont la précision toute mathématique restitue au mieux la pensée. Et, si la pensée est informe, son expression le sera aussi. Mais, si son expression est informe, comment sera la pensée ?…

      Ce n’est pas l’orthographe qui est sélective, ce sont bien les matières scientifiques. Si on est un zéro en maths, physique et autres, on voit la quasi-totalité des portes se fermer. Il ne reste pas beaucoup de métiers, concrètement. Et, quant à vivre de ces rares métiers, c’est encore un autre débat…

      Les cracks, on les retrouve dans les filières scientifiques ; les autres sont considérés comme des sous-merdes. Il y a clairement une hiérarchie : S domine sur la première marche et L se dodeline penaud sur la troisième. C’est vraiment pour ceux qui ne sont pas acceptés ailleurs, c’est le quartier des incurables.

      On ne valorise que les filières scientifiques. Voilà encore quelques décennies on ne demandait pas aux médecins d’aligner des suites mathématiques.
      Les lettres n’ont plus de candidats. Il y a plus de postes de prof ouverts que de candidats !

      Pourtant on ne voit pas les zéros en maths demander une simplification des maths. Les mathématiques sont-elles plus simples que la langue française ? (Et que dire de la physique, de la chimie… ?) Chacun aura son avis sur la question, selon ses connaissances et ses capacités.
      Votre ami est ingénieur. J’ai remarqué que dans ce métier beaucoup de gens ne maîtrisent absolument pas la langue française. Ce n’est pas un handicap manifestement.


  • Je n’aurais pas été aussi loin dans l’analyse de l’orthographe. S’il n’y avait que lui qui oubliait les traits d’union.
    Sans le blâmer mais si on ne faisait que le détour dans nos commentaires, combien on dénombrerait d’imperfections comme celles-ci...Ah rien que là, je n’ai pas oublié le trait d’union mais habituellement, est-ce que je les mets ? sincèrement, je ne crois pas.

    Et j’imagine déjà les prochains commentaires où chacun va relire dix fois son propre ajout pour s’assurer que tout est bien écrit !

    Non, très franchement le seul "permettrons" suffisait, le reste personne n’avait remarqué qui là était si grossier qu’il ne pouvait inaperçu. Il y a fort à parier que d’autres mots laissés par Macron, figurent sur des livres et comportent ces inexactitudes mais qu’elles n’ont jamais été relevées auparavant.

     

    • Nos commentaires ne sont pas écrits par le Président sur le livre d’or de De Gaulle.
      En tant qu’ancien prof, je disais toujours aux élèves, faites sujet- verbe - complément. On peut donner le même conseil au Président.

      À ce niveau, c’est une faute grave de Macron. Personne ne lui prépare 5 lignes à recopier au cas où il est pas capable.
      Des livres d’or il a dû en signer des centaines. Qu’il ne maîtrise pas la présentation, est incompréhensible.
      Qu’il n’ait pas de formules toutes faites sachant que tout est filmé montre qu’il doit être fumé.

      A priori, il faisait pas que réviser le subjonctif avec Brigitte

      Autre analyse : il a fait son job, et le système prépare 2022 en le laissant gérer 18 mois.


    • Ben non , je les avais toutes repérées... et apparemment je suis loin d’être le seul.

      Combien de semaines a t’il eu pour préparer son gribouillis ?

      Il montre bien qu’il n’en a rien à foutre, comme de tout le reste.
      On ne pouvait pas trouver pire saloperie pour remplir cette fonction !


    • Macron qui voudrait passer pour un lettré et un philosophe de haut vol, devrait tout de même soigner davantage ce type d’intervention écrite.

      Post scriptum ; désolé pur les fautes, mais je ne prétends pas être un haut diplômé en philosophie.


    • Oui, mais ici nous n’aspirons pas à la fonction de président de la ripouxclique et que nous passons déjà pas mal de temps à lire et faire des commentaires parce que notre pays est entre les mains d’une secte. Temps que nous pourrons consacrer à rebâtir notre pays au lieu de le gaspiller cloîtrés en mode survie. Nous avons besoin de valeurs sûres, pérennes alors que nous avons l’inverse. Si notre seule valeur sûre demeure notre langue française cultivons la comme notre terre. Pourquoi ne l’avait-il pas consciencieusement préparée sa dédicace ? Il est chef d’Etat, merde ! Ce qui nous aurait pas fait perdre du temps et au moins aucune remarque sur ce parvenu. Nous aimerions lui trouver une qualité au moins : même pas celle de bien écrire, pas foutu de s’auto-corriger avec en plus une prof de français comme épouse ! Ah, c’est vrai il n’a pas de culture française... Le général doit se demander là-haut qui c’est celui-là ?


  • On peut être un homme honnête, juste et droit et ne pas savoir écrire !
    Oui, je sais, il n’est pas çà non plus !


  • Un aveu de petitesse devant la figure du Général ?


  • Soyez donc indulgents, il a peut-être choppé le Rhume19.


  • Il ne parvient pas à écrire Nation ; il oublie le N final.
    C’est que le "nationalisme est une lèpre".
    On sent qu’il n’est pas à ce qu’il fait, et que sa prof de français était trop occupée pour le corriger.
    Son niveau de français est assez caractéristique de sa génération ; il devrait être un Français parmi d’autres, employé de bureau ou de banque, au guichet. et encore ; il ne faut pas se tromper dans les zéros (400 000 morts, dit-il). Ce Manu n’a rien d’exceptionnel.


  • - Alors Brizitte, remets-toi à lui donner des cours particuliers d’orthographe à ton élève de « mari » ! Tu aurais dû lui préparer cette dédicace du souvenir, il l’aurait recopiée.

    - Au fait Brizitte, peut-on dire « bâtir une action » ? À moins de rebâtir la « Cathédrale » pour qu’elle devienne une société à capitaux privés avec actions à la clef ... ???

    - Je croyais qu’il avait un « nègre » ton macrounet euh un prête-plume :)
    - ah, il en a pourtant plusieurs qui lui prêtent leurs « plumes » :)
    - Ben alors ?
    - Il fait son tri entre potes : ça lui gigote la cervelle sans doute mais pas que :), ça explique sa mithridatisation imputable aux réfractaires ... me souffle un pédant dans l’oreille !

    Au clair de la lune
    Ami Ben’Allah
    Prête-moi ta plume
    Pour t’écrire un mot
    Ma chandelle est morte,
    Je n’ai plus de feu
    Ouvre-moi ta porte
    Pour l’amour d’Allah

    Oui,« les traces qui nous permettront  » grosse erreur.

    6 fautes d’orthographe sur 9 lignes de texte : je mets 3/20 et encore c’est cher payé par les réfractaires de contribuables !

    Puissions nous retrouver en nos lieux-dits, les thraces et les gaulois pour rebâtir la France à l’image des idéaux français.

     

    • Mes professeurs me gratifiaient d’un 1/20 en dictée pour le papier et l’encre.

      Son vocabulaire est tout à sa hauteur.
      Il "porte" une idée, il "porte" un projet... enfin, tout...
      le mot n’a plus de sens.
      (Vaselineau nous a fait quelques vidéos sur son idiosyncrasie lexicale)

      Et avec tout ce qu’il porte, on comprend qu’il ait des moments de lassitude où sa plume le trahit.


  • Encore deux quinquennats et le président du moment écrira un tweet en écriture inclusive..


  • Franchement, le mot "nation" a une graphie si particulière qu’il pourrait très bien s’agir du mot "mafia".
    Tout est dit.

     

    • Et c’est peut-être fait exprès. Il est carrément allergique à, ou terrorisé par la Nation.
      Il y a de quoi être en panique, en ce moment.
      Et ça se voit, car il est n’a pas été élevé dans le complet cynisme comme Attali, reste expressif et commence à se rendre compte de l’étendue et des conséquences de la compromission en général, et de la sienne en particulier. On a promis à un élève médiocre et comédien bien du plaisir.
      Il l’a cru, l’a pris.
      Puis on lui a levé le poing en public, et il a commencé à rgretter vaguement une chose qui’il aurait pu garder, pour laquelle certains se font tuer ou souffrent, et qu’il a trahie et saccagée sans retour.


  • Faut pas charrier
    il écrit bien mieux que la plupart des Français
    la seule vraie faute est la conjugaison de "permettre" à la 3ème personne du pluriel car le vrai sujet est "traces" mot pluriel, donc => permettront
    sinon Majuscule, pas majuscule, trait d’union, c’est du chipotage ..
    hormis cela comme Président il est exécrable mais pas à cause de l’orthographe


  • Pourtant ces fautes, quand il ne s’agit pas purement d’âneries, me choquent encore moins que celles nos demi-analphabètes de journalistes : alors que leur boulot ne consiste qu’en la relecture de dépêches ou de prompteurs, ces playmobils de l’info frelatée, à la mine ridiculement appliquée et aux mimiques identiques à celles des collègues de la chaine d’en face, meublent régulièrement leur baratin de phrases à faire vomir un linguiste attentif.

    Entendu il y a peu à la radio : "un budget consacré pour la défense..." "...ce ministre convié pour un débat..." Le médiocre Guillaume Erner sur France Culture (ne riez pas) : "merci Michel de ce billet politique..."

    Sans comptez les innombrables et non moins minables "mesures sanitaires pour lutter face au Covid" et autres "PSG qui s’incline contre Lyon".


  • Il me semble que de Gaulle écrivait son nom « Charles De Gaulle » et non « Charles de Gaulle » je ne sais plus pour quelle raison. Une « faute » volontaire. Dans son hommage Macron aurait aussi dû le faire.

     

  • Et c’est Président de la République...

     

  • La chaîne télé LCP a sorti un documentaire sur De Gaulle et les tentatives de déstabilisation de la part de la CIA ect. C’est très rare de voir ça sur une chaîne officielle, c’est pas TF1 mais bon.
    ça s’appelle : "De Gaulle, l’homme à abattre".


  • Il n’y a pas de culture française !
    Rabelais, Chateaubriand et Victor Hugo en garde à vue.

     

    • Il avait dit aussi, en Angleterre je crois " il n’y a pas d’Art français"... Inculture quand on est né à Amiens (cathédrale fameuse) puisque l’Art dit " gothique", né en Valois, Picardie, Champagne, était appelé "opus francigenum" c’est à dire "œuvre de France" à l’étranger. Eh, oui ! le chœur de la cathédrale de Prague est de Mathieu d’Arras, la cathédrale de Burgos rappelle Bourges ou Reims, etc, etc. Tout historien d’Art sait qu’un tableau des Le Nain n’est pas un tableau anversois , vénitien ou tolédan de la même époque : nier le génie propre à notre nation est typique du golden boy cosmopolite, inculte et indécent dépréciant à plaisir "sa" patrie à l’étranger !


  • De Gaulle a été viré par la CIA pour mettre un employé de Rothschild à sa place (Pompidou) dont Macron est aussi une émanation ! Faux-cul et traitre. Mais le fils de Gaulle n’est pas spécialement un nationaliste.


  • Et après , Laurent Alexandre veut nous convaincre que Macron a 170 de QI .

     

  • Le godelureau qui ne maîtrise pas le présent de l’indicatif devrait s’abstenir dorénavant de parler d’illettrisme ! Et bravo à l’enseignante qui a préféré sauter à califourchon sur le minet plutôt que de consolider sa connaissance de sa langue maternelle ! Dire que certains ont dépensé des sommes importantes pour que leurs rejetons aient cours avec la Brizitte à Franklin ! Quant à la grand-mère institutrice qui aurait beaucoup influé sur l’éducation du micron, quel échec ! C’est la famille des imposteurs, en somme...

     

  • C est tout de meme revelateur ... Le marquis poudre de l Elysee , ancien employe surnumeraire du Cartel Bancaire au Bouclier Rouge est en fin de course . Il ne preside plus qu un gouvernement de la Debacle . Ces jours sont comptes . Quant a son mentour l Attaloche , compte tenu de son age (77 ans) et du Connardo Virus rodant , il doitt probablement vivre sous une tente a oxygene terre dans son antre de luxe a Neuilly sur Seine , recevant parfois le TOUT PRURIT PARISIEN pour distribuer les ordres de la maison mere de Tel Aviv. AUX ABOIS.


  • Autre faute :
    De Gaulle, avec un D majuscule, et non "de".
    On pourrait également gloser sur le grade usurpé de général de celui qui était en réalité colonel. Mais ceci est une autre histoire...


  • Ah ben, Brigitte ne pouvait pas être à la fois (en même temps ?) à la tour et au cours de français ! :-))
    Plus sérieusement, ce court mot de Macron avec des fautes d’ado, indique clairement le tempérament du jeune roitelet : un étourdi procrastinateur qui court sans doute après lui-même tant il a à faire pour occuper un fauteuil aux dimensions d’un grand homme qu’il ne sera définitivement jamais.


  • Colombey hier, le Panthéon aujourd’hui....pathétique !

    N’a-t-il-vraiment rien d’autre à faire ? N’a-t-il pas honte ?

    En oûtre dégoûtant que ce minus se drape dans la grande Histoire, à longueur de journée !

    Lamentable ! Du spectacle pour les veaux !

    Non monsieur le président, vos visites mondaines et culturelles de bobo dans toute sa splendeur, me donnent un haut-le-coeur. Vous manquez de la plus élémentaire dignité. Quand on vient d’arriver hier de son poste de trader chez machin-chose, surtout on ne la ramène pas, avec Notre-Dame La France, comme le Général pouvait - lui - en parler.

    P.S. et vos fautes d’orthographe, je m’en contre-fous.

     

  • Tout le monde fait des fautes, certains souvent car mauvais en orthographe, d’autres rarement car bons, mais ici, il s’agit de laisser un témoignage non pas sur une feuille de brouillon mais dans un livre d’or, excusez moi du peu, et celui du général De Gaulle qui plus est ; une icône républicaine que de très nombreux politiques, de droite comme de gauche, citent régulièrement. Alors je pense que le minimum est de s’appliquer et de se relire, sauf si on n’en a rien à foutre du symbole et que l’on fait ça "vite fait" pour la "com". Pour le coup, c’est raté !


  • C’est marrant, mais je pensais que ce mot serait préparé par son chargé de communication et donc sans faute.


  • On sait bien quelles traces vous suivez Monsieur Macron.
    Une trace, ça va, deux traces,...


  • Vous avez oublié une faute : c’est De Gaulle (à la flamande) et non pas de Gaulle qui serait d’origine nobiliaire.

     

    • Sauf que les origines du patronyme ne sont à rechercher de ce côté-là…
      C’est bien Charles de Gaulle.


    • Particule nobiliaire : en minuscule sauf si le nom de famille est un monosyllabe comme Gaulle (syllabe féminine), dans ce cas on intégre la particule au nom de famille qui prend alors aussi une majuscule (difficulté de la langue française, section du Petit Robert).

      Donc 7e faute de Macron en 7 lignes.

       

    • À tous ceux qui voudraient mettre une majuscule à la particule de Charles de Gaulle.
      Il n’y a qu’une seule circonstance dans laquelle on peut tolérer cette majuscule, c’est la suivante : de De Gaulle. Ce n’est pas une règle, seulement une tolérance, pour ceux qui voudraient distinguer la préposition de la particule ; alors qu’une bonne pratique de la langue consisterait plutôt à tourner sa phrase de manière à ne pas avoir cette répétition.
      Bref, pas de majuscule à une particule, nobiliaire ou pas (sauf cas géographique particulier).
      Inutile d’inventer des règles sorties du chapeau. Vérifiez vos sources avant d’intervenir.

      Herr Korrektor

       

    • Les plus anciens ici doivent se souvenir de Dan Quayle, vice-président de Bush senior. Invité dans une école, il avait - fautivement - écrit sur le tableau "potatoe" au lieu de "potato". Tout le tintamarre assourdissant qui venait des médias à l’époque. Ecoeurant.


    • Je crois que cette enflure l’a fait exprès, afin que les gens de rien, aient un os à ronger derrière leur masque !

       

    • J’y vois plutôt un signe du port prolongé du masque ou peut-être un nouveau symptôme du covid.


    • En lisant sa dédicace, j’avais un cheveu sur la langue ’’finquante ans pluf tard’’ etc,
      comme un petit morveux capricieux et débile, qui arrache les ailes des papillons pour se venger d’une claque bien méritée, hein, petit micron pervers..viens ici quej’t’en fiche une ..


    • Macron, à part une trace de pneu, je ne vois pas ce que tu pourras laisser à la France.


    • Il parait que Macron était un mauvais élève, je l’ai lu plusieurs fois. J’ignore si c’est vrai, mais en tous les cas il est un piètre président . Sans doute le pire ! A chaque fois on creuse un plus, et tous les cinq ans le diable sort des urnes dans ce pays !

       

    • A ce niveau là c’est ce qu’on appelle de l’illettrisme. Il y a désormais environ 50% de la population française qui est illettrée. L’illettrisme est la phase transitoire avant l’analphabétisme.
      PS : ne pas confondre fautes d’inattention et illettrisme. Dans le premier cas les fautes ne viennent pas du fait que l’on ne connaisse pas la grammaire et l’orthographe mais à d’autres raisons comme la précipitation, la fatigue, le déclin des fonctions cognitives dus à une maladie, à l’âge...dans le second cas les fautes présentes dans chaque phrases et presque chaque mot écrits sont entièrement dues à l’ignorance du bon usage et du fonctionnement de sa propre langue.


    • Avant "notre République", c’est "notre Nation" ??!

      Je lis "notre Nofia"...

      Même mon généraliste est plus appliqué sur l’ordonnance !


    • je ne comprend rien à l’explication sur la faute des traces qui permettront.

       

      • Imagine que des soins te permettent de vivre plus longtemps : tu peux dire "des soins me permettront..." Avec un T a la fin, masculin pluriel.
        En mettant un S à la place du T, le sujet doit être "nous", nous, médecins, te permettrons de vivre plus longtemps... Capito camarade ?


      • Nous, les thraces [nous] permettrons ... (futur de l’indicatif -ons, car 1re personne du pluriel = nous. Le sujet c’est nous et non ils [les thraces].

        Mais dans la phrase : « Les thraces, ils permettront de rebâtir ... » (futur de l’indicatif -ont car 3e personne du pluriel = ils.

        « Les traces qui nous permettront » = elles permettront à nous, les traces en inversant le sujet "traces" comprenez-vous ? Le sujet du verbe permettre au futur se rapporte à "traces", elles et non à nous. Elles, les traces : 3e personne au féminin pluriel donc -ont.

        Est-ce si compliqué que ça de prendre un Bescherelle, un Robert ? Aller sur un site ? Saisir conjugaison du verbe "permettre" au futur simple : vous verrez !

        Le correcteur d’orthographe automatique ne pourra jamais saisir les subtilités de la langue française, ses complexes détours ou jeux de mots ...

        Faites-vous offrir à Noël, un dictionnaire orthographique Le Robert (feu Alain Rey).

        Et pour l’anecdote, le thrace Spartacus nous a laissé des traces de son passage sur Terre en l’an - 73 avant J.C.

        « laissé » correct pour pas ? faut-il mettre un “s” ou pas

        On va s’quitter la dessus, colonel ! (mon général ...)


      • Bonjour Socrade,
        L’une des première vertu est l’humilité, vous en avez fait preuve bravo !
        Nous permettrons
        vous permettrez
        ils ou elles permettront

        Les Traces permettront (elles permettront) le sujet est : les traces et non pas nous.

        Cordialement


    • "Les traces qui nous permettrons" .

      Quel massacre !
      Ce monsieur est un médiocre et il l’écrit .
      La bourgeoisie française tient toujours
      à en rajouter dans l’hypocrisie et la flagornerie .
      " Il y a la bourgeoisie d’argent qui lit Le Figaro ,
      et la bourgeoisie intellectuelle qui lit Le Monde ,
      les deux font la paire .Elles s’entendent pour partager
      le pouvoir .Le jour où Le Figaro et L’Immonde me soutiendraient
      je considérerais que c’est une catastrophe nationale "
      Macron illustre de manière caricaturale et décadente
      ces propos de de Gaulle !
      L’Immonde a pris l’avantage sur Le Figaro !


    • Effectivement, il est sur les traces de gogol qui a rendu l’Algérie et nos colonies, lui, il rend les oeuvres de nos musées !


    • Macron fait croire qu’il a une mémoire pour Degaulle, alors que l’un était un militaire de terrain pas comme Devilliers, et Macron est une chatte d’appartement qui se cache derrière son armée tellement il a la frousse. "Il y a des gens qui ne sont rien", cela s’applique aussi à lui, pour faire des fautes d’orthographe.


    • Emmanuel Macron n’est pas du tout l’élève brillant que la presse nous a présenté, il a échoué deux fois au concours d’entrée à Normal Sup, sans même être admissible à l’oral.

      Ensuite il est allé s’inscrire en philo à l’université de Paris X où il a déposé un sujet de thèse qu’il n’a jamais soutenue, en prétendant qu’il avait été l’assistant de Paul Ricoeur qui était déjà âgé et qui n’enseignait plus depuis dix ans.

      Emmanuel Macron était un élève médiocre, sa façon d’écrire montre un manque de rigueur, d’application et de culture. C’est quelqu’un qui a un profil de commercial, comme Sarkozy, il est superficiel, bonimenteur et rusé.

       

      • #2593321

        @ PL

        Micron possède un C.V. qui pourrait entrer en concurrence avec celui d’Obama. Tout y est fiction, c’est une fabrication intégrale destinée à placer sur le trône un usurpateur entrainé par ses maîtres depuis la naissance.
        Ce qui serait en revanche intéressant c’est de comparer l’ADN de l’inverti et celui de sa "femme".
        Mais au risque de déplaire aux complotistes, le freluquet n’est pas le fils dans la famille de Brigitte.
        Bon courage à ceux qui tenteraient de faire la bio de l’anorexique...
        Pour ce qui est de la Rue d’Ulm, ce serait plutôt un gage de salubrité mentale que de rater le concours d’entrée aujourd’hui et je conseille vivement aux meilleurs de ne pas tenter une aventure qui leur ferait perdre leurs plus belles années.
        Quand vous constatez qu’une Julia Cagé vit aujourd’hui avec un Thomas Piketty, vous comprenez très logiquement le genre-es-esse d’élite qu’on y produit !


      • J’ai fait une petite recherche et on nous dit quil aurait eu son bac S mention tres bien en 1995 et specifiquement il a obtenu 18 sur 20 a l’écrit en francais, et 19 sur 20 a l’oral en 1994.
        Mouaih....je suis pas allé verifier mais je flaire l’arnaque..apres tout ne nous a t-on pas fait croire aussi quil avait été elu avec 66.6 pourcents des suffrages ? Les chiffres se manipulent facilement...

        Les fautes qu’il fait a l’écrit sont si grossières et son style poussif que le 18 sur 20 est mission impossible. A l’époque on enlevait 1 point à chaque faute , et pas qu’en francais.
        Et on nous dit qu’entre la 1ere et la terminale il a été transféré de son lycee du nord au prestigieux henri IV.
        Comment et sur quel motif a til été transféré de son lycee ? Etre transféré au moment de la prepa oui cest tres possible quand on a un dossier en beton...il y a encore une petite forme de meritocratie a ce niveau. Mais avant c’est justement signe dun type qui n’avait pas le niveau par ses notes seules mais qui est entré au forceps. Une fois a henriIV les notes sont mysterieusement plus elevees (sans disqualifier les prof des grands lycees qui sont eux memes sélectionnés pour leur competence, je pense que meme avec lanonymat des copies les correcteurs savent quils ont des copies de henri IV et que les instructions sont precises...)
        et une fois dans ce lycee on a une voie privilégiée aux prepas dudit lycee même en etant faiblard par rapport aux dossiers externes. C’est pour cela que c’est si compliqué les transferts vers Henri IV.

        Tout sonne faux chez ce type que l’on veut nous présenter à tout prix comme une petite merveille mais qui me fait penser au ravi de la crèche a chacune de ses interventions laborieuses....et qui vient d’évidence dun milieu avec le bras tres tres long et depuis bien avant son sejour a la banque Rotschild et sa renvontre avec Attali.


    • J’ai lu presque tous les commentaires, et il y a au moins une faute à chaque fois, par commentaire. Il y en sans doute aussi dans le mien, pour ceux qui voudront bien chipoter.
      Je pense que le plus important pour une personne, c’est d’être honnête et de bonne foi. Je préfère un gueux qui ne sache pas forcément aligner juxtaposer les phrases au point-virgule près, que l’énarque pédant qui se la pète à mettre trois mots au lieu d’un, histoire de montrer qu’il a de la valeur et de la hauteur par rapport aux autres miséreux du tiers-état.

       

      • Je me faisais la même réflexion...Plus que le "permettrons" (mais quand-même, pour un Livre d’Or, il avait le temps de se préparer), c’est l’écriture, la "présentation" rapide, désinvolte, presque mécanique qui me choque le plus. Il est des êtres dont l’écriture révèle vraiment la probité, la finesse, la douceur ou le génie. Il ne s’agit pas de "belle graphie", parfois scolaire ou conformiste mais ce " je ne sais quoi" qui provoque l’empathie, l’émotion, même s’il y a des fautes d’orthographe...
        Le mot de Macron pue l’ordonnance médicale, la note de service du petit chef pressé , la froideur high tech des bureaux contemporains, bref la "modernité" dans ce qu’elle a de plus superficiel et désincarné...


      • Je ne comprend pas pourquoi tu veux nous faire remarquer que l’important c’est l’honnêteté. Nous savons tous que Macron est malhonnête et que cette histoire est juste du spectacle pour les gogos.

        Ce petit article est juste là pour démontrer qu’en plus d’être malhonnête il est aussi mauvais en orthographe.

        Cela dit, il est possible qu’il n’ait pas du tout préparé son texte et que ce soient des fautes d’inattention de quelqu’un qui n’en a rien à foutre du livre d’or.

        Quand aux fautes d’orthographe sur les forum, ce sont des fautes d’inattention la plupart du temps, car on y écrit comme on parle : trop vite.


      • L’honnêteté déjà il l’a pas, donc on ne peut même pas le juger sur ce critère...
        En tant que president, écrivant au stylo-plume sur un livre d’or, il se doit d’éviter de faire des fautes. Il est sensé nous représenter. De même qui était indécent pour Sarkosy de traiter un français de "pauv’con"...même si ce fût le moindre de ses crimes...

        Que les commentateurs ici fassent parfois une faute en tapant sur leurs smartphones cela n’a rien à voir dans l’échelle de gravité. Qu’il faille l’expliquer est lassant...


      • Autant les majuscules fautives peuvent être considérées avec indulgence, autant la faute de conjugaison indique des lacunes sur les bases de notre langue... programme école primaire !

        Quand on n’a pas le niveau certificat d’études, on ne joue pas à l’astre solaire...


      • Je ne fais nullement référence à Macron quand je parle d’honnêteté ; je parle en général. Il est également lassant, parfois, d’exposer une idée, d’exprimer son point de vue, et d’avoir derrière des pinailleurs qui vous écroulent toute une argumentation, juste parce que vous avez mis deux points de suspension au lieu de trois.


      • Et puis vouloir rectifier quelqu’un en tombant dans le même panneau...
        Ça me rappelle quelqu’un qui, pour éduquer ses enfants polissons, disait :
        - " espèces de p’tits couillons de débiles à-qui-faut-tout-répéter : est-ce que je ne vous ai pas mille fois interdits d’insulter ?"


      • Devant un écran lumineux et sur un minuscule clavier, je fais maintes fautes, mais deux fois moins encore que M. €mmanu€£ Macron devant une feuille blanche : je n’aurais pas pu en dire autant à l’époque de M. Giscard ou de Miterrand (ni bien sûr de Pompidou ou de Gaulle).

        M. Macron, président de la République présenté par la presse comme intellectuellement brillant, a le niveau faible d’un médiocre de sa génération : remarquer qu’il fait davantage de fautes devant une feuille blanche que la moyenne des citoyens ordinaires devant un écran lumineux est certes un argument, mais sûrement pas en faveur d’€mmanue£.


    • Voilà une insulte adressée à la langue, aux Gaulois, dans un livre qui marquera l’histoire, par la tentation d’assassinat de la culture et l’expression Française.


    • #2593042

      Aucune beauté dans cette écriture aucune rondeur. Du vite fait et du mal fait, on y voit une certaine folie perverse. La signature traduit un orgueil démesuré.


    • Et Macron nous apprend que nous sommes "courageux". Merci !

      Qu’il aille demander aux petits couillons nés sous la cinquième et aplatis devant l’amérique de faire leur service militaire. On verra après.

      Avant, oui les français étaient non seulement courageux mais héroïques voire sublimes, maintenant, ...

       

    • Concernant la polémique de ou De Gaulle, officiellement, l’Etat a adopté et appliqué tel qu’écrit sur le carton officiel suivant :
      https://www.autographes.com/tous-no...
      Après, son côté « dictateur » est peut-être à l’origine de cette prise en compte officielle. Allez, il est pas le seul, voyez d’autres d’Estaing...


    • Il n’y a pas (en fait plus) de culture française


    • Il n’y a qu’une seule question à poser désormais à propos de MACRON :

      Les élections en France ont-elles été truquées ?

       

    • « [...] & moy qui parle, je ne suis pas exempt de cette calomnie, veu que pour avoir manqué un petit mot de quantité dans ma Messe de Lætamini, on en fit un quanquan dans Paris qu’il sembloit que j’eusse mordu la Lune. » Annibal Gantez, L’entretien des musiciens, Auxerre 1643, lettre LIII


    • C’est quoi ce bonhomme avec sa couche culotte sur la tete ?


    • #2594300

      Start-up nation de Manu
      Coup d’arrêt pour la famille qui dirige le trafic de drogue à Créteil
      Six hommes, dont le propriétaire présumé du point de deal des Bleuets, ont été placés en garde à vue après une vaste opération de police. Ils doivent être déférés ce jeudi soir.
      Créteil, rue Léopold-Survage. Ce point de deal, le seul du quartier Bleuets, était ouvert de 15 heures à la nuit 1h du matin
      Ils sont plus d’une vingtaine de frères et sœurs dans la famille. L’une des deux mamans habite aux Bleuets, l’une des principales cités de Créteil. L’autre se trouve à l’Abbaye, sans doute le quartier le plus chaud. Cette fratrie est en tout cas soupçonnée de diriger au minimum quatre points de deal de la ville-préfecture.
      Enfin depuis lundi, il y en a un qui ne tourne plus trop. Celui des Bleuets est à l’arrêt après une vaste opération de police menée lundi matin. Cinq hommes, dont l’un des membres de la famille accusé d’être le patron du commerce, ont été interpellés à l’aube et placés en garde à vue pour trafic de stupéfiants. Une partie d’entre eux doit être déférée ce jeudi soir....


Commentaires suivants