Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Résultats Pisa 2019 : le système scolaire français toujours aussi inégalitaire

[…]

La France est l’un des pays de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) où le niveau des élèves dépend le plus de l’origine sociale, selon les résultats de l’enquête du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (Pisa) publiés mardi 3 décembre. Les performances des élèves français âgés de 15 ans se situent très légèrement au-dessus de la moyenne de l’OCDE, montre cette étude réalisée tous les trois ans.

 

 

Les adolescents français se classent à peu près au même niveau que les Allemands, les Tchèques, les Portugais ou les Belges en compréhension de l’écrit, le domaine scruté avec le plus d’attention cette année par les analystes de l’OCDE. Mais le pays peine à lutter contre les inégalités, un phénomène qui touche également la Hongrie, la Slovaquie, la Belgique ou, dans une proportion encore plus nette encore, Luxembourg et Israël.

[…]

La Chine et Singapour arrivent en tête, tandis que la France reste légèrement au-dessus de la moyenne. La République dominicaine et les Philippines arrivent derniers du classement des pays dont les données sont connues.

[…]

Concrètement, les élèves français issus de milieux défavorisés enregistrent en moyenne de moins bons résultats que les élèves favorisés et ils ont cinq fois plus de risques d’être en difficulté. Environ 20 % des élèves favorisés se classent par ailleurs parmi les élèves considérés comme très performants en compréhension de l’écrit, contre seulement 2,4 % des élèves défavorisés.

« Les inégalités ne se sont pas aggravées depuis 2009 mais malgré tout, le niveau est toujours très inquiétant », observe Eric Charbonnier, analyste à la direction de l’éducation de l’OCDE.

L’Estonie, meilleure élève en la matière, le Canada, le Royaume-Uni et les États-Unis, notamment, font mieux que la France face aux inégalités.

Lire l’intégralité de l’article sur midilibre.fr

 


 

Résultats Pisa 2018 croisant la lecture (axe vertical – les bons sont en haut) et les inégalités sociales (axe horizontal – moins d’inégalité vers la droite). Les élèves français ont un niveau de lecture moyen, largement dépendant des inégalités sociales.

 

(Cliquez pour agrandir l’image)

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est faut !
    Il dépend des origines culturels des parent et uniquement des parents !
    En second lieu, de la qualité des établissements et des profs dans lesquels ils sont ! Sachant que les meilleurs sont à Paris !

     

    • C’est strictement vrai : ce reportage est là pour montrer que nous attendons encore quelque chose de ce système, par son bras armé idéologique de l’EN qui enseigne comment changer de sexe, la pleurniche de la shoah pour cent ans encore, le slam de grand corps malade à la place des textes de Molière, le catéchisme du vivre ensemble pour la venue des futurs Montaigne et la géo ingénierie éthique en Terminale. Comme pour la bio éthique sur le génome humain, il y a un peu plus de 30 ans.

      Même les chinois inquiets, qui nous visitent, prennent des photos du ciel cadrillé par les chemtrails, je l’ai vu.

      A ce propos, la définition d’une espèce vient de glisser étrangement comme l’antisémitisme synonyme d’antisionisme : jadis était qualifiée d’une même espèce, les individus d’une population qui se reproduisent entre-eux et rien d’autre.
      Désormais la prémisse principale ci-dessus est complétée par la secondaire implicite de la manière suivante : une espèce est constituée des individus d’une population isolée des autres au niveau de leur patrimoine génétique (par singularité de l’ADN), ce qui est vrai mais cette implicite est inutile.

      Aussi je crains que, le jour où la reproduction sexuée (GPA puis utérus artificiel) asexuée (clonage, bouturage) artificielle rentrera dans l’inconscient collectif, après un travail effectué sur les jeunes esprits comme c’est le cas actuellement pour l’euthanasie, il ne restera plus que l’isolement génétique pour qualifier une espèce puisque la reproduction sera sur le marché car totalement sous contrôle de Wall Street, le processus naturel étant écarté.

      Ces cerveaux malades redéfinissent le vivant, la Nature via l’EN pour le pognon des mêmes.

      Premiers dans tout ! Mais à l’envers : perversion.
      Rassurez-vous nous sommes en marche !


    • “quadrillé” désolé.


    • Ce sont les élèves qui font la qualité d’un établissement : pour entrer en seconde à Henri 4 ou à Louis le Grand il faut avoir été premier partout dans son collège d’origine, avec des moyennes stratosphériques . Les profs sont les mêmes partout, il y a toujours quelques nullités, même dans les établissements les plus prestigieux .


    • @ Topaze c’est exact, de même pendant la seconde dans un lycée public, j’ai vu un gamin qui faisait des erreurs volontaires dans ses copies de maths, de physique,… pour défier et/ou se lancer des défis : il a été repéré par la bande à trois points et catapulté illico presto à Henri 4.
      En ajoutant les meilleurs profs, les inégalités sont amplifiées pour faire fonctionner la machine e-administrative capitaliste. Même l’élève avec une mention très Bien en L est considéré comme de la merde désormais, car il n’a pas fait de maths par choix alors qu’il avait la capacité. J’en connais un brillant qui visite ce site régulièrement.

      Il n’y a plus de travail pour la merdasse : Macron a-t-il affirmé que les salariés français « sont trop payés » et « doivent pouvoir travailler plus sans être payés plus » ?
      https://www.liberation.fr/checknews...


  • On a compris : les pays homogènes ethniquement ont les meilleurs résultats, les pays anciennement communistes ont maintenu une instruction publique pour tous correcte mais pas aussi bonne qu’avant, les pays métissés de force et/ou par ruse (Amérique latine, hélas en partie la France aujourd’hui) n’ont ni instruction publique digne de ce nom ni résultats.
    Les pays victimes d’agression bombardière (Serbie qui avait un excellent niveau scolaire pourtant), n’arrivent plus à instruire leurs enfants.
    Israël n’a pas les résultats intelletuels à hauteur des prétentions attaliennes de mener le monde au bout du fusil. La France se maintient courageusement dans la moyenne grâce à l’effort héroïque de ses classes intelligentes qui maintiennent une tradition multiséculaire d’exigence intellectuelle et morale, transmettent encore ce qui fut, malgré une concurrence déloyale des parvenus (médiocres) et tous les bâtons dans les roues. En fait le sens de l’honneur en France, c’est de tenter de rester au niveau des ancêtres.
    De même l’entreprise privée survit grâce à l’effort parfois surhumain des meilleurs, qui bossent pour eux, leur famille et trois ou quatre poils-dans-la-main qu’on leur inflige au boulot ou sur la feuille d’impôt et dont ils rattrapent les erreurs.
    Un grand merci donc à Alain Soral qui fait partie des héros transmetteurs et améliorateurs du niveau général.


  • On va le répéter encore cent mille milliards de fois. Ici c’est l’école unique pour tous les élèves, quelque soit leur QI. Or les meilleurs se retrouvent chez les riches et leurs serviteurs des classes moyennes supérieures. Et qui en plus sont tous des nationaux (au sens de Louis IX pour rester dans le politiquement correct).
    On ne peut pas améliorer ça par l’enseignement : autant essayer d’expliquer quoi que ce soit à un enseignant ou au chef de l’état.
    J’ai participé comme accompagnateur à des compétitions d’échecs (sport où l’on ne trouve que des intellectuels à QI démentiel) et mathématiques internationales (souvent les mêmes, remarque identique). Mais nous, bien qu’envoyant les plus motivés, on se retrouvait en face de spécialistes dont j’avais peine à croire qu’ils n’avaient pas été triés plusieurs fois pour bien représenter leur région. Sans tricherie bien sûr quoique ahem... D’ailleurs "L’Estonie" tiens tiens ex-URSS, qui ferait des miracles.
    En plus il faut croire sur parole les chiffres fournis par des pays pratiquant le mensonge à outrance : 3 anglo-saxons dans le tas. Un hasard, sûrement.
    Connaissant les écoles nord-américaines, j’y ai séjourné plusieurs fois, j’émets de sérieux doutes sur leurs résultats et leur recrutement. Ne pas oublier que ce sont EUX qui occupent ce pays. Et pas pour son bien, hein.


  • Dans un pays ou il suffit de s’acheter un costard et traverser la rue pour avoir un super boulot ? Comment est ce bien possible ?


  • C’est la famille le plus important . L’auto suffisance et l’école à la maison c’est l’avenir . C’est très courageux ou totalement fou de faire des enfants actuellement . Si la famille est pauvre intellectuellement elle aura beau être riche matériellement , ça ne changera rien . L’école c’est juste de l’élevage .

     

    • Oui c’est la famille qui ETAIT le plus important . A Paris la moitié des couples divorcent et le père n’est plus là pour inculquer son savoir, sa culture, à ses enfants . Les mères se foutent de la culture, elles préfèrent faire la cuisine et se délecter des sottises des magazines féminins, et bavarder interminablement avec leurs connasses de copines .


  • Résultats Pisa 2019 : le système scolaire français toujours aussi inégalitaire
    Dire ça, c’est comme « Pisa dans un violon »

     

  • Remettons l’apprentissage de la lecture avec la méthode syllabique et une grosse partie des problèmes seront réglés. Un enfant peu apprendre à lire avant l’âge de 5ans, 20mn par jour pendant quatre ou cinq mois (selon l’enfant) suffiront.
    C’est voulu et le sabotage de l’école ne date pas d’hier.

    J’ai vu des parents ne pas moufter lorsque l’instit faisait des fautes d’orthographe au tableau mais râler fortement lorsque le troupeau d’oie ne pouvait être gardé pour des raisons diverses.

    Ne nous faisons pas d’illusions, ils ont les écoles pour leurs enfants comme ils ont les hôpitaux pour les soigner…


  • Pour comprendre les buts visés par l’OCDE à travers ces enquêtes PISA (ouverture du marché de l’éducation...), lire ces excellents dossiers d’Anne Limoge : Partie 1 Partie 2


  • Avant le Pisa donnait uniquement le classement global de l’éducation d’un pays.
    Aujourd’hui on ajoute d’autres critères. Et comme par hasard les pays anglo-saxons s’en sortent bien.

    Ça rappelle dans les années 1970 le classement annuel du Bonheur Brut de chaque pays (par analogie au Produit National Brut).
    Et là, comme par hasard, étaient en tête, tous les pays protestants d’Europe et d’Amérique ! ! !

    Thémistoclès

     

  • Le niveau baisse de plus en plus : il ne faut surtout pas que les allogènes aux QI inférieurs soient complètement largués . Les programmes seront dorénavant fixés pour des élèves ayant un QI de 90, inférieur à la moyenne de celui des "de souche" . Le "par cœur" est abandonné car l’effort de mémorisation est beaucoup trop grand pour ces Messieurs . Le "nombre" allogène va finir par nous imposer ses "valeurs" d’imbéciles et de voyous, les "valeurs" du RAP, et il faudra nous y soumettre !

     

    • Le principe de réalité commence à effondrer tous ces beaux efforts de stupidification du populo français. Les entreprises ont besoin de cervelles, de cerveaux ; le travail manuel bien fait dépend d’un niveau de réflexion, d’un QI et de vraies compétences techniques. Le travail intellectuel, de son côté, dépend de l’expérience de la vie et surtout d’un effort continu. L’intelligence ne se sectionne pas, elle est une, imprègne tout acte et tout projet.
      La valorisation artificielle de parfaits crétins sous prétexte d’anti-racisme, d’anti-grossisme, anti-mégèrisme, anti-gorgonisme ou anti-trisomisme touche à sa fin. Les bons, les excellents, les compétents mis au rencart, qu’on fait taire, qu’on réduit à la misère parfois, vont surgir de partout, à un rythme lent qui ira s’accélérant.
      Nous assistons au crépuscule des imbéciles. Il peut encore durer longtemps, et mal finir en nuit pas debout, certes.


  • #2335956

    Normal dans un pays où le président croît que la Guyane est une île

     

  • Aux US ils ont le système PIZZA. Il parait que ça marche très bien.


  • Traduire "inégalités sociales" par taux d’immigrés. Traduire "reading performance" par niveau de QI.


Commentaires suivants