Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Lettre ouverte à nos chers amis Talibans

Chers amis,

Je ne vous cache pas que c’est avec une joie immense que nous avons appris que vous aviez remporté la victoire dans cette bataille contre le Grand Satan. Depuis vingt ans nous étions morts d’inquiétude et ne nous relâchions pas dans nos prières. Dieu les a exaucées. Dieu merci.

Certes, ce n’est pas terminé et il faut rester vigilant. Mais ce qui est rassurant c’est que vous êtes entourés de puissants alliés : Pakistan, Russie, Chine, Iran.

Je voudrais vous dire la honte particulière que nous avons en France d’avoir pour ministres et pour chefs de l’État des personnages aussi ridicules que ce monsieur Le Drian. Ce dernier s’est montré d’une arrogance comique en vous imposant cinq conditions à respecter pour qu’il vous fasse l’honneur de vous reconnaître ! Ce serait seulement comique si ça n’avait pas l’aspect sinistre d’une déclaration de guerre totale.

Il vous demande de permettre que « ceux qui ont peur » de vous puissent quitter l’Afghanistan : moyen de vous priver d’une partie de vos forces, comme ils l’ont fait pour la Syrie.

Il vous accuse d’accueillir des terroristes : inversion accusatoire, quand on sait comment la France héberge et nourrit le terrorisme.

Le comble, c’est qu’il vous demande d’accueillir l’aide humanitaire, alors que vous venez de parvenir à chasser de votre territoire ces prédateurs et ces rapaces, et qu’il ose encore, vraiment comme s’il vous dominait, vous demander de constituer « un gouvernement de transition » : on croit rêver ! De transition vers quoi et avec qui ? Mais je voudrais surtout insister sur la dernière de ses cinq requêtes, celle qui concerne « les droits des femmes ».

C’est la plus importante. Il s’agit d’un message envoyé aux Occidentaux pour les convaincre que vous seriez d’irréductibles ennemis du genre humain. Mais les populations occidentales elles-mêmes ne voient pas ce que cette formule signifie.

Le droit est mon domaine. Je cultive depuis près d’un demi-siècle cette discipline difficile, dont il est dit dans la tradition en Occident qu’une vie entière ne suffit pas à s’en rendre maître. Personnellement, lorsque j’entends « droits des femmes », je sors mon Manurhin. Voici pourquoi. Je ne vous fais pas la liste exhaustive des droits des femmes, mais seulement, en forme de code, de quelques éléments qui viennent naturellement à l’esprit.

 

Petit code des droits des femmes

- Article 1. Droit des femmes… de tuer l’enfant qui sommeille en leur sein : ils ont nommé ça dépénalisation de l’avortement. C’était perfide. Aujourd’hui ils parlent ouvertement du droit à l’avortement. Un droit exercé par la femme seule, quel que soit son âge, sous l’influence insistante de militants fanatiques. Ils considèrent que l’embryon humain, c’est le corps de la femme !

- Article 2. Droit des femmes… d’éteindre dans leur ventre toute capacité procréative : ils nomment ça droit à la contraception libre et gratuite. Ils revendiquent pour les femmes seules la maitrise de la procréation et y voient une merveilleuse révolution anthropologique.

- Article 3. Droit des femmes… de divorcer librement, c’est-à-dire de répudier leur mari ad nutum (d’un froncement des sourcils).

- Article 4. Droit des femmes… à une sexualité libre, même si elles sont mariées, c’est-à-dire dépénalisation de l’adultère et droit de tromper son mari à volonté.

- Article 5. Droit des femmes… de faire éloigner du domicile le conjoint violent, physiquement ou même moralement, ou qui se livre à du harcèlement moral. Autrement dit possibilité de chasser manu militari le mari de sa maison, pour un oui ou pour un non.

- Article 6. Droit des femmes… de refuser tout commerce avec le mari. Il peut être condamné pour viol ou pour harcèlement sexuel s’il insiste.

- Article 7. Droit des femmes… de se défendre contre le mari par le meurtre et l’assassinat. L’opinion publique est systématiquement mobilisée contre les juges qui condamnent les meurtrières. Nos présidents les gracient et nos jurés les acquittent ou ne les condamnent que symboliquement.

- Article 8. Droit des femmes… sur les enfants, à qui elles peuvent transmettre leur nom.

- Article 9. Droit des femmes… de priver les enfants de leur père. Par le rapt lors de la séparation et par la procédure de divorce. Par contre le mari doit payer une rançon (sans pour autant retrouver ses enfants).

- Article 10. Droit des femmes… de vivre avec un homme sans être mariées. C’est la reconnaissance des droits de la concubine.

- Article 11. Droit des femmes… de se marier avec qui elles veulent, sans l’accord de leurs parents.

- Article 12. Droit des femmes… de se livrer à la débauche, dès le plus jeune âge, y compris contre rémunération en tant que « travailleuses du sexe ». Avec, pour les partenaires masculins, le risque imprescriptible d’être accusés un jour de viol. Il suffit que la séductrice prétende qu’elle était dissociée, ou sous emprise, ce qui invalide rétroactivement son consentement.

- Article 13. Droit des femmes… à l’éducation. Ils entendent par là leur scolarisation, au mépris de la transmission de la culture orale ancestrale qui ne peut se faire que par le contact constant du foyer familial. Ce qu’ils veulent, à l’évidence, c’est un génocide, en coupant les jeunes générations de leur culture. Leurs écoles ? C’est la mixité, la sexualité, la drogue et l’alcool. L’apprentissage de la rébellion contre les parents et contre toute autorité.

- Article 14. Droit des femmes… de faire des études supérieures, c’est-à-dire de parasiter les universités et d’y gâcher toute leur vie de mère.

- Article 15. Droit des femmes… à occuper de hautes fonctions. L’expérience occidentale montre que c’est une catastrophe. Elles sortent de leurs années perdues dans les écoles écervelées et arrogantes pour travailler comme avocate, juge ou journaliste. Elles parviennent même, par le psittacisme et les intrigues, à infiltrer l’enseignement supérieur.

- Article 16. Droit des femmes… à hériter de leurs parents à part égale avec les hommes.

- Article 17. Droit des femmes… d’hériter de leur défunt mari, même si elles ne sont pas leurs parentes et contre ses parents à lui.

- Article 18. Droit des femmes… de devenir ou de se sentir homme. Et d’être reconnues comme telles. D’épouser une femme, d’avoir des enfants entre elles, sans père.

 

C’est ce qu’ils entendent en prononçant de leurs langues fourchues les mots droits-des-femmes. Pour choquant que cela soit, c’est indéniable. Ces droits brisent nos sociétés occidentales comme ils prétendent briser les vôtres. Aussi croyons-nous pouvoir au nom de la tradition d’Occident vous dire toute notre sollicitude. Puissiez-vous tenir et par votre exemple jeter chez nous les germes d’un monde restauré.

Très cordialement,

Damien Viguier

 

Formez-vous avec maître Damien Viguier dès la rentrée !

 

Retrouvez les excellents textes de Demain Viguier, sur E&R :

 
 

Livres de Damien Viguier (27)







Alerter

111 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2793991
    Le 24 août à 22:47 par Lérins
    Lettre ouverte à nos chers amis Talibans

    Comme d’habitude, cher Maître, j’avais lu votre papier avec délice mais....je viens de tomber sur une vidéo où l’on voit un pauvre homme assis à l’arrière d’une voiture, entre deux de vos "amis", lourdement armés (sans doute les armes avec lesquelles ils l’ont assassiné peu après) et qui le frappent.

    Cette vidéo (source RT) est ainsi légendée :

    "Nazar Mohammad, comédien Afghan a été assassiné par les talibans le 22 juillet. Il continuait de se moquer de ses bourreaux lors de son arrestation." (fin de citation)

    J’ai le regret de vous dire que vos "amis" en l’occurrence, ne sont pas les miens.

    C’est bien gentil de faire de bons mots, et de "l’esprît" mais ça a ses limites ! Une seconde du regard de cet homme pèse plus lourd que vos belles paroles, et vos éblouissantes démonstrations intellectuelles.

     

    Répondre à ce message

    • #2795523
      Le 26 août à 23:49 par ProtégeonslaPalestine
      Lettre ouverte à nos chers amis Talibans

      Monsieur,

      Votre émotion est vive, et je la partage, persuadé (e) que celui qui inflige une telle fin à son semblable se condamne lui-même à l’indignité perpétuelle.

      L’émoi, si poétique soit-il, entrave toutefois la compréhension des faits et parasite le raisonnement. L’esprit se met à scruter la plaie au microscope, s’en afflige, et manque ainsi de voir que cette plaie repose sur un épiderme plus vaste et relativement sain. À trop vous apesantir sur le détail, vous ratez l’étendue du panorama, que voici :
      1- Nazar Muhammad n’était pas qu’un saltimbanque, qu’un joyeux comédien victime d’une inqualifiable rafle talibane.
      2- Nazar Muhammad était parallèlement un membre actif de la Police de Kaboul. Il a participé à des interrogatoires musclés de Talibans et en a exécuté quelques uns.
      3- C’est donc en représailles à ces assassinats sommaires de Talibans par ledit comédien (version presse occidentale) / policier (réalité de terrain), que les compagnons idéologiques des victimes se sont emparés manu militari de lui.
      4- Le commandement des Talibans n’a pas donné l’ordre de faire exécuter ce Nazar. Son exécution s’est faite à l’initiative (indélicate, convenons-en) d’un groupe marginal de quelques Talibans qui a cru bon devoir se faire justice.
      5- Dénouement : Afin de se dissocier de la barbarie de leurs prédécesseurs, le commandement des Talibans a fait arrêter les tueurs issus de leurs rangs et les traduira prochainement en cours martiale, et il y a fort à parier que ces derniers seront fusillés pour décourager ce genre d’initiatives, les Talibans nouvelle génération étant en quête de légitimité et en pleine conquête de respectabilité.

      Par conséquent, il semble que votre émoi résulte d’un jugement à l’emporte pièce, lui-même fondé sur une logique binaire, manichéenne, simpliste. Les Talibans, tueurs d’innocents acteurs ? Aussi crédible que Bachar El-Assad, pulvérisateur de gaz sarin sur les bébés syriens. Le moment est venu de créditer les Talibans de davantage d’intelligence stratégique que ne vous y autorise la simple émotion.

      Les Talibans semblent revenus pour durer... Pour le bonheur de qui sait comprendre que l’autonomie des peuples et la véritable décolonisation passent nécessairement par un non alignement sur les diktats de la tentacule satano-mondialiste, dont seule est capable une organisation d’une radicalité sans concession et d’une insularité idéologique qui échappent à votre sensiblerie de Pleureuse de Sicile.

       
    • #2796338
      Le 28 août à 01:02 par Lérins
      Lettre ouverte à nos chers amis Talibans

      @ProtégeonslaPalestine

      Monsieur,

      Nonobstant votre coup-de-griffe final, je suis extrêmement touché de la haute qualité morale, intellectuelle, et la parfaite rédaction qui-plus-est, des justifications que vous avez bien voulu me faire connaitre, relatives à l’assassinat à Kandahar, Afghanistan, de Monsieur Nazar Mohammad, le 22 Juillet dernier.

      C’est avec une grande émotion que je vais essayer d’être à la hauteur où vous avez placé le débat mais aussi et surtout parce qu’il s’agit de la mort d’un homme. Qu’il repose en paix.

      Fût-il également un tortionnaire ? C’est la question centrale à laquelle vous avez manifestement une réponse, puisque vous affirmez qu’il a lui même "exécuté quelques Talibans, après interrogatoires musclés" ce que n’avait même pas commis Klaus Barbie, le "boûcher de Lyon".

      J’espère que vos sources sont fiables car j’ai le plus grand mal à imaginer Monsieur Nazar Mohammad commettre un meurtre. Vous me rétorquerez que sous son apparence malingre, a pu se cacher un Fouquier-Tinville afghan, doublé d’un sadique. Il ne semble pas que ce soit le cas car son passe-temps était de poster des vidéos sur Tik-tok !, le mettant malicieusement en scène, et son rôle au commissariat plutôt d’arrêter les chats à trois pattes, que de mener des opérations sanglantes... Là où nous sommes, nous ne saurons pas hélas ! où se trouve la Vérité, sauf à connaitre les gens directement concernés sur place.

      Vous anticipez audacieusement également que les individus qui ont perpétré ce crîme, ont été arrêtés, et seront fusillés. Vous êtes décidément plus que bien renseigné ! Qu’à cela ne tienne, si vous voyez juste mais votre puissant contre-argument n’est pas recevable, s’ils s’en tirent comme si de rien n’était, ce qui est le plus vraisemblable.

      Pourquoi en effet, les Talibans auraient-ils laissé fuîter ces images ? Aux fins de châtier les coupables, solides gaillards, sûrs d’eux-mêmes, et bien nourris ? Je n’en crois pas un mot !

      Enfin vous m’accusez d’être un écervelé, au coeur-de-violette, prompt à chavirer d’un bord-à-l’autre "sur une logique binaire, manichéenne, et simpliste...en oubliant les bébés syriens, et autres méfaits de la tentacule satano-mondialiste" !

      Détrompez-vous, cher ProtégeonslaPalestine ! Si je me suis permis cette amicale protestation, prenant Maître Viguier au mot, fût-ce le second degré de l’esprit sarcastique, et si plaisant de sa "Lettre à nos amis Talibans" (qui traitait d’ailleurs d’un autre sujet, celui des femmes)...

       
    • #2796339
      Le 28 août à 01:06 par Lérins
      Lettre ouverte à nos chers amis Talibans

      @suite à l’intention de ProtégeonslaPalestine

      ...ce n’est pas par manque de confiance en ses jûgements, que je tiens en très haute estime, ce n’est pas que j’aurais malencontreusement oublié le martyre du peuple syrien, après le massacre du peuple irakien, ni la liste interminable des monstruosités engendrées par la pieuvre mondialiste mais simplement pour deux soufflets, qui préfiguraient le meurtre de cet homme, comme le coup-de-lance dans le flanc de Jésus-Christ.

      Qu’ils exécutâssent un collaborateur, aux mains couvertes de sang - quand bien même serait-ce le cas - est une chose que l’on peut concevoir. Que l’un de ces molosses, impeccablement enturbannés, infligeât des gifles à ce petit bonhomme désarmé, aux mains liées derrière le dos, grimaçant de l’angoisse de la mort qui s’approche mais faisant fi de tout, pour proférer encore un mot, venant de son âme sur le point de passer de l’autre côté - avec ce courage inouï, stupéfiant, qui appartient aux êtres d’élite - à l’encontre de ses bourreaux, m’a convaincu lesquels des protagonistes de celle inoubliable scène, étaient indéfectiblement marqués du sceau de la répugnante bassesse, et ancestrale bestialité dont sont aussi capables les êtres humains, autant que de devenir des héros, et m’ont fait songer, avec amertume, à ces crapules de "’L’Epuration", qui tondaient en 1944, les jeunes Françaises, ayant cru au grand Amour avec Siegfried, à l’aube de leur vingt ans.

      Et voyez-vous, Monsieur, le regard de cet homme giflé et humilié (dont "on" a ensuite profané le corps) m’a inspiré un sentiment, qui vous semblera peut-être risible, voire grotesque à l’égard d’un criminel de guerre - à vos dires - et qui a pour nom Compassion.

      P.S. j’évite de poster des liens, pour ne pas compliquer la lourde tâche de nos amis de la modération : je fais ici exception, s’ils me le permettent, avec l’enregistrement des images en question, afin que les camarades qui nous lisent (et me pardonnent d’avoir été long), puissent se faire leur propre idée, s’ils ne les ont déjà vues...

      https://twitter.com/Poulin2012/stat...

       
    • #2809279
      Le 16 septembre à 11:53 par serilem
      Lettre ouverte à nos chers amis Talibans

      vous savez monsieur, des scenes comme celle la vous en avez des centaines voir des milliers en france libérée en 1945 , ce dont on ne parle pratiquement jamais, ou en algérie en 1962, à la fin de la guerre civile espagnole ...etc
      Les épurations se sont très certainement des horreurs, avec règlements de compte personnel au passage, injustices, executions sommaires à la pelle, faux résistants
      Raison de plus pour arreter d’imposer nos normes et notre domination surtout au monde entier d’apres moi. Surtout que cette domination ne sert pas les francais .
      Nous on manque de lit a l’hopital, les services publiques coutent trop cher, et on est toujours de plus en plus saignés par l’état, tenu dans tout ce qu’on fait. Mais en afghanistan on a passé 3 milliards sans en rien retirer.
      Maintenant c’est acté que pour éviter les microbes, à tout instant le président peut taper sur la tables : " demain rentrez a la maison avant 18h" , ou "ne quittez pas votre département, sinon c’est trop dangereux" et si vous rouspetez vous etes un comploteur contre la sécurité et le bien etre des autres citoyens.
      Alors que les gens ouvrent les yeux sur ce qui se passe chez eux, au lieu qu’on les fassent frémir avec ce qui se passerai ailleurs, genre "vous avez encore bien de la chance"
      Et dites moi, quand ils envoyaient les avions faire des frappes chirurgicales sur les villages afghans, ils ont pas fait les vidéos.
      Savez vous que les américains ont passé plus de bombes sur l’Irak que sur l’Allamagne ,pays rasé en 1945. Ils ont pas passé des vidéos aussi ?
      Plus les centaines de milliers de morts assumés par Madelaine Albright, merci pour son honeteté intellectuelle, des suites de l’embargo sur l’Irak.
      Ils peuvent passer les vidéos d’un collabo executé, ca me fait pas plaisir mais ils ne me feront pas marcher avec ça.
      Et les familles des harkis, ils devaient s’y accrocher aux camions francais qui partaient ca ne devait pas etre beau a voir non plus
      Souhaitons ne pas vivre ca et arreter de vouloir faire les kékés dans le monde comme des petits caniches des américains, alors que la situation dans notre pays est plus que déplorable

       
  • #2794025
    Le 25 août à 02:19 par François Desvignes
    Lettre ouverte à nos chers amis Talibans

    Le républicanisme, le féminisme et l’islamisme ont la même parenté idéologique car ils poursuivent le même but :

    - l’éradication du chrétien et du christianisme.

    L’islamisme par le sabre, le féminisme par la castration, le républicanisme par la honte de notre histoire.

    Ils ont donc le même père.

    C’est la seule chose qu’ils ont en commun : leur père et leur but.

    Pour tout le reste, leurs intérêts, leurs mobiles, leurs armes, leurs stratégies, ils différent et ne s’allient entre eux que de manière conjoncturelle et qu’en considération de leur but et leur ennemi communs :

    Nous.

    C’est ainsi qu’Autain ou Plenel soutiennent les talibans.
    Comme E.M.

     

    Répondre à ce message

    • #2795531
      Le 27 août à 00:10 par ProtégeonslaPalestine
      Lettre ouverte à nos chers amis Talibans

      Merci pour la quinte de rire, Desvignes. Comme tous les François que j’ai connus, vous êtes un incorrigible graphomane, qui procède par concaténations discursives sans grande substance. L’implicite de votre discours est le suivant :
      - Les Talibans sont les ennemis de l’Occident, et par subsomption, de la francité et de ses valeurs ancestrales chrétiennes.
      - Or, leur féminisme, l’immigrationnisme, le multiculturalisme et le "vaccinisme" des Plenel et Autin et EM est en contradiction avec l’ADN historique de la France.
      - Donc Plenel, Autin et EM sont, au même titre que les Talibans, nos ennemis des deux extrémités.

      Ce syllogisme boîteux est à pisser de rire et vous avez osé : diriez-vous, par exemple, que les Antifas et les nationalistes sont potes et réconciliés parce qu’ils manifestent ensemble contre le Pass Sanitaire ?

       
  • #2794454
    Le 25 août à 16:57 par Mohamed59
    Lettre ouverte à nos chers amis Talibans

    Toujours aussi intéressantes que tranchantes les interventions de Maitre Viguier.

    Merci E&R de nous proposer ce genre de lignes qu il n est plus possible de proposer dans l espace public progressiste bienpensant.

     

    Répondre à ce message

  • #2794519
    Le 25 août à 18:29 par Tarek
    Lettre ouverte à nos chers amis Talibans

    Excellent Mr Viguier ! Je salue votre courage !
    J’ajoute la durée du sevrage du bébé, qui est passé de 2 ans au siècle dernier à 2 ou 3 mois aujourd’hui ...

     

    Répondre à ce message

  • #2795116
    Le 26 août à 14:23 par babahom
    Lettre ouverte à nos chers amis Talibans

    le sheikh imrane hussein avait totalement raison ! le dajjal est parmi nous il opère .

     

    Répondre à ce message

  • #2795351
    Le 26 août à 19:22 par Jean-Marie L.
    Lettre ouverte à nos chers amis Talibans

    Malgré le côté provocateur de cet article, il faut bien reconnaître qu’il contient une grande sagesse. Je suis en train de lire un ouvrage autobiographique de Hannah Whitall, qui était une mère de famille aimante et épanouie et qui, sans éducation supérieure, a laissé des best-sellers de spiritualité chrétienne.

    D’un autre côté, on trouve des femmes comme Barbara McClintock, prix Nobel de génétique pour des découvertes réalisées seule. C’est l’exception qui confirme la règle ; mais il faut permettre l’exception, sans ignorer la règle.

     

    Répondre à ce message

  • #2795817
    Le 27 août à 11:39 par JEAN MARIE
    Lettre ouverte à nos chers amis Talibans

    rien à retrancher, peut être à ajouter en réfléchissant un peu mais est-ce qu’on a besoin des talibans pour inverser le curseur ?

     

    Répondre à ce message

  • #2798306
    Le 30 août à 20:04 par pierre
    Lettre ouverte à nos chers amis Talibans

    C’est toujours un plaisir de lire Maitre Viguier.

    On peut rajouter le droit des femmes... de mentir, de calomnier, de passer devant tout le monde, de jouer les victimes quand elle sont coupables, d’être irresponsables, d’obtenir des faveurs de toutes sortes, de maltraiter leurs enfants.

    On peut aussi faire d’autres petits codes, sur tout ce qui n’est pas un jeune homme français prolo cisgenre catholique (1 code par mot, cela en fait donc 6 au total, encore 5 à rédiger).

     

    Répondre à ce message

  • #2799748
    Le 1er septembre à 18:36 par Albert
    Lettre ouverte à nos chers amis Talibans

    D’après le reporter de RT International présent à Kaboul les Américains ont détruit en partant toutes les installations de l’aéroport civil de Kaboul...

     

    Répondre à ce message

  • #2812263
    Le 20 septembre à 10:30 par La Rochejaquelein
    Lettre ouverte à nos chers amis Talibans

    Entre l’hypertrophie du Phallus Taliban et celui de l’hystérocratie occidentale, nous pourrions chercher une voie médiane, celle de notre tradition primordiale par exemple.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents