Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Emmanuel Macron : les aides sociales coûtent un "pognon de dingue"

 

 

Emmanuel Macron expose ce mercredi 13 juin le cadre de sa politique sociale devant le 42e congrès de la Mutualité française. Un discours dont les maîtres mots devraient être l’« efficacité » des aides et la « responsabilité » des aidés. Le locataire de l’Élysée a d’ailleurs donné le ton dès le mardi 12 juin en fustigeant le « pognon de dingue » que coûtent les aides sociales sans endiguer la pauvreté.

 

Dans un visible souci pédagogique, il expose sa philosophie en un langage familier, comme en témoigne une vidéo postée dans la soirée par sa conseillère en communication Sibeth Ndiaye, qui le filme en train de peaufiner son discours de mercredi.

« On met un pognon de dingue dans les minimas sociaux et les gens ne s’en sortent pas. Les gens pauvres restent pauvres, ceux qui tombent pauvres restent pauvres. On doit avoir un truc qui permet aux gens de s’en sortir. Par l’éducation... », s’enflamme le président français. Et d’expliquer : « Je vais faire un constat qui est de dire : on met trop de pognon, on déresponsabilise et on est dans le curatif (...). Il faut prévenir la pauvreté et responsabiliser les gens pour qu’ils sortent de la pauvreté. Et sur la santé, c’est pareil. »

L’Élysée a cité l’exemple du RSA dont « la moitié des allocataires n’ont pas d’accompagnement vers l’emploi ». Ce qui ne rentre pas dans la logique d’efficacité érigée en boussole.

 

 

Le discours de Montpellier ne sera « pas un tournant social »

Toutes les aides sociales, aux particuliers comme aux entreprises, sont passées en revue sous ce prisme, poussant les ministres concernés à afficher ces dernières semaines des points de vue contradictoires. Celui de l’Économie, Bruno Le Maire, a dégainé le premier en jugeant « légitime de réduire la politique sociale sur l’emploi ». Son collègue des Comptes publics, Gérald Darmanin, a renchéri en estimant qu’il y avait « trop » d’aides sociales, dénonçant au passage certaines « trappes à inactivité ». « Pas question de faire des économies sur le dos des pauvres », a répliqué la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, qui sera aux côtés de M. Macron mercredi.

Lire l’article entier sur lepoint.fr

 

Combien vaut la promesse de Griveaux aux pauvres ?

Abandonné par l’élite, le peuple prend soin de lui-même,
lire sur Kontre Kulture

 

L’aide sociale en France, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

145 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Emmanuel Macron : les aides sociales coûtent un "pognon de dingue"

    Salauds de pauvres......

     

  • #1984857

    Et si les "aides" baissent çà donnera quoi ?

    Une manif ou deux entre République et Nation, terminé.

     

  • Les politicards aussi coûtent un pognon de dingue, or il ne règlent pas la situation... les banques aussi coûtent un pognon de dingue, plus que les minimas sociaux, et pourtant elles ne vont pas mieux et n’arrangent rien à notre situation...


  • Pendant ce temps, le Macron achete 50000 € de vaisselles pour l’Elysée. Selon le Canard Enchaîné, 500000 €.

    Et on dit que l’Ancien Regime est la période de l’obscurantisme, de l’oppression et tout le tremblement.

     

  • Ce sont et les salaires des ministres, et les salaires des députés, et la retraite à vie des anciens présidents, et la dette imaginaire, qui coûtent un "pognon de dingue", m’sieur Macron, arrêtez de nous la faire à l’envers.


  • C’est l’UE qui lui enjoint de faire 30 milliards d’euros d’économie ! Et comme la redistribution sociale coûte 30% du PIB annuel, soit 700 milliards /an (!), il est aisé de deviner où vont se faire les économies..
    Dans les pays de l’OCDE, la moyenne des aides sociales est de l’ordre de 25%. Même dans les économies les plus développées, il y a un niveau de redistribution minimale. Par rapport aux années 90, les aides sociales constituent une part toujours plus grande des ressources d’un ménage ; plus aucun pays développé ne peut s’en passer ( même pas la Suisse ou le Japon, c’est dire...)


  • C’ est sur il vaut mieux racler chez les pauvres ils sont plus nombreux , pendant ce temps les riches sont de plus en plus riches et on vous dit qu’ on va vous réduire les aides sociales bande de fainéants de pauvres . Super ! Les vieux isolés et malades, les chômeurs, les " déclassés " et autres marginaux improductifs n’ ont qu’ a penser Printemps . Bon sinon on euthanasie tout ça , économie assurée , en plus on peut vendre des morceaux , envoyer des organes en Israël par exemple .


  • Dégoisade d’affreux bourgeois pendant la digestion genre : "Les chômeurs n’ont qu’à travailler" ou "ils n’ont qu’à créer leur entreprise" (Barre puis Macron) ... "Les gens sont trop riches (ou "ils mangent trop" ou "ils ont trop d’argent" ou "ils sont trop gros")" ...

    et l’illustre : "Rendez-vous compte ! avant la guerre, nous avions des armées de domestiques ! On est plus servi !"...

    Des propos comme cela, qu’est-ce qu’on en a entendus !

    Le problème c’est que celui qui les tient maintenant est le chef de l’Etat.. Un petit con notoire à ce poste, cela ne se voyait que rarement. (il y avait bien eu Guizot sous Louis-Philippe mais il avait de la culture et de l’éloquence) ..


  • parler des pauvres comme si c’était une fatalité et pas organisé par des criminels. Cette buzyn et ce macron me donnent la nausée. Ils sont les laquais de ces voleurs et incriminent les victimes. macron c’est toi le pauvre, pauvre de cœur, de dignité, prêt à toutes les bassesses et villenies pour maintenir ton niveau de vie.


  • #1984873

    Hausse du gaz de 6,5%, redistribution selon Macron (source N D-A) :

    - 5 milliards pour les plus riches de France

    - 1,5 milliard pour l’UE

    - 1,5 milliard pour les migrants

    Voilà c’est plus clair pour tout le monde comme çà, on voit quelles sont les priorités.

    C’est pas les agriculteurs, les cheminots, les hospitaliers etc.


  • Et l’évasion, pardon "l’optimisation", fiscale, elle ne nous coûte pas un bras peut-être ?


  • Pour rappel :

    Aides aux entreprises : 140 milliards € / an
    Fraude fiscale : 60 à 80 milliards €/ an
    RSA : 10 milliards €/ an

     

    • Il n y a pas d aide aux entreprise en France, vu la fiscalité et la surréglementation. C est invivable en France quand vous voulez être indépendant. Franchement, pour moi, la France est le dernier pays communiste après la corée du nord et le viet nam .


  • On dirait une reunion de directeurs en entreprise..
    Comme ça spontanément je dirais pas que cet homme est président de la république

     

  • L’économie est un tout, un ensemble.

    Depuis 1976 (à cause de la loi de janvier 1973) que le trésor public forme un fond commun avec les fonds privés de la banque, des multinationales et des groupes d’investissement. Il forme un fond commun en ce sens que son rôle consiste à être en position de dette permanente pour se vider par milliards tous les ans. C’est donc là où il y a un pognon de dingue, par milliards et milliards et milliards d’euros : dans la banque, les multinationales et les groupes d’investissement. L’argent dépensé dans les services publiques (aides sociales, sécurité sociale, armée, police, mairies, pompiers, etc.) est une somme dérisoire par an comparé avec le trou sans fond où tombe annuellement le PIB. Moralité : on nous ment éhontément depuis trop longtemps. Emmanuel Macron nous ment éhontément en s’ajoutant ainsi à la liste de ces menteurs de prédécesseurs. Cela dit, il ne faut pas en vouloir à Macron. Il nous incombe de voir plus large, bien au delà de ce nain de jardin, et de comprendre en profondeur les évolutions du monde. Si on s’arrête aux élus et au spectacle de surface qu’offre le capital... on s’en sortira jamais.

     

  • Oui, les aides sociales coûtent trop cher..
    La surveillance des gens qui travaillent, aussi.
    Ainsi que les charges sociales, les règlements qui empêchent tout, et qui, in fine, poussent la majorité des gens, ceux qui ne sont pas à l’abri d’un grand groupe, à renoncer à travailler, à entreprendre, vu les risques pénaux que cela comporte.
    Pour une fois, Macron à raison.
    Mais ira il au bout de la logique ?
    Le peut il seulement ?

     

    • Bien sûr qu’il a raison. Il n’y a que des gens déresponsabilisés car les aides vont les sauver. C’est magnifique. Allocation logement, chômage, vieillesse ect... une femme seule peut toucher 2300€ par mois d’aide, ce n’est pas une image, je l’ai vu. Un clando prend 1300€ alors qu’il n’a pas de papiers. C’est scandaleux. Travailler 40 heures pour gagner 300€ de plus qu’un fainéant ? Cela ne vaut pas le coup je vous le dit. C’est un pays d’assisté et de fainéants.

      Certains commentaires, justes, sur le pognon que coûte la fraude et les politiciens de merde occultent en même temps la réalité des faits. Elle est simple : Avec une telle attitude il n’est pas étonnant que ce pays soit si disgénique. Les gens sont esclaves car ils compte sur le communisme.


  • Jusqu’à présent, on en était encore aux entrées, on passe maintenant au plat principal : viande saignante ou viande froide ? les deux ? OK, pas de problème.


  • Sur ce point il n’invente rien : c’est Noel toute l’année pour certains pas pas ceux qui le méritent : les travailleurs et artisans !!!

    On Taxe les entreprises à mort, qui elles, sous payent les ouvriers et les salariés,
    ont en fait des misérables et des assistés, qui malgré eux , sont obligés aussi de laissent leur épouses et leur filles allez trimer et en faire des esclaves, ......
    Qu’il la ferme comme même !


  • #1984899
    le 13/06/2018 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Emmanuel Macron : les aides sociales coûtent un "pognon de dingue"

    Elles ne sont plus rentables, les aides sociales ?


  • L’état qui a le monopôle de la charité est totalitaire. Dans un pays chrétien, la charité commence dans la famille, puis dans les communautés villageoises : "aime ton prochain". RSA et autres subventions sont des instruments de subversion et d’asservissement.


  • Raison de plus pour les réserver aux nationaux et ne pas faire n’importe quoi en matière d’immigration !


  • Les impôts : ça nous coûte un pognon dingue !


  • Des aides sociales intelligentes, ce sont des aides sociales qui rapportent de l’argent :
    - en diminuant la délinquance,
    - en aidant des gens à accèder à la classe moyenne ...

    Ce n’est pas ce qui a été fait.

    Depuis 30 ans "on" a essayé de faire un système de clientélisme à l’algérienne.
    Sans la rente pétrolière.

    Ben oui à la fin ça coûte cher ...


  • Il n’y a pas d’autres manières de sortir de la ’’pauvreté’’, de se maintenir ou de s’améliorer, que de s’employer au mieux de ses capacités. Mais il faut pour cela que l’organisation sociale dans laquelle on évolue le permette. Là, interviennent les principes qui structurent les possibilités, principes édictés sous les formes réglementaires et législatives, orientées selon l’idéologie qui les domine. Le tout soumis aux aléas des variables qui déséquilibrent plus ou moins les systèmes selon leur flexibilité intrinsèque. En 1965 on ne dépensait pas un pognon dingue en aides sociales mais on n’était pas non plus dans une organisation sociale qui s’effondrait sous le poids d’un appareil d’état hypertrophié et d’une immigration délirante ; tendance qui s’est alourdie dramatiquement à l’arrivée du ’’socialisme’’ et depuis ce temps-là...Ce pays va s’effondrer comme la Russie Soviétique et, entre autres, pour les mêmes raisons. L’abération est la maman du marasme...


  • Les aides sociales cumulées, c’est 32 milliards d’euros.
    Le paiement des intérêts de la dette à des banquiers qui créent de l’argent ex nihilo, c’est 50 milliards d’euros.
    L’argent versé aux démunis qui touchent des aides sociales repart illico presto dans l’économie nationale.
    L’argent versé aux banquiers sort du circuit de l’économie nationale, une partie ira dans la spéculation, l’autre partie (entre autre celle de Soros) servira à déstabiliser les pays qui résistent au Nouvel Ordre Mondial.
    A l’aune de ces deux chiffres il faut savoir relativiser, car qu’est ce que c’est 50 milliards offerts aux banquiers si ce n’est un "pognon d’hyper dingue" ?

     

    • Je ne suis pas sûr que



      l’argent versé aux démunis qui touchent des aides sociales repart illico presto dans l’économie nationale.




      Il y a aussi beaucoup de transfert d’argent vers l’étranger.
      Pour ma part, je pense qu’il faudrait effectivement s’assurer que l’argent des aides sociales (et pourquoi pas des retraites ?) retournent vers l’économie nationale. C’est pourquoi je trouverai intéressant qu’il soit versé en totalité ou en partie en "food stamp", système parallèle à la monnaie qui ne servirait qu’à consommer en France. En plus, cela encouragerait à travailler pour gagner de l’argent "réel". Pour les retraites, ça éviterait que les retraités fortunés déménagent et aillent dépenser le fruit de la solidarité nationale à l’étranger.


  • L’immigration coute un pognon de dingue. C’est pas faux.

    Comme toutes les injustices, elle coute chère.


  • Les migrants ca coute combien
    Les clandestins ca coute combien
    Les faux mineurs illegaux ca coute combien ....

    Tiens tout ces budgets constament a la hausse que ce soit avec les impots des francais , ou bien avec les taxes de l UE ... reverse aux benefice des clandestins ...

    Pendant ce temps la... baisse des remboursement medicaux , des apl , des retraites etc ...

    C est etrange .... ca Neptune ne voit que les aides aux salaries qu il faut sans cesse reduire pour les cotisans francais ... mais par contre Neptune la fio....te , ils totalement d accord avec l explosion exponentielle des aides aux migrants economique illegaux et aux faux mineurs isoles . Tout comme lui impose l U.E

    Bientot la fin de la pac pour les agriculteurs , et encore plus proche .... le retraite par point ....les bons couillons de cotisans francais n ont pas fini de morfler


  • Sur ce coup là il a raison et il faut penser plus loin : plus les gens seront responsabilisés (dans tout les domaines) plus ils voudront comprendre la société et sortir de leur esclavage (la france des années 50 avec des église pleine et le PCF à 40%). rester dans sa banlieue pourri est pleurnicher comme des gamines c’est très commode : réflexe d’esclave, pas besoin de réfléchir. Je le dis sur le ton de la plaisanterie, mais c’est vrai, TRAVAILLER REND LIBRE.

     

    • En somme la jungle. La société américaine tu dois adorer. Tu dois comprendre qu’il faut être un requin et marcher sur la tête des autres en effet. Commentaire d’utopique libéral aussi naïf et irrationnel que le discours gauchiste opposé.


    • Travailler rend libre ? Avec mes 1.200 balles par mois, une fois le loyer, charges, courses et impôts payés c’est sûr que je me sens libre quand le 8 ou 9 du-dit mois j’ai plus un kopeck. "Travailler" au gouvernement rend sans doute libre mais un célibataire au smic...
      Restos : fini
      Ciné : fini
      Concerts et spectacles : fini
      J’ai même dû vivre dans une voiture tout en travaillant...
      Pas d’apl (apres simulation j’ai le droit à un peu plus de 30 euros par mois) ni aucune aide.
      Tous ces petits plaisirs c’est pas pour moi pourtant dans l’industrie chimique on en chie (équipements lourds + horaires de fous + les produits en eux même + pression hiérarchique etc...).
      Je reste dans le cadre de la loi je sais même pas pourquoi...
      Bref ton "travailler rend libre" je ne le connais pas depuis plus de 20 piges de vie active.


    • Quand on est célibataire, on ne va pas au restos au ciné et tout le tralala. Il fallait rester chez papa maman , rentrez du cash et acheter un bien immobilier. Et par la suite trouver une femme. On est vraiment dans une socièté hédoniste. Vite qu on en sorte !


    • Parce que célibataire je devrais vivre en ermite ? Enquiquiner mes parents qui ont assez fait pour moi ??? Hédoniste parce que je voudrais juste m’amuser un peu moi aussi le week-end ou pendant mes vacances ???
      C’est quoi cette mentalité à la con ?


    • Oui, pour ces raisons.

      Seb59 dit vrai.

      Quant aux parents, navré mais ce sont des responsables à vie.

      Des choses bonnes comme des choses moins bonnes.

      Sans eux, tu ne serais pas là à te débattre dans ta misère, hein !


  • Je ne fais plus la charité aux pauvres car je donne trop aux riches (plus de 6 dixièmes de ce que je gagne, record mondial), que deviennent les charges pardon cotisations patronales et salariales, pourquoi payer deux fois les politiciens et les médias (subventions & salaires princiers) alors qu’ils appartiennent à l’étranger et qu’ils sont là pour détruire le pays etc etc. D’ailleurs du travail il n’y en a pas, tout le monde ne peut pas être payé à écrire des billets d’humeur en préparant ses discours !
    Rappelons que ce mignon s’attaque aussi aux handicapés et invalides. Je vous laisse juges.

     

  • J’ai une idée : les gens n’ont qu’on a penser printemps et s’il n’ont pas de pain manger de la brioche... Il suffisait d’y penser !

     

  • #1984919

    Ah, cette bonne vieille philosophie victorienne qui consiste à criminaliser la figure du pauvre et le paupérisme... Sans omettre de supprimer l’imposition sur la fortune et tout en éxonerant les géants du cac 40 auxquels on autorise sans pénalité à délocaliser et à licencier, voilà ce qui coûte un pognon dingue au corps social. À défaut d’être gouverné par un type pauvre (qui a oublié de déclarer quelques millions au fisc il y a deux ans), la France est administrée par un pauvre type. Aucun sens des réalités (pas d’enfants à nourrir ni de factures à payer), aucune fibre d’empathie. Une honte !

     

  • Aujourd’hui, le petit Emmanuel découvre le Capitalisme.

     

    • C’est du cinéma et rien d’autre. Ils vont verser automatiquement le rsa pour éviter les non-recours et après ils parlent d’économie sur les aides ? Ils prennent vraiment les gens pour des cons, et vu que ça fonctionne, ils ont raison... De plus, avec la robotisation en cours, tout cela est grotesque de parler comme ça des aides sociales. Macron veut l’électorat des republicains pour 2022


  • #1984927

    Chaque lifting du visage de madame, chacune de ses injections à la toxine botulique et chacune de ses séances d’ultra violet en cabine financeraient aisément un nombre "dingue" d’aides sociales chaque année.
    Quand le Goinfre entretenu crache sur le Pauvre, c’est l’indice que le discours politique a atteint un degré d’obscénité dont il ne se relèvera jamais.

     

  • Les aides sociales coûtent forcément à quelqu’un mais pas à vous les parasites d’en haut. C’est vous qui les avez mises en place pour rameuter la canaille du monde et justifier des bas salaires. Si vous voulez les supprimer, faites le déjà aux non français, aux nouveaux arrivants, à certains de vos amis et revalorisez les salaires en supprimant le medef et les syndicats majoritaires. Ensuite, videz vos poches. Bande d’escrocs.


  • Les aides dont il parlent sont destinées aux gens sans emplois et bénéficiaires du RSA. Il faut d’abord qu’il commence par diminuer le fonctionnement de l’Elysée 100 millions d’€ par an, contre 50 millions pour la maison blanche Etasunienne.
    L’Elysée est 2 fois + gourmand pour 4 fois moins d’habitants.
    Cherchez l’erreur !
    Qu’il commence aussi à réformer le mammouth de la fonction publique.
    Une baisse des prélèvements obligatoires sur les sociétés URSSAF RSI, entrainera une reprise de l’activité économique donc de l’emploi crée
    Dans ce putain de pays, on ne partage pas la richesse mais la pauvreté


  • #1984937

    Les aides sociales dans notre pays ne feront que baisser jusqu’à leur suppression complète à l’égard de tous pour les motifs suivants :

    - 1/ Les politiques nous ont donné l’assurance qu’elles ne baisseraient pas.
    - 2/ Toute dépense sociale est un remboursement de la dette détournée.
    - 3/ Les prêteurs estiment que les allocs sont leur pognon deux fois : c’est grâce à leur pognon que ca a pu être décidé et par leur pognon que jusqu’ici les emprunts postérieurs ont remboursé les emprunts antérieurs.
    - 4/ Tant que les emprunts postérieurs avaient un taux supérieur ou égal aux emprunts antérieurs, les prêteurs considéraient que c’était encore du business.
    - 5/ Mais depuis que les prêts postérieurs sont à des taux négatifs, plus question de rembourser des prêts antérieurs avec les prêts postérieurs, puisque dans ce cas de figure le prêteur rembourse pour l’emprunteur son prêt.
    - 6/ Donc, quand on vous expose que le discours de Macron ne sera pas un changement de la politique sociale du gouvernement, c’est exactement le contraire qui est en train de se passer : fini les prêts et le pain blanc, le pain noir et le remboursement.
    - 7/ C’est là que tout le monde doit faire un petit effort de compréhension et de réalisme : la Grèce c’était le rat de laboratoire.

    Mais pour finir de vous démoraliser tout à fait, voici le meilleur (à venir) :

    - 1/ La plus grande dépense sociale en France est celle des rémunérations de la fonction publique.
    - 2/ Les prêteurs ne veulent plus financer le budget
    - 3/ Encore moins à perte.
    - 4/ Chaque année le budget est en déficit une semaine plus tôt que l’année précédente
    - 5/ Si par exemple on est en déficit dès novembre, c’est soit que 2/12 de la fonction publique doit sauter, soit que la Fonction publique doit diminuer ses traitements des 2/12.Ou un mix des deux à la hache.

    Allez, la dernière pour la route :

    Que se passe-t-il sur le plan intérieur en cas de suppression de toutes les aides sociales, des pensions de réversion, des diminutions de toutes les retraites, du licenciement de la fonction publique, de la diminution de 20 % de leurs traitements, du gel des concours et recrutement et de la transformation des CAF en Mac dos ?

    Pauvres immigrés....

     

  • "Prévenir la pauvreté" Monsieur le Président de la République ?

    Mais la France qui, parait-il, dépense chaque année des milliards qu’elle n’a pas, "importe" chaque année des centaines de milliers de personnes qui arrivent les poches vides, à part peut-être un ustensile de cuisine, et qui "apportent" avec eux des milliards supplémentaires à emprunter par elle, rien que pour les héberger, nourrir, soigner et chauffer.

    Que se soit un pays, une entreprise ou un être humain, dès qu’il emprunte pour "vivre", s’appauvrit et court donc à sa perte.
    Je vous rappellerai donc ce vieux dicton : "on ne prête qu’aux riches"...tout simplement parce qu’un "prêteur" au sens marchand du terme, est tout, absolument tout, sauf désintéressé.
    Que recèle donc le sous-sol de la France qui puisse "rassurer" le prêteur ? A priori, de ce qu’on nous en dit, pas grand chose, pour ne pas dire rien.
    Son or ? Il semble que son stock ait été mis à mal par quelque gouvernement précédent...
    Alors quoi ?
    Puisque depuis janvier 1973, la France s’endette auprès de banquiers dont le "métier" n’est que de "faire" de l’argent, il doit bien y avoir une raison qui pousse les sus-dits à continuer à lui prêter, et même l’encourager à accroître son endettement pour des raisons présentées comme humanitaires.
    On peut constater, c’est l’histoire qui nous l’enseigne, la vraie, celle qui est systématiquement réécrite comme dans le roman "1984", que ce qui est mis en avant par les services d’un régime, quel qu’il soit, pour expliquer des décisions qui vont à l’encontre de l’intérêt de la population même qu’il entend représenter, n’est jamais qu’un "trompe l’oeil".

    En conséquence de quoi, Monsieur le Président, si la pauvreté fait en France des progrès depuis 45 ans, dignes d’une victorieuse campagne militaire "éclair", et, sauf votre respect, les raisons n’en sont-elles pas à être recherchées auprès d’un certain milieu ?


  • Propagande pour rassurer ses soutiens anxieux.


  • Admirez le cador qui s’exprime devant la Mutualité Française :

    On déresponsabilise.
    Mais qui déresponsabilise au juste ?

    L’Assemblée a refusé d’interdire la pub télé de junk food destinée aux enfants (et que beaucoup de jeunes adultes bouffent d’ailleurs).
    https://www.egaliteetreconciliation...
    Tout comme ces associations contre la grossophobie ou Libération (Pigasse/Niele) qui les relaie.
    http://www.liberation.fr/france/201...

    Déjà, pour prévenir et responsabiliser, on sait que l’on ne peut pas faire confiance à ce gouvernement, ni à leurs amis.

    Malheureusement, les campagnes de prévention, souvent mal foutues, ne suffisent pas.

    L’éducation alors ?

    Il reste aussi la politisation à des gens qui n’ont pas les moyens par la connaissance.

    E&R le fait comme d’autres médiateurs sur le net : bénéfices du jeûne, du sport, incitation du retour à la terre, réflexion sur les médias...

    C’est aussi s’organiser pour soi-même et pour les siens avec ceux qui partagent les mêmes préoccupations.

    Ils comprennent mieux pourquoi ils se font enc**er par le libéralisme par le divertissement et la séduction.

    Et You Tube supprime arbitrairement leur chaîne ?

    Et on va en plus faire le jeu de la carotte et du bâton.

    Les idées de Macron qui n’ont jamais pris l’air tournent comme un lion dans une cage.


  • Élysée a cité l’exemple du RSA dont « la moitié des allocataires n’ont pas d’accompagnement vers l’emploi ». Ce qui ne rentre pas dans la logique d’efficacité érigée en boussole.Dsl Mais je lui donne raison.J en ai dans mon entourage et s est clairement un choix de leur part.Evidemment tous ne sont pas dans ce cas mais ras la casquette de payer pour des gens qui dans le monde animal ne serait que des parasites.ALors oui ils faut taper sur la finance sur les actionnaires et sur l exil fiscale ce que macaron ne fera pas mais il faut trouver une solution.QUand tu vois que maintenant on a des familles de trois générations de rsa ou aucun n a jamais travailler (oui oui sa existe)va apprendre les valeurs du travail a leurs enfants.

     

    • ’’apprendre les valeurs du travail’’ .....faudrait qu’il y en est du travail !!


    • La valeur du travail ? Ok, c’est quoi au juste ? Te lever à 5 plombes du matin, rentrer â 19 pour juste pouvoir dire "moi au moins je bosse petit con, et pour presque rien" ?
      La valeur du travail en France je lui chie dessus, à quel moment t’es récompensé en oseille ???. Je bosse car pas d’autre choix, point barre. Pas envie de vendre du shit ou ce genre de bêtise mais parler de valeur du travail avec tous les travailleurs pauvres que je connais ça me fait même plus rire


    • Le pognon n’est qu’un prétexte secondaire. La preuve, à peine cette vidéo sortir, le Micron annonce à l’Espagne qu’il est prêt à recevoir du clando refusé par l’Italie.

      Donc bon, il s’en fout du pognon, il est prêt à vous en piquer pour en donner aux mamadous qui arrivent.

      Et l’autre, il bougonne sur l’un des sienjs parce qu’il se fait détrousser. Renvoyons les étrangers pour retrouver nos emplois, et puis c’est tout. Plus d’aides sociales, à la place, du boulot pour tous ...


  • Macron ne va pas bien sûr désigner qui sont à l’origine de cette situation puisque il en fait partie.
    Mais à qui ça fait coûter "un pognon de dingue" ? Aux appauvris ?
    La réponse est oui car le Capital veut toujours moins pour les appauvris voire plus rien du tout avec le temps.
    Quand on reçoit en grandes pompes au Palais les Mamoudou Gassama et autres clandestins ailleurs, pour susciter à travers, toutes les vocations à venir en Europe pour les aides sociales et autres subsides pour leur installation définitive, on ne se permet même pas de faire exprès de "découvrir" le "pognon de dingue" que ça coûte.


  • La question que je me pose quand j’entends "responsabiliser les pauvres pour qu’ils s’en sortent" :

    Est ce a dire que l’on va obliger les gens a bosser ? parce que la patronat manque de main d’oeuvre avec la demographie francaise ? On va filer le rsa automatiquement a tous ceux qui ne bossent pas ( travail marchand passant par l’intermediaire d’un echange de monnaie) et apres on va les obliger a "faire des actions de "reinsertion" ?

    Ou est la liberte dans un systeme ou tu ne peux plus decider d’ "opt out" ? Tu veux virer "galt" mais le system t’a dans ses fichiers alors t’es oblige de faire ce qu’on te dit ?
    bah on fera comme chez les cocos, tu fais semblant de me payer, je ferai semblant de travailler...


  • Donc les pauvres sont pauvres parce-qu’ils sont irresponsables... SALAUDS D’PAUVRES !

     

  • Ouf, Agnes défend les sans-dents, me voila complètement rassuré.


  • citation : "On met un pognon de dingue dans les minimas sociaux et les gens ne s’en sortent pas. Les gens pauvres restent pauvres, ceux qui tombent pauvres restent pauvres."

    Hey Macron, (il parait qu’on peut se tutoyer hein ? Même si j’aurai eu plus de courtoisie avec Poutine, je ne prendrai pas cette peine pour toi.) tu mets combien dans les bombes en Syrie ? On met un max de pognon dans les bombes mais les Syriens s’en sortent. Ils doivent être plus malins que les français ? Quand les gens ne sont pas pauvres, tu les bombardent, surement pour les enrichir. Mais quand tu veux rendre un pauvre riche tu sais pas le faire. Tu veux des propositions ?

    Attends j’explique :

    1 - Tu supprimes la TVA (Impôts le plus injuste depuis l’invention du concept de fiscalité).
    2 - Tu supprimes tous les régimes professionnels spéciaux (RSI, MSA, etc.) et tu laisse les gens organiser eux-même leur protection sociale par branche de métier (système corporatif, avec des institutions (elections, tirages au sort, concours, et que sais-je) qui permettent de gérer l’assurance sociale adaptée à chaque catégorie de métiers. Bah oui, un gars qui fait du marteau piqueur il a pas les mêmes besoins assuranciels qu’un boulanger, ou un informaticien putain...)
    3 - La dette, ça dégage. Et tu frappe une monnaie honnête, en métal précieux ou même via une blockchain avec ta gueule dessus, qu’est ce qu’on en a à battre (battre monnaie, humour !)
    4 - Tu remplaces le JT de 20h par des cours de diététique.
    5 - Tu consacres la France au cœur immaculé de la vierge Marie, afin que le mariage économique ou politique, ça dégage, et que les relations sexuelles redeviennent naturelles et moins perverties par des enjeux qui n’ont aucun rapport avec la nature. Fini le féminisme, vive l’amour, à bas la domination entre les hommes et les femmes.

    Si tu fais ça Emmanuel, un programme en 5 étapes en 5 ans de mandat, tu peux demander à devenir Empereur de France héréditaire à vie. Ou, tu peux continuer a faire de la merde et rester le clébard du vendeur de pantalon a une jambe.

    Tout en restant à ta disposition camarade, reçoit l’expression de ma sidération dégoutée.

     

    • J’aime assez vos propositions... Je mettrais un bémol sur la TVA car ceux qui achètent beaucoup paient beaucoup, ceux qui achètent peu paient peu. Au deleurant la TVA sur les produits alimentaires est faible. Peut-être pourrait-on la supprimer.
      Pour rester sur la fiscalité, il serait important démocratiquement parlant, que l’impôt sur le revenu soit payé par tous, même de façon symbolique. Une flat tax à yaux faible, sans noches foscale autre que les charges familiales serait juste. Un tel système encourage l’activité, au contraire de l’impôt progressif.


    • Louis XIII a déjà consacré la France à la Sainte Vierge il y a presque 400 ans.


    • @ Miracle
      C’était il y a 400 ans ! faudrait peut-être une petite ré actualisation ! Après, je sais pas si j’ai la même compréhension de la vierge marie que Louis XIII.

      Dans ma perception de la chose, le mot vierge ne veux pas dire pucelle ! Je n’adhère guère au concept d’immaculée conception, ou alors, entendu comme décrit ci-dessous. La vierge marie peut tout à fait être une femme qui n’a pas été possédée au sens juridique, qui n’a pas été marié. Jésus a dit qu’il fallait remplacer la domination par l’amour, y compris dans la relation entre les hommes et les femmes, et Pétain a supprimé la tutelle de l’époux sur l’épouse en célébrant les mères. (C’est une forme de consécration de la France au cœur immaculé de la vierge marie, assez discrète). Le cœur immaculée de la vierge signifie donc que la vierge n’a pas été forcée à la relation, mais que l’amour en a été le moteur. Son cœur, son essentielle liberté, n’a pas été l’objet d’une possession juridique artificiel. D’ailleurs, la désignation en droit de la famille est lourde de sens ; un enfant né au sein d’un mariage est un enfant légitime alors qu’un enfant né hors mariage est un enfant naturel.

      D’ailleurs encore, les premières manifestation de femmes aux États-Unis, selon Howard Zin, ne réclamaient pas le droit de vote (ça n’avait rien changé pour les hommes), l’égalité ? pourquoi faire ? Elles ne demandaient que l’abolition du mariage, car les filles nées ou ayant des relations hors mariage était envoyées pré-mariées dans les colonies, parfois à des âges très jeunes, afin de peupler cette vaste terre.

      @réponse sur la fiscalité : Si les corporations ou les services publics gèrent la sécurité sociale en interne et que l’État se cantonne à des fonctions régaliennes (Monnaie, armée, police, justice, affaires extérieures, etc) alors le budget pourrai très bien être assurée par un impôt sur le revenu progressif bien appliqué, en effet. Mais tout est possible, l’on peut même envisager des impôts exceptionnels lorsqu’une tâche particulière doit être exécutée.

      Néanmoins, la taxe prélevée sur la valeur ajoutée, c’est comme le fordisme. Laisser les travailleurs se gérer eux-même et estimer quel pourcentage peut être prélevé sur leur travail sans rompre totalement l’équilibre. Comme dit le président du site, "pour consommer plus qu’on ne produit, il faut que d’autres produisent plus qu’il ne consomment." Et vu la manière dont est appliqué la TVA, une progressivité est strictement impossible.


    • Je vote pour !


  • Les pauvres seraient pauvres car pas assez eduqués !

    Qu’est ce qui empèche Macron de mettre "un pognon de dingue" dans des salaires et de donner un emploi pour des choses utiles ? Son idéologie que seul
    le travail au service de l’usure produit de la valeur économique ?


  • Il va donc stopper nette l’importation de futur chance pour la France . On parie ? Heu ! Attendez ! On me dit dans l’oreillette qu’il compte justement sur tout ces médecins, ingénieurs, mathématiciens, Astrophysiciens, professeurs universitaire et autres pour renflouer les caisses avec le versement de grosses cotisations vu les considérables émoluments qu’ils toucherons grâce à leur très haut niveau de qualification. Il faut bien cela pour continué à faire survivre le Français mâle blanc de 50 ans qui ne pense qu’a profiter du système et qui se complaît dans l’assistanat et l’oisiveté. Il est même trop bête pour vendre des barrettes au bas de l’immeuble celui-là et donc ne deviendra jamais un auto-entrepreneur.


  • Il ne faut pas oublier qu’avec les minimas sociaux ils achètent la paix sociale.
    Vont-ils aller jusqu’à pousser les gens aux désespoir ? Pari risqué.
    Si "les cons ça ose tout..." on va voir si la clique à Macron mérite vraiment le respect "technique" que lui accorde Michel Drac.
    D’un autre côté ils peuvent estimer que les français sont des soumis intégraux (Ah le test de soumission de l’affaire charlie et des manifs qui ont suivi : un chèque en blanc offert à l’oligarchie par les braves moutons). Pari jouable.

     

  • On ne touchera pas à ceux qui n’ont jamais cotisé, on paiera toujours les bicentenaires d’ailleurs, et il y aura toujours CMU et autres AME, on subventionnera toujours un tas d’associations à la mord moi le Théo et aussi les journaleux...
    C’est pourtant simple !


  • Qu’ils les suppriment au lieu de parler. Et qu’on remplace les migrants qui ont remplacé les prolétaires locaux par des robots encore moins chers. Comme ça il sera trop tard quand il se rendront compte que leurs paroles comme leur argent n’a jamais rien valu.


  • Emmanuel Macron : les aides sociales coûtent un "pognon de dingue"

    Et ce type a travaillé pour les banques et il a réussi à être président de la République ? ce n’est pas la peine de faire autant d’études pour se rendre compte que les aides sociales sont distribuées à qui le veut depuis des décennies .Il balance les entreprises, il encourage la délocalisation avec son politique libéral à la con et il encourage même l’immigration pour en donner un peu plus .Il se met des coup de marteau sur la tête ,après il dit qu’il a mal au crâne Je me demande s’il a conscience de ce qu’il dit , ou alors c’est naturel .Dans les deux cas, c’est très grave docteur . Impressionnant !

     

  • « L’Élysée a cité l’exemple du RSA dont « la moitié des allocataires n’ont pas d’accompagnement vers l’emploi  ». Ce qui ne rentre pas dans la logique d’efficacité érigée en boussole. »

    Encore faudrait-il qu’il y ait déjà des emplois en nombre pour les français indigènes, les immigrés qui ont fait souche et les « déportés-importés-migrants sorosiens » !

    Le paquebot à la dérive ex-France, est devenu trop chargé pour vos petites épaules fragiles de VRP rothschildien, « il ne rentre pas dans la logique d’efficacité  » parce qu’il n’a plus de boussole, à savoir de projet Politique hormis celui du CAC40 érigé et donc très bandant pour les actionnaires qui se partagent les 2/3 des profits des entreprises dont vous.

    VRP ne faites que clore le bilan des vos prédécesseurs depuis Rocard : n’a-t-il pas fait le RMI pour les « pauvres » ? et ils sont toujours aussi pauvres .... voire plus !

    Vous n’avez aucune idée de ceux&icelles qui galèrent à cause de votre économie capitaliste qui les jette à la rue, sans revenu.

    Vous qui Emmanuel Macron Président sans peuple et nu donc, seul, n’a pas lésiné malgré tout, sur le fond de teint. Au cours des trois mois après élection programmée, vous avez a dépensé rien que 26 000 euros pour des prestations de maquillage

    .

    Un conseiller du chef de l’État a confirmé à franceinfo, jeudi 24.8.17, les infos. du Point : « Il s’agit de prestations extérieures intervenues sur les derniers mois et qui correspondent à l’urgence du moment après son arrivée à l’Elysée ».

    https://www.francetvinfo.fr/politiq...

    J’ose espérer qu’il s’agit d’une fuck-news du Point ?

    Sur 3 mois, pour votre maquillage (j’espère pas des comptes de l’ex-France :) vous aurez dépensé 48 fois le montant du RSA pour personne seule au 31/05/2018 soit 550,93 €/mois) pour votre seul maquillage !

    En clair, 48 boys(Rsistes) auront travaillé pour vous chacun durant 1 mois sur un trimestre pour refaire votre vitrine à l’Élysée.

    Un Rsiste seul vit donc avec 17,78 €/jour sur lesquels déduire ses charges dont de loyer diminuées par vos soins de 5 €/mois d’APL, + autres charges qui lui coûte du pognon à en devenir dingue les 15/20 du mois vu découvert bancaire à 12 % d’agios rotschildiens !

    Le pauvre, c’est vous ! PENSEZ À VOUS ENRICHIR !


  • #1985041

    Le style Trump.
    C’est vous dire ?
    L’efficacité de la suite avec la responsabilisation. Des gens "pauvres" pour qu’ils en sortent. De cette pauvreté !
    Soit !
    Puis la responsabilité présidentielle française mais aussi européenne. Ce discours de Macron Emmanuel est il acceptable au sein de l’UE et au niveau de l’euro ?
    Peu importe car ?
    "Demain je ferai mieux donc toi !" !!! Pour une sorte de mieux quoi !
    Qui coûte cher maintenant et donc demain aussi mais pas grâce à moi et c’est déjà tout en chemise décontractée pour ? Une nuit avec cette prestance aussi .... ? Celle de l’économie française .... ?
    Avec aussi la pauvreté donc générée par ... ?
    Et si les entreprises n’étaient pas suffisantes en nombres en France par rapport à la concurrence internationale qui se développe de ce côté ci et donc ... ?
    Comme une sorte de pis aller que le déclaratif trumpien de Macron Emmanuel et de sa femme, soit !
    Mais aux Etats Unis ? Aussi cette concurrence ?
    Et si l’UE forte empêchait de plus en plus la présidence française d’avoir un discours plaintif et hostile à l’égard des voisins comme .... Les Etats Unis qui se plaignent du Canada au travers de leur faiblesse. Trump ?


  • Macron ne comprend pas le concept de pauvreté / richesse, ou alors il le sait et culpabilise les pauvres qui ne le comprennent pas.

    Pour avoir des riches, il faut des pauvres, car la richesse n’est pas une quantité absolue fix mais un écart entre ceux qui ont beaucoup et ceux qui ont peu dans la société.
    A un instant T les richesses sont limités.
    Si les pauvres deviennent riches, alors l’inflation augmente, les prix augmentent (lois de l’offre et de la demande qui équilibre naturellement les prix) et on retombe sur le même schéma ; à savoir un éqart de pouvoir d’achat entre les plus "riches" des "riches" et les moins "riche" d’entre eux.

    Les premiers à vouloir luter contre l’inflation sont justement les riches, car ça fait fondre la valeur de leur fortune comme neige au soleil, étant donné que si il y a moins de pauvres, les écarts se réduisent, donc les prix augmentes etc

    Pour le RSA, cette somme est tellement petite que l’intégralité de ceux qui la perçoivent, la dépense dans le quotidien et fini dans le circuit financier réel (payé son loyer, la nourriture etc) contrairement aux "riches" qui feront de l’exil fiscal et/ou de "l’investissement" en sortant leur argent de ce circuit.

    Bref, "salaud de pauvres !", merci Macron on connait la rengaine.


  • #1985048

    Je suis un TRAVAILLEUR PAUVRE, mon salaire étant gelé et non indexé sur le coût de la vie. Le paupérisme touche surtout la classe moyenne, lourdement imposée. Ce jeune en a t-il conscience ?


  • Sans aide social=révolution.
    Donc allez y supprimer les aides sociales !!!
    Mais malheureusement cela ne sera jamais le cas.
    Tant que les gens puissent acheter leur paquet de clope, il y aura jamais de révolution.


  • Et lui ainsi que ses sbires , ils ne coûtent pas cher à la société ?! Il est gonflé le type !


  • Il vient de changer les petites cuillères à l’Elysée pour 50 000 euros et il vient nous dire que les pauvres le ruinent.
    En plus quand on voit le coût de sa suite de déput és LREM qui ne fait qu’enregistrer ce qu’il demande. Une machine avec un bouton suffirait.
    Voilà à quoi aboutit la révolution 1789 deux siècles plus tard.

    Y a un sacré problème.

     

    • Désolé j’ai oublié un chiffre, c’est 500 000 euros ce qui est encore plus scandaleux !


    • La seule différence était que, même Louis XIV roi Soleil, ne traitait pas les gens simples de la sorte, et encore moins Louis XV, quand même les poissonnières pouvaient aller et venir librement comme tous les sujets dans le château de Versailles...

      Rappelez-moi : nous, "citoyens", qui coûtons un "pognon dingue" à la France, mais qui mangeons pour moins de cent euros par mois, pouvons-nous entrer au palais de l’Elysée ? En parlant de manger, quelqu’un sait-il, sans parler des aliments achetés, combien coûte, par mois, le seul personnel de cuisine de ce château pour 2 ?

      Evidemment, ce qui est dépensé pour les autres, c’est toujours beaucoup trop, mais comment s’en étonner dans un monde où le plaisir immédiat règne en maitre, et donc par suite, le pire égoïsme ?


  • Pourquoi il s’acharne à nous imposer une immigration de remplacement alors ? des improductifs et des parasites des aides sociales ? vous allez faire un tour à la CAF de votre ville vous vérez de vous même on est en Afrique , si ça coute un ponion de dingue faut arrêter de faire venir ces pauvres gens chez nous !

     

    • Au cas où vous ne l’aviez pas compris, l’imposteur de l’Elysée, macreux, est un produit marketing. Son concept s’appelle "en même temps". Cela veut dire que sa base électorale de droite s’effrite ; pour la récupérer il doit lui donner un gage verbal "donc les aides sociales coûtent un pognon de dingue". Donc, il satisfait les électeurs de droite, les lobbys qui l’ont soutenu financièrement pendant sa campagne et le grand patronat (en 2018, le MEDEF doit élire son président) et, en même temps, satisfait ses électeurs de gauche puisqu’il ne remettra pas en cause les aides sociales (sauf à une marge relativement ténue) sinon sans aides sociales c’est la révolution dans les banlieues avec enveniment de populations à protéger et donc il ne donnerait pas envie aux immigrés de venir s’installer sur le territoire français => là on touche au coeur nucléaire français que jamais un quelconque gouvernement ne remettra en cause. Il parle parle parle parle et ne fera que ça puisque cette marionnette n’a aucun pouvoir réel [c’est-à-dire 1. de battre monnaie, 2. de contrôler ses frontières, 3. de gérer sa politique intérieure, 4. émettre ses impôts, 5. d’avoir une JUSTICE Indépendante (souriez vous êtes filmé(e-s))]. Or, 1 + 2 + 3 + 5 a disparu des écrans radar puisque le peuple français est sous tutelle des lois supérieures à la Constitution de 1958 (UE, traité, Otan puis sous la tutelle des USA + allemagne + isrhell).

      Ce paltoquet pourra émettre tous les sons qu’il désire pour appâter le chaland pour maintenir son socle électoral (droite, gauche et centre) et jouer sur ses futurs intentions de votes. Voilà, il joue un rôle puisque n’a aucun levier sauf celui d’obéir aux injonctions US + EU + israhell. Donc sa prestation c’est du VENT, rien que cela . D’ailleurs il excelle en la matière le ravagé du touquet, l’usurpateur élyséen. Pour vous rendre compte de sa totale impuissance, regardez ses effets de manche à l’international => c’est le NEANT, sa vacuité abyssale qui nous montre combien il endosse le rôle du parfait caniche qui attend l’os à ronger, c’est dire.


    • C’est exactement la même chose au Québec. Dans les CLE (Centres Local d’Emploi), 90% de la clientèle est issue de l’immigration récente. Pourquoi nous noyer sous une mer d’improductifs et d’illettrés. Il y a forcément un projet décidé en haut lieu et que l’on enfonce dans la gorge des peuples puisque la science (Études démographiques,sociologiques,etc..) prouve que l’immigration est inefficace pour inverser la pyramide des âges (les fameux immigrants d’Attali qui payeraient les retraites des vieux soixante-huitards).

      Toutes les études démontrent que l’immigration, non seulement n’est pas une panacée, mais qu’en plus, elle coûte une fortune (5 milliards de dollars par année pour le Québec, terre de 8 millions d’âmes). Ces coûts proviennent notamment des aides sociales consentis aux immigrants dont 33% ne travailleront jamais pour contribuer en retour. Les systèmes d’aide français et québécois étant parmi les plus généreux du monde, on peut facilement déduire que l’immigration de masse peut coûter aux Français 35 milliards d’euros par année. On en crée des emplois avec une telle somme.

      C’est évident qu’un pays qui aurait de tels surplus serait un mauvais client pour les banques...


  • ’’les aides sociales coûtent un "pognon de dingue"...

    Pourquoi ce type s’exprime-t-il de cette manière, craindrait-il de n’être pas compris s’il chiffrait précisément son propos au lieu d’argoïser (les lavedus, les cassosses ça coûte une blinde) De quoi parle-t-il et à qui ? Il y a une foultitude d’individus sortant complètement de cette catégorie qui coûtent aussi un pognon de dingue (qu’on va chercher dans les poches de ceux qui bossent vraiment) , et bien plus encore, et de manière complètement disproportionnée étant donnée leur véritable niveau d’efficacité, d’utilité, de productivité vraie, de pertinence ; dans le système indéfendable qu’il incarne. C’est peut-être aussi pour cette raison que l’aide sociale (qu’on va aussi chercher dans les poches de ceux qui bossent vraiment) ’’coûte un pognon de dingue’’... ? Et s’il s’en prenait aux causes plutôt qu’aux conséquences. Pour une fois.


  • juste une anecdote, il y a 2-3 ans mon buraliste pestait contre le rsi et arrivait a la conclusion de supprimer toutes les aides sociales ! ( sic ) ce qu’il ne comprenait pas c’est que 40% DE SA CLIENTELE était allocataire de ces même aides sociales et "dépensait" ses "alloc" a petit feu chez lui ( pmu , fdj , café etc etc )
    plus "d’alloc" 40% du CA en moins

    les aides sociales c’est du pain bénit pour tous ceux qui souhaitent créer une énieme tension horizontale alors que c’est dans l’autre sens qu’elle devrait s’exercer

    lorsque le fils ou la fille de l’artisant ou du dirigeant de pme se retrouvera "dans la M....", et bien il conviendra de leur expliquer comment ne plus s’y trouver, faire preuve de pédagogie, et de leur démontrer que le rsa ( pour ne pas le nommer ) ne peut que prolonger une situation délétère, il est donc pas souhaitable de le percevoir

    "...On doit avoir un truc qui permet aux gens de s’en sortir. Par l’éducation" .... (sic macron )
    que le ministere de l’éducation dont il a la charge commence a revenir a ses fondamentaux les jeunes adultes n’en seront que mieux instruis
    oui il doit y avoir un truc, mais lequel ? probablement celui d’être cohérent entre la politique que l’on mène et celle qui ne devrait pas être menée , parlez en aux salariés d’Alstom !

    en tout cas les pauvres n’iront pas engraisser vinci autoroute cet été, ni les centres de vacances, cela fera d’autant plus de places pour les autres

     

    • Comme dit l’humoriste La Bajon à travers son personnage de l’avocate "C’est bien foutu hein ?..." (ie les mécaniques mis en place par le système)

      Plus ça va plus j’ai la triste et désespérante impression, qu’il n’y aura absolument aucune autre possibilité que de se prendre le mur du projet mondialiste pour que les gens comprennent.

      Etant donné les efforts et donc l’énergie dépensée pour les prévenir je risque pas de culpabiliser, mais comme on est tous sur le même bateau ils nous entraînent tous avec eux, et ça je peux pas/plus le supporter...


  • Ce "pognon de dingue" il ne sort pas de sa poche mais de la poche des Français .


  • De toute façon s’il a pris le pouvoir avec ses potes c’est pour dépouiller la France donc qu’il la dépouille. Que tous les français se barrent à l’étranger et il restera Macron et ses potes et des immigrés tout frais prêt à bosser pour 7,5€ / heure sans réfléchir ni comprendre ce qu’il se passe autour d’eux faute de parler la langue. Ça s’appelle la France de demain.


  • #1985128

    Robin de Rothschild s’est exprimé, il va prendre aux pauvres pour encore plus enrichir les riches. Après les sans dents, les sans culottes.


  • "Je m’en fous de toute façon ce n’est pas mon pays"

    C’est ce que se disent les 50% d’habitants de ce pays dans lequel jamais la dilution de responsabilité n’a été aussi violente. De par le fait que plus personne ne se sent chez lui mais aussi de par la nature même des personnes que la France accueille qui portent intrinsèquement en eux le fait de rejeter tout sentiment de responsabilité sur un être supérieur, un dieu, un état... et bientôt peut-être un peuple...


  • Hahaha, prolos français : faites un geste pour votre pays, suicidez-vous ! Les générations futures mondialisées et les migrants vous en seront reconnaissants. Ou pas...


  • Pourquoi sa conseillere en com balance cette vidéo ? Leur plan visant à déclancher une revolution maitrisée type mai 68 aurrait il foiré ? Nous pousserait il à bout volontairement ?

     

    • Non, il s’agit uniquement d’amadouer l’électeur de droite qui découvre effaré l’histoire des comptes de campagne alors qu’il s’est détourné de Fillon suite à la campagne que l’on connaît.
      Tout est calculé, absolument tout.
      Si l’on veut rendre service à notre paus, il faut aider les gens à en prendre conscience.


  • #1985145

    Ok Manu, on te prends au mot (sic) : on arrête cette immigration de dingue alors ?


  • C’est sûr que la cmu, la caf etc... coûtent très cher, plusieurs dizaines de milliards par an. Question : pourquoi importent-ils des millions de pauvres depuis 30 ans ? Désolé mais l’Europe n’avait absolument pas besoin des ressortissants du Maghreb et d’Afrique, les européens sur place auraient sans problème continué à remplir les tâches difficiles, comme ils l’avaient fait pendant les siècles précédents. De nos jours un retraité classe moyenne allemande ayant travaillé ses annuités peut prétendre à une retraite de 800 eur dans 15 ans’ alors que n’importe quel quidam non ressortissant de l’ue peut se pointer comme une fleur à 65 ans en France et toucher plus de 800 eur de retraite par mois. On se moque de qui ? Français et européens il est temps de défendre nos intérêts, arrêtons avec ces conneries des droits de tous les hommes, je suis pour le droit de l.européen, de l’homme blanc et chrétien chez lui, tout le reste est importation et a des droits au pays de ses ancêtres.


  • Rend l’argent de ta bonne-femme qui nous coûte un bras, ça n’existe pas le poste de première dame dans les institutions de la république. On en a rien à foutre qu’elle soit gentille et qu’elle s’habille chic.... Merci.

     

  • " Rendez l’argent à celui qui l’a fabriqué " a dit le juste qui parlait avec l’intelligence du coeur !
    Si on l’écoutait et qu’on se mettait à vivre sans argent avec l’intelligence du coeur on serait pauvre de bien matériels mais riche de la liberté de vivre le moment présent en fraternité = état licencié ... !

    Tous au jardins nourriciers communaux pour assurer le nécessaire , kit de yourtes pour abris léger ...
    " De la fourmis à l’éléphant tous trouvent leur nécessaire sans argent et sans magasins " avant que l’ inhumain "civilisé" aille leur bousiller leur environnement pour faire des gadgets superflus !


  • Traduire : ce sont les représentants de la france d’en bas qui sont responsables de la situation économique actuelle.Les profiteurs d’en haut et toutes les corporations protégées des cruelles lois du marché, profiteuses de généreuses subventions publiques,rentes,privilèges d’un autre âge,gaspillages publics ou guerres coloniales modernes,délinquance économique politiciens corrompus ne coûtent rien !


  • #1985161
    le 13/06/2018 par The Médiavengers Zionist War
    Emmanuel Macron : les aides sociales coûtent un "pognon de dingue"

    On tient un chef d’escadrille cinq étoiles. Si les pauvres restent pauvres ou tombent dans la pauvreté c’est :
    1- Parce qu’il n’y pas d’emploi disponibles.
    2- Parce que les politiques menées sont totalement nulles et le fait d’incompétents cosmiques.
    3- Et le pognon d’accompagnement et de formations inutiles, ça coute combien ?

    Je me souviens d’une excellentisime émission de Jean-Pierre Pernaut sur TF1 (et oui, ça a existé) qui s’appelait "CCC : Combien ça coûte ?".
    Alors Macron ? Triple C ? Hein !


  • Retraités, petits, mon épouse et moi avons été taxés par la CSG. Une fois le loyer payé internet et tutti quanti, il ne nous reste rien. Nous en sommes réduits à un repas par jour. Notre médecin nous a trouvé anémiés et nous a conseillé de manger équilibré ?! de quoi rire si ce n’était pas aussi dramatique. C’est ça la lutte contre la pauvreté ? Après on veut s’occuper des handicapés, des minimas sociaux et que sais-je encore. Après les riens les feignants, quoi d’autre ? Déjà que les vieux meurent dans les EPADH abrutis à coups de médicaments, à qui le tour ? Nous sommes dans un régime bientôt totalitaire. J’ai peur. 2022 c’est trop loin !


  • #1985174

    C’est clair, les personnes "pauvres" le resteront avec des aides ou non, ce sont ses propos.
    Il se contrefiche du sort des personnes qui ont peu de moyens.
    Avec des emplois, il y aurait moins d’aides à "donner", il n’a pas la solution puisque le "pognon" va dans la poche des nantis.
    Je vais être mesquine, à combien revient Brigitte par mois ? C’est de l’argent gâché, elle n’a aucune classe.
    Ce Micron nous emmène vers le fond à une vitesse vertigineuse.


  • #1985185

    Si la préférence nationale était appliquée, déjà cela permettrait à budget équivalent de mieux aider à sortir de la pauvreté les nationaux, donc d’améliorer l’efficacité du système... De plus, il faut faudrait arrêter d’importer de nouveaux pauvres par l’immigration et d’en créer par un système économique ultra libéral (c’est à dire qui ne profite qu’à quelques-uns et en réalité monopolistique) absolument inique, détestable et foncièrement injuste. Seulement, pour appliquer cela, encore faut-il sortir de l’UE...


  • l’évasion fiscale ça ne nous coûte pas un peu plus que le RSA ? Facile de taper sur les pauvres !

     

  • Macron, c’est ton capitalisme qui fabrique la misère et qui aide les pauvres pour éviter qu’ils se révoltent. Contrairement à ce que vous avez essayé de ne nous faire croire, ce n’est pas le communisme qui assiste, mais le capitalisme. Qu’on se le dise !

     

  • Épisodiquement,les chantres du"libéralisme"viennent"expliquer",sans la moindre pudeur,les impasses sectorielles,sans apporter la moindre mise
    en perspective globale sur les principes de"l’économie de marché",ses mécanismes,ses"fruits"promis,...les chantres viennent"expliquer",dis-je,avec un étonnement feint,les catastrophes sociales qui frappent de plein fouet une large frange des citoyens. Et alors,ces chantres s’affairent pour proposer des bricoles difformes -c’est-à-dire ce qu’ils appelle"réformes"-
    La lutte contre la pauvreté est soulevée,pour la nième fois,comme désastre social,mais bien évidemment,comme désastre sans causes. Vouloir éluder le rapport entre richesse et pauvreté révèle,à l’évidence,un grave déficit d’honnêteté. Or,ce n’est qu’à partir d’une étude sérieuse de ce rapport,qui conduit inéluctablement à une mise à plat,sans la moindre concession ou d’appel au secours de subterfuges,des dysfonctionnements structurels du"libéralisme"qu’on peut identifier des solutions durables aux énormes enjeux ;à savoir : le sens de la citoyenneté au sein d’une vieille et authentique nation, et la cohésion sociale. C’est à l’intérieur d’un tel périmètre d’études que l’incendie de la pauvreté peut être,maîtrisé d’abord,et éteint ensuite.
    Dans la vie,comme dans l’économie ou tout autre activité humaine,rien,absolument rien ne peut réussir sans deux fondamentaux : la bonne foi et la mémoire -c’est-à-dire l’histoire - Souvenons-nous,qu’au milieu des années 80,avec le matraquage indécent sur le "tatcherisme" et le "reaganisme",quelle est cette voix qui pouvait dénoncer les graves conséquences de la privatisation sans être moralement lynché ? En France,en 1986,on a même accolé au ministère des finances l’appellation"privatisation". Aujourd’hui,soit plus de trois décennies après cette folie, présentée comme"la solution miracle"de"l’efficacité"économique,le constat est tout simplement celui d’désastre à tous points de vue ; économique,social,environnemental,...
    ( À suivre )

     

  • les banques coûtes un pognon de dingue


  • Les aides sociales coûtent un "pognon de dingue".

    Pas plus que les dividendes au prorata euro/utilité publique, l’histrion.


  • Épisodiquement,les chantres du"libéralisme"viennent"expliquer",sans la moindre pudeur,les impasses sectorielles,sans apporter la moindre mise
    en perspective globale sur les principes de"l’économie de marché",ses
    mécanismes,ses"fruits"promis,...les chantres viennent"expliquer",dis-je,avec un étonnement feint,les catastrophes sociales qui frappent de plein fouet une large frange des citoyens. Et alors,ces chantres s’affairent pour proposer des bricoles difformes -c’est-à-dire ce qu’ils appelle"réformes"-
    La lutte contre la pauvreté est soulevée,pour la nième fois,comme
    désastre social,mais bien évidemment,comme désastre sans causes. Vouloir éluder le rapport entre richesse
    et pauvreté révèle,à l’évidence,un grave déficit d’honnêteté. Or,ce n’est
    qu’à partir d’une étude sérieuse de ce rapport,qui conduit inéluctablement à une mise à plat,sans la moindre concession ou d’appel au secours de subterfuges,des dysfonctionnements structurels du"libéralisme"qu’on peut identifier des solutions durables aux énormes
    enjeux ;à savoir : le sens de la citoyenneté au sein d’une vieille et authentique nation, et la cohésion sociale. C’est à l’intérieur d’un tel périmètre d’études que l’incendie de la pauvreté peut être,maîtrisé d’abord,et éteint ensuite.
    Dans la vie,comme dans l’économie ou tout autre activité humaine,rien,absolument rien ne peut réussir sans deux fondamentaux : la bonne foi et la mémoire -c’est-à-dire l’histoire - Souvenons-nous,qu’au milieu des années 80,avec le matraquage indécent sur le "tatcherisme" et le "reaganisme",quelle est cette voix qui pouvait dénoncer les graves conséquences de la privatisation sans être moralement lynché ? En France,en 1986,on a même accolé au ministère des finances l’appellation"privatisation". Aujourd’hui,soit plus de trois décennies après cette folie, présentée comme"la solution miracle"de"l’efficacité"économique,le constat est tout simplement celui d’désastre à tous points de vue ; économique,social,environnemental,...
    ( À suivre )


  • ( Suite et fin )
    L’urgence en France,c’est plutôt le parler franc sur l’épée de Damoclès de la dette publique,de ses causes qui continuent à faire saigner la nation,en perpétuant une hémorragie mortelle pour le pays. C’est,aussi,la nécessité de reconnaître que les quelques milliards d’euros,versés par là trésorerie publique annuellement à l’UE,est sans profit pour personne. L’énumération peut aller,évidemment, beaucoup plus loin.
    En conclusion,évoquons deux points clés,parmi tant d’autres :
    - ceux qui ont accordé la facilité aux"investisseurs"d’inscrire le rendement financier au dessus des lois et des constitutions doivent rendre compte à la nation.
    - sur un aspect plus général,disons que le capitalisme,et ses défenseurs,sont devenus autistes,parce qu’ils excluent des repères différents. Or ne pas voir l’aveuglement d’une pensée qui refuse l’autre conduit à la folie...( Fin )

     

    • #1985433

      Monsieur Macron les aides sociales c’est notre pognon, nos impôts, cotisations, charges , TVA, etc...
      On nous appauvrit, on nous précarise, on nous surtaxe, on nous denigre
      Et on dit qu’on est trop riche et qu’il faut encore nous appauvrir, et on nous vole encore plus, pour enfin dire que tout ça c’est notre faute



      « J’ai vécu, quand j’étais adolescent, avec environ 1000 euros par mois », a déclaré le candidat mardi, ajoutant savoir ce que c’est que « boucler une fin de mois difficile ».
      Macron mars 2017 (je les touche pas, avec 6 personnes sur mon salaire et un crédit, pauvre p’tit choux 1000€ par mois adolescent, merci la raie-publique bananière )




      On se cache même plus pour nous mépriser
      « le vieux sang pourri des Français » Carla Bruni Sarkozy
      « sans-dents » Francois Hollande
      Christophe Barbier sur BFM TV à propos de la hausse de la CSG : « Les retraités sont des enfants gâtés »
      Jacques Attali :
      « Les Français ne s’aiment pas les uns les autres »
      Vous nous aidez bien messieurs non ??


  • Je me souviens, quand il était ministre de l’Intérieur, Manuel Valls avait donné ces chiffres pour l’immigration ( qui ont du légèrement augmentés ces derniers temps ) :

    « 200 000 immigrés par an dont 30 000 qui viennent en ayant un travail et 60 000 pour les études. »

    Pour les 110 000 autres, (200 000-30 000-60 000) il n’a rien dit et le journaliste n’a rien demandé...surement des rentiers qui n’ont nul besoin des aides sociales :)


  • Son ministre de l’Education Nationale qui va au Bilderberg, va surement lui ramener de bonnes idées pour éduquer ces ignorants de pauvres.


  • Marche, et vite sinon le marché te crèvera.
    Tous au UBER SMIC avec des UBER JOBS.


  • La vaisselle aussi, qu’est-ce que ça coûte cher... !!!


  • Les aides sociales font tourner l’économie, ce n’est pas de l’argent qui est jeté dans un trou. C’est d’ailleurs pour ça que le centre gauche, faux nez des capitalistes malins, a toujours produit une quantité incroyable "d’aides sociales" qui sont aussi et surtout des aides aux entreprises.... Evidemment il faut un qi a deux chiffre pour comprendre, ça ne semble pas être le cas chez notre président même si une légende affirme le contraire.

    Bien sûr je ne dis pas que c’est une bonne chose mais c’est un problème très compliqué qui mérite mieux que des propos de café du commerce ou de la com macronesque.


  • Il a déclaré il y a peu qu’il ne voulait voir personne "coucher dans les bois".

    Mais c’est un pognon de dingue !


  • Pantin macron ne devrait pas s’énerver, au risque de casser la vaisselle...


  • Quand on prend un Falcon pour faire 100 km et même avec les fausses excuses du château princier, on est déconnecté de la réalité, les pieds ne touchent plus le sol...


  • Et la shoah, ça nous a pas coûté pas un pognon de dingue, peut-être ?!!


  • - Supprimer le paiement des frais d’obsèques aux députés, leur femme ou enfants.

    - Supprimer l’aide médicale d’état coûtant 3 milliard par an pour les réfugiés. (AME) + ATA + CMU + RSI etc etc

    – Diminuer drastiquement les effectifs du Sénat. Réduire le nombre de ministres et secrétaires d’état.

    - Réduire de plus de la moitié les députés (200 suffiraient) ainsi que les élus des collectivités territoriales et les conseillers régionaux.

    - Installer un pointage à l’assemblée nationale afin que chaque député ne soit payé qu’en fonction de sa présence.(pas de son travail - faut pas rêver)

    - Interdire réellement le cumul des mandats et le cumul des retraites.

    - Retraite limitée à 10000 EUR : ne tenir-compte que du seul dernier échelon franchi, comme pour les autres français !

    - Pour les non-réélus, (y compris les anciens présidents) supprimer protections policières, chauffeurs et autres avantages. Et avant de "quitter le navire" interdire la distribution de postes tous azimuts aux copains pour les planquer gratuitement.

    - Réduire le nombre de parlementaires européens, et la masse de fonctionnaires aux responsabilités fantômes avérées et autres "conseillers" qui n’en ont que le nom sans rien faire !!!.

    - Suppression de la CMU à certaines catégories

    - Stopper le versement des retraites à l’étranger sans vérifier que les personnes soient toujours vivantes (!). On exige bien un certificat de vie pour les français, il doit en être de même pour les étrangers : obligation de se présenter dans les consulats et signer un registre d’attestation (Problème dénoncé à maintes reprises par la cour des comptes). Le Maghreb étant le plus grand bénéficiaire.

    - Suppression des retraites versées aux étrangers arrivant en France à 65 ans sans jamais n’avoir cotisé un centime ! (1157 EUR) alors que certains de nos retraités touchent 300 à 400 EUR... Une ignominie, quand des français de souche se tuent parce qu’ils n’arrivent plus à payer leurs factures après avoir cotisé pour la plupart 44 ans.

    - Réduction drastique du train de vie de toutes les "soi-disant élites". Leurs vies dans nos palais nous coûtent une fortune et les rendent rapidement déconnectés du réel : trains de vie insensés avec cuisine 4 étoiles, bouquets de fleurs de concours, décorations intérieures revisitées selon leurs caprices, etc, etc, etc...


Commentaires suivants