Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Macron flatte Vatican II, La France insoumise l’accuse de trahir la laïcité...

Venu pour conforter l’Église dans son positionnement « humaniste » (comprendre : pro-migrants et pro-LGBT), Emmanuel Macron a essuyé les critiques de tout un pan de la « gauche », Jean-Luc Mélenchon en tête. Mais ces objections ne portent pas sur l’hypocrisie antisociale du président progressiste... Seule l’atteinte à la laïcité semble être un crime pour La France insoumise.

 

Intervenant lors de la Conférences des évêques de France à Paris le lundi 9 avril 2018, Emmanuel Macron a provoqué l’effroi des laïcistes en déclarant vouloir « réparer » le lien entre l’Église et l’État qui « s’est abîmé ».

« Une Église prétendant se désintéresser des questions temporelles n’irait pas au bout de sa vocation tandis qu’un président de la République prétendant se désintéresser de l’Église et des catholiques manquerait à son devoir. »

« Pour des raisons à la fois biographiques, personnelles et intellectuelles, je me fais une plus haute idée des catholiques. Et il ne me semble ni sain ni bon que le politique se soit ingénié avec autant de détermination soit à les instrumentaliser soit à les ignorer. »

« Dans ce moment de grande fragilité sociale, quand l’étoffe même de la nation risque de se déchirer, je considère de ma responsabilité de ne pas laisser s’éroder la confiance des catholiques à l’égard de la politique – et des politiques. »

Une volonté de « renouer le dialogue » qui a deux avantages qui confirment la tendance oligarchique des dernières semaines : rassembler la bourgeoisie libérale de droite (Beltrame le héros catholique, Marine validée par le CRIF) et mettre à l’index la gauche tentée par l’antilibéralisme, se disqualifiant systématiquement aux yeux du Français moyen par son fanatisme républicain.

L’hystérie anticléricale primaire de Mélenchon pousse d’ailleurs à s’interroger : le frère maçon du Grand-Orient agit-il uniquement par allégeance à la religion laïque ou par collaboration avec le petit architecte de la politique Macron ?

 

Quelques réactions pour illustrer cette analyse :

Guillaume Goubert, directeur de la rédaction du quotidien « chrétien progressiste » «  très attaché au concile Vatican II  » La Croix a déclaré que « jamais un président ne s’était adressé de cette manière-là aux catholiques ». Notons que le journal pro-Macron La Croix appartient au groupe de presse Bayard dirigé par le pro-sioniste Pascal Ruffenach...

 

Jean-Luc Mélenchon :

 

Alexis Corbière :

 

Benoît Hamon :

 

Olivier Faure, le nouveau patron du PS :

 

En dénonçant une atteinte au principe de séparation de l’Église et de l’État, « l’opposition » joue donc sa partition de gauche libérale, éludant les véritables enjeux sociaux et sociétaux : au collège des Bernardins le chef de l’État n’a pas « rassuré les catholiques », il les a exhortés à s’aligner sur son « humanisme réaliste ». En clair : justifier la politique migratoire et l’évolution pro-LGBT du gouvernement auprès du peuple.

« Les grandes migrations ne vont pas cesser. Elles sont le fruit de grands déséquilibres internationaux. Toujours nous tiendrons le cap entre humanisme et pragmatisme. »

« Chaque jour l’Église accompagne des familles monoparentales, homosexuelles ou ayant recours à l’avortement en essayant de concilier ses principes et le réel. »

Quand Macron parle et agit pour sa paroisse libérale, Mélenchon en fait un conservateur, empêchant par ce flou idéologique la véritable union sacrée des populistes, celle qui unie réellement et naturellement droite des valeurs et gauche du travail, loin du simulacre...

Comprendre les enjeux actuels, avec E&R :

Ce que le Système redoute, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

71 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Melenchon est un cosmopolite apatride parfaitement ennemi du peuple, je pense que toute personne doté d’un cerveau fonctionnel l’aura remarqué, ce n’est d’ailleurs pas pour rien que son électorat est principalement constitué de cassos lobotomisés, d’allogènes revendicatifs et de petits bourgeois bien gauchistes et traîtres à la patrie.

    Il n’y a pour ainsi dire rien à espérer de ce fatras répugnant antiraciste fanatique et dégénéré au possible, paradoxalement il y a beaucoup plus de gens normaux chez les électeurs de Macron que chez la LFI...


  • La seule chose qui soit valab’ dans le christianisme c’est la morale, et elle n’est pas d’eux, c’est la reprise de la morale universelle . Quand à la légende du rabbin sauveur de l’humanité et né d’une vierge (oui Madame !...) , ce n’est que de la récupération et de la propagande juives .

     

    • Alors pourquoi le Talmud est aussi véhément contre le Christ ? Pourquoi y-t’il plusieurs judaïsmes. Le christianisme reprend la morale des philosophes grecs car les Pères de l’Eglise sont majoritairement des philosophes grecs, en la sublimant par le sacrifice ultime et le don de soi au nom de la vérité. Le Christ c’est la vérité de l’être (Yahvé étant). Les juifs d’aujourd’hui sont des hérétiques.
      Il n’y a pas de morale universelle : c’est une illusion. La seule chose qui soit universelle c’est le péché.


  • Quand un autre dîner, d’une autre communauté, et hautement plus important, s’était tenu il y a quelques jours, on avait entendu un silence du mort du côté des preux chevaliers de la France Insoumise et du PS...
    Visiblement, les années passent, mais bouffer du curé semble rester leur sport favori.

     

    • Je suis bien d’accord avec vous. Pour le diner du crif silence radio chez les melenchons.
      Des que ca parle catholicisme, la ca fait boum dans leur tete.
      Et Macron qui flatte les cathos, apres Betrame (qui au passage a sauve une arabe, mais silence radio) il le compare a Jeanne d’Arc ! Si c’est pas pour recuperer des voix de Fillon, c’est beau la politique.


  • soi macron est en train de la faire à l’envers à tous ceux qui l’ont porté (PS, gauchistes, franc mac, juifs...) en remettant le catholicisme au dessus de la mêlée, ce qui me va (je suis sans religion mais je connais l’Histoire de France). Soit il est extrêmement démoniaque et prépare le multiculturalisme et alors là ça pu la guerre de religions à plein nez et la fin pure et simple de la France.


  • A bas la calotte et sa grande sœur la kippa . Du reste il n’y aurait pas de calotte s’il n’y avait eu de kippa .


  • Macron vient d’ajouter quelques dents à son rateau . On perd quelques cheminots, on gagne quelques culs bénis .


  • On invoque la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat... A quand une loi de séparation de la synagogue et de l’Etat ?

     

  • C’est de l’enfumage, de la com’ à l’état pur.
    Le coup d’état démocratique de Macron a été organisé par les réseaux de Collomb, les mêmes que ceux que Mélenchon servait et continue de servir.
    Alors je veux bien que sa Brigitte soit Catho ou encore que sa double casquette Chevènemento-Rocardienne soit ventilée par un doux vent nommé Ricoeur, cette caresse messianique envers l’église Catho n’est qu’une fumisterie qui n’a pour but que de justifier le repas du CRIF et les couscous avec le CFCM.

    D’ailleurs la conclusion de son discours achoppe sur un rappel à la pure laïcité, donc c’est une intervention purement politique visant à faire un appel du pied à l’ancien électorat de Fillon, quelque peu isolé du débat public depuis les attentats et en plein désarroi après l’assassinat de Beltrame, pris en otage par l’importation grandissante du conflit Israëlo/Palestinien en République.

    C’est ce dernier point qui inquiète Macron, il ne voudrait pas qu’il se radicalise, donc il fait le SAV de récup’.

    Et Mélenchon fait du laïcard pur jus, mais pour les intérêts de Macron et en accusant faussement ce dernier de flirter dangereusement avec la ligne rouge de la séparation de l’église et de l’état, il excite les Cathos et fait passer Macron pour un évangéliste et afin qu’ils se précipitent dans les bras de Jupiter plutôt que dans ceux du FN.

    Mélenchon est un rouage essentiel du système en place quant à empêcher la prise de pouvoir des nationalistes souverainistes anti €uropéens.


  • Macron est plus doué et fourbe politiquement qu’on ne voulait l’admettre lors de la campagne de 2017..

     

  • Quand Macron passe pour un subversif devant Mélanchon c’est vraiment qu’il y à un truc !


  • « Dans ce moment de grande fragilité sociale, quand l’étoffe même de la nation risque de se déchirer, je considère de ma responsabilité de ne pas laisser s’éroder la confiance des catholiques à l’égard de la politique – et des politiques. »

    Sorti du contexte, c’est du E&R !


  • Toute cette gauche laïque est finalement la plus étatiste, c’est à dire bien droitarde.

     

  • Ce que cherche à faire notre président bien aimé, c’est libaniser le pays en renvoyant chaque Français à son identité religieuse- ce qui ouvre la voie à un retrait de l’Etat providence et à la dissolution de l’Etat-nation...


  • Ça pue la manipulation, il essaie de redorer son blason auprès des catholiques.
    Et y parvient en partie puisque l’extrême gauche lui tape dessus ce qui valide en quelque sorte sa sortie médiatique.

     

    • Ca ne pue pas la manipulation : dans le langage de la démo(n)cratie, c’est de la communication.
      Pour un catholique authentique c’est de la manipulation.
      Les catholiques dont ils parlent ne sont pas catholiques mais des apostats qui s’ignorent puisque ils baignent dans une gnose philosophico-kabbalistico-religieuse de l’animation socio-culturelle qui en ce moment éclipse l’Eglise catholique.

      Et c’est justement pour toutes ces raisons, qu’il serait important que nombre d’hommes et de femmes éveillés retournent à l’Eglise en Conscience pour rétablir un Dialogue véritable avec ses paroissiens - qui sont souvent d’une extrême naïveté à hauteur de leurs bons sentiments- sur ce qu’est la Foi et toute sa puissance de Combat. Sans ça, l’idéologie de l’Economie Politique, du malin calcul et de ses mascarades théâtrales, qui ne sont que mensonges, triompheront - pour un temps marchandisé- de leur seule ennemie véritable : la catholicité.
      Et dont vous pouvez voir tous les jours que l’EP en a la trouille puisque Le Christ est inattaquable de front : regardez comme Macron parle aux catholiques... Mais comme, en fait, si vous étudiez un peu l’affaire, il parle à une entité qui n’est pas catholique. Comme si quelqu’un voulait s’expliquer avec le méchant du coin, et finissait par s’entretenir avec son voisin. Bref, c’est de la lâcheté, du vice, du complotisme serait encore plus juste.

      Prenons quand même conscience que si le système arrive à s’écrouler, il faudra une Morale pour parvenir à ne serait-ce qu’organiser et conserver les quelques évolutions technologiques qui serviront à la Communauté. Si vous préférez alors recommencer tout ce cirque démo(n)cratique, puisque sans Elle c’est le seule chemin possible des hommes par les hommes, il ne faudra pas venir se plaindre de l’inanité de ses conséquences.
      Lorsqu’on reconnait ses erreurs, on les corrige : ce qui veut dire qu’on les fait disparaitre pour laisser place à la Vérité ; c’est d’ailleurs pour cela que la démocratie est incorrigible !

      PS : je réagis, mais je ne m’adresse pas, à vous, Elysian Fields, en particulier.

      J’ajoute, si nous en sommes tous là, c’est que Dieu en a voulu ainsi ; n’est-ce pas ? Ou pensez-vous plutôt que l’Homme est capable de chef, de diriger le monde sans s’arnacher de lois qui finiront par prévaloir sur toute tentative de gestion, de choix, etc... Ce qui serait revenir exactement au point où nous en sommes : témoins et victimes ; c’est à dire victimes de l’homme sûr de lui-même.


  • Quand Macron parle et "flatte" les Catholiques, il pense avant tout à l’électoral de droite qui aurait voté Fillon aux présidentielles.
    C’est à dire les Catho de droite qui préfèrent voter anti-france et ultra-capitaliste.

    Politiquement, les Catho de gauche ne sont pas mieux, ceux issu de la JOC... à l’église tous les dimanches, mais pour l’accueil de tous les migrants et pour l’interdiction des crèches dans les lieux publics au nom de la laïcité.
    (j’en ai dans ma famille de ces énergumènes, je vous dis pas les repas de famille).


  • Macron ne peut pas se payer le luxe de se mettre à dos les "catholiques" sauce Vatican II s’il envisage un second quinquennat.

     

  • Le CRIF peut convoquer le gouvernement français tous les ans et réclamer un discours complice du Président de la République. Les laïcards sont beaucoup plus tatillons quand il s’agit de l’Eglise catholique pourtant moribonde

     

    • @Clem4484

      Je suis d’accord avec votre propos jusqu’à "l’Eglise catholique" ! "Pourtant moribonde", non, je vous contredis sur ce point ! Elle n’est pas moribonde, sa parole est étouffée dans le débat politique, surtout en France, mais elle est toujours vivante ! Et d’autant plus inquiétante pour l’anti-France que l’Eglise Catholique ne s’occupe plus que du spirituel : qui va à l’Eglise pour entendre ou se faire une opinion politique ? Cela, c’est plus du ressort d’E&R, ou de tout autre média que les gens veulent ! Les gens qui se convertissent au catholicisme, aujourd’hui, le font par adhésion personnelle, ce qui rend la Foi plus vivante !

      C’est cela, au fond, que l’anti-France et tout ceux qui la composent redoutent le plus, car leur République ne tient que par l’adhésion quasi-fanatique au dogme de la laïcité (entendez par là non pas le fait de ne reconnaître aucune religion, mais bien au contraire de prôner la religion républicaine ; retirez-lui cela, et la République s’effondre !


  • Macron est un manipulateur de haut niveau (bien conseillé et entouré sans doute). Pour l’instant, il gagne sur tous les tableaux. Le peuple Français est plus divisé que jamais et au train où ça va, il sera réélu...

     

    • Tu y vas un peu vite.... La prochaine présidentielle est pour 2022 et il peut s en passer des choses d ici la ! Macreux et sa cohorte de nigauds ont fini de bouffer leur pain blanc, moins d un an après son élection c est déjà la soupe à la grimace chez une foultitude de ses tapins constatant une fois de plus que le polichinelle qu ils ont élu est loin d être à niveau !
      La réalité de la politique démontre surtout que depuis Sarkozy nous somme sur des présidents "one shot" incapables d assurer la moindre chance de leur réélection dans les faits et j’ ai pour avis que ce qui a été valable pour le nain et le flan le sera tout autant pour le tapin et qu en coulisse on prépare déjà son successeur et toute la propagande nécessaire pour garantir la continuité qu on enquille depuis si longtemps !


  • Macron c’est le sionisme donc la politique "extérieure" de la république. Mélenchon c’est la franc-maçonnerie donc la politique "intérieure" de la république. Là Macron vient empiéter sur les plates bandes de Mélenchon (laïcité) alors ce dernier couine comme un goret mais ce n’est qu’une petite querelle de clocher passagère ;)


  • La Conférences des évêques de France n’est pas catholique, mais protestante. A l’exception de la FSSPX et de quelques autres bastions de la tradition, l’Eglise catholique est devenue une secte protestante parmi d’autres.


  • Maqueron a raison de flatter l’église vaticane immigrationiste pro LGBTq, d’abord il en aura besoin en 2022 quand il aura lessivé les retraités survivants qui ont voté pour lui en 2017 et puis avec l’islamisation intensive de la société et la charia qui l’accompagne, 15% d’électeurs catholiques modernistes suffissent pour devenir président.
    Par contre, la cohabitation charia/LGBTq+/féministes risque d’être sportive. Ils y ont pensé les gauchiasses et féministes pro-migrants ? Elle va devoir rallonger ses jupes Brizitte et vaquer à la maison.


  • J’ai une hypothèse rationnelle :
    Les prétentions du CRIF ont fini par sérieusement casser les couilles à Macron

    1- Vu les prétentions du CRIF, vu la psychologie du Macron, le clash était a priori attendu tôt ou tard.
    2- C’est bien l’AFP (aux ordres du gouvernement) qui a pris le soin de préciser la confession des membres du réseau de corruption à Fresnes
    3- rappelons le résultat surprenant du dernier passage de Soral devant les magistrats
    4- la position, critique du Crif, exprimée hier par le porte-parole officiel du gvt, B. Griveaux
    5- la position, critique du Crif, des habituels larbins/chiens de garde du système, dont on connait le talent pour s’aligner dans le sens du vent dominant. Ils sont comme des marqueurs (au sens où l’on utilise des marqueurs dans l’observation scientifique) de l’existence de quelque chose d’assez puissant, à l’intérieur du système, qui se dresse contre le Crif.
    Faut surveiller si les indices continuent de s’accumuler, ou pas.

    Ci-dessus, c’est le copi-collé de ce que j’avais dit lors de l’article d’E&R "Flop de la marche blanche pour la mort de Mireille Knoll exploitée par le CRIF"
    On a donc un sixième indice qui vient se rajouter :

    6- Macron tente de se rapprocher des catholiques


  • laicité ça ne veut plus rien dire ,la maçonnerie est depuis 1905 la religion de la république !


  • Entre les catholiques de gauche qui appellent a detruire les Nations, les catholiques de droite qui prient le Dieu Capital, les laves du cerveau de Vatican II, les enjuives, les catholiques zombies, les gnostiques qui s’ignorent, il semblerait que les "bons catholiques", que tous ceux qui commentent ici semblent si surs d’etre, ne puissent plus se definir par ce qu’ils ne sont pas.
    La strategie du "ni, ni" en quelque sorte. Tout cela manque un peu de consistance.

     

    • Bonjour Damien,

      Pour le coup je ne comprends pas bien :
      Si NI les cathos de Gauche, NI les cathos de droite, NI les lavés du cerveau de Vatican II, NI les enjuivés, NI les zombis, NI les gnostiques, Alors..Non plus
      Mais il semble que vous appliquiez la stratégie qui manque de consistance, non ?
      Il est inutile de diviser ce qui l’est déjà.
      Si vous faites une étude sur une population par rapport à un postulat de départ :
      Exemple :
      La population A a un objectif spirituel différent de la population B.
      Si la population A est homogène dans l’Absolu, la population B est fragmentée, en effet, dans cette dernière :
      _une partie s’estime fils de la foi
      _une autre la contemple
      _une autre y croit
      _une autre est l’amie (la mie) de la foi
      _et une autre a foi en elle-même

      BREF !

      Cette étude sociologique de la population B, n’explique en rien pourquoi la population A a un objectif différent, et encore moins pourquoi la population A n’est pas divisée du Tout.

      Le catholicisme est.

      Mais vous le définissez par ce qu’il (En fait) n’est pas. Les catholiques que vous montrez du doigt, ne sont pas catholiques ; alors de Quoi parlez-vous au juste ???

      En faisant cela, vous contribuez donc à nier (NI-er) l’existence de la population A ( sans la (Le) Comprendre)... Vulgaire corbeille à pain... Tout de Tel... (Vulgate : Idéologie, courant)

      Par conséquent, vous ne faites que détricoter, disséquer, fragmenter encore plus.
      Vous démontrez donc que l’important c’est d’être seul, débarrassé de toute communauté qui, pour vous, est une illusion.
      Mais alors de fait, comment comptez-vous unir l’éclaté, en partant du postulat de départ que seul et conscient doit être l’individu éveillé ?
      Je ne sais pas si vous vous en rendez compte, mais vous ne faites que parler du CITOYEN de la République et rien d’autre. Un peu à la Maurras, très sûr de lui, mais qui à la fin de sa vie, après avoir eu (il parait... hein ! faut le savoir !) les encouragements du Pape Pie X, selon les racontars des amis (décédés) de sa mère (soit disant confidente du Pape ; décédée également), finira par se convertir sur son lit de mort à ce qu’il a nié tout au long de sa vie... Avouant de fait qu’il a vécu en naïf sûr de lui-même et jugé à-priori ce que seul l’esseulement de la mort lui fit pressentir ( sentir, Etre) comme la Vérité Indispensable, une fois la Prétention (Haute idée que l’on se fait de ses propres capacités.) en fuite... Haute idée qui finalement apparait comme une Erreur ; ce qu’elle a toujours été.


    • Si l’individu ne travaille pas, ne creuse pas, dans sa vision du Bien et du Mal, et ne fini que par se faire et faire confiance (à qui ? à quoi ?), il ne pourra pas comprendre ce qu’est la dialectique ; le Trois du Monde vulgaire.
      S’il ne le comprend pas il suivra n’importe qui, comme un enfant perdu prendra la première main qui lui est tendue. Et c’est cela qui fait l’inanité du monde actuel abrutissant.

      A grands coups de oui mais, de oui peut-être etc... C’est NON.


    • Merci pour vos reponses, que je ne suis a mon tour pas certain de comprendre. Je disais justement que l’article ainsi que les commentaires ont l’air de s’evertuer a tracer une ligne entre bons et mauvais chretiens. Et que si la liste de ces derniers s’allonge, incluant ceux face auxquels Macron a parle, ce qui aurait pour effet de decrediliser la fois son discours puisque ne s’adressant in fine qu’a de faux cathos, et celui de la laicite, qui reviendrait a un combat contre des moulins, celle des premiers est inexistante et a besoin de l’existence des derniers pour se donner une consistance, toute mince qu’elle soit. Ce qui est triste, c’est que c’est ce que Nietzsche pointait du doigt : la necessite de s’appuyer sur un Mal pour faire exister un Bien en negatif. Voila pourquoi, pour rejoindre le deuxieme message sur la morale, je prefere personnellement m’en remettre a mon bon sens, je suis au moins sur de ne pas me tromper. Je ne tue pas, pas parce que c’est mal, et donc que de ne pas tuer ferait de moi un etre vertueux, mais parce que l’idee me revulse, que je le sens en moi. Quelqu’un qui est deja entre dans une pulsion disons meurtriere, a quoi bon lui brandir la morale ? On le voit bien, que ca ne marche pas.
      Et puis je crois bien que tous ces soi-disant "faux catholiques" sont surtout et avant tout catholiques, autant que ceux qui les fustigent, et que tout le probleme est la.


    • Bonjour Damien,

      Vous êtes humble. Et votre texte me rappelle au testament de Louis XVI : http://lesalonbeige.blogs.com/my_we...

      Je suis navré de ne pas être en mesure d’exprimer en des phrases si claires qu’elles seraient l’évidence, et je me bats tous les jours pour faire fondre l’orgueil. Mais ici, sans une goutte de lui, misérable breuvage bien gras, comment ne pas tomber comme un orphelin qui ne ferait définitivement plus confiance à l’Humanité ? Comme ce serait le laisser railler le sort, et se couper du Monde avec sa seule conscience, forte peut-être, mais inexorablement détachée du surnaturel et potentiellement victime de toutes les embûches. Et là je sais bien que je perds déjà nombre de lecteurs.

      Nous ne sommes pas tous bons pour la prêtrise. Malgré tout le mal qui rôde, certains doivent rester debout pour protéger les vocations, les naïfs et les esseulés ; et au travers d’eux misérables pêcheurs, c’est l’Amour que ces diables protègent sous des myriades de coups tous plus forts les uns que les autres.

      Certaines larmes ont de détruire. Ni vous ni personne ne pourra les empêcher.

      Que Sainte Jehanne D’Arc nous dit ? Que Nous ne comprenons rien ! RIEN !

      Quoi de plus beau que de se battre lorsque c’est inutile ? N’est-ce pas lorsque les Espagnols priaient que Cyrano passait l’Eros en tutoyant de front Thanatos ? Ce peut-il alors que l’on puisse ne pas croire et être digne ? Jehanne nous répondrait encore que nous ne comprenons rien ! RIEN !

      Et l’auteur amoureux de langue française nous dirait, comme son neveu, que c’est sous Ponce Pilate que le Calvaire a pris tout son sens.

      Comment pourrais-je justifier de ma Foi sans prendre part au combat terrible qui se mène aujourd’hui, et où en conscience nous laissons nos femmes, compagnes du toujours éternellement, livrer (antonyme : dé-livré ?) leur ventre à la location, tellement la compréhension s’est égarée sur les chemins de nos égoïsmes totalement abrutis ?
      Alors oui, je pleure ! Mais mes larmes ont de détruire !
      Nous sommes orphelins. Et c’est une rage !
      Un ami à moi vient de mourir. Un être que j’estimais avec force. J’ai été incapable de l’aider. Incapable. Lui, qui se revendiquait Communiste Révolutionnaire ! avec le sourire de l’orphelin qui l’était de fait, et mort entre deux injections de saloperie. Il est parti et il était peut-être le meilleur que j’ai pu croiser dans ma vie. Que cherchait-il ? Que cherchait-il ?..


  • Ma conclusion le lien entre ces 3 personnages macron , le pape François et Mélenchon c’est un jeu de role destiné aux divers troupeaux , rappel des faits : le pape précédent fut remplacé soi-disant parce qu’il était trop vieux et qu’il lui restait peu de temps a vivre , une foi qu’il était remplacé , on s’aperçu que tous cela était commandé de l’extérieur par le gouvernement Obama et de l’intérieur par des membres de LGTB qui ont faillit être éjecté par le pape précédent car le but de ces membres est de détruire l’église .


  • Mélenchon est très mal emmanché, c’est une âme définitivement perdue.
    La laïcité est une perversité.

     

  • Tout cela est à mourir de rire ! L église catholique sous Vatican II n est plus qu un fantôme et Macreux le sait ! Il brosse dans le sens du poil une entité totalement soumise au mondialisme et à la ramasse sur le plan théologique !
    Quand au gauchiste leurs hurlements ne sont que de pures formes, la laïcité est bien plus menacée par ce torrent de migrants dont ils soutiennent la cause vaille que vaille que par l église... Tant pour le squatter de l Elysée que pour les rougeots cette affaire ne présente qu un intérêt donner le change aux imbéciles !
    Pour le reste tout ces bouffe curetons de l ultra gauche peuvent se la péter mais on les entend vachement moins en ce qui concerne l omniprésence et le dictact au plus haut niveau de l état de la communauté dont il faut taire le nom.... Force est de constater que les Corbières, Hamon, Mélenchon et j en passe sont le nez dans leurs souliers sitôt qu on aborde le sujet, coincés que sont ces saloperies entre lâcheté et cynisme !
    À titre perso, je pisse sur la laïcité et les laicards tant ce concept foireux typiquement FM n est que du concentré d idéologie qui n a jamais servi au moindre projet de société ou de programme politique ! Bref à celles et ceux qui sont encore un tant soit peu attaché à ce concept bidon, ne vous déplaise c est de la merde en barre !

     


    • À titre perso, je pisse sur la laïcité et les laicards tant ce concept foireux typiquement FM n est que du concentré d idéologie qui n a jamais servi au moindre projet de société ou de programme politique ! Bref à celles et ceux qui sont encore un tant soit peu attaché à ce concept bidon, ne vous déplaise c est de la merde en barre !



      Absolument, la laïcité n’est qu’un concept satanique destiné à chasser Dieu du temporel. Il est écrit :



      Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, et de toute ta pensée.



      Si on l’aime ainsi, alors on le garde avec soi toute la journée, en tous lieux, en toutes actions, en toutes pensées. Dans le privé, comme dans le public, Lorsque je sors de chez moi, je n’ai pas à me séparer de mon coeur, et si Dieu y est, alors c’est avec lui que je marche.

      Que le Seigneur reprenne la place qui doit être la sienne dans nos vies, et dans la vie de la Cité. La politique si elle n’applique pas ce que Dieu préconise, c’est là que la société se délite. Il n’y a, en vérité, aucun mystère.


  • #1941544

    Cela démontre que ce sous pape en cagette fait partie du même réseau que les maitres de Macron. C’est tout.
    Pas la peine de chercher midi à 14 heure, c’est l’unique vérité que révèle le comportement de Macron vis à vis de la papeauté.


  • Il serait vraiment bon que les personnes qui critiquent Vatican II avec violence prennent le temps d’écouter les commentaires proposés sur le lien qui suit. Particulièrement les traditionalistes tentés par les postures schismatiques. Pour un catholique, la communion avec le successeur de Pierre n’est pas une option, et nul ne joue impunément avec ce qu’a édifié le Christ. Bien entendu, chacun est libre de quitter l’Église. Jésus lui-même a prononcé ces mots à l’adresse de ses disciples : "voulez-vous partir, vous aussi ?" Mais on ne peut pas se revendiquer fidèle à la tradition alors qu’on est en train de briser la succession apostolique.
    De grâce, prenez le temps de vous renseigner, d’étudier, de prier, avant d’adopter des positions dont la portée est immense, et d’une très grande gravité, à la fois pour vous même et pour les autres.

    Je vous propose donc ce lien :

    https://soundcloud.com/dominicains-...

    Il s’agit du commentaire des textes du concile Vatican II proposé par un frère dominicain de Bordeaux d’origine russe. C’est un théologien de haut niveau, et ses commentaires sont lumineux. Vous verrez en l’écoutant que ce n’est pas contre Vatican II qu’il faut protester, mais contre ce qui en a été fait.

    Bonne écoute.

    (et merci au modérateur qui lira et acceptera peut-être de publier ce message)

    Un catholique bordelais.

     

    • ce n’est pas contre Vatican II qu’il faut protester, mais contre ce qui en a été fait.

      Certes. Vous avez raison sur ce point

      Pour autant, je ne connais aucune parole du Christ expliquant que les successeurs de Pierre, et encore moins la Firme Multinationale Catholique, méritaient automatiquement un intérêt spécial. Mais je suis peut-être mal renseigné.
      En attendant, ma réaction à ce genre d’expression " nul ne joue impunément ", c’est "Pouf pouf, décidément tout le monde se prend pour l’Autorité". Enfin bon, c’est moins grave que Trump ou Macron.


    • Bonjour JP,

      si vous avez lu avec attention le Nouveau testament, vous devez avoir constaté (contrairement à l’idée qui flotte aujourd’hui, portée par des personnalités médiatiques régulièrement dénoncées ici) que c’est bien le Christ qui fonde l’Eglise visible.
      Parmi la multitude des hommes et des femmes qui le suivent, il y a ses disciples. Parmi ses disciples, il en choisit douze, à qui il confie une mission bien particulière. Parmi ces douze, il en choisit un. La citation est connue, mais comme un grand nombre de personnes n’ont pas reçu d’éducation religieuse convenable de nos jours, je me permets de la rappeler :

      « Heureux es-tu, Simon fils de Yonas : ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux. Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle.
      Je te donnerai les clefs du Royaume des cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. »

      De suite après, Pierre se fait violemment rabrouer. Plus tard, il reniera le Christ, plusieurs fois. Pour qui a des yeux pour voir, cela signifie de manière très nette que personne dans l’Église n’est exempt de péché, pas même le successeur de Pierre.
      Il ne peut en être autrement. Et en refusant d’appartenir à l’Église visible parce qu’elle ne serait pas assez "pure", on refuse tout simplement d’appartenir à l’Église tout court. C’est en ce sens que j’ai écrit ces mots : nul ne joue impunément avec cela. C’est votre salut personnel qui est en jeu, et quand une personne refuse la grâce et le salut offerts par Dieu, elle s’en prive elle-même, et sa chute rayonne autour d’elle et contamine les autres. Voila le sens de mes propos.

      Quant aux personnes qui attaquent frontalement l’Église en conscience, et qui prétendent perpétuer la tradition alors qu’elles sont en train de diviser, de détruire et de perdre, ces personnes là portent une faute d’une gravité extrème.

      Quand on doute du Pape, il faut avoir en tête cette autre parole de Jésus adressée à Simon-Pierre :

      "Simon, Simon, voici que Satan vous a réclamés pour vous passer au crible comme le blé. Mais j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille pas. Toi donc, quand tu seras revenu, affermis tes frères."


    • Votre non-réponse à ma question montre donc, en creux, qu’il n’existe aucune parole du Christ attribuant directement une quelconque forme d’autorité, ou d’authenticité, ou n’importe quelle forme de valeur spéciale, au successeur de Pierre.

      Quant à mon salut personnel... moouais.
      Vous savez, ça c’est déjà vu dans l’histoire, une institution religieuse qui commence en promettant le salut personnel, et qui finit dans le trafic des Indulgences. Rassurez-moi, vous n’avez rien à voir avec la démarche de ces épiciers-là ?


    • Vous savez, nul n’est obligé de croire. Si pour vous l’Église est une institution humaine, et que vous ne pouvez lire son histoire que sous l’angle politique, vous gagnerez certainement le débat que vous avez amorcé. "La firme multinationale catholique" et les petites phrases avec le petit effet soixantehuitard pour briller en société. Est-ce cela que vous cherchez ?

      J’ai répondu à votre question précédente.
      Pour celle que vous posez maintenant : les indulgences étaient un prétexte pour Luther, la vraie raison de sa protestation était ailleurs.
      L’Église visible est imparfaite, elle le sera toujours. Elle est aussi sainte, et il faut être aveugle pour ne pas le voir, pour ne pas sentir ne serait-ce qu’un peu le miracle que constitue son existence et sa persistance à travers les siècles.

      D’une manière générale : face à une imperfection ou une faiblesse chez autrui, il y a deux manières de réagir : se moquer et s’enorgueillir, ou compatir et offrir son aide.
      Si vous aimez l’Église et que ses imperfections vous font mal, aimez là d’autant plus, et apportez lui votre aide. La voie étroite... Et en l’empruntant, vous vous rendrez compte que ce n’est pas l’Église qui a besoin de votre aide, mais que c’est vous qui aviez besoin d’elle et qui avez besoin d’être sauvé par elle.
      Car l’Église est le moyen que Dieu a choisi pour conduire les hommes auprès de lui.

      Ou moquez-vous, et critiquez : le chemin large et spacieux qu’offre le monde d’aujourd’hui. Je vous laisse chercher dans les Écritures où conduit ce chemin-ci.

      "Heureux est l’homme, celui-là..."


    • 1- Veuillez vous abstenir d’attaques personnelles (68tards brillants en société, etc...) Est-ce que je questionne vos motivations personnelles ?
      2- Contrairement à ce que vous prétendez, la réalité est que vous aviez répondu à coté de ma première question. Et j’en ai tiré la conclusion qui s’imposait.
      3- Concernant l’Église, dont vous reconnaissez vous-même qu’elle est une institution humaine, un regard politique (voire historique, ou psychosociologique) me semble parfaitement pertinent. Je voudrais bien savoir quelle parole du Christ interdit d’utiliser son intelligence critique et sa logique. Et regardez comment il répondait aux discours perfides des Pharisiens. On ne peut pas dire qu’il se l’interdisait !
      4- Concernant Luther, ce n’était pas lui le sujet. Ce que je pointe, c’est la manie de l’Institution d’appâter le chaland en promettant le salut. C’est un comportement d’épicier, qui a eu sa phase caricaturale, le trafic des Indulgences. Apparemment, cette manie n’est pas terminée.

      Après, si vous disiez juste que l’Institution est peut être un moindre mal, en comparaison des fréquentes dérives des sectes protestantes, je ne vous contredirai pas.


    • Adrien, pour bien me comprendre, je dois vous dire ceci : je ne suis pas anti-catholique. Je crois simplement qu’il nous faut de nouvelles lectures pour mieux comprendre les religions du Livre. Je suis linguiste et je ne jure plus que par une étude onomastique pure et dure. Je te propose de lire les travaux de Salibi Kamal (c’est en anglais) sur la Bible, les israélites et Jésus. Je suis musulman et j’ai tous les problèmes avec mes propres coreligionnaires. S’il y a plusieurs évangiles, par exemple, d’où viennent-ils ? Etc., etc. voilà, les questions que tu dois te poser. Ne pas suivre aveuglément Rome serait un bon début dans le chemin vers Dieu ! Perso, je ne suis pas les hadiths, ni même les "oulémas" ; je ne suis que le Coran et ma propre conscience. N’insulte pas les gens d’incultes avant de leur avoir parlé ! Bonne journée et paix avec toi.


    • Si vous êtes d’accord, nous allons clore cette discussion. J’ai compris votre position, elle est politique et je ne la partage pas. Nous pourrions parler longtemps sans jamais nous comprendre.

      Bonne continuation.


    • Vous vivez dans une douillette bulle auto-référente.
      C’était mieux, plus adulte, du temps de Cloupet et Maziers.


    • awrassi

      C’est "Rome" comme vous dites qui a compilé la Bible. C’est cette Bible que le monsieur que vous citez à étudier. Par conséquent votre argument est irrecevable. Suivre Rome, c’est suivre la bonne voie. C’est mécanique.


  • On est vraiment dans la plus grotesque des Tartufferies .. Macron qui célèbre son élection au pied d’une Pyramide maçonnique affichant multitude de signes d’allégeance à Baphomet et qui vient à présent courtiser le Pape mondialiste pro migrants et pro LGBT dans une nouvelle tentative de division des Chrétiens viscéraux et des Chrétiens de parvis.. Macron puise directement son inspiration auprès de ses maîtres , c’est on ne peut plus clair. Diviser pour régner c’est signé... Aucune raison de s’émouvoir d’un quelconque bonne intention de sa part , il n’y en a aucune !


  • La laïcité est une religion en soi. Elle s’appelle l’athéisme. La question à se pose est la suivante : a-t-on consulter le peuple pour lui demander s’il voulait une religion et si oui laquelle. Certes, on ne peut prouver l’existence de Dieu, mais on ne peut pas non plus prouver son inexistence ... En ce qui me concerne, je préfère avoir comme voisin un "croyant" (même animiste !) plutôt qu’un "mécréant" (genre LGBTXYWZ) !


  • Le catholicisme de Rome est à vomir. Je le vomirais si j’étais "chrétien". Il a uniquement servi à asservir et envahir les "païens" ... Le Christ de Paul est copte, grec, russe, syrien, libanais et arménien. Bizarrement, ce Christ là n’a jamais semé la guerre ni la famine ni la haine !

     

    • Jésus était "de Nazareth", et Paul était "de Tarse". Ce que vous dites est très difficilement compréhensible, à vrai dire cela ne semble pas avoir beaucoup de sens. Un Jésus copte, grec, russe... et quoi encore ? Si vous voulez réécrire l’histoire et inventer un Jésus métis, bon courage. Le Jésus historique état "de Nazareth", et les historiens croyants comme athée s’accordent sans aucune difficulté sur ce fait (à l’exception des pseudo-penseurs comme Michel Onfray, qui fait plus confiance à une brochure de propagande de l’union soviétique qu’à plusieurs décennies de travaux historiques)

      Saint Pierre et saint Paul sont morts à Rome, sous la main de bourreaux, en témoignant de leur foi jusqu’au don de leur vie (le vrai sens de "martyr"), en conformité avec la manière dont avait péri ce Jésus Christ qu’ils annonçaient.
      C’est de là que vient le caractère central de Rome : là se trouvent les reliques de ces deux saints, et là se trouve le siège du successeur de Pierre, que Jésus a choisi comme pierre angulaire de son Église.
      Il n’y a pas le "Christ de Paul", il y a Jésus-Christ, Seigneur et Fils de Dieu, la Voie, la Vérité et la Vie, annoncé par le collège des apôtres et leurs successeurs depuis bientôt deux millénaires.

      Le christianisme des premiers temps s’est répandu par la prédication orale. L’histoire s’est complexifiée ensuite, mais on ne peut réduire cette histoire a un processus d’asservissement et d’invasion, y compris durant les périodes les plus sombres de l’histoire du catholicisme. Essayez de vous renseigner avant d’aborder des sujets aussi importants, et si vous êtes ignorant, vous avez le droit de vous taire : personne n’est tenu d’avoir un avis sur tout.


    • @ awrassi
      C’est pas complètement faux ; Mais l’explication ne tient pas forcément à une méchanceté foncière du christianisme romain.
      Il existe une explication historique, matérialiste, et suffisante.
      En fait, le christianisme répandu par l’épée, c’est Charlemagne et les rois espagnols de la Reconquista. Dans les deux cas, des chefs de guerre expansionnistes, et parfaitement identifiables comme tels, et que Rome adoube néanmoins. La raison en est très simple ; ils sont les seuls recours efficaces contre la progression de l’Islam qui menace au Sud.
      On ignore généralement que la grande amitié du Vatican et de Charlemagne se noue à une période où le Sud de l’Italie chante "Allous à Snackbar" au lieu de "Je vous salue Marie". Alors, au Vatican, on a un peu les chocottes et, consciemment ou pas, on imite cette confusion du religieux et du militarisme qui fait la "force" de l’Islam.

      Byzance n’a pas suivi cette stratégie, raison pour laquelle elle se nomme aujourd’hui Istanbul...


    • Quand on est un disciple d’une religion lunaire qui a fait bien pire depuis sa création, qui possède ces éléments négatifs dans ses textes, et qui continue à foutre le bordel partout dans le monde, on se fait petit au sujet du catholicisme. Il est vrai que ses derniers ont largement contribué à stopper nette le rêve de l’expansion des mahométans jusqu’à Rome, comme le prévoyait la prophétie islamique. Un cuisant échec démontrant par là qu’il ne s’agit que d’une énième création humaine, certainement talmudique d’ailleurs...


    • " on se fait petit "

      Quelle injonction !
      Vous voila bien grandi, alors.
      Tant qu’on parle de cette hiérarchie (fondée sur le mérite et l’effort personnel, n’est-ce-pas...), que vous inspire le petit slogan suivant : "Les premiers seront les derniers" ?


    • @Joarc
      Absolument. Comme si les musulmans n’avaient pas masscré de païens aussi... Quel hypocrisie.
      D’ailleurs l’Eglise a tenue la promesse du Christ puisqu’elle est toujours présente 2000 plus tard.
      Voici un excellent livre que je vous conseil (en anglais) et que KontreKulture devrait éditer ;

      "How the Catholic Church Built Western Civilization" de Thomas E. Woods
      https://www.amazon.com/Catholic-Chu...

      Un point de vue qui change et qui ne se résume pas aux habituels sermons républicains anticatholique.
      Cela évitera à certains comme @awrassi de dire des âneries préprogrammés (ou communautaires, au choix). Le catholicisme a produit bien plus que ce pauvre résumé ridicule issue tout droit de l’éducation nationale républicaine. Après avoir lu "La conjuration antichrétienne" de H.Delassus, "2000 ans de complot contre l’Eglise" de M.Pinay, et les livres de Pierre Hillard, on comprend tout de suite que cette éducation nationale à tout intérêt à mentir à sa population au sujet de l’étonnant apport positif du catholicisme à notre civilisation dans à peu près tous les domaines.


  • En France notre culture est helleno-chrétienne, donc en majorité on est, soit chrétien, soit athée chrétien.
    Par conséquent, nous n’avons pas besoin du Vatican, pas besoin des laïcard antiFrance ; pas besoin de rabaisser la chrétieneté au niveau des 1% des religions exotiques en pièce rapportées comme le judaisme ou au niveau de la religion musulmane.


  • Ce discours de Macron devant les évêques est un message codé adressé au (faux) pape François suite à sa bénédiction urbi et orbi du jour de Pâques concernant les crimes (false flag) en Syrie et la nécessité pour la "communauté" internationale de tout faire pour que cela cesse.

    En gros, ce (faux) "pape" donnait le feu vert aux occidentaux pour aller massacrer les dirigeants légitimes Syriens (et le peuple), sur ordre venu d’en haut.

    Dès le lendemain, lundi 2 avril, la pression médiatique est montée en flèche, pour une intervention musclée, quitte à déclencher un conflit mondial.

    Et Macron ne fait que répondre au message :

    Bien compris, chef. On y va !

    Inutile d’y chercher midi à 14h00 avec des interprétations politiques sur la laïcité.

    D’ailleurs, vous aurez remarqué, j’espère, que
    ce (faux) pape n’a pas dit un mot sur les palestiniens qui se faisaient, au même moment, tirer comme des lapins par Tsahal.

    Il est évident qu’il agit et parle sur ordre.
    Al BB

     

  • Vous plaisantez ou quoi ? La FI passe son temps à dénoncer la politique ultra libérale et antisociale du gouvernement, dans les médias mainstream où les journalopes leur crachent dessus, sur internet, å l’assemblée, dans la rue... Un peu de sincéritė que diable...

     

    • Peut etre mais la France insoumise est ultra libérale sur les sujets sociétaux. La FI fait le boulot dans les esprits pour créer des nouveaux marchés pour le capitalisme du tertiaire hédoniste jouisseur.
      De plus l état nous étouffe en France et il est l état le plus redistributif au monde. STOP !!


  • Faut pas s’étonner qu’avec une église paillasson aussi déviante de plus en plus de gens choisissent de se convertir à l’islam.

     

    • Les catholiques ne se convertissent pas à l’Islam. C’est l’athéisme qui l’emporte chez les cathos déçus. Puis ensuite l’évangélisme, et enfin le traditionalisme. L’évangélisme est aussi le premier lieu de conevrsion des athées. Il faut arrêter avec ce mythe des conversions à l’islam. Les conversions sont extremement rares.


Commentaires suivants