Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Haïti : des Casques bleus accusés d’exploitation sexuelle

Les membres d’une mission de maintien de la paix de l’ONU ont eu des relations sexuelles de nature transactionnelle avec plus de 225 Haïtiennes, qui ont dit n’avoir eu d’autre choix que de collaborer pour obtenir des biens comme de la nourriture ou des médicaments, révèle un rapport dont l’Associated Press a obtenu copie.

Cet exemple démontrerait que l’ampleur de l’exploitation sexuelle est grandement sous-évaluée lors de telles missions. Les missions de maintien de la paix des Nations unies déploient environ 125 000 personnes dans certaines des régions les plus troubles de la planète.

L’ébauche du rapport compilé par le Bureau des services de contrôle interne examine comment le problème persistant de l’exploitation sexuelle est confronté pendant ces missions. Le rapport, qui devrait être rendu public au cours des prochaines semaines, prévient que des problèmes importants persistent dix ans après la publication d’un important document de l’ONU sur la question.

Le rapport révèle notamment qu’environ le tiers des victimes d’agressions présumées sont des mineurs âgés de moins de 18 ans ; que l’aide aux victimes est gravement déficiente ; que les enquêtes menées par le Bureau prennent plus d’un an ; et qu’une confusion persiste sur le terrain quant à la différence entre le sexe transactionnel et les relations entre adultes consentants. Les enquêteurs disent avoir rencontré 231 habitants d’Haïti qui ont raconté avoir eu des relations sexuelles de nature transactionnelle avec des Casques bleus.

En région rurale, dit le rapport, les femmes ont été motivées par la faim, le manque d’abris ou encore l’obtention de biens comme des produits pour bébés ou des médicaments. En ville, elles désiraient obtenir des chaussures, des téléphones cellulaires, des ordinateurs portables ou encore du parfum.

Seulement sept femmes savaient que les politiques de l’ONU interdisent de telles relations et aucune ne connaissait l’existence d’une ligne téléphonique d’urgence pour les dénoncer. Chaque exemple de sexe transactionnel représente un comportement interdit, poursuit le rapport, « ce qui témoigne d’une sous-déclaration importante ».

On ne sait pas combien de Casques bleus sont impliqués ou sur quelle période ces agressions se sont étirées. Pour toute l’année dernière, ce sont 61 allégations d’agression ou d’exploitation sexuelle qui ont été logées contre des Casques bleus, comparativement à 55 l’année précédente, selon le plus récent rapport du secrétaire-général sur la question.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • A Haïti, tremblement de terre ou pas, les relations tarifées ne sont pas rares.si les haïtiens veulent jouer la victimisation ils ont perdu... La shoah a pris la place....il n’y aura pas de petits billets.


  • Ah les bons vieux BMC avaient leur utilité... Mais de nos jours c’est la Vertu qui nous commande, alors...

     

    • Pour avoir , pendant plus de quarante ans dans un certain nombre de ces guêpiers , je peux faire deux remarques :
      - la première , c’est une idiotie de nos politiques d’envoyer des militaires faire de l’huamnitaire .Un soldat c’est fait , préparé, entrainé pour faire la guerre au profit de son pays , pas pour distribuer à bouffer .ça , c’est le travail des civils, sous la protection de l’Armée . Un "soldat de la paix" ,c’est un non sens, ça n’existe pas .
      - La seconde....j’ai toujours un doute quand je lis ces déclarations, généralement sous des plumes anglo-US. En général , la fille qui est affamée, malade, sans abri, qui cherche à nourrir ses gosses, elle est dans un état qui n’inspire pas vraiment la gaudriole, et ce n’est pas un téléphone cellulaire, un parfum, ou meme une boite de sardine qui va lui inspirer la bagatelle !


  • On se rappellera que le tremblement de terre de Haïti avait été une occasion pour les journalopes de l empire de traîner la france dans la boue en disant que les problèmes étaient dus à la france car elle avait négocié 200 ans auparavant la sécession de Haïti. ( comme elle avait négocié la Louisiane d ailleurs, ce dont les américains ne se plaignent pas...).il aurait peut etre mieux valu que la france envoit son armée, bâillonne la rébellion et fasse un génocide à l’américaine. ..
    On se demande si Rachel meddow va nous pondre une émission spéciale anti américaine suite à ces scandales à répétition ? Elle l avait fait contre la france...
    on attend encore aussi son émission spéciale anti israel...


  • Déjà que le pays est dans un état lamentable, mais si en plus il faut interdire la deuxième source de profit du pays en limitant le tourisme.. (la première étant la cocaïne, source un constructeur de maisons de luxe sur place).

    Pénalisation des clients, doctrine de l’international socialisme. Misère sexuel pour les un et misère tout court pour les autres, les filles ne sont pas majeures aux mêmes ages dans ces contrés, mineur est une notion de pays sur-développés. Laissons les miséreux partager leur misère ça ne fait pas de mal dans ce cas là.

     

    • Une gamine de 12 ans qui doit se prostituer pour avoir un peu de bouffe et de médocs, ça ne fait pas de mal ? On n’a pas les mêmes valeurs mon gars.
      Pour info, l’ONU a fait la même chose au Cambodge dans les années 80-90. Il faudrait demander l’avis de ses femmes de 40-50 ans désormais ce qu’elles pensent de ce qu’elles ont dû subir pour survivre.
      Merci l’ONU, qui ponctionne nos impôts pour sauver le monde.


  • Cela nous ramène aux temps les plus lumineux de la libération )))


  • Pourquoi on fait semblant de découvrir ce que l’on connait depuis la nuit des temps ? Un vrai guerrier qui se bat pour un idéal ou pour défendre sa patrie se battait, avec sa femme et ses enfants non loin du champ de bataille pour la nourriture ,les soins ou les funérailles.
    Le reste, c’est des mercenaires prédateurs en groupe :argent ,biens , femmes, pédophilie .


  • #1204967

    Le message induit :
    Il faut remplacer les méchants Casques Bleus par les gentils Marines Américains qui eux se comportent toujours bien et ne veulent que le bien des peuples....

     

    • Le message induit par la photo est plutôt "les Blancs exploitent les Noirs", alors que les soldats de l’ONU sont de toutes les couleurs.
      De plus, Haiti était nommé "la perle des Caraïbes" avant son indépendance et est devenue depuis un véritable enfer sur terre.
      Comme Detroit depuis que les Blancs l’ont quittée et comme deviendra l’Europe lorsqu’ils y seront mis en minorité.
      J’ajoute que je vais personnellement aux putes et que jamais je n’ai eu l’impression de les exploiter, choisissant des indépendantes car ce commerce est autorisé dans mon pays (la Suisse) et que les filles sont ainsi astreintes à l’impôt mais bénéficient aussi de la protection de l’état.
      Certaines fois c’est bien, d’autres pas, comme pour tout.
      Les rapports tarifés ne sont pas de l’exploitation mais une relation commerciale entre adultes consentants.


  • Non seulement tout le fric des dons à été détourné au profit de dirigeants de quelques "ONG" mais en plus leurs soldats viols les enfants en échange de chewing-gum !!

     

  • Ils s’inspirent du racket élitiste pour choper un ptit billet ? Pas sur que ca marche mais george tin se frotte déjà les mains car on va reparler de son assossiation a peine raciste : le CRAN...


  • On se demande ou est ce qu’il les recrutes leurs casques bleues.... En prison..