Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Mexico : le but du Mexique contre l’Allemagne déclenche une secousse sismique !

Mexico, 10h35 heure locale, le 17 juin 2018 : Hirving Lozano, le rapide attaquant de l’équipe nationale du Mexique, vient de battre Manuel Neuer, le terrifiant portier germanique, le mur (1m93 pour 90kg) impossible à franchir, l’homme qui a dégoûté les meilleurs avant-centres de France, du Brésil et d’Argentine lors de la Coupe du monde 2014 au Brésil.

 

 

Neuer est une montagne, mais le petit Lozano l’a franchie. L’Allemagne ne reviendra pas et perdra son premier match dans la compétition. Il lui reste deux rencontres pour retrouver son niveau de champion. En attendant, au Mexique, c’est la fiesta du siècle. Le sol a tremblé dans la capitale aux 8 851 000 habitants. Et les supporters mexicains, ils ne font pas semblant de soutenir leur pays :

 

 

« Le séisme détecté dans la ville de Mexico est d’origine artificielle. Il a pu être causé par les nombreux sauts [des supporters] lors du but de la sélection mexicaine pendant le Mondial. Au moins deux des capteurs à l’intérieur de la ville l’ont détecté. »

Voici le but de Lozano (dont on espère que les cartels laisseront la famille tranquille) en version originale :

 

 

Cependant, le plus insolite dans ce match n’est pas la défaite du champion en titre ni le tremblement du sol mexicain, mais la découverte d’une nouvelle fonction dans l’organigramme du football mondial : « l’observateur anti-discrimination de la FIFA ». Et ce dernier enquête sur les chants homophobes des supporters mexicains...

En effet, pendant que Manuel Neuer tirait un coup-franc, l’inspecteur aurait entendu de timides « puto » dans la tribune rouge et verte du stade Loujniki.

« L’instance mondiale du ballon rond va “collecter les rapports sur le match et les potentielles preuves vidéo sur ce sujet, dont celles de l’observateur anti-discrimination de la Fifa présent au match”. Et la chose est plutôt une habitude. Depuis le début des qualifications pour cette Coupe du monde 2018, le Mexique a été douze fois punie pour des actions homophobes de ses supporters. » (Source : SFR Sport)

Manquerait plus que le Mexique se voit priver de sa victoire pour quelques chants virils venus des tribunes ! Tout est possible : pourquoi ne pas imaginer, un jour, des militants LGBT infiltrés dans les groupes de supporters incitant ces derniers à crier des « va fanculo », « puto » et autres « maricon » ?

Vouloir moraliser les chants de supporters, c’est comme réclamer de la chasteté dans une partouze. Mais avec le délire répressif LGBTiste en cours, la logique et le bon sens sont pulvérisés.

Pour comprendre très précisément ce qu’une société LGBT veut dire,
lire sur Kontre Kulture

 

Le lobby ne se cache plus, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

35 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants