Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Myra Durden défend Freeze Corleone attaqué par Valérie Benaïm chez Cyril Hanouna

L’affaire LICRA contre Freeze Corleone n’en finit pas de faire des vagues. Mais tout le monde ne se couche pas devant le lobby sioniste. Même sur des plateaux télé comme celui d’Hanouna, certains ont compris qu’on ne pouvait pas aller trop loin dans la répression de tous, comprendre de tous les Français non juifs.

 

Lorsque sur le plateau de Touche pas à mon poste du 17 septembre 2020, la chroniqueuse de religion juive Valérie Benaïm (elle le dit elle-même dans la vidéo qui suit) a déclaré à Freeze Corleone « tu n’es qu’une merde », alors que le rappeur n’était pas présent, on a eu droit à une démonstration de duplicité, et de duplicité communautaire.

« Je vais essayer d’être très calme et d’essayer de poser mon propos parce que moi, les textes de ce garçon me touchent au cœur parce que je suis juive, de religion juive, donc il parle de ma communauté. Mais je pense qu’il parle de l’humanité parce que quand on touche à un Noir, un juif, à un musulman, on touche à l’humanité. Donc voilà, je pense que ce type-là est abject et je lui dis dans les yeux : tu n’es qu’une merde. Pardon parce que je suis un peu émue. Mais je pense pour autant qu’il ne faut pas céder à l’émotion. »

 

Émue, mais injurieuse. La duplicité se révèle ensuite lorsque Valérie indique être contre la censure, mais que, dans le cas de Freeze, il s’agit d’un « délit », pas d’une « pensée ». Il faudra nous expliquer la différence, juridiquement. Et puis traiter quelqu’un de « merde », c’est une pensée émue, pas un délit ?
Mais ce que Valérie veut, le gouvernement le veut, apparemment :

« Moi je veux qu’on soit dans un État de droit, qu’on soit dans une République, je veux que le gouvernement, comme il l’a fait là, s’empare, dès qu’il y a quelque chose qui dysfonctionne et qui soit contraire aux lois de la République... »

Mais l’émotion, après la sortie pour la République – dont on sait qui fait les lois – l’emporte à nouveau :

« Si j’écoute mon cœur, là, j’ai qu’une envie, c’est de censurer ce type, et de lui dire “cache-toi parce que j’ai qu’une envie, c’est de te défoncer”. »

Le « cœur » ? Non, la haine, tout simplement, qui se cache derrière les lois de la République qui ne protègent au fond qu’une communauté et des réseaux de pouvoir occultes. Ce n’est pas un hasard, ce sont eux qui sont à l’origine de la Révolution française qui a considérablement agrandi et renforcé leur pouvoir.

Cyril valide la sortie haineuse de sa protégée, tout en s’inquiétant du succès commercial de Freeze :

« Il est, je vous dis, dans les meilleures ventes, et c’est ça qui est grave, en ce moment il est dans les meilleures ventes d’albums... »

Sortons de cette petite polémique, qui a l’avantage de montrer que certains sont à la fois juge(s) et partie. Ils ne sont pas pour la censure, mais ils la réclament à grands cris à travers les lois de la République, des lois qui ont été faites par des réseaux occultes qui se sont protégés ainsi de toute attaque, de toute critique, de tout renversement.
Et la sortie de Benaïm est à l’image de la sortie de Goldnadel sur Ryssen. Que faut-il y voir ? Un axe benaïm-Goldnadel ou une simple coïncidence ?

Si l’on va plus loin, à écouter les durs du lobby, les Autres, les Blancs, les chrétiens, les musulmans, les Français, tous seraient coupables d’antisémitisme, du simple fait qu’ils ne sont pas juifs, ou sionistes. Cette stratégie raciste radicale, séparatiste et totalitaire a une limite : monter au final tout un peuple contre le lobby sioniste, qui met encore une fois en danger sa propre communauté. Car se faisant, les juifs du quotidien deviennent les boucliers humains du lobby sioniste !
Une organisation qui passe son temps à dénoncer les militants du Hezbollah qui se cacheraient au Liban au milieu des civils pour ensuite accuser l’armée israélienne de tuer des femmes et des enfants...

 

La plaidoirie de Myra Durden le 22 septembre 2020 chez Hanouna

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

72 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • À Benaïm et les lois de sa République :



    Une injure publique est réprimée par la loi de 1881 (article 33), qui la punit d’une amende de 12 000 euros. Le code pénal (article R. 621-2) fait de l’injure non publique une contravention de 1re classe, soumise à une amende de 38 euros.



    Puis :



    « Si j’écoute mon cœur, là, j’ai qu’une envie, c’est de censurer ce type, et de lui dire “cache-toi parce que j’ai qu’une envie, c’est de te défoncer”. »



    Peu importe la communauté, premièrement, ne pas oublier non pas la négation, mais le « ne » de restriction : « Je n’ai qu’une envie... » ; ou comment garder en tête deux « ne ». Pour satisfaire ton envie, demande une dérogation à Marie Minelli parce que, à vouloir défoncer des plus costauds que soi, on risque d’avaler ses dents... Et nous savons que tu es une fille bien. Aussi, nous ne voudrions pas que le lascar dont on cause tombe pour agression sur belette ou féminicide, un accident étant vite arrivé. Pour ce qui est de la défonce, pense à te faire filmer par Elbé...

     

    Répondre à ce message


    • Une injure publique est réprimée par la loi de 1881 (article 33), qui la punit d’une amende de 12 000 euros. Le code pénal (article R. 621-2) fait de l’injure non publique une contravention de 1re classe, soumise à une amende de 38 euros.




      Oui, mais Benaïm ne s’attend pas à être traînée devant les tribunaux pour avoir dit publiquement « tu n’es qu’une merde » à Issa Diakhaté. Les dominants ne perdent jamais une occasion de faire jouer la justice en leur faveur, les dominés n’imaginent même pas qu’ils puissent le faire. C’est peut-être même le critère permettant de différencier dominants et dominés. Les dominants vont toujours jusqu’au bout, ils obtiennent toujours le maximum, mais quand les dominés s’engagent parfois (exceptionnellement) sur cette voie, ils n’osent pas aller jusqu’au bout, ils renoncent à leur avantage...

      C’est un point essentiel : les dominés ne sont pas dominés parce qu’ils n’ont pas les moyens de vaincre les dominants, ils le sont parce qu’ils n’osent pas se servir de ces moyens.

      Est-ce que Diakhaté osera prendre 12 000 euros à Benaïm, c’est toute la question...

       
  • "je pense qu’il parle de l’humanité parce que quand on touche à un noir, un juif, à un musulman, on touche à l’humanité"
    Encore une fois on remarquera qu’en France les catholiques ne sont pas cités

     

    Répondre à ce message

  • Tous ces cons et connes m’exaspèrent. Rap d’aujourd’hui = saloperie , Médias d’aujourd’hui = saloperie.

     

    Répondre à ce message

  • #2555535

    Hanouna a quand même donné une information intéressante : la Benaïm est très bien payée.
    Le côté olive de l’animateur colon doit se sentir un peu titillé par la Valérie, pourtant sépharade, mais très éclaircie, quand elle traite un café au lait de déchet corporel.
    C’est une injure publique ; et, suivant la coutume bien établie depuis Fabius et Gayssot, tous les non exactement blancs prennent pour eux perso toute injure adressée à l’un des leurs. Si l’un est génial, tous le sont. L’inverse aussi.
    C’est ce qui différencie le "communautarisme" de la nation.
    Un léger dépit pourrait ainsi être à l’origine du petit recadrage (avertissement ?) de la Valérie par l’hanouna. Style : touche pas à l’auditoire, probablement pas très blanc, de quoi tu vivrais cocotte s’ils se retrouvaient tous en taule ? tu parles trop, dis-nous tout ça en privé. Les salariés, ça se vire.

     

    Répondre à ce message

  • Je n’écoute pas le rap et je regarde encore moins cette merde de TMP...
    une phrase qui n’est pas de moi.... dit moi de qui ou de quoi je n’ai pas le droit de parler et je te dirais qui tient lesmanettes...

     

    Répondre à ce message

  • Tant que les rappeurs crachent sur les Français blancs " non juifs " et les insultent , aucun problème , tout baigne ! , c’est même encouragé et applaudi en coulisses par
    " la communauté " ! Mais quand c’est à son tour d’y passer, alors là, rien ne va plus !! La racaille est " embauchée " et " payée " pour s’en prendre aux goys , pas à ses " employeurs" , non mais !!!

     

    Répondre à ce message

  • Je ne peux pas amener mes enfants au parc sans qu’ils respirent des nuages de cannabis en écoutant des paroles sordides de rappeurs qui ne chantent que la drogue, le sexe, la violence, la haine et l’argent sale.
    C’est la réalité de mon quotidien. J’essaie de les éduquer mais dès qu’on sort, c’est mad max ; on se sent comme des juifs en Allemagne nazie, sous la surveillance permanente de SS à la corleone.
    Mais si ce rappeur avait tenu des propos anti-blanc, anti-catholiques, anti-français, il aurait été allègrement défendu par cette aristocratie qui traverse la capitale en taxi aux vitres teintées bien remontées.

     

    Répondre à ce message

  • #2555771

    La Benaïm défendra les attaques contres les juifs, les noirs, les musulmans etc ..
    Les cathos blancs peuvent donc crever, si on suit sa logorrhée...

     

    Répondre à ce message

  • Gérald Darmanin, « les juifs sont visés par des attaques » islamistes.
    pourtant Rav Touitou explique que “L’Islam, c’est le balai d’Israël .” - faut accorder vos violons

     

    Répondre à ce message

  • La vidéo « La plaidoirie de Myra Durden le 22 septembre 2020 chez Hanouna » est déjà « indisponible » !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents