Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : mercredi 20 décembre 2017

On fait péter la pauvreté, les roteuses et la ZAD !

 

 

Noël approche, plus que quatre jours avant le grand repas de famille, pour ceux qui en ont (du repas, et de la famille). Pensons aux gens seuls, abandonnés, malades, flippés ou condamnés, car la période des fêtes accentue la souffrance morale des exclus du bonheur, même provisoire.

 

On va pas continuer dans le grave sinon on va ajouter du tragique au tragique. L’humour consiste justement à mettre un terme à la contamination du tragique entre les hommes. Récemment, un connard et une connasse sur un site mainstream essayaient de nous infliger une leçon de « bon » et de « mauvais » humour, mais l’humour ne peut pas devenir une leçon. Car les élèves remettraient immanquablement en question le cours du prof et finiraient par se foutre de sa gueule. Cette transgression qui fait la différence entre l’homme et l’animal, mais aussi entre l’homme et la femme – à part Florence Foresti – ne peut s’enseigner ni se bordurer. Quand on bordure l’humour, il pète les murs et s’échappe. L’humour a besoin d’air, l’humour est une fuite d’air, et ça donne le rire.

 

Les commerciaux de La France insoumise prennent leur rôle d’opposants de pacotille très au sérieux. Ils refont, avec moins de subversion et de danger pour la bourgeoisie, le chemin que les militants communistes ont fait pendant un siècle, avec le résultat que l’on sait : la crise capitaliste a eu raison de la solidarité communiste. Et ne vous leurrez pas, la crise a servi à ça.

Face à la démobilisation des forces vives de la gauche, Mélenchon essaye de trouver d’autres moyens de galvaniser le peuple de gauche, c’est-à-dire les pauvres et les miséreux. On retire les miséreux parce qu’ils sont trop pauvres pour s’occuper de politique : seule la survie au jour le jour, à l’heure l’heure compte.

 

 

On voit que c’est pas gagné. Le coup de la fenêtre nous rappelle une chose : un maire avait raconté un jour, un peu en off, la galère qu’était le boulot d’un élu local au quotidien. Les gens venaient non pas pour parler politique, nation, pays, développement, futur et compagnie de CRS, mais tout simplement demander un job pour le petit-fils (Paris XIIIe sous les Tiberi), la réparation de l’ampoule d’entrée, voire un appart (à Clichy dans les années 90).

Une pure demande clientéliste, loin, très loin des concepts qui font bander les politiciens. Le petit peuple, ça vous ramène à terre comme une claque de Mike Tyson. Que ce soit La France insoumise ou la France Pétaouchnok, ils s’en battent les glaouis, ils veulent juste du pognon ou des avantages. Étonnez-vous après qu’une fois montés en grade dans la société, ils ne partagent rien de ces avantages acquis...

Eh ouais, les pauvres ne sont pas meilleurs que les riches, ils ont juste pas les moyens d’être aussi méchants. Sauf en cas d’émeute. Là c’est plus la même saucisse. Imaginez, 100 000 pauvres et miséreux dans chaque grande ville qui poursuivent les banquiers, les huissiers, les proprios... Le Grand soir c’est ça, pas un état-major politique qui sabre le champagne après une courte victoire aux élections qui signifie des jobs cool pour les copains et une berline avec chauffeur et chauffeuse pour le vainqueur.

 

Alors, qui qu’en veut encore, de la révolution ?

Pourtant, il y en a qui sont prêts à en découdre, Noël ou pas Noël : ce sont les zadistes de Notre-Dame-des-Landes.

 

 

Il paraît qu’ils ont piégé la forêt à la Rambo et qu’ils attendent les CRS avec des lance-missiles TOW !

 

 

On nous a reproché de les avoir qualifiés de « babas crades », en fait pas du tout, c’était une erreur du service Relecture d’E&R. On avait écrit « papas crabes » pour évoquer ces pères de famille qui reculent devant la violence des CRS en tendant leurs mains ouvertes en pinces afin d’attraper les matraques des forces de l’ordre fasciste. Encore un coup de la désinformation gauchiste.

Tous ces Français, de chaque côté de la barrière sociale, riches et pauvres, CRS ou zadistes devraient se donner la main et réveillonner ensemble au son d’une musique douce, tenez, Nature Boy de Nat King Cole :

 

 

D’accord, c’est pas du Motorhead mais ça a plus de chance de faire baisser la tension sociale. Si tout le monde s’aimait, les choses seraient plus faciles ! Oui mais allez dire ça au CRIF et à la LICRA ! Eux ils sont riches (gavés de subventions), moches et méchants. Pendant que les Français meurent de faim, eux mangent du caviar à Lellouche !

 

Attention, cet article fait appel à du placement de produits

 

 

Et pourquoi ne pas en profiter pour partager un petit kilo de caviar de chez Petrossian ? C’est non seulement bon sous la dent mais excellent pour la santé. Et ça change des sempiternelles tranches de foie gras truffé de gras ou des huîtres torturées par les mareyeurs.

Perso on opterait bien pour le Beluga spécial réserve à 384 euros seulement les 30g, ce qui fait dans les 12 800 le kilo. Beaucoup moins cher que la coke, qui est à 85 euros le gramme, soit 85 000 le kil (disons 40-50 000 en gros).
Franchement, entre les boules noires abordables et la poudre blanche onéreuse, y a pas à hésiter !

Voir aussi :

Décembre 2017
Un jour en France : vendredi 22 décembre 2017
Les migrants ou nos enfants ?, le FN pour le Système, l’axe Paris-Berlin-Moscou
9
Décembre 2017
Un jour en France : jeudi 21 décembre 2017
Dealer intouchable, France à l’envers, Schiappa grosse fellation, Tex et Ruquier
13
Décembre 2017
Un jour en France : mardi 19 décembre 2017
"Marave Challenge" à Metz, Le Monde anti-Blancs, Le Drian la soumise
19
Décembre 2017
Un jour en France : lundi 18 décembre 2017
Marianne attaque Belattar, Lancelin casse Enthoven, la liste des morts de la rue
8
Décembre 2017
Un jour en France : vendredi 15 décembre 2017
Le retour de la France, le retour de Najat (et Hollande), le départ de Tex
16
Décembre 2017
Un jour en France : jeudi 14 décembre 2017
Le Thalys de Clint Eastwood, Marsault censuré, la ZAD crade
38
Décembre 2017
Un jour en France : mercredi 13 décembre 2017
Révolte anti-Ernotte, Masure déchire Haziza, Rokhaya Diallo numérisée
27
Décembre 2017
Un jour en France : mardi 12 décembre 2017
Terreur et chômage, Balkany et Johnny, sexe et galanterie
20
Décembre 2017
Un jour en France : lundi 11 décembre 2017
Les matches Mediapart/Bertin, Dupont-Aignan/Mimie Mathy, Rossignol/Ménard
38
Décembre 2017
Un jour en France : vendredi 8 décembre 2017
Théâtrale Shoah, les Français détestent Manuel Valls, Polytechnique sa mère
17
Décembre 2017
Un jour en France : jeudi 7 décembre 2017
Sus aux anti-crèches, la croix de Ploërmel, et la croix de Johnny
40
Décembre 2017
Un jour en France : mercredi 6 décembre 2017
Johnny, le Milieu, la came, les filles et l’alcool
45
Décembre 2017
Un jour en France : mardi 5 décembre 2017
Macron contre la télé publique, Mélenchon contre miss Salamé-Glucksmann, Blanquer dicte sa loi
22
Décembre 2017
Un jour en France : lundi 4 décembre 2017
Au fait la dette on la doit à qui ?, Aphatie la grosse balance, Massar mort pour le crack
17
Décembre 2017
Un jour en France : vendredi 1er décembre 2017
Porno contre féminisme, Hanouna contre JoeyStarr, Dany Machado contre le Bataclan
13
Novembre 2017
Un jour en France : jeudi 30 novembre 2017
France 2 romantise le Bataclan, Cantat la violence, Hugo Clément dérape et gicle
9
Novembre 2017
Un jour en France : mercredi 29 novembre 2017
Macron défonce le Burkina, Deschamps Cantona : 1-0, Filoche la grosse pétoche
17
Novembre 2017
Un jour en France : mardi 28 novembre 2017
Omar Sy en promo au Bangladesh, France 2 dégraisse (ouf), Satan en Concert sur Arte
40
Novembre 2017
Un jour en France : lundi 27 novembre 2017
Caroline Fourest chérie, autoracisme antiblanc, Patrick Cohen sur liste noire ?
10
Novembre 2017
Un jour en France : vendredi 24 novembre 2017
Pierre Ménès disjoncte, Raphaël Enthoven s’excuse, Raphaël Glucksmann attaque
11
Novembre 2017
Un jour en France : jeudi 23 novembre 2017
Emmanuel Petit déprimé, ouvrières harcelées, Najat Belkacem insensée
10
Novembre 2017
Un jour en France : mercredi 22 novembre 2017
Haziza brûlé, Finkielkraut chauffé, règlements de comptes chez les sionistes
12
Novembre 2017
Un jour en France : mardi 21 novembre 2017
"Ferme ta gueule", "Touche à ton cul" et "Bouffe ta merde"
29
Novembre 2017
Un jour en France : lundi 20 novembre 2017
Bienvenue aux réfugiés de Libye !, Dieudonné bat Valls, Moix avale (Attal)
27
Novembre 2017
Un jour en France : vendredi 17 novembre 2017
Prune pour le PS, Joann Sfar est partout, Patrick Liste Noire Cohen battu
6

Sur la gauche, l’extrême gauche et les riches,
chez Kontre Kulture

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1865276
    le 20/12/2017 par réGénération
    Un jour en France : mercredi 20 décembre 2017

    Moi je prends les trois, dans l’ordre, la keuco, la femme soumise (pléonasme d’après Mlle Vota !) puis le caviar.
    Les idées ? çà coûte rien !


  • #1865310

    C’est çà l’esprit EeR, j’adôre. On dirait presque du Charlie pour intellos.


  • #1865329

    Ça me rappelle que je suis fauché, je l avais complètement oublié !!!


  • #1865344

    Excellent les "papas crabes" suite aux commentaires de la chronique sur la ZAD !


  • #1865360

    La production mondiale de caviar est beaucoup trop faible pour en faire un met populaire.
    Vieil esturgeon ! Avons-nous assez navigué dans cette onde mauvaise à boire, avons-nous assez divagué de la belle aube au triste soir ?

     

    • #1865458

      David Spector, qui publie chez Odile Jacob, s’avoue "saisi de vertige devant certaines configurations politiques, en particulier celle qui voit converger un antilibéralisme d’idées à gauche et un antilibéralisme d’intérêts à droite".
      https://www.contrepoints.org/2017/1...

      Parmi les 7 160 000 juifs des Etats-Unis, beaucoup vivent tres mal les fetes de Noel.
      http://www.ubspectrum.com/article/2...

      L’ouvrier qui a decouvert le vestige se demande à présent comment s’en débarrasser : "Je ne peux pas le faire avec ma pelleteuse, le svastika s’enfonce à quarante centimètres dans le sol. Ça plierait ma pelle. Il faudrait deux hommes avec des marteaux pneumatiques".
      http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Mon...

      Apres Jean-Pierre Rassam et Jacques Leibowitch, Carole Bouquet passe a Philippe de Rothschild.
      https://www.femmeactuelle.fr/actu/n...

      Jacques Leibowitch a commence chez Jean Hamburger (pere de Michel Berger). "A 20 ans, j’ai passé deux mois au Bellevue Hospital de New York. J’étais invité par John David, fils du directeur de production Charles David ("Drôles de Dames") ami des Prévert et de ma tante (casting-chef dans le cinéma). J’avais quand même demandé conseil a Maxime Séligmann".
      http://www.histcnrs.fr/histrecmedco...


  • #1865406

    Le passage sur la demande clientéliste est une merveille de réalisme : on se revoit planqué dans un couloir après le conseil municipal. Tu croirais entendre la ménagère de + de 65 ans qui aime et rêve d’un retour de Sarkozy mais qui ne sait pas pourquoi lorsque tu lui poses la question...
    Quant à la ZAD, nombreux sont ceux là-bas à croire au Père Noël : cela tombe bien, c’est la saison. Gare aux bûches du même tonneau.
    Quant au caviar, le mieux est de frayer dans le monde louche des requins en col blanc adeptes de la came en gros, pour accéder au fruit de la ponte...


  • #1865465
    le 21/12/2017 par Chuchemimb
    Un jour en France : mercredi 20 décembre 2017

    Les zadistes volent les potagers des riverains, rançonnent automobilistes, cyclistes et promeneurs qui s’aventurent dans leur périmètre, et sont même soupçonnés de cambriolages. Passivité des autorités et abandon de l’État, un classique. Elle est belle l’autogestion gauchiste de quelques parasites...

     

    • #1866050
      le 22/12/2017 par Zadiste de coeur
      Un jour en France : mercredi 20 décembre 2017

      D’où est ce que tu sors ça ?

      J’ai été a la zad et chaque hameau de zadiste produit sa propre nourriture. Il y a des fours a pain avec un prix libre et des cueillettes de légumes et fruits organisés a plusieurs endroits.

      Alors certes cela a aussi attiré quelques miséreux désargentés (des blancs punks) qui peuvent parfois voler pour manger meme si je ne lai pas vu pas constaté et que beaucoup viennent leur donner.Et par rapport a la bienveillance chrétienne ?

      Aussi la une partie de la zad s’est transformée en énorme centre de tri et de recyclage où les gens viennent déposer les restes des chantiers ce qui est réutilisé par ceux qui n’ont que leur bras comme richesse et ils sont nombreux ( j’ai vu toutes les catégories sociales a NDDL jeunes âges, chomeurs , ingénieurs, agriculteurs, menuisiers, SDF,
      il parait qu’il y a quelques migrants mais je n’en ai pas vu, en extrême majorité il s’agit de français de souche)

      C’est un laboratoire géant pour le vivre ensemble réel et la démocratie direct. Les gens d’ER devraient vraiment Sy intéresser parce que c’est la première victoire jusqu’à présent dun mouvement contestataire issu du bas de l’échelle qui ne souffre d’aucune manipulation extérieure. ( plusieurs gouvernements se cassent les dents dessus)

      C’est pour moi le village des irréductibles gaulois qui résiste encore et toujours a l’ordre capitaliste et libéral (même si eux sont influencé c’est vrai par la mouvance libertaire et cosmopolite il faut aussi l’admettre)


  • #1865488
    le 21/12/2017 par J’entends Godot
    Un jour en France : mercredi 20 décembre 2017

    "la crise capitaliste a eu raison de la solidarité communiste. Et ne vous leurrez pas, la crise a servi à ça" , mais ne nous leurrons pas , la raison de la solidarité communiere est la crise capitaliste . Les crises provoquent toujours ça .
    Les manipulations monétaires , terroristes et migratoires ont pour objet de retarder la grande fracture et de faire refluer la conscience historique universelle mais elle ne pourront maintenir l’illusion et contenir éternellement les contradictions interne au système ( ou au mode production capitaliste et sont mode de répartition nécessairement déterminé par celui-ci) ainsi ce qui en apparence a disparu fera sont retour sous la forme d’une vague irrésistible qui emportera tout l’ancien monde marchand .


  • #1865563
    le 21/12/2017 par Un artésien
    Un jour en France : mercredi 20 décembre 2017

    Après avoir lu attentivement l’article très intéressant , il me revient automatiquement des paroles de l’ Aînée d’une fratrie : ma grand mère disait partager 1 orange en sept à Noël et comme elle était servie en dernier , imaginez ce qui lui restait ? ... peu importe , l’important c’était la veillée en attendant la célébration de la naissance de Jésus où se retrouvait le village ... c’est vrai , c’était au début du siècle dernier ! Mais voyons où nous en sommes actuellement : une chambre d’enfant ne suffit parfois pas à engranger les jouets d’un seul Noël ! Le commerce débute fin novembre , les magasins sont bondés , des bikers se déguisent en père Noël pour arpenter les boulevards de grandes villes , le caviar , le foie gras , les mousseux ou champagne haut de gamme agrémentent la " soirée " , ...mais remarquons l’absence de discours Concernant la naissance de Jésus , et la désertification des églises ( lorsqu’elles sont ouvertes ) et encore moins la messe de minuit !
    Ceci n’est qu’un simple constat à l’échelle de ma région ( mais ne se limitant certainement pas à celle ci ) .


  • #1865585

    Le pauvre Mr Philippe s’est vu proposer un avion militaire pour aller ou revenir de nvle Calédonie avec ses 60 potes ,mais il a jugé que c’était trop inconfortable pour son précieux arrière train et il a donc loué un Jet privé 350.000 euros et s’est payé à nos frais de surcroit ,un petit tour au Japon ,car les Japonais avec bien sur grand besoin de ses lumières pour survivre . Mais comme il a" assumé "les faits ,bon c’est pas grave .


  • #1865601

    Vous êtes de mauvaise foi.
    Personne ne contestait la cratidude des zadistes. C’est d’ailleurs une des conditions pour entrer dans la zone, on examine vos dessous de bras, et vérifie si votre sarouel n’a pas été lavé depuis trois semaines.

    La plupart des commentateurs critiquaient "le QI de pomme de terre".
    Je réitère, il y a toute une vague de retour à la terre, de paysans, d’artisans en quête de sens.
    Encore sous l’emprise de grilles de lectures périmées.
    Notre Dame des Landes a pu rassembler beaucoup de personnes différentes, dont des gauchistes pro migrants chances pour la France et des anti fascistes des heures les plus sombres.
    Et beaucoup de personnes de bonne volonté qui mène des résistances bien plus concrètes que beaucoup de commentateurs.
    Entre un paysan mélanchoniste qui a produit toute sa vie et un mec lambda bossant pour le système mais visionnant quelques vidéos de Soral, mon choix est vite fait.
    L’un est à convaincre, un peu de boulot de pédagogie, est ce que l’autre acceptera de changer son mode de vie ? Appart et écran plat ?

    Bien sûr cordialement

     

    • #1865709

      Vous êtes de mauvaise foi.
      Personne ne contestait la cratidude des zadistes. C’est d’ailleurs une des conditions pour entrer dans la zone



      C’est à dire que résister devant son écran permet de garder son linge propre.


    • #1865773

      @Iskandaar

      C’est bien ce que j’exprimais dans mon post.
      Et sans cracher sur cette belle rubrique dont j’apprécie la qualité, pas évident de pondre quelque chose de qualitatif chaque jour, ce point me semble essentiel.
      Une fois dans le monde réel, et pas seulement entre personnes convaincues, comment amener un zadiste, un mélenchoniste ou NPAiste, à pouvoir échanger en affichant l’écusson ER ?
      Pour faire le boulot depuis maintenant huit ans, famille, amis et collègues dans de multiples activités salariés ou non (dont ces hippies crades de zadistes) je me rends compte que je passe plus de temps à parler de la personnalité d’Alain Soral et d’emballage que de fond.
      La méthode retour de la burne et QI de pomme de terre me semble tourner à la purée, sauf en cas de prise de pouvoir en mode coup d’état, et au vu du climat actuel, nous n’avons pas encore le fond pour pouvoir y penser.
      Merci quand même pour les papas crabes, bien rigolé !


Commentaires suivants