Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Ne vous suicidez pas, rejoignez-nous !" : le slogan de Gilets jaunes à des policiers zappé par les médias mainstream

L’affaire du fameux « Suicidez-vous ! », scandé par certains manifestants lors de l’Acte 23, occupe dorénavant une place de choix au sein des médias. Pourtant, ces propos ne sauraient résumer l’état d’esprit général du mouvement.

 

Singulièrement marqué par des heurts entre les manifestants et les forces de l’ordre, l’Acte 23 des Gilets jaunes a largement été commenté et résumé par le prisme d’un épisode court et isolé, dans lequel des individus se mettaient à proclamer les mots « Suicidez-vous ! » à l’adresse de la police.

 

 

L’injonction, terrible, n’est pas sans rappeler les slogans haineux des « Black blocs » et « Antifas », notamment lors des manifestations contre la loi Travail en 2016. Ces militants scandaient ainsi le slogan « Flic suicidé, à moitié pardonné » ou encore le fameux « Tout le monde déteste la police ».

Pour autant, ce « Suicidez-vous », largement médiatisé cette fois-ci, a choqué l’opinion publique, laquelle apprend par ailleurs ce 22 avril que des tags anti-police ont été découverts sur les murs d’une gendarmerie du Finistère. La vidéo originale compte à ce jour plus de 700 000 vues, auxquelles s’ajoutent des images qui passent en boucle sur les chaînes d’information en continu, mais aussi une multitude d’articles en ligne revenant sur cette séquence.

Un tel buzz médiatique aurait-il pu biaiser la réalité, en offrant une place démesurément importante à cette vidéo, au détriment de messages plus fédérateurs vis-à-vis des forces de l’ordre ? Presque passés à la trappe, des propos largement moins haineux, bien au contraire, ont bel et bien été prononcés dans les cortèges, lors de cet acte 23. Et ils ont été relayés par bon nombre d’internautes.

« Rejoignez-nous, ne vous suicidez pas ! », entend-on par exemple dans cette scène filmée sur la place de la République à Paris.

 

(Si la vidéo s’affiche mal, la visionner ici)

« Vous êtes des pauvres en bleu, nous sommes des pauvres en jaune. »

Un état de fait qu’a d’ailleurs relevé le scénariste Bruno Gaccio au micro de RT France, interrogé le 22 avril devant le commissariat du 12e arrondissement de Paris, dans le cadre de l’arrestation de Gaspard Glanz.

« Ce matin, tout le monde est en boucle sur les radios et les télés pour dire les Gilets jaunes ont dit aux flics : "Suicidez-vous !". Dans la minute qui suit, il y a des gens qui ont des pancartes [...] qui hurlent : "Ne vous suicidez pas, rejoignez-nous ! Vous êtes des pauvres en bleu, nous sommes des pauvres en jaune" », a-t-il précisé.

 

« "Ne vous suicidez pas, rejoignez nous !" : ce slogan adressé aux policiers, entendu dans la manifestation du 20 avril, est resté inaudible pour les propagandistes macronisés de l’éditocratie », a de son côté déploré Henri Maler, fondateur de l’association de critique des médias Acrimed.

 

 

Parmi les images qui n’ont pas fait la une mais qui n’en demeurent pas moins disponibles dans plusieurs groupes Facebook de Gilets jaunes, certaines mettent en avant les pancartes de manifestants, appelant la police à rejoindre leurs rangs, ou encore les messages de Gilets jaunes publiés ces dernières semaines sur les réseaux sociaux en soutien aux familles des policiers suicidés.

[...]

Dans une autre vidéo tournée à Lyon et postée cette fois sur YouTube au lendemain de l’acte 23 de la mobilisation, on peut également entendre le slogan « Rejoignez-nous, ne vous suicidez pas ! », scandé par des manifestants vêtus de jaune (à partir d’une minute et 52 secondes).

 

 

La faible médiatisation de ces slogans n’a pas manqué d’indigner. Certains internautes ont d’ailleurs sollicité à ce sujet la plateforme de fact-checking CheckNews de Libération. Celle-ci évoque des vidéos confirmant qu’un tel discours a bien été tenu par des Gilets jaunes lors de l’acte 23. Commentant une scène filmée à Rouen, un internaute explique par exemple : « Une nouvelle fois on [...] entend : "Ne vous suicidez pas, rejoignez-nous !". »

Lire l’article entier sur francais.rt.com

La police entre le chien et l’os, sur E&R :

 






Alerter

69 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Vous devriez le savoir les policiers , les gzendarmes, que le peuple n’à rien contre vous. Tellement évident quand on regarde pas les black blocs. Si demain il n y a plus de violence de votre coté, je suis sur qu’aucun gilet jaune ne voudra vous haïr.

     

    Répondre à ce message

  • #2184388

    Je suis désolé, je veux bien croire qu’il y ait des policiers qui ne soient pas dans une pensée de caste propre à les encourager à taper sur le prolo pour conserver leurs petits acquis sociaux, la petite carotte que leur agite devant le nez macron sans jamais la leur donner ... Mais qu’on le veuille ou non : il y a énormément de flics qui prennent leur pied à taper des prolo (peut-être pour compenser le fait que l’on retienne leurs coups vis à vis des racailles).

    Quand un flic nargue Rodgrigues en lui disant crânement qu’il gagne 500 euros par mois (sous-entendu pour taper le peuple) faut-il s’étonner que les GJ se frottent les mains si ce genre de mec finir par se suicider ? Je pose la question !

    Quand ils sont venus nous faire payer des amendes tous les jours pour nous pousser à dégager notre campement autour du rond-point, ils se marraient bien en nous faisant la morale au son de : "Si vous avez les moyens de construire des cabanes, c’est que vous n’êtes pas si pauvre !" (authentique)

    Les gilets jaunes étaient pacifiques au début et la majorité l’est toujours, ce sont les forces de l’ordre qui leur sont rentrés dans le lard dès le début et avec un zèle qu’on aimerait voir plus souvent quand les racailles de banlieues déclenchent des émeutes ... je suis désolé s’il y a des répliques de la part des jaunes (et encore, c’était juste du verbal, là).

    Non-non, désolé messieurs les serviteurs de l’état macronnien : autant je n’appellerai pas à votre suicide, autant vous pouvez courir pour que je pleure sur votre sort. Fallait réfléchir avant de frapper des petites vieilles couchées par terre !

    Au cas où vous ne le sauriez pas : le respect, ça se mérite. Si tu t’attends à ce que l’on te soutienne quand tu arraches des mains et des yeux, c’est que tu es aussi déconnecté de la réalité que ton cher président !

    Et surtout, ne me relancez pas avec : "Sans les flics, tu serais pris en otage par les terroristes !"

    Vous étiez où au Bataclan, sur la promenade des anglais à Nice, à Strasbourg ? Ha ! Pour protéger les riches, il y a du monde, mais pour défendre le plus, il n’y a plus personne !

     

    Répondre à ce message

    • #2184419

      500 euros par semaine ... je corrige !

       
    • Votre colère est orientée exactement là où le gouvernement vous a fait viser. Flic contre peuple.
      A fortiori les FDO ne sont pas des surhommes, ce sont des beaufs qui regardent le JT, comme tout le monde.
      Quand on leur montre des manifs avec des casseurs, des Black block et des drapeaux rouges, les même qui leur cassent les boules depuis toujours... Ils voient rouge.
      Ces derniers ont torpillé les jaunes.
      En Algérie pas un bri de vitrine, pas assez de temps pour la propagande de réagir, les flics ont rejoint un million de manifestants, en chantant...

       
    • #2184485

      @ Charles



      Votre colère est orientée exactement là où le gouvernement vous a fait viser. Flic contre peuple.



      Inversion accusatoire ! Ce n’est pas macron qui a appuyé sur la détente de chaque LBD ayant arraché un œil, ce n’est pas Castaner qui a envoyé lui-même les grenades qui ont arraché des mains.
      Qui a déclenché les hostilités qui a blessé tant des nôtres ? Quand on matraque une vieille dame à terre ou que l’on va jouer les rois de la pleurniche sur tous les plateaux de TV parce qu’un boxeur a réussit l’acte surhumain de défoncer un casque de CRS avec ses poings (ha ? Il ne l’a pas fait ?) c’est que, quelque part, il y a un consentement dans la base de la police ... et tôt ou tard, il faut récolter ce que l’on sème.



      ce sont des beaufs qui regardent le JT, comme tout le monde.



      Ton consentement est orientée exactement là où le gouvernement t’a fait viser. Dédouaner l’inconscience politique des policiers dans l’espoir d’un ralliement au peuple qui n’arrivera pas avant des années. Non, quand tu matraques toi-même une foule pacifique, tu es fautif, que tu le veuilles ou non.



      Quand on leur montre des manifs avec des casseurs, des Black block et des drapeaux rouges, les même qui leur cassent les boules depuis toujours... Ils voient rouge.



      Oui, oui, on sait : les black blocks ont bon dos ! En attendant, je n’ai toujours ni chiffres, ni données concrètes sur la véritable infiltration du mouvement par les antifa. Je remarquerai juste une chose : beaucoup de natio se plaignent qu’ils ont été exclus du mouvement par les antifa (alors qu’à la campagne, le mouvement est clairement plus à droite) mais je commence de plus en plus à penser que cette carte du black block est un sésame pour ne pas agir et pour se convaincre que l’on a raison de regarder passer l’historie, pénard derrière son ordinateur. S’il y a eu exclusion des nationalistes du mouvement (ce qui n’a pourtant pas été mon cas) j’ai l’impression que ce crime a été commis à deux : l’un excluerai, l’autre est ravi de se faire exclure pour se rouler par terre en pleurnichant !



      Ces derniers ont torpillé les jaunes.



      Preuves, s’il vous plaît ? Le mouvement continue encore et il y a toujours des non-black-blocks comme moi et 99,9 % des GJ que je connais.

      Quant à l’Algérie, on sait très bien qu’il y a une révolution de couleur en cours, que ce pays sera comme la Syrie ou la Libye dans pas longtemps. Merci de mieux choisir les exemples à l’avenir.

       
    • @Matrix :"Je remarquerai juste une chose : beaucoup de natio se plaignent qu’ils ont été exclus du mouvement par les antifa (alors qu’à la campagne, le mouvement est clairement plus à droite) mais je commence de plus en plus à penser que cette carte du black block est un sésame pour ne pas agir et pour se convaincre que l’on a raison de regarder passer l’historie, pénard derrière son ordinateur."
      Moi, ce que je remarque, c’est que vous passez votre temps à demander des chiffres, des preuves de l’infiltration de la "nouvelle gauche" au sein des GJ alors même que vous êtes incapable de fournir quoi que ce soit de tangible qui tendrait à prouver le contraire. Nous ne parlons pas simplement d’antifas ou de black blocks, nous parlons ici , je le répète, de cette nouvelle gauche capitaliste et mondialiste.J’habite en milieu rural, le premier rond point est à 30 kms. J’ai rejoins le mouvement après deux semaines, vers début décembre. Nous étions environ une cinquantaine de permanents à tourner et environ 300 le W-E, plutôt jeunes, peu de retraités, des gitans, des rebeus, des agriculteurs, des artisans, des chomeurs , des actifs.... Nous y parlions de tout, sans tabous, sans jugement, de manière générale plutôt éveillés et plutôt déja en dehors du systéme.Puis sont arrivés les retraités et les gauchos ( nous sommes dans un coin ou ça vote communiste depuis des décennies) qui ont sabordé le rond point.Collaboration avec les FO, les politiques locaux, la sous-préféte, pressions et dénonciations( quoi, il chantent la quenelle ?) ont vite eues raison de la motivation de nombre d’entre nous.Notre rond point fut l’un des plus fous au niveau cabane du début du mouvement et l’un des premiers à étre détruit. A l’arrivée de FO pour la destruction nous n’avons été que deux à vouloir tenir le truc alors que le gros de la troupe nous a regardé nous faire embarquer avec le sourire, a gerber. Aujourd’hui, j’ai laché l’affaire GJ. Le rond point est tout joli, a été resemé avec une belle pelouse, de jolis panneaux RIC et "J’veux du soleil" en font le tour. Plus personne en semaine et une dizaine de retraités le W-E. Si je m’y arrête, dans les dix minutes, les FO sont sur place et me contrôlent. Bref, je pourrais écrire un bouquin la dessus ;) .je suis aussi monté a Paris le 23 mars en qualité de street médic. J’ai porté assistance autant à des GJ qu’a des FO, mais là, aujourd’hui je reste chez moi , et croyez moi, je ne regarde pas passer l’histoire.Evitez de juger svp.

       
    • #2185427

      @ jayjay (qui aime écrire de gros pavés alors qu’on aimerait bien un peu plus d’énergie au service de la bonne cause)



      Moi, ce que je remarque, c’est que vous passez votre temps à demander des chiffres, des preuves de l’infiltration de la "nouvelle gauche" au sein des GJ...



      Ce sont à ceux qui affirment qu’il y a des black blocks partout qui doivent le prouver, pas l’inverse.



      Nous ne parlons pas simplement d’antifas ou de black blocks, nous parlons ici , je le répète, de cette nouvelle gauche capitaliste et mondialiste.



      Vous vous rendez compte ? Ceux qui nous ont libéré des boches en 44, c’était des communistes russes ! Vraiment, on aurait dû rester les bras croisés parce que nos alliés ne partageaient pas les mêmes idées que nous !



      J’habite en milieu rural...Puis sont arrivés les retraités et les gauchos ( nous sommes dans un coin ou ça vote communiste depuis des décennies) qui ont sabordé le rond point.



      Ok, et tous les endroits où ce genre de choses n’a pas eu lieu, tu en fais quoi ?



      Collaboration avec les FO, les politiques locaux, la sous-préféte...



      Les campements sont une bonne idée pour rallier les gens, mais il faut qu’ils soient temporaires, ça je l’ai compris en voyant à quel point les FO se faisaient plaisir à venir nous narguer et nous faire payer de fortes amendes pour "stationnement illégal" ... si on reprend les rond-points, il faut faire des campements temporaires, durant de 8h à 22h par exemple, avec quelqu’un qui amène de quoi manger et on replie bagages pour revenir le lendemain.



      A l’arrivée de FO pour la destruction nous n’avons été que deux à vouloir tenir le truc alors que le gros de la troupe nous a regardé nous faire embarquer avec le sourire, a gerber. Aujourd’hui, j’ai laché l’affaire GJ.



      Comme je disais : on a un mauvais exemple et paf, on lâche le mouvement.



      je suis aussi monté a Paris le 23 mars en qualité de street médic.



      Si c’est le cas, bravo et merci ... mais comme ce n’est pas vérifiable : combien de dissidents 2.0 se couvrent de louanges pour se donner raisons dans les commentaires ? Invérifiable à cause de l’anonymat d’internet. Mais encore une fois, si ça a été le cas, bravo à vous !



      évitez de juger svp.



      Dis-ça aux autres inactifs 2.0, merci. ;-)

       
    • @Matrix le Gaulois :
      Je ne vais pas reprendre point par point ta réponse, je garde mon énérgie pour la cause ;) .
      Toutefois, je ne vois pas le rapport avec ton histoire de Russes qui nous on libéré ?
      Ton histoire de campement ne tiens pas la route une seconde et sens même le mytho à plein pif.Que tu stationnes 1heure ou 1 jour, si ce stationnement est illégal tu prendras une prune pareil.J’ai pris un rappel à la loi pour occupation illégal du domaine public, après que notre rond point fut détruit, lors qu’avec un camarade nous avons décidé de juste être debout sur le rond point. Les gendarmes ont mis 10 minutes à arriver et à nous ré-embarquer.J’ai fait 17 heures de garde à vue quelques temps plus tard pour avoir participé à une opération escargot loin de chez moi, j’avais fait la route pour preter main forte à d’autres GJ pour cette opération. Aucun soutien du groupe organisateur qui s’est enfui à l’approche des FO.Des exemples, j’en ai plein et sur pleins de rond point différents alors merci de ne pas me parler comme à un débile profond sur un ton condescendant hein ? Et toi, ne ferais tu pas partie de ceux qui se couvrent de louanges par hasard ? T’as des preuves de ce que tu annonces ? Pour qui te prends tu sérieusement à supputer et à juger . Quand tu auras obtenu des miettes de la part du gouvernement, que "tes acquis sociaux et politiques" ( mouarf !!!) auront été préservés, tu rentreras chez toi, satisfait d’avoir sauvé ton "pouvoir d’achat" et d’avoir lutté pour ça et bien moi, je serais encore là à lutter pour foutre toute la merde idéologique que tu veux préserver en l’air.

       
    • jay jay, si c’était votre rond point, pourquoi l’avez vous laissé pourrir ? c’est bien joli de se plaindre après, mais les anciens doivent toujours avoir une longueur d’avance et défendre leur bout de gras, c’est pas les rond points qui manquent et c’est vrai que certains endroits sont assez relou. et oui quand il y a trop de jeunes et de syndicalistes, ça part vite en couille.

       
    • Hé Paramesh, tu vas pas me faire le coup du charisme que nous ne posséderions pas suffisamment afin de tenir notre rond point hein ? Nous n’avons pas laisser pourrir notre rond point, nous nous sommes fait sortir par les anciens appuyés par les FO et les politiques locaux qui avaient sans doute beaucoup plus a perdre lors d’un changement de paradigme que nous. Quand je dis que j’ai laché le gilet , ca ne veux pas dire que je ne lutte plus, ça veux juste dire que je ne met plus le gilet. Avec quelques camarades on s’organise facon GJ constituants : en petits groupes avec des actions ciblées ( franc-macs, CAC40,collusions, idéologie) pendant que les vieux collabos manipulateurs en sont restés aux luttes catégorielles façon syndicats, assoces etc...et font des merguez a coté du rond point. On a bien pensé à mettre des patates dans la gueule de toutes ces merdes mais on a vite compris que c’est tout ce que ces abrutis souhaitaient pour se rouler part terre en chouinant et en portant plainte . Alors la lutte, aujourd’hui, c’est facon maquisard mais certainement pas en chantant "on lache rien" et "Macron demission" en marchant derrière un camion comme des cons .

       
    • jay jay, ton rondpoint c’est pas de chance, et à ce point, tu dois vraiment avoir la scoumoune. pourquoi t’en n’as pas changé ? ou plutôt pourquoi vous ne les avez pas virés, vous êtiez là les premiers, à vous de vous défendre.
      être GJ c’est avoir assez de rage pour affronter un pouvoir qui nous écrase. c’est peut être le dernier mouvement encore possible avant qu’une vraie dictature nous écrase. alors blackblocks et autres gauchiards, c’est vraiment un faux problème. la seule alternative c’est : vous en êtes ou pas ? . moi j’en suis et j’irai jusqu’au bout, avec mon gilet jaune canal historique et ma grande gueule. vous en êtes ? tant mieux. bienvenue camarades
      Vous n’en n’êtes pas ?....... comme le dit le directeur de publication........

       
    • matrix, je t’aime. t’as la pêche (et rassure toi t’es pas le seul) t’es dans le vrai.tu pourras toujours te regarder en face.
      laisse les causer, ça meuble leur vie, il ne leur reste plus que ça. ils ont abandonné (parce que c’était difficile)

       
    • Jay jay, ça me fait plaisir, tu es toujours gilet jaune (dans l’âme) et tu continues le combat concrètementdonc pour moi il n’y a aucun problème.
      De toutes façons les ronds points ne sont pas la solution mais un point de départ. si ton rond point était pourri (pas de fraternité) tu as eu raison de partir. mais sache qu’il y a aussi de bons rond points qui sont des lieux d’échange de construction et de solidarité. les gendarmes par chez moi ne sont pas trop vaches (ils ont fini par nous laisser notre troisième cabane) et puis tout le monde se connait et si on finit par être virés on se réunira ailleurs pour trouver des stratégies. L’important est de garder le groupe uni. n’oublie pas que le mouvement originel est toujours fort et vivant et qu’on est souvent des entités soudées, des groupes autonomes tout à fait capables de se défendre. Matrix fait certainement partie d’un de ces groupes donc comprend qu’il puisse avoir les boules en lisant certains commentaires.c’est certainement parti pour durer, mais il ne faut rien lâcher.

       
    • #2186281

      Merci Paramesh ! Putain que c’est dur ! Tu me rappelles qu’un simple "je t’aime" (toute proportion gardée, j’en suis pas, perso) suffit à éclairer une journée bien assombrie ! Continue comme ça toi aussi ! A plus !

       
    • #2186302

      @jayjay

      je garde mon énérgie pour la cause ;) .

      Laquelle ? (bon, ok, j’arrête), je deviens un semeur de zizanie comme ceslaoui ou leking à force.

      Toutefois, je ne vois pas le rapport avec ton histoire de Russes qui nous on libéré ?

      C’était une parabole : s’il faut s’allier uniquement aux gens qui pensent comme nous, alors c’est le plus sûr moyen pour rester des perdants.

      Ton histoire de campement ne tiens pas la route une seconde et sens même le mytho à plein pif.Que tu stationnes 1heure ou 1 jour, si ce stationnement est illégal tu prendras une prune pareil.

      Ben mytho ou pas, ça a eu lieu, que tu le veuilles ou non. J’imagine qu’une manifestante renversée par les flics aussi, c’est une menteuse.

      ...Des exemples, j’en ai plein et sur pleins de rond point différents alors merci de ne pas me parler comme à un débile profond sur un ton condescendant hein ?

      Je veux bien te croire, mais c’est juste que je le répète : moi quand je veux pourrir un mouvement de l’intérieur, je fais grossir la loupe sur ce qui ne va pas quitte à inventer.

      Et toi, ne ferais tu pas partie de ceux qui se couvrent de louanges par hasard ? T’as des preuves de ce que tu annonces ?

      Moi, mon propos c’est de pousser les gens à sortir et à continuer le mouvement et la lutte, à se choisir eux-mêmes leurs alliés et leur mode d’action (ou à arrondir leurs angles si tous ne pensent pas pareil au sein du mouvement), mais dans tous les cas à agir, pas juste à commenter...
      Le propos de beaucoup ici consiste en du : "ça sert à rien", "c’est plein de gaucho", "tous des traîtres", etc.
      Le meilleur moyen pour être un reclus, c’est de se dire que si on sort de chez soit, on va avoir un accident. Moi, c’est ce que je combats.

      Pour qui te prends tu sérieusement à supputer et à juger . Quand tu auras obtenu des miettes de la part du gouvernement, que "tes acquis sociaux et politiques" ( mouarf !!!)

      Mouarf, comme tu dis : on a eu des morts et des blessés, pour des "mouarfs"...

      auront été préservés, tu rentreras chez toi, satisfait d’avoir sauvé ton "pouvoir d’achat" et d’avoir lutté pour ça

      Non, on aura aussi permis au peuple de reconquérir sa capacité à influer sur le pouvoir, excuse du peu.

      et bien moi, je serais encore là à lutter pour foutre toute la merde idéologique que tu veux préserver en l’air.

      Si tu veux foutre en l’air le droit des gens à vivre une vie simple et sans soucis, te fatigue pas, vote juste Macron.

       
  • Voilà ce qu’il en coûte, chers GJ, que d’avoir toléré les Blacks Blocks ou autres antifas dans les cortèges, d’avoir imaginé qu’ils aient pu embrasser la cause sociale et démocratique qui est celle d’un peuple et qui est légitime..

    Les gauchistes pourrissent tout ce qu’ils touchent...

    Le soutien populaire au mouvement va décroitre grace à ces complices du pouvoir, et là, les gilets jaunes verront que l’ennemi du peuple n’est finalement pas ce que le système appelle l’extrême-droite.

     

    Répondre à ce message

    • #2184496

      C’est marrant, mais j’avais lu dès le mois de Novembre les mêmes craintes d’infiltration.

      Si le mouvement est en train de perdre du soutien ... alors pourquoi y a-t-il toujours autant de monde dans la rue ?

      Faire voir des black blocks partout, même là où il n’y en a pas, ne serait-ce pas la nouvelle arme du gouvernement pour faire décroître le mouvement ?

       
    • @matrix
      Sans les casseurs on serait beaucoup plus nombreux c’est évident. Combien ont été dégouté par la tournure qu’a pris le mouvement...

       
    • #2186304

      @ Charles



      Sans les casseurs on serait beaucoup plus nombreux



      1) Tu as des preuves concrètes que ces casseurs influencent la visibilité du mouvement, s’il te plaît ? Les affirmations gratuites sont insuffisantes.
      2) Avec ou sans casseur, le mouvement serait quand-même décrié par les médias.
      3) Enfin, bilan des casses : quelques milliers d’euros ... Bilan de la vente d’ADP : des milliards perdus pour la France.

      La paille, la poutre ... toute cette énergie à taper sur les GJ au lieu de se focaliser sur l’ennemi, tu m’excuses, mais ça sent la taupe, chez toi.



      Combien ont été dégouté par la tournure qu’a pris le mouvement...



      Aucune idée, tu as des chiffres ? En l’absence de données statistiques fiables : on dira qu’il y en a eu Zéro !

      Il ne faut pas affirmer des choses que l’on ne peut étayer, charles.

       
  • #2184415

    Bien évidemment, il faut qu’une grande partie de la police et de l’armée

    nous rejoignent.

    Les slogans débiles des gauchos talmudos trotskistes repris par certains

    inconscients sont le fruit d’une ingenierie conçu dans les hautes sphères.

    Le système a peur d’une désertion massive du seul rempart qui les sépare

    du peuple.

    Alors les média-menteurs, les médias copains, les journalopes (soi disant de goche)

    relaient en boucle ce slogan débile qui ne sert en rien les revendications des GJ.

    Les BBlocs et autres cgt, npa etc, sont les alliés du système.

    Les vrais GJ reprenez et entonnez cette phrase :

    "Ne vous suicidez pas ! Rejoignez nous ! "

    ça fera chaud au coeur au force de l’ordre et ça emmerdera le système

    et les merdias et très certainement les blackblocs et autres npa et cie...

     

    Répondre à ce message

  • Ethnocide programmé, nommé « suicide français » par le très vociférateur sansamourien de guerre civile - méthode Coué - sur les ondes goebelliennes en réponse duquel ethnocide, les français de souche chrétienne ou de cœur en Gilets Jaune répondent par des forces de Vie auxquelles Jésus en Christ lui-même nous a enjoints !

    Alors les forces de police dites forces vous n’êtes que des faiblards au sein du PÈRE et vous le serez encore plus jusqu’à épuisement lorsque « Paris brûle-t-il » ?

    Et si vous n’avez pas compris pourquoi « Notre†Dame » en sa Cathédrale a pris feu de manière surnaturelle (?), accidentelle (?), NeufOnzifiée (?), peu importe le fait, l’Événement est là ! Sa « traditionnelle Flèche » s’était votre force : comprenne qui peut parmi vous (dites encore « forces de Police ») plutôt de MALices milices.

    Couronne d’épines, Tu es l’orgueil du monde
    Que Notre Dame sauve en signe de l’immonde,
    Qui vient prendre des corps, des cœurs et bien trop d’âmes.
    Français repentez-vous ! La moisson de l’infâme

    S’accomplit sous nos yeux de la semaine Sainte.
    Français, ignorer Dieu ne peut finir qu’en plainte.
    Le coq est retrouvé déformé par le feu
    Révélateur d’un peuple indocile au Bon Dieu.

    Son chant originel naquit avant la Pâque ;
    Il revient annoncer que son peuple est opaque
    À l’allégeance au Cœur de Son Fils Rédempteur.
    Voilà que vient sommer votre ardent percepteur

    De rendre votre âme vendue à ses démons.
    Lutèce se moque du martyr Saint Simon,
    Du cœur Immaculé de Notre Sainte Vierge,
    Et amnésique au roi Louis sept oublié des cierges.

    L’autel de Notre Dame est un miracle aux flammes.
    Ce clair signe d’espoir a surpassé ce drame.
    Les Saintes Reliques ont sauvé le cœur d’Ève.
    France, prie donc tes saints et Sainte Geneviève.

    Jean Mosco
    23 avril 2019 - 18h26 Le Grand Réveil

    La Flèche symbolique est désormais aux Choeurs des Gilets Jaune par milliers, par milliers, par milliers, par milliers .......

     

    Répondre à ce message

  • Bravo aux gilets jaunes, qui sont très fort et résistent face au système

     

    Répondre à ce message

  • #2184747

    On va arrêter dans ce pays la pleurniche et l’indignation à la con pour quelques slogans inoffensifs lancés dans une manif ? Quand ils ont éborgné une jeune fille et des centaines d’autres manifestants pacifiques les mêmes pleureuses trouvaient ça normal et justifiaient l’injustifiable ! Et là ça nous joue les vierges effarouchées pour quelques invectives ! Quand dans les banlieues flics et pompiers reçoivent des parpaings dans la gueules, balancés des immeubles, nos pleureuses politico-médiatiques ne couinent jamais !

     

    Répondre à ce message

    • c’ est un mouvement de fond qui s’ applique à tout les sujets, si vous remarquez bien depuis quelques années.
      la sionisation des valeurs de la république, qui consiste à substituer la dureté du réel vécu par les gens sincères, par "la douleur ressentie" des lobbyistes-comédiens-hypocondriaques anti-chrétiens ou musulman de préférence !
      l’ exemple de l’ injure anti-finky était spectaculaire, celui des appels au suicide en est un autre, et les répressions contre Soral et Ryssen découlent de la même manoeuvre...
      j’ en ai noté une cette semaine : on nous rabâche l’ expression "famille mono-parentale" !! ça n’ existe pas une famille mono-parentale, dans la sémantique et la réalité ça s’ appelle "une femme seule avec enfant(s)" ou "un homme qui élève seul ses mômes".

      le mot fait la propagande, la propagande les opinions, les opinions la loi (là faut rajouter 1 p’tit billet), la loi l’ histoire, l’ histoire la réalité !
      donc celui qui choisi le mot et maîtrise sa diffusion, s’ impose au droit, à l’ histoire et substitue sa société idéale (à sa botte bien sûr) au pays réel.......croit-il !

       
  • Il m’est Impossible de défiler avec des "wahoo, anticapitaliste !" ni derrière des drapeaux rouges avec faucille et marteau ou le portrait de She Guevara, ou encore le fanion de la CGT, etc. C’est un fait que le mouvement des G.J. est récupéré par les gauchistes, Trotskystes, et Cie. Il faut que les gens se réveillent et reprennent le contrôle de la situation. Les G.J. doivent mieux s’informer et savoir qui sont leurs véritables alliés. Très vite j’ai vu qu’à Nantes les gauchistes avaient pris le pouvoir, comme d’habitude, afin de pourrir le mouvement G.J. de l’intérieur. De ce fait, les personnes vraiment nécessiteuses n’y ont plus leur place. Nous sommes quelques uns à le dire et de fait à ne plus se déplacer ; il faut que cette information circule.

     

    Répondre à ce message

  • #2185093

    Ok les matraqueurs casqués, on échange les rôles ! Vous vous nous criez "suicidez vous" et nous on a des casques, des matraques, des LBD et des boucliers ! Et on vous gaze ! Et si on chouine parcequ’on est très choqué, on rentre chez nous sagement ! Ok, on fait comme ça ?

     

    Répondre à ce message

  • Je tombe à l’instant sur cet article de presse : Exténués, des CRS renoncent à assurer la sécurité de Marlène Schiappa et Laurent Nunez
    Selon Ouest-France, 48 des 61 agents de la compagnie de CRS 51 se sont mis en arrêt de travail jeudi 25 avril. Ils étaient supposés assurer le déplacement à Tours des deux membres du gouvernement.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents