Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Netanyahu à Paris, le jour de la honte

Ce mardi 5 juin, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu sera reçu par le président français Emmanuel Macron et marquera le début de la « saison France-Israël », qui, sous couvert de culture et de science, « sert à marquer une nouvelle étape dans les relations économiques et de renouveler le regard que portent les Français sur Israël et les Israéliens sur la France », comme l’indique le site de l’Institut Français, organisateur de ladite « saison ».

 

Comme si, le 14 mai dernier, un massacre n’avait pas eu lieu à Gaza. Comme si, ce jour-là, plus de 60 Palestiniens, dont plusieurs enfants, n’avaient pas été assassinés de sang-froid par des snipers de l’armée israélienne. Comme si des journalistes couvrant les manifestations palestiniennes n’avaient pas été tirés comme des lapins par les soldats de Tsahal. Comme si Razan al-Najjar, une infirmière de 21 ans, n’avait pas été abattue alors qu’elle portait secours à des blessés. Comme si Ahed Tamimi, une adolescente de 17 ans, n’était pas emprisonnée, comme beaucoup d’autres enfants palestiniens.

Comme si Israël, que la France va célébrer en juin et en novembre et dont elle va recevoir le Premier ministre – responsable principal de tous ces crimes, n’était pas un État dirigé par un gouvernement d’extrême droite raciste et ségrégationniste, un état qui colonise illégalement les terres des autres, qui tue des manifestants désarmés, qui viole régulièrement la souveraineté de ses voisins, et qui mène une guerre abjecte contre les enfants de Palestine.

[...]

Ce mardi 5 juin sera pour la France le jour de la honte. Le jour de l’abandon des principes qui ont fondé sa République. Le jour où sera piétinée la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789. Le jour où le tapis rouge qui se déroulera sous les pieds de Benjamin Netanyahu aura la couleur du sang du peuple palestinien.

Lire l’article entier sur claudeelkhal.blogspot.com

 

RT France a traité le passage très controversé du Premier ministre israélien en France, après les massacres de Gaza.

 

 

 

Macron ne reconnaîtra pas la Palestine

Lors d’une conférence de presse au côté de Benjamin Netanyahou, Emmanuel Macron a répondu à un journaliste qu’il ne reconnaîtrait pas officiellement la Palestine, estimant que les décisions unilatérales causaient de la « violence ». Il a pris comme exemple le retrait américain de l’accord sur le nucléaire iranien, estimant que celui-ci était « mieux que ce qu’on avait avant », sans pour autant être parfait.

Comme attendu, le Premier ministre israélien a pour sa part insisté sur la nécessité selon lui, de durcir le ton vis-à-vis de l’Iran. Il a estimé que l’accord sur le nucléaire avait permis à Téhéran, en levant les sanctions, de lui « donner l’argent pour construire cet empire ». Évoquant les actions de Téhéran en Syrie comme une « agression iranienne », il a assuré que si Paris ne sévissait pas vis-à-vis de Téhéran, des réfugiés afflueraient vers l’Europe.

Le mensonge israélien permanent, voir sur E&R :

 

La fuite en avant d’Israël, lire chez Kontre Kulture :

 






Alerter

40 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1980216
    Le 6 juin à 12:58 par France occupée
    Netanyahu à Paris, le jour de la honte

    L’Institut français n’a rien de français : ni l’organigramme, ni la charte graphique choisie ne nous rappellent une quelconque francité !

    On a l’habitude depuis la Révolution française - et elle n’est pas terminée !

     

    Répondre à ce message

  • #1980229
    Le 6 juin à 13:14 par oignez vilain
    Netanyahu à Paris, le jour de la honte

    La grosse Neta, cravate bleu roi, écrase de son poing la main de Macron, vêtu en croque-mort, qui préfère regarder ailleurs.
    La grosse Neta rigolait moins chez Poutine. Lequel a même, je crois, dû subir quelques petites rages enfantines.
    Oignez vilain, il vous poindra, poignez vilain, il vous oindra.

     

    Répondre à ce message

  • #1980241
    Le 6 juin à 13:37 par Raynix
    Netanyahu à Paris, le jour de la honte

    Le mec vient de faire buter des palestiniens sans défense, ou alors avec toujours l’argument de la roquette étiquetée "false flag made in Israel"

    on connait son côté "extrême" qui ferait passer "l’extrême drouaaate française" pour des Mickeys.

    Et Macron lui serre la paluche, tout sourire, manque plus que l’accolade et le petit baiser...

    Lorsqu’il y a suspicion (donc faits non avérés) de l’empoisonnement (et non d’un meurtre) d’un agent secret par les Russes, Macron demande l’expulsion de TOUS les diplomates Russes.

    A quand l’expulsion de TOUS les "diplomates" Israéliens ? Levy, Cohn Bendit, Kouchner, Atalli, Bauer, le personnel de france télévision et de radio france, etc, etc... ?

     

    Répondre à ce message

    • #1980531
      Le 6 juin à 23:46 par Rat Caille
      Netanyahu à Paris, le jour de la honte

      « Macron lui serre la paluche, tout sourire, manque plus que l’accolade et le petit baiser »... et une pipe de sa rombierre. Ça détendrait peut être le maître du monde.

       
  • #1980248
    Le 6 juin à 13:58 par ProtégeonslaPalestine
    Netanyahu à Paris, le jour de la honte

    C’est bien parce qu’il a prêté serment en loge macronnique de nier la Palestine que le polytraumatisé dépucelé à 16 ans par sa professeur de 38 ans mariée et mère de trois enfants, a été récompensé d’une note de 66,6%. Bon élève du satanisme mais le Bien souverain l’emportera et par l’un de ces retournements de l’histoire dont Dieu a le secret, la Palestine éternelle vaincra.

     

    Répondre à ce message

  • #1980291
    Le 6 juin à 15:59 par Syzygy
    Netanyahu à Paris, le jour de la honte

    D’après des rumeurs insistantes, Bibi serait sur le départ, obligé de prendre la porte ! Enfin !

     

    Répondre à ce message

  • #1980378
    Le 6 juin à 18:46 par Actarusse
    Netanyahu à Paris, le jour de la honte

    "il a assuré que si Paris ne sévissait pas vis-à-vis de Téhéran, des réfugiés afflueraient vers l’Europe."

    C’est bien lui qui contrôle les vannes.

     

    Répondre à ce message

  • #1980436
    Le 6 juin à 20:35 par Halid
    Netanyahu à Paris, le jour de la honte

    Je vis à ramallah et je vois bien que vous ne savez pas ce qui se passe exactement...
    sans efforts et sans pas vers eux ( Israel) le Hamas nous arrachera la vie...

     

    Répondre à ce message

  • #1980484
    Le 6 juin à 22:00 par quidam
    Netanyahu à Paris, le jour de la honte

    Netanyahu à Paris, "le" jour de la honte....si seulement on pouvait le mettre au singulier..

     

    Répondre à ce message

  • #1980527
    Le 6 juin à 23:39 par Rat Caille
    Netanyahu à Paris, le jour de la honte

    Un autre jour de honte vous voulez dire !

     

    Répondre à ce message

    • #1981772
      Le 8 juin à 19:33 par Michelly58
      Netanyahu à Paris, le jour de la honte

      Cela va faire depuis l’élection de Sarkozy que
      j’ai honte et celle de Macron m’a encore plus foutu les boules.

       
  • #1981743
    Le 8 juin à 19:05 par Michelly58
    Netanyahu à Paris, le jour de la honte

    C’est cela, et c’est l’Iran qui attaque la Syrie peut-être. Toujours dans l´inversion accusatoire.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents