Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Nicolás Maduro : "Je ressemble à Saddam Hussein"

Le président vénézuélien sent le souffle de l’impérialisme sur sa nuque

Le président vénézuélien Nicolas Maduro s’est comparé lui-même à l’ancien chef d’État Saddam Hussein qui a dirigé l’Irak entre 1979 et 2003.

 

« Je ressemble à Saddam Hussein, au Saddam Hussein vivant », a déclaré le président vénézuélien, béret rouge sur la tête et en uniforme camouflage de la police bolivienne (PNB), devant une foule d’étudiants rassemblée à Caracas, relatent les médias locaux.

Rappelons que le régime du président irakien Saddam Hussein (1979-2003) a été renversé en avril 2003 à la suite d’une campagne militaire américaine. La cour suprême irakienne l’a inculpé pour la mort de 148 habitants du village irakien de Doujaïl en 1982 et l’a condamné à mort. La peine a été exécutée en décembre 2006.

De violentes manifestations se déroulent au Venezuela de manière quasi quotidienne depuis début avril, sur fond de crise économique sans précédent dans ce pays riche en hydrocarbures.

L’opposition, majoritaire au Parlement depuis les élections législatives de décembre 2015, accuse le président Nicolas Maduro d’avoir plongé le pays dans le chaos économique et une inflation rampante, de bafouer les lois en vigueur et de recourir à la justice en vue d’incarcérer ses adversaires politiques. Les manifestants réclament le départ de M.Maduro de son poste et l’organisation d’une élection présidentielle anticipée.

La Révolution bolivarienne sans les mensonges médiatiques,
chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

3 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article