Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Non, Sire, c’est une révolution !

Il y a un mot qui excite le Français, c’est le mot révolution. Certes, il a été utilisé à tort et à travers par les manipulateurs depuis 250 ans puisque la révolution a souvent servi les intérêts de la bourgeoisie plus que du peuple. La révolution, c’est le peuple qui la fait, c’est la bourgeoisie qui en profite. Nous dirons, plus prosaïquement : c’est du travail en plus pour les pauvres, et mal payé !

 

La révolution, pourtant, permet en un clin d’œil – c’est la croyance populaire, ou la légende urbaine – de renverser la table des valeurs, celle du pouvoir. Soudain, les derniers deviennent les premiers et les premiers les derniers. Ce n’est pas qu’un fantasme : cela a été le cas en 1917 quand les soviets d’ouvriers ont pris le pouvoir dans les grandes villes (Petrograd), entraînant avec eux les soldats, puis les paysans, mais ces derniers à marche forcée, avec un appareil sécuritaire de plus en plus monstrueux.

Cependant, des ouvriers sont devenus patrons, ministres, leurs enfants sont devenus généraux, musiciens, et des bourgeois ont dégringolé l’échelle sociale. On le voit, la révolution, c’est violent, dans tous les sens du terme. Devant l’épouvantable expérience soviétique, des peuples préféreront une révolution non violente, mais là on s’aperçoit qu’il y a ingénierie sous roche. Le pouvoir profond s’accommode très bien de la non-violence ! Il l’entretient même, il la prône, car il sait que seul le pouvoir visible sera touché.

 

 

La problématique devient alors : comment déstabiliser le pouvoir profond plutôt que le pouvoir visible, qui est juste un fusible ?

Il n’y avait pas de réponse jusqu’à l’apparition des réseaux sociaux, ce nouveau pouvoir populaire, ou l’opinion par elle-même, une opinion qui n’a pas besoin des médias mainstream pour se forger. Elle se forge toute seule, comme une épée contre l’injustice. Le mot révolution, depuis que l’Internet est devenu le média dominant, dominant tous les autres (télé, radio, presse), fait donc toujours rêver les pauvres et les opprimés, surtout les opprimés, ou ceux qui se sentent en manque de justice. Car c’est l’injustice fondamentale des régimes et non la pauvreté qui produit les révoltes et les révolutions.

Armés de la connaissance des révolutions violentes (1789 France, 1917 Russie) et des révolutions non violentes (1968 Mai, 2018 Gilets jaunes), on peut imaginer une révolution de l’information qui met à bas le pouvoir central, qui s’appuie justement sur l’information, ou plutôt la désinformation. Car l’information fait l’opinion, qui fait le politique. La contestation des Gilets jaunes depuis novembre 2018 (on a failli écrire 1918) a fait trembler les pouvoirs – profond et visible – sur leur socle, mais ils ont tenu bon, car toute la population ne s’y est pas mise.

Le calcul est simple : quel intérêt ont les bourgeois, petits et grands, à participer à une révolte populaire pour la transformer en révolution aux côtés des opprimés ? Aucun, ou pas grand-chose. Les Français ont donc assisté, pour la plupart consternés mais au fond d’eux-mêmes rassurés, à la répression féroce des Gilets jaunes par le Thiers contemporain, le banquier Macron. C’est bien la Banque dont le bras vengeur s’abat sur les têtes des opprimés. Il n’y a plus de faux-semblants, tout est clair et net : même les lobbyistes du pouvoir profond sont montés au créneau pour demander la tête des Gilets jaunes.

Mais il se peut que cela soit la leur qui tombe prochainement. Et pourquoi ? Parce que le Ciel – ou le Big Pharma – vient d’aider la révolution en envoyant ce fameux virus, venu de nulle part, de Wuhan, d’un laboratoire P4 ou de la tête d’ingénieurs sociaux maléfiques, un virus qui déclenche la deuxième secousse contre la table du pouvoir. Les Gilets jaunes avaient réussi à la soulever un peu, c’était ça leur soulèvement, le virus est en train de la soulever encore plus : le pouvoir, pour le Français spectateur, confiné dans sa peur, est devenu meurtrier. Et il compte lui-même ses propres morts ! Lénine avait raison, le capitalisme vendra la corde pour le pendre.

Et là, ce n’est plus la même chose ! Quand il matraque et gaze les Gilets jaunes, cela peut aller de soi. Mais quand la petite et moyenne bourgeoisie est touchée, qu’elle craint pour sa vie, alors tout est possible.

 

 

La vieille résistance française à un pouvoir meurtrier, celui qui envoyait les petits gars se faire faucher sur les champs de la Marne par les mitrailleuses de l’ordure mondialiste Zaharoff, soutenu et financé par les puissances oligarchiques et bancaires de tous les pays producteurs du premier conflit mondial, cette vieille résistance est en train de revoir le jour et de viser les responsables.

Oui, on dirait la vieille haine contre les nantis, mais ça, c’est la version des nantis. En vérité, il s’agit d’un réflexe de défense et de survie d’un peuple qui voit où mène la politique antinationale et antisociale pour laquelle ce même peuple, égaré, aveuglé, vote depuis 50 ans ; depuis cette révolution orange qui a installé le mercantilisme américain aux commandes avec son idéologie sioniste – car l’un ne va pas sans l’autre –, histoire d’écraser la spiritualité chrétienne et la logique grecque.

On voit d’ailleurs aujourd’hui que toute spiritualité est condamnée (l’Église doit brûler !) et que toute logique (la logique mène à la vérité) est battue en brèche par ces mêmes puissances médiatico-politiques. On vit une période irrationnelle et déspiritualisée qui appelle à un changement fort, une révolution des esprits, qui va faire tomber les immenses escrocs aux commandes, ces individus qui haïssent la France et les Français mais qui les exploitent jusqu’au trognon, n’hésitant pas à menacer leur vie le cas échéant, lorsqu’ils commencent à comprendre comment et par qui fonctionne l’exploitation.

Oui, le virus est bien la punition « divine » pour la révolte des Gilets jaunes, mais il se pourrait bien que cette énième saloperie oligarchique se retourne contre ceux qui nous exploitent.

 

À ne pas manquer, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2419989
    le 28/03/2020 par Diogène
    Non, Sire, c’est une révolution !

    Merci à l’auteur de cet excellent article, et à E&R, pour la mise à disposition.

    D’aucun prennent Jacques Attali, pour une sorte de prophète un peu fou, ou du moins fantasque, ce qui est certainement une très grosse erreur.
    Jacques Attali est beaucoup plus certainement un mondialiste, parmi les plus dangereux de la planète.

     

  • #2419996
    le 28/03/2020 par Otto75
    Non, Sire, c’est une révolution !

    Il y a quelques jours E&R, à travers une missive de Me Viguier, exige l’ouverture d’une enquête contre Macron et son gouvernement !
    Aujourd’hui la dernière vidéo Soral a (presque toujours) raison – Réflexions sur le couillonavirus !
    Mais aussi cet excellent papier !
    Ai comme l’impression que nous allons enfin partir au combat contre cette petite clique parasitaire que nous avons depuis trop longtemps dans les pattes, et c’est tant mieux !
    AS rentre de plus en plus dans l’Histoire de France, et ce par la grande porte

     

    • #2420106
      le 28/03/2020 par Matthieu01
      Non, Sire, c’est une révolution !

      " par la grande porte"

      Celle réservée à ceux qui restent debout. Les autres, les penchés, passent par de petites portes qui se révèlent systématiquement être des trappes.


  • #2420004
    le 28/03/2020 par Draner
    Non, Sire, c’est une révolution !

    Excellente analyse qui est on ne peut plus évidente de notre histoire actuelle. Merci à l’auteur. Je vais partager en souhaitant que les moutons arrêteront de bêler.


  • #2420020
    le 28/03/2020 par lila bleu
    Non, Sire, c’est une révolution !

    Les journalistes retiennent leur souffle quand J. Attali parle, il règne une atmosphère religieuse comme s’il était leur messie... Et pourtant des conneries, il en sort du genre : "la France fait des révolutions, elle ne fait pas de réforme" sous-entendu les choses avancent que lorsque le peuple fait la révolution.

    Ah oui, depuis 50 ans, le métissage forcé, la destruction du tissu économique, la privatisation des joyaux industriels, les théories genrées, l’avortement généralisée, les lois liberticides, la gestion catastrophique de la pandémie, etc., c’est de la génération spontanée ?

    C’est ce gourou avec sa clique de marionnettistes oligarchiques qui détruisent le pays en manipulant la démocratie et son bras armé, le 4ème pouvoir, les merdias.


  • #2420072
    le 28/03/2020 par DardarLerex
    Non, Sire, c’est une révolution !

    Jacques Attali, "nous Français", ne voulons plus vous voir à la télévision, c’est capté ?


  • #2420077
    le 28/03/2020 par Phiddipidès
    Non, Sire, c’est une révolution !

    Jacquot, il va falloir d’entraîner à la course à pied ! Çà tombe bien, le formulaire dérogatoire imaginé par la bande de tocards que tu as grandement contribué à mettre au pouvoir comporte une case "activité physique" !
    C’est l’éternel retour du concret nietzschéen !


  • #2420089
    le 28/03/2020 par Syzygy
    Non, Sire, c’est une révolution !

    Eloquent ! Bravo !
    "l’Eglise doit brûler" ! Tiens donc, comme dans le programme de la Révolution judéo-bolchévique qui a envoyé 30 millions de Chrétiens au goulag ! Aujourd’hui, les églises russes sont pleines à craquer chaque dimanche ! La dimension spirituelle de l’Homme est indestructible. Aucun culte de la personnalité ne peut remplacer Dieu.
    Y’en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes... !


  • #2420098
    le 28/03/2020 par Karim
    Non, Sire, c’est une révolution !

    Donc c’est lui qui écrit les programes, qui a voté pour lui ?


  • #2420111
    le 28/03/2020 par Jobi Joba
    Non, Sire, c’est une révolution !

    En 1914, ils ont tenté l’invasion. C’est à dire la guerre visible en plein jour. Désormais, c’est l’infiltration. Ils se sont infiltrés dans nos gouvernements, nos facs, nos médias. Ils ont lancé un nouvel assaut d’un hiden ennemy, comme le dit Trump qui ne fait pas seulement référence au virus. C’’est dur mais c’est notre chance de reprendre notre souveraineté. C’est le temps des vrais hommes.


  • #2420146
    le 28/03/2020 par Denis Jaisson
    Non, Sire, c’est une révolution !

    Ah, quand un pseudo-intellectuel, dont les livres les plus connus se distinguent mal d’autres ouvrages moins connus (copié-collé) voit les choses par le petit bout de sa lorgnette... Mais ce n’est pas la France rurale qui fait la révolution, pour deux raisons, qui sont de l’ordre de l’évidence pour celui dont la survie alimentaire dépend de ce qu’il PRODUIT. Un paysan ne fait pas la révolution car il n’en a pas le TEMPS et parce qu’il est CONSERVATEUR.


  • #2420170
    le 28/03/2020 par edelweiss
    Non, Sire, c’est une révolution !

    Il y a 4 ans Attali le Mage extra lucide avait prédit "un Président choisi par vous les français..tous nous français, parce qu’un Président qui serait imposé qui n’aurait pas de programme mettrait la population en colère et il y aura une révolution dans ce pays avant 2022, je vous le dit il y aura une révolution".. "Nous voulons un raz de marée, nous voulons un programme ambitieux tel que le notre, ensuite on verra pour le candidat", Mais qui est ce NOUS que les français n’ont pas choisi ? qui est ce NOUS qui aurait à choisir un candidat intronisé par avance ? qui est Attali pour dicter ses directives aux français et faire opiner du bonnet les bonniches du PAF à chacune de ses interventions ? cette arrogance lui fait sans doute négliger que la révolution qu’il entrevoit le placera parmi les premières têtes coupées..


  • #2420220
    le 28/03/2020 par listener
    Non, Sire, c’est une révolution !

    A propos du sens qu’il faut donner à la notion de "révolution" (une des questions les plus complexes de l’histoire), il faut saisir ce que les grecs appelaient une "antinomie". La révolution a un haut et un bas ! C’est son gros problème. Un terme est tout à fait éclairant, c’est celui de "joséphisme".

    Joseph de Lorraine, en tant qu’empereur des Romains, Joseph II (Vienne, 13 mars 1741 – Vienne, 20 février 1790), fils aîné de François de Lorraine, grand-duc de Toscane puis empereur des Romains, et de Marie-Thérèse d’Autriche, il succéda à son père comme empereur des Romains en 1765.

    Il prétendait être un souverain "moderne" et réformiste, bien que ses réformes, trop rapides, n’aient été ni comprises ni acceptées par ses sujets, lesquels étaient donc plus réactionnaires que lui. Logique qu’il ait eu ensuite des gens en France "plus royalistes que le roi".

    Avec du recul, on s’aperçoit que c’était une petite fripouille. Style Frédéric II. Il s’allia à la Prusse et à l’Empire russe pour dépecer la Pologne (1772) et faillit déclencher une guerre européenne en 1778 en voulant s’emparer de la Bavière. Il tenta d’influencer le cours de la politique étrangère de la France en usant de son influence sur sa sœur Marie-Antoinette d’Autriche. Il essaya également de démembrer l’Empire ottoman en s’alliant à l’Empire russe.

    Quelle fût son idée : « Tout pour le peuple ; rien par le peuple ». C’est pourquoi les réformes qu’il a mises en œuvre sont à comprendre comme une « révolution par le haut », où se mêlent une volonté de progrès et une tentative de consolider la monarchie, grâce à des mesures que le souverain prenait sous l’inspiration des philosophes rationalistes Grotius, Pufendorf ou Thomasius. Joseph II peut être considéré comme l’archétype du despote éclairé. D’ailleurs, il était admiré par les physiocrates, partisans du despotisme légal.

    En fait, il est seulement le père de tous les régimes louis-philippards, que les français méprisent tant. La monarchie belge, le Luxembourg, et la cinquième république née dans le mode "consulaire", en est un sinistre exemple, avec son Romulus Augustule américanisé : Macron !.

    La Révolution, oui, mais pas question qu’elle vienne du "bas". Lénine avait compris cela quand il a débarqué en 1917 à Saint-Péterbourg. Il a dit aux russes : attention, vous allez vous faire voler la révolution ! Le problème, c’est qui’il a occupé le haut.

    Et Macron, c’est "Rien pour le peuple, et rien non plus par le peuple" Rien.


  • #2420253
    le 28/03/2020 par Armaguédon
    Non, Sire, c’est une révolution !

    Attali le sionardovirus qui va faire crever la France entière !


  • #2420274
    le 28/03/2020 par Krach 40
    Non, Sire, c’est une révolution !

    Ca commence la spoliation ! Les petits épargnants ne toucheront pas de dividendes par décision de l’Etat ! Interdiction de verser des dividendes pour les société qui ont reçu de l’aide de l’Etat !!! Super cadeaux aux patrons du CAC 40 sur le dos des épargnants et petits porteurs !
    Ce grand dépendeur d’andouille de Le Maire a été chargé d’annoncer la nouvelle ! Autrement dit l’Etat distribue des aides aux grands groupes sans conditions et sans se demander avant s’ils ont fait des bénéfices suffisants qui auraient permis de verser des dividendes ! Cette manoeuvre grossière est encore un énorme cadeau au grand patronat avec la bénédiction des syndicats (il est où le teigneux Martinez, là ? il est confiné ? il est sous cloche ?).
    Les petits épargnants ont déjà perdu les 2/3 de leurs économies en actions et en plus ils ne toucheront pas de dividendes ! A ceux qui s’en réjouiraient, attendez- vous à être tondu à raz quand votre tour viendra ......

     

    • #2420406
      le 28/03/2020 par gélase
      Non, Sire, c’est une révolution !

      Dividendes qui rappelons le rémunère à faible taux et forte imposition fiscale le prêt d’argent à l’entreprise...c’est pas vraiment un cadeau comme certains aiment à le laisse croire... (pour fout’lamerd, fout’lamerd.... ???)


    • #2420433
      le 28/03/2020 par roonui
      Non, Sire, c’est une révolution !

      Tu as oublié de dire que l’Etat distribue non seulement tout en haut, mais aussi aux migrants tout en bas !
      Et au milieu, ce sont les Français ! Les vrais !
      RÉVOLUTION !!!


    • #2421075
      le 29/03/2020 par Sedetiam
      Non, Sire, c’est une révolution !

      Ce n’est pas tout à fait ça et ce serait même plutôt l’inverse (pour une catégorie) : si les boîtes décident de verser des dividendes cette année (aux petits comme aux gros porteurs, donc), elles ne pourront prétendre ni au report de charges sociales et fiscales, ni à la garantie d’Etat sur les prêts (dès lors qu’elles rentrent aussi dans ce critère).
      Il n’y a aucune boîte qui entre dans ce cadre de pouvoir percevoir des aides, quelle que soit sa forme juridique et le nombre d’employés qui va jouer à la conne, parce que c’est le risque de ne plus avoir de trésorerie que de ne pas pouvoir bénéficier de cet emprunt <= 25% du CA <= 1 milliard si le solde était bénéficiaire l’an passé, à 0.25% sur un an et/ou échelonné à 1.25% ensuite sur une période à définir, ceci garanti par l’état, de ce que je crois comprendre d’un DAF du cercle.
      D’autant qu’elles font l’avance des 84% des salaires du chômage partiel, l’État devant filer son accord pour chaque cas : complexité lorsque tu nous tient.
      Seule les boîtes au-delà de 1 milliard de CA et bénéficiaires sur l’exercice passé, s’amuseront peut-être ; tout dépend de ce que les gros voudront encaisser leurs dividendes : s’il y en a ! Vu l’effondrement de la bourse...


  • #2420302
    le 28/03/2020 par Archimede
    Non, Sire, c’est une révolution !

    La vieille résistance française à un pouvoir meurtrier,"

    Merci j’ai bien rigolé.
    Par les temps qui courent ca fait du bien !!


  • #2420303
    le 28/03/2020 par Zouzou
    Non, Sire, c’est une révolution !

    Il a toujours pas demandé l’euthanasie, celui la ?... Suis je bête, il ne l’a préconise que pour les autres...

     

  • #2420349
    le 28/03/2020 par chat lent
    Non, Sire, c’est une révolution !

    la révolution c’est que ceux qui s’invitent ne s’inviteront plus,
    que les médias enchainés ne le soient plus,
    que l’amour devienne roi, mais là on en est très loin.
    la révolution ne s’attend pas elle se vie chaque jour dans nos actes en étant sourds à leurs asticotages de bas étages.

     

    • #2421528
      le 30/03/2020 par awrassi
      Non, Sire, c’est une révolution !

      Ce faisant,n tu ne changes rien, donc tu ne révoltes rien ; ni pour toi ni pour tes prochains. Tu t’accommodes, sans plus et sans avoir aucun impact sur la vie et ton environnement.


    • #2421586
      le 30/03/2020 par mamamia
      Non, Sire, c’est une révolution !

      C’est drôle comme certains pensent que rester chez soi c’est ne pas agir.

      Éduquer nos enfants, leur apprendre à élever des bêtes les abattre et les préparer, leur apprendre à faire germer les graines, à entretenir un potager. Leur apprendre à rester une bonne personne malgré le nombre d’ordure sur cette planète. Leur apprendre à ne jamais croire un gouvernement. Leur apprendre que faire pleins enfants : c’est déjà de la résistance ! Car ces enfants, avec un savoir traditionnel et un libre arbitre, seront ceux qui peuplerons la terre de demain. Et leur apprendre à vivre sans eau courante ni électricité aussi ...

      Voilà comment chez nous, nous résistons !

      Alors qu’importe si certains pensent que nous ne faisons rien car nous restons chez nous. Car nous, nous savons que notre travail donnera ses fruits dans peut être 50 ans, 100 ans. Nous léguerons des terres et des possibilité d’autonomie à notre descendance, et un savoir qui les rendra indépendant des puissants de ce monde.

      Croire que résister, c’est agir et en voir les résultats dans l’immédiat est ce qu’il y a de plus idiot. La véritable résistance se fera sur plusieurs générations avec notre descendance. En leur apprenant l’autonomie et les piège de ce système.


  • #2420366
    le 28/03/2020 par glaber
    Non, Sire, c’est une révolution !

    Justement, on parle de révolution "provenant du peuple" pour faire sauter les têtes mais surtout le gouvernement profond. mais est ce que cette révolution admettons, qui ferait suite à l’épisode du corrona virus ne serait pas voulu tout comme cette vague d’épidémie avait été désiré comme le savait Anthony S. Fauci "Aucun doute que Trump aura à faire face à une épidémie de maladies infectieuses surprises"

    Car le danger serait aussi que cette révolution soit contrôlé, si les têtes d’affiches (pouvoir visible) saute c’est pas bien grave tant que le pouvoir profond en France reste. C’est ce que je me demande aussi.

     

    • #2421529
      le 30/03/2020 par awrassi
      Non, Sire, c’est une révolution !

      La révolution doit être populaire non bourgeoise, et ceux qui la guident ou la dirigent doivent être issus du peuple ; c’est simple ! Il suffira de lire leur arbre généalogique et leur déclaration d’impôts !!


  • #2420495
    le 29/03/2020 par Autre sémantique.
    Non, Sire, c’est une révolution !

    « Non, Sire, c’est une révolution ! » mieux c’est une récupération, notre parachute doré après cette douloureuse épreuve. Après récupération de notre outil de production (notre pays car nous ne sommes pas nomades, ni banquier, ni rentier) nous pouvons organisé avec nos camarades cheminots et personnels navigants des convois pour Gstaad (près de leur patrimoine) et des ponts aériens (vers Dubaï, Monaco et autres). Débarrasser de ces incompétents le pays ne peut que retrouver sa place des Trente Glorieuses bâti par des entrepreneurs.


  • #2420502
    le 29/03/2020 par fajs
    Non, Sire, c’est une révolution !

    Parfait, mais vous en dites un peu trop.
    Attention, l’ennemi nous lit et nous écoute !


  • #2420542
    le 29/03/2020 par Darmine
    Non, Sire, c’est une révolution !

    1:01 joli lapsus...


  • #2420552
    le 29/03/2020 par Titi
    Non, Sire, c’est une révolution !

    Ce n’est pas un français ce type là !!!

     

    • #2421483
      le 30/03/2020 par Populo-Blanc
      Non, Sire, c’est une révolution !

      C’est le grand papa de Franklin la tortue
      Tu vois pas la ressemblance ?
      C’est parce-que tu n’as pas l’habitude de le voir sans son milieu naturel
      À côté de salades et de pissenlit avec maya l’abeille et Jiminy Cricket
      Si non tu l’aurais reconnu


  • #2420596
    le 29/03/2020 par Sion Dujambon
    Non, Sire, c’est une révolution !

    La première question qui me vient en tête quand je vois ce vieux clown triste, c’est : "Et toi, tu te planqueras où, le jour venu ?". La révolution, oui... à condition d’avoir Attali !

     

    • #2420918
      le 29/03/2020 par Eric
      Non, Sire, c’est une révolution !

      On pourrait s’en poser une autre plus précise encore et d’actualité : Où est Jacquou en ce moment ? Et pourquoi ne nous pond-il pas un article sur la joie et la satisfaction incommensurables que lui procure la situation actuelle qui est une merveilleuse opportunité de faire avancer son projet et d’accomplir ce rêve merveilleux d’une Jerusalem capitale d’un monde sur lequel elle règnerait donc ? « Pax » judaïca. Les Charlies ont déjà commencé d’applaudir leur propre soumission tous les soirs à 20h ! Il y en a qui sont prêts visiblement et qui en redemandent. Pas moi.


  • #2421163

    Je vous trouve bien optimiste.


  • #2421482
    le 30/03/2020 par Armando
    Non, Sire, c’est une révolution !

    Les derniers couplets de la Chanson de Craonne sont très subversifs et expriment la colère du peuple contre les possédants profiteurs de guerre. Je pense aussi à la "Ravachole" , chanson anarchiste un peu antérieure à la Grande Guerre, qui clame " mort à la bourgeoisie" et " vive le son de l’explosion".


  • #2421523
    le 30/03/2020 par awrassi
    Non, Sire, c’est une révolution !

    "Devant l’épouvantable expérience soviétique", dites-vous ? Croyez-vous que le tsar et la monarchie de droit divin auraient laissé leur pouvoir et privilèges PACIFIQUEMENT ? Demandez à une omelette si les oeufs ont été épouvantablement cassés ou s’ils se sont défaits PAISIBLEMENT ! Ce sont les mots qui véhiculent les idées et il faut faire attention à leur sens ...


Commentaires suivants