Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

ONLI Hebdo #8 – La fin de Jamel Debbouze

On nettoie l’info, l’émission de la Rédaction d’E&R

Les médias dominants salissent votre esprit ? De Brague & Korias sont de retour et nettoient désormais l’info chaque semaine !

 

Au sommaire de cette émission :

- Jamel Debbouze et la sclérose de l’industrie du divertissement français

 

Écouter l’émission :

 


 

Participez au combat de la Rédaction
avec le financement participatif !

 


 

Retrouvez les podcasts de l’émission sur le site d’ERFM !

 

Voir aussi :

28 juillet
ONLI Hebdo #45 – Plan de relance de l’économie ou de l’Union européenne ?
4
21 juillet
ONLI Hebdo #44 – Cathédrale de Nantes : un pas de plus vers le nouveau monde ?
12
14 juillet
ONLI Hebdo #43 – L’Éducation nationale dans le viseur
21
6 juillet
ONLI Hebdo #42 – L’opposition verte, sparring-partner idéal pour Macron 2022
35
29 juin
ONLI Hebdo #41 – Derrière la seconde vague, la mutation du capitalisme
7
22 juin
ONLI Hebdo #40 – Dijon brûle-t-il ?
13
15 juin
ONLI Hebdo #39 – Les États-Unis peuvent-ils exploser ?
25
8 juin
ONLI Hebdo #38 – Un comique à l’Élysée ?
12
1er juin
ONLI Hebdo #37 – L’affaire George Floyd
67
25 mai
ONLI Hebdo #36 – Les véritables enjeux de l’affrontement entre la Chine et les États-Unis
10
18 mai
ONLI Hebdo #35 – Drahi vend Libé : état des lieux de la presse en France
8
11 mai
ONLI Hebdo #34 – Loi Avia et auto-amnistie : c’est la panique !
5
4 mai
ONLI Hebdo #33 – Remaniement, union nationale, 2022 : topo sur la sclérose politique
15
27 avril
ONLI Hebdo #32 – Les véritables enjeux derrière la chute du prix du baril de pétrole
10
20 avril
ONLI Hebdo #31 – Faut-il piquer Bill Gates ?
32
13 avril
ONLI Hebdo #30 – Macron déconfiné (de l’Élysée) ?
31
6 avril
ONLI Hebdo #29 – Le coronavirus et la dislocation de l’UE
15
30 mars
ONLI Hebdo #28 – Pendant ce temps dans le reste du monde...
10
24 mars
ONLI Hebdo #27 – Guerre contre le virus ou guerre contre le peuple ?
25
16 mars
ONLI Hebdo #26 – Coronavirus : la menace fantôme ?
52
9 mars
ONLI Hebdo #25 – Foresti et les féministes soralisées par les sionistes !
46
2 mars
ONLI Hebdo #24 – César 2020 : le culturo-mondain au bout du rouleau
35
24 février
ONLI Hebdo #23 – GriveauxGate 2 : Branco starifié et Buzyn en embuscade
25
17 février
ONLI Hebdo #22 – GriveauxGate : scandale sexuel ou élimination politique ?
35
10 février
ONLI Hebdo #21 – Gérard Fauré ou le chant du cygne de la République ?
33

En lien, sur E&R :

Soutenir ERFM

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

45 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2319423
    le 11/11/2019 par Jamel3bouzze
    ONLI Hebdo #8 – La fin de Jamel Debbouze

    Jamel, Elmaleh, Dubosc, Semoun, Timsit, Sy, Eboué... 1 à 1 tombent les animateurs de cette société du spectacle qui assure l’organisation de l’apparence (Debord, 1967).


  • #2319429
    le 11/11/2019 par john queneldy
    ONLI Hebdo #8 – La fin de Jamel Debbouze

    Il est mort comme un gnome, et debbouze, les deux pieds dans la bouse, jusqu’au bout... Un soldat méconnu du national-sionisme.

     

  • #2319444
    le 11/11/2019 par anonyme
    ONLI Hebdo #8 – La fin de Jamel Debbouze

    "socialo-sioniste" drôle d’expression ! qu’entendez-vous par là ; certes il fut un temps, le temps des kibboutz, où les sionistes étaient socialistes,mais il y a longtemps que ça n’existe plus tout ça, ça fait longtemps que les sionistes sont devenus de droite, et même d’extrème-droite, racistes, hyper—affairistes, capitalistes effrenés impérialistes, intégristes religieux, etc.Parlez-vous de socialisme français ?mais socialiste au vrai sens du terme, le sens du dictionnaire, le sens des années 60, il n’y a plus de parti en France qui soit socialiste, peut-être le PRCF ? à part ça le parti que les journaputes appellent de ce nom est un parti de droite réactionnaire, bourgeois, anti-social, flicard, néo-libéral, affairiste, atlantiste. Comme les sionistes certes, mais peut-on légitimement appeler ça du socialo-sionisme sans faire de la propagande manipulatrice , indigne et dépourvue de sens ?
    mais comme disait Camus "celui qui déforme le sens des mots ajoute au malheur du monde"

     

    • #2319518

      Ce n’est que mon humble avis mais je pense que vous confondez "etre du coté social" et "se revendiquer du coté social".
      Vous avez selon moi a la fois parfaitement raison et tord : en effet le sionisme est de droite voire d’extreme-droite, ...... mais par exemple un BHL se dit de la gauche sociale :-)


    • #2319682

      @anonyme
      Socialo-sioniste : désigne l’infiltration du Parti Socialiste par les sionistes (Dray, Fabius, Moscovici...).
      Judéo-bolchévisme : manipulation du communisme par une communauté identifiée pour la promotion de sa lutte messianique.
      T’aurai pas un peu dormi ces dernières décennies...


    • #2319734

      Je me joins aux deux commentaires précédents. En lieu et place de ce que vous considérez comme dépourvu de sens ou déformé, il y a en fait ce que vous n’avez pas envisagé, à savoir votre propre incompréhension. Dans le genre, voilà qui ajoute au malheur du monde !


  • #2319468
    le 11/11/2019 par Gargamel
    ONLI Hebdo #8 – La fin de Jamel Debbouze

    Excellent merci beaucoup


  • #2319527

    Ce que je relève chez ce Jamel c’est qu’il ne s’est vraiment pas renouvelé, on dirait que le monde lui glisse dessus. A part le film sur les soldats des colonies réhabilités, c’est le calme plat. Quant à sa femme elle semble complètement sous hypnose (des reportages dégoulinants sur "son parcours" ses "amis du quartier" et jusqu’à récemment où on le voit en train de faire ses courses bio ! Je parle d’extraits chopés vite fait sur les réseaux sociaux). On essaye encore de nous le vendre malgré ses échecs cuisants et le "désamour" du "public"...


  • #2319528

    De la pipe, du pipeau, du people.


  • #2319559

    Bonjour, Ce reflux “conservateur” est en voie de récupération par le système, meme par des humoristes.


  • #2319635
    le 11/11/2019 par L’Incorruptible
    ONLI Hebdo #8 – La fin de Jamel Debbouze

    Encore une fois excellente émission.
    J’aime beaucoup le format court et le principe du sujet unique traité à fond.
    Ce qui ne m’empêche pas d’avoir une nouvelle fois apprécié la dernière livraison de Youssef Hindi et Gearod O’Colmain, riche, très riche en infos et en analyse. Merci messieurs !


  • #2319676
    le 11/11/2019 par Saladin
    ONLI Hebdo #8 – La fin de Jamel Debbouze

    Quelqu’un peut il me donner la définition de Trotskiste ici qui définirait les gens comme Edwy Plene... ?

     

    • #2319902

      Hahaha, ça pourrait ressembler à ceci : internationalistes se revendiquant proches des luttes populaires (de "gauche"), et combattant l’oligarchie (de "droite") qu’ils exècrent. Le tout vers un monde sans passé, ni cultures, ni frontières... Le même que le monde capitaliste qu’ils vomissent, avec Jérusalem comme capitale si possible :). Mais la base n’en est pas consciente, l’idéologie ne demandant pas de réflexion...


  • #2319681

    Ce sont plusieurs horloges qui tournent en meme temps (fin de l’antiracisme, néo-conservatisme etc...)
    effectivement, il y aura des “éclaboussures” & des “dégâts collatéraux”.Cordialement.


  • #2319835
    le 11/11/2019 par Il est où le soleil
    ONLI Hebdo #8 – La fin de Jamel Debbouze

    Format court,excellent De Brague et Korias !!
    Du bon ONLI !!


  • #2319843

    Jamel de Bouse .


  • #2319918
    le 11/11/2019 par argiotalus
    ONLI Hebdo #8 – La fin de Jamel Debbouze

    le bouzzier est un insecte qui se sert des excréments des autres pour manger et vivre !

     

  • #2319997
    le 12/11/2019 par RKrishna
    ONLI Hebdo #8 – La fin de Jamel Debbouze

    Emission intéressante qui explique un peu les coulisses de la télé et du cinéma.


  • #2320025
    le 12/11/2019 par Michoux
    ONLI Hebdo #8 – La fin de Jamel Debbouze

    En ce qui me concerne, je n’ai aucun problème à visionner les épisodes 4 et 5 sur Youtube.


  • #2320047
    le 12/11/2019 par argiotalus
    ONLI Hebdo #8 – La fin de Jamel Debbouze

    l’artiste à un bras qui sert la soupe aux vendeurs de pantalons à une jambe ,l’ironie du sort sans doute

     

  • #2320086
    le 12/11/2019 par Jidosan
    ONLI Hebdo #8 – La fin de Jamel Debbouze

    N’oublions pas le lapsus révélateur (pléonasme) de Julien Dray lorsqu’il avait dit Parti Sosioniste au lieu de Socialiste à un micro tendu je ne sais plus quand ni par qui... Passer du Socialo-Sionisme (SoSi) au National Sionisme (NaSi ou NaZi en anglais et en allemand) est, finalement, une suite logique au projet biblique qui domina Sion !


  • #2320130

    Debouze était assez marrant au début, ’faut le reconnaitre.
    Mais je ne l’ai jamais senti sincère en rien. Ca m’a toujours gêné.

     

    • #2324005
      le 18/11/2019 par Michelly58
      ONLI Hebdo #8 – La fin de Jamel Debbouze

      Moi je l’ai jamais trouvé drôle, certains de humoristes du Jamel Comedy Club était plus doué que lui. Mais bon rien ne vaut les sketchs de Dieudonné pour moi maintenant.


  • #2320150
    le 12/11/2019 par Jacques
    ONLI Hebdo #8 – La fin de Jamel Debbouze

    Très intéressant ce que vous dites sur le cinéma français.Entre la bande à Dujardin ( Bedos) ,Guillaume Canet ( son pote Gilles Lellouche qui va incarner Obélix), ce n’est que du copinage, j’ai vu également que Omar Sy avec la belge Effira vont incarner deux policiers gardiens de la paix qui vont décider de désobéir et de « sauver » un migrant (clandestin) qui doit être expulsé...En attendant le J’accuse qui va se bider.
    Il reste Olivier Marchal que j’apprécie beaucoup ( lui vient du monde du travail a été capitaine en PJ) et qui tourne Bronx .


  • #2320196
    le 12/11/2019 par drkside
    ONLI Hebdo #8 – La fin de Jamel Debbouze

    Les artistes sont toujours le fruit d’une époque. Rare sont ceux qui survivent a l’épreuve du temps. Ce qui est triste c’est qu’il se sente obligé, a son age, de jouer encore les jeunes de banlieue des années 90.
    Dieudonné est un cas vraiment a part. A croire que ses déboires avec la justice et les médias lui ont été bénéfiques dans le sens ou ils l’ont forcé a s’adapter, contrairement aux autres qui pouvaient se reposer un temps sur leur laurier avant de tomber dans le ridicule.


  • #2320219

    Djamel a du talent, oui, mais celui que l’on pense... c’est avant tout un animateur (comme l’oublié Lagaffe de la télé). Rien à voir avec le talent des authentiques comédiens qui bossent pendant des années les fondamentaux du théâtre et dont certains passent à la télé ou au ciné parce qu’à l’évidence ça rapporte beaucoup plus que le théâtre vivant.

    L’époque à fabriqué des profils hystériques, voire tout simplement histrion. Cela va avec la société du spectacle Deborienne. Quand on naît immergé dans l’image omniprésente et dans la mise en scène d’absolument tout on trouve normal d’adopter le même comportement d’histrion.

    Culotté, gonflé, provocateur sont les mamelles des profils d’aujourd’hui qui font dire souvent de la part des géniteurs de ces histrions que leur rejetons "a toujours été doué pour faire le rigolo". Le comportement théâtral est devenu courant dans notre société consumériste dont la consommation perpétuelle ne repose que sur la mise en scène mensongère des produits, fussent-ils des humains.

    Debouze a effectivement été un produit du système, mais il est infichu d’incarner un autre rôle que lui-même. Ces quelques tentatives théâtrales ont été des fiascos achevés (comme pour Foresti qui entame sa descente). Faire l’acteur n’exige jamais que l’on incarne vraiment un rôle. Delon, devenu lucide sur ce point avec l’âge, le rappelle à l’occasion. "Je joue ce que je suis" rappelle-t-il quand certains lui reprochent de jouer toujours de la même façon.

    Les humoristes, dans la grande majorité, font du "seul en scène" parce que précisément ils ne veulent ni ne savent jouer en collectif. Debouze, de surcroît, a fait ses premiers pas de rigolo dans la Ligue d’Impro de Marcq en Barœuil... une discipline que je connais très bien (je suis une vétérante en France de cet art) mais qui a la fâcheuse tendance d’accentuer le jeu en individualiste... malgré l’apparence des matchs censés fonctionner en coopération.

    Souvenez-vous de Smaïn qui fut, lui aussi, en son temps, "l’arabe de service" dans une France qui commençait à se rendre compte que la communauté beur, oubliée par les élites, commençait à bouger dans les banlieues. Le rigolo de service à disparu totalement des écrans... sans surprise.

     

    • #2320436
      le 12/11/2019 par drkside
      ONLI Hebdo #8 – La fin de Jamel Debbouze

      @sev

      Sauf que Smaïn avait un vrai talent. Lui méritait de rester sous les projecteurs contrairement a Jamel.


    • #2320672

      Smaïn n’a,pas plus de "vrai talent", ces dernières tentatives cinématographiques furent des fours et il n’a jamais écrit un seul texte de théâtre (il ne sait le faire) ni un scénar puissant pour le cinéma. Smaïn à investi dans la restauration et c’est ce qu’il fait le mieux


    • #2321056
      le 13/11/2019 par drkside
      ONLI Hebdo #8 – La fin de Jamel Debbouze

      @sev

      Je parle de son talent de comédien, pas d’auteur. Je n’ai vu que deux films avec lui. "Le Téléphone sonne toujours deux fois" et "On peut toujours rêver". J’ai trouvé qu’il se défendait plutôt bien, même si je les ai surtout regardé pour les Inconnus et Pierre Richard. Je me suis surtout intéressé a ses spectacles. Apres, c’est une affaire de gout j’imagine, mais je n’attribue pas le talent d’un artiste aux résultats du box office.
      Navré que vous n’ayez pas réussi a percer, mais ce n’est pas une raison pour rabaisser ceux qui réussissent et vous réjouir de ceux qui tombent dans l’oubli.


  • #2320232

    C’est Jamel et non Djamel.


  • #2320505
    le 12/11/2019 par anonyme
    ONLI Hebdo #8 – La fin de Jamel Debbouze

    Outre le fait qu’il ne soit plus in comme avant, je crois que la raison de sa chute de popularité est tout simplement le fait que le produit qu’il représentait est venu à son terme. Je crains que vous avez parlé bcp pour ne rien dire au fait. Le contexte, les jeunes ont complètement changé. On parle même de mutation anthropologique en ce qui concerne les jeunes ; ce qui n’est pas peu dire. Dans le paradigme que nous vivons maintenant, il n’a pas sa place. C’est tout, pas besoin d’en rajouter ; et dans peu de temps, ce sera aussi le cas pour Dieudonné. Ces gens-là s’éteignent par eux-mêmes, pas besoin d’y tjs mêler un tas de trucs pour en expliquer la raison. Certes oui, y en qui sont soutenus-imposés par les médias comme Kev Adams. Mais bon ça marche, les gonzesses l’adorent. Doit-il pour autant se sentir coupable ?

     

    • #2324010
      le 18/11/2019 par Michelly58
      ONLI Hebdo #8 – La fin de Jamel Debbouze

      Dieudonné sera toujours dans le coup car lui a un vrai talent, il est suivi par beaucoup de jeunes d’ailleurs, évitez de faire des comparaisons grotesques.


  • #2320523

    Super émission, supers éclairages de Korias sur le système Debbouze et plus largement sur le système des médias en France. On passerait des heures à l’écouter sur la question, tant c’est tentaculaire. Et comme on a été des années complices en tant que spectateurs on culpabilise presque " ouaw comment j’ai pu ne pas voir ça ? ".

    Du coup ça amène exactement à la conclusion que le public sera soit plus conscient soit plus con, et ça se vérifie au quotidien.

    Alors, suggestions d’émissions :1) les nominations, cooptations dans les services de culture à tous les niveaux, car on a plus de chance quand on vient de nul part d’effectuer un voyage dans l’espace que de travailler ans dans un service public li à la culture.

    Un sujet qui a bien été traité par ADBK sur youtube pendant la diabolisation de la quenelle et qu’il est toujours bon de remettre sous les feux de la rampe c’est les éléments de langage imposés par certaines officines et qui repris par les medias et gouvernements finissent comme des vérités assénés à l’école, ou aboutissent à des lois.

     

    • #2324013
      le 18/11/2019 par Michelly58
      ONLI Hebdo #8 – La fin de Jamel Debbouze

      @Ella On pouvait pas savoir, de l’école jusqu’à à la télé on nous a toujours pris pour des dorades sauvages. L’important c’est que l’on s’est détaché de cet appareil de propagande et que l’on se rééduque. Grâce à ER j’ai appris à détecter les manipulations de la télévision, déjà que j’ai délaissé la télé pour internet mais depuis que je fréquente la réinfosphère je ne la regarde plus du tout.


  • #2320590

    Les nuls, les Robins des bois, les Nouveaux, De caunes et Garcia, Khad et Olivier, Omar et Fred, Solo et le Bolloc’h, Éric et ramzy, etc

     

    • #2320626
      le 12/11/2019 par mondialisto-sceptique
      ONLI Hebdo #8 – La fin de Jamel Debbouze

      Dans le lot, seuls De Caunes et Garcia me faisaient rire (grâce sans doute aux textes de Laurent Chalumeau), malgré l’insupportable entre soi branchouille parigo de la paire Gildas-De Caunes. Les autres, j’ai jamais pu les blairer : les Nuls, de la vulgarité pas drôle. Je crois que ce qui m’agaçait le plus c’était le panurgisme de mes semblables à l’époque qui trouvaient (ou se forçaient à trouver) ça génial par peur d’être traités de ringards. La dictature du cool. Debbouze a, tant mieux pour lui, bénéficié de l’aura (très surfaite) de Canal Plus, et sans doute aussi de l’abrutissement général. Mais il n’y a rien de surprenant à le voir se casser la gueule, surtout maintenant qu’il s’est rempli les poches. Il en est de même de tous les tocards estampillés Canal Plus, qu’on nous a fourgués de force dans le cinéma français comme bien expliqué par D. Korias. Des réalisateurs et acteurs kleenex dont, j’espère, les futures générations n’auront pas plus d’estime que pour les productions Pecassiennes.


    • #2320797

      J’ai oublié Pierre, Antoine (déjà cité)Karl, et Gilles
      PAKG...


    • #2320928
      le 13/11/2019 par mondialisto-sceptique
      ONLI Hebdo #8 – La fin de Jamel Debbouze

      Il y avait aussi Albert Algoud. Lui était drôle.Il l’est toujours du reste.


    • #2321152
      le 13/11/2019 par Yassine Benbâtard
      ONLI Hebdo #8 – La fin de Jamel Debbouze

      Jamel Debbouze un sous produit conceptuel dont la date de péremption est dépassée !

      poubelle !


  • #2322719
    le 15/11/2019 par LuLuGaBe
    ONLI Hebdo #8 – La fin de Jamel Debbouze

    Très bonne émission
    Bravo


  • #2323985
    le 18/11/2019 par Michelly58
    ONLI Hebdo #8 – La fin de Jamel Debbouze

    TPMP est dantesque, c’est le dernier cercle de l’enfer tellement Hanouna passe la majorité de son temps à humilier et injurier ses chroniqueurs. Ses gars sont prêts à toutes les reptations pour du fric.


  • #2334202

    Les GUIGNOLS époque Gassio (qui a toujours refusé de lyncher Dieudo d’ailleurs) pouvaient être pas mal . Ils étaient même traités de complotistes par Fourest & C°(signe de qualité) car ils "croient que les usa tirent toutes les ficelles quand ils rebaptisent ce pays la world company, représentée par des clones de Stalone".
    Et leur intro (chaque soir 20h devant des millions de Français) a fait beaucoup pour la cause "complotiste " : PPDA répétait " nous sommes le... (date) et vous croyez encore la télévision" .


Commentaires suivants