Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Parcours, sujets d’étude, lectures : entretien avec Lucien Cerise

 

Comprendre l’ingénierie oligarchique
avec Lucien Cerise et Kontre Kulture :

 

Lucien Cerise décrypte, sur E&R :

 






Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Hum ! L’interviewer passe son temps à jeter des regards à droite, à gauche et en haut et en bas. Bref, il n’est pas tout seul et c’est pas lui qui choisi les questions qu’il pose !
    De fait, il n’est que vaguement intéressé par les réponses de Lucien !
    Drôle de comportement mais dans quel but, sinon obtenir du savoir à décortiquer ?

     

    Répondre à ce message

  • l’est bon lucien cerise sur ses contenus.mais par contre il n’est pas facile a suivre. C’est comme du francis cousin,faut s’accrocher...

     

    Répondre à ce message

    • Francis Cousin, je captais rien au début, je me suis farci tous ses contenus à la chaîne, et au bout de 2 ou 3 semaines, j’ai commencé à être à l’aise.

      Cerise, il a pas le vocabulaire de Cousin, mais si vous voulez bien comprendre ce qu’il raconte, en réalité, il faut passer par la prise de note (si vous n’arrivez pas à tout saisir en écoutant).

       
    • #2694904

      Lucien Cerise peut parler d’un thème puis partir sur un autre qui y est associé et qui ensuite le mènera de nouveau à un autre. Cependant, une fois la digression terminée, il pourra néanmoins revenir à ce qui était son point de départ.
      De même qu’il peut développer un argument pour ensuite lui porter son contre-argument mais aussi finalement quand même invalider ce dernier par la logique.

      Si je ne me trompe pas, il fonctionne sur le mode des pensées en arborescence.
      Si on fonctionne aussi comme ça, on l’apprécie d’autant plus.

       
  • "Une chimère parasitaire".... tout comme le fric d’ailleurs ;)

    Cybernétique signifie littéralement science de gouverner, ce qui implique que le Système ne gouverne pas par le chaos, mais qu’il gouverne par la science ce qu’il croit être du chaos... le VIvant... vous, moi, les virus et les mauvaises herbes.

     

    Répondre à ce message

  • Toujours un plaisir d’écouter Lucien.
    A quand une émission PTDH ou Le Grand Reset avec lui ?

     

    Répondre à ce message

  • Le goût pour la lecture n’est pas donné à tout le monde ... comment Lucien fait-il pour ne pas s’endormir ou ne pas perdre le fil en lisant.... ? Peut-être qu’il ne le sait pas lui même. Lucien Cerise si vous passez ici des réponses sont les bienvenues.

     

    Répondre à ce message

  • Bonne vidéo, à 53:22 Lucien évoque la source d’un article du « lobby du numérique Français » pourvons obtenir des précisions car le nom évoqué est intranscriptible, merci.

     

    Répondre à ce message

  • Je me souviens d’un Ushuaïa dans lequel Hulot demandait à un inuit s’il ne lui manquait rien... l’interprète a du réinterpréter sa question à plusieurs reprises, au bout d’un certain temps l’inuit a compris ce qu’Hulot voulait dire et lui a répondu que soit il lui manque TOUT, soit il ne lui manque RIEN. Le système du sauvage est clos mais naturel, le système du civilisé est clos mais artificiel, conditionné et établi par des inconnus pas obligatoirement sain(t)s et bienveillants ;)

    L’Utopie est une maladie mentale de la civilisation (euro), provoquée par les conditions misérables imposées aux masses d’individus (égalité tocquevillienne) enfermés physiquement et mentalement, aux écarts de pouvoir dans une même société, et au-delà…

    Bref, autant vivre sur une autre planète est et restera une utopie, autant vivre à poil en forêt ne l’a jamais été ! mdr

     

    Répondre à ce message

  • #2694894

    Une opération d’ingéniérie sociale est vraiment réussie quand la cible réclame spontanément ce qui était prévu pour elle depuis le début. Les deux volets peur/désir étaient parfaitement exprimés dans le slogan “faites l’amour pas la guerre” - une déclaration qui, à priori, paraissait pourtant fort louable.
    Dans les années 60, la société occidentale a vu naître un profond bouleversement qui a changé nos moeurs jusqu’à ce jour. Depuis, les pulsions de notre cerveau reptilien ont gagné du pouvoir sur nos pensées et nos décisions.
    Les narrations fictives (films, séries, pubs, divertissements) ont aussi gagné du terrain dans notre environnement en tant que produits de consommation qui sont vécus comme de brèves expériences cathartiques, avant qu’on ne retombe dans l’hypnose du quotidien.
    Je sais, je ne dis rien de nouveau.

    Par contre, ce qui serait peut être nouveau, c’est d’apprendre que depuis ses premiers pas l’informatique était une branche du comportementalisme et avait pour but d’être intégrée à l’homme.
    D’ailleurs si vous utilisez beaucoup l’outil informatique pour votre travail, vous remarquerez que son usage est essentiellement basé sur des réflexes conditionnés…

    À part ça, comme lors de la dernière intervention de Lucien Cerise relayée par E&R j’avais commenté qu’on analyse plus qu’on n’agit, je vais faire un bref compte-rendu de ma confrontation personnelle aux nouvelles lois orwelliennes. Peut-être que ça aidera quelqu’un.
    Je suis en télétravail depuis plusieurs mois et on m’avait demandé de retourner aux bureaux pour une courte formation. J’avais répondu que oui, mais sans porter de masque pour des raisons médicales. On m’avait demandé une preuve et j’ai envoyé un certification d’exemption qu’un médecin dissident m’avait fait l’été dernier.
    Mon employeur m’a dit en gros que ça ne valait pas pour eux et qu’il voulait un certificat de la sécu.
    Appliquant donc ce que j’appellerai dorénavant la méthode Cahill, j’ai demandé un document signé par la personne qui avait refusé mon certificat, indiquant donc son refus ainsi que le motif de celui-ci. Je n’ai pas eu de réponse depuis plus d’une semaine et j’ai depuis contacté un bureau d’avocat dissident.
    Même si je sais que la bataille est perdue d’avance, il va falloir qu’on commence à accepter que confrontation il y aura et partager le résultat de nos différentes stratégies.

     

    Répondre à ce message

  • #2695022

    @Lucien : la raison pour laquelle le suprématisme blanc ne peut pas marcher est triviale : c’est une insoumission manifeste à la morale inversée christique des derniers-qui-sont-des-premiers qui tient le Monde. Cette morale est toute puissante, toute prise de position publique doit s’y soumettre, il n’y a qu’un discours possible : le Bien c’est défendre des "derniers" (ultra-derniers juifs, femmes, LGBTx, migrants, immigrés, minorités, handicapés) contre des "premiers" (blanc adulte qui produit et se reproduit) qui les "oppriment". C’est parfaitement inconscient et automatique dès qu’on doit afficher une position publique. Défendre des blancs c’est le Mal : c’est défendre des "premiers" contre des derniers, ça ne peut pas marcher, toute le parcours de Le Pen est là pour le démontrer.

    Quand à l’idée de défendre les blancs comme peuple autochtone c’est absolument impossible qu’elle marche pour la même raison : même avec des preuves accablantes de minorité opprimée, les blancs seront toujours considérés comme des "premiers", les présenter comme une minorité opprimée à l’égale des autres sera toujours perçu comme un mensonge répugnant.

     

    Répondre à ce message

  • #2695031
    Le 28 mars à 01:50 par Albert Libertad*
    Parcours, sujets d’étude, lectures : entretien avec Lucien Cerise

    Salut Lucien que penses-tu de Albert Libertad et de Elisée Reclus
    Merci

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents