Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Pierre Jovanovic – Banques : le sauvetage continue / Assurance-vie : le naufrage commence

Au sommaire de cette revue de presse :

1) Encore et toujours des nouvelles de nos amis les banques et fonds spéculatifs

- Quand la Banque Postale veut racheter les agences HSBC, elle avait déjà essayé pour la Monte Paschi
- Le gouverneur de la Banque de France avale son chapeau en n’excluant pas les taux négatifs en France. En septembre, il disait le contraire...
- Les injections de liquidités continuent au profit des banques pour éviter la faillite
- La Société Générale continue à vendre les bijoux de famille : vente de SG Finans, société de crédit scandinave à Nordea Bank (600 millions d’euros)
- Encore une banque dépréciée par sa société-mère (Crédit Agricole), LCL achetée en 2003
- En Suisse, UBS taxe les dépôts en raison des taux négatifs !
- Une mesure de la crise financière parmi d’autres : le Sud-Africain De Beers baisse le prix du diamant, réjouissez-vous mesdames !
- En France, on ne peut plus acheter de bons du trésor, en Angleterre c’est toujours possible. Cette possibilité étant en France réservée aux banques, adieu les placements de « père de famille », pardon de « parent 1 » !
- Albion détentrice du Libor nous réserve une grande surprise

2) Assurances « vides », or, cash, BlackRock : que des bonnes nouvelles !

- Nos impôts pour sauver les assureurs-vie, Bercy vient au secours des assurances plombées par les taux négatifs
- Le lingot papier, une arnaque dangereuse : un lingot pour des millions d’or papier, JP Morgan à la manœuvre avec son trader : un effet John Law !
- La FED rachète les bons du trésor pour donner de la liquidité aux banques en manque de cash afin d’éviter l’explosion de Wall Street
- Le cash de plus en plus restreint, en hollande les DAB sont fermés la nuit
- In vivo, les banques continuent de restreindre le cash en France et retarde les paiements des virements et des chèques, témoignage des lecteurs et auditeurs
- BlackRock n’roll : ça roule en effet pour BlackRock France. Son président (J-F Cirelli), vient d’accéder au rang d’officier de la légion d’honneur

 

Pierre Jovanovic, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Faut vraiment être le dernier des abrutis pour acheter de l’or "papier" !

     

    • Ou de l’or tout court, puisque les cours sont truqués. Comme les élections.


    • Ça dépend. Pour le gouvernement ricain, une augmentation importante du cours de l’or équivaut à une chute tout aussi importante du dollar US puisque l’or, dixit Jova, ne change pas de valeur avec le temps. Et comment fait-on pour masquer une telle chute ? On achète de l’or papier à tours de bras pour faire baisser artificiellement le cours de l’or physique. Bien entendu il s’agit d’une bulle formidable mais, tant que l’impression de fausse monnaie l’alimente...


    • L’argent physique va disparaitre.
      Le virtual cash est déjà là.

      Donc Adieu les bas de laine de nos aïeux, de toute manière l’argent ne vaut plus rien.
      Reste quoi ?

      - Investir dans la pierre, mais le pouvoir anticipe ce tropisme donc la manne et prépare une réforme sur la propriété foncière, officiellement pour stopper l’inflation des prix à l’achat dans les hyper centres.
      - Investir dans les crypto-monnaies, mais là aussi, arrivera bien un jour ou le pouvoir sifflera la fin de la récréation, une pyramide de Ponzi ou dérivée s’infiltre aisément et il est donc facile de la faire tomber à un moment propice.
      - Investir dans les métaux précieux, Or, Platine, Argent, probablement le plus sûr, mais réservé déjà aux forts pouvoirs d’achat, un peu comme pour ceux qui investissent sur le marché de l’Art ou de collections.

      Après, il y a des niches, si vous aimez les courses, pourquoi pas acheter des parts d’un canasson ?
      Faut s’y connaitre un peu, mais dans une recherche plaisir/gain, c’est sympa, tout comme acheter des parts dans un vigne, des parcelles de bois etc...

      Au bout d’un moment, la diversification entraine une recherche de plaisir et pas forcément dans une logique de gain ou de non perte à tout prix.


    • relisez "Uranus" de Marcel AYME....Achetez des oeuvres d’art, des objets, et j’ajouterai des objets utilitaires...Et des boites de sardines, maquereaux anchois, foie de morue...Plein de bonne bouffe qui ne périment pas en fait, DU VIN !, des alcools, des bons vêtements, des outils et des livres ...Etc etc...Pensez au futur troc quoi et à votre survie...Des forêts, des étangs des terres....Un peu d’or et avec le reste faites la fête et donnez ...On n’emporte rien vous savez à la fin...


    • @goyband SUITE....Et n’oubliez pas des graines, des éoliennes, du photovoltaique, de la volaille (un petit élevage ?)....Etc etc...Soyez imaginatif...Pensez troc ...Pensez survie..

      @Pierrejovanovic...Merci pour votre jovialité ! Vous êtes un amour sur pattes :)


    • Sur ce coup-là, je suis d’accord avec vous @tatiebaba. J’exclurais par contre le vin, bien que j’adore ça ! D’une, en terme de survie ça ne me parait pas indispensable, de deux ça se garde de moins en moins longtemps de toute façon ! Pour Monsieur Jovanovic, c’est en effet en quelque sorte ... un ange ! :-)


  • La comparaison de la politique monétaire actuelle avec celle de John Law est parfaitement grotesque. Dans un cas on monétise les actifs de crédit, dans l’autre on monétise la dette en faisant jouer l’effet de levier entre l’actif et le passif qui permet de gonfler artificiellement le capital par l’émission de dettes pour éviter la faillite. Les liquidités créées par les banques centrales sont un jeu de va et vient entre le bilan des banques et celui des banques centrales visant à conserver artificiellement la valeur des actifs bancaires de manière à préserver la solvabilité des banques et donc leur capacité à générer du crédit réputé indispensable au financement de l’économie.Les liquidités de Law ont permis à l’Etat de liquider la dette publique léguée par le règne de Louis XIV en la faisant racheter par la banque de Law qui s’en est servie comme collatéral pour financer le développement des colonies des Indes occidentales et orientales. Dans le cas de la FED et de la BCE, on change complètement d’échelle, dans un ordre de grandeur de un à un million. Le financement des entreprises passe loin derrière la "préservation" de la dette publique et le financement des lubies de la transition écologique et numérique qui ruine l’Europe, l’Allemagne en particulier (400.000 suppressions d’emplois annoncées dans l’industrie automobile dans la prochaine décennie). Il ne s’agit donc plus de développement capitaliste par la dette, mais du financement d’un système idéologique sans assise économique réelle, au nom de la préservation de la "planète", comme l’a expliqué Mme Lagarde qui veut réserver les faveurs des QE aux pays en ligne avec la lutte contre le changement climatique.Donc, rien à voir avec Weimar comme le prétend Jovanovic, qui n’a toujours pas compris la différence entre la monnaie fiduciaire et la monnaie électronique finançant les instruments de dette sur les marchés.Une simple comparaison entre M2 et M3 suffit pourtant à comprendre que l’hyper inflation monétaire à lieu sur les marchés et non dans l’économie réelle. Tant que les liquidités restent dans les canaux bancaires des banques d’investissement, le danger d’hyper inflation est écarté. Par contre, si la BCE monétise directement les dépenses publiques, la création monétaire artificielle va dans l’économie réelle sans création de la valeur correspondante. C’est précisément ce que Mme Lagarde projette de faire devant les protestations croissantes des banques allemandes ruinées par les taux négatifs.

     

    • Merci beaucoup, nicolasjaisson, pour ces explications.

      Je trouve le style de M. Jovanovic fort distrayant, et il appel l’attention du public sur des situations méritant l’attention de tous, mais sur sur les questions techniques ses explications sont souvent un peu courtes.

      S’il vous plait, indiquez des références de lectures pour ceux qui, comme moi, n’ont pas compris la totalité de vos explications, et aimeraient bien combler leurs lacunes.

      Merci.


    • @nicolasjaisson J avais essayé d’alerté Mr Jovanovic sur Linkedin ou il est assez présent sur cette confusion déjà faite dans sa vidéo précédente mais je n’ai pas eu de réponse. Je pense qu’on ne lui apprend rien et qu’il est au courant mais que dans un soucis de vulgarisation il se permet quelques simplifications qui effectivement quand on est un peu du métier paraissent intolérable !!


    • Houla , j’ai beau essayer , j’y comprend plus rien ... suis je le seul ?


  • Les DAB fermés la nuit ce serait pas plutôt à cause des agressions qui augmentent dramatiquement suite à l’invasion ? Parce que retirer le jour ou la nuit ça ne change pas le volume dispo, si ?

    Après ca fait 15 ans que ce mec fait des prédictions apocalyptiques qui ne se réalisent jamais.

     

    • Faux, il a prédit et a écrit d’ailleurs dans ces livres beaucoup de dérives que les banques ont effectuées. Après concernant le fameux gros krach boursier attendu je ne sais pas quand mais c’est une question de temps pour que ca arrive. Même le figaro l’a prédit récemment dans une vidéo.


    • Tient donc !!! et les politiques de reformes récentes et actuelles sans oublier celles de la loi pacte a venir, etc, etc ?


    • Tout à fait d’accord avec vous @Dr Treiber. On peut ajouter le fait qu’il ait annoncé à l’avance la démission de Benoit XVI. Et de toute façon il (le « mec » donc !) ne cesse de dire à raison que la crise est là et relève maintenant d’un état permanent qui va en s’aggravant. Mais bon il y en a toujours pour parler du doigt qui pointe la lune, ça ne rate jamais.


    • @Democrate participatif
      Mais justement la crise on est en plein dedans et certains pays plus que d’autres sont dans une situation(démographique, sociale et économique) que je qualifierais de catastrophique, la France en tête ! États-Unis, Belgique, Pays-Bas, Royaume-Unis, Allemagne(à nuancer) et Suède en second !


  • D’après ce que j’ai compris : Société Générale, Banque Postale, Crédit Agricole, Crédit Mutuel, et même LCL et Caisse Epargne sont des banques à éviter.
    En revanche HSBC et BNP sont en bonne santé financière... (?)

     

  • Je serais curieux de savoir .Si demain, une personne vend sa maison,ou son appartement ,il met son argent où ? pour éviter de se le faire piquer, où alors, le reverra-t-il un jour ?

     

    • c’est très simple, selon le code monétaire, si on supprime le cash, un particulier ne sera plus jamais propriétaire d’argent, tu vends un bien, le montant de la transaction atterrit obligatoirement sur un compte bancaire et donc t’es crédité ce qui veut dit que la banque est propriétaire de cet argent et que tu n’en n’es que le créditeur ; le préteur obligé car pas d’autre choix possible, la banque s’est juste endettée auprès de toi, quitte à créer de la monnaie (monnaie dette) quand tu puises dans ton compte.
      Dans la pratique, pour sortir de ce système bancaire, une seule solution convertir son argent en biens réels et en titres financiers (actions et obligations) car tes actifs financiers eux n’appartiennent pas à la banque (en cas de faillite bancaire ils ne peuvent pas être comptabilisés dans les actifs de la banque car ce sont des titres de propriété à ton nom. (alors que dans un compte bancaire seul le compte est à ton nom, ce qu’il y a dedans appartient déjà à la banque.


  • #2365646
    le 16/01/2020 par GMF assurément inhumain : être aux sévices des autres
    Pierre Jovanovic – Banques : le sauvetage continue / Assurance-vie : le (...)

    tout le monde doit savoir maintenant
    que les banques et les compagnies d’assurances
    sont des banskters qui braquent pour le compte de l’Etat
    et que l’Etat c’est la Mafia qui met à l’amende le peuple
    pour renflouer et remplir les caisses d’épargne des banques
    et des compagnies d’assurances avec l’argent volé des Français !


  • Investir dans "La pierre ", la grosse blague ! On investit dans du béton (durée de vie 50 ans maxi) et travaux de réfection à prévoir quand le béton va se désagréger ! Rien à voir avec la vraie pierre !