Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pierre Liscia : "Sale, dangereuse, ghettoïsée... La ville de Paris me fait honte !"

« Nul ne saurait gouverner Paris en se pinçant le nez »

L’élu du XVIIIe arrondissement publie La honte, un livre-choc sur l’état de la capitale. À six mois des municipales, il fustige l’incompétence d’Anne Hidalgo.

 

 

Votre livre, La honte, est un véritable brûlot dirigé contre Anne Hidalgo et ses équipes ! Vous lui reprochez son incompétence, mais la maire de Paris, candidate à sa réélection, est en tête des sondages…

Pierre Liscia : [...] Le constat est sans appel : 60 000 Parisiens ont fui Paris ces cinq dernières années alors que la banlieue et les autres grandes villes du pays comme Bordeaux, Nantes, Rennes, Toulouse et Montpellier connaissent un regain d’attractivité inédit. Paris n’enthousiasme plus les Français tant la pollution, la saleté, la vie chère, l’insécurité, les embouteillages, le stress et la morosité de la ville y sont devenus de véritables repoussoirs. Sauf que Paris n’appartient pas seulement aux Parisiens. Au contraire, c’est le joyau de la couronne, ce devrait être une fierté nationale. Pourtant, beaucoup de Français ont honte de ce que leur capitale est devenue. Dans ce livre, j’ai tenté de comprendre pourquoi et comment la Ville Lumière avait ainsi perdu de son éclat.

 

 

Vous êtes élu du XVIIIe arrondissement où se trouve la Porte de la Chapelle. Quelles solutions politiques durables peut-on trouver à la situation infernale qui s’y est établie ?

[...] Aujourd’hui, en plus des problématiques liées à l’insécurité chronique, à la saleté vertigineuse et l’extrême précarité du quartier, sont venus s’ajouter le fléau du crack et le chaos migratoire. Ce quartier est devenu une poudrière ! Depuis longtemps, je préconise un plan d’urgence contre le crack qui vise à apporter une réponse sanitaire et sociale à des personnes très largement désocialisées et malades de leur addiction. Aujourd’hui, il n’existe aucune structure pour sortir les toxicomanes de la rue et des mains de leurs dealers et les accueillir dans un parcours de soins au long cours.

[...] Plus globalement à la Porte de la Chapelle comme dans tout le nord-est de Paris, il faut avoir une action déterminée en faveur de la sécurité du quotidien, de la lutte contre les incivilités et les dégradations, pour une véritable mixité sociale en cassant les ghettos plutôt que de continuer à y sur-empiler le logement social ou encore soutenir les commerces qui moteurs dans l’animation de la vie locale.

[...]

Vous évoquez aussi la saleté de la ville. Qu’y peut la mairie ? Les Parisiens ne sont pas réputés pour leur civisme…

Paris est désespérément sale. Avec 74 % des Parisiens mécontents de l’action d’Anne Hidalgo en matière de propreté, c’est aussi le premier motif de honte des Parisiens et des Français. Quand une touriste brésilienne filme des dizaines de rats qui grouillent au pied de la Tour Eiffel, sa vidéo fait le tour du monde. La saleté de la ville atteint très sérieusement l’image de la capitale dans le monde. Or cela relève de la compétence exclusive de son maire. C’est le cas dans toutes les villes de France et Paris n’échappe pas à la règle. Pourtant depuis le début de son mandat, Anne Hidalgo ne cesse de vouloir se défausser de ses responsabilités : si Paris est sale, ce n’est pas la Ville qui est défaillante, mais les Parisiens qui manquent d’hygiène. C’est un peu facile et surtout injuste. Les Parisiens ne sont pas plus inciviques que leurs voisins franciliens ou que le reste des Français ! Pourquoi la capitale échouerait-elle là où d’autres villes ont réussi ? Réforme de la gouvernance, décentralisation des compétences, recours au privé, rationalisation des moyens, lutte sans merci contre les incivilités… Des solutions existent, et j’y consacre d’ailleurs le premier chapitre de mon livre. Au-delà de manquer de courage politique, la majorité actuelle manque de lucidité sur le constat et de clairvoyance sur les solutions. Nul ne saurait gouverner Paris en se pinçant le nez.

 

 

La politique d’Anne Hidalgo sur les espaces verts est aussi dans votre viseur : c’est « l’arbre qui cache le béton », dites-vous. Pourquoi ?

Paris est la capitale la plus plus dense et la plus carencée en espaces verts d’Europe. On ne compte ici que 5,8 m2 d’espace vert par habitant contre 321 m2 à Rome ou 45 m2 à Londres, ce qui est bien inférieur aux 10 m2 minimum définis par l’OMS pour préserver la santé des habitants. Alors que les Parisiens réclament à juste titre plus de nature en ville, la Ville ne leur propose rien d’autre que la végétalisation de quelques façades et toitures. Au contraire, il est urgent de créer de nouveaux espaces de respiration et a minima de sanctuariser ceux qui existent déjà. C’est pourtant tout l’inverse que s’emploie à accomplir le maire de Paris puisque malgré l’affichage d’une ambition environnementale très respectable, elle s’est engagée dans une politique de densification à outrance parfaitement anti-écologique. Sa folle promesse de bâtir 10 000 nouveaux logements par an alors que le foncier disponible est si rare ne lui laisse guère d’autre choix que de construire sur les dernières parcelles libres. La mairie de Paris bétonne et tente de le faire oublier aux Parisiens en engageant plusieurs centaines de millions d’euros dans des projets cosmétiques de végétalisation.

 

 

Plus grave encore : la gentrification sociale. Vous dites que Paris est une ville dans laquelle la mixité n’est plus qu’un lointain souvenir. Pourtant, c’est une ville très diverse où vivent aussi bien des populations très privilégiées et d’autres très défavorisées ?

À Paris, la mixité sociale n’existe plus. C’est l’une des nombreuses chimères créées par la gauche pour ne pas employer les termes qu’elle a bannis de son logiciel de pensée. Un quartier n’est pas « ghettoïsé », il est « populaire » ; un arrondissement n’est pas « gentrifié », c’est un exemple de « mixité sociale ». Faire le constat de la diversité sociale n’est pas un gage de mixité sociale. S’il ne peut y avoir de mixité sans diversité, la réciproque n’est pas vraie. Paris en est le meilleur exemple : les Parisiens ne vivent pas ensemble, ils coexistent. Ils se côtoient mais ne se mélangent pas. Figée dans ses certitudes, la gauche persiste à croire que l’exigence de mixité sociale ne peut être satisfaite que par l’accroissement du parc social. Pire, il lui est inconcevable que la surconcentration de populations en grande précarité puisse accentuer la ségrégation sociale et territoriale. En parfaits idéologues, l’équipe municipale a développé une vision à sens unique de la mixité sociale, bien plus soucieux d’abolir les ghettos de riches que de déghettoïser les quartiers populaires. Au fil des années, la capitale s’est renfermée sur elle-même. Les riches restent entre riches, les familles et les classes moyennes sont repoussées vers la banlieue et les pauvres sont relégués aux quartiers périphériques déclassés. Voilà ce qu’est devenue Paris aujourd’hui.

Lire l’article entier sur lefigaro.fr

Paris, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

95 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Payer à des prix indécents, qu’il s’agisse du loyer ou de l’achat d’un appartement, dans cette fosse à purin tient de la débilité profonde. Au temps des francs (la monnaie, pas le peuple) j’avais visionné un reportage parlant d’un salarié célibataire qui gagnait 15 000 francs mensuels et qui habitait, pour 8 000 francs, un placard à balai avenue Foch car "il voulait absolument habiter ce quartier". Au fou !!! Le jour où il faudra passer la camisole à ce genre d’abruti, on n’aura jamais assez de main d’oeuvre.

     

  • Pourquoi le soir on voit tant de rats sur les trottoirs ? Parce que les gens sans éducation balancent par exemple le reste d’un hamburger dont ils ne veulent plus . Sans compter les Africains qui pissent dans les rues de Barbès et maintenant boulevard Magenta . Et sans doute dans d’autres lieux . "Lieux d’aisance" .

     

  • Les allogènes balançant leurs restes alimentaires par terre, cela explique la multiplication des rats, faisant du vélo le soir j’en voit beaucoup . J’ai remarqué cependant qu’ils sont plus petits que ceux de Marseille .

     

  • "si Paris est sale, ce n’est pas la Ville qui est défaillante, mais les Parisiens qui manquent d’hygiène. C’est un peu facile et surtout injuste. Les Parisiens ne sont pas plus inciviques que leurs voisins franciliens ou que le reste des Français ! ".

    Un peu de courage aurait été de bon aloi. Que des "français" ne fassent pas preuve de civisme, d’accord. Mais sachant qu’ils ont de moins en moins d’enfants, comment expliquer la crasse qui augmente et des maladies disparues qui reviennent ? On dirait du Zemmour qui nous parle de l’immigre-à-Sion mais qui n’ose pas nous donner le nom des coupables. Quelqu’un est-il déjà allé se promener en Italie, près d’un camp de Rome ? Vous allez regretter le parisien de souche incivique, je vous le garantie !!!!

     

  • Difficile de lui donner tort ! A l’exception de tous ou quatre arrondissements, le reste de la capitale est une poubelle...


  • Paris devient une ville digne des pays autres que l’Europe où la saleté est leur quotidien et ils viennent vivre exactement comme chez eux. Alors au lieu de nous gonfler avec le vivre-ensemble, ils feraient mieux d’apprendre le savoir-vivre ! La France n’est pas une poubelle, et la propreté n’a aucun rapport avec être pauvre ou pas, c’est de l’éducation, et ils n’en ont aucune. Ca me désespère de voir MON pays devenir ce qu’on a mis des années à assainir, à rendre beau. Ils en ont fait un dépotoir à ciel ouvert. Dans certains quartiers en France, des lotissements sont magnifiques, entretenus, propres, fleuris, calmes, ... donc on peut considérer que leur " ghetto " est composé de gens civilisés, éduqués, tout simplement. Question de mentalité et pas autre chose. Voir la Suisse, et on a tout compris.

     

    • Bonjour

      Je suis désolé mais la Suisse ressemble de plus en plus à la France Genève ne fais plus rêver par la propreté ou la relative sécurité Lausanne et Bâle ne font guère mieux reste encore la Suisse Germanophones, le mieux reste à mon avis personelle L’Autriche


    • Les futurs Montaigne claquent 15 balles, comme ils disent, dans le kebab du coin alors qu’un savon coûte 1 à 2 euros, pareil pour un dentifrice à la menthe sans fluor ?!
      C’est tout l’est de Paris qui est bousillé jusqu’à Nation, voir la ligne 9.
      Et vive la vrounze !


    • Bellerophon : je n’ai pas visité toute la Suisse, mais là où je suis allée, c’était flagrant passée la frontière. Mais je me doute que dans les villes, ça va suivre le même schéma car hélas, la même faune y arrive ! La France va devenir comme tous les pays dégueulasses qui le sont uniquement par leur mentalité de tout jeter parterre ou dans les rivières ou océans. . Que ne construisent-ils pas des déchetteries, des toilettes, dans les villes ?


  • Eh oui, Paris devient un SHIT HOLE - comme Londres, comme Berlin...
    Les habitants se sont laissé faire ; et toujours sont-ils passifs, détachés, indifférents...
    Je suis curieux comment tout cela va continuer, jusqu’où cela va aller - et de ce qu’il va y avoir comme solution un jour ou l’autre.
    Et s’ils se réveillent, les Européens, ne vont-ils pas être faibles, trop faibles ? - Vont-ils pouvoir mobiliser des forces ?
    Je suis curieux...


  • #2296446

    Paris nord-est, y’a des quartiers dans lesquels je ne vais même plus
    des dealers, des toxs, des putes, triste à constater

    et moi, j’viens de la banlieue est
    de là où sont parties les émeutes de 2005
    éh bin, on s’en sort mieux
    et pourtant, la misère, elle est toujours là

    Paris, y’a toute une partie
    qui est devenue une poubelle, c’est vrai
    une triste poubelle dangereuse


  • #2296451

    Porte de La Chapelle, les habitants, ils vivaient déjà avec les toxicos
    mais maintenant, t’as les "migrants", les roms, etc...

    c’est déjà, un quartier pauvre, multi-ethnique
    je ne sais pas comment ils font

    c’est un avant-goût de l’enfer

    on est mieux dans nos banlieues pourries
    pour dire le niveau


  • Encore ce matin je sors de chez moi j’ai du croiser 3 ou 4 rats à vélo...

     

  • Pierre Liscia n’est qu’un républicain de droite (LR) qui veut prendre la place d’une républicaine de gauche (Anne Hidalgo - PS) mais il ne fera pas mieux que sa consœur tricolore car ça reste un bourgeois-bohème.

    "c’est le joyau de la couronne" Paris n’est plus le joyau de la couronne depuis que les républicains ont coupé la tête de son porteur (Louis XVI).

    "j’ai tenté de comprendre pourquoi et comment la Ville Lumière avait ainsi perdu de son éclat." L’avilissement de la France est une tradition républicaine.

    La France est un des pays qui rayonnait le plus à travers le monde AVANT la révolution (bourgeoise) de 1789.

     

  • Deux morceaux sur Paris espacés de 35 ans. Ça n’allait déjà pas fort en 1984, ça ne s’est pas arrangé depuis.
    Note : le second titre parle du premier.

    https://youtu.be/b_KBnY-2F4Y

    https://youtu.be/3KkpTQFy5S8


  • Je suis Rennais, et depuis que la LGV est ouverte nous voyons un arrivage massif de Parisiens mais pas que , la mairie de Rennes ayant anticipé cette arrivage à commencer à raser des quartiers proche du centre ville ( sud gare, St Thérèse ) qui auparavant étaient peuplés de petite maisons d’origine ouvrière des année 1950 pour y construire des immeubles flambant neuf tout cela sous la coupe du groupe Legendre qui détient le quasi monopole des chantiers de constructions de la ville (sans parler des travaux pour la seconde ligne de métro) la délinquance y à exploser dans le centre ville en particulier ou dealer et autre font leurs traffics sous le porche du palais du commerces au nez et a la barbe de la police qui laisse plus ou moins faire, en soirée des groupes d’hommes d’origine africaine âgé de 16 a 30 ans en moyenne se réunisse par dizaine sur les bancs en face de ce même palais situé à une centaine de mètres de l’Hôtel de ville sous l’œil de cette même police toujours aussi laxiste, la maire de Rennes qui est aussi stupide qu’incompétente ou sentant les prochaines élections arrivé commence à se rendre compte de son laxisme sécuritaire elle est issu du même sérail que Hidalgo je vous laisse deviner à quoi ressemblera Rennes dans les années a venir , un Paris bis...

     

    • Appuyés contre le mur juste à droite du Barantic, rue de la soif vous verrez, ils sont deux ou trois en jogging à capuche, contrastant avec le décor médiéval, cela fait des années qu’ils sont là, sur ce spot du marché des étudiants et des gauchos de l’université de Rennes 2... Parfois ils reculent de 3 mètres dans la rue perpendiculaire pour se "cacher", c’est à mourir de rire.
      Rennes où toutes les croix des églises ont disparu ? C’est signé à trois points.


  • Hum... j’aime bien la partie où il parle de confier le nettoyage à des sociétés privées, ce coquin.

     

  • Dire qu’il suffirait de construire des logements en banlieue, décents, pour régler le problème du logement, et revenir à un prix indexe sur le travail. Acheté il y a longtemps un studio, 340 000 francs dans 11e, 43 000€, ce qui était déjà du vol. Aujourd’hui il coûterait 200 000 tranquille, une chiure au 6e sans ascenseur. Les gens payent car mieux vaut acheter que perdre 50 000 euros de loc en 5 ans. Ça petera un jour la bulle, en espérant que ce sera le suivant qui se prendra le clash.

    Plus de classe populaire, ménage fait entre 1980 et 2000, plus de classe moyenne type prof ou infirmière, augmentation entre 2000 et 2020.

    On mélange les riches, surtout ceux qui se croient riches avec leur 40 mètres carrés insuffisants pour faire une famille, et les chances pour la France. Avec propagande gay lgbt dans le centre, barbus et djellabah dans les arrondissements périphériques.
    Relire Céline sur le crétin de néo parisien avec encore de la paille dans le nez qui se croient supérieurs.

     

    • @gilles
      Un peu comme la politique du logement initiée par... le petit moustachu au début des années 1930 !
      Un système très ingénieux avait été mis en place pour à la fois relancer l’économie du BTP et donner aux ouvriers des logements décents (voir le livre "La révolution européenne")...
      Maintenant, mettez des beaux logements neufs entre les mains de saligots et vous verrez au bout de quelques années (les exemples sont légions)...


  • A Paris, y’a pas qu’a paris qu’y’a des ennuis mais dans l’monde entier y’a pas Paris v’la l’ennui...
    Ils ont voté pour qui ces connards ?
    Qu’ils assument !


  • ces pick-pocket rom qui infestent la ligne 1 et les grands sites touristiques, le louvre, la tour eiffel etc...
    C’est un fléau depuis plusieurs années mais elles sont toujours là ! Et rien ne se fait pour les éradiquer !
    Ah si, il faudrait fermer les frontières ! Mais c’est pas prévu...

     

    • Des Roms étant morts dans les camps nazis, un Rom, c’est dorénavant un membre d’une minorité victime de la méchanceté des hommes blancs. Pour l’éternité. Ils ne font donc que se défendre contre les salauds. Comme les... et puis les...
      Le sel de la terre, quoi. Si vous étiez quelqu’un de bien, vous comprendriez que leur mode de vie est un enrichissement pour la France. Mais visiblement, vous êtes irrécupérable car plein de préjugés. En effet, ce qui, dans votre ignorance crasse, vous paraît être du vol est en fait une forme de poésie, un savoir faire millénaire qu’il faut admirer et préserver. Que deviendrions-nous, sans les Roms ? Que deviendrait Paris ? Je vous le demande...
      Fermer les frontières ? Nazi ! A moi, la 17ème chambre ! A moi Nuremberg ! Il veut exterminer les Roms !


    • #2296670

      lol, tu pourras " fermer les frontières" autant que tu veux,
      les roms seront toujours là

      autant vouloir éradiquer les pigeons ou les rats

      ’tain, je me souviens d’un campement rom sur la RN3, Noisy-Le-Sec,
      Mad Max, en comparaison, c’est un bourgeois propre sur lui
      ils sont post-apocalyptiques de ouf

      j’en ai vu dans des situations de misère extrême
      ils sourient, ils en ont rien à foutre, ils t’emmerdent

      j’avoue, c’est assez impressionnant


    • @achem,

      Délectable commentaire ! Un pur régal !!!


  • Paris est morte comme tout le reste dans ce pays, on en parle dans les médias comme d’un problème naissant alors qu’il est déjà trop tard.
    Je fréquente Paris depuis plus de 30 ans et j’adorais cette ville.
    Aujourd’hui je pars m’installer à la campagne comme beaucoup d’autres français.
    Ca fait longtemps qu’on y fait plus la fête, que les fouteurs de merde la dégradent et la salissent pour le plaisir avec le consentement des autorités.
    Voilà ce qui arrive quand un homo suivi d’une etrangère prennent les rennes d’une ville.
    Voilà ce qui arrive quand une communauté organisée et une secte de l’ombre prennent le pouvoir dans un pays, son peuple disparait littéralement.
    Et eux nous disent qu’ils n’ont rien vu, Boulogne et Saint Cloud sont toujours aussi agréable à vivre, tu penses.
    Voila le fond de notre problème, ce qu’absolument personne n’ose dire depuis 20 ans, alors tu penses bien qu’on est pas pret de le régler.


  • le nord est parisiens c’est le seul endroit ou il y a encor un peut de populaire dans paris, il veut faire quoi ce petit facho efféminé a moustache ?, donné le 18 eme arrondissement au reste de la bourgeoisie qui occupe le reste de la capital ?, si il veut s’attaqué au fumeurs de krak ce qui n’est pas une mauvaise chose, qu’il commence d’abord par ses copains les bourgeois qui se tape de la cocaïne dans leurs immeuble haussmannien,

     

    • #2296664
      le 12/10/2019 par François le Français (maudit aussi du coup)
      Pierre Liscia : "Sale, dangereuse, ghettoïsée... La ville de Paris me fait (...)

      Je suis pas parisien de base, mais j’y suis en ce moment pour des raisons temporaires. Si tout ce qui n’est pas dans le 18ème est bourgeois... vous actez que cette ville est une poubelle. Quant aux histoires de drogues, je vois pas l’intérêt d’opposer les tapeurs de crack ou de coke, les deux ne sont-ils pas à condamnés ?
      Après je traîne pas dans le Nord-Est j’avoue, d’une manière générale je préfère les pires consanguins de ma campagne (ceux qui parlent des patois que même les profs de langues régionales comprennent pas) que le "populaire" de la couronne parisienne... Enfin bon, les histoires de peuples c’est "facho" à ce qu’il paraît. Rien que le terme quoi... "facho", on dirait une phase de gamin, horreur de ce terme.


  • Il oublie de dire que les HLM ne sont plus pour les français mais pour les étrangers.....Dans le 18éme c’est frappant, on cherche "l’autochtone".....


  • Paris, cette verrue de la France, tu peux toi et tous les bobos , les racailles (en col blanc ou en Nike), les toxicos, les migrants, les cas-soces vous la garder, et vous la fourrer bien profond dans le cul
    Elle nous coûte nos impôts, nos cotisations, nos taxes, nos écoles rurales qui ferment ,nos routes de campagnes défoncées, nos services publics fermés , nos campagnes deviennent des déserts médicaux a cause de Paris
    Paris c’est quoi , plus d’usines, plus de classes ouvrière, Paris ne produit plus rien elle est un cancer ,une tumeur pour la France rurale, provinciale
    Le fric qu’on nous pique , que ce soit l’administration fiscale, par nos impôts (foncier et habitation), par la TVA, nos cotisation MSA, Patronale, Salariale etc.... remontent pour repeindre les banlieues, pour payer les salles de shoot, pour financer les passages cloutés arc-en-ciel, la gay-pride, les gay-games , pour les subventions de la classe parasitaire et de la presse(tituée) que personne ne lit, l’Obs, le Monde, le Parisien, l’Express et toute cette merde
    J’espère qu’un jour nous autres gueux, sans dents, paysans, on montera brûler cette plaie qu’est Paris
    Vos petits problèmes nous coûtent un bras et une jambe , mais sans nous vous n’êtes rien
    On vous conchie Paris

     

  • Cette ville avait une image dans le monde , et elle a été ternie par des incompétents ,des bobos, des immigrationnistes, qui ne respectent rien .Cette ville était un écrin, dans certains quartiers, maintenant c’est un coupe-gorge .Ils n’ont pas trouvé mieux que d’installer des "salles de shoot" pour servir le cocaïnomane comme au bistro du coin (quelle avancée ! ) c’est certainement pour la tranquillité des Parisiens qui fuient la capitale aujourd’hui, sans compter la saleté qui vient embellir la ville lumière, mettre la petite touche qui manque .Les Parisiens n’ont qu’à s’en prendre qu’à eux-mêmes, et c’est peut-être parce qu’ils en ont rien à foutre en fait, et en même temps peuvent être un brin de lâcheté .
    Il est sur que lorsqu’on vote pour un maire comme Hidalgo et son prédécesseur DELANOË., il ne faut pas s’étonner du résultat .Je pense qu’au train ou cela va , le prochain c’est le feu d’artifice assuré

     

  • La France est foutue... Grace a la Republique.


  • On a brûlé Notre -Dame , on a brûlé symboliquement Paris ; Notre -Dame déshonorée , profanée , détruite par des rastaquouères bandits du pouvoir étranger sur la France , Paris n ’est plus Paris et cette ville sera vouée aux malheurs jusqu ’au jour ou l ’atroce injure sera lavée de biblique façon .


  • tu fermes la ville aux bagnoles, mais alors pas qu’un peu, total !

    et tu fais tu tramway, mais pas qu un peu, partout !...et gratuit

    et tu regles le probleme du jour au lendemain...ensuite tu ratisses et tu nettoies

    tu me fous maire de paris, mieux que president, je te la tranforme

    ca deviendrait prague fois 10

     

  • Les pays ont les capitales qu’ils méritent. Pourquoi chercher plus loin ?


  • Pourquoi lui fait-t-elle honte ? Paris n’est que la parfaite synthèse de la merde marchande déployée... Ils gèrent parfaitement leur pissotière.


  • Croisé un jeune banquier dans un youth hostel en Pologne. Le type fait le tour de l’Europe. Originaire d’Inde et vivant au Canada, il m’explique avoir atterrit à Paris dans une auberge de jeunesse du 18ème et avoir déguerpi le lendemain car il ne se sentait pas en sécurité avec tous ces étrangers... Il me demande comment on laisse faire et je hausse les épaules, not my business anymore. Le type a quand même rechercher sur Google le nombre d’étrangers à Paris Sur Google. Voilà le niveau.

     

  • J’ai des connaissances allemandes et hollandaises qui aimaient bien passer un petit séjour à Paris. Aux dernières nouvelles, ils en sont revenus écœurés et ne veulent plus y retourner et préfèrent désormais dépenser leur argent en visitant d’autres villes bien plus agréables.

     

  • quelle bande de cons !
    "On devrait construire les villes à la campagne car l’air y est plus pur"
    alphonse allais


  • Je discutais il y a 2 jours avec une australienne installée a mes côtés et qui avait séjourné quelques jours á Paris, résultat des courses, Paris selon est elle est une "villa salle" et remplie de mendiants, belle image de notre capital, j’en ai eu honte et la rage contre nos dirigeants qui salissent notre histoire.
    Je suis à Brisbane en ce moment, rues propres, gens accueillants et avenants, pas de racaille, pas d’immigration de masse, seul hic, la bouffe, je comprends toutefois ceux qui ont du mal à revenir...

     

    • Même sale et remplie de mendiants, Paris reste lé ville le plus chargée sur le plan historique et architectural ; nulle ville australienne ne lui arrive à la cheville...
      La France accueille tout de même 70 millions de touristes par an, il y a des anglophones et des Chinois à tous les coins de rues ! Je doute donc de plus en plus de vos témoignages...


    • On sait tous comment la France compte ses touristes.


    • « Le King », déjà je ne reviendrai pas sur ton pseudo qui est d’un ridicule sans nom.
      Ensuite, que tu doutes de mon témoignage, ça m’en fait bouger une sans toucher l’autre à vrai dire.
      Que Paris soit une ville chargée d’histoire, ce n’est pas la question, je ne sais pas où tu vis, moi j’y vis à Paris, donc je parle en connaissance de cause, Paris est sale, dégueulasse, on voit de la pisse à chaque coin de rue, de la merde de chien partout, des poubelles débordant, des détritus par terre, et je ne parle même pas des bouchons, des travaux, qui rendent la circulation impossible, et pourtant je suis en moto...
      Je suis en Australie pour mon boulot en ce moment, bah même si Paris a plus d’histoire, là où je suis, les rues sont propres, les gens enthousiastes, pas de racailles, pas de capuches, pas d’agressivité, et sincèrement, même si l’architecture est plus contemporaine, ça n’a rien à envier à Paris.
      Maintenant, tu peux continuer de fantasmer sur cette ville, que je quitterai, qui n’aura plus que des bâtiments de quelques arrondissements comme beauté


  • Ma compagne, ma campagne, mes chats, mes poules mon potager et la musique .
    Rien faire dans cette ville poubelle , qui se passe très bien de moi !


  • Paris ville furoncle surinfectée... Que les parisiens et le régime y prolifèrent ne me touche pas, la chute de la raie publique dans ses propres excréments le satisfait totalement. Ville poubelle, ville furoncle, ville de crasse et d’excréments, ville de rats à 20000€ le mètre carré, on s’en fout totalement.


  • Louis XVI

    "Je prie Dieu que le sang que vous allez répandre ne retombe jamais sur la France."

    Le début de la fin et l’avènement du règne de Satan (peur, separation, isolement des cœurs)

     

    • Vous avez bien raison de nous remémorer cette terrible prophétie de notre bon Roi Louis XVI.
      Le sang n’a pas cessé de se répandre, Paris est un bain de sang...Du sang des Français assassinés par d’autres Français : la Terreur qui a fait de la place de la Concorde une piscine rouge, 1830, 1848, 1870...1945 et l’épuration. ET avant 1789, les guerres de religion...Aucune capitale au monde ne peut se targuer d’un tel pedigree...Chaque arrondissement de Paris a son lieu de massacre voire plusieurs...


  • Tous les parisiens savaient que l Hidalgo était une nullité en politique avant qu elle ne soit élue maire
    Tout le monde savait également que sa candidature a été imposée et favorisée à gauche par le réseau très influent des PD et lesbiennes qui ne l a pas parrainée pour ses compétences , ça se saurait
    En meme temps Paris est devenue une ville de bobos en 35 ans sous les politiques volontaristes de Mitterand Chirac Sarkozy et Holland pour liquider les couches populaires et classe moyennes
    Visiblement ces bobos dégénérés n ont encore pas assez manger de merde au cours de son mandat puisqu aux dernières nouvelles Hidalgo repasserait


  • Oh les mecs, arrêtez de foncer à tout rompre sur un sujet que vous ne maitrisez pas.
    Paris était bien plus populaire il y a 30 ou 50 ans. Aujourd’hui les "allogènes" comme vous dites sont majoritairement dans les banlieues. Quelques quartier font office de refuges pour les plus pauvres, mais même une piaule de 15 metres carré à Chateau Rouge c’est 800 ou 900 euros.
    Le problème c’est justement que Paris est devenu une ville de bobos. J’en voyais dans l’est parisien à 22h30 tranquillement sortir du métro, chose quasi surréaliste dans ces quartiers là il y a 30 ans. La goutte d’or a toujours été un repaire de voyous par exemple. Quand j’étais gosse ça tirait à l’arme à feu. C’était déjà ghettoise au point que même les flics ne foutaient pas les pieds là bas. Mais à l’époque il y avait olein d’autres quartiers populaires à Paris. Republique, Menilmontant, Buttes Chaumont, Pigalle... Aujourd’hui pour se payer un appart là bas faut gagner 4000 ballles...
    C’est devenu un veritable privilège d’habiter intra muros. Ne vous trompez pas. Les profs de banlieue paieraient aussi cher pour avoir une affectation à l’interieur de Paris que dans le sud de la France. C’est devenu une ville de bourges. Et effectivement la misère est désormais concentrée dans 2 ou 3 areondissment. Ça se voit plus qu’avant c’est logique.
    Quant à la propreté, Paname a toujours été degueulasse. Les rats c’est pas nouveau. On a un système d’égouts performant et beaucoup de rats.
    Les pigeons ont toujours chié partout.

    En tant que parisien, ce qui me désole le plus c’est de laisser ma ville aux lobbys lgbt en costards et aux financiers. Ça c’est la réalité.


  • Cela fait un bon moment que je vis à Paris après avoir vécu dans plusieurs villes de province et il faudrait essayer de vous détendre un peu.
    Oui il y a plein de problemes, mais quel putain de magie cette ville... Paris sera toujours Paris


  • Si les gens quittent Paris , c’est parce qu’il n’y a pas de logements abordables en raison des Rbnb et de l’enflure de la bulle immo provoquée par les trillions des planches à billets .


  • Juste un petit témoignage.
    Haute Savoie. Gros tourisme.
    Pas plus de respect individuel que nulle part ailleurs, ou si peu. Surtout quand la population se densifie.
    Mais on a effectivement la chance dans notre belle ville, d avoir un service de propreté remarquable.
    Ouais, des gars sont là dans leurs tenues fluo, avant l aube, pour nettoyer notre m...
    Ça balaie, ça ramasse les ordures.
    En vieille ville marché trois fois par semaine.
    Hier de la paille et des animaux pour le traditionnel retour des alpages. De la bouffe à profusion avec son terrible lot de barquettes polystyrène jetables.
    Ce matin impec.
    Je remercie ce nombreux personnel. Ces gens de si peu d importance, n est ce pas... ?
    Et une fois n est pas coutume, je remercie une municipalité qui en reconnaît la grande nécessité.
    Pour ma part, je trouve la Suisse toujours aussi propre. Sans doute dans certains quartiers de certaines grandes villes. Mais Genève ne me semble pas souffrir de ce mal qui songe Paris.
    La Suisse est magnifique. Peut être pas partout, mais d où je regarde, c est un havre de paix et de nature. Notre Bretagne me semble également une terre à part.
    Mais ce n est que mon avis.

     

    • Bonjour à tous, vous avez raison pour la Suisse, c’est propre, calme, voire aseptisé mais reposant, ou alors une ville que j’aime un peu en dehors du temps, mais néanmoins toujours en France, je veux parler d’Aix les Bains, sur le lac du Bourget.... Quant à la Bretagne, je suis originaire du Finistère, mais vit et travaille à Lyon (très belle ville agréable dans l’ensemble, beaucoup de travail, mais population oscillant entre bobos insupportables et... Immigration incontrôlée,) la Bretagne, donc, à hélas mal évoluée, elle aussi en 10 ans... . Une population assez repliée sur le régionalisme de bazar, tout y suinte la gauche moralisatrice, la population de l’ouest breton est à milles lieues de connaître les réalités et les problèmes concrets qui existent partout ailleurs, ah non, pour eux, le danger, ce sont les français d’autres régions qui viennent s’y installer ou. les, méchants parisiens jacobins, (ridicule) es bretons planent complètement pour beaucoup déconnectés des vrais enjeux et problèmes actuels. Et, hélas, la campagne est massacrée par l’élevage intensif, et les côtes, encore belles, s’urbanisent et deviennent quelconques... Je n’y retourne plus guère, préférant la beauté naturelle de la Corse et l’esprit corse qui me correspond davantage..


  • La bonne terre à chênes et à vigne de Paris ne peut pas être remplacée par des bacs à carottes dispersés sur les toits à grands frais, et utilisant les bonnes volontés gratuites de bobos écologifiés. Ces toits ne profitent qu’à ceux qui y accèdent, et à quelques habitants de HLM alentour, pour la vue.
    Les parcs en revanche profitent à tout le monde. Ils ont besoin de gardes-jardiniers qui n’en laissent pas l’accès libre aux campeurs salisseurs, avec amende, voire arrestation pour saccage ou jet de poubelle.
    Tout Paris sert dorénavant de terre à béton, moins dans les arrondissements cossus (chers et convoités) que dans les arrondissements d’immigrés, où abondent les friches industrielles et SNCF (de moins en moins) qui laissaient le ciel et l’horizon régner sur les herbes folles.
    Résultat dans ces arrondissements : rongeurs, mouches et moustiques envahissants. Les oiseaux disparaissent, qui les attrapaient. Les chats sont castrés, enfermés en appartement et bourrés de boîtes de conserve.
    Tout espace est confisqué pour le bourrer d’électeurs casés et forcément pollueurs et bouffeurs d’espace-transport. Plus ils sont ignares et déracinés, donc sans manières, mieux ça vaut : on les achète facilement, avec l’argent des autres ; et on écarte les plus intelligents, forcément critiques.
    Dans cette logique, les politiciens clientélistes resteront en place à jamais. Il faut une intervention quelconque, non démocratique, pour arrêter le cercle vicieux, la méchante roue fangeuse du destin tragique d’une ville bourrée de ressources, et pourtant endettée.


  • En réalité c’est le lot de beaucoup de ville et le même logiciel arrogant appliqué partout..

    J’ai fuit ma ville natale ( saint Étienne) pour un village de 10 âmes dans la Drôme.. et quand il m’arrive d’ y retourner la claque est immense et la question que je me pose inévitablement a chaque fois : comment j’ai pu subir cette vie pendant 30 ans ?

    J’ai emmener ma nièce à la vogue des noix, j’en ai fait une crise de panique.

    Une foule de gens triste, tous habillés pareils, une ambiance lourdes de colère mélangé à de la peur de la méfiance, des rues sales, de la malbouffe partout et une profonde inconscience de l’être, enfoui et noyé dans la misère sociale et la surconsommation.

    J’aime mes frères humains et leurs pardonnent sans concession leur ego, leur corps de souffrance et leur inconscience mais je doit me protéger et traiter mes propres turpitudes alors je ne peux plus vivre avec la meute..

    Pardonnez moi !


  • Ce monsieur ne connait visiblement pas les villes qu’il mentionne, Montpellier est devenu une décharge de punks à chien, de racailles et de toxicos en tout genre... la population étant aussi débile que ses dirigeants, le "coke"tail est explosif croyez moi.
    il n’y a qu’a regarder les avis de ce site pour confirmer cette triste réalité : https://www.ville-ideale.fr/montpel...


  • Travail sur le long terme ? ? ou mettre un terme à la présence blanche, chrétienne et cultivée, çà c’est un fait avéré.

    C’est tout Paris qui est en travaux, défoncé comme un président français à la coke. Le 18ème c’est Beyrouth et Bagdad réunis. Des flics patrouillent 4 par 4 au milieu des dealers hilares. Ils arrêtent des automobilistes, ça occupe et c’est sans danger. Des zombies camés déambulent parmi des estropiés djihadistes et la moitié de la population de la Somalie qui se dépêche de faire des gosses pour avoir le droit du sol. Pendant ce temps les arabes regardent avec inquiétude ces hordes de damnés réduire leurs allocations. Des gauchisants déplorent la baisse de qualité de vie. Entre deux immeubles ils ont sauvé quelques végétaux et installé le " moulin de la palette ", un réduit sans soleil qu’ils partagent entre eux. Un bobo a installé une fromagerie à l’endroit du vieux temple hindou. Il vend ses fromages au prix du kilo de shit ; malin ou inconscient ?. Quelques vieux français ayant connus la guerre, espèrent mourir avant de voir la décadence complète de leur pays.

     

    • Excellent commentaire Alain...
      J’ai une copine au franc parler qui s’est récemment laissé aller, à table, à propos de Paris. Elle était allé déposer sa fille à la gare du Nord au volant de son Mitsubishi Pajero (un 4x4).
      Elle raconte : « Déjà, il n’y a plus de places de stationnement, alors tu tournes un bon quart d’heure au moins. Puis tu t’attires des regards outrés quand tu gares ton SUV devant une terrasse de café. Comme si Paris était un sanctuaire. Mais Gare du Nord les clodos dorment par terre, des dizaines de femmes portent le voile, et tu es sans cesse frôlée par les gitans pickpockets. Sans compter les hordes de Blacks qui annexent les lieux le soir ! P... mais Paris c’est la zone, ça pue et ça sent la pisse, et ces cons de Parisiens se bouchent le nez devant les 4x4 ! »


  • Paris à l’image de la France, comment peut-il en être autrement dans un pays ravagé par l’entropie mondialiste ?


  • Paris ville merdique, pleine d’emphase superficielle, où s’agglutinent les âmes en perdition.Cioran l’écrivait déjà il y a 50 ans (sur le côté déchu, décadent).
    Je ne sais pas si c’est commun à toutes les grandes villes,sûrement un peu, mais c’est particulièrement marqué dans le cas de Paris(j’y habite depuis 10 ans).On y tourne en rond, on y brasse de l’air, beaucoup de promesses d’illusionistes.Ou on s’y illusionne soi-même, tout est fait pour cela.Et parmi les parisiens (intra muros, je parle pas des banlieusards), surtout dans les classes sociales aisées, disons les bobos plutôt, quelle suffisance et arrogance vis à vis de ce qui est après le périphérique (banlieue et reste de la France). C’est carrément détestable.


  • je vis a Toulouse et cela commence egalement a se degrader car les Roms dechirent les sacs de poubelles et les Punks a chiens qui garnissent les trottoirs de merde a Klebards .l’IMMIGRATION massive a fait de ce pays une vrai poubelle

     

    • #2297760
      le 14/10/2019 par Agence de voyage Anne Franck prix bas l’hau-cost
      Pierre Liscia : "Sale, dangereuse, ghettoïsée... La ville de Paris me fait (...)

      @Baladin
      A 1 heure de chez toi ,tu as des coins de Gascogne et du Comminges exceptionnel et avec beaucoup de travail et des loyers peu cher
      Ici il y a tellement de travail, que plusieurs collègues (maraîchers, agriculteurs, éleveurs) sont obligé d’employer des migrants, les petits blancs de souche (je suis blanc de souche et agriculteur) trouvent le sol trop bas et le travail trop rude
      Et oui si les français se bougeait un peu le cul ,on ferait de grandes choses


  • Ouai enfin Pierre Liscia est quand même de mauvaise fois à Paris on peut trouver de la drogues a n’importe quelle heure du jour et de la nuit, des salles de shoot pour se shooter, des putes nigériane et des trans sud-américain, des passages cloutés arc-en-ciel, la chatte de la reine dans un jardin , des plug-anal géant, des marchés africains, des vendeurs de tours Eiffel érythréens, des joueurs de bunto roms, des vendeurs de roses pakistanais , ouai Paris c’est la diversité, le vivre ensemble, merde quand même !

     

    • Quelle chance Paris...... et dire que je suis obligé dans mon village, de vivre qu’avec une centaine de blancs seulement et zéro trans-non-binaire-racisé-e-s , sans oublier que dans nos champs pas de vagin de la reine, que des fétuques, des fléoles des prés, du ray-grass, du dactyle, des trèfles, du pâturin et des plantes mellifères et n’oublions pas qu’à la place des chances pour la France, on a des ovins, des bovins, des caprins et quelques cochons et puis zéro pute nigériane , quelques retraitées ,mais pas moyen de vous savez quoi ,elles manient le balaie, comme des guerriers shaolins kung-fu et sont pas tendre
      Putain quelqu’un peu me dire ou se trouve ce super pays qu’est Paris ????


    • #2297735
      le 14/10/2019 par Kevin Dylan jeune de 54 ans qui aime le roller
      Pierre Liscia : "Sale, dangereuse, ghettoïsée... La ville de Paris me fait (...)

      En plus aujourd’hui on peut faire du vélo et du roller sur les berges, en short fluo et élastique, avec une casquette a l’envers et des tatouages maorie , en écoutant du Grand Corps Malade, du Zaz et du Cœur de pirate a fond dans son baladeur
      C’est aussi ça le progrès a Paris


    • Et puis a Paris il y a la FIAC et son œuvre le “Domestikator” si ça c’est pas une chance merde quand même


    • #2298462

      Paris c’est aussi un endroit magique ou on peut voir des élus se défoncer a coups de casque, mordre des chauffeurs de taxi, des élus faire du trafic de drogue, être pédophile c’est aussi ça le progrès
      Et n’oublions pas le droit inaliénable, de se marier avec une prof qui pourrait être ta grand-mère
      Qui enfant, n’a jamais rêvé de coucher avec super Nanny, quand elle aura 45 ans de plus et les seins en gants de toilette et les jambes de Sim


  • Si Paris a des prix si élevés c’est pour diverses raisons non citées :

    - la concentration des ministères donc bcp de cat A

    - la concentration des sièges sociaux, des sièges des médias .

    Voilà les pouvoirs judiciaire, fiscal, économique, politique sont concentrés à Paris.

     

    • Les Hauts fonctionnaires sont bien plus que des cadres de catégorie A, ils sont souvent "Hors Classe" et l’Etat continue à recruter alors qu’il serre la vis aux collectivités (communes, régions) : pour exemple l’Ofpra bénéficie d’un budget annuel de 67,82 millions d’euros et emploie près de 800 Hauts fonctionnaires ! Les conseillers sont pléthore au sein des ministères et sont recasés à chaque remaniement. Par ailleurs le Conseil constitutionnel, le Conseil d’Etat, le Sénat et l’Assemblée nationale emploient eux aussi plusieurs centaines de Hauts fonctionnaires : tout ce petit monde bénéficie d’avantages exorbitants et nos hommes politiques sont exonérés de 50% sur l’impôt sur le revenu... Alors y a du ménage à faire !


  • Bonjour à tous, je suis née à Paris en 1978 et j’ai quitté la Ville en 2009, après une vie personnelle et professionnelle difficile, j’ai décidé sans rien juste avec une indemnité chômage de 780 euros de reconstruire une existence dans le Sud et vis sur Marseille (résidente sur le quartier Joliette-Euromediterrannée), ville très décriée pour sa saleté, ses règlements de comptes et le "laxisme" des politiques qui "gèrent" la ville... Depuis j’ ai créé ma propre activité et je suis contente d’ouvrir chaque matin d’ouvrir mes baies vitrées sans vis à vis, sur la mer, faire un tour bateau, de la plongée, un petit resto quelques fois sur les îles du Frioul ou une petite marche dans les Calanques le week-end...
    Et même si aujourd’hui, j’ai largement les moyens de revenir vivre sur Paris, la ville ne m’intéresse plus, trop peu d’espace, trop étouffante...
    Bonne journée ;)


  • Les villes colonisées par le grand capital sont toutes devenues laides, sales et polluées, à l’image de ses industries fumantes et de son mode de production aliénant. Ainsi Paris n’y échappe pas, elle n’est plus qu’un vaste marché aux esclaves, du dernier misérable jusqu’au premier des bourgeois.
    Le décor parisien après tout on s’en branle, il n’est que le reflet du mode de production capitaliste. S’indigner de l’évolution des villes, de la musique, de l’art en général etc. tout relève d’un même fait civilisationnel : le Capitalisme.

    Une ville est une marchandise comme une autre.. elle est rentable ou pas. Et en l’occurrence au delà d’être une pompe à merde, Paris est une belle pompe à fric.


Commentaires suivants