Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Pourquoi Israël perd une guerre qu’il est en train de gagner" : Gilad Atzmon répond à Jeffrey Goldberg

Traduction E&R

Étant parmi les premiers à avoir prédit une défaite imminente d’Israël dans cette série de violences, j’étais ravi de lire ce matin que le porte-parole du sionisme, Jeff Goldberg, admet qu’Israël a perdu la guerre.

« Pourquoi Israël perd une guerre qu’il est en train de gagner », se demande Goldberg. L’État hébreu est une superpuissance régionale, son lobby domine la politique occidentale et est en avance technologiquement : qu’est ce qui a bien pu se passer pour que cela tourne mal ?

Jeffrey Goldberg, ancien gardien de camp de concentration israélien, avance quelques arguments amusants qui méritent notre attention.

 

Il écrit : « Dans un combat entre un acteur étatique et un acteur non étatique, l’acteur non-étatique peut l’emporter simplement par la survie. »

Je soupçonne le commandement militaire israélien d’être désormais conscient de cet argument. Mais les Palestiniens ont fait bien plus que seulement « survivre » : ils ont mis Israël à genou. Les Palestiniens ont agi de façon héroïque sur le terrain et ont démontré une unité totale, deux choses qu’Israël n’avait pas anticipées. Ils ont aussi délivré un message clair au peuple israélien, au monde juif mais également au minuscule clan des juifs « antisionistes » : cette lutte n’est pas contre « l’occupation », 1967, ou bien pour une solution à deux États. Il s’agit d’une question de dignité humaine, du droit d’exister. Les Palestiniens n’ont aucune intention de disparaître, c’est le peuple de cette terre et ils reviendront. L’armée de défense d’Israël peut être capable de détruire quelques tunnels, de tuer des personnes âgées, des femmes et des enfants et de réduire les rues à un amas de débris mais elle ne peut même pas égratigner la volonté des Palestiniens.

Au bout du compte, même Goldberg pourra certainement être forcé d’admettre que les Palestiniens ont gagné car leurs objectifs et leurs buts vont bien au-delà de la simple survie.

 

« On parle beaucoup du lobby juif. Mais le lobby mondial du monde musulman est plus important », se plaint Goldberg.

Mais est-ce vraiment le cas ? En fait, la plupart des commentateurs, y compris Goldberg en personne (dans ce même article), sont d’accord sur le fait que le Hamas et les Palestiniens n’ont jamais été autant isolés politiquement, y compris au sein du monde musulman. L’explication est à l’opposé de celle avancée par les « antisionistes ». Le raisonnement juif progressiste considère que la construction d’alliances et de ligues aiderait les Palestiniens, mais en réalité, une fois isolés et dos au mur, les Palestiniens ont gagné militairement, politiquement, stratégiquement, diplomatiquement et plus important encore, spirituellement. La raison ? Le dos au mur et le pistolet braqué sur le visage, il est très difficile de se courber.

Goldberg utilise l’habituel argument de l’antisémitisme pour se plaindre : « Si vous avez passé du temps ces dernières semaines sur Twitter, ou bien à paris, vous savez bien que l’antisémitisme est une autre source de l’isolation internationale d’Israël. »

Comme nous le savons, mentir et utiliser des propos tendancieux pour servir la cause est un sport casher. Néanmoins, on s’attend toujours à ce que les marchands du sionisme tels que Goldberg, Regev ou Dershowitz exposent les choses de façon légèrement plus complexe. À l’opposé de l’antisémitisme, ce qui se passe à Paris est un gouvernement de marionnettes sous contrôle du puissant lobby juif qu’est le CRIF. Ce gouvernement est en effet impopulaire et son impopularité se reflète négativement sur ses trésoriers. Ce que nous voyons à Paris ou sur Twitter n’est ni plus ni moins qu’une réaction face au pouvoir juif. Est-ce de l’antisémitisme ? Pas du tout. Cette réaction s’oppose-t-elle aux juifs en tant que race et en tant que religion ? Pas du tout. Au contraire, elle incarne une forme de résistance face aux lobbies juifs et en particulier aux crimes commis par l’État juif au nom du peuple juif.

 

« L’antisémitisme est présent à nos côtés depuis plus de 2000 ans, c’est un virus incurable et qui se métamorphose », dit Goldberg.

Il est ici totalement dans le faux. Les sentiments antijuifs sont la réaction naturelle du mauvais comportement des juifs. Le mauvais comportement juif est une notion dynamique ; il a, et a eu, de nombreux visages et transformations. Ces différentes facettes et formes à travers l’histoire ont engendré différentes formes d’opposition. Il est triste que le mauvais comportement des juifs soit aussi vieux que le peuple juif lui-même, probablement causé par les racines tribales, racistes et suprématistes de la tradition, de l’héritage et des textes juifs. Et c’est cette même exclusivité raciale juive qui transpire à travers les politiques contemporaines, qu’elles soient « sionistes » ou « antisionistes ». Dans la pratique, s’opposer au barbarisme de l’État hébreu ou à ses défenseurs n’est pas de l’antisémitisme, c’est de l’humanisme en soi.

Goldberg, qui pleurniche quotidiennement à propos de l’antisémitisme, ne prend clairement pas conscience que c’est à cause de lui et de ses consorts que s’installe un sentiment antijuif. Sur un ton condescendant, il donne une leçon au gouvernement américain démocrate élu sur les actions à mener et sur la façon de se comporter : « Les récents efforts de Kerry afin de négocier un cessez-le-feu n’ont pas abouti car ces propositions traitent le Hamas comme une organisation légitime avec des besoins de sécurité légitimes. » Les Goldberg, AIPAC et Dershowitz de ce monde ne peuvent pas admettre que ce n’est pas aux juifs de définir les limites de la légitimité. Bien au contraire, une libération américaine se fait attendre depuis longtemps. Le peuple américain pourrait libérer leurs medias, leur culture, leur finance et leur politique de cette idéologie corrosive et répressive qui domine l’Amérique depuis si longtemps. Son influence sur les intérêts extérieurs et la diplomatie de l’Amérique a ruiné son système de valeurs, son éthique morale et ses effets sur la finance ont laissé la majeure partie de son pays dans un état de pauvreté.

Durant des années, j’ai soutenu que la lutte en Palestine constituait notre lutte pour l’humanité car nous sommes tous des Palestiniens. Le triomphe à Gaza est un appel au réveil pour l’humanité. Sans avoir peur, nous devons identifier les éléments corrosifs qui ont dérobé notre véritable sens athénien de l’esprit de vérité et de liberté et qui ont placé Jérusalem et Goldberg parmi nous.

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

47 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • 21:30 Libre journal des enjeux actuels

    présenté par Arnaud Guyot-Jeannin

    thèmes : Conflit israélo-palestinien : les vérités qui dérangent ; Comment être vraiment pluraliste ?

    invités : Christian Brosio, secrétaire général de la rédaction du Spectacle du monde, Philippe Prévost, historien, Jacob Cohen, écrivain, Christophe Oberlin, professeur de médecine à l’Université Paris VII, chirurgien à l’hôpital Bichat, Thibault Isabel, rédacteur en chef de la revue Krisis

    içi http://podcast.river-tiger.com/2014...

    http://podcast.river-tiger.com/

    http://carnets-de-courtoisie.overbl...


  • Encore un excellent article de Mr Atzmon.

    Il y deploie ses qualites singulieres, si rares dans un monde ou la civilisation semble sombrer comme dans un naufrage : l’humanite, l’intelligence, l’ethique, et surtout, la foi dans les forces spirituelles qui portent l’etre humain.

    Mr Atzmon parle comme un poete, comme un prophete parfois, sans perdre en rien de sa rationalite.
    Son analyse de l’epuisement de la nation americaine, mise au service des interets sionistes, est tres fine, et d’une grande prescience. Peu de gens s’en rendent compte, mais les USA sont au bord du gouffre, a trop combattre les guerres d’Israel en son lieu et place. Voir les livres passionants de l’officier et universitaire americain Andrew Bacevich.


  • En se dit tous Palestiniens quand on a enfin été "débranché". En attendant la majorité de la population occidentale est culturellement juive.

     

    • Bonne ananalyse !!

      c’ est pour ça qu’on dit désormais que les français, hors musulman, sont judéo-Chrétien, hors que selon moi la parole de Jésus est l’ antithése du judaisme talmudique qui est le plus répandu...

      ok j ai encore des progrés à faire en théologie mais je dois pas etre loin de la bonne réflexion !


  • Je vais écrire quelque chose d’équivoque mais je pense que c’est vrai.

    Si l’on regarde objectivement cette religion multi-millénaire,
    qui a su faire survivre et surtout, donner espoir à des hommes depuis si longtemps.

    Et que l’on admet que l’on est si peu sous l’écrasante immensité de ce cosmos, (chaotique ?).

    Je pense que de s’opposer aux héritiers de cette tradition, lorsqu’ils ont de toute évidence, sombré dans l’erreur la plus noire, est la chose la plus heureuse qu’il soit possible de faire.

    Je ne veux donner aucune "leçon" en écrivant ça, je pense juste que la vie est terrible et que la seule chose qui vaille qu’on y donne un sens, est l’espoir d’un mieux, d’un plus heureux.

    Il ne faut juste pas oublier qu’au final, tout le monde voudrait simplement, être heureux.

    Evidemment qu’Israël est sur la fin...

    Mais pourquoi donc, sommes nous condamnés, semble t’il,
    à ne trouver le bonheur que dans la déchéances de ceux qui ne sont pas des nôtres ?

    N’ayant jamais eu de "nôtres", je me sens vraiment pris au piège de ce monde.

    Tout doit-il donc vraiment être simplement et définitivement triste ?

     

    • "Il ne faut juste pas oublier qu’au final, tout le monde voudrait simplement, être heureux."

      Le bonheur ? C’est pour les cochons. Contrôle, croissance et durabilité (Harmony) semble plus proche du désirs universels de chacun, mais le "chacun est corrompu" (C’est exactement la version hollywoodienne du Bonheur, qui rend son existence caduc) Déception perpétuelle du cinéma juif...

      Un être obsédé par le consumérisme, se considèrera "heureux" (satisfait) au moment de l’ouverture du paquet devant sa porte. Un junky se sentira "rempli de bonheur" lors de son fixe. Et caetera... Certains doivent absorber au minimum 1 verre de vin par jour, ou une canette de bière, pour se sentir "heureux" (en Harmony avec leur maladie) .

      Le Bonheur est dans un état lamentable. La valeur des mots employées sont inversées.

      Commence par définir ce qu’est le Bonheur d’un groupe (et ses malheurs). Tu comprendras naturellement que le bonheur de certains "groupes" est programmée sur la destruction d’autres groupes.

      "Tout doit-il donc vraiment être simplement et définitivement triste ?" (snif, snif ?..).

      Fait comme M.Soral, trouve toi une salle de boxe, apprend à "donner et recevoir" (prends-toi des pains dans la gueule, aussi), et tes idées tristes et moroses s’évaporeront instantanément.

      ...Une tranche d’ananas, ça aide aussi...


    • Le genre de response qui me fatigue de l’humanite.

      Donneur de lecon a la petite semaine va.


  • Toujours du lourd comme d’habitude avec Gilad, sérieux j’aime beaucoup lire ses analyses, c’est très réconfortant tout en restant terre a terre et réaliste, il va au fond des choses et voit ce que beaucoup ne sont pas aptes a voir !


  • "Comme nous le savons, mentir et utiliser des propos tendancieux pour servir la cause est un sport casher."
    Ça c’est de l’humour juif :)

     

  • Faut-il être Sun Tseu en personne pour comprendre qu’Israël ne peut pas gagner ce genre de conflit à moins d’anéantir physiquement les Palestiniens ? Faut-il être un génie stratège pour piger que pour gagner cette guerre il n’y a que deux options : réduire systématiquement la moitié de Gaza en champ de ruines et/ou une invasion massive avec ratissage méthodique quartier par quartier, immeuble par immeuble, appartement par appartement...Or le coût matériel, financier et humain d’une telle aventure serait très difficile à assumer. L’entité sioniste ne survivrait probablement pas à un carnage de plusieurs centaines de milliers de civils. Quand on connait le prix des missiles et obus nécessaire l’ardoise devient vite exorbitante pour une aventure consistant à éradiquer une population clochardisée ! Et en dernière instance, on ne le répétera jamais assez, les soldats israéliens, à l’image de toutes les armées occidentales, sont incapables de combattre en affrontement direct, homme contre homme, des guerriers déterminés. Les vidéos qui circulent sur la soldatesque israélienne sont pitoyables ! Les type se font massacrer par le Hamas en combat direct. Certaines vidéos semblent même démontrer que les soldats de tsahal sont dans état second, probablement paralysés par la peur mais probablement aussi sous influence de drogues. Par exemple sur une vidéo on voit un soldat incapable de passer par dessus un muret d’1m50 seulement et son coéquipier tout autant incapable de lui prêter main forte ! De toute évidence les types n’étaient pas dans un état normal ! La scène digne d’un sketch de Benny Hill dure environ 2 minutes ! 2 putain de minutes pour passer un muret ! Sur une autre vidéo on voit un commando palestinien prendre d’assaut un avant poste de tsahal où d’après le peu que l’on puisse discerner les soldats semblent paralysés et se font canarder comme des merdes...

     

  • En laissant Israël s’embourbait dans sa rage revancharde, la communauté internationale la condamne à son autodestruction. La presque insignifiance de la résistance de Gaza –des gazouillements, comparés à la symphonie tragique orchestrée par l’armée israélienne— donne à Israël la fausse impression de son indestructibilité, ce qui à terme ne peut que causer sa perte, tel que l’histoire se lasse à ressasser. Pour un peuple si préoccupé de sa mémoire collective, il est incompréhensible qu’il fasse preuve d’une amnésie aussi insondable aux moments les plus cruciaux de son histoire.


  • Gilad ! J’adore ses formules comme : "Comme nous le savons, mentir et utiliser des propos tendancieux pour servir la cause est un sport casher." UN SPORT CASHER AH !AH !


  • "Pourquoi Israël perd une guerre qu’il est en train de gagner"

    la france aussi en algerie a perdue une guerre qu’elle avait gagne...il semble qu’il y a un pattern qui revient sans cesse...

    comme disait ce militaire vietnamien qui a combattu la france "le colonialisme est un mauvais"

     

  • Très bon article. Ça se mange à la petite cuillère. hihihi

    C’est très important de rappeler comme il le fait que l’antisémitisme est créé par les agissements et les discours des sionistes qui se plaignent ensuite d’antisémitisme. Ils sont timbrés. A croire qu’ils cherchent à se faire torturer afin que leurs enfants brandissent une nouvelle chouina 2.0 et ainsi de suite...


  • Ce sont des gens comme Gilad et tant d’autres qui nous empêchent de tomber dans un antisémitisme rabique. Très beau texte encore une fois avec Gilad.


  • Magnifique ! Tout simplement


  • En fait l’origine de la perversion des juifs et l’essence de la doctrine sioniste remonte au temps de la constitution des 12 tribus adoratrices du veau d’or.....Tribu de Ruben fondée par Ruben
    Les Siméon fondée par Siméon
    Les Lévy fondée par Lévi
    Les Juda ou jahuda fondée par Juda (dont provient la dynastie du roi David)
    Les ’Issacar fondée par Issacha
    Les Zabulon fondée par Zabulon
    Les Dan fondée par Dan
    Les Nephthali fondée par Nephthali
    Les Gad fondée par Gad
    Les ’Asher fondée par Asher
    Les Joseph fondée par Joseph
    Les Manassé fondée par Joseph, père de Manassé
    Les ’Éphraïm fondée par Joseph, père d’Éphraïm
    Les Benjamin ou beuyamin fondée par Benjamin
    Le décompte des douze tribus d’Israël correspond donc aux douze fils de Jacob. Les Lévi, les Lévites n’ayant pas de territoire propre, et les Joseph remplacés par ses deux fils Manassé et Éphraïm fondateurs de mythe diasporatique du fait qui n avait pas de terre. Et c’est ces tribus qu’on trouve derrière le sionisme dont la doctrine est fondée sur le sacrifice du sang des non-juifs et le retour á la terre promise comme le préconise le Taimoud.

    À noter que le livre de l’Apocalypse, attribué à l’apôtre Jean, cite les douze tribus d’Israël au chapitre 7, versets 4 et suivants, sans mentionner la tribu de Dan, mais en citant celle de Lévi et, comme tribus à part entière celles de Joseph et de Manassé[2]. Et dans le Coran après l’exil de Moïse ces tribus sont qualifiées "vous avez certainement connu ceux des vôtres qui transgressèrent le Sabbat. Et bien Nous leur dimes " Soyez des Singes abjects" le Coran S.2 v.65

     

    • D’après ce que j’ai lu,
      il me semble que suite à l’épisode de l’attente des tables de la Loi et du veau d’or,
      des tribus il ne reste qu’une qui massacra les autres,
      les Levy.


    • Vous avez faux, les tribus hébraïques ne sont pas responsables de la dérive judaïque, qui d’ailleurs dans la modernité n’est plus sémitique, puisque 90% des juifs actuels sont ashkénazim (khazars d’origine turco-hunnique obscures), et pour ce qui est de la dérive suprémaciste et inversive elle date de l’époque du retour des Judéens aprés leur déportation à Babylone par Nabuchodonosor II qui marque le début du judaïsme (religion des judéens déportés), donc bien après les événements que vous relatez. Instruisez-vous sur cette période.


    • iskandaar vous avez raison en ce qui concerne le groupe humain contemporain qui se déclare juif cependant dédouaner les juifs de l’ancien temps des méfaits commis a leur époque ne serais pas trés juste non plus. Petite question toute simple : les juifs de Médine au temps du prophéte étaient-ils khazars ? bien a vous



    • les juifs de Médine au temps du prophéte étaient-ils khazars ?



      Non, ils sont seulement tributaires de la dérive religieuse datant de l’époque de la déportation des judéens à Babylone si vous lisez bien. Mais les descendants Khazar c’est encore pire puisqu’ils n’ont aucune légitimité sur le monde sémitique, et dans la modernité ce sont bien eux les juifs d’Europe qui dominent l’ensemble du projet sioniste (sans parler de leur rôle dans le projet mondialiste, les médias et la finance internationale), et non pas les juifs de souche plus anciennes, qui eux sont les dupes dans cette histoire d’état sioniste (déportations des juifs du Maghreb en Israel, alors que ces tribus juives sont originaires d’Afrique depuis des millénaires...)


  • Gilad est un mec éveillé, c’est clair.
    Il représente notre futur à tous, un futur de tolérance, de justice et d’éthique.
    Quand je le lis, je me dis que tout n’est pas perdu !!



  • Goldberg, qui pleurniche quotidiennement à propos de l’antisémitisme, ne prend clairement pas conscience que c’est à cause de lui et de ses consorts que s’installe un sentiment antijuif.




    Exactement comme la gauche (avec SOS racistes ) qui en niant les problèmes de délinquance nés de l ’immigration et en culpabilisant ceux qui les subissent , ont fait d’une question politico économique un problème ethnico religieux qu’ il re exploitent de nouveau mais a l’envers cette fois ci ! Les "potes" d’hier sont maintenant les délinquants extrémistes jihadistes musulmans et antisémites.


  • "Les sentiments antijuifs sont la réaction naturelle du mauvais comportement des juifs" . C’est clair et c’est comme les sentiments anti-arabes et anti-musulmans en france , ils sont la conséquence légitime et souhaitable du comportement delinquant d’une partie de la population arabe et musulmaneen France.

     

    • Le problème selon mon analyse réside surtout dans le manque d’auto-critique de la part des masses, quand celles-ci sont renforcées par un pouvoir fort mais illusoire. Les gens préfèrent alors se rattacher à l’illusion de force et de sécurité plutôt qu’à la voie de la raison et de la justice. C’est l’erreur des Allemands pendant l’ascension du Nazisme, celles des juifs avec l’ascension du sionisme, et celle de certains musulmans avec l’ascension de l’islamisme (même si certains pensent que c’est un gros mot, il s’est imposé comme une réalité).

      Toutes ces idéologies sont des coquilles vides mais arrivent à attirer à elles une forte partie des communautés, et il n y a pas d’auto-critique dans le sentiment de force, qui serait vécu comme une trahison, parce qu’il faut maintenir le "trip" collectif, c’est psychologique... L’élite connaît ce phénomène depuis le "viol des foules", en use et en abuse...


  • Israël ne perd pas seulement “une guerre”, il perd surtout, lentement mais sûrement, sa légitimité même, pourtant votée en 1948 par l’ONU, mais cette fois “appréciée” par les peuples du monde entier, qui découvrent d’abord la barbarie sur le terrain gazaoui, puis s’informant sur le Net la supercherie criminelle de cet Etat voyou.

    Dès lors, par simple effet de pression sociale, le clivage au sein de la communauté juive ne peut que s’accroître, prise en étau qu’elle est entre l’empire sioniste, qui tape dur et peut imposer à tel ou tel membre le très ambigu statut de sayan, et simplement la rue, qui soudain peut devenir hostile (que ce soit réel ou bien projeté, anticipé)...

    Il est donc plus que temps que chaque membre de cette communauté problématique, une fois de plus, par delà ses intérêts immédiats, ou préjugés tels, fasse son examen de conscience et son alya en Terre permise de justice, de vérité, d’humanité, d’universalité.
    Par exemple en allant se regrouper - comme nous ont appris à le faire les “Veilleurs”, les “Sentinelles”, les “Cercles de Silence”, devant l’Ambassade d’Israël - et c’est urgentissime afin que le gazouicide s’arrête -, ou encore devant les bureaux du CRIF (rue Broca, etc.), jusqu’à ce qu’ait enfin déguerpi la CRIFrance.

    J’ajoute que cette proposition, faite directement auprès d’amis juifs, n’a pas rencontré d’écho...


  • Gilad Atzom fait honneur à l’intelligence humaine. Il faut, en effet, beaucoup de hauteur et de sagesse pour penser certaines questions délicates qui exigent que l’on dépasse les réflexes viscéraux et affectifs que nous avons tous dès qu’il s’agit des nôtres.Gilad est en cela un héros cornélien , héritier des valeurs de la chevalerie et de la générosité. Il est un de ces rares Juifs fraternels qui se considèrent comme des hommes parmi les hommes et non comme les élus d’ un peuple supérieur destiné à asservir tous les autres. Merci, Gilad.


  • Khem,Sem, Le Verbe
    sémantique,
    sémite ; qui parle.

    Il est impossible d’être anti-sémite,
    signifie techniquement " enfant de Dieu " et s’applique à toute vie.


  • Je conseille à tous "quel juif errant". Dans le style...


  • Je diffère dans l’analyse.
    Ce que gilad atzmon voit comme des conséquences funestes pour israel sont à mes yeux des buts utiles que cet état poursuit.
    - La montée du rejet des exactions de tsahal, et par extension d’un sentiment de rejet des sionistes, est un moyen pour amorcer l’alyah finale de la diaspora.
    - De plus, israel s’accommode fort bien depuis toujours de l’opprobe internationale car, d’une part, ils tiennent les dirigeants majeurs et les médias clefs et, d’autre part, ils fomenteraient peut-être un conflit mondial USA/europe vs Russie/chine (la parabole des coqs de rav von chaya) qui donnera à ses détracteurs d’autres chats plus importants à fouetter que les exactions du sionisme.
    - il faut se rappeler septembre 2013 et la prière orchestrée mondialement pour l’arrivée du messie juif.
    Dans cette optique, le retour prophétisé de toute la diaspora juive en israel (libre ou contrainte) doit être planifié en créant hors d’israel une telle image négative du juif que ceux ci se sentent plus enclins à quitter leurs situations établies pour un exode "back home" et en accaparant au préalable l’espace utile pour la recevoir.
    - Ce qui compte est le but poursuivi.
    La paranoia de la persécution de la diaspora est orchestrée au paroxysme par leurs élites religieuses et politiques pour que tout rejet du sionisme soit considéré comme de l’antisémitisme et joue le rôle de déclic psychologique la conditionnant inconsciemment à chaque fois un peu plus à l’idée d’une alyah.
    - C’est pour cela que l’assaut de gaza finira en manoeuvre sanglante d’annexion et d’expropriation pour pouvoir les accueillir, en même temps qu’elle est une action médiatique envers les masses goys pour créer un rejet anti juif pouvant amplifier le conditionnement paranoiaque favorable à une fuite vers israel.
    - il est bien connu qu’on ne quitte son lieu de vie actuel que lorsqu’on a plus rien à perdre matériellement ou pour le salut de sa santé.
    le conditionnement mental joue sur le second ressort.
    Quand au premier ressort, une banqueroute mondiale (et ses émeutes) déclenchée par la finance d’affaire (voir le pdg juif de goldman sachs déclarant faire le travail de (son) dieu) ou une guerre mondiale devrait créer la précarité matérielle requise.
    - Quand la bande de gaza sera prête à les accueillir en masse, quelques attentats sous faux drapeau donneront le top départ de l’alyah de masse désirée.
    Mais ce n’est que mon humble perception des choses et mon avis en vaut un autre.

     

    • il serais bon de temps en temps de rappeler la devise chére aux maçons : ORDO AB CHAOS . Le but n’est pas d’éviter le chaos mais de le créer quel qu’en soit le prix afin de précipiter l’émérgence de ce qu’ils attendent depuis deux mille ans et cela arrive a son terme


    • merci pour cette analyse claire ,détaillée avec laquelle je suis entièrement d’accord . En effet l’exode final de la diaspora juive qui est prévue par les sionistes ,est l’une des conditions pour que "le messie du peuple élu "se présente en israel et leur donne l’empire des goyims pour héritage ;le monde entier ! Israel est pressé est ne reculera devant rien pour hater la venue de leur prétendue messie ! La 3ème guerre mondiale est leur manoeuvre finale pour ce grand jour !


  • D esculape :

    En conclusion de toutes ces réflexions fort judicieuses, vous voudrez bien éclairer votre dossier d’un élément essentiel de l actualité de cette région .

    Découverte de gisements gaziers énormes dans les eaux territoriales de la Palestine, d Israël, du Liban, et de la Syrie ????

    Signature d un partenariat avec Gazprom, par le Hamas , afin d’explorer et d exploiter la zone off shore ! !!

    Les compagnies occidentales et saoudiennes ne peuvent pas admettre cette nouvelle donne ?!

    Donc ---- : éradication de ghaza coûte que coûte .

    Si vous avez lus Herge ( tintin au pays de l or noir), vous savez déjà que ce problème est vieux comme le Pétrole .


  • Tout celà est de la faute du"sionisme" ?
    Ce sionisme dévoyé n’est que le masque du rotshildisme !
    Oui le rotshildisme est le vrais nom et la vrais nature du soit disant sionisme.
    Enfin pour moi...


  • Tout est dit... !

    Et j’ajouterai à l’analyse de Gilad,le fait qu’il existe en France,depuis longtemps,un puissant sentiment d’égalité parmi tout les citoyens ,qui abhorre les privilèges et celui dont jouit le CRIF en est une insulte permanente... !!!

    Il ne peut pas avoir d’antisémitisme quand les gens sont égaux...il n’y en a pas pour les juifs du quotidien sauf quand une poignée d’entres eux revendiquent un statut à part et que le gouvernement leur accorde une protection particulière comme dans les manifs de la LDJ...c’est cela qui est choquant... !!!

    La Révolution a bien dit que tout soit donner en tant que citoyens et rien en tant que communauté....C’est un principe auquel on ne transige pas !

    Si tu veux la noblesse,tu ne l’obtiendras que par ton coeur et ton esprit....ni l’argent,ni le pouvoir,ni l’usurpation ne te l’accorderont....Il est grand temps d’ouvrir les fenêtres et de laisser entrer la lumière...c’est un message universel !


  • Quel texte limpide et admirablement réfléchi, et je salue tous les commentateurs de E&R pour leurs contributions intellectuellement aiguisé !
    Je progresse de jour en jour sur la compréhension des phénomènes qui secoue nos sociétés transcendant ma conscience sclérosé par des années de propagandes idéologiques et d’abrutissement scolaire républicaine .
    J’ai toujours été frustré depuis des années et intuitivement persuadé que l’on ne m’avait jamais donné les clefs de compréhension suffisante pour m’expliquer les absurdités de ce monde !
    Je le doit également à feu mon père (paix à son âme) qui m’a légué son esprit critique à travers ses lectures et pensées.
    Je garde désormais à l’esprit de toujours rester lucide même dans les moments de désespoir qui m’habite parfois, laissant la place au doute salutaire afin de conserver la vision la plus juste et digne des choses mêlant réflexions théoriques, philosophiques, théosophiques, eschatologiques persuadé que la clef de toutes choses résident en chacun de nous, ce temple tant décrit par les gens du verbes, une forme de voie du milieu qui transcende tout ce qui est de l’ordre de la singularité et du tout cosmique.
    Je terminerai par un passage de l’Hagakure que je parcours en tant qu’ancien pratiquant d’arts martiaux :
    "Si vous désirez vous parfaire, le meilleur moyen pour y parvenir est de solliciter l’opinion des autres et de rechercher leurs critiques. La plupart des gens tentent de se perfectionner en se fiant à leur seule faculté d’appréciation. Le seul résultat qu’ils obtiennent est de ne pas faire de progrès significatifs... Les hommes qui recherchent les critiques des autres sont déjà supérieurs à la plupart".

     


    • "Si vous désirez vous parfaire, le meilleur moyen pour y parvenir est de solliciter l’opinion des autres et de rechercher leurs critiques. La plupart des gens tentent de se perfectionner en se fiant à leur seule faculté d’appréciation. Le seul résultat qu’ils obtiennent est de ne pas faire de progrès significatifs... Les hommes qui recherchent les critiques des autres sont déjà supérieurs à la plupart".



      Sauf qu’à notre époque il ne faut pas aller bien loin pour trouver la critique des autres, il n’y a que ça, la critique et le dénigrement (tout le monde "sait tout" : c’est le monde de l’information mondialisée). Le regards des autres ne fait pas progresser, car c’est un réflexe égotique que de se déterminer par rapport aux autres et à leurs contingences, sociétales, émotionnelles... Agir en fonction du regard de l’autre, c’est la misère existentielle... Le seul juge c’est le maître intérieur, qui est le maître de l’âme, et les épreuves de l’existence sont la jauge, et l’étalon principal, celui qui ne se perfectionne pas face à ces réalités de l’épreuve quotidien, c’est simplement qu’il se ment à lui même face à ses faiblesses, dans ce cas sont problème est un problème égotique de base qu’il se doit de régler au plus vite. Et dans le cadre d’un art martial ou autre, ton principal guide, c’est ton maître enseignant, qui est sensé exister pour te rendre libre, de lui même et de l’opinion profane des autres...


    • "Si vous désirez vous parfaire, le meilleur moyen pour y parvenir est de solliciter l’opinion des autres et de rechercher leurs critiques. La plupart des gens tentent de se perfectionner en se fiant à leur seule faculté d’appréciation. Le seul résultat qu’ils obtiennent est de ne pas faire de progrès significatifs... Les hommes qui recherchent les critiques des autres sont déjà supérieurs à la plupart"

      D’accord avec toi @iskandaar par rapport à son maître intérieur, mais en même temps je comprends @julot, et je trouve que sa citation est intéressante si on affine... ok pour les critiques, ou même accepter avec humilité de se mesurer à l’autre... mais seulement dans le cas où ce sera constructif... tout dépend des domaines de compétences et des personnes.


  • Merci Gilad Atzmon pour ce très bel article que je recommande !


  • Monsieur, ce que je retient de votre texte est que vous avez raison de dire que nous sommes tous des palestiniens et vous avez raison de le souligner mais ce que moi je voudrais souligner est que nous soutenons les palestiniens par des manifestations, des opinions ou de l’argent mais dans le fond ce sont les palestiniens qui nous offrent le plus par leur courage et la prise de conscience de chaque pays de se libérer du lobby sioniste afin de retrouver nous aussi notre liberté, notre identité ainsi que notre fierté de se tenir debout pour défendre nos valeurs de société et d’humanité.


Afficher les commentaires suivants