Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

Il y a 100 ans

« Dès la déclaration de guerre, la première chose que nous ferons, sera de fusiller Jaurès. Nous ne laisserons pas derrière nous ces traîtres pour nous poignarder dans le dos », déclarait froidement Péguy.
Le bien nommé Villain devancera l’appel, et le vendredi 31 juillet 1914 à 21 h 40 au café du Croissant à Montmartre abattra Jaurès dans le dos.

Ah, Péguy ! Ah Humanité ! [1]

Pourtant, comme Charles Péguy voyait juste et clair : « L’internationalisme qui était un système d’égalité politique et sociale et de temporelle justice et la mutuelle liberté des peuples, est devenu une sorte de vague cosmopolitisme bourgeois vicieux... »
mais, hélas, comme il se trompait quand il ajoutait : « ...et très proprement et très particulièrement un pangermanisme, un total asservissement à l’impérialisme allemand. »

Jaurès aussi dénonçait vigoureusement le cosmopolitisme : « la bande cosmopolite », et osait braver les « foudres de Jéhovah maniées par M. Joseph Reinach  » ! Mais le cosmopolitisme vu par Jaurès, à l’époque de l’Affaire, n’était pas celui de Péguy.
Ce dernier, aveuglé par son Dreyfusisme, n’aurait jamais écrit ce que Jaurès écrivit en 1898 :
« La race juive, concentrée, passionnée, subtile, toujours dévorée par une sorte de fièvre du gain quand ce n’est pas par la fièvre du prophétisme, manie avec une particulière habileté le mécanisme capitaliste, mécanisme de rapine, de mensonge, de corruption et d’extorsion. »
Par la suite, sur ce sujet, Jaurès changera, mais pas Péguy !
Il ne jurera jamais que contre l’Allemagne !

Comme le Villain bonhomme, assassin qui sera acquitté en 1919 sous les ovations, par « la Justice de C’Pays », comme de nos jours un égorgeur de sous-chien quitte le prétoire en sifflotant, sous le regard langoureux de Madame La juge.
La veuve de Jaurès sera même condamnée aux dépens !
Pour ce qui est de la Magistrature : Nil novi sub sole ! [2]

Quatre jours après son assassinat, comme s’ils n’attendaient que ça, les socialistes français, qui criaient encore le 27 juillet sur les Grands Boulevards : À bas la Guerre ! Guerre à la guerre ! , vont voter, unanimes, les crédits de guerre, imitant en cela les sociaux-démocrates allemands.
Les socialistes de tous les pays prennent parti pour la guerre et se rangent en bon ordre derrière leur propre impérialisme.
Chaque pays vendait sa propagande bien ficelée.
La France franc-mac se drapait dans sa toge républicaine contre l’affreux pangermanisme !
L’Allemagne du Kaiser contre le moyenâgeux panslavisme !
Les deux camps se dressaient chacun comme rempart de la civilisation contre la Barbarie.

Le poète Henri de Régnier écrira :

« Lorsque le Coq gaulois de son bec héroïque
Aura crevé les yeux de l’Aigle germanique »

Le 5 août 1914, l’écrivain pacifiste Romain Rolland note dans son journal : « Le fait le plus caractéristique de cette convulsion européenne est, comme je l’ai dit, « l’unanimité » pour la guerre, – unanimité des partis même les plus opposés à la guerre nationale, par définition même et par essence morale : tels les socialistes et les catholiques. Les socialistes de tous les pays sont également convaincus qu’en prenant part à la guerre, ils défendent la liberté de leur cause menacée. Les prêtres catholiques de tous les pays exhortent leurs fidèles au combat. Le cardinal de Paris Amette lance un mandement guerrier ; et il en est de même non seulement des évêques allemands mais des évêques serbes orthodoxes de Hongrie qui engagent leurs paroissiens à marcher contre leurs frères de Serbie… »

Jaurès ne marchait pas dans la combine de cette belle unanimité guerrière. Il savait qu’il ne s’agissait pas de Patrie, mais des marchands de canons.
« Le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l’orage ! » disait-il.
Il était l’homme à abattre impérativement, pour pouvoir commencer les carnages.

- Une question demeure, et demeurera en suspens. Jaurès vivant, la guerre une fois déclarée, aurait-il rallié l’union sacrée ?
Certes Jaurès restait très attaché à la Défense de la patrie, et combattait la position strictement internationaliste de Rosa Luxembourg : « les Prolétaires n’ont pas de patrie ».
De plus, si l’immense manifestation du 27 juillet contre la guerre, sur les Grands Boulevards, eut lieu à l’initiative de l’Union des syndicats de la Seine et de son journal La Bataille syndicale, ni la SFIO, [3], ni L’Humanité, le journal de Jean Jaurès, n’avaient appelé.
Preuve que Jaurès croyait encore en la bonne volonté des dirigeants français pour tenter de stopper cette marche infernale à l’abîme.

Mais Jaurès pensait aussi qu’une fois la locomotive lancée, rien ne pourrait plus l’arrêter. Ni la grève, ni rien. Il savait qu’avec les moyens industriels modernes la guerre qui se préparait serait un effroyable bain de sang.
Il ne s’était pas trompé.
Notre vieux pays fut mis à feu et à sang, la fine fleur de sa jeunesse mâle hachée comme chair à canon. 
Les maîtres d’œuvre furent ces galonnards aussi vaniteux qu’incapables, eux-mêmes domestiques à gages des « usiniers », des combinards, des profiteurs de guerre, des embusqués de l’arrière.
Au Chemin des Dames, pour prendre un exemple « poétique », l’offensive du général Nivelle fera 281 000 morts ! Ce qui équivalait à 90 % de perte des effectifs en seulement quarante jours !

En tout, sur le Vieux Continent, quand les massacres cesseront, on dénombrera plus de DIX MILLIONS de morts, et plus de VINGT MILLIONS de mutilés. Dont un million cinq cent mille français. 
Chaque jour que Dieu faisait plus de mille jeunes français tombaient, et cela pendant quatre ans.
Le plus petit village, avec son clocher, possède son monument aux morts au fronton duquel se décline la longue litanie des noms de nos aïeuls, nos propres noms.
Ce fut aussi une catastrophe démographique, puisque la plupart de ces jeunes hommes en âge de se marier moururent sans enfants.

Ah ! l’abjecte bourgeoisie "française" a réglé son vieux compte historique avec les ouvriers, les artisans et les paysans, le vieux peuple révolutionnaire qui en 1793, 1848, 1871, a tenté de lui ravir son pouvoir.
Par la même occasion, elle tenta d’en finir avec les rejetons des vieilles familles catholiques de l’ancienne noblesse.
Le peuple véritable, celui qui vécut et mourut dans les tranchées, connut une telle saignée qu’il ne s’en relèvera jamais.
La vraie race française, les gaulois, est quasiment éteinte.

Cette hécatombe, dont aucun mot si fort soit-il ne rendra jamais compte de la catastrophique signification, ouvrit sur une époque inédite et une humanité nouvelle.
Le centre de gravité de l’Histoire se déplaça irrémédiablement.
Le capitalisme qui par les profits de guerre planta ses fondations dans les charniers, fondera définitivement son assise dans la pourriture même.
Ce fut « L’impérialisme, stade suprême du capitalisme [4] », fusion du capital bancaire et industriel et création des grands monopoles, qui sera le triomphe de la Finance et du Maître de la Finance.

Le vingtième siècle pouvait commencer.
Ce bref Siècle de fer et de sang qui naîtra en 1914 dans les orages d’acier du Chemin des Dames et mourra misérablement en 1991, eunuque au gynécée de Salomon.

Félix Niesche

Notes

[1] Ces mots me viennent par le souvenir du déchirant : « Ah,Bartleby ! Ah Humanité ! » de Herman melville qui clôt sa nouvelle « Bartleby ». Inconsolable douleur devant le Tragique de la condition humaine.

[2] Rien de nouveau sous le soleil

[3] Section française de l’Internationale ouvrière, le grand parti de tous les socialistes français.

[4] Lénine

Sur les guerres mondiales, chez Kontre Kulture :

Le Chemin des Dames emprunté chez Kontre Kulture :

L’amour de la patrie, toujours chez Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #918813
    le 31/07/2014 par ahbon
    Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

    magnifique.

    "en 1913, les souffrances ainsi causées étaient si atroces qu’un autre expert éminent, le professeur (français) Antoine Depage, avait proposé un embargo international sur l’emploi de ces armes à l’avenir".
    les somnanbules, Clark.


  • #918818
    le 31/07/2014 par coyoterevolte
    Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

    les petits billets du père Niesche, c’est toujours un plaisir.

    Jaurès et la 1ère guerre mondiale : je connais peu de choses. Merci pour tes citations, ta version et ton analyse. Je n’arrive pas à savoir où est Jaurès : Alain nous dit qu’il est lié aux loges. Jusqu’à quel point ? Et puis il y a le Jaurès décrit dans l’article : nationaliste, anti cosmopolitisme, anti guerre (pour de bonnes raisons).

    Jaurès, d’abord récupéré par l’empire (franc mac +sioniste +capitaliste financier), puis identifiant son ennemi, puis résistant et enfin liquidé : c’est ce scénario ?

     

    • #918948
      le 31/07/2014 par Domz
      Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

      Quand je te lis j’ai l’impression de lire un enfant de 12 ans. Tu crois que le monde c’est noir ou blanc, c’est gentil ou méchant ? Quand je lis "Jaurès sioniste ? Jaurès récupéré par l’empire" Un peu de sérieux s’il te plait, le monde est complexe, et appliquer des étiquettes actuelles au monde d’hier, avec le recul qu’on a, c’est complètement con (même s’il y a des similitudes entre les époques)

      C’est comme avec ceux qui accusent Marine Le Pen d’être sioniste... "Marine est contre l’UE donc elle est antisioniste, mais hier elle a critiqué les musulmans donc elle est sioniste, mais aujourd’hui BHL s’en est pris au FN elle est donc antisioniste, cependant demain elle condamne les propos de son père au final elle est donc sioniste ? etc..."
      Avec ce genre de raisonnement on va pas aller bien loin.

      A bon entendeur.


    • #919332
      le 31/07/2014 par Aurel
      Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

      coyoterevolte, je ne connait moi même que très très très peu le personnage mais je crois que vous formulez les choses de façon manichéenne. Jean Jaurès avait ’’identifié l’ennemi marchants d’armes’’ a la fin de sa vie mais pas l’ennemi laicité & francmaçonnerie. On peux lire dans sa biographie qu’il a participé a la rédaction de la loi de 1905 pour la séparation de l’église et de l’état. Et puis d’un autre côté il avait bien fait le constat de la lutte des classes alors même qu’il oeuvrait pour la laicité donc votre scénario ne me semble pas correspondre vraiment a Jean Jaurès. Mais comme je connait très peu je vais m’arreter la et éviter de dire trop de bêtise :) salutations


    • #921514
      le 02/08/2014 par Océania
      Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

      S’agissant de compromission tout est affaire de dosage. La question n’est pas de savoir si MLP est sioniste ou pas mais d’évaluer son aptitude à quantifier ce qu’il est nécessaire de "sacrifier" dans l’intérêt du pays.
      Perso je pense qu’elle en fait trop, et la patronne qu’elle est devrait s’inspirer du discours ultra pesé de Philippot : un vrai virtuose. De ces virtuosités qui embellit son homme.
      Comme celle de monsieur Félix à n’en pas douter.


    • #922093
      le 03/08/2014 par 3888
      Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

      Bonjour, Coyoterévolte ! Je ne trouve pas qu’il soit sot le moins du monde de demander quand on ne sait pas, ni que la forme de votre question soit sotte.
      Jaurès n’est pas un sujet sur lequel je pourrais disserter des heures, et si quelqu’un veut faire mieux qu’il le le fasse, je l’en remercierai s’il ne me traite pas d’enfant attardé.
      Le XIXe s. avait sa culture, donc ses préjugés, comme le nôtre. Aujourd’hui c’est la haine du nationalisme, alors c’était celle de l’Église catholique. On voyait en elle un frein à l’éveil intellectuel car elle aurait effrayé, persécuté ou brûlé des savants : Copernic (mensonge ! ), Giordano Bruno (en fait adversaire du rationalisme, il reprochait à l’Église de transmettre la science grecque) et Galilée (dont le cas est plus complexe, bien différent du préjugé qu’on en a)...
      Refus de la science, rejet strict de l’usure : le cas de l’Église semblait réglé.
      Le protestantisme et le judaïsme favorisaient comparativement l’accumulation du capital, donc le progrès économique, pensait-on. En 1900, les premières puissances industrielles étaient les maçonniques et protestants États-Unis et Royaume-Uni, puis l’Allemagne, elle aussi protestante. La France cédait du terrain, l’Espagne ne comptait plus. Que la première eût occupé une place éminente avant 1789 et n’eût reculé relativement ou absolument que sous les Ire et IIIe République, que l’Espagne fût percluse de maçonnerie et que les plus fortes croissances fussent celles de la Russie orthodoxe et de l’Allemagne à forte minorité catholique n’ouvrait guère d’yeux.
      Né dans une famille calviniste du Midi et ayant à l’université baigné dans un milieu maçonnique, Jaurès n’échappa guère à ces préjugés. Il était pur et sincère, qu’il reprochât la légèreté de la condamnation du bourgeois Dreyfus quand il le crut coupable ou qu’il combattît pour sa réhabilitation quand il le crut innocent. Il croyait à un lien entre judaïsme et argent, il était pourtant sincère quand, après avoir aidé Dreyfus, il acceptait l’argent de notables juifs pour créer un journal socialiste.
      Serge de Beketch et Simon Bolivar, qui tous deux furent un temps en franc-maçonnerie, s’en firent à peu près la même idée : un grand nombre de naïfs, assez d’arrivistes et quelques fripouilles manipulatrices. Jaurès était naïf.
      Citons la phrase célèbre d’un autre frère-la-gratouille, doué de grands talents mais bien moins pur : "On reconnaît un discours de Jaurès à ce que tous les verbes y sont au futur." Clemenceau.


    • #922767
      le 03/08/2014 par coyoterevolte
      Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

      Merci Aurel et 3888.


  • #918823
    le 31/07/2014 par David
    Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

    Y a eu une bonne émission sur Péguy sur Méridion Zéro, j’ai repris mes notes :

    Péguy en gros :
    Pas parlementariste, pas marxiste, pas progressiste, pas messianique, républicain critique, méritocrate, traditionnel populaire, inter (tirait) nationaliste, critique modernité bourgeois...
    Je vous laisse classer Jaurès suivant ces adjectifs ...

    Peut-êtrre que Péguy n’avait pas vu que derrière le messianisme progressiste qu’il rejetait il y avait pire que la menacante Allemagne. Ben oui c’est l’époque Alsace Lorraine ne l’oublions pas. Pourtant il était a priori de cette gauche non progressiste et carrément traditionnaliste. A priori il n’avait pas une vision chronologique donc linéaire (donc messainique) de l’Histoire, ni Maurrasssienne, mais populaire et pour lui c’est la 3eeme République qui a tout transformé enfin pour lui beaucoup cassé / niqué on dirait de nos jours. Puis était il un peu trop judéo-sympathique ?
    Je crois que c’est de lui (à revoir) : "les juifs lisent depuis toujours, les protestants depuis Calvin et les Catho depuis ferry." ça sentait de l’avance pour magouiller son et les Histoires.

    Il avait identifié avec cette Affaire Dreyfus et tout le reste que dans 9 cas sur 10 un gas qui vous fait la morale est un salaud et puis le terrorisme intellectuel qui suit.
    Il pensait que l’Homme ne pouvait pas descendre plus bas, enfin bon l’homme avec un grand H une grande idée, aujourd’hui il serait bien déçu .

     

    • #920457
      le 01/08/2014 par duchnaud
      Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

      Peguy est retourné au catholicisme, il a fini par être un critique de la modernité... A l’inverse Jaures était anti-clérical, et sur la ligne de Ferry concernant la colonisation.

      Je comprends pas beaucoup l’éloge de Jaures, c’était un opportuniste qui a tapé sur tout le monde... Peguy me semble beaucoup plus intéressant !


  • #918825
    le 31/07/2014 par amar rabah
    Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

    c’est en 14 que l’Europe se ruina , l’homme européen ne se rendit pas compte qu’on l’avait mis dans de beaux draps , dans l’école des cadavres . Mais ce n’était que partie remise , une sorte de prélude aux futures hécatombes de 39, quand des millions d’êtres innocents iront une deuxième fois , pour une bagatelle se faire massacrer , comme dirait l’autre et d’où sortira ce monde qui est entrain de les ensevelir sous les décombres ....


  • #918905
    le 31/07/2014 par minou
    Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

    Raoul Vilain, l’assassin, a passe la guerre en prison... A son procés en 1919 il a ete acquitte et la veuve de Jaures a du payer les frais du procés...

     

    • #922096
      le 03/08/2014 par 3888
      Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

      Je crois utile de préciser ici qu’il a dû fuire la France pour se réfugier en Espagne, où il allait être tué pendant laGuerre civile (VII-1936/IV-1939). On ne sait pas celui qui l’a tué savait qui il tuait, mais le hasard n’est pas l’explication la plus vraisemblable, s’il n’est pas impossible.


  • #918910
    le 31/07/2014 par bob
    Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

    Ils ont fait tuer Jaures car ils voulaient la conflagration qui amenerait la chute de l’empire Ottoman, ce qui leur permettra de creer un Foyer National Juif en Palestine . Haut commissaire dans la Palestine mandataire en 1920 : l’escroc milliardaire juif Herbert Samuel, celui la meme qui a commandite l’attentat de Sarayevo selon des historiens revisionistes US .


  • #918928
    le 31/07/2014 par faydit
    Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

    je pense qu’a carmaux dans le tarn d’ou est originaire jaures , la plupart des vieux socialistes ne sont pas loin de penser la meme chose...

     

    • #919067
      le 31/07/2014 par papa ours
      Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

      il suffit de regarder l’accueil de notre très cher président François Hollande à Carmaux il y a quelques mois, insultes, siffler, et prise à partie, la preuve que non, les carmausains (ville minière) n’ont pas oublié ce que doit être du socialisme sérieux.
      ps : Jaurès est originaire de Castres et non pas de Carmaux, mais les villes étant proche...


  • #918929
    le 31/07/2014 par dede
    Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

    Zarma, Jaurès c’est le martyre républican.

    Et pour la gauche sociétale on va dire une espèce de James Dean, une fureur de gauche quoi.


  • #918933
    le 31/07/2014 par vvrroouumm
    Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

    Un autre exemple et l’un des pires , le 16 avril 1917, entre Soissons et Compiègne : 217 000 morts pour un gain de cinq kilomètres, soit près de 45 000 morts par kilomètre gagné !

     

    • #919624
      le 01/08/2014 par joe
      Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

      quand on pense qu’il suffisait de dire "Non" et de rester unis ...
      Mais il suffit de cons, de lâches, de mals informés, de soumis à l’autorité... pour que toute unité devienne impossible !

      Résultat : un massacre !


    • #922249
      le 03/08/2014 par Pic et Puce
      Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

      Il y avait deux principales et atroces manières de mourir : être coupé en deux par la mitrailleuse ou haché par un obus... La mort instantanée était bien plus préférable à l’agonie ou la mutilation.Bien sûr, les deux états-major s’étaient mis d’accord pour ne pas se bombarder mutuellement..C’est une guerre voulue par les super-riches avec le sang et l’or des pauvres. On aurait voulu éliminer les futurs gêneurs, on ne s’y serait pas pris autrement. La bourgeoisie s’est enrichie avec la guerre tandis que le peuple a été ruiné. C’est une leçon pour nous tous aujourd’hui. N’écoutons donc pas les sirènes des bonimenteurs qui voudraient nous plonger dans une guerre contre la Russie. L’oligarchie anglo-saxonne ( dominée par qui vous savez ) veut faire la guerre avec le sang des Européens une nouvelle fois. Qu’ils aillent donc se battre d’homme à homme contre Poutine...
      Cela en dit long sur la considération qu’ils ont pour nous : après tout nous ne sommes que des animaux avec une apparence d’humains selon le Talmud. Ce qui explique leur totale insensibilité face aux crimes de masse.


  • #918977
    le 31/07/2014 par ayari
    Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

    ils étaient usées a quinze ans
    Ils finissaient en débutants
    les douze mois s’appelaient décembre
    quelle vies ont eut nos grands parents
    entre leurs saintes et les grandes messes
    ils étaient vieux avant que d’Être
    quinze heures par jours le corps en laisse
    laisse au visage un teint de cendre
    oui notre monsieur oui notre bon maitre
    Pourquoi ont ils tuer Jaures ?

    Jacques Brel


  • #919043
    le 31/07/2014 par Claude 33
    Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

    N’est-ce pas d’ailleurs sous un gouvernement socialiste que le même Villain ( l’assassin ) sera libéré quelques années plus tard ? Et qui finira tué pendant la Guerre d’ Espagne ?

    Dans la revue Humanisme consacré à la Grande Guerre ( revue maçonnique !) il est dit que la Franc-maçonnerie allemande pour des raisons pas seulement patriotique s’est dissociée et a condamné la Triple Entente ( Angleterre- France - Russie ) pour la responsabilité de leurs " Frères " dans le déclenchement de la Guerre !

    Car un siècle plus tard, des questions restent toujours sans réponses sur la causalité première. Pourquoi la Russie sur ordres de la Douma (pour beaucoup franc-maçons (!) ) et de ses généraux envers et contre le Tsar et ses faibles capacités de persuasion , a-t-elle mobilisé massivement près de la frontière allemande connaissant les conséquences que cela entraînerait de fait ?
    Comment expliquer le fait qu’une revue anglaise à la fin du 19e " The truth " tenue par un franc-maçon de haut rang Henri Labouchère est pu sortir une carte satirique imputant un rêve au Kaiser, pour le moins prophétique, dans laquelle les empires européens étaient remplacées par des Républiques, et l’ Eurasie caractérisée par " Désert Russe " , ce qui se produira dès 1917 ?

    Pourquoi dès 1893, la France sous la pression anglo-saxonne a-t-elle accepté une alliance avec la Russie en cas d’agression de l’une ou l’autre nation ?

    la Ripoublique Franc-maçonne alliée à l’Impérialisme anglo-saxon et aux financiers et industriels véreux dont nous devons taire l’origine ont bien été les vrais incendiaires de cette terrible Tragédie !

     

    • #923980
      le 05/08/2014 par Cassandre
      Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

      Voici un lien intéressant pour y voir un peu plus clair sur les causes et les arrières plans de cette Première Guerre Mondiale.
      De plus ça a un lien direct avec ce qui se passe en Ukraine en ce moment. Toujours les mêmes derrière (des élites anglo-saxonnes) avec toujours les mêmes objectifs : empêcher l’Eurasisme, c’est à dire toute alliance de la Russie avec l’Europe !

      http://steiner-anthroposophie-nwo.b...


  • #919079
    le 31/07/2014 par goran
    Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

    texte "stylisé" sans doute mais d’un contenu erroné : la grande guerre a touché toutes les classes sociales, et la jeune bourgeoisie intellectuelle a durement trinqué (élèves officiers en première ligne) - beaucoup d’ouvriers par ailleurs ont été rappelés du front en 1915 pour revenir dans les usines où on avait besoin de leur savoir-faire... Enfin, la bourgeoisie rentière de la Belle Epoque a dû se mettre à bosser après 1918, car l’épargne (or) a été siphonnée pour l’effort de guerre et pour acheter des armes aux USA - Mais à qui donc a bien pu profiter cette guerre !


  • #919141
    le 31/07/2014 par Vova
    Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

    Quelle plume ce Niesche !

     

    • #919609
      le 01/08/2014 par Fifi Brindacier
      Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

      Tout à fait d’accord. J’aime particulièrement cette phrase :

      "Ce bref Siècle de fer et de sang qui naîtra en 1914 dans les orages d’acier du Chemin des Dames et mourra misérablement en 1991, eunuque au gynécée de Salomon."


  • #919169
    le 31/07/2014 par NARKOZY
    Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

    Une broutille à côté de ce que nous réserve la prochaine : Le couteau, la mitrailleuse, la grenade, ok, mais encore : - La bombe "N" à neutrons, La bombe "propre" A "limitée", les canons satellitaires et terrestres à micro-ondes (déjà en stocks aux US), les bombes thermite (utilisées le 21/09), et la "classique" apothéose à la bombe H bien sûr en finale.....Combien ce coup-ci ?? 999 millions ? Allez, disons 1Mrds 500 millions pour être juste. Sans compter les irradiés en tous genres qui mettrons hélas 5 ans à trépasser...D’ailleurs ça y est : la mèche est à nouveau allumée en Europe par la grâce d’une puissance qui, elle, ne s’y trouve pas et espère bien passer à travers encore une fois (erreur majeure !)


  • #919249
    le 31/07/2014 par Mich
    Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

    Il y a une chose que je ne comprend pas dans cette histoire : comment l’Union sacrée a pu être décrété alors que Jaurès venait d’être tué en vertu de la volonté d’une guerre ?

    Qu’en est-il de l’idée que Raoul Villain ait pu être manipulé ?

     

    • #919873
      le 01/08/2014 par Energeia
      Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

      Dans son excellent livre, Film Noir, Dimitris Stefanakis avance la thèse de Villain téléguidé par Basil Zaharoff.
      cordialement,


  • #919253
    le 31/07/2014 par krissy59
    Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

    J’ai une affection particulière pour une pensée de Jaurès qui disait "Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots."
    Nous en sommes bien là, puisque la novlangue continue son travail de manipulation.
    Il disait aussi que le courage c’était de chercher la vérité et de la dire.
    Avons-nous réellement aujourd’hui la liberté d’exprimer ce courage ?

     

    • #922286
      le 03/08/2014 par Japaleco
      Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

      Tout se joue là en effet et votre formule est nette et synthétique. Le travail de sape du langage et du sens des mots a fait son oeuvre : nos jeunes sont pour une grande part, quasiment indigents du langage, aidés en celà par cette éducation nationale qui sait que sans le langage, pas de réflexion, atrophie des neurones, parfait pour l’exécution du plan de l’esclavage des peuples.


  • #919570
    le 01/08/2014 par bobforrester
    Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

    bonjour

    Le poème n est pas vraiment une bonne idée mais l’ article en tout point excellentissime !


  • #919771
    le 01/08/2014 par dam
    Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

    Que nous apprend cette trouble époque :
    * certes certaines communautés dominent tirent des marrons du feu de tout temps, plus ou moins
    * mais quand tout ce casse la gueule, c’est l’identité qui prime

    Des petites coupes du monde avec leur cortèges de bêtises et d’amusements sont la pour le rappeler aux naïfs tout les 4 ans.
    Penser que l’homme a changé c’est de la rigolade.
    L’écroulement la nation France, avec une montée en gamme individualiste et communautariste ne laisse rien de bons à envisager à court terme, les voiles tombent. D’ailleurs cette nation n’est plus très cohérente, une remise à plat sera très très pénible mais salutaire.


  • #919923
    le 01/08/2014 par pim
    Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

    "La Patrie ? Encore un mot autour duquel vous mettez,de loin,un certain idéal assez vague.Voulez-vous réfléchir à ce qu’est la patrie ?Ni plus ni moins qu’une réunion d’actionnaires,qu’une forme de propriété,esprit bourgeois et vanité.Songez au nombre d’individus que vous refusez de fréquenter dans votre patrie, et vous verrez que les liens sont bien conventionnels...Je vous assure qu’aucun des hommes que j’ai vus tomber autour de moi n’est mort en pensant à la patrie, avec "la satisfaction du devoir accompli".Bien peu,je crois ,sont partis à la guerre avec l’idée du sacrifice,comme auraient dû le faire de vrais patriotes".

    Gabriel Chevalier, La Peur,
    Un livre à lire absolument.


  • #919929
    le 01/08/2014 par Gloups
    Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

    "Pourquoi ils ont tué Jaurès".

    Qui est "ils" ?


  • #919947
    le 01/08/2014 par Paul82
    Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

    Merci de remettre les choses à leur place.

    Cette guerre a été une catastrophe, en dépit de la victoire de 1918. Nous Français (et a fortiori les Européens) nous n’en sommes toujours pas remis, sur bien des plans.

    Une chose me chiffonne cependant : "La vraie race française, les gaulois, est quasiment éteinte."
    Non cher monsieur, ils sont toujours là, vivants, comme moi. Même si la communauté des Français ethniques (ou de souche si vous voulez) est mal en point, elle sera toujours là.

     

    • #923999
      le 05/08/2014 par Cassandre
      Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

      en dépit de la victoire de 1918.

      Il n’y a pas eu de victoire, seulement une armistice ! Même si ensuite lors du traité de Versailles, l’Allemagne et l’Autriche-Hongrie furent traités comme des vaincus par les arbitres américains....


  • #920424
    le 01/08/2014 par AmélieDeMontmartre
    Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

    Juste un petit détail. Le café "le Croissant" où fût assassiné Jaurès se trouve, non pas à Montmartre 75018 Paris, mais au 146 Rue Montmartre, 75002 Paris.


  • #922190
    le 03/08/2014 par maryam
    Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

    encore une fois,

    mille amours à félix !!!


  • #922408
    le 03/08/2014 par jboum
    Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

    « Lorsque le Coq gaulois de son bec héroïque
    Aura crevé les yeux de l’Aigle germanique »

    Avec du recul nous dirions :

    « Le Coq gaulois de son bec hébraïque
    A crevé les yeux de l’Aigle germanique »

     

  • #924812
    le 05/08/2014 par Cheir
    Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

    C’est incroyable comme une simple pierre mal fichu et tout l’édifice s’effondre.
    d’après L’auteur "La vraie race française, les gaulois, est quasiment éteinte"
    Enorme boulette en mon sens si vraie race Française eu existé ce fût certainement par logique des consonances, les francs. La France ce n’est pas la Gaule Monsieur Niche. Que veut dire l’auteur par cette assertion fallacieuse, qui peuple la gaule pardon la France actuellement ?


  • #929920
    le 10/08/2014 par David
    Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

    http://www.bvoltaire.fr/alaindebeno...

    Charles Péguy dénonçait en Jean Jaurès l’apôtre d’un réformisme justifiant le jeu parlementaire et la démocratie des partis.

    Bah c’est pour sauver le système et sa promo.


Afficher les commentaires suivants